L'actu du Mercredi 26 Mai

L'actu du Mercredi 26 Mai

Voir aussi... Notes des joueurs 20-21 // Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Mardi 25 Mai

Galtier proche de Lyon, Canal+ confirme !

Foot01.com

Présent à Lyon depuis mardi soir, Christophe Galtier est désormais le favori pour devenir entraîneur de l'OL. Une annonce pourrait intervenir ce mercredi.

Depuis qu’il a annoncé son départ de Lille, 48 heures à peine après avoir gagné le titre de champion de France avec le LOSC, Christophe Galtier est au cœur de toutes les rumeurs. Mais pour David Berger, la tendance forte est la venue du technicien français sur le banc de l’Olympique Lyonnais à la place de Rudi Garcia. Le journaliste de Canal+ est même presque convaincu que la situation pourrait se décanter dès ce mercredi. Alors que Nice paraissait être en pole position, Jean-Michel Aulas aurait réussi à inverser la tendance.

« La réalité est que Christophe Galtier a été reçu par Lyon mardi soir, la réalité aussi est que Christophe Galtier penche plus vers Lyon malgré tout ce qu’il a dit sur Nice dans cette interview et le fait qu’il croit réellement au projet niçois. Il y a eu des discussions avec Naples, ils se sont vus trois fois avec les dirigeants napolitains, mais la piste s’est éloignée. Christophe Galtier a d’autres critères pour faire son choix que ceux dont on parle (…) Je dis que la tendance c’est Lyon et on devrait avoir la réponse dans les 24 heures », a confié, lors du LFC, David Berger, journaliste de Canal+. Bien évidemment, du côté de l'Olympique Lyonnais on reste discret et prudent, car les sollicitations sont nombreux pour le désormais ancien entraîneur de Lille dont toute l'Europe a désormais entendu parler.

 


 

L'interview vérité de Juninho dans OLNS

RMC.fr




L'interview en version écrite :

La déception est toujours aussi grande

"On a perdu, ça a été dur à avaler. Mais est-ce qu'on a mérité d'être en Champions League ? Je suis pas sûr qu'on mérite plus que les trois devant nous."

Sur les attaques de Garcia

"Je suis surpris. Ca donnait l'impression d'avoir été préparé avant. Je savais qu'il allait faire quelque chose, ca fait partie de son caractère. Non, je n'ai pas l'impression d'avoir été trahi, je connaissais son caractère. On est trahi par ses vrais amis. Ce n'était pas quelqu'un que j'appréciais beaucoup comme personne."

Juninho protège plus les sud-américains?

"Non, tout le problème que j'ai eu avec Rudi c'était qu'il avait des différences de traitement, il était fort avec les plus faibles, et faibles avec les plus forts."

Jean Lucas "le début des embrouilles"

Juni raconte un problème entre le père de Jean Lucas et Rudi Garcia. "Mais il ne faut pas prendre les choses personnellement. Jean Lucas avait des stats meilleures que les autres milieux de terrain. Je lui disais de donner une opportunité avec les meilleurs et après on verra."

"J'ai le droit de poser les questions!"

On voit que la relation avec Garcia était complètement délétère. "Des joueurs comme Diomandé, il ne faut pas les critiquer, il faut leur apprendre, sinon ils vont perdre confiance. Pareil avec Tino Kadewere..."

Sur la sanction d'Aouar à Angers

"Houssem a compris une chose, moi, j'ai compris une autre. C'est mon droit de directeur sportif de prendre les décisions. J'ai parlé avec le président. Ça ne pénalisait pas le sportif, nos milieux avaient tous le même niveau et ça allait aider Houssem pour garder la tête froide. La pire des choses c'est des traitements différents."

Juni pointe aussi le manque de discipline

"Si les gens ne sont pas heureux, ne sont pas dans le projet, ça ne va pas marcher. et moi, je sentais que ma façon d'être avec les autres gênait Rudi, parce qu'il est froid Humainement."

