L'actu du Vendredi 9 Avril

L'actu du Vendredi 9 Avril

Voir aussi... L'actu du Jeudi 8 Avril // Red Star 2-2 (4-5 tab) OL : L'After

Vidéo : Zoom sur Paqueta contre Red Star

Twitter

 


 

Lyon en crise, un seul joueur échappe aux critiques

Foot01.com

A l’arrêt en Ligue 1, l’Olympique Lyonnais a enchainé les matchs nuls ces dernières semaines contre l’OM, Reims ou encore Lens.

Jeudi soir, c’est en Coupe de France que l’équipe de Rudi Garcia a galéré. L’OL était pourtant opposé à une modeste équipe de troisième division, le Red Star. Mais c’est seulement au bout des tirs au but que les Gones ont décroché leur qualification. Logiquement, les critiques pleuvent après ce match décevant de la part de l’Olympique Lyonnais sur la pelouse synthétique du Red Star. Un joueur échappe cependant aux critiques, il s’agit de Lucas Paqueta. Buteur contre Lens en championnat samedi soir, le Brésilien a remis ça contre le Red Star. Une efficacité nouvelle qui lui a valu les compliments de David Berger sur l’antenne de Canal +.

« Ce n’est pas la première fois que l’OL montre ce visage, c’est récurrent, ils ont des trous d’air. Les matchs ne sont jamais aboutis, c’est toujours une mi-temps aboutie au maximum. Il se font peur, il y a peut-être de l’excès de confiance, je ne sais pas. Il y a eu une période entre octobre et décembre où ils étaient étincelants mais avant cette période et maintenant, le bilan est terrible. En championnat, ils restent sur deux victoires en sept matchs, là ils ne gagnent pas dans les 90 minutes contre le Red Star… Depay n’a pas été bon en Coupe de France, il a été transparent. En revanche, Paqueta a été très bon, c’est lui qui offre le deuxième but en plus de marquer le premier. On se rend compte qu’en ce moment, il est le seul joueur à ne pas décevoir. La fameuse « KTM » ne marque plus, ceux qui ont la chance de pouvoir s’insérer dans le milieu de terrain ou en attaque ne saisissent pas leur chance » a jugé le journaliste de la chaîne cryptée, déçu par les prestations individuelles des joueurs de l’OL et relativement inquiet pour la suite des événements malgré la très belle forme de Lucas Paqueta.

 


 

Traité de Beckenbauer, Diomandé réveille les anti-Garcia

Foot01.com

Face au Red Star en huitième de finale de la Coupe de France, Rudi Garcia avait fait le choix de préserver Jason Denayer et de titulariser Sinaly Diomandé.

Rarement décevant lorsque Rudi Garcia lui a fait confiance cette saison, l’international ivoirien de 19 ans a été la cible de son entraîneur au cours de la première mi-temps. Sur une action totalement anodine, Rudi Garcia s’est violemment emporté contre Sinaly Diomandé, à qui il reprochait de trop porter le ballon et de ne pas avoir fait la passe plus rapidement à un coéquipier. « Il fait chier à porter comme ça, à chercher comme Beckenbauer putain » a notamment hurlé Rudi Garcia, dont les propos ont été captés par les micros d’Eurosport.


Les supporters à la défense de Diomandé


Au lendemain de la qualification laborieuse de l’Olympique Lyonnais sur la pelouse synthétique du Red Star, cette scène fait beaucoup réagir. Et dans leur majorité, les supporters rhodaniens ont pris la défense de Sinaly Diomandé face aux critiques de Rudi Garcia. « Beckenbauer c'est devenu une insulte dans la bouche de Garcia » peut-on notamment lire sur Twitter. D’autres messages de défense envers Sinaly Diomandé ont par ailleurs fleuri.

« Ça fait plus de 10 fois que je vois la vidéo, 10 fois qu’elle m’énerve », « En 2021... surtout que Diomande a large les capacités techniques pour ressortir propre... le mec derrière il veut des bouchers qui balancent devant... hâte qu’il se tire de Lyon », « Anti-football club » ou encore « Apparemment les défenseurs du maracana ça ne plait pas à Garcia » pouvait-on lire. De toute évidence, Rudi Garcia sera interrogé sur cette scène à l’occasion de sa prochaine conférence de presse, samedi en marge du match de dimanche soir contre Angers en Ligue 1. Un match que, sauf surprise, Sinaly Diomandé devrait démarrer sur le banc au profit de Marcelo et de Jason Denayer.

