L'actu du Jeudi 13 Mai

L'actu du Jeudi 13 Mai

Finances : l'OL annonce un énorme manque à gagner

Footmercato.net

Club coté en bourse, l'OL est tenu d'annoncer ses résultats financiers. Et sans surprise, la pandémie de coronavirus a fait très mal aux comptes des Gones.

La pandémie de coronavirus fait très mal aux clubs. Ce constat n’est pas nouveau, mais à chaque fois qu’une équipe publie officiellement le manque à gagner lié à cette crise sanitaire, les chiffres donnent le vertige. Une tendance encore plus préoccupante en France suite au désastre des droits TV. Mercredi, l’Olympique Lyonnais a confirmé cette impression en communiquant ses résultats pour le présent exercice. Et sans surprise, les Gones ont perdu gros. 135 M€ plus précisément (de manque à gagner).

« L’activité des neuf premiers mois de l’exercice 2020/2021 (période du 31 juillet au 31 mars) est fortement impacté par les effets directs de la crise sanitaire sur l’industrie du sport professionnel et de l’événementiel. Le total des produits des activités s’établit ainsi à 150 M€ sur la période, en recul de 44% (265,7 M€ au 31 mars 2020). Le groupe estime ainsi, sur le plan financier, à environ 135 millions d'euros le montant total des impacts directs et indirects de la pandémie sur le total des produits des activités », peut-on lire sur le communiqué.

135 M€ en moins dans les caisses

Un manque à gagner XXL dû notamment à deux énormes facteurs : la billetterie et les droits TV. En ce qui concerne les revenus générés grâce au Groupama Stadium, l’OL annonce être passé de 35,1 M€ de revenus à 1,8 M€. Soit un trou de 33,3 M€. Pour ce qui est des droits TV, c’est surtout l’absence de coupe d’Europe qui a fait mal aux Gones.

En effet, malgré « la défaillance » de Mediapro, le club rhodanien a touché 3 M€ de plus qu’en 2020 (33,8 M€ contre 30,7 M€). Cependant, l’OL indique que son manque à gagner en raison de l’absence de Ligue des Champions est de 73 M€. Enfin, à noter qu’une différence est également à souligner au niveau des revenus liés aux ventes de joueurs (54,8 M€ contre 90,6 M€ au 31/03/20).

 


 

20 ME de perdus, Depay fait mal

Foot01.com

Même s’il a toujours une prolongation de contrat de la part de l’Olympique Lyonnais sous les yeux, Memphis Depay ne compte pas continuer l’aventure.

Son rêve est de jouer pour le FC Barcelone, et il fait le forcing pour cela. L’attaquant néerlandais est prêt à d’énormes sacrifices pour rejoindre le club catalan, dont l’entraineur Ronald Koeman voit pourtant son avenir en pointillés désormais. Pour sa dernière saison, Depay frappe en tout cas très fort avec une importance capitale dans le rendement offensif de l’OL. Insuffisant pour le moment pour aller chercher le podium, alors qu’il était même possible de rêver du titre il y a encore quelques semaines. Une déception sportive qui peut encore être rectifiée lors des deux dernières journées, mais aussi un sacré manque à gagner sur le plan financier. Il y moins d’un an en effet, Memphis Depay valait encore 20 ME sur le marché des transferts, en raison bien évidemment de son contrat expirant sous peu. Si le Barça a tenté sa chance, jamais l’opération n’a pu venir à bout, et l’OL a donc laissé filer l’occasion de faire une belle vente, préférant faire le pari sportif de l’apport de l’ancien de Manchester United.

Une décision qui peut s’entendre, même si elle fait du club lyonnais le deuxième d’Europe à perdre le plus d’argent sur un joueur en fin de contrat, assure le cabinet d’audit KPMG sur son analyse financière Benchmark Football. Seul le… FC Barcelone fait pire, avec la fin de contrat de Lionel Messi qui lui fait s’asseoir sur un possible départ à 60 ME. A noter qu’un autre club français figure dans ce classement peu envieux. Il s’agit de l’OM, qui laisser filer Florian Thauvin gratuitement au Mexique, alors que sa valeur était encore de 13 ME lors du dernier marché des transferts hivernal. Mais le champion du monde n’a jamais voulu quitter le club avant la fin de son contrat, et n’a jamais non plus envisagé de prolonger. Les deux Olympiques ont donc connu la même mésaventure, qui risque de devenir de plus en plus fréquente à l’avenir, les joueurs ayant désormais intérêt à aller au bout de leur contrat, pour mieux négocier leur arrivée libre par la suite.

