L'actu du Vendredi 14 Mai

L'actu du Vendredi 14 Mai

Voir aussi... L'actu du Jeudi 13 Mai // OL 4-1 Lorient : L'After

Paqueta "On doit améliorer notre concentration"

OL.fr

Le joueur brésilien Lucas Paqueta était devant la presse à deux jours du déplacement à Nîmes, ce dimanche à 21h00.

Son état d’esprit

Je suis heureux de pouvoir aider mon équipe quand je peux marquer. Je donne le meilleur aux matchs et aux entraînements, j’ai envie que mes coéquipiers se sentent bien avec moi. J’essaie d’apporter de la force à cette équipe, c’est ça qui me fait du bien. J’espère jouer la Champions League avec l’OL la saison prochaine. Bruno est mon meilleur ami à l’Olympique Lyonnais. On ne se connaissait pas vainement mais on a construit notre amitié. Je me sens bien quand il est avec moi sur le terrain. Ensemble on est plus forts.
 
La fin de saison

J’ai été très déçu et frustré après le match de Lille. J’ai ruminé ça pendant plusieurs jours. Ensuite je me suis dit qu’il fallait relever la tête car on a encore des objectifs à atteindre. Je donne le meilleur de moi-même pour revenir au top. On doit avant tout penser à gagner. On a bien travaillé cette semaine. A nous de gagner d’abord dimanche puis la semaine d’après. Ensuite on verra ce qu’il se passera. La présence du président Jean-Michel Aulas auprès de nous n’est pas une pression c’est plutôt un soutien. C’est une bonne énergie pour l’équipe, ça nous apporte beaucoup.
 
Les points à améliorer

Cette année a été difficile sur le terrain et en dehors du terrain, pour tout le monde en général. Ce match de dimanche va être particulier pour nous et pour Nîmes. On doit se montrer supérieurs. On a battu deux fois Monaco cette saison, On a fait un match nul à Lille et ici on a fait un bon match mais on a manqué de concentration. On doit améliorer notre concentration pour être plus forts.

 


 

Garcia "On n’a pas de calcul à faire"

OL.fr

L'entraîneur lyonnais a répondu à la presse à deux jours du déplacement à Nîmes pour le compte de la 37ème journée de Ligue 1 Uber Eats.

Le groupe

On récupère Marcelo, Memphis et Maxence Caqueret. On perd Mattia DeSciglio qui est suspendu. On va retrouver Melvin Bard. Je pense qu’on n’aura pas Tino Kadewere et on va voir pour Djamel Benlamri. Jason Denayer s’est entraîné partiellement hier et normalement aujourd’hui. S’il fait la séance complète demain il postulera.
 
Le match à Nîmes

On a fait une très bonne semaine de travail. Il y avait une détermination et une envie de gagner dans les jeux à l’entraînement. On n’a pas de calcul à faire. On doit gagner nos matchs. Celui de dimanche sera compliqué. On doit gagner et espérer un faux pas de nos adversaires pour pouvoir monter sur le podium en fin de saison. Je continue de penser que les trois de devants ne gagneront pas tous leurs matchs. La détermination sera là, la motivation aussi. Il faut garder la tête froide. Il y aura beaucoup d’enjeu dans les deux derniers matchs. Pour le podium, pour l’Europe. Il y a la lutte en haut la lutte en bas, tout est ouvert.

La saison compliquée

On aurait espéré que l’année 2021 soit plus normale que l’année passée mais cette deuxième partie de saison ne l’a pas été. Ça fait presque un an qu’on a repris, en juin, avec la finale de la Coupe de la Ligue et le Final 8, ça joue sur la fraîcheur mentale. Le fait de ne pas avoir de supporters dans les stades, ce n’est pas le même football. On espère que partout tout le monde retrouve une vie normale puis un football normal.
 
Les satisfactions des derniers matchs

Il y a des satisfactions. Houssem est bien revenu, il a marqué. Bruno a marqué également. Rayan Cherki a apporté. Plusieurs joueurs sont revenus à leur meilleur niveau au moins sur le plan psychologique. J’ai beaucoup d’affection pour Rayan, il a un talent fou. C’est normal qu’il ait une progression, depuis la saison dernière, qui soit faite de hauts et de bas. Il est dans une bonne phase, c’est très intéressant pour lui et pour l’équipe. Il commence à être décisif. Notre groupe est très jeune. C’est un effectif d’avenir qui avec le temps de jeu, l’expérience va progresser. Le potentiel est là.

