L'actu du Jeudi 1er Juillet

L'actu du Jeudi 1er Juillet

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Mercredi 30 Juin

Vidéo : la reprise des lyonnais

Twitter

 


 

Dembélé retourne bien à Lyon (off.)

Maxifoot.fr

Comme pressenti depuis plusieurs semaines, l'attaquant de l'Olympique Lyonnais Moussa Dembélé (24 ans, 5 apparitions en Liga pour la saison 2020-2021), prêté sur la seconde partie de la saison à l'Atletico Madrid, n'a pas été conservé par le champion d'Espagne. Les Colchoneros ont officialisé le retour du jeune talent français chez les Gones. Pour rappel, Dembélé a été très peu utilisé par l'Atletico, qui n'a donc pas souhaité lever son option d'achat fixée à 33,5 millions d'euros. Reste désormais à connaître les intentions de l'OL avec l'ancien Parisien sur ce mercato d'été.

 


 

L'OL affrontera le Sporting Portugal le 25 juillet en amical

OL.fr

Dans le cadre de sa préparation estivale, l’Olympique Lyonnais se déplacera le dimanche 25 juillet prochain à l’Estadio Jose Alvalade de Lisbonne pour affronter le Sporting Portugal (21h00).

Cette rencontre de prestige, disputée face au champion en titre du Portugal, se déroulera dans le cadre du « Trophée des 5 Violons », un tournoi amical de présaison organisé par le club lisboète.

Ce match qui viendra ponctuer le stage du groupe professionnel à Murcie en Espagne (19 - 25 juillet) sera diffusé en exclusivité sur OL Play.

 


 

Un programme chargé pour l’OL au mois de juillet

Footmercato.net

Le nouvel entraîneur Peter Bosz va enfin découvrir son groupe pour le début du stage de préparation avant le début de la saison. La reprise de l’entraînement aura d’ailleurs lieu ce jeudi au Groupama OL Training et lancera un mois de juillet chargé pour les Gones puisqu’il y aura cinq matches de prévus.

Selon les informations de L’Équipe, avant de se rendre en Espagne, l’Olympique Lyonnais affrontera Bourg-en-Bresse, le 10 juillet, puis Wolfsburg le 17 et Villarreal le 22 avant de se rendre à Lisbonne pour y défier le Sporting Portugal le 25 juillet. Un cinquième et dernier match est prévu en fin de mois (le 29), mais l’adversaire est encore à déterminer.

 


 

Nice ne lâche pas Boga !

Le10sport.com

L’OGC Nice n’a pas abandonné l’idée de recruter Jérémie Boga (Sassuolo). Bien au contraire…

Jérémie Boga passe quelques jours de vacances dans le Sud de la France, près de Marseille, où il est originaire. Et c’est justement dans cette région de l’Hexagone qu’il est chaudement suivi… Comme révélé par le10sport.com, les intérêts de l’OM et de l’OL animent depuis plusieurs semaines le dossier Boga. Mais le milieu de terrain de Sassuolo, en fin de contrat dans un an, a vu les intérêts évoluer au fil du temps. A présent, les clubs les plus chauds pour le récupérer cet été sont l’Atalanta et l’OGC Nice. Les Aiglons n’ont pas du tout abandonné l’idée de le signer cet été.

Galtier et Fournier font le pressing

Avec l’arrivée de Christophe Galtier, l’intérêt des Aiglons s’est même renforcé. Le nouveau coach niçois, ainsi que Julien Fournier, exerce un gros pressing pour le convaincre de venir. Petit handicap pour le club azuréen : l’absence de coupe d’Europe la saison prochaine. Mais Nice se bat et prévoit de revenir à la charge dans les prochains jours…
 
Du côté de Lyon, Jérémie Boga intéresse toujours. Le dossier a été travaillé en amont par Juninho, auprès des représentants du joueur. L’arrivée de Peter Bosz devait permettre d’avancer sur le dossier mais désormais, l’OL souhaite vendre avant d’envisager une offensive. En effet, les demandes de Sassuolo ne permettent pas aux Gones d’y aller sans avoir vendu avant. C’est la même situation du côté du LOSC, fortement intéressé par Jérémie Boga, mais dans l’obligation de dégraisser avant d’envisager une acquisition dans cette gamme de prix (20/25 millions d’euros). Intéressé également, l’OM ne donne plus signe de vie depuis un petit moment…

 


 

Pas de départ, ce remplaçant s’éclate

Foot01.com

Nouvel entraineur de l’Olympique Lyonnais, Peter Bosz arrive avec ses principes, et ce à tous les niveaux.

