L'actu du Vendredi 4 Juin

L'actu du Vendredi 4 Juin

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Jeudi 3 Juin

Prolongation de Malo Gusto pour une saison supplémentaire

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe de la prolongation de contrat de Malo Gusto pour une saison supplémentaire, soit jusqu’au 30 juin 2024.

Arrivé à l’Olympique Lyonnais en 2016, Malo Gusto s’est d’abord révélé avec les U19 puis en National 2 avant de signer son premier contrat professionnel en décembre 2020.

Retenu à quinze reprises dans le groupe professionnel la saison dernière, l’arrière droit natif de Décines, a disputé 2 matches en Ligue 1. Malo Gusto a effectué ses premiers pas dans le championnat lors du derby opposant St Étienne à l’OL, le 24 janvier 2021 puis face au FC Lorient le 8 mai dernier.

En officialisant cette seconde prolongation, après celle de Florent Da Silva, l’Olympique Lyonnais se réjouit de pouvoir s’appuyer sur ses jeunes joueurs de la génération 2003 pour les années à venir.

 


 

Dimitris Pelkas (Fenerbahçe) dans le viseur de l'OL ?

Fanatik via Twitter

Selon le média turque Fanatik, le milieu offensif grec du Fenerbahçe Dimitris Pelkas (27 ans, estimé à 7M€, 7 buts, 8 passes décisives) serait sur les tablettes de l'Olympique lyonnais pour ce mercato d'été.

 


 

4 ME, Lyon dit banco pour De Sciglio

Foot01.com

L’OL a avancé discrètement dans le dossier Mattia De Sciglio, qui pourrait s’engager pour trois ans dans le cadre d’un transfert de 4 ME.

Régulièrement utilisé par Rudi Garcia cette saison même s’il n’a pas su réellement trouver sa place dans le 11 de départ, Mattia De Sciglio semblait devoir reprendre la direction de la Juventus. Mais le défenseur italien pourrait finalement rester dans le Rhône, révèle la presse italienne. Tuttosport affirme que l’OL et la Juventus ont discrètement négocié ces derniers jours, et sont même proche d’un accord pour un transfert à 4 ME. Le comportement du défenseur transalpin pendant son prêt aurait ravi les dirigeants, qui savent que De Sciglio va avoir du mal à prétendre à une place de titulaire, mais qu’il peut encore rendre pas mal de services à 28 ans. Une doublure polyvalente qui a parfois été utilisée à droite pour remplacer Léo Dubois, ou dans l’axe quand la situation le demandait. Cela permettrait notamment à l’OL de boucler son recrutement en défense centrale, avec Damien Da Silva et donc Mattia De Sciglio pour seconder Jason Denayer et Marcelo. Une preuve de plus que les dirigeants lyonnais ne comptent pas la saison prochaine sur Joachim Anderson, toujours sous contrat mais qui se prépare à retrouver rapidement la Premier League, Tottenham ayant un vif intérêt pour le recruter après son prêt convaincant à Fulham.

Comme il en avait émis le souhait en fin de saison dernière, Mattia De Sciglio pourrait donc rester à l’OL, où un contrat de trois ans l’attendrait. En tout cas, les choses sont claires pour le défenseur italien, puisque le nouvel entraineur Massimiliano Allegri, qui l’a déjà eu sous ses ordres lors de son premier passage à la Juventus, lui a fait savoir qu’il ne comptait pas sur lui à l’avenir. Une aubaine donc pour l’OL, même si le prix n’est pas négligeable pour un joueur qui n’a pas vraiment crevé le plafond cette saison à Lyon.

 


 

De Sciglio hésite entre l'OL et la Premier League

Onzemondial.com

Mattia De Sciglio, prêté cette saison à l’Olympique Lyonnais depuis la Juventus, a été l’auteur d’un exercice en Ligue 1 assez convaincant. Suffisant pour le voir rester dans le Rhône ? Rien n’est moins sûr…

Auteur d'une saison intéressante à Lyon, le latéral droit tout aussi bien capable de dépanner à gauche Mattia De Sciglio arrive à la croisée des chemins. La Gazzetta dello Sport explique que l’Italien appartient toujours à la Juventus, certes, mais ne possède plus qu’un an de contrat dans le Piémont. Et même si son mentor Massimiliano Allegri est de retour sur le banc de la Vieille Dame, cela ne devrait pas changer grand-chose pour lui. "Je me vois encore à l'étranger", confiait-il à Tuttosport le 14 mai dernier.

Pour le libérer, la Gazzetta dello Sport nous indique que si la Juve ne compte pas demander un montant de transfert trop conséquent, 6 à 7 millions d’euros seraient attendus dans les caisses turinoises. Reste à savoir si Lyon voudra sortir cette somme pour s’attacher définitivement les services de De Sciglio et s’il voudra rester dans le Rhône… car la Premier League lui fait les yeux doux et l’Italien s’y verrait bien tenter sa chance. Affaire à suivre…

 


 

La hype Peter Bosz, c'est validé

Foot01.com

Peter Bosz a marqué beaucoup de points lors de sa première conférence de presse avec l'OL.

