L'actu du Samedi 22 Mai

L'actu du Samedi 22 Mai

Voir aussi... L'actu du Vendredi 21 Mai // Le Tableau Mercat'OL // OL - Nice : L'Avant Match

Lopes : "On doit faire le travail quoi qu'il arrive"

OL.fr

Au détour d'un entretien, Anthony Lopes s'est livré sur le dernier match de la saison qui attend l'OL ainsi que sur son caractère et la difficulté de son poste de gardien de but.

LA DERNIERE JOURNEE DE LA SAISON

On doit faire le travail quoi qu’il arrive, on a un match très important qui arrive. On est à moitié maitre de notre destin, en espérant que Lens fasse un résultat à Monaco. On verra les résultats en fin de match, mais Monaco n’a pas un match facile donc on va espérer. Notre saison a vraiment commencé en octobre, au début c’était très poussif. Ce qui nous a permis d’être tout en haut, dans la lutte pour la Ligue des Champions, c’est la période après le mercato.

SA FOLIE ET SA PERSONNALITE

Elle m’a pénalisée par moment, mais j’ai toujours été très explosif et agressif. Souvent ça passe, parfois ça casse. J’aimerai toujours faire les choses à 100% et les choses les plus propres possibles, mais parfois les émotions te font faire des petites erreurs qui à mon poste sont très importantes.

LE POSTE INGRAT DE GARDIEN DE BUT

Ce poste ne pardonne pas, derrière nous il n’y a que les filets. Quand on prend le match de Monaco, j’ai été plutôt bon sauf ma sortie. Il faut de l’énergie et du mental pour se remettre et se dire que ce n’est pas grave. Quelques secondes après je fais cette double intervention après, on ensuite enchaîne sur le but. Heureusement ça s’est bien enchaîné, mais je sentais qu’il allait se passer quelque chose donc j’ai dû vite passer à autre chose. La joie était immense après avoir été énervé par cette erreur.

 


 

Un contrat jusqu'en 2024 proposé à De Sciglio ?

Twitter

 


 

Barcelone : Ça se précise pour l’avenir de Memphis Depay !

Le10sport.com

Alors qu’il est annoncé avec insistance dans le viseur du FC Barcelone, les détails du possible futur contrat de Memphis Depay au sein du club catalan commencent à être dévoilés.

Après avoir passé la saison entière sans véritable avant-centre titulaire, la direction du FC Barcelone a décidé de combler ce chantier au plus vite, provoqué par le départ de Luis Suarez à l’Atlético de Madrid il y a un an et l’incapacité des Blaugrana à alors lui enrôler un successeur. Dans cette optique, plusieurs noms reviennent avec insistance : Erling Haaland, Sergio Agüero, Alexander Isak, mais aussi Memphis Depay. En fin de contrat à l’OL le 30 juin prochain, l’international néerlandais est cité sur les tablettes du FC Barcelone depuis la précédente fenêtre estivale des transferts. Ronald Koeman voudrait absolument bénéficier de sa présence dans son effectif, et visiblement les choses commencent à s’accélérer…

Un contrat de 2-3 ans pour Memphis Depay au FC Barcelone

Et pour cause, à en croire les informations dévoilées par Fabrizio Romano sur son compte Twitter, les détails du possible futur bail de Memphis Depay commencent à se préciser. Selon le journaliste de Sky Sport, le Barça lui proposerait un contrat de deux ou trois saisons. Dans le même temps, des discussions directes auraient eu lieu au cours des derniers jours entre les avocats du jour et le club catalan. Ainsi, le FC Barcelone serait maintenant très proche de conclure l’accord qui lui permettra d’enregistrer l’arrivée de Memphis Depay librement, et ce après la signature de Sergio Agüero comme le rappelle bien Fabrizio Romano. De ce fait, tout indique que Joan Laporta pourrait réussir à régler le chantier de la succession de Luis Suarez en ne recrutant non pas un, mais deux joueurs.

