L'actu du Lundi 10 Mai

L'actu du Lundi 10 Mai

Voir aussi... L'actu du Dimanche 9 Mai // OL 4-1 Lorient : L'After

35 ME pour Bruno Guimaraes, le Barça se pointe !

Foot01.com

Tout proche de rejoindre l’Atlético de Madrid avant de signer à l’Olympique Lyonnais, Bruno Guimaraes fait toujours saliver en Espagne.

Mais il ne s’agit plus de la formation de Diego Simeone désormais. En effet, le FC Barcelone a maintenant un oeil sur le milieu de terrain lyonnais, et les raisons sont nombreuses pour cela annonce Don Balon. Tout d’abord, le Brésilien a eu un impact immédiat à son arrivée à l’OL en janvier 2020, même s’il a ensuite connu une période d’adaptation plus délicate. Mais ses performances en Ligue des Champions ont marqué les esprits avant son coup de mou. Celui-ci semble être digéré et l’ancien de Paranaense retrouve un temps de jeu important et vient même d’inscrire un doublé contre Lorient ce week-end. Surtout, le club catalan a un besoin à ce poste. Tout d’abord parce que Sergio Busquets, qui reste néanmoins sur des derniers mois plus convaincants, enchaine les matchs depuis des saisons, et n’est plus aussi fringuant dans sa position centrale au coeur du système de jeu.

Ensuite parce que le recrutement de Miralem Pjanic s’est avéré être un retentissant échec et que le Bosnien ne fait déjà plus partie des plans de Ronald Koeman pour la suite. Résultat, une place est à prendre et au Barça, la perspective de faire venir Bruno Guimaraes est sérieusement considérée. Toutefois, il faudra bien évidemment y mettre le prix, Jean-Michel Aulas n’étant pas spécialement vendeur d’un joueur recruté il y a peu et qui a encore une marge de progression. Acheté pour 20 ME au Brésil, le milieu de terrain pourrait être lâché si le FC Barcelone met 35 ME sur la table. Un pari coûteux pour le club catalan, qui a déjà suivi Lyon de près cette saison dans le cadre du recrutement de Memphis Depay, qui sera lui disponible pour zéro euro.

 


 

Aucun contact avec Gallardo, De Zerbi proche du Shaktar

Twitter

 


 

Barcelone : Une arrivée imminente de Memphis Depay ?

Le10sport.com

En fin de contrat avec l’OL, Memphis Depay se rapproche d’un départ libre cet été. Et tout semble désormais indiquer que son avenir s’écrira au FC Barcelone.

Depuis l’été dernier, Memphis Depay est attendu par Ronald Koeman au FC Barcelone. Toutefois, jusqu’à présent, cela ne s’est pas fait. L’attaquant néerlandais est resté à l’OL étant donné que les Blaugrana n’avaient pas d’argent. Toutefois, cet été, la tendance sera bien différente étant donné que Depay arrive au terme de son contrat avec les Gones. Libre et pouvant s’engager avec le club de son choix, l’ancien de Manchester United se rapprocherait plus que jamais enfin d’une arrivée au Barça.

Le gros effort de Depay

Se rapprochant toujours d’une arrivée au FC Barcelone, Memphis Depay voudrait absolument rejoindre les Blaugrana. Et pour cela, le Néerlandais serait prêt à consentir un énorme financer. En effet, selon les informations de RAC1, Depay aurait accepté la nouvelle offre du Barça, pourtant revue à la baisse en raison du contexte actuel. Un effort qui témoigne bien de sa volonté d’intégrer l’effectif de Ronald Koeman.

 


 

Une rechute pour Kadewere ?

Le Progres via Twitter

 


 

Denayer sur le point de prolonger

Twitter

 


 

Stats : L'OL, 2e en temps de jeu des formés aux club

CIES

 


 

Stats : Une 4e place record pour l'OL

Twitter

 



Comment le PSG, l'OL ou Monaco peuvent encore être champion

RMC.fr

Lille possède trois points d’avance en tête de la Ligue 1 à deux journées de la fin et semble bien placé pour remporter le titre de champion de France. Mais les Lillois pourraient encore tout perdre et laisser l’un de leurs trois poursuivants (Paris, Lyon et Monaco) être sacré au soir de la 38e journée, le 23 mai prochain.

Porté par un Burak Yilmaz des grands soirs, Lille a remporté un succès précieux contre Lens (3-0) lors de la 36e journée. Les protégés de Christophe Galtier ont creusé un petit écart avec leurs rivaux dans la course au titre de champion avant les deux dernières journées les dimanche 16 et 23 mai.

