L'actu du Lundi 17 Mai

L'actu du Lundi 17 Mai

Voir aussi... L'actu du Dimanche 16 Mai // Nîmes 2-5 OL : L'After

Koeman viré ? Lyon relance Depay !

Foot01.com

Au lendemain de la défaite du Barça contre Vigo, les médias espagnols annoncent le départ de Ronald Koeman du FC Barcelone en fin de saison. Memphis Depay n'est plus une priorité et Lyon va revenir à la charge.

Evoqué depuis 48 heures, le départ de Koeman de son poste d’entraîneur du Barça en fin de saison semble cette fois acquis. Pour la radio catalane RAC1, généralement bien informée, Joan Laporta a décidé que le coach néerlandais n’était plus l’homme qu’il fallait sur le banc du club qu’il préside. Exit donc Ronald Koeman, et dans les victimes collatérales de cette décision barcelonaises, il y a Memphis Depay. L’attaquant de l’Olympique Lyonnais, encore une fois excellent dimanche soir contre Nîmes, était le renfort d’un seul homme, Koeman. Tandis que tout le monde semblait d’accord pour faire venir Sergio Aguero du côté du Barça, le profil de l’attaquant néerlandais était plus discuté, même si sa position de joueur libre est forcément un grand avantage, Depay ayant notamment accepté de baisser son salaire.

En attendant, plusieurs journalistes barcelonais en sont désormais persuadés, sans Ronald Koeman, il n’y aura pas de Memphis Depay au FC Barcelone, surtout si Xavi s’installe aux commandes de l’actuel troisième de Liga. De quoi forcément relancer les supputations sur l’avenir de l’attaquant de l’Olympique Lyonnais, et notamment sur les possibilités d’un retour à la table des négociations pour Memphis Depay et Jean-Michel Aulas. Le président de l’OL a longtemps pensé pouvoir retenir l’attaquant qu’il avait fait venir de Manchester United, mais cela s’était heurté à la réalité, à savoir que Depay rêvait de rejoindre le Barça. Avec le départ acté ou presque de Koeman, tout a changé. Si Lyon décroche un ticket pour la Ligue des champions, tout pourrait basculer dans l'irrationnel.

 


 

Damien Da Silva (Rennes) va signer deux ans à l'OL

Lequipe.fr

Le défenseur central rennais de 33 ans, en fin de contrat le 30 juin, a trouvé un accord ce lundi matin pour rejoindre le club lyonnais la saison prochaine.

C'est un joli cadeau d'anniversaire. Damien Da Silva, qui fête ses 33 ans ce lundi, vient de tomber d'accord avec l'Olympique Lyonnais pour la saison prochaine. Le défenseur central arrive en fin de contrat à Rennes le 30 juin. Depuis l'été dernier, l'ex Caennais n'avait jamais donné suite aux propositions de prolongation du club breton, d'abord d'un an, puis de deux. Le Stade Rennais s'est d'ailleurs rendu à l'évidence depuis plusieurs semaines, en activant des pistes afin de remplacer son défenseur.

Denayer proche d'une prolongation

Les dirigeants lyonnais, qui viennent de prolonger Marcelo et qui sont très proches d'un accord avec Jason Denayer, n'avaient pas forcément prévu de recruter dans ce secteur cet été. Mais deux évènements ont fait évoluer leur réflexion : d'abord la volonté de Djamel Benlamri, numéro 4 en charnière (Sinaly Diomandé est numéro 3) et déçu de son maigre temps de jeu, de trouver un nouveau point de chute au mercato, et aussi la blessure récente du jeune Abdoulaye Ndiaye, sur qui l'OL mise beaucoup. Le Sénégalais s'est blessé à un genou : opéré du ménisque, il en a pour au moins trois mois de convalescence et ne sera pas disponible en début de saison prochaine.

Da Silva, qui a un accord pour deux ans mais n'a pas encore officiellement signé, devrait donc occuper cette place de quatrième central dans la hiérarchie lyonnaise, et apporter son expérience aux jeunes pousses rhodaniennes, Ndiaye mais aussi Castello Lukeba.

 


 

L'OL a ciblé un latéral gauche

Radioscoop.com

Damien Da Silva, le défenseur central de Rennes, va s'engager avec l'OL pour la saison prochaine. Le club lyonnais a également ciblé un latéral gauche brésilien, lui aussi en fin de contrat et qui pourrait donc arriver libre.