« Je suis fier de ce que j’ai fait à Lyon »

En attendant le dénouement du dossier, Memphis Depay disputera son dernier match ce dimanche avec l’OL contre l’OGC Nice pour le compte de la 38e et ultime journée de Ligue 1. Et à cette occasion, l’ancien joueur de Manchester United a tenu à faire ses adieux à Lyon dans un entretien accordé à L’Equipe ce vendredi, le Néerlandais confiant toute sa fierté d’avoir évolué sous la tunique du club rhodanien. « Je suis fier de ce que j’ai fait ici. Quelle période de ma vie cela a été ! Il y a tellement de gens que je veux remercier, le président, Rudi (Garcia), Bruno (Genesio), les adjoints, le staff, tout le monde. J’ai eu chaque matin du plaisir à conduire jusqu’au centre d’entraînement (…) Ce sera dans mon cœur, une partie de ma vie. J’ai pensé à ajouter un tatouage : un souvenir ou une date. Venir ici a été une très bonne décision. Je ne le savais pas, c’est tout. Les gens me disaient : “Mais pourquoi tu quittes Manchester United ? Un nouveau coach arrivera, tu es dans le plus grand club du monde…” À leur place, j’aurais été triste de voir un joueur gâcher de belles années en restant dans un grand club et en jouant trop peu. Là-bas, j’avais perdu ma joie, et mon football. Ici, je les ai retrouvés », a confié Memphis Depay. En espérant pour lui qu’il conservera cette même joie s’il rejoint bien les rangs du FC Barcelone dans les prochaines semaines.

 


 

Le dossier Fekir réactivé ?

Butfootballclub.fr

Le Stade Rennais et l'OL envisageraient tous les deux de rapatrier Nabil Fekir (Betis).

Absent de l'Euro, Nabil Fekir et son entourage considèreraient qu'il est temps pour l'ancien joueur de l'OL de quitter le Betis Séville, pas assez médiatique. Après deux saisons en Andalousie, le milieu offensif envisagerait donc un départ et selon Todofichajes, l'OL fait partie des clubs qui pourraient se pencher sur son cas, mais aussi Rennes...

Il voudrait quitter le Betis

« Lyon pourrait essayer de le récupérer. Rennes le suit depuis un certain temps », croit savoir le média espagnol, qui cite aussi le Bayern Munich et le Milan AC parmi les destinations possibles pour Fekir.

 


 

Benzema : « Je n’ai jamais baissé les bras, jamais lâché ! »

Onzemondial.com

Le triomphe d'un battant. Malgré les épreuves et les coups durs, Karim Benzema n'a jamais renoncé. À 33 ans, le goleador du Real Madrid affiche la plus belle forme de sa vie. Tellement belle que les lecteurs d'Onze Mondial l'ont élu Onze d’Or du meilleur joueur de la saison 2020-2021 devant Messi, Lewandowski et Mbappé. Rien que ça. En cette circonstance, KB9, fraîchement rappelé par Didier Deschamps en équipe de France, nous a accordé un long entretien que vous retrouverez dans le prochain magazine à paraître le 3 juin. En attendant, voici quelques extraits.

Karim, tu viens d’être désigné Onze d’Or 2021 devant Lionel Messi, Robert Lewandowski et Kylian Mbappé. Ça fait quoi de se retrouver dans la peau du meilleur joueur de la saison ?

Déjà, je vais remercier tous ceux qui ont voté pour moi. J’ai ce super trophée, c’est beaucoup de joie, beaucoup de bonheur. C’est tout le travail que je fais depuis un moment au Real Madrid. Je peux te dire que je suis vraiment, vraiment content d’avoir gagné ce trophée qui est important pour moi. Je remercie tout le monde.

Contrairement aux autres trophées, celui-ci est attribué par les fans de foot. C’est un sentiment encore plus fort pour toi l’amoureux de beau jeu et de foot ?

Bien sûr ! C’est encore plus beau parce qu’on joue au foot et on essaie de donner du spectacle, de montrer des belles choses sur le terrain à tous nos fans, nos supporters. Merci à eux d’avoir voté pour moi ! À chaque fois que je rentre sur un terrain, c’est pour leur faire plaisir, les faire kiffer en me regardant à la télé ou j’espère bientôt en revenant au stade.

Les gens louent tous ta saison actuelle. Est-ce que je me trompe si je dis que tu es à ce niveau depuis trois ans ?