Son avenir (Foot01.com)

On s'en tient avec ce que l'on a dit avec les dirigeants. On fera le point quand le championnat sera terminé. Les rumeurs ? Ce qu’il se passe en ce moment est logique quand un joueur ou un coach est en fin de contrat. Il y a plein de rumeurs qui circulent mais ce n'est pas un problème particulier. L'essentiel c'est de gagner à Nîmes, le reste importe peu. Je ne lis pas les rumeurs, mais cela parait logique que l'on puisse remplir un peu de feuilles blanches par rapport à cette situation contractuelles (…) Pour ma part, je reste concentré sur l'OL et le match à Nîmes. On peut encore avoir de belles satisfactions sur cette fin de saison.

 


 

Gallardo ne se libérera pas avant décembre

Lequipe.fr

L'entraîneur de River Plate, flatté de l'intérêt rhodanien, a fait passer le message cette semaine qu'il ne pourrait pas rejoindre l'Europe avant la fin de l'année civile.

Il était l'un des quatre noms dressés dans la short-list de l'Olympique Lyonnais pour prendre la suite de Rudi Garcia (en fin de contrat le 30 juin), en compagnie de Roberto De Zerbi (Sassuolo), Christophe Galtier (Lille) et Patrick Vieira (libre). Mais comme expliqué dans nos colonnes le 9 mai, le dossier de Marcelo Gallardo n'était pas le plus simple : outre ses émoluments assez considérables et un staff fourni, le technicien de 45 ans est encore sous contrat avec River Plate jusqu'à la fin du mois de décembre, et sa venue à Lyon dès cet été imposerait qu'il puisse se libérer de ses six derniers mois.

Après sept ans à la tête du mythique club de Buenos Aires, avec qui il a remporté deux fois la Copa Libertadores (2015, 2018), la tâche s'annonçait complexe. L'ex-Monégasque est une légende vivante à River, et même s'il n'a pas accepté les propositions de prolongation de son président Rodolfo D'Onofrio, l'entraîneur se voit mal lâcher son équipe en cours de route. C'est ce qu'il a fait comprendre cette semaine à l'OL, par l'intermédiaire de Marcelo Djian, l'ancien défenseur lyonnais et ex-recruteur en Amérique du Sud, qui a pris la température auprès de lui.

Gallardo, néanmoins flatté de l'intérêt lyonnais et séduit par le potentiel du club, pourrait donc prendre date pour plus tard. En attendant, l'OL devrait faire entrer un nouveau technicien dans sa short-list, alors qu'aucun contact avec les éventuelles pistes évoquées ne sera pris avant la fin du Championnat, ainsi que l'a souhaité le président Jean-Michel Aulas. Cela pourrait à terme refermer la piste De Zerbi, très courtisé et qui fait actuellement l'objet d'un forcing concret de la part du Chakhtior Donetsk.


Aulas dément sur Twitter

 

 


 

Paqueta sélectionné avec le Brésil

Twitter

 


 

Kadewere veut découvrir la C1

Sport.fr

Tino Kadewere rêve de disputer la ligue des champions. À deux jours de la réception de Lorient et à trois journées de la fin du Championnat, l’attaquant de l’OL a clairement confié l’objectif de son club.

« Je pense que tout est possible. On va tout faire pour gagner ces trois derniers matchs. On va jouer avant Monaco et Paris ce week-end. Si on gagne samedi, on passe devant Monaco. C’est bien pour nous après si on reste troisièmes. Ça va être compliqué pour gagner le titre. Pour moi, l’objectif est la Ligue des champions » a indiqué Tino Kadewere.

