L'actu du Lundi 12 Avril

L'actu du Lundi 12 Avril

Voir aussi... L'actu du Dimanche 11 Avril // OL 3-0 Angers : L'After

Depay égale Lisandro Lopez

Maxifoot.fr

Auteur d'un doublé face à Angers (3-0) ce dimanche en clôture de la 32e journée de Ligue 1 et noté 7,5/10 par la rédaction de Maxifoot, l'attaquant Memphis Depay (27 ans, 32 matchs et 16 buts en L1 cette saison) a réalisé un très bon match et ajouté un chapitre de plus à son histoire avec l'Olympique Lyonnais.

Avec désormais 59 buts en L1 depuis son arrivée dans le Rhône en janvier 2017, le Néerlandais a en effet rejoint l'Argentin Lisandro Lopez à la 3e place du classement des meilleurs buteurs étrangers de l'OL en championnat. En fin de contrat en juin prochain et pas parti pour prolonger, le Batave ne devrait en revanche pas dépasser, sauf gros revirement, Sonny Anderson (71 buts) et son directeur sportif Juninho (75 buts), en tête de ce classement.

 


 

3 lyonnais dans l'équipe type de la journée

L'Equipe via Twitter

 


 

Vidéo : Zoom sur Caqueret, Paqueta et Guimaraes contre Angers

BNS Comps via Twitter

 


 

Garcia vise une série

Maxifoot.fr

L'Olympique Lyonnais a mis un terme à une série de trois matchs sans victoire, qui l'a fait chuter du podium, en s'imposant largement face à Angers (3-0) ce dimanche pour le compte de la 32e journée de Ligue 1. Satisfait de ce résultat et du visage affiché par ses hommes, l'entraîneur de l'OL, Rudi Garcia, souhaite maintenant enchaîner sur une bonne série pour retrouver le podium.

"Il nous fallait absolument prendre les trois points pour rester dans la course à la Ligue des Champions. On a su le faire, de belle manière. Un clean sheet aussi ce soir, c'est important parce que ce n'est pas légion ces derniers temps nous concernant. J'ai aussi vu des joueurs avoir envie de garder ses trois buts d'avance et de ne pas prendre de but à la fin, donc ça m'a bien plu. Nos attaquants ont marqué, on a fait de belles choses, un match bien maîtrisé donc. Il faut compter avec nous et c'est un bon match sur tous les plans ce soir, a souligné le technicien au micro de Canal +. On doit jouer les coups à fond, on aura un match difficile à Nantes, mais il faudra aller gagner là-bas, et puis il faut enchaîner des victoires. J'espère que c'est le début d'une série pour nous parce que ce n'est qu'à coup de victoires qu'on reprendra au moins un des trois qui sont devant."

Les Gones n'accusent qu'un point de retard sur le 3e, Monaco.

 


 

L'OL, 10e de L1 en temps de jeu pour ses jeunes

CIES via Twitter

 


 

Juninho laisse filer une première recrue

Sport.fr

Pisté par le directeur sportif de l’OL, Aïssa Mandi aurait déjà conclu un accord avec l’actuel leader du championnat italien.

Malgré les difficultés financières que traverse le club suite à la pandémie de Covid-19, l’Olympique Lyonnais a bien l’intention de se renforcer la saison prochaine. Et pour ce faire, le directeur sportif Juninho garde un œil attentif aux joueurs en fin de contrat. Libre au mois de juin prochain, le défenseur Algérien Aïssa Mandi serait notamment sur les tablettes du Brésilien. Ancien pensionnaire de Ligue 1, le défenseur central de 29 ans pourrait revenir en France gratuitement cet été, comme ce fût le cas de son compatriote Djamel Benlamri cette saison.

Une piste séduisante, qui pourrait déjà s’envoler pour l’Olympique Lyonnais. En effet, l’Estadio Deportivo rapporte dans son édition du jour que le patron de la défense du Real Bétis aurait déjà trouvé un accord pour rejoindre l’Inter Milan. Actuel leader de Serie A, le club d’Antonio Conte lui proposerait un contrat de 4 ans assorti d’un joli salaire de 2 millions d’euros par saison. De quoi refroidir les ardeurs de l’OL, qui n’est pas en mesure de lui proposer ce montant. Juninho devra donc partir à la recherche d’une nouvelle piste, si les Nerrazzuri passent à l’action.