On attaque le cas Bruno Guimaraes

Et Juni attaque la façon dont Rudi a mis Bruno au placard. "Il en sait pas gérer. C'est vrai que je ne l'ai pas laisser choisir les joueurs au mercato, mais c'est mon boulot. Et ça je pense qu'il avait pas l'habitude de ça. Moi, je laisse la corde tirer et à un moment j'explose. Et c'est comme ça que ça s'est passé. Quand je posais une question, il me disais: "Je ne sais pas, je sais rien." Les gens me disent que j'ai pas l'expérience, mais les gens qui me disent n'ont pas été directeur sportif non plus. Mais je pense que la relation humaine est au coeur de tout."

Les attaques deviennent personnelles

"Rudi, il a un manque total de confiance en lui et du coup il veut toujours montrer qu'il est beau, qu'il est costaud, s'il peut parler et se voir dans la télé, il est content. Il est vraiment froid, humainement, il a pas de sentiments pour les gens autour et si tu n'en as pas, tu as du mal à comprendre."

Sur le futur

"Le recrutement, c'est un défi. Certains dossiers étaient presque bouclés à mon arrivée. j'ai mis la main sur Jean Lucas, Paqueta, Guimaraes, et Camillo. Amine (Gouiri) voulait jouer, mais il y avait beaucoup de concurrence. Peut-être qu'on a raté et qu'on va rater des choses. Aujourd'hui on a besoin de joueurs qui ont de la percussion balle au pied. Memphis, il arrivait plus à éliminer de sjoueurs à gauche que dans l'axe. On travaille sur l'effectif, on sait ce dont on a besoin. Et pour le prochain marché, on a ciblé des joueurs, mais c'est pas facile, la crise est mondiale. Les Anglais, vont contrôler le marché."

"Il faut arrêter de garder les joueurs qui ne sont pas contents d'être là"

"La Ligue 1 elle nous donne à manger, c'est elle qui doit nous emmener en champions league. On doit cibler la demi-finale de l'Europa League et viser la finale de Coupe de France." Juni fixe les objectifs.

"On a un effectif egoïste"

Juni confirme l'arrivée de Da Silva. "Damien et Marcelo vont nous aider à former les jeunes. Damien, c'est pas un joueur égoïste, et nous on a un effectif égoïste, on sait que c'est comme ça. On veut des joueurs qui nous apportent cette culture de la gagner qu'on a perdu depuis longtemps et pas de l'égoïsme."

Quel remplacement pour Memphis?

Oui, Memphis marquait et c'était un passeur décisif. mais le défaut de notre équipe, c'est qu'on va marquer des buts et avoir des occasions, mais le problème c'est comment on va mettre l'adversaire en difficulté dès qu'on perd le ballon. On n'a pas besoin d'un joueur dans l'axe mais on a besoin d'un ailier qui va vite et qui défend. Memphis il voulait une équipe pour lui. C'est pas une critique, j'avais une bonne relation avec lui. Par contre il fallait que toute l'équipe tourne autour de lui, et ça c'est très dur. Car tout le monde doit avoir la sensation de travailler pareil. Il y a seulement 4 joueurs au monde où tu dois tout faire pour lui, Messi, Cristiano Ronaldo, si t'as un des deux, ça doit tourner autour d'eux. Neymar et Mbappé aussi. Désolé, je pense que Memphis est fort, mais pas au niveau de ces 4 là. Et je pense qu'il devait travailler plus sans le ballon, et du coup les autres ont commencé à faire moins aussi."

"Memphis il a fait son temps"

"Memphis il a fait son temps, le président a fait beaucoup d'efforts pour prolonger Memphis. Et pour remplacer Memphis, on a pas besoin d'un joueur dans l'axe mais on a besoin d'un ailier qui va vite et qui défend. Les supporters vont voir les dribbles et les passes, mais nous non, nous on voit l'attitude, d'autres choses."

Juni explique qu'il n'a pas joué au foot depuis 5 ans.

