L'actu du Jeudi 24 Juin

L'actu du Jeudi 24 Juin

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Mercredi 23 Juin

Boyata ciblé, Lyon veut la défense de la Belgique

Foot01.com

Durant le mercato estival, l’OL espère prolonger Jason Denayer, en fin de contrat avec Lyon en juin 2022.

Dans l’idéal, Juninho veut garder Jason Denayer et faire venir un défenseur central supérieur à Marcelo afin de l’associer au Belge. Damien Da Silva a été recruté en provenance du Stade Rennais, mais l’ancien Caennais n’aspire pas vraiment à être titulaire à Lyon bien que tout soit possible. L’OL s’active donc pour trouver le pendant de Jason Denayer et selon les informations du journaliste belge Sacha Tavolieri, une piste se dégage au sein de l’état-major lyonnais. Elle risque de faire l’unanimité auprès des supporters et des observateurs puisqu’elle mène à Dedrick Boyata, sélectionné par Roberto Martinez pour l’Euro 2021 avec la Belgique et qui rate rarement ses matchs avec les Diables Rouges lorsque son sélectionneur fait appel à lui.

« Alors qu’il lui reste 1 an de contrat avec le Hertha BSC (pas contre son départ) Dedrick Boyata, en forme avec les Diables Rouges à l’EURO2020, suscite la convoitise : Le LOSC et l’OL ont déjà exprimé leur intérêt, des clubs de SerieA aussi... À suivre » a indiqué sur Twitter le journaliste, pour qui l’Olympique Lyonnais va donc devoir se frotter à la concurrence de Lille dans ce dossier. Les Dogues risquent d’avoir plus de moyens que l’OL dans ce dossier car dans le Nord, l’international belge est ciblé pour combler un potentiel départ de Sven Botman, courtisé par l’Atalanta Bergame en Italie. De toute évidence, un transfert du Néerlandais rapportera plus de 15 ME à Lille, qui aura donc une marge de manœuvre intéressante. Du côté de Lyon, qui n’est pas qualifié pour la prochaine Ligue des Champions, il sera plus difficile de soumettre une grosse offre. Mais dans la mesure où Boyata sera en fin de contrat en juin 2022, difficile d’imaginer un transfert XXL pour le Hertha Berlin…

 


 

Amical : L'OL affrontera Bourg Péronnas le 10 Juillet

OL.fr

 


 

Aulas en extase devant Karim Benzema

Foot01.com

Mercredi soir, Karim Benzema a été le grand bonhomme du match entre la France et le Portugal du côté des Bleus avec un doublé.

Enfin buteur, l’avant-centre du Real Madrid a livré un match d’envergure face aux coéquipiers de Cristiano Ronaldo. Dans tous les bons coups, il a pris sa responsabilité sur penalty juste avant la mi-temps avant d’inscrire un but somptueux après le repos. Un doublé qui fait le bonheur des supporters de l’Equipe de France à cinq jours du huitième de finale contre la Suisse, et notamment de Jean-Michel Aulas. Sur son compte Twitter, le président de l’OL, où Karim Benzema a été formé, a rendu un vibrant hommage à son ancien buteur.

« Karim tu as été magnifique et efficace : la ferveur populaire est exceptionnelle : les supp t’adorent … A lundi on sera aussi à Bucarest » a lancé Jean-Michel Aulas, rendant un très bel hommage à Karim Benzema. Après son doublé, l’attaquant de l’Equipe de France et du Real Madrid a savouré son retour dans le cœur du peuple tricolore. « Dès que j'ai mis ce but, on a vu l'engouement des supporters et ça m'a donné beaucoup de forces et permis de rester concentré et mettre ce deuxième but au retour des vestiaires. Je savais en revenant, les critiques, ça fait partie du foot. C'est comme ça. Je ne baisse jamais les bras. À chaque fois que je rentre, j'ai envie de marquer et de faire marquer » a notamment expliqué l’avant-centre de l’Equipe de France après le match nul des Bleus contre le Portugal (2-2). Ce point suffit au bonheur de Didier Deschamps dans la mesure où la France termine première de son groupe, la Hongrie et l’Allemagne ayant fait match nul dans le même temps. Lundi soir, les champions du monde en titre affronteront la Suisse en huitième de finale.

 


 

Özkaçar vers la Belgique ?

Twitter

L'OL pourrait céder son espoir en prêt. Deux clubs belges seraient intéressés : le KV Malines et Oud-Heverlee Louvain. Le dernier cité serait, pour l'heure, à un stade plus avancé des négociations.

 


 

L'UEFA annonce la fin de la règle des buts à l'extérieur

Lequipe.fr

Dès la saison prochaine, toutes les compétitions européennes ne tiendront plus compte de la règle des buts à l'extérieur.

C'est une petite révolution mais qui était réclamée par de nombreux acteurs du football. Jeudi, comme l'avait évoqué L'Équipe le 14 avril, le comité exécutif de l'UEFA a approuvé la fin de la règle dite « des buts à l'extérieur » qui faisait loi jusqu'ici dans les confrontations en matches aller-retour.

« Pour donner suite à la recommandation de la Commission des compétitions interclubs et de la Commission du football féminin de l'UEFA, le Comité exécutif de l'UEFA a approuvé aujourd'hui la proposition de supprimer la règle dite « des buts inscrits à l'extérieur » de toutes les compétitions interclubs de l'UEFA (à savoir masculines, féminines et juniors) de l'UEFA, et ce dès les phases de qualification de la saison 2021-22 » pouvait-on lire dans un communiqué publié sur le site de l'instance européenne.

Prolongation puis tirs au but en cas d'égalité

Cette règle permettait de qualifier l'équipe qui avait inscrit le plus de buts chez son adversaire lorsque les deux formations avaient inscrit le même nombre cumulé de buts sur les deux matches. À l'avenir, dans ce cas, à l'issue du temps réglementaire du match retour, une prolongation de deux fois 15 minutes sera jouée, suivie d'une séance de tirs au but si aucune des deux équipes n'a marqué.

« Aujourd'hui, les effets de cette règle sont contraires à son but initial »

« La règle des buts inscrits à l'extérieur fait partie intégrante des compétitions de l'UEFA depuis son introduction, en 1965. Toutefois, la question de son abolition a été souvent débattue lors de diverses réunions de l'UEFA ces dernières années. Bien que la suppression ne fasse pas l'unanimité, de nombreux entraîneurs, supporters et autres parties prenantes du football ont remis en cause son équité et se sont prononcés en faveur de son abolition », a déclaré le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin.

« Aujourd'hui, les effets de cette règle sont contraires à son but initial, puisqu'elle dissuade l'équipe recevante - en particulier lors du match aller - d'attaquer, de peur de concéder un but qui donnerait un avantage crucial à son adversaire. On critique aussi son iniquité, en particulier en cas de prolongation, car elle oblige l'équipe recevante à marquer deux fois lorsque l'équipe visiteuse marque un but », a-t-il ajouté.

 


 

Vidéo : les routines de Kadewere

OL vita Twitter

 

 

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Mercredi 23 Juin

 

Last modified on jeudi, 24 juin 2021 18:33