L'OL ne sait toujours pas s'il jouera la Ligue des Champions ou la Ligue Europa la saison prochaine. Ni même quel sera l'entraîneur pour diriger l'équipe (le nom de Christophe Galtier, une piste pour l'OL, revient avec insistance à Naples). Mais ça n'empêche pas les dirigeants d'avancer sur le mercato.

Confrontés à des pertes financières considérables, entre la crise sanitaire et l'absence de Ligue des Champions cette saison, sans oublier la perte du capitaine, Memphis Depay, qui partira libre cet été, les Lyonnais cherchent à se renforcer à moindre frais.

Un latéral gauche nommé Henrique

Un joueur a déjà donné son accord pour rejoindre l'OL. Le défenseur central de Rennes, Damien Da Silva, compensera le départ de Djamel Benlamri.

Ensuite, la piste d'un latéral gauche brésilien est très avancé. Un renfort à ce poste avait été érigé en priorité en interne. Maxwel Cornet devrait quitter le club cet été et selon les informations de Radio Scoop, Juninho avance sur son remplaçant, qui devrait être Henrique. L'accord n'est pas encore finalisé mais il s'agit de la piste prioritaire du directeur sportif brésilien.

Agé de 27 ans, ancien international des moins de 20 ans, Henrique évolue à Vasco de Gama, son club formateur, depuis le début de sa carrière. En fin de contrat en août, il devrait donc quitter donc Rio pour la première fois. Une trajectoire qui ressemblerait étrangement à celle de...Juninho, le directeur sportif de l'OL, qui était arrivé à Lyon à l'été 2001 dans des conditions similaires.

 


 

Photo : Le maillot extérieur et la gamme training 21-22

Twitter

 

Pour rappel, la fuite du maillot domicile


 


 

Garcia félicite ses attaquants

Maxifoot.fr

Après le large succès à Nîmes (2-5) ce dimanche en Ligue 1, Rudi Garcia était forcément satisfait. L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais a félicité ses hommes, à commencer par les éléments de son secteur offensif.

"C'est une belle performance avec de beaux buts de nos attaquants, a encensé le technicien. Le jeu et l'état d'esprit collectif sont à ressortir. On a pris beaucoup de plaisir à attaquer. On a fait une première période de très haut niveau en se reprenant après ce cadeau offert à Nîmes. Les dix premières minutes de la seconde période sont insuffisantes. On ne devait pas laisser le ballon à Nîmes. Sur le reste de la rencontre, on a été bon sur les tirs cadrés et dans la production du jeu. On a mis un magnifique quatrième but, très collectif. Marquer 5 buts à l'extérieur, cela n'arrive pas souvent."

Toujours quatrième, l’OL tentera d’arracher la troisième place en battant Nice, et en espérant un faux pas monégasque à Lens lors de la dernière journée dimanche prochain.

 


 

Paqueta et Dubois dans l'équipe type de la journée

L'Equipe via Twitter

 


 

De Zerbi un aveu implacable, Galtier en pôle à Naples

Foot01.com

A la recherche d’un entraîneur pour compenser le probable départ de Rudi Garcia en fin de saison, Lyon était sur les rangs pour accueillir Roberto De Zerbi.

En fin de contrat cet été avec Sassuolo, le coach italien va finalement s’engager en faveur du Shakhtar Donetsk. Le choix de Roberto De Zerbi peut surprendre dans la mesure où l’entraîneur de 41 ans avait la cote après deux belles saisons à Sassuolo. Qualifié au minimum pour l’Europa League la saison prochaine, l’Olympique Lyonnais avait de sérieux atouts pour l’attirer dans ses filets et en faire le parfait successeur de Rudi Garcia. Il n’en sera finalement rien, et cela nourrit quelques regrets chez les supporters rhodaniens. Mais selon le journaliste Fabrizio Romano, lequel a tweeté à ce sujet ce dimanche, il n’y avait rien de bien sérieux entre l’OL et Roberto De Zerbi.