"Jai plus le plaisir, peut-être qu'un jour je vais le récupérer. Peut-être que j'étais trop exigeant. mais ça n'arrive pas seulement à moi. J'ai perdu toutes mes jambes, c'est normal, c'est le temps qui passe. Je vois tout par rapport au foot, mais j'ai perdu l'envie de jouer."

Sur le possible retour de Dembélé

"Si il revient de son prêt à l'Atlético, on l'accueille à bras ouvert. S'il ne revient pas, ça sera différent. Islam Slimani n'avait pas une bonne relation avec l'entraîneur. il nous apportera beaucoup."

"On a pensé que Rudi était l'entraîneur idéal pour équilibrer le vestiaire"

On sent quelques regrets dans la voix de Juni quand même.

Quel message pour les supporters?

"Je pense qu'on a plus de maturité. Les joueurs sont beaucoup plus ambitieux. Si on arrive à trouver cet équilibre, on a vraiment de la qualité, mais il nous manque du travail défensif, un peu plus de leadership sur le terrain. Je pense que les supporters doivent être tranquille par rapport à ça. On va être encore meilleur, c'était l'apprentissage pour moi ce qui s'est passé les deux derniers jours. J'espère aussi que l'entraîneur qui arrive ça va bien se passer. Je dis merci aux supporters, on sait cette envie d'être champion. On va travailler pour réussir. moi aussi, je vais me remettre en cause, je me pose des questions, même trop de questions. mais j'ai toujours été comme ça, ça va être difficile de me faire changer à 46 ans."

 


 

Damien Da Silva signe à l’OL jusqu’au 30 juin 2023

OL.fr

L’Olympique Lyonnais informe de l’arrivée de l’ancien capitaine du Stade Rennais, Damien Da Silva pour 2 saisons, soit jusqu’au 30 juin 2023.

Libre de tout contrat, Damien Da Silva a disputé plus de 380 matches dans sa carrière débutée en 2006 à Niort. Passé notamment par le Stade Malherbe de Caen (2014-2018) et le Stade Rennais (2018-2021) avec qui il a remporté la Coupe de France 2019, le défenseur central possède une solide expérience du haut niveau.

Lors de la saison 2020/2021, sa 7ème consécutive en Ligue 1, Damien Da Silva a joué 37 matches (4 buts), dont 6 de Ligue des Champions. A 33 ans, il faisait partie des joueurs les plus utilisés au sein de l’effectif rennais, portant le brassard de capitaine à chacune de ses titularisations.

L’Olympique Lyonnais est très heureux d’accueillir Damien Da Silva et réaffirme sa volonté de construire un nouveau projet ambitieux pour la saison prochaine.
 
La réaction de Damien Da Silva :

« C’est une grande fierté pour moi de rejoindre l’Olympique Lyonnais. J’ai conscience d’intégrer un très grand club et je suis impatient de porter ces nouvelles couleurs. J’ai visité aujourd’hui toutes les installations, le stade, j’ai découvert le musée et cela donne vraiment envie. Les ambitions sont en plus très élevées et ça me plait d’autant que je pense encore pouvoir progresser ici. »

 

 


 

Réunion secrète Galtier-Aulas à Lyon !

Foot01.com

Christophe Galtier a annoncé qu'il quittait Lille après le titre de Champion de France, mais l'entraîneur hésite entre Nice et Lyon. Mardi soir, il était dans la capitale des Gaules avec le président de l'OL.

Hôtel de luxe de Lyon, la Villa Florentine avait mardi soir des clients très spéciaux à une des tables de son restaurant. En effet, plusieurs médias révèlent que Christophe Galtier était présent à ce dîner en compagnie de Jean-Michel Aulas, Juninho et Vincent Ponsot. Au menu du patron de l'OL, essayer de convaincre l’entraîneur de Lille de rejoindre l’Olympique Lyonnais au moment où Rudi Garcia s’en va avec fracas. Même si l’OGC Nice semble toujours avoir l’avantage du l’OL, Galtier n’a toujours rien décidé et les prochaines heures devraient être décisives, puisque le technicien de 54 ans a reconnu que son choix sera probablement fait d’ici la fin de la semaine.

