L'actu du Jeudi 22 Avril

L'actu du Jeudi 22 Avril

Voir aussi... L'actu du Mercredi 21 Avril // OL 0-2 Monaco : L'After

Memphis : "Tout sauf juste"

Twitter

Sur le réseau social Twitter, l'attaquant lyonnais Memphis Depay, averti pour simulation d'un carton jaune, synonyme d'une suspension contre Lorient en Ligue 1 mais contesté par Garcia, n'a pas caché son incompréhension. «Je ne peux pas comprendre ce quart de finale. Très déçu, très bouleversant et tout sauf juste», a déploré le Néerlandais.

 


 

1,93M de téléspectateurs devant OL-Monaco sur France 3

Lequipe.fr

Diffusé en clair sur France 3 mercredi soir, le quart de finale de Coupe de France OL-Monaco (0-2) a frôlé les deux millions de téléspectateurs.

Pas de record de la saison pour la Coupe de France sur France Télévisions. Programmé en clair sur France 3 mercredi soir, le quart de finale Lyon-Monaco (0-2) a attiré en moyenne 1,93 million de téléspectateurs (8,2 % de part d'audience) selon Médiamétrie. Le diffuseur payant de la rencontre, Eurosport, n'a pas encore communiqué son score.

Le 17 mars dernier, avec une programmation inédite à 17h45, le huitième de finale PSG-Lille (3-0) avait rassemblé en moyenne 2,52 millions de téléspectateurs (14,9 % de PdA) sur France 2.

 


 

Aulas tenté par la SuperLigue

Foot01.com

Jean-Michel Aulas, félicité par l'UEFA pour sa fidélité au projet européen déjà en place, a avoué qu'il ne pouvait pas jurer qu'il ne rejoindrait jamais une SuperLigue.

Dans le grand jeu de dupes de la SuperLigue, chacun a compté les points et le PSG et le Bayern Munich, qui sont restés fidèles à l’UEFA depuis le début, en sont les grands gagnants. Les présidents du Real Madrid et de la Juventus ont assuré qu’ils n’avaient essuyé aucun refus de la part des clubs français et allemands, qui n’ont tout simplement pas été sollicités selon eux. Si Nasser Al-Khelaïfi a ainsi pu bénéficier de son comportement loyal en étant désormais président de l’ECA, l’association des clubs européens, Jean-Michel Aulas l’a immédiatement félicité de son comportement. Egalement membre de l’ECA, le président de l’OL s’est réjoui de voir le PSG montrer le chemin, mais il faut aussi un aveu loin d’être anodin. Pour le dirigeant historique de l’Olympique Lyonnais, les sommes promises ont tout de même quoi le faire réfléchir, et il n’est pas certain de dire toujours non à de telles propositions à l’avenir.

« Je me suis demandé, en tant que président de l'Olympique Lyonnais, si j'avais le droit de négliger une telle ''opportunité''. J'avais la conviction qu'il fallait refuser et le dire, mais par contre, je ne savais pas si je devais affirmer : on n'ira jamais. On parlait de sommes tellement énormes... La position de Nasser (al-Khelaïfi) m'a beaucoup aidé. J'ai été irrité en son temps par la manière et les moyens mis en oeuvre par le PSG. Mais à partir du moment où Nasser résistait plus que tous les autres, ça démontrait qu'il fallait suivre le train UEFA et PSG. J'ai appelé mon associé principal, Jérôme Seydoux (coactionnaire). On a eu une longue conversation lundi matin, où l'on a décidé de faire front uni », a confié à L’Equipe un Jean-Michel Aulas qui s’est tout de même posé la question sur cette compétition aux revenus annoncés pouvant atteindre les 3,5 milliards d’euros. Pas négligeable pour des clubs, surtout en cette période où les pertes s’accumulent avec la crise sanitaire et économique.  

 


 

Bonnevie signe son premier contrat professionnel à l’OL

OL.fr

L’Olympique Lyonnais est heureux d’annoncer la signature du premier contrat professionnel de son gardien de but Kayne Bonnevie, pour une saison, soit jusqu’au 30 juin 2022, plus deux années en option.

Formé au Geldar de Kourou (Guyane), Kayne Bonnevie a rejoint l’Académie de l’OL lors de la saison 2016/2017 puis a rapidement évolué dans toutes les catégories de jeunes avant d’intégrer le groupe pro 2 à l’été 2018, et de devenir le joueur le plus utilisé cette saison en N2 (titulaire lors de 6 des 9 matches joués).

