L'actu du Samedi 15 Mai

L'actu du Samedi 15 Mai

Voir aussi... L'actu du Vendredi 14 Mai // Nîmes - OL : L'Avant Match

La piste Gallardo s’éloigne, Galtier est le numéro 1

Footmercato.net

Ce n’est un secret pour personne, les joueurs de Rudi Garcia à la tête de l’Olympique Lyonnais sont comptés. Le technicien français devrait quitter Lyon à l’issu de la saison et les dirigeants s’activent déjà pour trouver un successeur capable d’exploiter un maximum le potentiel de l’effectif.

Selon les informations de l’Équipe, la piste menant à Marcelo Gallardo s’éloigne de plus en plus. L’entraineur de 45 ans, qui était l’une des priorités de la direction lyonnaise, ne se voit pas quitter l’Argentine et River Plate avant la fin de son contrat en décembre prochain même s’il est intéressé par le projet. L’OL a donc changé ses plans et miserait désormais sur Christophe Galtier. L’actuel entraîneur du LOSC est très courtisé, mais pourrait être tenté de revenir dans un club où il avait déjà laissé une très belle image en tant qu’adjoint de Loic Perrin (2007-2008).

 


 

Le LOSC prépare le départ de Galtier !

Le10sport.com

Concentré sur la fin de la Ligue 1 et ce titre de champion de France qui leur tend les bras, le LOSC commence toutefois à envisager un avenir sans Christophe Galtier. Voici nos informations.

A deux journées de la fin du championnat, l’exploit est à portée de mains pour le LOSC. Le titre de champion de France se profile pour les hommes de Christophe Galtier, une performance face à un PSG plus armé que jamais. Et si les Dogues ne veulent penser qu’à cet objectif de fin de saison, les dirigeants, eux, commencent déjà à envisager un scénario pour la saison prochaine : celui d’un départ de leur entraîneur, Christophe Galtier.

Laurent Blanc, la priorité

Selon nos informations, ce qui était une éventualité hier est désormais une option concrète : Christophe Galtier pourrait quitter le LOSC et le club s’y prépare. Piloté par le président Olivier Létang, le dossier a pris de l’ampleur depuis une semaine. Et d’après nos sources, si les Lillois ont sondé Lucien Favre (qui ne semble pas intéressé), la priorité en cas de départ de Galtier s’appelle Laurent Blanc. Après avoir collaboré ensemble au PSG, Létang et Blanc entretiennent une excellente relation. Un lien qui pourrait clairement jouer en faveur d’une arrivée de Blanc à Lille.

De plus, comme révélé par le10sport.com au moment où l’ancien sélectionneur des Bleus a rejoint le Qatar, il envisageait déjà un retour en Europe avant même de prendre en main Al-Rayyan. Cité comme possible sélectionneur du Qatar pour le Mondial 2022, Laurent Blanc n’envisageait pas cette éventualité. Son objectif a toujours été de se relancer, même au Moyen-Orient, pour ensuite revenir dans un projet en Europe. Lille coche beaucoup de cases pour l’ex-entraîneur du PSG…

Galtier : Lyon ou Nice ?

Pour l’heure, rien n’est fait. Christophe Galtier est toujours sous contrat avec le LOSC jusqu’en juin 2022. Et il ne bougera pas le petit doigt tant que la saison n’est pas terminée et que la Ligue 1 n’a pas rendu son verdict. Départ ou pas, Galtier veut ce titre de champion de France, assurément le plus gros coup de sa carrière. La suite, il y pense malgré tout. Comme révélé par le10sport.com, l’approche de l’OGC Nice, et le projet qui lui a été présenté, le séduit très fortement. Un effectif jeune et talentueux, des moyens pour recruter, un salaire comme jamais il n’en a eu dans sa carrière, des ambitions élevées et un palmarès à enrichir : les Aiglons ont de quoi lui plaire ! Avec la particularité non négligeable de se rapprocher considérablement de sa région natale (Marseille), un paramètre qui compte aujourd’hui dans sa réflexion.

Mais dans l’équation, il y a également l’OL. Comme nous vous l’avons indiqué ces dernières semaines, Galtier est une piste très chaude pour les Gones. Nombreux, en interne, poussent pour que « Galette » prenne le flambeau d’un Rudi Garcia en fin de contrat, qui filerait vers la Russie (Spartak Moscou). Jean-Michel Aulas ferait partie de ceux-là. Le profil de Galtier, homme de caractère, droit, fiable, performant et capable de bien faire jouer ses équipes, en mêlant jeunesse et expérience, coche là encore beaucoup de cases. Et ce n’est pas la première fois que Lyon essaye de « faire » Galtier. Séduit lors de la première approche, il l’est encore aujourd’hui car il connaît la motivation des dirigeants à le convaincre et les ambitions d’un club capable de rivaliser avec le PSG en Ligue 1 et de s’offrir des aventures européennes.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, il est impossible de dire où ira Christophe Galtier la saison prochaine. Notamment parce que sa saison n’est pas terminée et qu’il n’a pris aucune décision. Mais clairement, son départ est enclenché et Lille s’y prépare. Pour la suite, la bataille s’annonce très rude entre l’alléchant projet niçois et un solide OL, qui lui court après depuis plus de deux ans. Les récents échanges avec les Aiglons ont été excellents et Galtier semble vraiment tenté par le projet. De plus, Nice est fait son absolue priorité, quand l’OL prospecte d’autres candidats, notamment étrangers. Un avantage pour les Niçois ? Aujourd’hui, oui, quelque peu. Mais dans ce dossier, il faudra attendre la 38ejournée pour que tout s’accélère. Et Lyon a encore son mot à dire…

 


 

Madrid dit Stop, Dembélé rentre à Lyon !