Dans le même temps, Le Progrès annonce que Christophe Galtier, que Lyon est allé chercher mardi dans le Sud où il était arrivé après la remise du trophée de Champion de France, devrait venir au siège de l’Olympique Lyonnais afin de rencontrer une nouvelle fois Jean-Michel Aulas. Car pour le président de l'OL, il ne fait aucun doute que le technicien français est l'homme qu'il faut pour relancer son club après deux échecs consécutifs en Ligue 1. Pour y parvenir, Christophe Galtier a déjà fait savoir qu'en dehors de l'aspect financier, il devra surtout se sentir à l'aise avec ses dirigeants. Il n'est pas certain que les propos de Rudi Garcia sur Juninho aient rassuré le coach lillois. L'Olympique Lyonnais saura probablement dans les prochaines 24 heures si son opération séduction est une réussite, ou bien s'il faudra se tourner vers d'autres pistes, les autres entraîneur sur la liste de l'OL étant désormais convaincus qu'ils ne sont que des plans B.

 


 

Les réponses cinglantes d'Aulas et Guimaraes à Rudi Garcia

90min.com

Au cours d'un entretien exclusif avec le journal L'Equipe ce mardi, Rudi Garcia a rétabli ses vérités et chargé le directeur sportif de l'OL, Juninho. Une intervention décevante aux yeux du président Jean-Michel Aulas qui a répondu à son coach partant.

Depuis dimanche dernier, nous le savons : Rudi Garcia va quitter l'Olympique Lyonnais. L'entraîneur des Gones et accepte son sort et une fin de collaboration. Mais s'il part sans regret, le technicien a envoyé un scud à son directeur sportif Juninho ce mardi, dans les colonnes du journal L'Equipe.

De lourdes critiques qui ne sont pas passées inaperçues. En réaction, le président rhodanien Jean-Michel Aulas a envoyé une sortie autoritaire et lourde de sens.

"Très déçu de la politique de la terre brulée de Rudi Garcia qui réécrit l’histoire, oubliant qu’il avait le meilleur effectif. Dommage que Rudi n’ait pas su travailler avec Juni qui l’avait pourtant choisi et accompagné. Juni a tout notre soutien. Que de mauvaises excuses de la part de Rudi ! L’avenir s’écrit avec des ambitions nationales et européennes dès la prochaine saison, avec un nouvel entraîneur et des moyens financiers au service de ces ambitions.." a regretté le patron des Gones sur Twitter.

Une réponse claire, qui démontre bien le soutien de JMA à Juni. Cette fois, le constat est clair : le départ de Garcia se fait non sans chahut...

Le milieu de terrain brésilien, Guimaraes qui a entretenu des relations compliquées avec Rudi Garcia a également répondu à son ancien coach sur Twitter.


 

 


 

La fille de Juninho tacle Rudi Garcia sur Twitter

90min.com

Invité sur RMC, le désormais ex-entraîneur de l'Olympique Lyonnais a évoqué ses profonds désaccords avec Juninho tout au long de son passage au club rhodanien, ce qui n'a visiblement pas plu à la fille du directeur sportif.

C'était un secret de polichinelle, les relations entre le coach et le directeur sportif lyonnais n'étaient pas des plus cordiales. Suite à son départ, Rudi Garcia a tenu à vider son sac et a accusé le Brésilien de pas mal de maux.

L'entraîneur français a expliqué que l'ex-légende du club se serait trop mêlée d'aspects techniques qui lui incombaient, telles que les compositions d'équipe et ne supportant pas de voir "ses" joueurs (entendez les Brésiliens qu'il a activement recruté) sur le banc.

De nombreuses autres critiques ont fait réagir Jean-Michel Aulas et quelques joueurs lyonnais, mais c'est également la fille de la légende de l'OL qui a pris la parole sur Twitter.