Le Zimbabwe compte s’investir totalement dans l’atteinte de cet objectif. Auteur de 10 réalisations en 32 matchs de ligue 1, Kadewere pourrait avoir les clés du succès de sa formation surtout qu’il se sent en forme. « Je me sens de mieux en mieux. Je suis très content de rejouer et de pouvoir aider l’équipe pour ces 3 derniers matchs. On veut jouer cette Champion’s League. Tout est encore possible. Je vais tout donner pour l’équipe. On veut gagner les 3 matchs. Je peux jouer dans l’axe ou sur un côté, cela ne me dérange pas. Il faut être polyvalent. »

 


 

Ghezzal dément un possible retour à l'OL

RMC.fr

En très grande forme avec le club turc de Besiktas, Rachid Ghezzal a vu son nom réapparaître du côté de l'OL. Dans un entretien accordé à So Foot, l'international algérien a démenti un retour à Lyon, confiant n'avoir eu "aucun contact concret" avec son ancien club.

Meilleur passeur du championnat turc avec 17 offrandes, Rachid Ghezzal réalise une saison de grande qualité et s'éclate avec le club de Besiktas. À 29 ans, l'international algérien semble de retour au plus haut niveau après des expériences peu concluantes à l'AS Monaco, Leicester ou à la Fiorentina.

L'ailier droit n'a jamais semblé aussi en forme que depuis son départ de l'OL et voit son nom ressurgir sur la toile médiatique. Ces derniers temps, Rachid Ghezzal a été placé dans le viseur du club lyonnais dans l'optique d'un possible retour.

Mais dans un entretien accordé à So Foot, le joueur actuellement prêté au Besiktas a coupé court à ces rumeurs, confiant qu'il n'avait eu jusque-là "aucun contact concret" avec son ancien club qu'il a quitté librement durant l'été 2017.

"J’ai vu dans la presse et sur les réseaux que la rumeur circulait, mais c’est plus de l’intox que de l’info. Moi, je n’ai eu aucun contact concret en tout cas, ça ne veut pas dire que ça ne viendra pas, mais pour le moment, je n’y pense pas."

Les supporters de Besiktas avaient crée une cagnotte pour son arrivée

Depuis son arrivée au Besiktas, Rachid Ghezzal est en très grande forme. L'Algérien se régale et demeure un grand artisan de la première place des siens en championnat. Ce samedi, Besiktas devra d'ailleurs conforter sa place de leader qu'il occupe grâce à un meilleur différentiel de buts que Galatasaray.

Pour So Foot, le joueur de 29 ans est revenu sur son arrivée si particulière en Turquie dans les toutes dernières minutes du mercato estival, où son contrat a circulé en scooter : "La Ligue était à quelques heures de clôturer les transferts et la circulation à Istanbul est cauchemardesque. Le club a donc choisi de ramener mon contrat signé en scooter à la Ligue. Les deux employés du club qui ont fait le trajet sont devenus des stars auprès des fans, et le scooter a même été exposé pendant une émission télé. Le transfert s’est vraiment joué à dix minutes près."

Et pour faciliter sa venue au Besiktas, les supporters du club ont redoublé d'imagination : "Des supporters ont fait une cagnotte pour permettre au club de finaliser mon transfert, un autre m’a dit qu’il se ferait tatouer mon nom sur son dos si je restais. Ça me fait beaucoup rire, mais ça me fait aussi chaud au cœur."

 


 

De Sciglio "espère continuer" à l'OL la saison prochaine

RMC.fr

Prêté par la Juventus à l'Olympique Lyonnais jusqu'à la fin de saison, Mattia De Sciglio semble se plaire à Lyon. Dans un entretien accordé à Tuttosport, l'Italien a confié qu'il aimerait rester au sein du club rhodanien cet été.

Lyon a la côte. Prêté par la Juventus jusqu'à la fin de saison, Mattia De Sciglio s'est fait une place dans la rotation de l'effectif de Rudi Garcia et se plaît bien à Lyon. L'Italien de 28 ans n'envisage pas vraiment un retour au sein du club piémontais.

Dans un entretien accordé à Tuttosport, le défenseur polyvalent a évoqué sa saison avec l'OL, se disant très heureux sur le plan personnel. À deux journées de la fin du championnat, L'Olympique Lyonnais espère toujours un faux-pas de l'AS Monaco pour intégrer le podium et se qualifier en Ligue des champions. Mais pas de quoi décourager l'Italien qui amerait rester dans le Rhône.