 


 

Garcia a enfin changé, Daniel Riolo applaudit

Footradio.com

Dimanche soir, en clôture de la 32e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais a parfaitement répondu au LOSC, au PSG et à Monaco dans la course au titre.

Suite à un passage à vide, avec trois matchs sans victoire entre début mars et début avril, le club rhodanien a relancé la machine au meilleur des moments. Dos au mur après les succès des trois premiers du championnat un peu plus tôt dans le week-end, Lyon n’avait pas le droit à l’erreur au Groupama Stadium. Et pour une fois, l’OL n’a pas déçu. En étrillant Angers (3-0), grâce à des buts de Memphis Depay (21e, 83e) et Lucas Paqueta (41e), l’équipe de Rudi Garcia est revenue à une longueur du podium, tout en restant à cinq points du leader lillois. Un succès bien provoqué par Garcia, qui a enfin changé son système de jeu pour passer à un 4-2-3-1, bien mieux taillé aux qualités de son équipe en ce moment. Suffisant pour recevoir les félicitations de Daniel Riolo.


« Il y a eu quelque chose de neuf »


« C’est un visage de Lyon qu’on n’a pas vu depuis très longtemps. Il y a eu quelque chose de neuf qu’on appelait de nos vœux depuis très longtemps : le 4-2-3-1. Et est-ce qu’on n’a pas trouvé une bonne position pour Paqueta ? Il joue tout près de l’attaquant, dans une position un peu libre. Jusqu’à maintenant, il jouait plutôt dans un milieu à trois dans une position de 8. J’ai trouvé Paqueta très intéressant dans cette position de 10. C’est l’homme fort du moment. La doublette Caqueret – Guimaraes est bonne. Slimani en pointe, je suis d’accord. Car Memphis joue en 9 par défaut, il est meilleur sur un côté, ce n’est pas un pur 9. Et j’aime bien Slimani », a lancé, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui estime donc que l’OL doit garder cette nouvelle tactique pour réaliser un sprint final de folie dans la course à la Ligue des Champions.

 


 

Memphis Depay quitte Lyon, Riolo révèle pourquoi

Foot01.com

Buteur face au Red Star en milieu de semaine, Memphis Depay a remis ça avec un doublé contre Angers dimanche soir en clôture de la 32e journée de Ligue 1.

Positionné sur le côté gauche, l’international néerlandais de l’OL a brillé aux côtés de Lucas Paqueta et d’Islam Slimani dans le 4-2-3-1 dessiné par Rudi Garcia. Comme souvent ces dernières années, Memphis Depay semble présent au moment du sprint final décisif de la saison pour l’Olympique Lyonnais. Le Néerlandais a rarement déçu dans les moments qui comptent, et c’est précisément pour cette raison qu’il est un joueur aussi spécial à l’OL. De toute évidence, Memphis Depay manquera terriblement à Lyon la saison prochaine, alors que son départ ne semble plus faire aucun doute au vu de sa situation contractuelle. Libre au mois de juin, Depay n’a toujours pas prolongé et ne devrait pas le faire d’ici la fin de la saison selon Daniel Riolo, qui a indiqué dimanche soir sur RMC qu’il était persuadé que Memphis allait quitter notre Ligue 1 dans les semaines à venir.

« Cela me semble impossible qu’il y ait un revirement de situation dans le dossier Depay. Il peut partir libre et il va en profiter. Mais le problème, c’est qu’on a toujours eu le sentiment qu’il n’était que de passage à Lyon, à chaque fois qu’il a parlé, à chaque fois qu’il a évoqué sa carrière, il a toujours sous-entendu qu’il regardait ailleurs et qu’il n’était là que pour relancer sa carrière. C’est un joueur qui reste encore jeune, je pense qu’il peut s’imposer dans un grand club car il a vraiment beaucoup de qualités. Après, comment il vit la concurrence ? Ça, je n’en sais rien. Mais je crois vraiment qu’il va tenter d’aller au-dessus et qu’il va jouer la Ligue des Champions dans un club plus important que Lyon » a commenté Daniel Riolo, qui apprécie grandement le talent pur de Memphis Depay et qui ne le voit malheureusement pas rester en Ligue 1 cet été, quatre ans et demi après son arrivée en provenance de Manchester United pour moins de 20 ME.

 


 

Memphis Depay, le chant du cygne

Footmercato.net

En fin de contrat cet été, Memphis Depay va quitter l'Olympique Lyonnais. Mais ce dimanche, il a offert un véritable récital. Il lui reste six rencontres de Ligue 1 pour quitter son club en laissant un souvenir absolument génial.