Te tromper non parce que depuis trois ans, je monte, je monte, je monte, je ne m’arrête pas et je continue. Moi, je n’aime pas dire : « Je suis meilleur que lui ou lui, je suis le meilleur joueur du monde, ou ceci-cela ». Mais, en tout cas, à chaque match, j’essaie de donner tout ce que je peux et d’inventer des nouvelles choses sur un terrain. Dans un club comme Madrid, c’est très important pour moi. Et je continue.

« Les Bleus ? Ca fait un moment que j’attends ça »

Parlons de l’équipe de France. À quel point es-tu heureux de retrouver les Bleus ?

C’est plus qu’être heureux. C’est une fierté, ça fait un moment que j’attends ça. J’ai toujours travaillé, je n’ai jamais baissé les bras, jamais lâché. Au final, c’est une récompense. Voilà, super content, je suis pressé d’être là-bas, de m’entraîner, de commencer les matchs. C’est une équipe avec de tels talents, de tels joueurs, que j’ai envie moi aussi de jouer dans cette équipe.

L’Europe du football salive déjà de te voir sur le terrain avec Kylian Mbappé. En es-tu conscient ?

C’est clair, c’est clair, j’ai eu beaucoup de retours. Après, ça peut être que facile. C’est vrai que c’est un jeune joueur, mais très, très talentueux. Moi, j’aime bien ses mouvements, comment il joue au foot. Maintenant, à nous de bien nous entendre sur le terrain, mais de toute façon, je n’ai aucun doute là-dessus. Après, il ne faut pas se focaliser sur le duo Mbappé-Benzema. Il y a beaucoup de joueurs de grand talent dans cette équipe : Griezmann, Giroud, Pogba, Dembélé, Coman, Ben Yedder... Le danger peut venir de partout et tant mieux pour la France.

 


 

Laurent Blanc entraîneur, et si c'était lui !

Foot01.com

Rudi Garcia sera sur le banc de l'Olympique Lyonnais dimanche soir au Groupama Stadium contre Nice. Mais l'entraîneur de l'OL va probablement laisser sa place. Les rumeurs se bousculent.

Jean-Michel Aulas le répète régulièrement, il n’a toujours pas décidé qui sera le coach de Lyon la saison prochaine. Le président du club de foot rhodanien souhaite d’abord savoir si l’OL sera en Ligue des champions la saison prochaine avant de trancher concernant Rudi Garcia. Après deux saisons passées dans la capitale des Gaules, le technicien français sait que son avenir ne tient qu’à un fil, d’autant plus que depuis des semaines des noms circulent pour le remplacer. Ces derniers jours, Christophe Galtier fait figure de favori, l’actuel entraîneur de Lille ayant une excellente relation avec Jean-Michel Aulas, et ne l’ayant jamais caché. Mais Galtier est également la priorité de Nice, où Ineos veut mettre le paquet pour relancer le club azuréen qui n’a pas connu une saison à la hauteur des attentes de Jim Ratcliffe, le milliardaire anglais propriétaire du Gym. A la veille du dernier match de la saison, Le Progrès évoque la situation de l’Olympique Lyonnais et relance une piste qui avait été bouillante il y a deux ans quand l’OL avait viré rapidement Sylvinho avant de recruter Garcia.

Laurent Blanc entraîneur de Lyon ?

Faisant le point sur ce dossier, le quotidien sportif évoque quatre pistes si le contrat de Rudi Garcia n’était pas prolongé, à savoir Christophe Galtier, même si le quotidien régional admet que Nice est en pole, Patrick Vieira, qui avait été limogé par le Gym, une solution interne avec bien évidemment Juninho dans la tête, mais également une piste qui revient régulièrement ces derniers temps celle qui mène à Laurent Blanc. Après quelques mois au Qatar, plus précisément au club d'Al-Rayaan SC, l’ancien entraîneur de Bordeaux, du PSG et de l’équipe de France pourrait faire son grand retour en Ligue 1 du côté de l’Olympique Lyonnais. Cependant, Laurent Blanc, qui avait été recalé par Jean-Michel Aulas et Juninho en 2019, est également évoqué à Lille pour succéder à Christophe Galtier. Un vrai jeu des chaises musicales qui pourrait s’arrêter en milieu de semaine prochaine, date à laquelle le boss de l’OL pourrait faire une annonce.