 

 


 

La liste des prétendants s'allonge pour Andersen

Footmercato.net

Joachim Andersen (24 ans) revit en Premier League. Son prêt à Fulham est une réussite (25 titularisations en championnat, 1 but). Et sa cote grimpe en flèche en Angleterre. Selon les informations du Telegraph, outre Tottenham, Manchester United et Leicester City sont également intéressés.

Un club anglais a même réalisé une approche «très sérieuse» auprès de l'Olympique Lyonnais, avec qui l'international danois (4 capes) est encore sous contrat jusqu'en juin 2024, explique le sérieux quotidien anglais, précisant que les Gones, qui attendent la fin de la saison pour prendre une décision définitive à son sujet, attendraient au moins 30 M€ pour le lâcher cet été.

 


 

« Dramatiques, indignes », Domenech accuse les Lyonnais

Football365.fr

Ancien de l'Olympique Lyonnais, Raymond Domenech est affligé par le spectacle offert ce jeudi par son ex club face au Red Star en Coupe de France.

Depuis un mois, les performances de l’Olympique Lyonnais inquiètent. Seulement deux victoires lors de leurs cinq dernières sorties (à chaque fois en Coupe de France) pour les hommes de Rudi Garcia, et des prestations qui ne convainquent pas. Observateur attentif d’une équipe dont il a porté les couleurs sept saisons durant (1970-1977), Raymond Domenech n’a que très peu gouté le spectacle offert ce jeudi par l’OL, vainqueur dans la douleur du Red Star en 8e de finale de la Coupe de France (2-2, 5 tab à 4).

Consultant pour la chaîne L’Équipe, l’ancien sélectionneur tricolore n’a pu que constater les faits avec une tristesse teintée d’une pointe d’agacement : « J’avoue que j’ai tremblé. Mais cette équipe de Lyon en ce moment… Mener 2-0 et arriver à se faire remonter par le Red Star, c’est dramatique. » Raymond Domenech a alors tenté de chercher des excuses aux Gones, mettant ironiquement en avant la nature du terrain (synthétique), les joueurs perturbés par leur futurs transferts, avant de répéter le caractère « dramatique » de la prestation lyonnaise.


Manque de dignité


L’attitude des protégés de Rudi Garcia au moment de la victoire a également particulièrement énervé le consultant. Après le tir au but vainqueur de Karl Toko-Ekambi, les Lyonnais ont hurlé de joie en levant les bras au ciel pour se précipiter vers leur partenaire. Un manque de modestie condamnable pour Raymond Domenech : « Je pense qu’ils auraient pu avoir un peu de dignité. Ce n’était pas la peine de montrer une joie extrême en se qualifiant dans ces conditions. Je comprends mais j’ai du mal. » Quant à l’OL, il affrontera Angers ce dimanche (21h, 32e journée de Ligue 1), avec l’obligation de l’emporter pour rester dans la course au titre.

 


 

Cette énorme annonce sur l’avenir de Karim Benzema

Le10sport.com

Alors qu’un retour de Karim Benzema à Lyon est une hypothèse fréquemment éventualité, son ancien agent a fermé la porte à cette éventualité.

Arrivé au Real Madrid à l’été 2009 en provenance de l’OL, Karim Benzema est devenu l’un des meilleurs avant-centre du monde au sein du club de la capitale espagnole. En effet, il est toujours parvenu à se défaire de ses concurrents avant de se muer en le compagnon de route idéal de Cristiano Ronaldo, les deux hommes permettant aux Merengue de remporter quatre Ligue des Champions entre 2014 et 2018. Et depuis le départ de l’international portugais, l’ancien joueur de l’OL s’est définitivement imposé comme le véritable patron du secteur offensif du Real Madrid. Seulement voilà, son avenir au sein de la Casa Blanca fait actuellement l’objet d’incertitudes dans la mesure où son contrat actuel expirera le 30 juin 2022.


