L'actu du Jeudi 15 Avril

L'actu du Jeudi 15 Avril

Voir aussi... L'actu du Mercredi 14 Avril // OL 3-0 Angers : L'After

La fuite du maillot domicile 2021-22

FootyHeadlines

Après la fuite du maillot extérieur, voici selon FootyHeadlines ce à quoi devrait ressembler le prochain maillot domicile de l'OL pour la saison 2021-2022 :


 

Selon certaines sources proches du club, il s'agirait bien du prochain modèle mais il manquerait des lions en filigrane sur les bandes rouges et bleues, comme ceci :

 

 


Pour rappel, ce que devrait être le maillot extérieur :

 

 

 


 

Lyon champion, le message fort d'Aulas

Foot01.com

Quatrième de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais compte cinq points de retard sur Lille à six journées de la fin du championnat.

Mathématiquement, tout est encore jouable pour l’OL qui peut à la fois terminer champion de France ou alors finir la saison en catastrophe en dehors des places qualificatives pour la prochaine édition de la Ligue des Champions. Dimanche soir, Lyon était dans l’obligation de l’emporter à domicile contre Angers pour encore croire en ses chances de réaliser un exploit dans la mesure où le PSG, Lille et Monaco avaient gagné leurs matchs respectifs avant l’affiche entre l’OL et les Angevins. Les coéquipiers de Memphis Depay, auteur d’un doublé, n’ont pas tremblé (3-0). Il faut dire qu’avant le match, ils ont été galvanisés par un message de Jean-Michel Aulas dans les entrailles du Groupama Stadium.


« Tout peut encore arriver »


Le président de l’OL n’est pas du genre à empiéter sur le travail de son entraîneur mais cette fois, Jean-Michel Aulas avait décidé de placardiser un message fort dans le vestiaire de ses joueurs avant la rencontre contre Angers, des images captées par OL-TV. « Tout peut encore arriver, cela dépend de VOUS. Svp, TOUT donner et même PLUS, si vous le pouvez. J’ai confiance en vous. Et vous ? » avait affiché Jean-Michel Aulas dans le vestiaire rhodanien. Une initiative qui a visiblement permis aux Gones d’aborder ce match avec le plus grand sérieux. En difficulté ces dernières semaines, les hommes de Rudi Garcia ont galéré pour éliminer le Red Star en Coupe de France. Mais sur ce match face à Angers, les partenaires de Lucas Paqueta ont dégagé une sérénité appréciable. Une chose est certaine, la prise d’initiative de Jean-Michel Aulas a été nettement saluée par les supporters de l’Olympique Lyonnais sur les réseaux sociaux. Les Gones devront maintenant confirmer ce succès précieux dès dimanche prochain face à Nantes.


 


 

Coup d'arrêt pour la KTM, une stat l'explique

Foot01.com

Bafetimbi Gomis ne joue plus à l’Olympique Lyonnais depuis des années, mais l’équipe rhodanienne se retrouve en tête d’une statistique pour la première fois depuis bien longtemps.

Il s’agit du nombre de fois où les joueurs lyonnais ont été signalés hors-jeu cette saison. Ce jeudi, Le Progrès s’est penché sur ces ballons perdus car les attaquants de l’OL étaient partis trop tôt vers le but adverse. Ancien buteur resté proche du club rhodanien, Frédéric Née a dans un premier temps préféré retirer le positif de ces infractions. « Cela dénote avant tout une envie d’aller vite vers le but. Quand l’OL joue contre des défenses renforcées, il faut forcer un petit peu plus la passe et anticiper un petit peu plus vite. Aujourd’hui avec la VAR, ça se joue au millimètre. L’OL prend des risques dans le jeu vertical mais c’est aussi par rapport à ses profils. C’est vrai que parfois il y a une prise de risque importante mais c’est le lot de vouloir jouer vers l’avant », a expliqué l’ancien buteur lyonnais, désormais entraineur adjoint au SC Bastia.

Une précipitation et un manque d’attention qui s’expliquent facilement selon Frédéric Née, notamment en raison d’ailiers qui se démènent en permanence pour faire des efforts physiques, et n’ont plus toujours la lucidité de regarder le dernier défenseur, le timing de la passe ou celui qui la réalise. « Quand on voit Toko Ekambi et Kadewere, on est face à un joueur qui monte de Ligue 2 et un autre qui a une belle expérience mais qui n’est pas un cador européen. Mais ce sont des joueurs qui font les efforts et qui répètent les appels. Par moments, c’est mal coordonné mais c’est un ajustement à faire et ça va finir par payer », a expliqué le technicien, pour qui cela explique en grande partie les 34 hors-jeu sifflés contre l’OL en 2021, alors que la formation de Rudi Garcia était l’une des moins pénalisées dans cet exercice par le passé.

 


 

Lyon en danger sur la piste Galtier ?

Foot01.com

Dans son édition de mardi, France Football expliquait qu’un accord était imminent entre l’OL et Christophe Galtier.

