L'actu du Vendredi 16 Avril

L'actu du Vendredi 16 Avril

Voir aussi... L'actu du Jeudi 15 Avril // OL 3-0 Angers : L'After

Garcia : « Prendre tous les risques pour gagner »

OL.fr

Le coach lyonnais, Rudi Garcia, s'est présenté devant les journalistes pour évoquer le déplacement à Nantes en Ligue 1 Uber Eats. L'intégralité de la conférence est à retrouver sur OLPlay.

Point santé

« Les absents sont Kadewere et Benlamri. Ils sont en travail individuel. Les autres joueurs postulent pour être dans le groupe, même Aouar. Il va lui manquer du rythme. Il a pu s’entraîner hier. Il faut le ramener petit à petit. C’est bien qu’il revienne parmi nous pour la Coupe de France et les derniers matches. Son absence nous donne beaucoup moins de solutions. Il faudra aussi vite récupérer Tino car on n’est pas si nombreux que cela. »
 
La victoire contre Angers

« Ce n’est pas le changement tactique qui a fait la différence selon moi. Comme les autres joueurs de côté, Memphis a l’obligation de se retrouver dans l’axe quand on a le ballon. Paqueta a été rapproché des attaquants. Il est collectif dans l’esprit. Il marque des buts aussi. Il devrait tenter plus souvent sa chance hors surface. C’est intéressant qu’il soit plus haut. On l’avait déjà fait à Brest et on avait bien figuré. On a surtout été plus efficaces… Il y a des possibilités de changements, pas forcément par les hommes. La grande différence lors de ce match d’Angers a été notre capacité de concrétiser nos occasions. Chaque but peut compter pour le résultat final. »
 
Les efforts d’Islam Slimani

« Il mérite de marquer un but. Je lui ai dit que c’était pour bientôt. C’est toujours important de défendre à 11. C’est toujours la consigne peu importe l’attaquant. Tout le monde doit travailler et Islam le fait naturellement. Son jeu de tête est aussi intéressant. Il apporte des choses différentes. On a plus de solutions sur les centres. Sa capacité à être collectif est intéressante. A lui de faire les bons choix et de finir quand il doit le faire. Il aime faire briller les autres. C’est un garçon très bon dans le jeu combiné offensif. Des fois, il décroche trop. Il doit aussi prendre les espaces pour être capable d’étirer le bloc adverse. Memphis et Slimani sont très complémentaires. Il ne faut pas décrocher à deux, c’est la consigne qu’ils ont. »
 
Une pression ?

« Il n’y en a pas. On est 4èmes. Rien ne peut nous arriver de pire. Il n’y a aucun calcul. On doit prendre tous les risques pour gagner. On ne peut pas faire de calcul à notre position. »
 
Guimaraes-Caqueret-Paqueta

« Dans le système d’Angers, on a trois joueurs pour deux postes. Ce sont trois joueurs différents, qui parcourent beaucoup de terrain. Ils sont bons au pressing. Ils sont complémentaires. L’avantage d’avoir Paqueta est qu’on peu jouer en triangle avec une pointe haute ou basse. C’est intéressant d’avoir des profils différents et complémentaires. »
 
L’état d’esprit

« On a un groupe qui a tendance à s’endormir quand tout va bien. Il faut que les joueurs soient responsables. Le discours de Dubois me plaît, c’est un des leaders. On sait que ce sera difficile d’aller gagner à Nantes. Mais on sait ce qu’on doit faire. On doit d’appuyer sur les matches précédents, notamment l’efficacité contre Angers. »
 
Le niveau de la Ligue 1

« C’est passionnant. C’est rare de voir quatre équipes qui se tiennent en si peu de points. Dommage qu’il n’y ait pas de supporters. C’est la saison à voir. Quand on a quatre équipes avec autant de points, on ne peut plus se poser la question de la compétitivité du championnat. Il y a beaucoup de très bonnes équipes. »

 


 

Dubois : « Supporter la pression ensemble »

OL.fr

A deux jours du match à la Beaujoire contre le FC Nantes, le latéral lyonnais Léo Dubois s'est présenté en conférence de presse. L'intégralité de ce moment est à retrouver en replay sur OLPLay.