A 19 ans, Kayne Bonnevie fait partie aujourd’hui des 4 gardiens incorporés au groupe professionnel aux côtés d’Anthony Lopes, Julian Pollersbeck et Malcolm Barcola, confirmant ainsi la tradition du club de former des gardiens de haut niveau.

La réaction de Kayne Bonnevie

« Je ressens beaucoup de joie. J’avais cet objectif de signer un jour professionnel à l’OL. Je suis d’autant plus heureux que j’ai longtemps été blessé et que j’ai vécu une saison particulière avec l’arrêt du championnat de National 2. Je côtoie le groupe pro à l’entrainement et j’espère continuer dans cette voie, progresser, et montrer ce dont je suis capable. »




 

Frappart en prend pour son grade sur les réseaux sociaux

90min.com

L'arbitrage de Stéphanie Frappart n'a décidément pas fait l'unanimité sur les réseaux sociaux où l'arbitre de Lyon - Monaco a essuyé les critiques des Twittos.

En conférence de presse d'après match, Rudi Garcia réglé ses comptes avec Stéphanie Frappart. L'entraîneur rhodanien n'a pas digéré certaines décisions de l'arbitre en quarts de finale de Coupe de France.

"Je pense que l'arbitrage n'était pas au niveau des deux équipes ce soir. Cela arrive. Parfois, l'arbitre n'est pas bon."

Un avis partagé par bon nombre de Twittos sur les réseaux sociaux, notamment des supporters lyonnais, qui n'ont pas digéré les nombreuses décisions à l'encontre de leur équipe ce mercredi soir.


Stéphanie Frappart dépassée ?


Les internautes, supporters des Gones et autres, ont notamment reproché à l'arbitre principale du match de s'être montrée dépassée par les évènements.

Frappart a distribué neuf cartons jaunes ainsi que deux cartons rouges adressés à Rudi Garcia et Sinaly Diomandé.

 


 

Depay, mauvaise nouvelle pour la réception de Lorient

Foot-sur7.fr

L’Olympique Lyonnais s’est incliné contre l’AS Monaco mercredi en Coupe de France. Durant la rencontre, Memphis Depay a notamment reçu un avertissement. Lequel devrait le pénaliser pour cette fin de saison.

L’aventure en Coupe de France s’est arrêtée en quarts de finale pour l’Olympique Lyonnais cette saison. Mercredi, l’OL s’est incliné au Groupama Stadium face à l’ASM (0-2). Comme ses coéquipiers, Memphis Depay a vécu une soirée compliquée contre les Monégasques. L’attaquant lyonnais espérait obtenir un penalty lorsqu’il a été tenu par le bras par Youssouf Fofana. Mais au final, le capitaine des Gones a écopé d’un carton jaune de Stéphanie Frappart pour simulation. Un avertissement qui pourrait avoir des répercussions dans le sprint final de Lyon. Le Néerlandais pourrait en effet manquer la réception du FC Lorient le 9 mai lors de la 35e journée de Ligue 1. Il s’agit de son troisième jaune reçu en l’espace de dix matchs.


Le coup de gueule de Rudi Garcia


Expulsé en première mi-temps contre l’AS Monaco, Rudi Garcia s’est insurgé contre l’avertissement reçu par Memphis Depay. Lequel a d’ailleurs été remplacé après le carton jaune reçu. Pour le coach de l’Olympique Lyonnais, il y avait véritablement faute sur son capitaine. Il espère que la Commission de discipline de la LFP sera plus indulgente que l’arbitre lors de leur prochaine réunion. « Là, c'est injuste puisqu’il y avait bien faute sur lui […] Il faudrait au moins revenir sur le carton jaune de Memphis », a déclaré l’entraîneur lyonnais après la rencontre. Une absence de Depay serait un coup dur pour l’OL, actuel 4e de Ligue 1 et qui rêve toujours du sacre en championnat. Le Néerlandais est le Lyonnais le plus décisif cette saison avec ses 20 buts et 9 passes décisives.

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

Le Barça ne lâche pas Memphis Depay

RMC.fr

Tout proche de rejoindre la Catalogne en octobre dernier, Memphis Depay est toujours dans les plans du Barça pour juin prochain.

On dit souvent que les trains ne repassent pas deux fois, mais, pour Memphis Depay, le train Barça rentre à nouveau en gare. Alors que l'attaquant néerlandais n’était pas loin de signer au FC Barcelone en octobre dernier, il existait un point d’interrogation ces dernières semaines sur les intentions des Catalans concernant Depay pour la saison prochaine, particulièrement avec l’arrivée à la présidence du club de Joan Laporta et de son équipe.