La dernière fois qu’un entraineur avait soulevé un tel enthousiasme, cela s’était très mal terminé. Il s’agissait de l’arrivée de Sylvinho, protégé de Juninho et qui avait annoncé ses grands projets de jeu et de résultats pour l’OL. Après un départ canon, la hype était retombée de manière terrible, débouchant sur un limogeage très rapide, même trop selon certains suiveurs lyonnais. Cet été, c’est Peter Bosz qui a été nommé et son profil a aussi tendance à faire l’unanimité. Sa faculté à parler le français a compté dans le choix des dirigeants, mais surtout sa capacité à bien faire jouer ses équipes, avec un projet de jeu clair et tourné vers les jeunes. Tout ce que l’OL adore. Et selon son compatriote Bolo Zenden, ancien international néerlandais qui a connu le championnat de France sous le maillot de l’OM, Lyon a effectué un très bon choix.

« A son époque, il faisait déjà jouer un très bon football, très offensif, même à des petites équipes. Il a marqué les esprits aux Pays-Bas, et aussi à Leverkusen. Peter Bosz sait exactement ce qu'il attend de ses joueurs. Il sait stimuler les joueurs. Il ne va pas jouer le contre, c’est un entraineur offensif et ça correspond à Lyon. C'est un très bon choix. Après, il doit s’adapter au championnat de France. Il est très bien entouré, et je suis sûr qu’il va se régaler avec cette équipe. Cette année, on a vu que le championnat était plus serré que d’habitude pour le PSG. Il y a beaucoup d’équipes capables de jouer le haut du tableau, et c’est important », a souligné sur RMC l’ancien milieu de terrain, qui estime que le profil de Peter Bosz convient parfaitement à l’Olympique Lyonnais. La réponse sera sur le terrain, mais l’entraineur néerlandais possède déjà un crédit bien supérieur à celui de son prédécesseur, Rudi Garcia, lors de sa nomination.

 


 

Longoria est passé à l'action dans le dossier Boga

Le10sport.com

Président de l'OM, Pablo Longoria se serait entretenu avec les dirigeants de Sassuolo pour évoquer une arrivée de Jérémie Boga, qui est prêt à rejoindre Marseille selon nos informations exclusives.

Ce n’est un secret pour personne, le renforcement du milieu de terrain devrait être l’une des priorités de Pablo Longoria, qui souhaite apporter du sang neuf. Le président de l’OM multiplie les pistes et serait tout proche de boucler deux dossiers brûlants. Agé de 24 ans, Gerson devrait quitter Flamengo dans les prochaines heures pour rejoindre Marseille. L’OM est également en contact avec Mattéo Guendouzi, mais ce dossier n’est pas encore finalisé en raison notamment des demandes d’Arsenal selon nos informations exclusives. Et ce n’est pas tout puisque Pablo Longoria voudrait aussi recruter un joueur de Serie A.

Longoria a discuté avec les dirigeants de Sassuolo

Selon le Phocéen, le président marseillais aurait, dernièrement, discuté avec les dirigeants de Sassuolo pour évoquer une possible arrivée de Jérémie Boga. Un dossier complexe puisque le club italien demanderait une somme autour de 20M€. Foot Mercato indiquait toutefois que des joueurs marseillais pourraient être inclus dans le deal afin de faire baisser le prix. Selon nos informations exclusives, l’OL suit aussi Jérémie Boga, mais ce dernier donne sa préférence à l’OM. Reste désormais aux deux équipes de trouver un accord.

 


 

Bosz pourrait faire exploser une cagnotte pharaonique d’Aulas

Butfootballclub.fr

À peine débarqué sur le banc de l’OL, Peter Bosz s’est déjà vu imposer une requête par ses dirigeants : compter sur la jeune garde la saison prochaine.

Peter Bosz profite de ses derniers jours de vacances à Curaçao avant de poser ses valises à l’OL. Remplaçant désigné de Rudi Garcia, le technicien néerlandais a avoué récemment qu’il n’était pas encore vraiment entré dans les détails du mercato avec Juninho. Tout juste sait-il que les dirigeants lyonnais lui auraient fixé un premier chemin à suivre : miser sur les jeunes déjà présents au club.

« L’OL devrait jouer la carte jeunes avec Peter Bosz. Dans un souci d’économie, le club lyonnais a besoin de ses jeunes, indique Le Progrès. On ajoutera que le centre a toujours sauvé la patrie quand elle était un danger. Depuis 2008, la vente des joueurs formés à Lyon (une bonne quarantaine) a rapporté un peu plus de 300 millions ! »

L'OL a déjà vendu pour 300 M€ de jeunes !

