L'actu du Mercredi 21 Avril

L'actu du Mercredi 21 Avril

Voir aussi... L'actu du Mardi 20 Avril // OL - Monaco : L'Avant Match

Super League: Aulas vante les mérites d’une "osmose" entre l’OL et le PSG

RMC.fr

Pour Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, l’action de son club, associé au Paris Saint-Germain contre la projet Super League, a permis de faire basculer les indécis pour les ramener dans le giron de l’UEFA.

C’est assez cocasse, quand on y pense. En partie conspué à son arrivée à Paris, où personne ne se faisait d’illusions sur l’intérêt, pour cet Etat gazier du Moyen-Orient, d’investir énormément d’argent dans le football, le Qatar incarne désormais la résistance aux puissants. Pour avoir juré fidélité à l’UEFA dès le début de cette crise, face aux frondeurs qui avaient rejoint la Super League, le patron du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, est désormais dépeint comme le gardien du temple.

Aleksander Ceferin lui a adressé des remerciements personnels lors de son discours tenu au congrès annuel de la confédération européenne qui s'est tenu cette semaine, à Montreux: "Merci du fond de mon cœur à Nasser (Al-Khelaïfi, président du PSG). Vous avez montré que vous êtes un grand homme et que vous respectez le football et ses valeurs. La même chose pour Jean-Michel Aulas (OL), qui est là aujourd'hui. Merci d'être venu. Vous êtes des dirigeants que les supporters de vos clubs ont la chance".


Aulas: "La FIFA et l'UEFA devraient s'unir encore plus"


Cité parmi les bienfaiteurs, Jean-Michel Aulas a lui-même salué l’action de son homologue parisien sur les réseaux sociaux: "L’osmose exemplaire de Nasser et de l’OL a permis instantanément de défendre les valeurs chères au cœur du public, de faire basculer les indécis, a écrit Aulas, qui prend donc sa part dans le tournant qui est en train de s’opérer actuellement. La FIFA et l'UEFA devraient s’unir encore plus avec les projets de Coupe du monde des clubs homme et femme, où l’exploit serait toujours possible."

La Super League, portée par douze clubs européens parmi les grands et les plus titrés du continent, se disloque depuis 24h. Les mutins, emmenés par le Real Madrid et la Juventus Turin, ont explosé en plein vol et se désolidarisent du projet les uns après les autres. Manchester City a été le premier à céder, puis les cinq autres clubs anglais ont suivi. Les Italiens leur ont emboîté le pas ce matin, en même temps que l’Atlético de Madrid. Seuls le Real Madrid et le Barça s’accrochent à ce qu’il reste de leur ligue dissidente.

 


 

Memphis Depay a choisi son prochain club

Footmercato.net

Cet été, l'Olympique Lyonnais perdra sa référence offensive. Le contrat de Memphis Depay arrive à son terme et le joueur néerlandais, auteur de 18 buts et 9 passes décisives en 33 rencontres de championnat, va bel et bien quitter la capitale des Gaules pour trouver un nouveau projet ambitieux. Forcément, ils sont nombreux à être venus toquer à sa porte.

Mais si on se fie à TV3, la télévision publique catalane, c'est le FC Barcelone qui va remporter cette course. Le joueur a tranché en faveur de l'équipe dirigée par Ronald Koeman, notamment parce qu'il rêve de défendre la tunique blaugrana et retrouver celui qui était son ancien sélectionneur. Il a ainsi refusé des propositions de club comme la Juventus, l'Inter et l'Atlético, pourtant plus intéressantes financièrement pour lui.


Depay est prêt à faire de sacrés efforts


La proposition actuelle des Barcelonais est même inférieure à celle qui avait été formulée il y a plusieurs mois sous la direction de Josep Maria Bartomeu, mais cela n'a pas refroidi l'ancien de Manchester United, clairement pas. Toujours selon la télévision catalane, ses agents ont commencé les négociations avec Mateu Alemany, DG du foot blaugrana, il y a deux semaines déjà.