Foot01.com

Prêté cette saison à l'Atlético Madrid, Moussa Dembélé n'a pas convaincu Diego Simeone. L'attaque va repartir à Lyon, et l'OL ne touchera pas 35ME.

L’Olympique Lyonnais n’avait pas résisté longtemps lorsqu’en janvier dernier, à l’occasion du mercato d’hiver, l’Atlético Madrid avait proposé de se faire prêter Moussa Dembélé en incluant une option d’achat à hauteur de 33,5ME. Pour les Colchoneros, la venue de l’attaquant français avait un but clair et net, suppléer Luis Suarez sur le front de l’attaque madrilène pour la deuxième moitié de saison. Malheureusement, à l’heure du bilan, et même si l’Atlético Madrid est en passe de devenir Champion d’Espagne sept ans après son dernier titre en Liga, Moussa Dembélé n’a pas du tout convaincu Diego Simeone. Pourtant l’entraîneur argentin avait ouvertement affirmé son soutien au joueur prêté par l’OL, même lorsque ce dernier a été touché par le Covid ou plus récemment quand Dembélé a été victime d’un malaise spectaculaire à l’entraînement. Cependant, au fil des matchs, le joueur français s’est installé durablement sur la touche au point même de n’avoir été titulaire que deux fois en Championnat.

Pour Marca, l’Atlético et Simeone ont tranché, le prêt de Moussa Dembélé restera sans suite. Le joueur de 24 ans, qui a encore deux ans de contrat avec l’Olympique Lyonnais, va donc revenir au Groupama Stadium en attendant de savoir ce que Jean-Michel Aulas et Juninho vont décider, en accord avec celui qui sera l’entraîneur de l’OL la saison prochaine. Avec le départ de Memphis Depay, Lyon va avoir besoin de se renforcer sur le plan offensif, et Dembélé pourrait avoir plus de temps de jeu. Rien n'est donc définitif, car l'ancien joueur du Celtic pourrait vouloir encore une fois trouver un nouveau club, son départ cet hiver ayant montré qu'il avait du mal à trouver sa place dans le vestiaire lyonnais. Tout cela, alors que Lyon a fait venir Islam Slimani pour compenser le départ de Moussa Dembélé.

 


 

Garcia ne voit pas Lille, le PSG et Monaco faire un sans-faute

Footmercato.net

Quatrième du classement de Ligue 1 à deux journées de la fin, l’Olympique Lyonnais n’est qu’à un point de la troisième place et à trois longueurs de la deuxième. Les Gones parviendront-ils à se hisser sur le podium ? Pour Rudi Garcia, l’OL a ses chances, car l’entraîneur rhodanien ne voit pas les trois équipes de tête faire un sans-faute.

« Je pense que les trois équipes qui sont devant nous ne gagneront pas tous leurs matches. Rien n’est joué sur la fin de saison, et peut-être pas que pour la troisième place. Nous, on n’a plus rien à perdre, tout à gagner. Faisons le job et on verra ce qu’il se passe », a-t-il déclaré en conférence de presse.

 


 

Un cador anglais intéressé, Andersen zappe Lyon

Foot01.com

Suite à la fin de son prêt à Fulham, Joachim Andersen ne reviendra pas forcément à l’Olympique Lyonnais. Le défenseur central préfère rester en Premier League, dont un prestigieux pensionnaire s’intéresse à l’international danois.

Relégué en Championship avec Fulham, Joachim Andersen (24 ans) a pourtant des raisons de se satisfaire de sa saison sur le plan individuel. Le défenseur central en difficulté sous les ordres de Rudi Garcia avait préféré partir en prêt chez le promu anglais. Un choix payant puisqu’il s’y est rapidement imposé. Le Danois est devenu un titulaire indiscutable, jusqu’à devenir capitaine des Cottagers. Ce n’est donc pas un hasard si son nom apparaît dans l’actualité mercato de Tottenham.