Mais ces doutes ont été chassés ces dernières semaines, le Barça ayant de nouveau montré des signes d’intérêts importants envers Memphis Depay. En proie à des difficultés financières majeures, le FC Barcelone va devoir être intelligent dans son recrutement pour la saison prochaine. L’attaquant de l’Olympique Lyonnais, libre à la fin de la saison, entre dans ces plans. Ronald Koeman, fan du joueur qu’il a eu à diriger avec la sélection hollandaise, fait le forcing depuis plusieurs mois pour faire venir le joueur. Si la Juventus est venue aux renseignements, le FC Barcelone doit désormais formaliser un peu plus concrètement son fort intérêt.

 


 

Le constat choc d’Aulas sur le PSG, l’OL et l’OM

Foot01.com

Interrogé sur le fiasco de la SuperLigue dans les colonnes de L’Equipe, Jean-Michel Aulas a également évoqué les droits télévisuels de la Ligue 1.

A cinq journées de la fin du championnat, les droits TV de la Ligue 1 ne sont toujours pas attribués pour les trois saisons à venir. Après l’échec de Mediapro, c’est Canal + qui s’est adjugé l’intégralité des droits pour la fin de la saison. Mais un nouvel appel d’offres devra déterminer qui seront les diffuseurs de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour la période 2021-2024. Très sensible à ce sujet déterminant pour l’avenir du football français, Jean-Michel Aulas ne masque pas ses inquiétudes. Le président de l’OL est notamment soucieux de savoir comment prouver que la Ligue 1 mérite une rémunération supérieure à ce qu’elle perçoit actuellement alors qu’hormis les affiches de l’OL, de l’OM et du PSG, les matchs du championnat réalisent des audiences médiocres*.

« Je suis évidemment inquiet. Cela avance très lentement. J'ai confiance dans la capacité de Vincent Labrune (le président de la LFP) et de ses équipes de convaincre Canal+ et les autres. Mais pour cela, il va falloir apporter un certain nombre de garanties que le Championnat va produire des audiences qui méritent des rémunérations supérieures. Car on voit bien qu'il y a un trou qui s'est créé entre les audiences des clubs les plus en vue et les autres » a évoqué Jean-Michel Aulas, au premier plan avec Vincent Labrune et certains dirigeants influents du football français pour régler au plus vite cette question des droits télévisuels. Rappelons que seules huit affiches de Ligue 1 par journée doivent trouver preneur pour la période 2021-2024 puisque Canal + est dans l’obligation de conserver son lot acheté en 2018 avec deux matchs par journée. La chaîne cryptée souhaitait que le futur appel d’offres soit complet et que 100 % des droits soit remis en jeu, mais n’a pas obtenu gain de cause.

* A titre de comparaison, ce week-end :
PSG - ASSE : 715.000 téléspectateurs
Nantes - OL : 755.000 tsp
Lorient - OM : 800.000 tsp
... Bordeaux - Monaco : 365.000 tsp

 


 

Coupe de France : les Lyonnais l'ont très mauvaise !

Footmercato.net

Face à face en Coupe de France, l'OL et l'AS Monaco se sont livrés une bataille acharnée. Battus, les Gones n'ont pas digéré cette sale soirée.

Ce 21 avril, Stéphanie Frappart a encore passé une belle étape dans sa carrière. Première femme arbitre a officié en Ligue 1 Uber Eats le 28 avril 2019, elle a été sélectionnée ce mercredi par l'UEFA pour participer à l'Euro masculin en tant que quatrième arbitre ou arbitre assistant réserve. Une jolie promotion pour la femme de 37 ans. Mais celle-ci n'a pas eu vraiment le temps de savourer puisque quelques heures plus tard, elle était sur le terrain. En effet, Stéphanie Frappart dirigeait le quart de finale de Coupe de France entre l'OL et Monaco mercredi soir au Groupama Stadium.


Deux cartons rouges côté lyonnais


Et la native du Plessis-Bouchard a eu du pain sur la planche. Cela a commencé dès la 1ère minute de jeu avec un jaune pour Kevin Volland, coupable d'un tacle violent sur Lucas Paqueta. Puis, les Gones Sinaly Diomandé (7e) et Thiago Mendes (10e) ont été avertis à leur tour. La tension était palpable sur le pré mais également sur le bord du terrain, où les deux bancs criaient sur chaque action. C'était le cas de Rudi Garcia qui n'a cessé de donner de la voix et qu'elle a exclu à la 23ème minute de jeu. Si l'intensité et l'agressivité étaient toujours là en fin de première mi-temps, l'arbitre n'a pas sévi. Mais elle a encore eu fort à faire en deuxième période.