Il devrait donc être, avec Eric Garcia (Manchester City), lui aussi sans indemnité de transfert, la première recrue de l'ère Laporta. Reste maintenant à voir si les Barcelonais se contenteront du Néerlandais ou s'ils continueront de renforcer leur secteur offensif, alors que le nom du Kun Agüero, également libre, revient très souvent en Catalogne...

 


 

L1 : Les dates du prochain mercato estival dévoilées

90min.com

Après un dernier mercato estival totalement bouleversé en raison de la crise sanitaire, les choses rentreront dans l'ordre la saison prochaine. La LFP vient tout juste de dévoiler les dates des deux prochaines périodes de mercato en Ligue 1.

On se rappelle tous du dernier mercato estival. Après la longue pause de football et la reprise juste avant l'été, la Ligue des Champions ne s'est terminée qu'au mois d'août 2020. Les instances du football européen ont donc dû bouleverser les dates du mercato. Se terminant traditionnellement à la fin de l'été, il prenait fin cette fois-ci au début du mois d'octobre.

Les calendriers des grands championnats de football sont toutefois rentrés dans l'ordre dernièrement. Et la LFP vient tout juste de dévoiler les dates des prochaines périodes du mercato de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

Pour le mercato estival, il débutera le mercredi 9 juin et prendra fin le 31 août. De son côté, le mercato hivernal se déroulera du 1 janvier 2022 au 31 janvier 2022.

 


 

Vidéo : Pourquoi Caqueret est un joueur spécial ?

Twitter

 


 

L1-Coupe de France : l'Olympique Lyonnais joue très gros !

Footmercato.net

Entre la Coupe de France et la course au titre en Ligue 1, l'Olympique Lyonnais arrive à un tournant capital. Les Gones jouent très gros !

Douze jours qui peuvent tout changer pour l'Olympique Lyonnais. Lancés dans une saison palpitante, les Gones arrivent à un tournant capital, eux qui vont devoir jongler à la perfection entre diverses compétitions. Ce marathon débutera ainsi ce mercredi 21 avril à 21h10 avec la réception de l'AS Monaco pour le compte des quarts de finale de la Coupe de France. Mais la mission s'avèrera périlleuse face à une formation en pleine confiance et qui pratique un football attrayant. L'OL, qui a fait de cette compétition un objectif, devra donc passer cet obstacle pour rester dans la course et remporter ce titre.


L'OL arrive au tournant de sa saison


A peine le temps de se remettre de leurs émotions et les hommes de Rudi Garcia devront enchaîner avec deux grosses affiches en Ligue 1 Uber Eats. Actuellement quatrième avec 67 points, Lyon va accueillir le LOSC, premier avec 70 points, dimanche soir à 21 heures. Si à l'aller les deux formations s'étaient quittées sur un nul (1-1), cette fois-ci, l'OL devra prendre les trois points pour espérer rester en vie dans cette course au titre avec le PSG (2e, 69 points) et l'AS Monaco (3e, 68 points). Des Monégasques que les Lyonnais iront défier en L1 le 2 mai prochain à 21 heures au stade Louis II.

A l'aller, les Gones s'étaient largement imposés 4 à 1. Mais c'était le 25 octobre et depuis les troupes de Niko Kovac sont revenus à un très bon niveau. La double confrontation face au club de la Principauté promet donc ! Durant ces douze jours capitaux, entre le 21 avril et 2 mai, l'écurie du président Jean-Michel Aulas aura l'avantage d'évoluer à deux reprises au Groupama Stadium. Face à Monaco en Coupe de France puis face au LOSC en L1. Ensuite, ils finiront par un voyage sur le Rocher. Après ces trois rencontres, l'OL y verra donc un peu plus clair et pourra entamer son sprint final.


