L'actu du Mercredi 28 Avril

L'actu du Mercredi 28 Avril

Voir aussi... L'actu du Mardi 27 Avril // OL 2-3 Lille : L'After

Juninho : "Rien n'est fini"

OL via Twitter & Foot01.com

 

Avant un déplacement décisif à Monaco, dimanche prochain, Juninho a clairement placé les footballeurs lyonnais devant leurs responsabilités. Le directeur sportif de l'OL sait ce qui ne va pas.

Si la rencontre face au LOSC était essentielle dans la course au titre de Champion de France, la défaite de Lyon contre Lille a transformé le choc Monaco-OL en match décisif pour Lyon dans la quête d’un ticket pour la prochaine Ligue des champions. Faute d’une victoire à Louis II, alors l’équipe de Rudi Garcia pourra dire adieu à la C1 et devra se contenter de l’Europa League, ce qui sera toujours mieux que cette saison quoiqu’on en dise. A quelques jours de ce déplacement très risqué en Principauté, Juninho a fait le point sur OL TV, et le directeur sportif brésilien ne le cache pas, c’est une balle de match que son équipe va disputer contre Monaco en Ligue 1. Estimant que Lyon devait jouer sa chance à fond, Juninho a tout de même pointé du doigt certaines grosses lacunes au sein du collectif rhodanien.

Juninho demande aux attaquants de se secouer

Et quand Juninho parle, on l’écoute. « On arrive toujours à se créer des occasions, mais je le répète, je trouve que nos adversaires jouent trop facilement contre nous quand on n’a pas le ballon. Le marquage, quand tu n’as pas le ballon, ça commence devant, ça commence par les attaquants. Je pense que l’on doit travailler beaucoup plus par rapport à cela. A chaque match, on prend des buts, même si on essaie de trouver cet équilibre. Mais pour moi on ne doit pas laisser les adversaires jouer autant. Surtout les adversaires du niveau de Monaco et de Lille. C’est là la différence entre ces deux équipes et la nôtre aujourd’hui. On a le ballon, on a de la qualité, on a du mouvement, des attaques rapides, des joueurs qui individuellement sont forts. Mais dès qu’on n’a pas le ballon, c’est l’adversaire qui maîtrise le match, on les laisse trop facilement jouer et ce n’est pas la faute de l’entraîneur ou du staff. Il faut voir le désir de se battre pour ses coéquipiers », a très fermement réclamé le directeur sportif de l’Olympique Lyonnais. Le message est passé.

 


 

Un 4e maillot digital "Rio" pour célébrer le lien OL-Brésil

OL via Twitter

 

 


 

Une piste s'envole pour Juninho !

Le10sport.com

Aïssa Mandi devrait s'engager pour les quatre prochaines années avec Villarreal. Il était notamment courtisé par l'OL.

Alors que Djamel Benlamri arrive en fin de contrat avec l'OL, Juninho aurait activé plusieurs pistes en défense centrale afin de trouver une alternative l'an prochain à Marcelo, Jason Denayer et Ismaël Diomande. Dont une menant au joueur du Betis, Aïssa Mandi. Également libre au 1er juillet, le défenseur des Fennecs était courtisé par le club de Jean-Michel Aulas, mais Foot Mercato annonce qu'il devrait finalement s'engager pour quatre saisons avec Villarreal et donc rester en Espagne. En contacts réguliers avec plusieurs clubs français, Mandi ne devrait pas faire son retour en France après avoir évolué au Stade de Reims plusieurs années.

 


 

En larmes, un supporter interpelle les joueurs lyonnais

Foot01.com

A l'heure où l'agressivité est devenue routinière, c'est une séquence assez incroyable qui s'est déroulée lors de l'émission de Barth Ruzza sur OL TV. Un supporter visiblement effondré a lancé un appel aux footballeur lyonnais.

Chaque soir, OL TV diffuse une émission de dialogue avec ses supporters, OL Night System. Et mardi soir, après la double déconvenue face à Monaco en Coupe de France et Lille en Ligue 1, il y avait forcément du ressentiment contre les joueurs de Rudi Garcia. Mais c’est l’intervention en direct de Lionel, un fan de l’Olympique Lyonnais qui a provoqué une énorme émotion sur le plateau et à l’antenne, au point même de légèrement déstabiliser Barth Ruzza, l’animateur expérimenté d’OLNS. Effondré, et ne masquant pas ses sanglots, Lionel a demandé aux joueurs de l’OL de tout faire pour finir sur le podium et de s’inspirer de Lucas Paqueta concernant la motivation et l’engagement total pour Lyon.

