L'actu du Samedi 5 Juin

L'actu du Samedi 5 Juin

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Vendredi 4 Juin

Bosz a indiqué une première pépite à Juninho

Butfootballclub.fr

L'OL serait sur la piste de l'ailier droit néerlandais Arnaut Danjuma (24 ans), auteur d'une très grosse saison 2020/21 avec Bournemouth.

Avec la nomination de Peter Bosz pour succéder à Rudi Garcia sur son banc, l'Olympique Lyonnais s'est attaché les services d'un entraîneur offensif, qui adore donner leur chance à de jeunes joueurs. Tout ce qu'il faut aux Gones. Mais en plus, l'ancien joueur de Toulon est un spécialiste du marché néerlandais, forcément. Et cela pourrait s'avérer très profitable en cet été où il faudra faire un gros recrutement sans dépenser des fortunes.

D'après le Daily Mail, l'OL est, avec Leicester et Wofsburg, sur les rangs pour recruter Arnaut Danjuma, ailier oranje ayant inscrit 15 buts et délivré 7 passes décisives cette saison avec Bournemouth, en deuxième division anglaise. Transfermarkt situe la valeur de ce joueur de 24 ans à 12 M€. C'est énorme pour un élément n'évoluant pas dans une élite européenne mais ce serait peu compte tenu de son potentiel. Juninho entendra-t-il ce précieux conseil ?

 


 

Dembélé pour remplacer Lacazette, Arsenal se place

Foot01.com

Peu utilisé pendant son prêt en deuxième partie de saison, Moussa Dembélé n’a sans doute pas convaincu l’Atlético Madrid de lever l’option d’achat. Mais l’attaquant ne reviendra pas forcément à l’Olympique Lyonnais, lui qui intéresserait les Gunners d’Arsenal.

Sauf surprise, l’Atlético Madrid ne conservera pas Moussa Dembélé la saison prochaine. L’attaquant sous contrat avec l’Olympique Lyonnais, testé positif au covid-19 puis victime d’un malaise à l’entraînement, n’a disputé que cinq matchs de Liga. Tous en tant que remplaçant. C’est peu et largement insuffisant pour inciter les Madrilènes à lever l’option d’achat de son prêt à 33,5 millions d’euros. Le Français pourrait donc envisager un retour chez les Gones, d’autant que le directeur sportif Juninho lui a clairement ouvert la porte.

Dembélé ne veut pas revenir à Lyon

« On compte sur lui. Si l'Atlético décide de lever l'option, il restera là-bas. S'il ne la lève pas, on va le recevoir les bras ouverts », confiait le dirigeant brésilien le mois dernier. Sauf que Moussa Dembélé n’a visiblement pas l’intention de revenir, et ce malgré le départ de Memphis Depay en fin de contrat. Dans l’idéal, le joueur formé au Paris Saint-Germain aimerait rester sous les ordres de Diego Simeone à l’Atlético Madrid. Mais une autre option pourrait l’intéresser en Angleterre. En effet, The Telegraph annonce que les Gunners d’Arsenal seraient prêts à relancer Moussa Dembélé la saison prochaine.

Le club londonien pourrait même lui offrir un statut important puisque le Lyonnais viendrait compenser le possible départ d’Alexandre Lacazette, dont le contrat expire en 2022. Autant dire que la proposition d’Arsenal serait séduisante pour l’attaquant passé par Fulham et qui a déjà fait ses preuves en Premier League. Reste à savoir sous quelles conditions l’Olympique Lyonnais accepterait de libérer son avant-centre. Une chose est sûre, malgré son passage peu convaincant en Espagne, Moussa Dembélé ne sera pas bradé.

 


 

Les 5 cadres sur lesquels Peter Bosz doit s'appuyer la saison prochaine

90min.com

Nouvel entraineur de l'Olympique Lyonnais cet été, Peter Bosz va devoir s'appuyer sur un nombre restreint de joueur la saison prochaine pour créer une bonne dynamique. Absent de la Ligue des champions depuis deux saisons, le tacticien néerlandais va devoir réorganiser ce club mythique.

5. Anthony Lopes

Un temps capitaine, un temps éligible au meilleur gardien de Ligue 1, Anthony Lopes incarne parfaitement la passion lyonnaise.

Auteur de prestations correctes cette saison, il n'a pas réussi à qualifier son équipe en Ligue des champions. Indéboulonnable, Peter Bosz peut compter sur lui pour haranguer les troupes et montrer l'exemple à ses coéquipiers.

4. Jason Denayer

Taulier de la défense, en club ou en sélection, le joueur a participé à 31 rencontres cette saison en Ligue 1.

En fin de contrat l'été prochain, Peter Bosz n'a pas à hésité, il faut prolonger le défenseur Belge. Qu'il soit épaulé par Marcelo, Diomandé ou Benlamri, Jason Denayer répond toujours à l'appel et ne déçoit quasiment jamais.