Lyon n'était pas chaud sur De Zerbi

A croire que finalement, Lyon ne s’est même pas donné une chance de rafler la mise. « Roberto De Zerbi sera le nouvel entraîneur du Shakhtar Donetsk. C’est confirmé. L’accord est conclu pour un contrat jusqu’en juin 2023. Il quitte Sassuolo pour l’Ukraine, il n’y avait rien de sérieux avec l’OL. L’officialisation est imminente » a publié l’insider, pour qui l’Olympique Lyonnais n’était donc pas une idée si poussée que cela pour Roberto De Zerbi. Vraisemblablement, Jean-Michel Aulas et Juninho ont d’autres pistes sous le coude. Ces dernières heures, le nom de Christophe Galtier est revenu en force tel un retour de flamme. L’entraîneur français du LOSC est depuis le départ la piste n°1 de Jean-Michel Aulas, qui apprécie également le profil de Laurent Blanc. Viré par Nice en cours de saison, Patrick Vieira fait lui office d’outsider tandis que Marcelo Gallardo a prévenu qu’il ne quitterait pas River Plate avant le mois de décembre 2021.

Galtier en pôle à Naples

 


 

Lens aura bien un enjeu européen face à Monaco

Twitter

 


 

Memphis s'offre un record avant son (possible) départ

Butfootballclub.fr

Memphis Depay, qui devrait quitter l'OL cet été, a inscrit ce dimanche son 20e but cette saison en Ligue 1.

En fin de contrat en juin prochain avec l'Olympique Lyonnais, l'attaquant néerlandais pourra quitter les Gones avec le sentiment du devoir accompli.

Buteur ce dimanche face à Nîmes, pour le compte de la 37e journée de championnat, Memphis Depay est devenu le premier joueur de l'OL à avoir atteint la barre des 20 buts et des 10 passes décisives lors d'une même saison en Ligue 1 sous l'ère Jean-Michel Aulas.

 


 

Les 5 leçons à retenir de la balade lyonnaise

90min.com

L'Olympique Lyonnais n'a fait qu'une bouchée du Nimes Olympique ce dimanche soir (2-4), dans le cadre de la 37e journée de Ligue 1. Un succès acquis sans soucis, malgré une frayeur causée par Marcelo en tout début de match. Trois points qui permettent juste de conserver un rêve infime de Ligue des Champions côté Lyon. Zéro qui condamne définitivement les Nîmois à la relégation.

1. La définition du sens unique

14 tirs à 1 à la mi-temps. 21-8 à la fin du match. Trois buts marqués par les Gones après 24 minutes de jeu. 5 au total. Bref, c'était un festival pour l'OL ce dimanche soir.

Certes, Nîmes avait ouvert la marque après 5 minutes. Mais c'était sur une erreur assez folle de Marcelo (on en parle en-dessous...). Les Crocodiles ne sont en réalité pas rentrés dans leur match avant l'heure de jeu. Jusqu'alors, ils étaient tant inoffensifs en attaque que statiques en défense.

Memphis Depay et Lucas Paqueta se sont baladés. L'écart s'est inévitablement creusé.

2. Marcelo, sérieusement...

Envoyer un ballon devant sa cage sans prendre la peine de lever la tête pour vérifier que son gardien est bien là, en Ligue 1, c'est quelle genre de boulette ça ?

Alors que l'Olympique Lyonnais n'a pas le droit à l'erreur pour espérer accrocher la C1, le défenseur central brésilien a décidé de ne pas prendre la précaution nécessaire alors qu'il fait une passe droit vers sa cage. Anthony Lopes s'était décalé pour minimiser les risques, mais avait oublié que c'était Marcelo à la passe. Donc risque absolu. Moussa Koné en a ainsi profité pour marquer (5e).

Heureusement pour l'OL, un avertissement qui n'a pas coûté la victoire.

3. Paqueta régale tout le monde, Aouar pareil (sauf Garcia)

Dans la balade lyonnaise, le trio offensif central Depay-Paqueta-Aouar s'est particulièrement régalé Le Néerlandais avait toute la liberté nécessaire pour s'amuser, et il l'a fait.

Le Brésilien a, lui, joué très haut. Et il a pu faire étalage de toute sa vision de jeu. Techniquement, cela a aussi été très propre, soyeux même, tout comme son copain Français au milieu du terrain. Les petits râteaux d'Aouar à la 60e, quel régal...