Le groupe vit bien et veut avancer ensemble


Un sprint lors duquel les coéquipiers de Memphis Depay recevront Lorient (9 mai), avant de se déplacer à Nîmes (16 mai) et de finir la saison à domicile contre Nice (23 mai). Tout cela sans compter une éventuelle qualification en Coupe de France. En conférence de presse ce mardi, Rudi Garcia, qui joue certainement aussi son avenir alors que son contrat s'achève en juin, a été invité à s'exprimer sur ces trois rencontres décisives. « C’est un prochain match capital. Les autres, je ne sais pas qu’ils existent les autres. La Coupe est importante, il y a un trophée au bout. On joue une grosse équipe. Il n’y aura pas de calcul à faire. On ne demande qu’à aller au bout. Je veux jouer tous les trois jours jusqu’à la fin de saison. Il n’y a pas de raison que les joueurs ne soient pas motivés. J’ai besoin que tout mon groupe reste concentré, motivé pour que chacun puisse amener sa pierre à l’édifice.»

Si le coach français a botté en touche, Maxence Caqueret a évoqué un peu plus ce sprint final. «Il faudra gagner pour aller en 1/2 finale. On a bien préparé ce match car la Coupe de France est aussi un objectif. On pensera à ce match. Il faudra passer cette étape et après on basculera à autre chose à partir de jeudi… On doit continuer sur notre lancée. On sait où on veut aller. On est un grand club et on est là pour aller le plus haut possible.» Sous pression, le groupe lyonnais vit bien à écouter le milieu lyonnais. «Le groupe est très concentré. On sait ce qu'on veut, on a tous les mêmes objectifs. On sait que c'est important pour nous. Cette fin de saison est importante et passionnante. On travaille pour faire les meilleurs matches possible, être au top niveau. On le fait dans la bonne humeur, dans un très bon groupe».

 


 

Tony Parker prêt à pousser Aulas en Super Ligue ?

Foot01.com

Aux côtés de l’UEFA et de Nasser Al-Khelaïfi (PSG), Jean-Michel Aulas s’est dressé mardi comme un fervent opposant à la SuperLigue.

Le président de l’Olympique Lyonnais a été publiquement remercié par Aleksander Ceferin pour son soutien à l’UEFA et à la Ligue des Champions. Jean-Michel Aulas est attaché aux valeurs sportives historiques de méritocratie et s’est totalement désolidarisé d’Andrea Agnelli ou encore de Florentino Perez, à l’initiative du projet de SuperLigue. Cela étant, il ne serait pas étonnant de voir l’Olympique Lyonnais être associé un jour à une ligue fermée dans les années à venir selon la Tribune de Lyon. Pour le journaliste Lilian Renard, l’influence de Tony Parker pourrait notamment rejaillir tôt ou tard sur Jean-Michel Aulas.

« Jean-Michel Aulas aurait, hier, pu apprécier de rallier la table des puissants. Pour l’heure c’est « la méritocratie sportive » qu’il dit vouloir défendre contre « les vertus de l’argent  ». Conscient de l’irrédentisme des fans, le président partirait presque en croisade… après avoir payé ses joueurs en actions » explique le média rhodanien avant de conclure. « Si elles s’adressent un jour plus ouvertement à lui, l’OL pourra-t-il résister aux sirènes ? Pour compenser les effets de la crise et financer ses projets à Décines, le club a tant besoin de ressources. Et dans son conseil d’administration siège un certain Tony Parker. Ex-star de la NBA – qui inspire le projet des 12 – et déjà engagé dans cette démarche avec l’ASVEL, le golden boy n’en fait pas mystère : pour lui c’est le modèle à suivre. Voilà le débat posé entre boss du sport lyonnais ». Reste maintenant à voir si le projet de SuperLigue, totalement à l’arrêt avec les départs précipités des six clubs anglais, repartira un jour. Si oui, l’Olympique Lyonnais pourrait être approché et Tony Parker le verrait certainement d’un bon œil. Avec des si...

 


 

L'OL lance son compte TikTok

OL.fr

L’Olympique Lyonnais arrive sur TikTok pour offrir une possibilité supplémentaire à ses supporters de découvrir l’intérieur du club et de vivre le quotidien de ses joueuses et joueurs. Si le contexte actuel ne nous permet pour l’instant de tous nous retrouver au stade, l’arrivée de l’OL sur l’une des plateformes incontournables de création de clips à courte durée nous aidera à maintenir le lien ensemble.