"Je suis très heureux de ma saison actuelle à Lyon et j'aime ce club. Nous sommes proches de la Ligue des champions et il reste deux matchs pour atteindre cet objectif, en espérant un mauvais résultat de Monaco. Lyon est un super club, j'aimerais aussi rester la saison prochaine, ou tenter une nouvelle expérience à l’étranger."

Mais si l'OL veut conserver Mattia De Sciglio, des négociations avec la Juventus devront être entamées alors que le prêt de l'Italien ne comporte aucune option d'achat.

Aussi tenté par une expérience en Premier League

À 28 ans, Mattia De Sciglio ne semble pas réellement pressé d'effectuer son retour à la Juventus. Interrogé sur une possible nouvelle expérience s'il venait à ne pas être conservé par l'OL, l'ancien milanais ne ferme pas la porte à une arrivée en Premier League, un championnat qui le "fascine".

"Peut-être en Angleterre. La Premier League me fascine et j’ai toujours eu un faible pour Chelsea. Mais maintenant, je n’ai que l'OL et la fin de la saison en tête. Si je devais me noter depuis mon arrivée en France, je dirais un 8 sur 10. J'espère continuer ici et cette équipe a beaucoup de qualités, ce n'est pas un hasard s'ils éliminent l'année dernière la Juve et Manchester City en Ligue des champions."

L'Italien a aussi évoqué l'avenir de son partenaire à Lyon, Memphis Depay. En fin de contrat à l'issue de la saison, le Néerlandais va quitter l'OL et est annoncé avec insistance du côté du FC Barcelone. Mais Mattia De Sciglio le verrait très bien à la Juventus.

"Memphis est un attaquant international, c'est logique qu'il soit dans la short-list de très gros clubs. Je trouve qu'il serait très bien à la Juventus, même si nous n'en avons jamais vraiment parlé. Il a le potentiel pour jouer en Serie A, ça c'est sûr."

 


 

Depay au Barça, officialisation imminente ?

Foot01.com

En fin de contrat au mois de juin avec l’Olympique Lyonnais, le capitaine Memphis Depay se rapproche de plus en plus du FC Barcelone.

Tout proche de rallier le Barça l’été dernier, Memphis Depay pourrait accomplir son rêve avec un an de retard. Libre dans un mois et demi, l’international néerlandais de l’OL est en négociations avancées avec le FC Barcelone. A en croire les informations de plusieurs médias en Espagne, l’accord est presque total entre Memphis Depay et le Barça. Il existe en réalité encore quelques détails à régler pour Joan Laporta, qui négocie en parallèle les signatures de Depay et de Sergio Agüero. Selon le journaliste Fabrizio Romano, les deux dossiers sont en phase de finalisation et les officialisations pourraient tomber dans les semaines à venir.

« Agüero a été approché par trois clubs. La priorité de Sergio Agüero est de rejoindre le FC Barcelone. Négociations en cours, contrat potentiel de deux ans (jusqu’en 2023). Il réduira son salaire uniquement pour le Barça, à moins de 10 ME par an. Discussions finales concernant Depay et Agüero dans les prochaines semaines » a dévoilé le journaliste, généralement bien informé et pour qui le FC Barcelone va se payer le luxe de s’offrir à la fois Sergio Agüero et Memphis Depay, deux joueurs aux salaires conséquents mais qui présentent l’avantage considérable en cette période de pandémie d’être libres de tout contrat. Également sur les rangs pour s’offrir Memphis Depay au mercato, le PSG, le Borussia Dortmund, la Juventus Turin ou encore l’AC Milan vont donc rendre les armes. A moins d’un énorme revirement, c’est bel et bien à Barcelone, sous les ordres de son ancien sélectionneur Ronald Koeman, que Memphis Depay va jouer la saison prochaine. Reste à voir quels joueurs actuels du Barça vont faire les frais des arrivées de Sergio Agüero et de Memphis.

 


 

Benzema et Aulas, c'est silence radio

Foot01.com

Mis à l'écart de l'équipe de France depuis 2015, Karim Benzema est un vrai cas de conscience pour Jean-Michel Aulas. Le patron de Lyon ne veut pas se mêler des choix de Deschamps, même s'il est fan de KB9.