Le technicien néerlandais impose des séances longues à l’intensité élevée et sans pause, pour préparer les joueurs à l’effort. Même si bien évidemment, ce ne sera pas dès la reprise. L’ancien coach de l’Ajax veut avoir les joueurs sous ses yeux et attendre aussi le retour de certains internationaux avant de partir en stage, en Espagne après la mi-juillet. Sa volonté a été respectée, quitte à chambouler un peu le programme de reprise. Niveau mercato aussi, le technicien lyonnais va faire ses choix, avec la volonté de trouver des joueurs capables de s’adapter à ses exigences. Pour le poste de gardien, il n’y a pas beaucoup de suspense avec la continuité instaurée avec Anthony Lopes, qui aura désormais un autre sanguin, Rémy Vercoutre, comme entraîneur spécifique. Et pour le seconder, ce sera toujours Julian Pollersbeck, le portier allemand très peu en vue l’été dernier.

Pour Le Progrès, il n’est pas question d’un départ pour le gardien de 26 ans révélé à Hambourg. Même s’il n’a aucune promesse de temps de jeu, le portier qui approche des 2 mètres adore Lyon et le club, et a même avoué « bien s’amuser à l’OL », selon le quotidien régional. Une preuve que ce poste ne devrait pas poser de problème cette saison, même si c’est surtout Anthony Lopes qui sera attendu au tournant pour retrouver son meilleur niveau. Sinon, Julian Pollersbeck pourrait bien aussi avoir son mot à dire, et continuer à s’amuser, mais en gagnant des minutes de temps de jeu tant les cartes sont remises à zéro avec l’arrivée de Peter Bosz.

 


 

Tolisso ouvre la porte à un retour à Lyon

Foot01.com

Longuement blessé en fin de saison, Corentin Tolisso va devoir cravacher pour retrouver une place de titulaire au Bayern Munich.

Et pour cause, l’international tricolore est soumis à une concurrence démentielle au Bayern Munich avec Leon Goretzka ou encore Joshua Kimmich à son poste. Toutes les cartes sont néanmoins redistribuées avec la venue d’un nouveau coach, Julian Nagelsmann, de quoi espérer un retour en grâce pour Corentin Tolisso après cet Euro mitigé. Au micro de BeInSports, le milieu de terrain formé à l’OL a par ailleurs été interrogé sur un potentiel retour à Lyon. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le champion du monde 2018 ne ferme pas la porte à un come-back au sein de son club formateur d’ici quelques années, même si l’on comprend aisément que cela ne fait pas partie de son plan de carrière à court terme.

« L’OL est un club que j’aime énormément. Un retour ? Dans la vie, on ne sait jamais. Peut-être qu’un jour je retournerais à Lyon, on verra ce que l’avenir nous réserve. Mais en tout cas, c’est un club que je suis, c’est mon club de cœur dans lequel j’ai commencé et que je supporte depuis que je suis petit. Donc on ne sait jamais ce qui peut se passer dans la vie, on verra bien » a lancé Corentin Tolisso, qui reste un attentif suiveur de l’actualité de l’Olympique Lyonnais. A l’instar de Samuel Umtiti ou d’Alexandre Lacazette, dont les retours ont parfois été murmurés par les médias, il n’a toutefois pas l’intention de revenir à court terme. Son ambition est avant tout de retrouver sa place de titulaire au Bayern Munich. Notons par ailleurs que si l’aventure tournait au vinaigre en Bundesliga, l’international tricolore jouit d’une excellente cote en Italie, où la Juventus Turin et l’Inter Milan se sont penchés sur lui par le passé.

 


 

Un derby de courtisans pour Aouar

Butfootballclub.fr

Suivi de longue date par Arsenal, le milieu offensif de l’OL Houssem Aouar serait désormais dans le viseur de Tottenham.

L’été dernier, Arsenal avait été à deux doigts de s’offrir les services d’Houssem Aouar. Mais faute de s’être alignés sur les 60 M€ attendus par l’Olympique Lyonnais, les Gunners avaient dû se passer des services de l’international français et tout le monde avait été perdant : le club anglais, Lyon et son joueur, tous auteurs d’une saison décevante.