En fin de contrat au mois de juin, Rudi Garcia va quitter l’Olympique Lyonnais à la fin de la saison. Et visiblement, Juninho et Jean-Michel Aulas sont déjà au travail pour lui trouver un successeur, bien que le président de l’OL ait publiquement déclaré que Lyon n’avait pas contacté le moindre entraîneur. Leader de la Ligue 1 avec Lille, Christophe Galtier a tout du coach idéal pour les Gones. Si le nom de Lucien Favre a également été coché, le natif de Marseille semble bel et bien être la priorité de l’état-major rhodanien. Cela étant, Lyon n’est pas le seul club européen à draguer Christophe Galtier, dont les remarquables résultats à Lille ont suscité l’intérêt de certains clubs en Italie, selon Nicolo Schira.

A en croire l’insider transalpin, Aurelio De Laurentiis apprécie tout particulièrement le profil de Christophe Galtier et envisagerait de lui confier les commandes de Naples dès cet été. Une concurrence de taille pour l’Olympique Lyonnais. « Gattuso quittera Naples à la fin de la saison. La Fiorentina a montré son intérêt pour l’ancien entraîneur de l’AC Milan » explique le journaliste avant de conclure. « Naples recherche activement son successeur et a plusieurs idées pour le remplacer. Les dernières idées du président De Laurentiis sont Fonseca (AS Roma) et Galtier (Lille) ». Reste maintenant à voir ce que l’entraîneur du LOSC souhaite pour son avenir alors que de son côté, le président lillois Olivier Létang a répété qu’il souhaitait prolonger le contrat de son entraîneur, libre au mois de juin. Les prochaines semaines risquent d’être mouvementées pour Christophe Galtier entre la gestion très importante de son avenir et la fin de saison cruciale qui l’attend avec le LOSC, sérieux prétendant au titre de champion de France à six journées de la fin.

 


 

Le prochain club de Depay déterminé par une société d'analyse ?

Butfootballclub.fr

S'il s'est engagé en janvier 2017 avec l'OL, c'est parce que Memphis Depay avait fait confiance à une société d'analyse du sport qui avait répondu à ses attentes. Le Néerlandais pourrait procéder de la même façon cet été.

En fin de contrat, Memphis Depay va quitter l'Olympique Lyonnais cet été. Lui qui estime être programmé pour jouer dans les meilleurs clubs a longtemps cru pouvoir aller au FC Barcelone mais il semblerait que la nouvelle direction ne soit pas disposée à le recruter, contre l'avis de son compatriote Ronald Koeman. Le Real Madrid, un autre club qu'il a cité par le passé, n'étant pas intéressé, les pistes ne sont pas si nombreuses.


L'OL était le club répondant le mieux à ses souhaits


Un intérêt du Paris Saint-Germain est évoqué mais Depay y aurait-il une place dans le onze de départ alors que les prolongations de Neymar et Mbappé seraient sur le point d'être officialisées ? En réalité, comme en janvier 2017 au moment de signer à l'OL, le milieu offensif pourrait remettre son futur entre les mains de SciSports, société d'analyse sportive.

A l'époque, la carrière de Memphis Depay battait de l'aile après un passage raté à Manchester United. Il avait demandé à SciSports de lui trouver le meilleur club possible, celui où il pourrait avoir le plus de liberté offensive parmi les multiples offres qu'il avait reçues. C'est comme ça qu'il avait opté pour Lyon, un peu à la surprise générale. Si le Barça, son choix prioritaire, ne se lance pas, le Batave pourrait une nouvelle fois laisser SciSports choisir pour lui…

 


 

Le Sommer : « C'est beau de voir des petites filles s'identifier à moi... »

OL.fr

Onze années passées au sein du club, des dizaines de titres remportés et un statut de meilleure buteuse de l’histoire de l’OL, Eugénie Le Sommer s’est confiée aux médias du club afin de revenir sur belle carrière lyonnaise et son rôle d’ambassadrice du football féminin.

Sa prolongation de contrat

« Je suis très fière, très heureuse. Ça fait 11 ans que je suis ici et je me sens bien à l’OL, c’est le club avec qui j’ai tout gagné, et qui m’a fait grandir. C’était un choix mûrement réfléchi mais aujourd’hui je suis très heureuse de le faire. »
 
Ses débuts dans le foot

« J’ai débuté le foot en club à l’âge de 4 ans, j’ai fait toutes les catégories, j’ai joué avec les garçons jusqu’à mes 14 ans, ensuite avec les filles. J’ai joué au FC Lorient, à Saint-Brieuc, puis à l’OL. C’est à 15-16 ans lors des premiers rassemblements nationaux que j’ai commencé à me dire que c’était possible de faire une vraie carrière. Finalement j’ai réussi à réaliser ce rêve, et c’est une chance de pouvoir faire ce que j’aime et de vivre de ma passion. »
 