"Ça doit vraiment faire chier de voir un mec que tu n’aimes pas être bien aimé par les supporters, le club, les joueurs, et même « sans expérience » emmener les meilleures recrues de l’équipe", a ainsi d'abord tweeté la fille de Juninho pour tacler Garcia.

"Une image vaut mille mots" dit-on. Giovanna Pernambucano, la fille de Juninho, aura utilisé celle d'un clown, et plutôt trois fois qu'une. Référence à une polémique qui avait suivi l'arrivée de Rudi Garcia en 2020 et qui avait beaucoup déplu.

En effet, en février 2020, ne supportant plus Garcia, un supporter lyonnais a publié une photo de l'entraîneur de l'OL peinturluré en clown en réponse à un tweet du compte officiel du club. Un montage photo que n'a pas apprécié le community manager de l'OL qui a décidé de bloquer le fan entraînant une vague de photos de profils représentant le coach lyonnais en clown.

Chacun se fera son idée sur les responsables de la mauvaise saison lyonnaise, mais la fille du légendaire numéro 8 semble avoir la sienne.

 


 

Le message de Guimaraes à Memphis

Twitter

 


 

Galtier passe des coups de fil à l’OL, l’ASSE n’est plus un obstacle à sa signature !

Butfootballclub.fr

Partant du LOSC à l’intersaison, Christophe Galtier semble destiné à l’OGC Nice. À moins que ses contacts positifs à l’OL ne le détournent de la Côte d’Azur.

Christophe Galtier quitte le LOSC au sommet. Hier, le technicien marseillais a annoncé son départ de Luchin et provoqué un mini séisme dans le Nord. « Christophe a pris la décision de quitter le LOSC. Je le respecte et dois l'accepter (...) J'ai naturellement tenté de le convaincre de rester, mais je crois que sa décision était déjà prise. Nous ne pouvons que le remercier pour tout ce qu'il a apporté ici », a témoigné Olivier Létang.

La question est désormais de savoir où Galtier rebondira-t-il ? En pole position, l’OGC Nice part avec un train d’avance sur l’OL grâce aux bonnes relations entre l’intéressé et Julien Fournier. Cela dit, « Galette » a également de bons contacts à l’OL, où il a laissé une belle image du temps où il était l’adjoint d’Alain Perrin. « Galtier conserve d’ailleurs toujours des relations téléphoniques avec certains membres du club », glisse L’Équipe après avoir évoqué une rencontre hier avec Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot. Journaliste à Canal+, David Berger a laissé entendre sur le plateau du Late Football Club qu’Aulas aurait inversé la tendance.

« Je ne sais pas si je suis encore identifié Saint-Etienne »

« Lyon est un des gros clubs du Championnat. Être sollicité par Lyon est très valorisant. Le fait qu'il ne soit pas en Ligue des champions ne m'interpelle pas plus que cela », a expliqué Galtier dans le quotidien sportif. Son passé à l’ASSE pourrait-il être un frein pour rejoindre le club rival ? « Je ne sais pas si je suis encore identifié Saint-Etienne, a-t-il poursuivi. On a fait beaucoup de derbies, c'est vrai, quand même. Mais ça ne rentre pas dans ma réflexion. Je pense avoir prouvé, partout où je suis passé, que je me donnais à 200 % pour le maillot et les personnes qui m'engagent. J'ai le respect de l'engagement. »

 


 

Nice ou Lyon pour Galtier ? Daniel Riolo a tranché

Footradio.com

Le LOSC a décroché dimanche soir son quatrième titre en Ligue 1. Un exploit rendu possible en partie grâce au talent de Christophe Galtier.

Toutes les bonnes choses ont une fin et les fans du LOSC commencent à s’en apercevoir. Quelques jours seulement après avoir remporté le championnat de France au nez et à la barbe du Paris Saint-Germain, voilà que l’exode semble avoir commencé dans le Nord. Mike Maignan va filer à l’AC Milan quand Christophe Galtier ne continuera lui-aussi pas l’aventure. L’entraîneur est annoncé très proche de l’OGC Nice. Pourtant, certains observateurs le verraient bien du côté de l’Olympique Lyonnais. Daniel Riolo ne dira pas le contraire.