Le match contre Angers

« On a fait un bon match, le fait de ne pas prendre de buts nous a bien aidé à l’emporter, on s’est concentré sur l’aspect défensif, puis comme on sait qu‘on se créée beaucoup d’occasionS on a réussi à gagner. Ça peut être un tremplin pour la fin de saison. Sur les matches d’avant on avait manqué de solidité défensive et d’efficacité dans les deux surfaces, contre Angers on a réussi à retrouver ça et j’espère qu’on fera pareil dimanche. »

Un changement de système

« C’est important de changer parfois, les équipes savent comment on évolue, apporter de la nouveauté c’est toujours bien. Il reste 6 matches et tout à jouer, c’est à nous de nous adapter on sait qu’il faut gagner et prendre le maximum de points. Le fait de jouer différemment amène dans l’incertitude chez les équipes adverses, il faut qu’on soit concentré et convaincu de nos qualités et de nos objectifs et qu’on est capable de les réaliser.»
 
Le FC Nantes

« C’est une formation que je suis, je connais l’amour des supporters, leur situation m’embête. Mais il faut absolument qu’on prenne les points, ça va être une grosse bataille, et quand le match sera fini, mon attachement pour ce club ressortira. Aujourd’hui je suis lyonnais et l’objectif c’est de prendre les 3 points. C’est un club qui a une histoire, je sais que les joueurs se battront jusqu’au bout. »

Islam Slimani

« Islam c’est un point d’ancrage, il a dévié, remisé, c’est un profil qui nous fait du bien, c’est aussi une personne qui travaille beaucoup sur l’aspect défensif. Avoir une présence comme lui dans surface c’est toujours intéressant pour les centreurs. Il faut qu’on se serve de ses qualités. »
 
La pression

« Ici on est dans un club où on est sous pression au quotidien, mais on joue ici pour ça, il faut le prendre positivement, la pression on doit la supporter ensemble et j’ai confiance en tout le monde pour répondre à ces objectifs. »
 
Une fin de saison éprouvante

« Quand on gagne c’est toujours plus facile de recharger les batteries, mais on a commencé très tôt la saison et peut être qu’aujourd’hui on a un petit contre coup mais il ne reste que 6 matches donc on ne peut pas se cacher derrière ça. »
 
L'Equipe de France

« J’espère que je pourrais participer aux prochaines échéances, mais aujourd’hui je ne pense qu’à ma situation en club, et je pense qu’il faudra bien finir aussi pour ensuite me projeter sur l’Euro, si j’y participr, je serai heureux, mais aujourd’hui ce n’est pas le moment d’y penser. »

 


 

Paqueta fait une gaffe et dévoile le maillot 2021-22

Butfootballclub.fr

Sur Instagram, Lucas Paqueta a posté durant quelques minutes les photos de présentation du nouveau maillot de l'OL.

C'est ce qu'on appelle une petite boulette. Même si le maillot de l'OL 2021-22 avait déjà fuité sur Footyheadlines depuis quelques jours, on attendait encore la confirmation officielle par l'OL et Adidas. Elle est intervenue du fait d'une petite erreur de … Lucas Paqueta.

Invité à poser pour le nouveau maillot du club en tant que tête d'affiche pour la saison à venir, l'ancien joueur du Milan AC a partagé une story sur Instagram où il pose avec la précieuse tunique. S'il s'est vite aperçu de sa gaffe et a supprimé son message, les fans de l'OL ont eu le temps de faire quelques captures. La surprise est ventilée mais les supporters sont déjà conquis...

 

 

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

La folie Andersen, Chelsea et Manchester United déboulent

Foot01.com

Après une saison décevante à Lyon en 2019-2020, Joachim Andersen a été prêté sans option d’achat à Fulham.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’international danois de l’Olympique Lyonnais a retrouvé son meilleur niveau en Premier League. Utilisé à 29 reprises toutes compétitions confondues, Joachim Andersen a même eu l’honneur de porter le brassard de capitaine de Fulham à plusieurs reprises. Au sein de la défense à cinq régulièrement utilisée par Scott Parker, celui qui n’avait pas la confiance de Rudi Garcia à l’OL est parvenu à briller. Des performances qui ont réjoui les supporters lyonnais, lesquels s’attendaient à voir revenir Joachim Andersen à Lyon cet été. Mais le directeur sportif Juninho a douché tout le monde il y a quelques semaines devant la presse en indiquant qu’il n’était plus si évident que Joachim Andersen revienne à Lyon.