Si le mercato pourrait donc être calme cet été à l’OL, Bosz ne devrait pas avoir de mal à faire éclore la jeune garde lyonnaise étant donné qu’il s’agit de l’une de ses spécialités. Bientôt, la cagnotte de 300 millions d’euros très chère à Jean-Michel pourrait donc exploser.

 


 

Une figure de l’OM a rencardé Aulas sur Bosz

Butfootballclub.fr

Pris par le refus de Christophe Galtier de rejoindre l’OL, Jean-Michel Aulas a activé son réseau pour faire avancer le dossier Peter Bosz. Quitte à passer par une figure emblématique de l’OM.

Peter Bosz profite de ses quelques derniers jours de vacances à Curaçao avant de poser ses valises à l’OL. Remplaçant désigné de Rudi Garcia, le technicien néerlandais a avoué récemment qu’il n’était pas encore vraiment entré dans les détails du mercato avec Juninho.

Tout juste sait-il que les dirigeants lyonnais lui auraient fixé un premier chemin à suivre : miser sur les jeunes déjà présents au club. Jean-Michel Aulas sait qu’il est très sensible à ce domaine et compte sur lui pour promouvoir l’académie lyonnaise. Le président de l’OL a passé quelques coups de fils afin de mieux cerner la personnalité de son nouveau coach. Notamment un décisif à Rolland Courbis... ancien entraîneur de Bosz à Toulon !

« Aulas m'a téléphoné pour me demander 2 ou 3 précisions »

« Sur le plan intellectuel, c'était un gars avec un niveau très relevé. On avait été tous surpris de la vitesse à laquelle il a appris le français, assure l’ancien coach de l’OM dans France Football. En six mois, il parlait déjà très, très bien. En trois ans, on aurait dit qu'il était né du côté de Toulon. Il n'y avait que l'accent qu'il n'avait pas changé. Quand Jean-Michel Aulas m'a téléphoné pour me demander deux ou trois précisions, c'est la première des choses que je lui ai dit. »

 


 

26 ans de moyenne d'âge pour l'OL cette saison

Ligue1.fr via Twitter

 


 

Garcia sur le point de relever un nouveau challenge

Butfootballclub.fr

Libre après la fin de son contrat à l'OL, l'ancien coach de l'ASSE, du LOSC et de l'OM Rudi Garcia pourrait rebondir à l'étranger, un candidat à une élection présidentielle l'ayant érigé en priorité.

Après une semaine très chargée, entre le défaite à domicile de l'OL contre l'OGC Nice (2-3) au cours de la dernière journée de L1, synonyme de non participation à la prochaine Champions League, la fin de son contrat avec le club rhodanien et une interview au vitriol dans laquelle il réglait ses comptes avec Juninho, Rudi Garcia a retrouvé l'ombre médiatique. Jean-Michel Aulas, les joueurs de l'OL ainsi que leur directeur sportif brésilien ont fini de régler leurs comptes avec lui.

Le 18 juin, il saura s'il entraîne Galatasaray

Maintenant, Garcia va tenter de rebondir, a priori à l'étranger, étant donné que sa cote en France s'est effondrée avec ses passages à Marseille (2016-19) et Lyon (2019-21). Cinq saisons avec les deux Olympiques, pas un trophée, pas une qualification pour la Champions League et une peu flatteuse réputation d'entraîneur qui se trouve toujours des excuses, ça vous classe un homme.

A l'étranger, donc, sa réputation n'est pas entachée. S'il privilégierait un retour dans le Calcio, où il a brillé avec la Roma de 2013 à 2016, Rudi Garcia se serait d'ores et déjà mis d'accord pour entraîner… en Turquie ! Le candidat à la présidence de Galatasaray Yigir Sardan a annoncé sa volonté de le nommer à la place de l'icône Fatih Terim s'il est élu. Les élections auront lieu le 18 juin.

 


 

Al-Sadd rêve de Karl Toko Ekambi

Footmercato.net

En quête d'un attaquant, Al-Sadd lorgne Karl Toko Ekambi. Dans l'esprit des dirigeants qatariens, l'international camerounais répond parfaitement au profil recherché : celui d'un joueur offensif de rupture, rapide et efficace. En capacité, en outre, de jouer dans une position axiale comme sur un côté. Les dirigeants d'Al-Sadd suivent le profil de Toko-Ekambi depuis plusieurs saisons et avaient même observé l'évolution du dossier à son départ d'Angers.

Les champions du Qatar en titre ont commencé à tâter le terrain puisque des premiers contacts ont été noués avec l'entourage du joueur. Sous contrat jusqu'en juin 2024, ce dernier réalise une saison satisfaisante (14 buts et 7 passes décisives en 34 apparitions en Ligue 1), et même si l'OL a un besoin impératif de vendre cet été, il n'est pas certain que les Lyonnais ouvrent la porte à un départ.

 

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Jeudi 3 Juin

 

Last modified on vendredi, 04 juin 2021 20:51