3. Maxence Caqueret

Participant à 33 matchs toutes compétitions confondues cette saison, le jeune milieu de terrain (21 ans) est en train de prouver qu'il a les épaules et le tempérament d'une leader.

Au coeur de l'entrejeu lyonnais, il récupère des ballons, propose des solutions et créer le jeu. Très complet, Peter Bosz peut sans problèmes s'appuyer sur lui pour les saisons à venir.

2. Lucas Paqueta

Impliqué sur 16 réalisations (10 buts et 6 passes décisives) toutes compétitions confondues, le milieu offensif brésilien va sans doute profiter du départ de Memphis Depay pour devenir le leader technique de l'OL.

Adopté par les supporters lyonnais un an seulement après son arrivée, Lucas Paqueta, peut s'inscrire dans la durée à l'Olympique Lyonnais.

1. Rayan Cherki

Sous Rudi Garcia, Rayan Cherki ne s'est contenté que d'entrer en cours de jeu, profitant de 15 minutes par-ci, 15 minutes par-là. Estimé à 25 millions d'euros par le site Transfermarkt, le jeune (18 ans en août prochain) attaquant lyonnais attire les convoitises.

Ayant déclaré sa flamme à l'OL, Rayan Cherki veut marquer l'histoire de son club. Peter Bosz est prévenu, ce gamin est plein d'ambition et peut devenir un joueur clé de l'Olympique Lyonnais.

 


 

Aouar, la grosse surprise du mercato ?

Foot01.com

Sous contrat encore deux ans avec l'Olympique Lyonnais, Houssem Aouar est annoncé sur le départ lors de ce mercato, mais le milieu de terrain pourrait surprendre tout le monde.

Houssem Aouar n’a pas réalisé une saison de rêve sous le maillot de l’OL, et cela s’est hélas terminé avec la défaite face à Nice qui prive le club de Jean-Michel Aulas de la prochaine Ligue des champions. Et le milieu de terrain ne s’est pas remonté le moral avec l’équipe de France Espoirs, puisque les joueurs de Sylvain Ripoll ont été éliminés par les Pays-Bas après un scénario catastrophe…avec notamment deux énormes occasions ratées par le joueur de Lyon. Houssem Aouar va donc pouvoir se tourner vers les vacances, et réfléchir à ce que sera son avenir. Car à deux ans de la fin de son contrat avec Lyon, et un an après avoir été à deux doigts de partir de l’OL, Aouar sait que le prochain mercato pourrait être le « bon ». Cependant, rien ne dit que du côté du Groupama Stadium on ne reverra pas le joueur de 22 ans.

Houssem Aouar est en effet une valeur sûre de l’effectif lyonnais, mais sur le plan financier les 60 millions d’euros réclamés en 2020 par Jean-Michel Aulas pour céder son joueur sont à oublier. Désormais, le milieu de terrain est estimé à 40ME par Transfermarkt, et même 30 millions d’euros selon d’autres sources. Et ce samedi, Le Progrès affirme que plutôt que de brader Aouar, l’Olympique Lyonnais pourrait le conserver une saison de plus afin d’essayer de le valoriser un peu plus sous les ordres de Peter Bosz. « Aouar pourrait se relancer, chez lui, après une saison en demi-teinte », précise le quotidien régional. Reste que si la Juventus et Arsenal lui font réellement des offres lors du prochain mercato, le jeune joueur de l'OL pourrait tout de même se poser la question de savoir s'il n'a pas intérêt à dire oui dès maintenant à un transfert plutôt que de repousser à plus tard son choix.

 


 

Féminines : Aulas félicite le PSG

Maxifoot.fr

Après 14 ans de règne sans partage, l’Olympique Lyonnais a perdu sa couronne et le Paris Saint-Germain a été sacré champion de France chez les féminines pour la première fois de son histoire vendredi (voir ici). Malgré la déception, le président rhodanien Jean-Michel Aulas s’est montré beau joueur à l’égard du club de la capitale.

"Soyons sports, congratulation pour ce titre gagné sur le fil mais bien gagné : je suis heureux de voir que tous les dirigeants étaient là ce soir pour saluer ce 1er titre du PSG féminin. Bravo", a réagi le boss de l’OL sur Twitter.

Egalement éliminées par les Parisiennes en quarts de finale de la Ligue des Champions après cinq titres européens consécutifs, les Fenottes auront décidément tout perdu cette saison…

 


 

Un club turc hésite entre Khazri et un attaquant de l'OL

Butfootballclub.fr

Les Turcs de Basaksehir étudient la possibilité de recruter Wahbi Khazri, encore sous contrat pour un an avec l'ASSE. Mais ils sont également intéressés par l'attaquant de l'OL Islam Slimani.