Le joueur s’est fait un nom en Premier League, et il pourrait bien y rester. La preuve, le Sun croit savoir que plusieurs cadors anglais sont désormais intéressés par le profil de Joachim Andersen. Outre Fulham qui aimerait le garder, Crystal Palace et Leicester sont à l’affût. Mais surtout, Manchester United et Chelsea ont récemment tapé à la porte de l’Olympique Lyonnais pour se renseigner sur les conditions d’un transfert définitif de Joachim Andersen, preuve que les prestations de l’international danois en Premier League n’ont pas échappé aux scouts des plus gros clubs d’Outre-Manche. A en croire le média britannique, l’OL aimerait récupérer près de 30 ME dans le cadre du transfert de Joachim Andersen, une somme colossale dans le contexte actuel. Au vu des clubs intéressés et des moyens importants dont jouissent les clubs de Premier League, Jean-Michel Aulas et Juninho pourraient cependant réussir leur coup. Reste maintenant à voir quel club aura les faveurs de Joachim Andersen et comment cet argent sera réinvesti par l’OL sur le marché des transferts…

 


 

Thiago Mendes joue cartes sur table au mercato

Foot01.com

Après une saison d’acclimatation difficile, Thiago Mendes s’est imposé comme un joueur important de Rudi Garcia à l’Olympique Lyonnais.

Longtemps titulaire indiscutable dans le 4-3-3 de Rudi Garcia cette saison, l’ancien Lillois a enfin trouvé la bonne carburation après avoir galéré durant une première saison décevante. Recruté à prix d’or en provenance de Lille par Juninho, le Brésilien n’est toutefois pas passé loin d’un départ de l’OL ces derniers mois. Et pour cause, la Chine courtisait Thiago Mendes avec assiduité, et proposait au milieu de terrain lyonnais un pont d’or. L’OL a refusé la proposition mais de toute évidence, Jean-Michel Aulas et Juninho seront de nouveau sollicités cet été pour Thiago Mendes. Interrogé par Globo Esporte, le principal intéressé a fait savoir qu’il ne savait pas encore de quoi son avenir serait fait.

« Juninho et Jean-Michel Aulas se sont occupés de l’offre de la Chine, ils n’ont pas accepté la proposition qui est arrivée. Je sais que mon travail est bien considéré, j’espère continuer ici et si des propositions arrivent, c’est bien, cela veut dire que je suis performant. Je laisse mon avenir entre les mains du président et du directeur sportif. Mon avenir ? Je ne peux pas vous dire où je serais demain. Je joue, je suis content, les choses ont changé car j’ai souffert lors de ma première année à Lyon. La seconde est mieux, j’espère continuer ainsi. Si je reste, je serais content et si je pars… (il coupe). On ne sait pas ce qu’il peut se passer s’il y a une proposition. Je veux déjà bien finir la saison, essayer d’être champion de France et on verra après » a commenté Thiago Mendes, lequel ne se ferme aucune porte pour l’avenir alors que l’OL compte plusieurs milieux de terrain au sein de son effectif avec Caqueret, Bruno Guimaraes, ou encore Aouar et Paqueta en plus de Thiago Mendes.

 


 

LOSC, PSG, Monaco, OL : qui a le meilleur calendrier ?

Footmercato.net

A six journées de la fin, quatre équipes s'opposent pour le titre en Ligue 1. Si Lille figure en tête du classement, le Paris Saint-Germain, l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais ont encore la possibilité de coiffer les Dogues au poteau. Zoom sur la fin de saison de Ligue 1 qui s'annonce à couteaux tirés.

La Premier League est promise à Manchester City tandis que le Bayern Munich devrait conserver son titre en Bundesliga. En Italie, l'Inter Milan est très bien parti pour mettre fin à la série de neuf sacres d'affilée de la Juventus. Pour trouver du suspense, il faut aller en Liga où l'Atlético de Madrid, le Real Madrid et le FC Barcelone se tiennent en deux points à huit journées de la fin ou bien rester dans notre belle Ligue 1. Alors qu'il ne reste plus que six matches à jouer, nous avons le droit à un final excitant entre quatre équipes. Lille pointe en tête avec 69 points et devance le Paris Saint-Germain de 3 longueurs, l'AS Monaco de 4 points et l'Olympique Lyonnais de 5 unités. Autant dire que cela va se jouer dans un mouchoir de poche alors qu'il n'y a plus que 18 points à distribuer.