Maître de son destin, le club nordiste doit prendre encore quatre points lors de ses deux derniers matchs, la réception de Saint-Etienne et un déplacement à Angers, pour décrocher le quatrième titre de champion de son histoire sans avoir à se soucier de ses concurrents. Mais deux contre-performances ou une défaite des Dogues donneraient une dernière chance de sacre au trio composé du PSG, de l’OL et de Monaco.


PSG champion si…

Tenu en échec par Rennes (1-1) ce dimanche, Paris a connu une semaine compliquée. Entre son élimination en demi-finale de Ligue des champions et cet accroc en championnat, et avant sa demi-finale de Coupe de France à Montpellier, le club francilien a peut-être dit adieu à ses chances de remporter le titre. Mais avec seulement trois points d’avance pour Lille, tout n’est pas (encore) perdu.

Si Lille s’incline lors des deux derniers matchs, les partenaires de Neymar et Kylian Mbappé auront besoin au minimum d’une victoire lors de deux dernières rencontres face à Reims et Brest pour être titrés. Le PSG serait alors à égalité avec le LOSC mais champion à la faveur d’une meilleure différence de buts (+52 contre +40 pour Lille actuellement). Mais si les Dogues prennent un point, Paris devra engranger au moins quatre points. Avec deux nuls ou une seule victoire des Nordistes en deux journées, le club de la capitale sera obligé de remporter ses deux matchs pour remporter un quatrième titre consécutif.

Si Lille perd ses deux matchs, le PSG champion avec une victoire.

Si Lille fait un nul et une défaite, le PSG champion avec un nul et une victoire.

Si Lille fait deux nuls, le PSG champion avec deux victoires.

Si Lille fait une victoire et une défaite, le PSG champion avec deux victoires.


Monaco champion si…

Troisième avec 74 points, Monaco a repris sa marche en avant grâce à sa victoire arrachée à Reims (0-1) sur un but du prometteur Eliot Matazo. Grâce à son espoir belge de 19 ans, le club du Rocher garde la main pour finir sur le podium et disputer la prochaine Ligue des champions. Mieux, le groupe de Niko Kovac peut encore rêver du titre de champion à la faveur d’un gros concours de circonstances.

D’abord, l’ASM doit impérativement gagner ses deux matchs restants contre Rennes à Louis-II puis face à Lens à Bollaert. Ensuite, Monaco doit compter sur deux défaites de Lille et espérer que le PSG ne prenne pas plus de trois points.

Si Lille et le PSG perdent leurs deux matchs, Monaco champion avec deux victoires.

Si Lille perd ses deux matchs et que Paris fait une victoire et une défaite, Monaco champion avec deux victoires.

Si Lille perd ses deux matchs et que Paris fait deux nuls, Monaco champion avec deux victoires.


Lyon champion si…

L’OL a signé un succès important contre Lorient (4-1) ce samedi au terme d’une superbe seconde période. Mais cela n’a pas suffi aux Gonnes pour intégrer durablement le podium de Ligue 1 après cette 36e journée. Quatrième et pour l’instant promise à la Ligue Europa, l’équipe entraînée par Rudi Garcia peut encore caresser l’idée d’être sacrée championne dans treize jours après le multiplex de la J38. Mais une telle issue relève presque du football fiction tant il faudrait que tout tourne dans le bon sens.

Premier élément clé, le club rhodanien doit aller s’imposer à Nîmes puis battre Nice au Groupama Stadium. Cela permettrait alors de revenir à égalité de Lille si le Losc perd ses deux matchs. La différence de buts séparerait alors Gones et Dogues (+40 pour Lille et +36 pour Lyon actuellement). Dans le même temps, il faudrait que le PSG ne gagne aucun de ses deux derniers matchs. Enfin, l’OL doit aussi compter sur le fait que Monaco n’arrive pas à remporter ses deux ultimes rencontres.

Si Lille et Paris perdent leurs deux matchs et que Monaco prend quatre points ou moins, Lyon champion avec deux victoires.

Si Lille perd ses deux matchs, Paris fait deux nuls et que Monaco prend quatre points ou moins, Lyon champion avec deux victoires.


Le calendrier des quatre prétendants au titre

- Lille reçoit Saint-Etienne puis se déplace à Angers

- Paris reçoit Reims puis se déplace à Brest

- Monaco reçoit Rennes puis se déplace à Lens

- Lyon se déplace à Nîmes puis reçoit Nice.

 


 

C’est parti, la pépite Rayan Cherki enflamme Lyon

Foot01.com

Annoncé comme la future fusée du centre de formation de l’OL, Rayan Cherki est paré au décollage et fait déjà saliver toute la cité rhodanienne.