 


 

Un autre cador européen sur Depay

90min.com

L'arrivée de Memphis Depay au Barça serait conditionnée par le maintien de Ronald Koeman au poste d'entraîneur d'après les informations de Mundo Deportivo. La Juventus serait également sur le dossier de l'attaquant néerlandais.

Alors que le contrat de Memphis Depay se termine en juin prochain avec l'OL, le Néerlandais pourrait rejoindre le FC Barcelone à une seule condition : le maintien au poste d'entraîneur de Ronald Koeman.

Alors que l'avenir de Koeman en tant qu'entraineur au Barça est incertain, l'ancien sélectionneur néerlandais s'est plaint du comportement et de la mauvaise communication des dirigeants :"Je sais qu'il y a beaucoup de pression ici et je l'accepte, mais, parfois, je pense que cette culture des médias impliqués dans le futur de l'entraîneur est trop présente ici, c'est irrespectueux".

Ce vendredi, Mundo Deportivo a dévoilé des images d'un maillot qui devrait être porté par les Blaugrana en Ligue des Champions la saison prochaine.

Selon le quotidien catalan Mundo Deportivo, la Juventus serait aussi intéressé par le Lyonnais. Alors que le tacticien barcelonais est en difficulté, les dirigeants de la Vieille Dame se positionnent clairement sur l'attaquant néerlandais, en fin de contrat avec l'OL.

Selon le journal, l'offre du club italien serait plus alléchante que celle du Barça qui lui a demandé de baisser ses prétentions salariales.

Alors qu'il cherche à assurer une qualification en Ligue des Champions avec l'OL, Memphis Depay aura l'embarras du choix lors du mercato estival.

 


 

Amandine Henry reçoit l’ordre national du Mérite

RMC.fr

La joueuse de l’OL féminin et internationale française Amandine Henry (31 ans) a été faite chevalier de l’ordre nationa du Mérite, selon un décret paru ce samedi au Journal officiel.

Une belle récompense pour l’une des grandes figures du foot féminin. Amandine Henry, la joueuse de l’OL et de l’équipe de France (31 ans, 93 sélections), a été faite chevalier de l’ordre national du Mérite, selon un décret paru ce samedi au Journal officiel. Une distinction offerte par le Premier ministre. Créé en 1963 par le général de Gaulle, l'ordre national du Mérite est le deuxième ordre national après la Légion d'honneur. Il compte trois grades (chevalier, officier, commandeur) et deux dignités (grand officier et grand'croix).

Une saison compliquée pour Henry

Six fois vainqueur de la Ligue des champions, douze fois championne de France et sept fois vainqueur de la Coupe de France avec l’OL, Amandine Henry a connu une saison plus compliquée en 2020-2021. Tout a commencé par un clash avec Corinne Diacre, la sélectionneure des Bleues (par ailleurs, chevalier de l’ordre du Mérite en 2014), à l’automne. Ecartée de l’équipe de France en octobre, Amandine Henry avait explosé lors d’une interview à Canal + en novembre, en faisant notamment ressurgir les mauvais souvenirs de la Coupe du monde 2019 en France. "Je voyais des filles pleurer dans leur chambre, moi je pleurais dans ma chambre, avait raconté la joueuse de l’OL. Ça a été un chaos total."

Après avoir été rappelée chez les Bleus fin novembre, Amandine Henry a manqué le rassemblement de février dernier à cause d’une blessure à un mollet. Puis celui d’avril à cause du Covid-19. Prolongée à l’OL jusqu’en 2023, titulaire lors de la victoire à Bordeaux ce vendredi (1-0), Amandine Henry sera peut-être appelée en équipe de France pour le dernier match de la saison, le 10 juin en amical face à l’Allemagne (à Strasbourg). Avec l’OL, éliminé dès les quarts de finale de la Ligue des champions cette saison, elle a encore un espoir pour le titre de championne de France. Il faudra pour cela battre le PSG, qui compte un point d’avance, dimanche prochain (30 mai) dans la "finale" de D1 Arkema.

 

 

Voir aussi... L'actu du Vendredi 21 Mai // Le Tableau Mercat'OL // OL - Nice : L'Avant Match

 

Last modified on samedi, 22 mai 2021 16:42