« Il est plus proche de signer une prolongation au Real Madrid que de revenir à Lyon »


Dans ce contexte, il a parfois été annoncé que Karim Benzema pourrait éventuellement quitter le Real Madrid afin d’effectuer son grand retour à l’OL, là où tout a commencé pour lui. Seulement voilà, mauvaise nouvelle pour les supporters lyonnais, le buteur de 33 ans serait maintenant tout proche de prolonger son contrat au sein du club entrainé par Zinedine Zidane à en croire son ancien agent, Karim Djaziri. « Oui, j’ai dit que Karim Benzema avait très envie de revenir à Lyon, qu’il avait dans un coin de sa tête l’envie de revenir un jour car c’est son club et sa ville. Mais aujourd’hui, il est plus proche de signer une prolongation au Real Madrid que de revenir à Lyon ! (…) Si Karim Benzema peut encore durer plusieurs années au top comme Ronaldo ou Zlatan ? S’il n’a pas de pépin, il va encore rester au minimum 4-5 ans au très haut niveau ! », a lâché Karim Djaziri dans un entretien accordé à Made In Foot. Reste maintenant à savoir si cela enterrera définitivement le scénario d’un retour à l’OL pour Karim Benzema, un club pour lequel son attachement demeure éternel.

 


 

Tops et Flops de la douloureuse qualification lyonnaise

90min.com

La Coupe de France reprenait ses droits, avec sa magie qui va avec. Les Audoniens accueillaient l'Olympique Lyonnais pour les huitièmes de finale de Coupe de France. Un scénario rocambolesque, qui s'est soldée par une victoire lyonnaise lors de la séance de tirs au but (2-2, 4-5 TAB).

Les Tops

1. Le maestro Paqueta

Le milieu brésilien a livré une masterclass. Sa technique a fait la différence dans un match compliqué sur le papier.

Habituellement utilisé en tant que relayeur par Rudi Garcia, l'entraineur lyonnais a décidé de le titulariser en tant que meneur de jeu. Un choix payant, Paqueta a délivré les siens peu avant l'heure du jeu, sur une erreur de relance du gardien audonien (28e), il récidive avant la mi-temps en offrant un caviar à Memphis Depay (45e)

La recrue du mercato estival donne pleinement satisfaction aux dirigeants lyonnais, il fait partie clairement du nouveau projet des Gones.

2. Un Red Star renversant

Les Audoniens ont montré de grandes ressources pour renverser la situation, ils réitèrent le même scénario que face aux Lensois (Victoire 3-2). Mené 2-0 logiquement par des Lyonnais convaincants, le Red Star est revenu avec un tout autre visage. Vincent Bordot a réussi à remotiver sa troupe, un discours qui a totalement réveillé le pensionnaire de National.

Malgré la cruelle défaite, les coéquipiers de Cheikh N'Doye peuvent être fiers de leur parcours, et de ce match qui doit servir pour la fin de saison.

3. Jimmy Roye l'homme de la révolte

L'ancien Niortais a livré une prestation XXL. Le milieu de terrain a relancé totalement son équipe dès le retour des vestiaires. Une offrande pour le buteur maison Pape Ba, avant le chef d'œuvre de cette rencontre : un coup franc exceptionnel qui s'est logé dans la lucarne de Pollersbeck.

Sa performance digne des plus grands, a permis aux Parisiens d'accrocher l'ogre lyonnais et de s'offrir une séance tirs au but. Malheureusement, scénario cruel avec une défaite à la clé, mais encourageant pour la remontée en Ligue 2.

Les Flops

4. L'erreur de Raphael Adiceam

Le portier du Red Star avait la pression avant cette rencontre, auteur d'une très bonne prestations face à Lens, le niveau était plus élevé ce soir. D'entrée, Adiceam n'a pas rassuré sa défense avec des sorties peu convaincantes. La natif d'Argenteuil, qui a rejoint le club la saison dernière, a mis du plomb dans l'aile les espoirs des Audoniens. Le dernier rempart n'est jamais rentré dans sa rencontre.

Très peu utilisé cette saison, seulement 10 titularisations en 27 matchs, son manque de confiance s'est fait ressentir sur cette partie.

5. Le relâchement lyonnais

L'Olympique Lyonnais s'est mis dans les meilleurs conditions, menant pourtant par deux buts d'écart à la mi-temps. Les hommes de Rudi Garcia se sont sûrement vus trop beau à l'entame du second acte. Un relâchement parfaitement exploité par les Audoniens. Le technicien français n'a pas réussi à maintenir le même état d'esprit que dans le premier acte.