Cet été, l’OL espère à nouveau vendre son joueur. Avec, bien évidemment, un tarif revu à la baisse. Arsenal est toujours sur les rangs mais il a vu débarquer son grand ennemi, Tottenham, sur ce dossier. Ce qui constitue une bonne nouvelle pour Jean-Michel Aulas et l’état-major lyonnais car la surenchère pourrait ramener l’indemnité au niveau de l’été dernier. A voir, cependant, si le nouvel entraîneur des Spurs, Nuno Espirito Santo, nommé hier voudra du Gone…

 


 

Changement de stratégie confirmé pour Kolo Muani…

Le10sport.com

Chaudement courtisé par Francfort, Randal Kolo Muani pourrait finalement rester à Nantes cet été et viser un départ libre dans un an.

L’offre de Francfort a bien été transmise au FC Nantes pour Randal Kolo Muani. Suite aux révélations du 10 Sport, Sky Sport Allemagne a confirmé l’offensive du club de Bundesliga, déterminé à signer l’attaquant nantais. Mais l’état-major du FCN n’est pas satisfait du montant proposé et réclame plus d’argent. De son côté, le camp du joueur envisage désormais une autre stratégie.

Partir libre en juin 2022

Révélé par Mohamed Toubache-Ter sur Twitter, le scénario d’un départ libre dans un an prend effectivement forme du côté de Randal Kolo Muani et de ses représentants. Le 10 Sport a eu confirmation que c’était effectivement une possibilité qui prenait de l’ampleur. Reste à savoir s’il s’agit de mettre la pression sur le club nantais pour partir cet été ou si la volonté du joueur est vraiment de disputer sa dernière année de contrat pour pouvoir signer librement où il veut en juin prochain.
 
Pour rappel, outre Francfort, l’OL est très intéressé par Randal Kolo Muani, qui a également des pistes en Angleterre (Southampton et Crystal Palace, notamment). Pour l’intéressé, priorité à l’Allemagne…

 


 

Un gros flop s’échappe par la petite porte

Foot01.com

Recruté en août dernier sur les conseils de Bruno Cheyrou, le Turc Cenk Özkaçar n’a jamais eu les faveurs de l’entraîneur Rudi Garcia à l’Olympique Lyonnais. Et visiblement, le défenseur central turc n’a pas non plus la confiance de ses dirigeants qui ne s’opposeront pas à son possible départ en prêt.

Avec une seule apparition, à savoir 10 minutes de jeu lors du quart de finale de Coupe de France contre l’AS Monaco (défaite 2-0) en avril dernier, on peut dire que Cenk Özkaçar (20 ans) n’a pas marqué les esprits pour sa première saison à l’Olympique Lyonnais. Il est vrai qu’à on arrivée, le défenseur central devait d’abord intégrer la réserve des Gones avant d’éventuellement frapper à la porte de l’équipe première.

Mais nul doute que la recrue estivale ne s’attendait pas à un exercice quasi vierge en ce qui concerne les professionnels. On n’est donc pas surpris d’apprendre que Cenk Özkaçar devrait quitter l’Olympique Lyonnais à peine un an après sa signature. Selon le média turc Ajansspor, Trabzonspor s’intéresse au défenseur central en vue d’un prêt. Peut-être l’occasion pour lui de se relancer dans son pays natal, sachant que la direction rhodanienne et son nouveau coach Peter Bosz ne s’opposeront sûrement pas à son départ.

Bruno Cheyrou y croyait

A noter que les clubs belges Malines et Louvain seraient également disposés à accueillir ce grand gabarit (1,90m) que Bruno Cheyrou présentait de manière très positive à son arrivée. « Cenk un jeune défenseur prometteur, avec un gabarit impressionnant. Il défend bien et possède aussi une très bonne qualité de relance et de sortie de balle. C’est une de ses principales forces. Sa marge de progression est importante », décrivait le recruteur de l’Olympique Lyonnais, qui s’était peut-être trompé sur le réel potentiel du joueur acheté pour 1,5 million d’euros à Altay SK.

 


 

De nouveaux contrats pro et stagiaire

OL via Twitter

 

 

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Mercredi 30 Juin

 

Last modified on jeudi, 01 juillet 2021 20:26