L'actu du Samedi 29 Mai

L'actu du Samedi 29 Mai

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Vendredi 28 Mai

Officiel : Arrivée de Peter Bosz à l'Olympique Lyonnais

OL.fr

L’Olympique Lyonnais est très heureux d’informer de la nomination de Peter Bosz en qualité d’entraineur de l’équipe professionnelle pour les deux prochaines saisons, soit jusqu’au 30 juin 2023. L’entraîneur néerlandais qui devient le 30ème entraîneur de l’histoire de l’OL prendra ses fonctions le 1er juillet prochain, à la reprise du groupe professionnel.

Agé de 57 ans, Peter Bosz parle le français depuis une expérience au Sporting club de Toulon pour lequel il a joué pendant 3 saisons entre 1988 et 1991. Après avoir mis un terme à sa carrière de joueur en 1999, Peter Bosz s’est tourné vers celle d’entraineur en 2002 aux Pays-Bas avec le club de De Graafschap. Trois ans plus tard, il permet à Heracles d’être promu en Eredivisie, la première division hollandaise, avant de rejoindre le Vitesse Arnheim (2013-2015), puis le Maccabi Tel Aviv (2016).

Nommé entraîneur de l’Ajax Amsterdam à l’été 2016, Peter Bosz réalise alors une saison exceptionnelle. Son groupe, composé essentiellement de jeunes joueurs, termine 2ème du championnat des Pays-Bas et dispute la finale de l’Europa League après avoir notamment éliminé l’Olympique Lyonnais en demi-finale. Peter Bosz s’engage alors avec le Borussia Dortmund, puis le Bayer Leverkusen en décembre 2018 qu’il qualifiera pour la Ligue des Champions avec une 4ème place en Bundesliga dès sa première saison et qu’il emmènera jusqu’à la finale de Coupe d’Allemagne en 2020.

Priorité de Juninho, Peter Bosz a dirigé plus de 400 matches en tant qu’entraîneur et a régulièrement démontré, lors de ses diverses expériences en club, ses facultés à pouvoir s’appuyer activement sur les jeunes joueurs qu’il avait à sa disposition. Le profil de Peter Bosz a immédiatement séduit et son arrivée conforte l’orientation stratégique de l’Olympique Lyonnais visant à s’appuyer davantage sur les joueurs issus de son Académy, classée 3ème centre de formation européen derrière le Réal Madrid et le FC Barcelone et présente dans le top 4 depuis 8 années consécutives.

Jean-Michel Aulas, Vincent Ponsot, Juninho et Peter Bosz tiendront une conférence de presse ce dimanche 30 mai à 10h00 pour préciser les contours de cette nouvelle organisation technique et expliquer ce qu’ils attendront de l’ensemble du groupe professionnel, au moment de débuter un nouveau cycle qui devra donner une nouvelle dimension au projet ambitieux de l’Olympique Lyonnais, aussi bien dans les compétitions nationales qu’en Europa League.




 

Juninho va passer ses diplômes d’entraîneur

RMC.fr

Actuellement directeur sportif de l'Olympique Lyonnais, Juninho va chercher à décrocher ses diplômes d'entraineur. Le Brésilien a passé un entretien pour entrer dans la promotion 2021-2022 du brevet d'entraîneur de football (BEF).

À 46 ans, Juninho pourrait bientôt s'asseoir sur un banc d'entraîneur. L'ancienne gloire brésilienne de l'Olympique Lyonnais a passé ce vendredi un entretien à Tola Vologe afin d'entrer dans la promotion 2021-2022 du brevet d'entraîneur de football (BEF).

Cette formation ouverte aux anciens joueurs et aux éducateurs voit aujourd'hui plusieurs ex-professionnels y porter un intérêt. L'ancien gardien Rémy Vercoutre et d'autres candidats postulent à ce diplôme qui est une étape nécéssaire avant de pouvoir entraîner une équipe de Ligue 1. Récemment retraité, Anthony Le Tallec figure par exemple dans cette fournée.