Après avoir donné un carton jaune à Lucas Paqueta (49e), elle a exclu Sinaly Diomandé à la 51e. Ce dernier a écopé d'un deuxième jaune suite à un pied haut sur Ballo-Touré. L'OL a donc été réduit à dix, alors que Monaco marquait deux buts et que trois nouveaux jaunes étaient distribués (Ballo-Touré, De Sciglio et Memphis). Agacés, les Gones réclamaient des fautes et demandaient même des pénaltys à l'arbitre qui ne sifflait pas. Cette dernière devait même gérer des tensions et un début de bagarre entre les deux formations. Au final, Monaco l'emportait 2 à 0. Mais après la rencontre, la tension n'est pas retombée.


L'OL peste contre l'arbitrage


Encore sur les nerfs en conférence de presse, Rudi Garcia a réglé ses comptes avec Mme Frappart. «On n'était pas nerveux, juste motivés. Je pense que l'arbitrage n'était pas au niveau des deux équipes ce soir. Cela arrive. Parfois, l'arbitre n'est pas bon. Certaines décisions ne nous ont pas été favorables ce soir. Malheureusement, avec cette arbitre, ce n'est pas la première fois qu'on a des résultats comme ce soir. J'en veux pour preuve le but refusé à Houssem Aouar contre l'OM».

Du côté des joueurs, aucun ne s'est présenté face aux médias après la rencontre. Ce qui est très rare puisque les Gones jouent généralement le jeu. Certains se sont néanmoins exprimés comme Marcelo. Comme son coach, le Brésilien était très remonté contre l'arbitrage. «Comment on peut jouer ? Parce que l'arbitre donne tout pour Monaco, c'est impossible de jouer comme ça. C'est dommage. À la fin, Monaco mérite, on va aller de l'avant pour le championnat. Mais ça ne peut pas se passer à ce niveau, c'est impossible», a lâché le défenseur central au micro du diffuseur.

Au-delà de l'arbitrage, les Lyonnais estimaient également plus mériter dans le jeu que les Monégasques, qui ne l'ont pas volé selon Niko Kovac. Rudi Garcia n'était pas du même avis, alors que son équipe a manqué de réussite dans la finition. «C'est une élimination qui n'est pas méritée. On méritait de se qualifier sur ce qu'on a fait aujourd'hui. On a manqué de réussite en touchant plusieurs fois les montants. Il y a quelques faits de jeu en notre défaveur ce soir. Que voulez-vous dire aux joueurs à part les féliciter. Le résultat es immérité et orienté en raison des faits de jeu». L'OL devra vite relever la tête et ne pas ressasser la sale soirée d'hier.

 


 

Cayman prolonge à l’Olympique Lyonnais jusqu’en 2023

OL.fr

L’Olympique Lyonnais est heureux d’annoncer la prolongation de son internationale belge, Janice Cayman, pour deux saisons supplémentaires soit, jusqu’au 30 juin 2023.

Arrivée à l’OL en 2019 pour deux saisons, Janice Cayman a débuté sa carrière en Belgique avant de rejoindre les Etats-Unis puis de découvrir la D1 Féminine avec Juvisy et Montpellier.

Depuis ses débuts, la défenseure de 32 ans a disputé plus de 300 matches, remportant notamment la National Women’s Soccer League avec le Western New York Flash en 2016, le soulier d'or féminin belge récompensant la meilleure joueuse de l’année en 2017, mais aussi le triplé avec l’Olympique Lyonnais en 2020 (Championnat de France, Ligue des Champions, Coupe de France).

L’Olympique Lyonnais est très heureux de pouvoir s’appuyer encore pour 2 saisons sur l’expérience de Janice Cayman, qui a égalé, il y a quelques jours, le record du nombre de sélections avec la Belgique (111), faisant d’elle l’une des joueuses les plus reconnues de son pays.

La réaction de Janice Cayman :

« Je suis très contente et très fière de prolonger cette belle aventure avec l’OL. J’ai déjà gagné quelques titres ici, et j’espère bien aller en chercher d’autres durant les deux prochaines années. On a notamment 6 finales à disputer pour la fin du championnat de France, et j’espère bien décrocher à nouveau ce trophée.»

 

 

Voir aussi... L'actu du Mercredi 21 Avril // OL 0-2 Monaco : L'After

 

Last modified on jeudi, 22 avril 2021 19:27