En larmes, le supporter lyonnais a été direct. « Si on arrive à revenir à un point contre Monaco, on a encore une chance d’atteindre l’objectif (sanglots) Ce qui m’a ému au plus haut point, c’est Paqueta. Lui contrairement à d’autres joueurs qui ont raté de nombreux matchs durant la saison et je leur en veux, Paqueta il rate le match contre Lille et il était en pleurs (sanglots) Cela fait plus de 40 ans que je supporter l’OL, je suis triste en ce moment (...) J’ai un message pour Monsieur Jean-Michel Aulas, je suis chagriné d’abord pour lui et je suis derrière vous », a confié Lionel. « Je te jure que je vais passer le message, on va le faire dimanche contre Monaco », a répondu Barth Ruzza, touché lui aussi par cette intervention.

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

La Juventus veut doubler le Barça pour Depay !

Football365.fr

La Juventus n'a pas baissé les bras concernant une signature de Memphis Depay. Le club turinois souhaite devancer le Barça dans ce dossier.

Memphis Depay va bientôt mettre les voiles à Lyon. Le joueur néerlandais devrait quitter le club en juin prochain ce qui coïncide à la fin du contrat du joueur. Le Lyonnais ne semblerait pas avoir le désir de prolonger. D’ailleurs, le club de Jean-Michel Aulas pourrait rater l’occasion de se qualifier pour la Ligue des Champions, l’année prochaine.

Pour enrôler le capitaine de l’OL, les clubs européens se battent en perceptive du prochain mercato. Très active dans cette affaire, la Juventus voudrait tenter le coup pour acquérir Memphis Depay. Les Italiens aimeraient mettre des bâtons dans les roues du Barça.

Le match Juventus-Barça pour Memphis Depay !

La Juventus insisterait fortement pour le recrutement de Memphis Depay. Selon Mundo Deportivo, les Turinois voudraient profiter du statut de Depay qui sera libre de tout contrat au mois de juin. Dans ce contexte, ils ne payeront donc aucune indemnité de transfert. Avec les possibles départs de Cristiano Ronaldo, Paulo Dybala et Alvaro Morata, la Juventus envisagerait d’effectuer un renouvellement dans le secteur offensif.

En bataille avec le Barça, la Veille Dame se positionnerait comme un candidat sérieux pour la signature de Memphis Depay, auteur d’une belle saison sur le maillot de Lyon. En 34 matchs joués en Ligue 1, il a inscrit 18 buts et 9 passes décisives.

 


 

31 ME, le prix de Pape Sarr glace Lyon !

Foot01.com

Il y a une dizaine de jours, L’Equipe dévoilait l’intérêt de l’Olympique Lyonnais pour le milieu du FC Metz, Pape Matar Sarr.

Du haut de ses 18 ans, le milieu défensif du FC Metz réalise une saison de costaud avec 22 apparitions toutes compétitions confondues et un rôle de plus en plus important au sein du dispositif de Frédéric Antonetti. Logiquement, des clubs d’un calibre supérieur à Metz sont intéressés par le profil de Pape Sarr, et c’est notamment le cas de l’Olympique Lyonnais ou encore de l’OGC Nice. Les écuries françaises devront cependant se frotter à la rude concurrence des clubs de Premier League, nombreux à avoir coché le nom de Pape Sarr sur leurs tablettes, à en croire les informations récoltées par le Daily Mail.

Le média britannique affirme que le milieu de terrain du FC Metz a d’ores et déjà été observé par Chelsea et Manchester United. Des clubs moins huppés de Premier League tels qu’Aston Villa et Newcastle sont également sur les rangs. Les marques d’intérêt se multiplient et le FC Metz a bien l’intention d’en profiter au maximum en cette période de crise. Et pour cause, le Daily Mail affirme que le club lorrain a fixé le tarif de Pape Matar Sarr à 31 ME, une somme colossale sur laquelle il est évident que l’Olympique Lyonnais ne s’alignera pas. Au milieu de terrain, l’OL compte plusieurs joueurs de talent avec Lucas Paqueta, Maxence Caqueret, Thiago Mendes ou encore Bruno Guimaraes. Mais le directeur sportif Juninho a bien conscience que tous ces joueurs seront courtisés et que l’un d’entre eux pourrait partir. En ce sens, le nom de Pape Matar Sarr a été glissé. Reste maintenant à voir si le FC Metz trouvera preneur à ce tarif colossal, ou si même les clubs de Premier League trouveront les exigences lorraines un peu trop élevées pour un joueur aussi inexpérimenté en Ligue 1.