Les supporters lyonnais pourront se targuer d'avoir vu à l'oeuvre pendant quelques saisons Memphis Depay. Très décevant contre le Red Star en Coupe de France en ce milieu de semaine avec sa nonchalance, le Néerlandais a rallumé la flamme ce dimanche soir contre Angers en inscrivant deux buts (3-0). Repositionné sur le côté gauche, alors qu'il était habitué à l'axe ces derniers temps, Memphis Depay a vu son influence n'être que grandissante.

« On pouvait presser haut avec nos attaquants grâce à la défense à trois d'Angers, on a eu des ballons sur les côtés et donc on a pu beaucoup toucher Memphis. Et quand on touche beaucoup le capitaine, on sait qu'il se passe des choses, des buts ou des passes décisives. Là, il a mis un doublé », s'est amusé son entraîneur, Rudi Garcia, en conférence de presse. Au cours de cette partie dominicale, il a touché 100 ballons et est le joueur qui a réussi le plus de passes dans le camp adverse (48).


Il lui reste six matches


«Nous savons que Memphis est notre joueur "différent". Il était à gauche, c'est vrai, mais quand on avait le ballon le coach lui a demandé de ne pas rester là, de beaucoup dézoner, de rentrer dans l'axe, de demander, de combiner... Il a fait un très grand match », a expliqué Bruno Guimarães, son coéquipier, après la rencontre. En face, du côté de l'entraîneur adverse, on était aussi subjugué, semble-t-il.

« On voit bien sur ce but que c'est le talent qui parle. Depay, vous pouvez le mettre où vous voulez, la différence, c'est le talent. Ce n'est pas tant une question de positionnement, c'est une question d'animation. Il est à gauche pour le replacement, mais il va où il veut. Il a été souvent dans l'axe, par exemple. Et sur son deuxième but, il est à droite... Il a surtout besoin de liberté », a analysé Stéphane Moulin. Avant de partir (pour Barcelone ?) libre de tout contrat cet été, Memphis Depay (34 matches, 18 buts - 9 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison avec Lyon) a encore six matches pour ravir ses supporters et décrocher, pourquoi pas, une place en C1 pour l'OL l'année prochaine.

 


 

Les 4 leçons à retenir de cette victoire lyonnaise maîtrisée

90min.com

Huit points derrière le leader lillois avant cette rencontre, l'OL devait à tout prix gagner ce dimanche soir contre Angers. Ils ont donc remplit leur mission en l'emportant logiquement 3-0 contre des Angevins loin d'être ridicules et reste donc au contact des leaders du championnat de Ligue 1.


4. Un Lopes impérial retrouvé


Le sauveur. Sans lui, le match aurait pu être très différent ce soir. Il a sorti des arrêts de grande classe tout au long du match. Anthony Lopes annonce la couleur de la soirée dès la première grosse occasion du match : il sort une magnifique parade face à Stéphane Bahoken (16e).

Concentré, le gardien portugais ne se fait pas avoir par Fulgini qui tente de le surprendre en enroulant une belle frappe depuis un angle très fermé et sort une belle claquette (27e). En seconde mi-temps, il reste vigilant sur une frappe de Mangani (62e). Une performance aboutie pour le gardien de la sélection portugaise.

À noter : Paul Bernardoni, malgré les trois buts encaissé par son équipe, a sorti le grand jeu ce dimanche soir.


3. Un changement de système gagnant !


L'Olympique Lyonnais reçoit Angers pour le compte de la 32e journée de Ligue 1, victoire impérative pour les Gones face à un adversaire à sa portée.

Rudi Garcia a décidé de changer de dispositif ce dimanche soir. Il opte pour un 4-2-3-1 avec Memphis Depay en position d'ailier gauche et Karl Toko-Ekambi au même poste à droite.

Alors que le match est plutôt équilibré, Lyon multiplie les centres par l'intermédiaire de ses deux ailiers alors qu'Angers tient bon. Mais à la 21ème minute, Memphis Depay trouve la faille avec une magnifique demi-volée. 20 minutes plus tard, alors qu'Angers pousse pour égaliser, Depay se positionne dans l'axe du terrain alors que Toko-Ekambi le remplace sur le côté gauche de l'attaque lyonnaise : ce dernier délivre un centre à ras de terre somptueux à Lucas Paqueta qui inscrit le but du 2-0 (41e).