Le président de l’Olympique Lyonnais n’a jamais masqué toute l’admiration qu’il avait pour Karim Benzema. Parti de l’OL en 2009 pour 35ME, un prix élevé à l’époque mais qui fait évidemment sourire 12 ans plus tard alors que l’attaquant tricolore est considéré comme l’un des meilleurs du monde, Benzema est devenu le maillon fort de l’équipe de Zinedine Zidane. Une formation madrilène qu’il tient à bout de bras depuis le départ de Cristiano Ronaldo pour la Juventus. Tout pourrait donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes pour le buteur madrilène, s’il n’y avait pas cette absence en équipe de France. Blacklisté par Didier Deschamps depuis l’affaire de la sextape de Valbuena, puis engagé dans une polémique sur le racisme, Karim Benzema a regardé devant sa télévision la victoire des Bleus lors du Mondial 2018 en Russie, et même s’il a empilé les buts et les succès en Ligue des champions, l’attaquant madrilène ne peut pas évacuer ce souci.
Aulas ne veut pas polémiquer avec Deschamps et la FFF

Dans Le Progrès, nombreux sont les habitants de Bron, d'où Karim Benzema est originaire, à regretter cette décision de Didier Deschamps de ne plus convoquer l’ancien attaquant de l’OL et de regretter de ne pas voir un trio Mbappé-Griezmann-Benzema à l’œuvre. Mais comme le fait remarquer Jean-François Gomez, si Jean-Michel Aulas s’est toujours réjoui des performances de KB9, jamais il n’a mis les pieds dans le plat au sujet de sa non-sélection en équipe de France depuis 6 ans. « Jean-Michel Aulas a toujours suivi l’affaire à distance. Et si sa sympathie est prononcée pour Karim, à qui il voue une grande admiration, il n’a jamais réellement pris position sur le retour de Karim Benzema en équipe de France. Sa proximité avec le milieu fédéral lui a imposé un devoir de réserve. Jean-Michel Aulas a un avis sur la question mais n’a jamais cherché à influer sur les choix de Didier Deschamps (…) Jean-Michel Aulas observe, sera-t-il conciliateur un jour ? Ce n’est pas certain », explique le journaliste lyonnais.

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

Deux solutions pour combler le départ d’Aouar

Foot-sur7.fr

Disposant d’un bon de sortie de l’ OL depuis 2020, Houssem Aouar est sur le marché. En cas d’offre intéressante, il sera transféré comme l’a précisé récemment Jean-Michel Aulas. Pour le remplacer, Juninho dispose de deux solutions en interne.

Houssem Aouar est courtisé par de grosses écuries depuis qu’il brille avec l’OL en Ligue des champions. Il avait tapé dans l’oeil de Pep Guardiola pendant la double confrontation avec Manchester City en phase de poules, mais aussi lors du quart de finale de la saison dernière (3-1) à Lisbonne. Toujours en Premier League, Arsenal et Liverpool sont séduits pas son profil. Le milieu de terrain formé à l’Olympique Lyonnais est également l’une des cibles privilégiées de la Juventus et du Real Madrid. Comme quoi, le joueur de 23 ans est très sollicité. Jean-Michel Aulas espère une proposition intéressante, en vue du transfert de ce dernier pendant le mercato estival. Si Houssem Aouar est vendu cet été, il pourrait être remplacé en interne.

En effet, l' OL peut récupérer Jeff Reine-Adélaïde, à l’inter saison. Il est prêté à l’OGC Nice depuis octobre 2020, pour une saison. Si le Gym ne lève pas l’option d'achat estimée à 25 M€, le milieu de terrain de 23 ans retournera à Lyon où son contrat est valide jusqu’à fin juin 2024. Rappelons que l'international Espoir Tricolore a été victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche en février 2021. À la mi-décembre 2019, il a subi la même blessure, mais au genou droit.