Quelques chocs pour Lille, Le PSG a un calendrier plus simple, mais chargé


Régulier cette saison et toujours en tête, le Lille OSC tentera de garder le Nord et sa première place. Depuis son dernier titre en 2011, le club coaché par Christophe Galtier n'a jamais été aussi bien placé au moment d'aborder le sprint final. Les Dogues auront néanmoins fort à faire. Déjà la prochaine journée peut être un piège. Face à Montpellier et sa solide force de frappe, les Nordistes devront montrer les muscles pour arracher la victoire. Derrière, il y aura un match de tous les dangers face à l'Olympique Lyonnais qui permettra de faire un réel constat. Outre ces deux matches particulièrement cruciaux, les Nordistes devront aussi jouer contre le rival, le RC Lens, lors de la 36e journée. En course pour une place européenne, les Artésiens ont une fin de saison à enjeu et ne cracheront pas sur l'occasion d'empêcher Lille d'être champion. Par contre les matches contre Nice (J35), Saint-Étienne (J37) et Angers (J38) devraient être plus simples à négocier contre des équipes qui n'auront plus rien à jouer. Les Nordistes ont aussi l'avantage de ne plus jouer l'Europa League tout comme la Coupe de France.

Relégué trois points derrière la bande de Mike Maignan, le Paris Saint-Germain pourrait perdre son titre. Les Franciliens ne devront plus lâcher de terrain sur les six derniers matches. Les joueurs de Mauricio Pochettino ont au moins l'avantage d'avoir des rencontres assez clémentes. Opposé à une équipe de l'AS Saint-Étienne quasiment maintenue lors de la prochaine journée, le PSG se déplacera ensuite sur la pelouse de Metz. Déjà maintenus, les Grenats commencent à baisser le pied en cette fin de saison. Ensuite cela se corsera avec la réception de Lens (J35) et de Rennes (J36) qui jouent pour une place européenne à l'issue de la saison. Devant terminer contre une équipe de Reims (J37) maintenue par la suite, les Franciliens devront se méfier lors de la dernière journée si Brest (16e) est encore sous la menace de la relégation. Devenu clément, le calendrier du PSG sera cependant conditionné par la Ligue des Champions. En se qualifiant contre le Bayern Munich (3-2/0-1), les Franciliens devront jouer les demi-finales et peuvent rêver d'une seconde finale de rang. Ils sont aussi toujours en compétition au stade des quarts de finale de la Coupe de France.


Monaco s'en sort bien, Lyon devra batailler férocement


Troisième, Monaco est la meilleure des quatre formations en lutte pour le titre depuis le début de l'année 2021. Sur une excellente dynamique, les hommes de Niko Kovac essayeront de transformer l'essai. Face à une équipe de Bordeaux en perdition (1 victoire sur ses 11 derniers matches de Ligue 1) lors de la prochaine journée, les Monégasques tenteront de maintenir la cadence. Ils joueront ensuite contre une équipe d'Angers qui est maintenue, mais qui est loin des places européennes. Lors de la 35e journée, Monaco jouera certainement sa saison contre Lyon (4e). Deux candidats au titre et aux places qualificatives en Ligue des Champions qui joueront gros au Stade Louis II. Ensuite, l'ASM jouera contre Reims qui n'aura plus vraiment rien à jouer. Les deux dernières journées risquent d'être moins évidentes contre Rennes (7e) et Lens (5e) puisque les deux formations seront sûrement encore en course pour une qualification européenne. Monaco devra aussi négocier la Coupe de France avec un quart de finale contre ... L'Olympique Lyonnais.

Actuellement en ballottage défavorable avec sa 4e place, Lyon peut se rassurer de sa capacité à performer historiquement sur les fins de saison et le fait de devoir affronter ses rivaux. Conservant une partie de son destin en main, il faudra certainement faire un sans faute pour les Gones. En point d'orgue, les matches de la 34e journée et de la 35e journée avec la réception du leader Lille et un déplacement sur la pelouse de Monaco. Si les Gones termineront la saison contre une équipe de Nice actuellement dans le ventre mou (9e), il faudra aussi garder ses nerfs contre Nantes (J33), Lorient (J36) et Nîmes (J37). Face aux actuels 19e, 17e et 18e, Lyon sera favori, mais devra se battre contre des équipes qui chercheront à obtenir leur maintien en Ligue 1. Les derniers matches risquent donc d'être particulièrement difficiles pour l'OL qui affrontera aussi Monaco en quart de finale de la Coupe de France.