“A Lyon, il y a le deuxième club français à diriger, à faire progresser”

Sur l’antenne d’RMC, le consultant a donné son avis sur la question. “Il a fait le max à Lille. Il aura peut-être un goût amer avec l’Europa League. Aller tenter une nouvelle aventure, c’est logique et il a envie de le faire. Je ne comprendrais pas qu’il y aille à Nice. C’est emmerdant si c’est Naples parce qu’ils ne seront pas en Ligue des champions. A Lyon, il y a le deuxième club français à diriger, à faire progresser même s’il n’y a aussi pas la Ligue des champions. Ce serait un super challenge et en plus, il a déjà travaillé là-bas”, a notamment indiqué Daniel Riolo, qui pense donc que l’OL serait le match parfait pour Christophe Galtier. Affaire à suivre…

 


 

Un coach français, Aulas accusé

Foot01.com

En fin de contrat, Rudi Garcia a officiellement quitté l’Olympique Lyonnais. Juninho et Jean-Michel Aulas s’activent pour lui trouver un successeur.

Les noms de Paulo Fonseca, Roberto De Zerbi ou encore Marcelo Gallardo ont été évoqués pour prendre la suite de Rudi Garcia à Lyon. Mais à en croire Romain Molina, il y a peu de chances que ces coachs étrangers soient choisis pour entraîner l’OL. Et pour cause, le journaliste a bien fait comprendre sur sa chaîne YouTube que Jean-Michel Aulas faisait un blocage sur le fait d’avoir systématiquement un entraîneur français à la tête de l’Olympique Lyonnais, d’où son obsession à recruter Christophe Galtier, une piste qui pourrait toutefois être inatteignable dans la mesure où le coach du LOSC est maintenant la priorité de Naples.

« Lyon ne peut pas fonctionner avec une équipe première ayant la méthodologie d’un club des années 2000 et encore, je suis gentil. A date, l’OL ne compte que trois recruteurs et un superviseur… même Strasbourg a plus de recruteurs. C’est le premier dossier surréaliste. Le deuxième dossier surréaliste, c’est le staff. On parle du retour de Rémi Vercoutre, car Anthony Lopes voulait changer d’entraîneur des gardiens. Et puis en ce qui concerne l’entraîneur, Jean-Michel Aulas veut absolument un Français à qui il peut glisser des conseils nuits et jours. C’est pour ça que Bruno Genesio était le meilleur entraîneur possible de l’OL pour Jean-Michel Aulas car le président pouvait continuer à jouer à Football Manager avec Genesio en se mêlant des transferts, des compos d’équipe… » a dévoilé le journaliste, pour qui Jean-Michel Aulas s’obstine à vouloir un entraîneur français afin de pouvoir établir une relation privilégiée avec lui. Les pistes Gallardo ou encore Fonseca sont donc (peut-être) à ranger dans le fond d’un tiroir, à moins que Juninho parvienne à faire changer d’avis Jean-Michel Aulas.

 


 

Perraud à Leeds, Bielsa plus fort que Juninho

Foot01.com

Sur les rangs pour accueillir Romain Perraud au mercato, l’OL est en passe d’être définitivement doublé par le Leeds United de Marcelo Bielsa.

Auteur d’une très belle saison avec Brest, le défenseur tricolore de 23 ans affiche un excellent bilan statistique (3 buts, 7 passes décisives). Ses qualités techniques ont tapé dans l’œil de l’Olympique Lyonnais, dont les dirigeants étaient bien décidés à en faire un concurrent à Melvin Bard la saison prochaine. Mais à en croire les informations obtenues par Football Insider, c’est en Premier League que le défenseur du Stade Brestois pourrait bien continuer sa carrière. Effectivement, le média britannique croit savoir que Marcelo Bielsa en a fait l’une de ses priorités pour renforcer la défense de Leeds United, promu cette saison en Premier League et qui a terminé à une brillante neuvième place.