La formation s'effectue sur une année, à raison de six semaines de formation. Elle permet notamment d'entraîner jusqu'en Régional 1 (R1). S'il valide cette étape, Juninho passera ensuite le diplôme d'entraineur supérieur (DES), sur un an aussi. Celui-ci constitue le niveau intermédiaire entre le BEF et le brevet d'entraineur professionnel de football (BEPF), le dernier sésame pour coacher en Ligue 1.

Pour rappel, Juninho dispose déjà des diplômes de manager de l'UEFA, comme il l'avait lui-même confié en conférence de presse en 2019, lors de son intronisation au poste de directeur sportif alors que Sylvinho était alors nommé entraîneur de l'OL.

Juninho n'a jamais caché son intérêt pour un avenir comme entraîneur

Après avoir raccroché les crampons, Juninho n'a jamais caché sa volonté d'entraîner un jour, ne voulant toutefois pas précipiter les choses en partant du postulat qu'un bon joueur ne fait pas forcément un bon entraîneur.

"Ce n’est pas parce que je m’appelle Juninho, que j’ai une histoire à Lyon, que je ne vais pas être viré au bout de trois, quatre, cinq ou six mois si les choses ne marchent pas bien", avait déclaré le Brésilien au sortir de la défaite de l'OL face à Angers en décembre 2015.

Mais le dirigeant lyonnais veut reprendre son apprentissage pour potentiellement s'asseoir sur un banc d'entraîneur dans quelques années. Il faudra pour cela obtenir dans un premier temps le BEF, pour lequel il a passé un entretien, puis le DES et enfin le BEPF. Un diplôme que Cris ou encore Christophe Delmotte ont eu cette année.

 


 

Courtisé par l’OL, Kolo Muani préfère… l’Allemagne

Le10sport.com

Courtisé à l’approche du mercato estival, Randal Kolo Muani a peu de chance de rester au FC Nantes. Et pour son avenir, l’attaquant de 22 ans a une préférence pour la Bundesliga.

Encore impliqué dans la survie du FC Nantes, Randal Kolo Muani n’en reste pas moins attentif à son avenir. Et beaucoup de choses se passent, en coulisses. Ses représentants sont sollicités, en France comme à l’étranger. En Ligue 1, c’est l’OL qui frappe à sa porte. Le 10 Sport a révélé cette piste, confirmée ensuite par le journal L’Equipe. Mais l’intéressé a une préférence. Et elle ne se trouve pas en France.

Trois clubs allemands sont là

Selon nos sources, Randal Kolo Muani regarde très attentivement vers l’étranger et plus particulièrement en Allemagne. La Bundesliga l’attire et les intérêts vifs de trois clubs allemands sont là pour le satisfaire. On retrouve ainsi Francfort, le Bayer Leverkusen et le RB Leipzig. Il sera difficile pour l’OL de le récupérer cet été.

 


 

Accord entre Aouar et le Real ?

Twitter

"Je viens d'être informé qu'il y a déjà un accord des deux côtés, la semaine prochaine le Real Madrid officialisera la signature de Houssem Aouar, milieu de terrain lyonnais.

Ce sera la première signature française de cet été, il y en aura d'autres."

 


 

Reine-Adelaïde va retourner à l'OL

RMC.fr

Sauf revirement, Jeff Reine-Adelaïde ne devrait pas rester à Nice la saison prochaine. L'OL va le retrouver.

Prêté cette saison à l'OGC Nice par l'Olympique Lyonnais, Jeff Reine-Adelaïde (23 ans) ne devrait pas, sauf revirement, prolonger son séjour sur la Côte d'Azur. Alors que les dirigeants niçois ne semblent pas avoir l’intention de lever l'option d'achat élevée du Lyonnais (25 millions d'euros) et souhaitent plutôt obtenir un nouveau prêt d'une seule année, le capitaine de l’équipe de France Espoirs désire lui se projeter sur la durée.

Une situation qui pourrait faire les affaires de… l’OL. Lyon, qui a toujours montré via sa direction un soutien important à son jeune joueur, verrait d’un bon œil son retour dans le Rhône, qu'il avait quitté l'été dernier faute de temps de jeu accordé par Rudi Garcia.