Possible retour de Jean Lucas à Lyon

Un autre joueur prêté, Jean Lucas, pourrait également revenir dans la capitale des Gaules si le Stade Brestois ne souhaite pas le transférer définitivement. Il est vrai que le Brésilien n’a pas le même profil que Houssem Aouar, mais il fait partie des solutions en interne de l’ OL. Notons que le prêt de l’ancien joueur de Flamengo (Brésil) n’est pas assorti d’une option d’achat. Comme Reine-Adélaïde, il est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’au 30 juin 2024.

 


 

De Lyon au Barça, le sacrifice de Depay approuvée

Footradio.com

En fin de contrat avec l’Olympique Lyonnais, Memphis Depay pourrait enfin atterrir au FC Barcelone cet été. L’attaquant néerlandais serait d’accord avec le club catalan, à condition d’accepter une baisse de salaire que Bruno Salomon juge inévitable.

En temps normal, un joueur du calibre de Memphis Depay, libre sur le marché des transferts, peut se préparer à toucher le jackpot. Son futur club n’ayant pas à payer d’indemnité de transfert, le principal concerné se permet généralement de réclamer un gros salaire ainsi qu’une énorme prime à la signature. Seulement voilà, les conséquences de la crise sanitaire changent la donne, surtout du côté du FC Barcelone qui aurait convaincu l’attaquant de l’Olympique Lyonnais de revoir ses revenus à la baisse. Rien de surprenant pour le journaliste Bruno Salomon, persuadé que le Néerlandais ne regrettera pas ce sacrifice s’il parvient à atteindre l’objectif qu’il s’était déjà fixé l’été dernier.

« Ça vaut le coup »

« Sur le mercato à venir, pour la plupart des joueurs, le fait le plus important sera la baisse de salaire, a prévenu le chroniqueur de La Chaîne L’Equipe. On est parti là-dessus après cette crise sanitaire et économique pour le football européen et mondial. Je sais que les joueurs veulent rester sur ce qu’ils gagnent actuellement. Mais si tu veux partir et avoir des projets, je pense que désormais… Et pour Depay, vu la stature du Barça, si le club est plombé par ses finances et autres, ça vaut le coup de baisser son salaire pour s’installer là-bas. » En effet, Memphis Depay n’a pas l’air d’avoir hésité bien longtemps.

 


 

Bruno Guimaraes sélectionné avec le Brésil olympique

Twitter

 


 

L’OL insiste fort pour Boga !

Le10sport.com

Sur les tablettes de l’OL, Jérémie Boga vient de voir l’écurie des Gones revenir à la charge dans la perspective du prochain mercato.

Pour la saison prochaine, en plus d’un entraîneur pour reprendre le flambeau de Rudi Garcia, l’OL cherche deux postes bien précis : un latéral gauche et un ailier, polyvalent. Et la quête de ce joueur offensif, capable d’évoluer à droite comme à gauche, se précise sur une piste à l’étranger. Selon nos informations, les dirigeants lyonnais sont en effet très séduits par Jérémie Boga, qui évolue à Sassuolo.

L’OL revient à la charge

Après avoir coché le nom de Jérémie Boga il y a déjà plusieurs mois, l’OL vient de passer aux choses sérieuses. Selon nos informations, les Gones viennent de prendre des renseignements très concrets sur la faisabilité d’une opération pour l’été à venir et sur les demandes éventuelles du joueur. A 24 ans, l’international ivoirien sort de saisons très solides du côté de la Serie A, où il est surveillé par de nombreux clubs huppés d’Italie. En France, l’OM est effectivement intéressé. Mais l’OL a la ferme intention de se mêler à la bataille qui se prépare pour l’été. Sous contrat jusqu’en juin 2022, Boga est une proie « facile » pour la prochaine fenêtre des transferts. Et le joueur aspire à franchir un nouveau palier.

Comme révélé par le10sport.com, l’OL ne fera pas un gros mercato cet été. Mais les dirigeants sont prêts à faire un joli coup. Notamment pour ce poste d’ailier. A un an de la fin de son contrat, Jérémie Boga peut partir pour un montant de 15 à 20 millions d’euros. Tout dépendra des offres de la concurrence. Mais à 20 M€, l’OL peut devenir un sérieux concurrent.

 

 

Voir aussi... L'actu du Jeudi 13 Mai // OL 4-1 Lorient : L'After

 

 

Last modified on vendredi, 14 mai 2021 21:50