Son arrivée à l’OL

« J’ai signé en 2010, le club m’avait déjà contacté l’année d’avant, mais à ce moment-là je ne voulais pas partir parce que je voulais poursuivre ma progression à Saint-Brieuc. Je savais qu’à l’OL j’allais devoir me battre pour ma place donc j’ai privilégié le fait d’avoir du temps de jeu. J’ai donc attendu 2010 et finalement ça n’a pas été trop difficile de faire ce choix. C’était la meilleure équipe de France, elle venait de faire un parcours remarquable en Ligue des Champions et disputer cette compétition était un rêve. Je ne garde que des bons souvenirs de mon arrivée, la concurrence était saine, j’ai été bien accompagnée par les joueuses autour de moi. Et aujourd’hui je suis fière de mon parcours avec l’OL et d’être là où j’en suis. »

Ses souvenirs à l’OL

« Mon souvenir le plus agréable c’est la première finale de Ligue des Champions gagnée en 2011. C’était ma première saison, mes premiers matches de Ligue des Champions. Je n’aurai pas cru la gagner dès ma première année, en plus je rentre en finale et je fais une passe décisive. Ça reste mon meilleur moment à Lyon. Le plus douloureux c’est peut-être la finale perdue contre Wolfsburg en 2013 à Stamford Bridge. On n’était pas loin du but. Tous les matches perdus sont désagréables mais celui-ci en particulier, surtout au vu de la physionomie de la rencontre. »

Meilleure buteuse de l’histoire du club

« Je suis fière de ça, de ce que j’ai accompli. Je me dis que je marque l’histoire du club. Voir mon nom tout en haut de classement c’est une vraie fierté. Ça reste des buts, ce n’est pas le plus important, mais mine de rien ça démontre une certaine régularité. »

Son rapport à l’Equipe de France

« Représenter son pays c’est aussi une grande fierté. Porter le maillot, entendre l’hymne, c’est magique. Je me rappellerais toujours mon premier match, c’est quelque chose qui marque. Être la meilleure buteuse de l’Equipe de France c’est forcément une fierté, ce n’était pas forcément un objectif, mais je suis une attaquante et à force de travailler et de jouer des matches, forcément j’y pensais un peu plus. »
 
Son rôle social

« Oui j’ai conscience d’être devenue un modèle, je le vois au quotidien, un peu moins aujourd’hui à cause de la situation sanitaire. Quand je vois des petites filles qui s’identifient à moi, qui me disent que je suis leur modèle c’est beau. Ce n’est pas une chose à laquelle j’aurais pensé quand j’ai débuté ma carrière mais je suis très heureuse de ça. Quand j’étais petite je n’avais pas ces modèles, donc je me dis que c’est une victoire. J’essaie de donner l’exemple, de faire passer les bons messages car je sais qu’on peut avoir une influence sur les plus jeunes donc autant qu’elle soit bonne ! »

 


 

Aouar pour lancer son renouveau, la Juve y pense

Foot01.com

Fortement annoncé sur le départ l’été dernier, Houssem Aouar pourrait finalement quitter l’Olympique Lyonnais au prochain mercato. Le milieu de terrain, malgré sa saison mitigée, intéresse toujours des cadors comme la Juventus Turin qui attend la fin de saison pour être fixée.

C'est certain, Houssem Aouar avait rêvé d’une autre saison. Et pas forcément sous les couleurs de l’Olympique Lyonnais. Le milieu de terrain avait obtenu un bon de sortie dont il pensait profiter pour rejoindre une grosse écurie l’été dernier. On annonçait notamment le Gone en direction de la Juventus Turin qui n’était finalement pas parvenue à un accord avec toutes les parties concernées. Mais qui pourrait bien revenir à la charge dans les mois à venir. Car selon les informations de La Gazzetta dello Sport, Houssem Aouar fait toujours partie des plans de la Vieille Dame.


Aouar successeur de Rabiot ?


Les Bianconeri envisagent de reconstruire leur entrejeu et le Lyonnais pourrait contribuer à ce renouveau programmé. Mais pour le moment, il ne s’agit que d’une idée puisque la Juventus Turin attend de savoir si elle disputera bien la Ligue des Champions la saison prochaine. Autre élément à prendre en compte pour l’actuel troisième de Serie A, le nombre de départs enregistrés cet été. On sait par exemple que le champion d’Italie en titre ne retiendra pas le Français Adrien Rabiot en cas d’offre satisfaisante.

Cet argent pourrait permettre d’investir sur Houssem Aouar, que la Juventus Turin était proche d’attirer l’été dernier avant le refus de Federico Bernardeschi d’entrer dans la transaction. En tout cas, à en croire le quotidien transalpin, le milieu polyvalent formé à l’Olympique Lyonnais intéresse toujours le club de Cristiano Ronaldo. Et ce malgré une saison plutôt mitigée puisque l’international tricolore, auteur de cinq buts et trois passes décisives en Ligue 1, n’est plus un titulaire indiscutable aux yeux de l’entraîneur Rudi Garcia.

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter

 

 

Voir aussi... L'actu du Mercredi 14 Avril // OL 3-0 Angers : L'After

 

Last modified on jeudi, 15 avril 2021 21:00