Lié aux Gones jusqu’en 2024, le milieu offensif pourrait y poursuivre sa rééducation du genou, avant de progressivement réintégrer le groupe dans un secteur de jeu qui devrait connaître du mouvement lors du mercato estival.

Gravement blessé en février

Transféré d’Angers à l’OL en 2019 pour 25 millions d’euros, l’ancien joueur d’Arsenal avait rejoint en octobre dernier. Mais sa saison a été gâchée par sa grave blessure début février. Victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche lors de Monaco-Nice, il a été opéré et ne pourra pas rejouer avant la fin de l’été. Jeff Reine-Adelaïde a disputé 19 matchs avec Nice, avant sa blessure (15 en Ligue 1, 4 en Ligue Europa).

 


 

Bosz plutôt que Galtier, Rothen jubile !

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais rêvait de Galtier, mais c'est finalement Bosz qui sera son entraîneur. Jérôme Rothen est convaincu que l'OL n'a rien à regretter.

L’Olympique Lyonnais a réussi à convaincre Peter Bosz de venir sur son banc, et le coach néerlandais devrait être nommé entraîneur d'ici lundi. Mais la direction de l'OL s’était d’abord démenée pour convaincre Christophe Galtier de venir après son titre de champion de France avec le LOSC. Mais après réflexion, le technicien français a refusé la proposition de l’OL et semble privilégier le projet présenté par INEOS du côté de l’OGC Nice. Pas de quoi nourrir des regrets selon Jérôme Rothen, lequel estime que Lyon a trouvé un coach plus compétent avec Peter Bosz.

« Si tu compares les deux CV… »

« Je pense qu'ils ne perdent pas au change par rapport à Galtier, a commenté le consultant de RMC. C'est un entraîneur qui va forcément être respecté par les joueurs. Je ne dis pas que Galtier ne l'aurait pas été, mais c'est différent. Depuis qu'il est numéro 1, si tu compares les deux CV, celui de Bosz parle pour lui dans tous les cas. Ça va avec ce que pensait Juninho (directeur sportif) au départ, lors de son arrivée, avec les idées de jeu à mettre en place, qui correspondent plus ou moins à celles de Bosz. Si ces idées-là sont suivies d'un recrutement judicieux réalisé par Bruno Cheyrou (responsable du recrutement) et Juninho, je pense que c'est une très bonne idée. »

En effet, le Néerlandais notamment passé le Borussia Dortmund et le Bayer Leverkusen en Allemagne arrive avec une belle réputation. Sa philosophie offensive et sa capacité à faire évoluer les jeunes talents devraient correspondre à l’OL, victime des compétences de Peter Bosz lorsque son Ajax Amsterdam avait sorti les Gones en demi-finales de l’Europa League en 2017. Enfin, le successeur de Rudi Garcia présente un autre atout non négligeable, celui de connaître la langue de Molière après ses trois saisons à Toulon (1988-1991) pendant sa carrière de joueur.

 


 

Énorme révélation sur l’avenir de Moussa Dembélé

Foot-sur7.fr

Alors que son avenir en club semble incertain, Moussa Dembélé aurait fait un choix fort concernant sa nationalité sportive. L’attaquant de l’OL aurait renoncé à évoluer sous les ordres de Didier Deschamps.

Le rêve en Bleu s’éloigne pour Moussa Dembélé

Après un exercice 2019-2020 au terme duquel il a terminé meilleur buteur de l’Olympique Lyonnais, Moussa Dembélé broie désormais du noir. L’attaquant de 24 ans vient de finir la saison avec un seul but contre 24 réalisations et 7 passes décisives en 2020. Logiquement, il n’a pas été convoqué par Didier Deschamps, le sélectionneur national, pour l’Euro. Avec sa mauvaise passe actuelle, l’avant-centre de Lyon aurait même abandonné tout espoir de défendre les couleurs nationales. Football 365 Afrique assure en effet que l’ancien international Espoirs tricolore (25 sélections/13 buts) compte retourner à ses origines africaines. Le natif de Pontoise souhaiterait désormais évoluer avec les Aigles du Mali, qualifiés pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations.