En seconde mi-temps, l'attaquant camerounais montre beaucoup d'envie mais se retrouve trop souvent en position de hors-jeu. Pendant ce temps-là, la star néerlandaise continue sur sa lancée. Il inscrit un but absolument sublime avec un ballon piqué qui vient lober Paul Bernardoni (82e). Changement de dispositif réussi pour le tacticien lyonnais ce dimanche soir : le trio offensif de l'OL a fait valser les Angevins en permutant beaucoup.


2. Paqueta partout


Auteur du second but de l'Olympique Lyonnais (41e), Lucas Paqueta a été tout simplement flamboyant ce dimanche soir. Il est impliqué sur le premier but où il frappe sur le montant, ce qui emmène ensuite à l'ouverture du score de Memphis Depay, mais aussi sur le troisième but où il délivre une magnifique passe décisive pour la deuxième réalisation de l'attaquant néerlandais (82e).

Milieu de terrain, le Brésilien s'est aussi montré solide en défense et s'est procuré plusieurs occasions dangereuses comme sur sa frappe lointaine qui passe très près du cadre à la 57ème minute de jeu. Une performance qui pourrait presque être qualifiée de masterclass.


1. Lyon réaliste, Angers en manque de réussite


Jusqu'au premier but Lyonnais, le match a semblé plutôt équilibré. Le SCO Angers a de bons coups même si Lyon contrôle la possession. Bahoken obtient la première grosse occasion du match mais Lopes la repousse (16e).

Memphis Depay inscrit donc le premier but de ce match (21e). Angers veut à tout prix revenir dans la rencontre et pousse après cette ouverture du score : Fulgini tente sa chance de loin (27e). On a l'impression que le tendance s'est inversée mais Paqueta creuse l'écart avec le deuxième but lyonnais (41e).

Les Angevins sont déterminés juste avant la mi-temps: Fulgini délivre une magnifique passe pour Bahoken qui tire dans le petit filet du portier portugais (44e) puis une minute plus tard ce même Fulgini frappe à quelques centimètres du but de l'Olympique Lyonnais (45e). Malgré tout, les équipes repartent aux vestiaires avec ce score de 2-0. En deuxième mi-temps, les Angevins se montrent déterminés mais manquent de réalisme en face du but.

Stéphane Moulin, entraîneur du SCO, fait même entrer trois nouveaux joueurs offensifs d'un coup (60e), les intentions sont claires. Mais Angers se montre encore une fois trop timide, ils encaissent un nouveau but à la 82ème minute ce qui scelle le sort de ce match.

 


 

33 M€, Lacazette parti pour écœurer Lyon ?

Foot-sur7.fr

À un an de la fin de son contrat, Alexandre Lacazette pourrait quitter Arsenal cet été. En cas de transfert chez un cador espagnol, l’ancien de l’ OL pourrait priver les Gones d’un gros chèque cet été.

Un temps annoncé à l’AS Monaco, Alexandre Lacazette pourrait plutôt découvrir la Liga la saison prochaine. L’ancien de l’Olympique lyonnais affiche un bel état de forme ces dernières semaines. Dimanche, il a d’ailleurs inscrit un doublé lors de la victoire des Gunners (0-3) sur la pelouse de Sheffield United. De quoi réjouir les prétendants espagnols de l’attaquant tricolore (16 sélections/3 buts). Selon Todos Fichajes, l’ancien lyonnais plait à l’Atlético Madrid et au FC Séville. Dans la capitale espagnole, il pourrait prendre la place de Moussa Dembélé, prêté avec option d’achat par les Gones. Les Colchoneros misaient sur le numéro 9 lyonnais pour oublier le départ de Diego Costa. Mais celui-ci est à la peine avec le leader de Liga.


Lyon privé d’un chèque de 33 M€


Depuis sa signature à l’Atlético Madrid, Moussa Dembélé ne s’est pas encore montré décisif en quatre apparitions. Victime d’un malaise vagal à l’entraînement il y a quelques semaines, il a raté les trois derniers matchs du club madrilène. Ce qui n’augure rien de bon pour son avenir en Espagne. L’Atlético pourrait le refourguer à l’ OL qui se retrouverait alors privé de 33 millions d’euros représentant le montant de l’option d’achat de Dembélé. Courtisan de Lacazette lorsqu’il flambait sous le maillot des Gones, Diego Simeone pourrait donc l’accueillir cet été. À moins qu’Arsenal ne décide de conserver son frenchie…

 


 

Un crack de L2 les rend tous fous !