Le calendrier du LOSC :

    J33 : réception de Montpellier (8e)

    J34 : déplacement à Lyon (4e)

    J35 : réception de Nice (9e)

    J36 : déplacement à Lens (5e)

    J37 : réception de Saint-Étienne (13e)

    J38 : déplacement à Angers (11e)


Le calendrier du PSG :

    J33 : réception de Saint-Étienne (13e)

    J34 : déplacement à Metz (10e)

    J35 : réception de Lens (5e)

    J36 : déplacement à Rennes (7e)

    J37 : réception de Reims (12e)

    J38 : déplacement à Brest (16e)


Le calendrier de l'AS Monaco :

    J33 : déplacement à Bordeaux (15e)

    J34 : déplacement à Angers (11e)

    J35 : réception de Lyon (4e)

    J36 : déplacement à Reims (12e)

    J37 : réception de Rennes (7e)

    J38 : déplacement à Lens (5e)


Le calendrier de l'OL :

    J33 : déplacement à Nantes (19e)

    J34 : réception de Lille (1er)

    J35 : déplacement à Monaco (3e)

    J36 : réception de Lorient (17e)

    J37 : déplacement à Nîmes (18e)

    J38 : réception de Nice (9e)

 


 

Florentino Pérez a tranché pour l’avenir de Karim Benzema

Le10sport.com

En pleine forme au Real Madrid, Luka Modric aurait d’ores et déjà trouvé un accord pour sa prolongation, et Florentino Pérez ne voudrait pas s’arrêter là. Le président merengue voudrait notamment sécuriser l’avenir de Karim Benzema, même si ce dernier devra se montrer patient.

Sous contrat jusqu’à la fin de la saison, Luka Modric va avoir l’occasion de disputer une dixième saison au Real Madrid. Alors que l’international croate enchaîne les prestations de haute volée, le quotidien AS annonce que sa prolongation est d’ores et déjà actée. Modric aurait en effet accepté de revoir à la baisse son salaire afin de rester une année de plus dans la capitale espagnole. L’officialisation de ce nouveau contrat serait imminente, permettant à Florentino Pérez de se concentrer sur les autres dossiers chauds du club. Sergio Ramos et Lucas Vazquez sont notamment concernés, eux qui seront libres à l’issue de la saison, mais d’autres joueurs devraient également prochainement négocier avec le club merengue.


Pérez pense à la prolongation de Benzema


Comme l’explique AS, le Real Madrid compterait également régler la situation de ses joueurs engagés jusqu’à l’été 2022. Le média espagnol cite notamment les noms de Nacho Fernandez, Dani Carvajal et Karim Benzema, dont le retour à l’OL est espéré par les supporters rhodaniens. Cependant, la crise du Covid-19 obligerait Florentino Pérez à prendre son temps dans ces dossiers, mais les trois joueurs cités semblent bel et bien rentrer dans les plans du Real Madrid pour l’avenir.

 


 

Un ancien Gone pour remplacer Depay à Lyon ?

Foot-sur7.fr

L’Olympique Lyonnais s’apprête à tourner la page Memphis Depay. La direction de l’ OL envisagerait de rapatrier un ancien du club pour succéder au Néerlandais.

À l’Olympique Lyonnais depuis janvier 2017, Memphis Depay est proche de la sortie. Malgré les multiples propositions de Jean-Michel Aulas, l’attaquant de 27 ans va quitter Lyon cet été. L’avant-centre néerlandais arrive en fin de contrat et va partir de l’ OL en tant que joueur libre. Du côté de la direction des Gones, les pistes se multiplient pour assurer la succession du Batave. Alors que le nom d’Andrea Belotti circulait il y a peu, un autre vient d’émerger. Fotomaç assure en effet que Lyon pourrait rapatrier Rachid Ghezzal au prochain mercato. L’attaquant algérien est actuellement prêté sans option au Besiktas par Leicester City. Il réalise d’ailleurs une bonne pige avec le leader de Super Lig.


Ghezzal, la belle affaire pour Lyon ?


L’attaquant de 28 ans est l’actuel meilleur passeur du championnat turc avec 14 caviars délivrés. L’ancien lyonnais compte également 3 buts en 26 apparitions avec la formation stambouliote. Ses performances ne sont pas passées inaperçues auprès de Djamel Belmadi qui l’a convoqué lors du dernier rassemblement des Fennecs. Il a notamment inscrit un but et délivré une offrande lors du match nul contre la Zambie (3-3). Au vu de ses prestations, l’international algérien (17 sélections/2 buts) séduit également l’ OL. Formé à Lyon, l’ailier a quitté les Gones en tant que joueur libre en 2017 pour l’AS Monaco. Il s’est engagé avec les Foxes un an plus tard. Mais comme son compatriote Islam Slimani (recruté par Juninho en hiver), Ghezzal n’a pas réussi à s’imposer au King Power Stadium. Pas dans les plans de Brendan Rodger, le pensionnaire de Premier League pourrait le céder dès cet été, à un an de l’expiration de son contrat. Recruté à 14 millions d’euros, le natif de Décines ne vaudrait plus que 9 millions d’euros à ce jour selon Transfermarkt.