Un avenir incertain avec l’OL

Alors qu’il compte défendre les couleurs du Mali, son avenir en club reste flou. Prêté avec option d’achat en hiver, Moussa Dembélé ne sera pas conservé par l’Atlético Madrid. Le champion d’Espagne ne compte plus lever l’option d’achat du Lyonnais qui s’élève à 33,5 millions d’euros hors bonus. Il n’a disputé que 7 rencontres avec les Colchoneros, sans se montrer décisif. Une terrible nouvelle pour l’OL qui devrait placer son numéro 9 sur la liste des transferts cet été. L’ancien buteur des Celtic Glasgow avait rejoint Lyon en 2018 contre 22 millions d’euros. Malgré ses récentes performances, Dembélé conserve une belle cote sur le marché des transferts. Transfermarkt estime son prix à 25 millions d’euros. Mais il n’est pas certain qu’un club débourse autant pour l’attaquant lyonnais cet été.

 


 

Un nouveau roc algérien en défense, c'est 2 ME

Foot01.com

L'OL songe à recruter Ahmed Touba, qui se distingue dans le championnat néerlandais, et dont le prix est aussi attractif que son physique n'est imposant.

L’Olympique Lyonnais a sa colonie brésilienne, mais l’Algérie est aussi très bien représentée à l’OL. En dépit du départ inévitable du décevant et peu utilisé Djamel Benlamri, un autre fennec pourrait signer à Lyon cet été. En effet, La Dernière Heure révèle que la formation de Jean-Michel Aulas suit de près Ahmed Touba. Ce défenseur central de 23 ans fait l’actualité en ce moment car il hésitait entre la sélection belge, où Roberto Martinez le courtisait, et celle d’Algérie. Convoqué par Djamel Belmadi, le joueur de Waalwijk va accepter de rejoindre les champions d’Afrique, et faire ainsi le choix définitif sur sa carrière internationale. Il est prévu pour affronter la Mauritanie jeudi prochain, pour ses grands débuts avec l’Algérie. Une belle vitrine pour un joueur qui va changer de club cet été.

L’ancien défenseur de Bruges, passé également par le championnat de Bulgarie, a fait savoir à ses dirigeants qu’il quitterait le championnat néerlandais. Le natif de Roubaix a des touches en Angleterre, mais il entend d’abord essayer de s’imposer dans le championnat de France. Et il aura le choix puisque le journal belge révèle que l’OL souhaite donc le faire venir, lui qui possède un contrat allant jusqu’en 2023 et une valeur estimée à 2 ME. Avec son physique imposant, Ahmed Touba plait aussi à d’autres formations du haut du tableau, même quasiment toutes sauf le PSG. En effet, Monaco et Lille le surveillent, et l’OM s’est aussi mis sur les rangs. Un défenseur central gaucher costaud, qui sort d’une bonne saison, et à un prix abordable, les clubs français sont en effet tous sur le coup, même si l’OL, après avoir recruté Damien Da Silva, pourrait bien s’offrir un autre défenseur central rapidement, Jean-Michel Aulas ayant pour habitude de boucler rapidement les premières recrues de son mercato.

 


 

Peter Bosz à Lyon, les gros doutes de Polo Breitner

Footradio.com

Après avoir raté sa cible prioritaire en la personne de Christophe Galtier, l’Olympique Lyonnais a jeté son dévolu sur Peter Bosz.

Le club rhodanien va-t-il céder à la mode du coach étranger ? Cela en prend le chemin. Puisque selon la presse néerlandaise, Peter Bosz serait attendu à Lyon au cours des prochaines heures pour négocier sa venue sur le banc de touche de l’OL. Sans poste depuis son départ du Bayer Leverkusen en mars dernier, l’entraîneur de 57 ans semble une bonne opportunité pour Jean-Michel Aulas et Juninho. Ce que Polo Breitner ne contredit pas, même si l’ancien coach de l’Ajax ou de Dortmund laisse des réserves derrière lui, et notamment dans la gestion de son vestiaire.