 


 

Le plan gratuit pour faire oublier Aouar

Foot01.com

Cet été, l’Olympique Lyonnais a de grandes chances de perdre Houssem Aouar, courtisé par la Juventus Turin ou encore le Real Madrid.

Le milieu offensif formé à l’OL disposait déjà d’un bon de sortie l’été dernier, mais son transfert à la Juventus Turin ne s’était pas concrétisé. Jean-Michel Aulas est un homme de parole et par conséquent, il ne retiendra pas Houssem Aouar dans les semaines à venir, dans le cas où l’international français trouverait un accord avec un club prestigieux. Cette semaine, le nom d’Aouar a de nouveau été évoqué en Espagne, où Zinedine Zidane apprécierait son profil pour renforcer le Real Madrid. Qu’il parte chez les Merengue ou ailleurs, Houssem Aouar laissera forcément un grand vide à Lyon et Juninho devra se montrer inspiré pour le remplacer… ou pas.

Dans un édito, le site Olympique & Lyonnais a fait le point sur les joueurs prêtés par l’OL. Et pour le média rhodanien, le successeur d’Houssem Aouar est peut-être déjà tout trouvé en la personne de Jeff Reine-Adelaïde, actuellement prêté à Nice et qui pourrait être relancé à Lyon avec la venue d’un nouvel entraîneur. « L’OGCN dispose d’une option d’achat à 25 millions d'euros. Avant son départ, l’ancien Angevin avait exprimé publiquement sa volonté de quitter le Rhône, notamment en raison de son temps de jeu. Il avait été très sollicité. Le sera-t-il cette fois-ci, avec cette nouvelle grave blessure ? Rien n’est moins sûr et l’Olympique lyonnais est dans l’incertitude avec son joueur. L’idée pourrait également être de combler un possible départ d’Houssem Aouar dans l’entrejeu avec un élément déjà sous contrat. Cela serait intéressant pour les Rhodaniens, mais pour cela, Reine-Adélaïde devra retrouver toutes ses capacités footballistiques » estime le média, pour qui cette solution pourrait convenir à tout le monde. A moins que Nice ne lève à la surprise générale l’option d’achat à 25 ME pour un joueur gravement blessé au genou et qui n’a pas eu le temps de montrer sa valeur sur la Côte d’Azur…

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

Nimes - OL : Ruddy Buquet au sifflet

Ligue1.fr via Twitter

 


 

Vidéo : Jean Lucas rassure après son accident de voiture

Twitter

 


 

Monaco a la poisse, Geoffroy Garétier rassure Lyon

Footradio.com

A la lutte avec l’AS Monaco pour la troisième place de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais n’a pas son destin entre les mains. Les Gones devront compter sur un faux pas de leur concurrent, un scénario tout à fait réaliste pour Geoffroy Garétier.

Vainqueur sur le Rocher (3-2) le 2 mai dernier, l’Olympique Lyonnais s’est totalement relancé dans la course au podium de Ligue 1. Seul un point sépare le club rhodanien de l’AS Monaco dont le calendrier n’est pas simple. Les Monégasques s’apprêtent en effet à recevoir le Stade Rennais avant un périlleux déplacement à Lens, en plus d’une éventuelle qualification pour la finale de la Coupe de France contre le Paris Saint-Germain. On peut parler d’un agenda chargé d’autant que l’ASM, actuellement privée de Krépin Diatta, Sofiane Diop et de Stevan Jovetic blessés, ainsi que des attaquants Willem Geubbels et Pietro Pellegri suspendus, n’est pas épargnée par les absences.

Le danger pour Monaco

Un paramètre qui, selon Geoffroy Garétier, pourrait peser lourd dans le classement final. « C’est le risque depuis quelques semaines déjà. Et au bout du compte, le fait de ne pas avoir tout leur arsenal offensif dans le money-time, c’est peut-être ce qui va les priver du titre, ou en tout cas d’une place plus proche sur le podium, a prévenu le journaliste du Late Football Club. On savait très bien que Kovac avait la capacité de toujours avoir un effectif, une équipe ultra constante. Des changements à la mi-temps, à l’heure de jeu… Les remplaçants étaient du niveau de ceux qu’ils remplaçaient. Mais pour le coup, on a vu contre Lyon que ça a été un peu différent. » Ce qui explique en partie la mise en place d’une bulle sanitaire pour Monaco.