Lyon se rabat sur Henrique Silva

Selon des sources internes au club anglais, de premières discussions très encourageantes ont eu lieu entre les différentes parties pour le transfert définitif de Romain Perraud à Leeds cet été. Actuellement utilisé par Marcelo Bielsa au poste de latéral gauche, Ezgjan Alioski (29 ans), 31 matchs de Premier League dans les jambes cette saison, va quitter le club pour zéro euro et donc laisser le champ libre à Romain Perraud. Sous contrat longue durée avec le Stade Brestois, Romain Perraud, lié aux Bretons jusqu’en juin 2025, va permettre au SB29 de récupérer une belle indemnité de transfert. Selon toute vraisemblance, son transfert ne se négociera pas en-dessous de 8 ME. Un petit regret pour l’OL, qui voit filer une belle piste avec un espoir du football français. Pour se consoler, Juninho a bouclé la venue d’Henrique Silva, libre de tout contrat, en provenance de Vasco de Gama. Le latéral gauche de 27 ans devrait compenser un probable départ de Maxwel Cornet, courtisé en Allemagne.

 


 

Mourinho veut arracher Depay à Laporta !

Le10sport.com

José Mourinho souhaiterait absolument retrouver Memphis Depay à l’AS Roma la saison prochaine.

En fin de contrat, Memphis Depay va quitter l’Olympique Lyonnais. Un scénario plus que prévisible, finalement devenu réalité. Sa destination semble également assez claire, puisque ces derniers jours plusieurs sources ont parlé du FC Barcelone. Il faut dire que l’été dernier Ronald Koeman a tout fait pour le recruter, mais cette fois ça devrait bien être la bonne. Le Barça n’est toutefois pas seul sur les traces de Memphis Depay, puisque son nom a notamment été lié à la Juventus.

Mourinho veut absolument Depay à Rome

Et pourquoi pas l’AS Roma ? D’après les informations de La Gazzetta dello Sport, José Mourinho souhaiterait miser gros sur Memphis Depay. Le Portugais va prendre les rênes des Giallorossi la saison prochaine et il a clairement expliqué à ses dirigeants vouloir le capitaine de l’OL sous ses ordres. Ce qui pourrait faire pencher la balance du côté des Romains serait notamment une faible concurrence en attaque, à l’inverse du FC Barcelone.

 


 

Garcia se livre sur son futur

Maxifoot.fr

En fin de contrat, l'entraîneur Rudi Garcia a quitté son poste à l'Olympique Lyonnais au terme de la saison. Désormais libre, le technicien français va étudier ses options, mais souhaite rebondir au sein d'un projet ambitieux dans un championnat majeur en Europe.

"J’aimerais bien découvrir l’Angleterre ou l’Espagne, sans préférence particulière. J’ai toujours dit à mes agents, tant que je suis coach de l’Olympique Lyonnais, vous ne me parlez de rien. Par contre, tout le monde savait que j’étais en fin de contrat et bien évidemment leur téléphone a sonné. Les clubs qui peuvent m’intéresser ne sont pas légion. Ils font partie des championnats majeurs en Europe, et soit ils ont le potentiel pour se qualifier pour la Ligue des Champions, soit ils joueront la Ligue des Champions la saison prochaine. Le Spartak Moscou ? Avec tout le respect que j’ai pour tous les clubs qui pourraient vouloir me proposer quelque chose, ils ne font pas partie de ce que j’ai dit. Ce n’est pas un club d’un championnat majeur en Europe", a répondu Garcia pour la radio RMC.

 


 

Andersen, un miracle financier pour Lyon

Foot01.com

Considéré comme l'un des plus gros flops de l'histoire du mercato lyonnais, Joachim Andersen pourrait finalement aider l'OL. En Premier League, le défenseur excite les appétits.