Après le fiasco de la réception de Lille, et une défaite 3-2 alors que l’OL avait les choses en mains, Lyon a remis les bouchées doubles dans ce sprint final. Un succès arraché à Monaco, une confirmation face à Lorient, avec à chaque fois un Rayan Cherki inspiré à la baguette. Des promesses longtemps entrevues, le jeune milieu de terrain fournit désormais des prestations solides, avec des efforts dans les deux surfaces, et un apport technique indéniable. De quoi dessiner un avenir prometteur non seulement pour le joueur bien évidemment, mais aussi pour un OL qui va avoir besoin de se renouveler offensivement avec le départ de Memphis Depay, et celui probable d’Houssem Aouar. La pépite lyonnaise de 17 ans semble enfin avoir convaincu Rudi Garcia, et est partie pour terminer la saison dans le onze de départ. Un vrai régal pour les suiveurs du club rhodanien, puisque même le quotidien local Le Progrès ne masque pas son enthousiasme devant les dernières prestations de Rayan Cherki.

« Justement, en l’absence du Hollandais, a-t-on vu ce qui pourrait préfigurer le rôle du jeune Lyonnais la saison prochaine ? Cherki a tout d’un crack, le phénomène est annoncé depuis des années. Avec l’expérience qui rentre, une plus grande maturité physique et tactique - la technique, ça fait longtemps qu’il l’a ! -, Rayan Cherki est tout près de concrétiser les espoirs placés en lui. 2021-2022, l’année de l’éclosion ? », a ainsi lancé le journal lyonnais, persuadé que le prodige annoncé est en train de prendre son envol, et pourrait rapidement devenir indispensable lors du prochain exercice. A 17 ans, il sait en tout cas déjà se montrer indispensable, à l’image de ses 82 ballons touchés dans le match face à Lorient.

 


 

50 ME, Gouiri va faire rager Lyon

Foot01.com

Un an après son transfert à Nice en provenance de Lyon, Amine Gouiri pourrait être vendu à un prix record au mercato.

L’été dernier, l’Olympique Lyonnais acceptait de vendre Amine Gouiri à Nice pour seulement 7 ME. Un déchirement pour les supporters de l’OL, qui amputent toujours pour une partie d’entre eux ce départ à Rudi Garcia, qui n’a jamais intégré Amine Gouiri dans la rotation des attaquants à Lyon. Un an après, les regrets sont immenses au vu des prestations de l’attaquant sur la Côte d’Azur. Et dans les semaines à venir, il pourrait y avoir encore plus d’amertume à Lyon puisque selon L’Equipe, un éventuel transfert d’Amine Gouiri cet été pourrait rapporter près de 50 ME au Gym.

« Les Lyonnais se mordent-ils les doigts d'avoir perdu Amine Gouiri pour seulement 7 M€ l'été dernier ? Homme à tout faire de l'attaque niçoise, il comptabilise 12 buts et 6 passes décisives cette saison. Il a su remplacer Kasper Dolberg, gêné par les blessures, et donne du baume au coeur aux supporters azuréens dans une saison pauvre dans le jeu et les résultats. Le jeune attaquant français risque de voir les prétendants se bousculer cet été. S'il venait à partir, la plus-value niçoise serait très conséquente » explique le quotidien national dans un dossier consacré aux joueurs de Ligue 1 les plus bankables à l’approche du prochain mercato estival. Outre Amine Gouiri, plusieurs belles surprises de cette saison sont citées : Sven Botman (40 ME), Aurélien Tchouaméni (30 ME), Edouardo Camavinga (30 ME), Loïc Badé (15 ME), Boubacar Kamara (20 ME), Pape Matar Sarr (10 ME), Terem Moffi (10 ME) ou encore Romain Faivre (20 ME) et Yvan Neyou (10 ME). Comme souvent, la Ligue 1 devrait être le supermarché des gros clubs européens cet été, ce dont les présidents français ne se plaindront pas au vu du contexte économique.

 


 

Kovac met la pression sur l'OL pour la fin de saison !

Le10sport.com

Vainqueurs de Reims ce dimanche, l'AS Monaco est remonté sur le podium au profit de l'OL. Le coach Niko Kovac était satisfait des siens et a mis la pression sur Lyon en conférence de presse d'après match.

Quatrièmes avant le déplacement à Reims suite à la victoire de Lyon samedi, Monaco devait l'emporter puour remonter sur le podium. C'est chose faite puisque les Monégasque l'ont emporté 1-0 grâce au jeune Matazo. En conférence de presse d'après match, Niko Kovac s'est dit satisfait et en a profité pour mettre la pression sur l'OL :  « On était quatrièmes au coup d’envoi. La pression n’est pas sur nous, elle est sur Lyon. Cette saison, ils n'ont pas joué la Ligue des champions et ils doivent la jouer... On fait une très bonne saison, on peut la rendre encore meilleure à la fin de la saiso. Au-dessus de la quatrième place, c’est du bonus pour nous. »


 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 9 Mai // OL 4-1 Lorient : L'After

 

 

Last modified on lundi, 10 mai 2021 17:55