Un an après, Wahbi Khazri est de nouveau poussé vers la sortie par l'AS Saint-Etienne. Non pas que l'attaquant tunisien de 30 ans est démérité, bien au contraire. Quand Claude Puel s'est décidé à faire appel à ses services, il a inscrit des buts précieux dans la course au maintien, comme celui à Angers (1-0), un à Nîmes (2-0) et un triplé contre Bordeaux (4-1). Son problème, c'est son salaire, qui pèse trop sur les finances dans le rouge des Verts.

Une indemnité de 4 M€ pour l'un ou l'autre ?

A un an de la fin de son contrat, le Corse est donc invité à aller voir ailleurs. Nous avons déjà relayé l'information selon laquelle les Turcs de Basaksehir  étudieraient son profil. D'ailleurs, les agents de Khazri se sont rendus dans l'ancien empire ottoman pour tenter d'avancer sur un transfert. Mais les champions de Turquie 2020 étudient une autre piste, toujours en France.

Cette piste, ce serait celle d'Islam Slimani. L'attaquant algérien de l'OL est sous contrat jusqu'en 2022 mais il ne sera pas retenu par des dirigeants rhodaniens contraints de rebâtir leur effectif. Basaksehir pense pouvoir recruter l'un ou l'autre des deux joueurs pour 4 M€. Mais les dirigeants n'ont pas encore arrêté leur choix.

 


 

Paqueta titulaire et victorieux avec le Brésil contre l'Equateur

Twitter

 

 


 

Juninho prépare un énorme coup de balai !

Le10sport.com

Avec de nombreux joueurs prêtés cette saison, l'OL va devoir trouver un nouveau point de chute à certains d'entre eux cet été pour éviter d'avoir un effectif surchargé lors du prochain exercice...

Peter Bosz est à peine arrivé qu'il serait déjà au travail. En effet, d'après L'Équipe, le technicien néerlandais préparerait le mercato à venir, mais il va rapidement faire face à un problème de taille. L'OL va voir revenir un grand nombre de joueurs prêtés et la direction va devoir trancher sur leur cas afin de ne pas avoir un effectif surchargé. En défense, le quotidien français précise que Joachim Andersen et Youssouf Koné pourraient être invités à quitter le club. Concernant l'entrejeu, le chantier s'annonce immense puisque Pape Diop, Camilo, Jeff Reine-Adelaïde, Jean Lucas et Thiago Mendes verraient leur avenir plutôt incertain du côté de l'OL. Et devant, Moussa Dembélé, Héritier Deyonge et Lenny Pintor seraient susceptibles de quitter Lyon à l'intersaison...



 

Aulas avait raison, cet expert plaide coupable !

Foot01.com

Un an après l'arrêt brutal de la saison de Ligue 1, un expert avoue que Jean-Michel Aulas avait raison concernant l'impact économique violent pour les clubs et que lui s'était lourdement trompé.

Impossible de réécrire l’histoire de la saison de Ligue 1 2019-2020, mais c’est une évidence, Jean-Michel Aulas avait vu juste lorsqu’il avait annoncé que les clubs français allaient lourdement être impactés par cette décision imposée par la Ligue de Football Professionnel et les instances politiques. Bien évidemment, le patron de l’Olympique Lyonnais plaidait d’abord la cause de son équipe, l’OL étant privé des places européennes alors que la formation de Garcia revenait comme une fusée sur les équipes de tête avant cet arrêt. Mais c'est vrai, l’an dernier, lorsque Jean-Michel Aulas avait annoncé un avenir funeste, nombreux sont ceux qui s’étaient moqués du boss lyonnais. Economiste et spécialiste du football, Pierre Rondeau, que l’on entend souvent sur RMC et BFM, avait ironisé sur l’analyse d’Aulas.

Un an plus tard, l’expert admet son erreur et reconnaît que le président de l’Olympique Lyonnais avait bien senti la catastrophe. « J’évoque également l’étude que j’avais pu faire pour l’UNFP qui mettait à mal les propos de Jean-Michel Aulas sur le coût économique de la fin de saison. Le président de l’OL souhaitait reprendre le championnat. Dans cette étude, j’avais chiffré à l’époque que cet arrêt ne risquait pas de mettre en péril les finances des clubs. Dans ce livre, je fais amende honorable car je m’étais trompé. Mes paramètres étaient faux car ils incluaient les droits TV de Mediapro. Il aurait peut-être fallu prendre une autre décision à ce moment-là », avoue avec modestie Pierre Rondeau. Jean-Michel Aulas appréciera ce mea culpa, même si forcément le président de l’Olympique Lyonnais n’a toujours pas digéré les événements de 2020. Les prochains passages des clubs de Ligue 1 devant la DNCG devraient hélas confirmer que la situation de certaines équipes est critique.

 

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Vendredi 4 Juin

 

 

Last modified on dimanche, 06 juin 2021 16:49