Dans la foulée, Rudi Garcia a néanmoins sorti son international tricolore, qui n'était pas satisfait, évidemment, de voir son temps de jeu rester faible. Pas de serrage de mains ou même de regard entre le joueur et son coach, qui se sont croisés. Tout l'inverse de la complicité entre Guimaraes et Garcia, 30 secondes plus tard...

4. Lyon, ça va être compliqué pour la Ligue des Champions

Trois points, c'est bien, mais ça n'est toujours pas assez. Dans le même temps ce dimanche soir, l'AS Monaco a en effet vaincu le Stade Rennais.

En haut du classement, Lyon reste donc 4e, un point derrière l'ASM. Il faudra faire tomber Nice le week-end prochain, tout en espérant un faux-pas des joueurs du Rocher à Lens, afin d'aller glaner une place en Ligue des champions l'an prochain pour les hommes de Jean-Michel Aulas.

Pas simple, alors que les Niçois ne réussissent pas aux Gones et que les Lensois ne sont pas dans la forme de leur vie...

5. Pour Nîmes, clap de fin en Ligue 1

Alors que tous ses concurrents, ou presque, se sont imposés dans le bas du classement, les Crocodiles paient très cher ce non-match ce soir.

Avec 35 points, ils sont 19e, à 5 unités du barragiste, le FC Nantes. C'est donc mathématiquement terminé pour l'élite et ce sera même une descente directe direction la Ligue 2. 20 défaites en 37 matchs, c'est beaucoup trop, seul Dijon fait pire. 69 buts encaissés, c'est aussi énorme.

Une seule victoire sur les 5 derniers matchs, c'est trop peu, en revanche.

 


 

Bruno Guimaraes à genoux devant Dieu Juninho

Foot01.com

Auteur d’une première demi-saison fracassante, Bruno Guimaraes alterne le bon et le moins bon avec l’Olympique Lyonnais en 2021-2022.

De plus en plus utilisé par Rudi Garcia en cette fin de saison, le milieu de terrain brésilien retrouve la forme. Il faut dire que son talent est indéniable et ne laisse aucune place au doute quant à son avenir radieux dans le football. Le directeur sportif lyonnais Juninho était sûr de lui lorsqu’il a décidé d’investir 20 ME sur Bruno Guimaraes il y a un an et demi. Dans une interview accordée à UOL, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais est revenu sur son transfert ainsi que sur la confiance accordée par Juninho, un homme immensément respecté au sein du club rhodanien et notamment chez les Brésiliens, qui lui louent une réelle admiration.

« Juninho est très respecté non seulement dans le club mais également dans toute la ville » abonde Bruno Guimaraes avant de poursuivre. « C’est un gars très influent ici. C’est la première fois qu’il est directeur sportif, mais il a l’instinct de la victoire dans le sang. Être recruté avec l’aval de cet homme, c’est très important pour moi. C’est quelqu’un de phénoménal, il m’aide beaucoup, il aide beaucoup tous les Brésiliens et tous les joueurs de l’effectif ». Un bel hommage de la part de Bruno Guimaraes, qui a par ailleurs évoqué sa relation avec Thiago Mendes et Lucas Paqueta, ses compatriotes mais également ses concurrents au milieu de terrain. « Nous ne pouvons pas laisser cette concurrence affecter notre amitié. Nous sommes des Brésiliens à l’étranger, nous sommes de vrais amis. L’entraîneur fait ce qu’il pense être le mieux pour l’équipe. Souvent, je ne suis pas d’accord…mais je respecte toujours ses choix ». Un état d’esprit que Rudi Garcia, Juninho et Jean-Michel Aulas sauront apprécier à sa juste valeur.  

 


 

Roberto De Zerbi annonce son départ

Footmercato.net

C’était une décision attendue depuis quelques semaines maintenant, Roberto De Zerbi a annoncé son départ de Sassuolo à la fin de saison. Le technicien italien est notamment dans les petits papiers de l’OL mais aussi du Shakhtar Donetsk. Souvent loué pour la qualité de jeu de son équipe, le coach de 41 ans aura l’embarras du choix.