« Il n’est pas dur avec son vestiaire »

« Moi je l’adore. En conf’ de presse, il respire le football… Il est poli, il s’énerve assez peu. Mais Bosz reste au stade de la promesse… Il a eu un échec cinglant à Dortmund. Même si ce n’était pas complètement de sa faute, car c’était un gros bordel à Dortmund. Il a voulu mettre en place un système de jeu, et les joueurs ne l’ont pas forcément suivi… Il n’est pas dur avec son vestiaire, et on peut lui reprocher ça. Il est un peu souple. Avec lui, Leverkusen était l’une des plus belles équipes du football allemand. Mais lorsque les matchs sont très importants, il les perd quasiment tout le temps, comme la finale de l’Europa League avec l’Ajax en 2017, une finale de Coupe d’Allemagne… Avec lui, il y a des moments où c’est fabuleux et d’autres ou ça va moins bien et il n’arrive pas à reprendre la main. Parfois, il a des périodes de moins bien sans savoir pourquoi… », a lancé, dans l’After Foot, le spécialiste du football allemand sur RMC, qui sait que l’OL aura du jeu et du spectacle avec Bosz, mais pas forcément les résultats… Dans tous les cas, pour les supporters lyonnais, ce sera déjà mieux que Rudi Garcia.

 


 

OL féminin : la gardienne du PSG pour remplacer Sarah Bouhaddi ?

Lyonmag.com

Après une saison compliquée, l'effectif de l'OL féminin devrait être renouvelé cet été. Les départs d'Eugénie Le Sommer, Dzsenifer Marozsán et Sarah Bouhaddi ont déjà été officialisés. Les trois joueuses vont prendre la direction dans les prochains jours de la franchise de l'OL, OL Reign, à Seattle aux Etats-Unis.

Le club s'active donc pour trouver de nouvelles joueuses pour combler ces départs, et notamment dans les buts. Selon Le Parisien, la gardienne du PSG, Christiane Endler, va s'engager avec l'OL cet été.

Un beau coup pour l'OL qui va donc se renforcer à ce poste avec la gardienne chilienne, mais qui va dans le même temps "affaiblir" un adversaire direct en championnat, mais aussi en Ligue des Champions.

Avant cela, Christiane Endler affrontera une dernière fois ses futures coéquipières ce dimanche soir au Groupama Stadium.

 


 

Vidéo :Les coulisses de l'arrivée de Da Silva

Twitter

 


 

Benlamri et Slimani sélectionnés avec l'Algérie

Twitter

 


 

Lyon fait confiance à Bosz, Kévin Diaz est impatient

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais a officialisé ce samedi la venue de Peter Bosz en tant qu’entraineur. Un choix qui fait débat auprès des observateurs.

L’Olympique Lyonnais a décidé de faire confiance à Peter Bosz pour prendre la tête de son équipe première. Le club rhodanien aura besoin d’un peu de sérénité dans les prochaines semaines après avoir raté le podium de peu la saison passée en Ligue 1. Le coach néerlandais est notamment réputé pour sa vision de jeu dynamique et offensive. Une vision de jeu que souhaitent depuis longtemps les fans lyonnais, agacés par le jeu produit par leur équipe ces dernières saisons. Si le choix Peter Bosz peut aussi paraitre risqué, Kévin Diaz ne veut pas partir pessimiste.

“J’espère sincèrement que le choix de ce beau et grand club français sera payant”

Sur son compte Twitter, le consultant a en effet donné son avis sur cette nouvelle arrivée sur le banc lyonnais. “L’OL prend le tournant tant espéré par ses supporters. J’espère sincèrement que le choix de ce beau et grand club français sera payant. Et surtout qu’on laissera le temps à ce super entraîneur de mettre en place ses principes de jeu modernes et offensifs”, a notamment indiqué Kévin Diaz, impatient d’assister aux premiers pas de l’ancien coach du Bayer Leverkusen. Reste à savoir quel mercato sera aussi donné au Néerlandais, qui devrait avoir besoin de joueurs correspondant à son idée de jeu.

 

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Vendredi 28 Mai

 

Last modified on samedi, 29 mai 2021 22:02