L’Olympique Lyonnais avait surpris tout le monde en officialisant le 12 juillet 2019 la signature de Joachim Andersen, jeune défenseur danois de la Sampdoria pour qui l’OL avait dépensé 24 millions d'euros plus des bonus à hauteur de 6ME. Et le moins que l’on puisse dire est que ce dernier a vite montré ses limites, multipliant les bourdes et les errements défensifs. Alors, Jean-Michel Aulas et Juninho n’ont pas hésité longtemps lorsque Fulham a proposé de se faire prêter Andersen au mercato estival 2020. L’international danois a donc rejoint la Premier League où il a clairement démontré ses qualités, prouvant que finalement Lyon ne s’était pas tant trompé que cela. Cependant, l’aventure anglaise de Joachim Andersen s’est mal terminée avec les Cottagers, puisque le club londonien vient d’être relégué en Championship. Toutefois, les performances du joueur prêté par l’OL n’ont échappé à personne.

Et notamment à Tottenham, qui a fait du défenseur de 24 ans sa priorité à ce poste lors du marché des transferts à venir. Cependant, l’Olympique Lyonnais devra patienter un peu avant de finaliser cette opération. «Tottenham travaille en priorité à la venue d’un nouvel entraîneur, puis le board des Spurs décidera des nouvelles signatures. Joachim Andersen est la cible principale en tant que défenseur central. Il veut rester en Premier League, et le THFC le veut. De nombreux clubs européens sont également intéressés », annonce Fabrizio Romano. Une concurrence qui va tirer les prix vers le haut, au point même que Jean-Michel Aulas pourrait finalement vendre le joueur danois plus cher qu'il ne l'a acheté. Ce qui serait clairement un gros miracle si l'on se souvient de la saison réalisée par Joachim Andersen sous le maillot de l'Olympique Lyonnais.

 


 

OL, OM, Lens : Un club veut les dépouiller tous les 3 !

Butfootballcub.fr

Bon dernier de Ligue 1 avec seulement 21 points au compteur, Dijon, vainqueur sur la pelouse de l'AS Saint-Etienne (1-0) lors du dernier match de la saison, est relégué en Ligue 2, après cinq ans passés dans l'élite.

Après avoir bouclé les arrivées de l'avant-centre de l'AJ Auxerre, Mickaël Le Bihan, et du milieu offensif de Niort, Valentin Jacob, le DCFO continue de préparer la saison prochaine. Selon les informations du journaliste de RMC Sport, Loïc Tanzi, le club dijonnais voudrait dépouiller l'Olympique de Marseille, l'Olympique Lyonnais et le RC Lens en recrutant respectivement Christopher Rocchia, Yaya Soumaré et Cheick Traoré.

 


 

Plusieurs internationaux africains de l'OL convoqués

OL.fr

Plusieurs internationaux africains de l'Olympique Lyonnais ont été convoqués avec leur sélection nationale respective pour participer à des rencontres cet été.

En vue de la période de matchs internationaux qui arrive, plusieurs sélectionneurs des équipes nationales africaines ont annoncé la liste de joueurs convoqués pour leurs prochaines échéances. Les Lyonnais Maxwel Cornet et Sinaly Diomande font ainsi bien partie des 24 Ivoiriens sélectionnés. Les Éléphants affronteront le Burkina Faso le 5 juin et le Ghana le 12 juin, en match amical. Autre joueur concerné par des rencontres amicales : Karl Toko Ekambi. Le Camerounais défiera avec les Lions Indomptables le Nigéria le 4 juin. Le Togolais Malcolm Barcola participera avec son équipe à des matchs amicaux contre le Niger le 2 juin, la Guinée le 5 juin et la Gambie le 8 juin. Enfin, le Zimbabwéen Tino Kadewere avait été sélectionné avec son équipe nationale pour les éliminatoires à la Coupe du Monde 2022. Ces rencontres, initialement prévues en Juin, ont été reportées au mois de Septembre.

 

 

 

Voir aussi... Notes des joueurs 20-21 // Le Tableau Mercat'OL // L'actu du Mardi 25 Mai

 

Last modified on mercredi, 26 mai 2021 20:13