En effet, Sky Sports nous apprend que les Spurs s’intéressent à Joachim Andersen en vue du mercato estival. De son côté, l’Olympique Lyonnais n’y voit pas d’inconvénient à condition de récupérer environ 23 millions d’euros, soit à peu près le montant dépensé lors de son arrivée en 2019 pour 24 millions d’euros (+ 6 millions d’euros de bonus). Tout le monde y trouverait son compte, à commencer par l’ancien joueur de la Sampdoria qui, selon l’Evening Standard, aimerait rester en Premier League la saison prochaine.
Pourtant, Garcia devrait partir

Autant dire qu’une équipe du calibre de Tottenham ne peut que l’attirer, et ce même si le club londonien, actuellement en milieu de tableau, ne disputera peut-être pas de compétition européenne. Ce paramètre ne semble pas le refroidir, pas plus que le probable départ de Rudi Garcia. Rappelons que Joachim Andersen s’est souvent plaint du faible temps de jeu accordé par l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais. La fin de contrat du technicien aurait pu l’inciter à envisager un retour à Lyon. Mais il faut croire que le football anglais et la perspective de rejoindre un grand d’Europe le séduisent davantage.

 


 

Atletico : l'échec total de Dembélé

Maxifoot.fr

Prêté avec option d'achat par l'Olympique Lyonnais cet hiver, l'attaquant Moussa Dembélé ne sera pas conservé par l'Atletico Madrid. Rien d'étonnant après une demi-saison aussi compliquée pour le Français.

Leader avec l'Atletico Madrid, Moussa Dembélé (24 ans) pourrait ajouter un titre de champion d'Espagne à son palmarès. Ce qui n'est pas donné à tout le monde. Mais pour l'attaquant sous contrat avec l'Olympique Lyonnais, ce serait peut-être le seul point positif de sa demi-saison en prêt.

Aucune titularisation !

Le Français avait pourtant quitté Lyon pour fuir son statut de remplaçant. Mais dans la capitale espagnole, Dembélé, qui n'avait pas réussi à créer une complicité avec Memphis Depay, ne bénéficie pas d'un meilleur statut. Bien sûr, l'ancien joueur du Celtic se doutait que Luis Suarez serait difficile à concurrencer. Mais le demi-finaliste de la précédente Ligue des Champions ne s'imaginait sûrement pas un tel fiasco, à savoir 4 apparitions en Liga et 2 en coupe d'Europe, pour aucune titularisation à 2 matchs de la fin. Autant dire que Dembélé n'a pas existé dans les rotations de Diego Simeone.

Les coups durs de Dembélé

L'entraîneur argentin a eu beau vanter son état d'esprit, le Gone n'a jamais su gagner ses faveurs, pas même pendant l'absence et la baisse de régime de l'Uruguayen en avril-mai. Il faut dire que la recrue hivernale a vécu deux coups durs avec sa contamination au Covid-19 en février, suivie d'un malaise à l'entraînement le mois suivant. Un incident qui avait rendu Simeone encore plus réticent au moment de l'aligner.

Voilà comment Dembélé a disparu des plans d'El Cholo qui ne l'a pas utilisé lors des 4 dernières rencontres. Résultat, le quotidien Marca n'étonnera personne en annonçant que l'Atletico ne lèvera pas l'option d'achat de son prêt fixée à 33,5 M€. On peut parler d'un échec total pour le joueur, mais aussi pour le club madrilène qui, en négociant cette option, pensait attirer une alternative crédible après le départ de Diego Costa.

Une place à prendre à l'OL

Rappelons qu'à Lyon, Dembélé sortait de deux saisons à 23 et 24 buts toutes compétitions confondues. Son nom était même évoqué parmi les éventuelles surprises du sélectionneur Didier Deschamps. Mais comme Antoine Griezmann et Thomas Lemar ont pu s'en apercevoir avant lui, 4 mois ne suffisent pas pour s'adapter à la philosophie de Simeone. Dembélé retrouvera donc l'OL, cette fois sans Memphis Depay qui devrait partir en fin de contrat.

 


 

Nîmes sans Briançon mais avec le revenant Depres contre Lyon

Lequipe.fr

Anthony Briançon ne figure pas dans le groupe de Nîmes pour la réception de l'OL, ce dimanche en L1 (21 heures). Clément Depres signe son grand retour.

Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche en janvier 2019, l'attaquant Clément Depres signe son grand retour dans le groupe de Nîmes pour la réception capitale de l'OL pour le maintien en L1, dimanche (21 heures). Les Crocos seront privés d'Anthony Briançon (genou), Gaëtan Paquiez (tendon d'Achille), Yassine Benrahou (pépin musculaire), Florian Miguel (adducteurs), Pablo Martinez (genou) et Lucas Dias (main).

Karim Aribi, Nolan Roux, Sidy Sarr, Haris Duljevic et Lucas Buades n'ont pas été retenus.

Le groupe de Nîmes

Reynet, Nazih (g.) - Alakouch, Burner, Ueda, Landre, Guessoum, Meling, Cubas, Fomba, Deaux, Ahlinvi, Valerio, Koné, Eliasson, Ripart, Ferhat, Chadli, Doucouré, Depres.

 

 

Voir aussi... L'actu du Vendredi 14 Mai // Nîmes - OL : L'Avant Match

 

Last modified on samedi, 15 mai 2021 20:59