« Avant le match contre le Genoa, j'ai annoncé au club ma décision de partir, parce que je pense avoir atteint le maximum. C’est un choix difficile, mais je ne pense pas pouvoir apporter plus à cette équipe. Peut-être qu'un autre entraîneur fera mieux. Après trois ans comme entraîneur, dans l'exigence, et en discutant avec le club, je pense que nous sommes au sommet, de tous les points de vue », a-t-il expliqué au micro de Sky Sports.

 


 

22M€, Juninho tient le successeur de Memphis Depay

Foot-sur7.fr

En fin de contrat le 30 juin prochain, Memphis Depay a refusé de prolonger l’aventure au Groupama Stadium. L’attaquant néerlandais va donc quitter Lyon à l’issue de la saison. Pour assurer sa succession, Juninho, le directeur sportif du club olympien, a lancé le mercato OL pour renforcer l’effectif des Gones, puis est tombé sur une bonne affaire en Italie.

En quête d’un nouvel attaquant pour la saison prochaine, les directeurs de l'Olympique Lyonnais sont intéressés par le profil de Jérémie Boga, l’international ivoirien évoluant à Sassuolo, en Serie A, selon les informations du journal L’Équipe. Toujours selon la même source, le mercato OL va s’animer dans quelques semaines, puisque Juninho a déjà lancé les grandes manoeuvres pour tenter de convaincre l’ancien ailier de Chelsea à revenir en Ligue 1 après son bref passage à Rennes entre 2015 et 2016.

Le patron du recrutement lyonnais a notamment approché son homologue de Sassuolo et l’entourage du joueur de 24 ans pour se renseigner sur la faisabilité d'un éventuel transfert cet été. Auteur d’une bonne saison en 2019-2020, Jérémie Boga est moins performant cette année avec seulement 3 buts et 2 passes décisives en 25 matchs, mais cela ne semble pas décourager l’actuel 4e du championnat français. Cependant, pour attirer le jeune joueur, Lyon va devoir mettre la main à la poche et défier la concurrence.

Grosse bataille à prévoir pour Jérémie Boga ?

Le mercato OL n’est pas encore lancé, mais Juninho est d’ores et déjà prévenu : pour avoir Jérémie Boga, il va falloir batailler. L’Équipe explique en effet que si l’attaquant de Sassuolo est estimé à 22 millions d’euros et que son transfert peut se conclure entre 15 et 20 millions d’euros, Juninho devra faire face à la concurrence de l’OM et plusieurs clubs italiens de rang.

En quête d’un ailier pour compenser le départ de Florian Thauvin la saison prochaine, le président marseillais Pablo Longoria a lui aussi flashé sur le profil de Jérémie Boga. Reste maintenant à savoir qui des deux clubs olympiens raflera la mise dans ce dossier.

Affaire à suivre…

 


 

Memphis : "Il est temps de prendre le contrôle de ma carrière"

Instagram via Twitter

"Il est temps pour moi de prendre le contrôle de ma carrière. Je suis arrivé à un point où je dois faire des choix importants à propos de mon futur. J'ai décidé de négocier mes futurs accords moi-même (...) Je vais décider de ma destination. Vous serez les premiers à savoir".


 


 

Baticle, prochain entraîneur d'Angers

RMC.fr

Après le départ de l'emblématique Stéphane Moulin à la fin de la saison, Angers aura un nouvel entraîneur. Il devrait s'agir de Gérald Baticle, adjoint de Rudi Garcia à l'OL.

Angers tient son prochain entraîneur. Après le départ acté de Stéphane Moulin, le SCO devrait faire confiance à Gérald Baticle (51 ans), actuellement adjoint de Rudi Garcia à l’OL, et en fin de contrat cet été, pour lui succéder sur le banc du club. Titulaire du BEPF, nécessaire pour postuler à un tel poste, depuis 2020, Gérald Baticle va donc plier et ranger ses affaires après avoir posé ses valises dans la région lyonnaise il y a près d’une décennie. L’annonce officielle de sa prise de fonction ne devrait pas intervenir avant la fin de la saison, en revanche, afin d’assurer proprement la succession et rendre à Moulin tous les honneurs qu’il mérite.

 


 

Vidéo : zoom sur Paqueta et Aouar contre Nîmes

Twitter

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 16 Mai // Nîmes 2-5 OL : L'After

 

 

Last modified on lundi, 17 mai 2021 21:01