Au fil des mois TikTok est devenu l’un des réseaux sociaux incontournables avec ses courtes vidéos dynamiques qui tournent en boucle, offrant un nouveau terrain de jeu à la créativité et au lien social. Très populaire chez les jeunes adultes et les adolescents, l’application offre à ses millions d’utilisateurs des contenus courts et rythmés selon leurs goûts et préférences.

En lançant son compte TikTok, l’Olympique Lyonnais se réjouit de pouvoir retrouver sa communauté sur ce réseau et de pouvoir se rapprocher encore plus de tous ses supporters. Grâce à cet outil supplémentaire, ils pourront vivre une nouvelle expérience numérique au cœur du club.

L’Olympique Lyonnais proposera ainsi à sa communauté des vidéos et contenus inédits dans les coulisses de ses équipes, avec des immersions totales au sein du club : quotidien de nos joueurs et joueuses, extrait d’Inside, coulisses, indiscrétions comme si vous étiez toujours à nos côtés, grands moments de l’histoire de l’OL et quelques surprises…

Car si sur OLPLay nos supporters peuvent dès maintenant bénéficier d’un angle inédit sur le quotidien de l’Olympique Lyonnais, grâce à TikTok, ils vont découvrir tout ce qu’ils ne voyaient pas derrière les caméras jusqu’à présent.

 


 

Super League: la somme déjà perdue par les clubs impliqués

RMC.fr

Selon le Daily Mail, les clubs anglais pourraient faire face à des sanctions financières pour ne pas avoir respecté leur contrat les liant au projet de Super League. Les clubs dissidents ont dans tous les cas perdu plusieurs millions dans cette affaire.

C'est désormais l'heure des comptes pour les clubs dissidents. Officialisé ce dimanche, le projet de Super League n'aura même pas tenu une semaine, avec l'annonce ce mardi du désistement des six clubs anglais. Ce mercredi matin, l'Inter Milan, l'AC Milan et l'Atlético de Madrid ont officialisé aussi leur départ de ce projet.


Les clubs anglais sanctionnés?


Selon le Daily Mail, des dizaines de millions d'euros ont déjà été perdus dans cette affaire au total pour les clubs. Chaque club aurait dépensé chacun un peu plus de 9 millions pour que ce projet puisse voir le jour, entre aspects juridiques, créations des infrastructures et communications. Et en plus de cet argent qui ne sera logiquement pas remboursé, d'importantes sanctions financières pourraient être prises dans la mesure où le contrat avec cette Super League européenne a été rompu par ces clubs. Le Daily Mail affirme que les avocats avaient structuré les contrats pour que les équipes puissent résister face à la controverse, dans la mesure où ces différents acteurs s'attendaient à des ripostes.

Finalement, la gronde populaire et les menaces des fédérations internationales et nationales ont été trop fortes, obligeant les clubs anglais à se retirer. Le projet initialement prévu pour l'Europe, aurait pu se développer sur d'autres continents. Mais la première étape a grandement capoté, remettant évidemment tout en cause, comme l'a confirmé son vice-président Andrea Agnelli ce mercredi, entérinant le projet pour l'heure face au retrait des clubs anglais.

L'argent aligné pour la création de ce projet provenait aussi du fonds d'investissement JP Morgan, qui promettait une somme totale supérieure à 3 milliards d'euros pour cette Super League. L'argent investi jusqu'ici a servi à créer les infrastructures de cette nouvelle compétition et financer les frais juridiques ou trouver les partenaires commerciaux. Les six clubs anglais pourraient par conséquent payer les autres clubs pour avoir rompu ce contrat, même si l'Inter Milan, l'AC Milan et l'Atlético de Madrid se sont retirés depuis. Une clause stipulait qu'aucun des clubs ne pouvait rompre ce contrat au cours des trois premières années.

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Mardi 20 Avril // OL - Monaco : L'Avant Match

 

Last modified on mercredi, 21 avril 2021 19:34