 


 

Delort au PSG ou à l’OL, l’idée choc

Foot01.com

Encore une fois buteur mercredi soir contre le PSG en Coupe de France (2-2), Andy Delort réalise une saison exceptionnelle à Montpellier.

Avec 18 buts et 9 passes décisives toutes compétitions confondues, l’international algérien réalise de loin la meilleure saison de sa carrière. Sous contrat avec Montpellier jusqu’en juin 2024, Andy Delort sera très certainement un joueur courtisé lors du prochain mercato. Très attaché au MHSC, le natif de Sète n’a jamais caché son amour pour l’Olympique de Marseille. A en croire Jérôme Rothen, qui a chanté les louanges d’Andy Delort sur RMC, l’attaquant montpelliérain peut aspirer à jouer dans les plus grands clubs français… y compris le Paris Saint-Germain.  

Rothen préfère Delort à Icardi

« Delort a été bankable à un moment de sa carrière, il a préféré aller aux Tigres que dans une grosse équipe européenne, il est vite revenu. Son avenir ? Andy Delort apporterait beaucoup à un club comme Lyon. On parlait tout à l’heure du Paris Saint-Germain, mais aujourd’hui, on nous met Icardi en avant… Je ne parle pas de Delort en tant que titulaire au PSG. Mais dans une structure d’équipe avec un collectif, des mecs comme ça qui se fondent dans le collectif et qui donnent toujours le maximum, c’est important et en plus d’avoir de la grinta et une bonne mentalité, il a un réel talent. C’est un excellent finisseur, il fait toujours les bons choix devant le but » a souligné Jérôme Rothen, intimement persuadé qu’un joueur tel qu’Andy Delort ne ferait pas tâche au PSG à la place de Mauro Icardi ou de Moise Kean dans la rotation avec Kylian Mbappé en attaque. Les tensions avec certains de joueurs de Paris, comme notamment Leandro Paredes ou encore Neymar, ne doivent en revanche pas vraiment donner envie à Andy Delort de rallier la capitale française au mercato…

 


 

Ni OL, ni PSG, la LDC féminine ne sera pas diffusée

Foot01.com

L’Olympique Lyonnais et le Paris SG ayant été éliminés avant la finale, le titre européen se jouera entre le FC Barcelone et Chelsea, ce dimanche à 21h00.

Une rencontre que les passionnés de football féminine en France ne pourront pas suivre. Aucune chaine ne s’est présentée pour récupérer les droits de la retransmission. Deux offres avaient été effectuées, explique L’Equipe, mais elles étaient conditionnées à la participation d’un club français en finale. Résultat, à l’heure où le multiplex de la 37e journée de Ligue 1 prendra toute l’attention, la finale de la Ligue des Champions féminine ne sera pas visible en France. Une information qui montre tout le travail qu’il reste à accomplir pour populariser la version féminine de la C1. Ce problème devrait toutefois être réglé dans les années à venir, puisque l’UEFA a décidé de centraliser les droits TV de la compétition, ce qui fait que le diffuseur qui rachète les droits pour une durée de quatre ans, aura tous les matchs à sa disposition. Encore faut-il qu’un groupe audiovisuel décide de faire une offre.

 


 

Accord FC Barcelone-Memphis Depay annoncé en Espagne

Footmercato.net

Marca l'assure, Memphis Depay (27 ans) est tombé d'accord avec le FC Barcelone. L'attaquant, en fin de contrat avec l'Olympique Lyonnais en juin 2021, a dit oui aux Blaugranas au cours de leur dernier échange, explique la publication espagnole, sans donner davantage de détails.

Cet accord, total sur le plan économique après les efforts salariaux consentis par le Batave, reste toutefois conditionné à l'avenir de Ronald Koeman sur le banc des Catalans. Si le Néerlandais reste en poste, son compatriote le rejoindra cet été.

 

 

Last modified on jeudi, 13 mai 2021 18:52