Butfootballclub.fr

Auteur d’une saison des plus prometteuses du côté du Valenciennes FC, Ismaël Doukouré (17 ans) attire déjà une liste de prétendants des plus impressionnantes.

Le prochain mercato risque de voir plusieurs mouvements entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Au-delà du Brexit, le championnat de France est fortement impacté par les conséquences de la crise sanitaire et il ne serait pas étonnant d’assister à une forte dominance d’échanges hexagonaux à moindre frais.

Dans ce cas de figure, le cas d’Ismaël Doukouré (17 ans) pourrait être privilégié. Selon La Voix du Nord, le défenseur central du Valenciennes FC attire déjà bon nombre de prétendants en vue du mercato estival. Pêle-mêle : l’OL, l’OM, le LOSC, le Stade Rennais, l’OGC Nice, le RC Strasbourg, le FC Barcelone, Leicester, Arsenal et Everton !


« Comme Upamecano, il a une mentalité de travail »


« Il a de grandes qualités dans les duels, il rayonne dans ce jeu-là. Et comme Dayot Upamecano, il a une mentalité de travail, souligne son ancien entraîneur en U17 Olivier Bijotat. Ces joueurs adorent s’entraîner, jouer et se développer. Son potentiel technique est plus affiné, plus subtil, plus délié. Il a une grande qualité de relance courte et longue. Et sur coup de pied arrêté, son jeu de tête peut débloquer des situations. »

 


 

Coupe de France : France Télévisions choisit OL-Monaco

Lequipe.fr

Si Eurosport retransmet l'intégralité de la Coupe de France, France Télévisions sélectionne, à chaque tour de la compétition, une affiche pour une diffusion en clair sur ses antennes. Pour les quarts de finale, France Télé a fait son choix et ce sera Lyon-Monaco, programmé le mercredi 21 avril à 21h10 sur France 3.

Eurosport diffusera donc en exclusivité les trois autres quarts de finale, à partir du mardi 20 avril avec Rumilly Vallières-Toulouse et Canet-en-Roussillon - Montpellier. Le mercredi 21 avril, outre sa codiffusion de l'affiche de France Télévisions, la chaîne payante proposera PSG-Angers à 18h45.

 


 

Aouar à Liverpool, la rumeur enfle

Foot01.com

Absent face à Angers dimanche soir, Houssem Aouar fait davantage parler de lui dans l’optique du mercato que pour ses prestations avec l’OL.

L’international français disposait d’un bon de sortie accordé par Jean-Michel Aulas l’été dernier. Courtisé avec assiduité par la Juventus Turin, il n’avait finalement pas rejoint la Vieille Dame, en dépit de négociations très avancées entre les différentes parties. L’été prochain, la Juventus pourrait tenter sa chance de nouveau. Mais le club dont Andrea Pirlo est l’entraîneur sera confronté à une rude concurrence britannique. Manchester City a manifesté son intérêt à plusieurs reprise via son entraîneur Pep Guardiola au cours des derniers mois. Selon les informations du Liverpool Echo, les Reds de Jürgen Klopp sont également sur les rangs, alors que se prépare une véritable révolution du côté d’Anfield la saison prochaine.

Le média croit savoir que Liverpool souhaite considérablement régénérer son effectif lors du prochain mercato, alors que les coéquipiers de Mohamed Salah occupent une très décevante sixième place et sont en passe d’être éliminés de la Ligue des Champions en quart de finale par le Real Madrid. C’est ainsi que Jürgen Klopp aimerait redynamiser son milieu de terrain avec Houssem Aouar, un joueur au profil très technique qui plaît grandement au manager allemand. Preuve qu’une réelle révolution se prépare à Liverpool, plusieurs autres joueurs sont ciblés : Ismaïla Sarr (Watford), Timo Werner (Chelsea), Jamal Lewis (Norwich City), Kalidou Koulibaly (Naples), Ben White (Leeds United) ou encore Harvey Barnes (Leicester) et Diego Carlos (Séville). Bien évidemment, tous ces joueurs ne rejoindront pas Liverpool au mercato estival mais la très longue liste de souhaits de Jürgen Klopp prouve qu’un grand changement est souhaité par l’entraîneur allemand. Cela concerne donc Houssem Aouar, mais visiblement pas Memphis Depay, oublié par le média local de Liverpool alors que son nom avait pourtant circulé du côté des Reds il y a quelques semaines.

 


 

Nicolo Rovella, la nouvelle cible de Juninho ?