 


 

Lyon à la lutte avec le Barça pour un Algérien

Foot-sur7.fr

L’Olympique Lyonnais lorgne une piste en Liga pour le prochain mercato. Mais comme le révèle la presse catalane, la direction de l’ OL devra se méfier de la concurrence du Barça dans ce dossier.

Actuel 4e de Ligue 1 Conforama, l’Olympique Lyonnais tente d’oublier sa dernière saison. Au terme d’un exercice tronqué par le coronavirus, Lyon avait terminé à la 7e place au terme du dernier exercice. Alors que le club rhodanien veut toujours croire au titre à six journées de la fin, sa direction prospecte déjà sur le marché des transferts. La direction des Gones souhaite notamment s’offrir un nouveau défenseur central. À ce sujet, le nom d’Aïssa Mandi revient avec insistance du côté de l’ OL. Âgé de 29 ans, l’international algérien (60 sélections/1 but) évolue actuellement au Bétis Séville. Il présente une situation contractuelle avantageuse car il sera libre au terme de la saison.


Le Barça également sur ce coup à zéro euro


Mais l’Olympique Lyonnais doit faire face à la concurrence du FC Barcelone. Comme l’indique Mundo Deportivo, le Barça souhaite également enrôler Aïssa Mandi. L’ancien rémois répond au profil des joueurs ciblés par le club catalan pour le prochain mercato. En proie à des difficultés financières, les Blaugranas s’intéressent davantage aux joueurs en fin de contrat pour se renforcer la saison prochaine. C’est ainsi que le nom du Lyonnais Memphis Depay est également associé aux Blaugranas. Reste plus qu’à savoir si Lyon va réussir à convaincre l’Algérien. En cas de signature à l’ OL, il pourrait retrouver ses compatriotes Islam Slimani et Djamel Benlamri.

 


 

Garcia répond à Longoria sur la formation des joueurs français

Lequipe.fr

Rudi Garcia a répondu assez tranquillement à Pablo Longoria, le nouveau président de l'OM, en conférence de presse, qui a mis en cause la formation française dans une interview à El Pais.

« C'est l'un des meilleurs à son poste, on se connaît et on s'apprécie. Pablo a fait un incroyable travail à Valence et ça deviendra l'un des meilleurs mais je ne suis pas d'accord avec ce qu'il a dit. Il y a trop d'exemples de joueurs pas individualistes formés par leurs formateurs d'abord puis par les entraîneurs qui les ont lancés. Un Pogba, formé au Havre, un Tolisso, formé à Lyon, un Digne, formé à Lille, un Kanté sont des joueurs très collectifs et peuvent jouer dans plein de systèmes de jeu différents. Ce n'est pas pour rien que les meilleurs jeunes au monde sont de France et pour beaucoup, ils ne sont plus dans le Championnat donc ils savent tout faire. Sinon, ils seraient revenus chez nous depuis longtemps. »


Une question de lobbying ?


Sur les entraîneurs moins reconnus à l'étranger, il y voit des explications « mais il y a des entraîneurs français avec des parcours à l'étranger qui ont été fabuleux : Denoueix, Montanier, Wenger et je m'arrête là car je vais en oublier. Et il y a surtout Gérard Houllier qui a été aussi le pilier de la formation des entraîneurs à la française. Zidane a gagné tous les plus grands trophées sur la planète foot mais Pablo a peut-être raison sur le fait qu'on n'est pas assez nombreux dans les Championnats majeurs même dans des clubs de deuxième partie de tableau. »

Pourquoi ? « J'en ai déjà parlé à l'Unecatef, on devra être meilleurs dans le lobbying pour mettre en avant la qualité des entraîneurs français et être plus soutenus par les médias. En Italie, je vois qu'il y a une sorte de protection des entraîneurs locaux, on les met en avant et ça leur donne beaucoup de force pour s'exporter à l'étranger. Il n'y a pas moins de qualités chez nous, il y a des bons partout et notamment en France. »

 


 

Vidéo : Menu Best Off de la semaine

OL via Youtube

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Jeudi 15 Avril // OL 3-0 Angers : L'After

 

Last modified on vendredi, 16 avril 2021 20:48