Une intensité pas au niveau d'un match de Coupe de France, qui aurait pu coûter la qualification des Gones. Lyon a pour objectif de remporter ce trophée qui lui échappe depuis 2012.

6. Un Cherki invisible

La jeune pépite lyonnaise a déçu pour sa rare titularisation, une prestation décevante face à un adversaire à sa portée. Homme fort des Gones dans cette compétition, avec 3 réalisations en autant de rencontre, l'ailier droit n'a fait aucune différence sur son coté, revenant souvent dans l'axe et ralentissant le jeu.

C'était une bonne occasion pour lui de se montrer aux yeux de son entraineur. Agé seulement de 17 ans, Cherki a encore une bonne marge de progression dans son jeu pour devenir un titulaire régulier.

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

OL - Angers : Mikaël Lesage au sifflet

OL.fr

L’arbitre de 46 ans a été choisi pour diriger la rencontre ente l’OL et Angers en clôture de la 32ème journée de Ligue 1 Uber Eats.

L’officiel originaire de Basse-Normandie compte près de 300 matches à son actif dont plus de la moitié en Ligue 1. Cette saison il déjà arbitré 14 rencontres de championnat dont deux fois l’OL : à Lille (1-1) et à Rennes (2-2). Il a distribué au total 57 cartons jaune et 4 cartons rouge. En revanche, les Angevins ne l’ont pas encore croisé pour le moment.

 


 

Garcia a déjà mis la main sur le successeur de Depay

Butfootballclub.fr

Memphis Depay sans doute partant au mercato, Rudi Garcia semble avoir déjà mis la main sur son successeur à la pointe de l’attaque de l’OL : Lucas Paqueta.

Rudi Garcia ne sera plus l’entraîneur de l’OL la saison prochaine. Le sort de l’actuel coach des Gones est en effet scellé depuis plusieurs semaines mais cela ne l’empêche pas de finir la saison en trombe avec la L1 et la Coupe de France en ligne de mire. Hier, l’OL s’est ainsi qualifié en quarts de finale grâce à son succès étriqué sur le Red aux tirs au but (2-2, 5 tab 4).

L’ancien entraîneur de l’OM a vu quelques défaillances dans son équipe mais a été satisfait par la prestation de Lucas Paqueta... passeur et buteur avec le n°9 dans le dos. « Il nous manquait du monde, il était plus offensif et cette position lui va bien derrière l’attaquant, a-t-il analysé. Mais même quand il est milieu, il est très offensif. »


Paqueta est le plus décisif du moment à l'OL


Face à l’hécatombe qui touche son secteur offensif, le coach de l’OL a testé Paqueta dans des positions d’attaquant, cette semaine à l’entraînement, et il a même songé à l’aligner numéro 9, dans l’optique d’épargner la pelouse synthétique à Memphis Depay.  Le Brésilien est l’homme qui pèse dans un OL en souffrance, actuellement. Sur les huit derniers matches, il a été directement impliqué sur 6 buts (4 réalisations, 2 passes décisives). Suffisant pour le voir monter d’un cran durablement ?

 


 

Le terrain du Red Star, Garcia agacé

Maxifoot.fr

Grand favori de la rencontre contre le Red Star (2-2, 5-4 tab) jeudi, l’Olympique Lyonnais s'est fait bousculer et n'a pu assurer sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France qu'après une séance de tirs au but. Satisfait du scénario final, l’entraîneur des Gones Rudi Garcia a critiqué les conditions de jeu observées dans l’antre du club francilien.

"Ce terrain ne permet pas de jouer au football, un terrain synthétique ce n’est pas du football. J’étais content de revoir le Stade Bauer, j’adore le Red Star, mais laisser jouer un huitième de finale de Coupe de France sur un synthétique, je pense que c’est un manque de respect pour les professionnels qui peuvent se blesser. Le danger n’est pas le synthétique en lui-même, mais le fait de passer de l’herbe au synthétique. Je n’en ai pas parlé aux joueurs avant le match, mais je suis content de ne pas avoir de blessé", a déploré le coach Lyonnais en conférence de presse après la rencontre.

 

 

Voir aussi... L'actu du Jeudi 8 Avril // Red Star 2-2 (4-5 tab) OL : L'After

 

Last modified on vendredi, 09 avril 2021 19:54