Foot01.com

Déjà très fourni au milieu de terrain avec Caqueret, Thiago Mendes, Bruno Guimaraes ou encore Paqueta, l’OL ciblerait maintenant Nicolo Rovella.

Très friand des milieux de terrain à la technique aiguisée, Juninho apprécie grandement le profil de l’Italien de 19 ans prêté par la Juventus Turin au Genoa jusqu'en juin 2022. Utilisé à 15 reprises en Série A cette saison, le natif de Segrate est encore abordable financièrement et visiblement, l’OL aimerait en profiter pour le recruter avant qu’il n’explose totalement. C’est tout du moins son agent Beppe Riso qui a dévoilé cette information dans les colonnes de Tuttosport. L’Olympique Lyonnais ne serait d’ailleurs pas le seul club intéressé puisque l’Atlético de Madrid et l’Inter Milan sont également évoqués par cet agent très bavard…

Prêté par la Juve jusqu'en 2022

« C’est un gars différent, il a une intelligence supérieure à la moyenne » indique son agent, très élogieux, avant de poursuivre. « Il est jeune, mais il a une grande personnalité et a tout d’un vrai grand joueur. De nombreux clubs le suivent : Lyon, l’Atlético de Madrid, l’Inter Milan. La Juventus Turin le suit tous les week-end. On verra ce qui est le mieux pour lui à l’avenir. La perspective de le voir en concurrence avec les milieux de la Juventus la saison prochaine ne me fait pas peur. Je connais bien Nicolo, plus le niveau est élevé, plus il est excité et performant ». Reste maintenant à voir si Nicolo Rovella, dont le retour à la Juve n'et pas prévu avant 2022, saura se faire une place à l'avenir chez les Bianconeri contre Arthur, Rabiot ou encore Betancur, ou si son agent très disert fera finalement le choix de lui trouver un nouveau club. En cas de transfert à Lyon, le joueur prêté au Genoa devra également redoubler d’efforts car il ne sera pas simple de déloger des joueurs tels que Caqueret, Thiago Mendes, Bruno Guimaraes ou encore Lucas Paqueta même si le Brésilien semble plus à l’aise dans un rôle de meneur de jeu désormais.

 


 

Christophe Galtier et l'OL proches d'un accord ?

Francefootball.fr

Christophe Galtier sera-t-il toujours l'entraîneur du LOSC la saison prochaine ? Pas sûr. Les contacts avec l'OL seraient en tout cas plus engagés qu'on ne le pense... Explications.

Ce n'est pas un scoop, Christophe Galtier est sur la short-list de l'Olympique Lyonnais en cas de départ de l'entraîneur Rudi Garcia, dont le contrat arrive à expiration en fin de saison. La rumeur l'envoie aussi du côté de Nice et de quelques autres destinations plus ou moins exotiques et plus ou moins confirmées. Ce qui est plus confidentiel, c'est que l'affaire serait bien plus engagée qu'on ne le pense avec l'OL. Les deux parties seraient apparemment proches d'un accord qui ferait de l'ancien entraîneur de Saint-Étienne le nouveau coach de Lyon, petite coquerie du destin.
 
Après les Verts et le LOSC, Galtier trouverait là le moyen de poursuivre sa montée en gamme dans un des clubs français les plus en vue, récoltant les fruits de son excellent travail (il a été désigné «Meilleur entraîneur français de l'année» par les anciens lauréats, réunis au sein du jury de France Football en 2019, et a également remporté le Trophée UNFP de la catégorie en 2013 et 2019, élu par ses pairs).

Lille n'est pas encore prêt

Le problème, c'est que côté lillois, on compte sur Galtier pour la saison prochaine, et que tout le monde au sein du LOSC ne semble pas vraiment avoir conscience de l'éventualité et même de l'imminence d'un départ dans une poignée de semaines. Selon nos informations, le club nordiste n'a encore contacté personne pour lui succéder, pas franchement convaincu de la nécessité de se lancer dans un tel processus pour le moment.
 
Engagé dans la course au titre, Lille, auteur d'une saison remarquable, a évidemment d'autres préoccupations. Mais si le départ de Galtier se confirme, il lui faudra également rapidement penser à l'avenir et trouver l'architecte qui portera son projet pour les prochaines années. Histoire de perpétuer l'héritage que laissera Christophe Galtier.

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 11 Avril // OL 3-0 Angers : L'After

 

Last modified on lundi, 12 avril 2021 18:38