 


 

Aulas réclame un passeport vaccinal

Foot01.com

Pour le président de l'Olympique Lyonnais, il faut désormais que les autorités mettent en place un passeport vaccinal afin de relancer l'économie et permettre notamment le retour des supporters dans les stades.

L’hypothèse d’un retour du public dans les stades est encore nébuleux en France, alors même que l’on a vu des fans dimanche dernier à Wembley pour la finale de la Coupe de la Ligue anglaise, ou en Espagne pour du tennis. Tandis que des rumeurs évoquent la possibilité d’une ouverture très précautionneuse des tribunes pour la finale de la Coupe de France, Jean-Michel Aulas espère lui que l’état va mettre en place un passeport vaccinal afin que tout cela commence à s’accélérer. Alors que notre pays compte ce mercredi un peu moins de 6 millions de personnes ayant eu les deux doses du vaccin contre le covid, le président de l’Olympique Lyonnais souhaite que cela bouge.

Et via les réseaux sociaux, Jean-Michel Aulas est monté au créneau. « Il devient urgent de lancer un passeport santé pour permettre aux Français vaccinés, immunisés ou avec un test négatif de pouvoir retourner au cinéma, au musée, au stade, en terrasse, reconstruire du lien social, retrouver l’espoir de pouvoir sortir de tout cela », a réclamé le patron de l’OL, qui sait cependant que la fin de saison en Ligue 1 se jouera à huis-clos, le ministère des Sports ne voulant plus faire croire à un miracle de plus. Pour l'instant, la mise en place de ce fameux passeport vaccinal est sur les rails, mais le gouvernement veut prendre son temps avant d'en fixer les limites.

 


 

ASSE, FC Nantes, Girondins : les 3 clubs en danger à cause d’une manoeuvre d’Aulas ?

Butfootballclub.fr

La LFP, qui a émis l’hypothèse d’une L1 à 18 clubs à partir de 2022, fait planer un doute sur l’avenir de certains. L’ASSE, les Girondins de Bordeaux et le FC Nantes sont concernés.

La Ligue a une nouvelle lubie : elle réfléchit à un passage à 18 clubs en Ligue 1 à partir de 2022. « Lors du conseil d’administration de la LFP du 21 avril, plusieurs voix - et pas des moindres - ont voulu remettre le dossier à l’ordre du jour, assure Le Parisien. Certains sont même allés jusqu’à imaginer un Ligue 1 réduite à… 16 clubs. Certains, à l’image du président lyonnais, partisan d’une L1 à 16, veulent accélérer. »

Un tel scénario mettrait forcément en danger plusieurs formations dans le dur cette saison, au niveau sportif et financier. « La vérité, c’est que les problèmes financiers de Bordeaux, de Saint-Étienne ou d’autres peuvent amener à des dépôts de bilan, décrypte un membre du CA dans le quotidien francilien. Et là, il suffirait de ne pas remplacer ces clubs-là par d’autres. Franchement, 18 clubs au lieu de 20, ce serait vraiment un moindre mal. »

« Vrai danger si Kita reste en cas de maintien »

En plus des cas ASSE et Bordeaux, cités plus haut, Emmanuel Merceron rajouterait le FC Nantes à moyen terme. « Vrai danger si Kita reste en cas de maintien, analyse l’insider. Sans investissement dans l’effectif avec 3 ou 4 descentes en fin de saison 2022, ce ne serait pas simplement repousser l’échéance d’un an si le FC Nantes se maintient cette année ? » Pour l’heure, rien ne serait acté à la Ligue.

 

 

Voir aussi... L'actu du Mardi 27 Avril // OL 2-3 Lille : L'After

 

Last modified on mercredi, 28 avril 2021 18:38