L'actu du Dimanche 4 Avril

L'actu du Dimanche 4 Avril

Voir aussi... L'actu du Samedi 3 Avril // Lens 1-1 OL : L'After

Après Lens – OL : 3 questions à Jason Denayer

OL.fr

Quelques secondes après le coup de sifflet final qui a entériné le match nul de l’OL à Lens, Jason Denayer s’est exprimé pour évoquer la mauvaise passe de son équipe.

« Jason, quel sentiment prédomine après ce match nul à Lens ?

C’est une contre-performance. On n’a pas joué notre jeu. Il nous manque ce qu’on avait au début de saison, c’est-à-dire notre force collective que ce soit devant ou derrière. Aujourd’hui, c’est encore une preuve que sans cela on ne pouvait pas jouer notre meilleur jeu.
 
Comment l’expliquer ?

C’est difficile à dire quelles en sont les raisons sinon on les aurait déjà rectifiées. C’est à nous de se parler, de faire le nécessaire pour retrouver ces ingrédients au plus vite.
 
Ce match nul est-il un tournant pour la fin de saison ?

Je ne dirais pas cela. Je pense que tout est encore possible, que ce soit pour le podium ou pour autre chose. Il faut continuer d’y croire. C’est à nous de mettre tout en place pour revenir à notre niveau et retrouver des performances qui nous permettent d’enchainer les victoires. Même si on est décrochés au classement, cela ne nous empêche pas de revenir, de gagner le plus de matchs possibles. »

 


 

Le constat amer de Garcia sur la course au titre !

Le10sport.com

Tenu en échec face à Lens, l'OL est descendu à la quatrième place du classement, mais a surtout perdu des points précieux dans la course au titre. Rudi Garcia a appelé à l'humilité.

Jusqu'à maintenant, l'OL était parvenu à rester au contact de ses concurrents directs dans la course au titre. Mais c'était sans compter ce match nul, accroché sur la pelouse du RC Lens (1-1), qui n'a fait qu'éloigner les Lyonnais, qui ne figurent même plus sur le podium de la Ligue 1. Alors que l'OL pointe à six points du LOSC, leader, Rudi Garcia n'a pas mâché ses mots en conférence de presse d'après-match, dans des propos rapportés par RMC Sport : « On est certainement les perdants de ce week-end donc faisons en sorte d'être les gagnants sur les sept prochains week-ends, lance toutefois Rudi Garcia en conférence de presse. On est tombé du podium, on va être chasseur face aux trois autres équipes devant et heureusement on va en affronter deux (Lille et Monaco, ndlr). Mais on fait une mauvaise opération ce soir. Quand on est quatrième, on va garder l'humilité de ne pas parler de titre. ».


Les offensifs ciblés


« On voulait gagner et on n’a pas su le faire car on a manqué d’efficacité dans les zones de vérité,
a pesté Garcia en conférence de presse. On a eu beaucoup de face-à-face, on a manqué d’habileté et d’un caractère suffisamment tueur. Je pense que ça se résume à ça. Ça va revenir, ce qui compte c’est d’avoir les occasions. »

 


 

Vidéo : Zoom sur Paqueta contre Lens

Twitter

 


 

Des menaces de mort sur les réseaux des lyonnais

Twitter

 


 

Une statistique accablante contre Rudi Garcia

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais a un trou d'air au pire moment en Ligue 1. Et la qualification pour la Ligue des champions est désormais loin d'être acquise, ça remue de nouveau concernant Rudi Garcia.

Alors même que son avenir à l’Olympique Lyonnais est loin d’être assuré, puisque Jean-Michel Aulas affirme toujours ne pas avoir tranché, Rudi Garcia sait pertinemment que si l’OL ne se qualifie pas pour la prochaine Ligue des champions il risque de rejoindre le FC Pôle Emploi en fin de saison. Et le match nul concédé samedi à Lens ne fait pas les affaires de Lyon, et donc pas non plus celles de son entraîneur. Après avoir réussi à faire de l’OL un candidat sérieux au titre de champion de France, Rudi Garcia semble avoir perdu le fil, et la série actuelle de l’Olympique Lyonnais le confirme puisque l’OL n’est plus sur le podium de la Ligue 1 pour la première fois depuis la 13e journée de championnat. Pire encore, Lyon n’a gagné que deux matchs lors des sept dernières rencontres de Ligue 1 et compte un point pris lors des trois matchs que le club vient de jouer. Un rythme qui n’est pas celui d’une équipe qui vise le titre et même une place européenne.

A titre personnel, et comme le constate le compte @Statsdufoot, Rudi Garcia commence à devenir l’un des pires entraîneurs de l’Olympique Lyonnais si l’on s’en réfère uniquement aux points pris. « Rudi Garcia compte 92 points après 50 matchs sur le banc avec l’OL en Ligue 1. Il faut remonter à Bernard Lacombe en 1998 pour voir un entraîneur fait pire dans l'élite à ce stade de la compétition avec le club lyonnais (83 pts) », explique le média spécialisé. Comparaison n'est pas raison, puisque Rudi Garcia a tout de même mené l'OL dans le dernier carré de la Ligue des champions, mais forcément cela ne plaide pas en sa faveur pour une éventuelle prolongation de contrat.

 


 

Lyon n’est pas mort, Julien Huët calme les désespérés

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais n’a pu faire mieux que match nul (1-1) ce samedi soir sur la pelouse du RC Lens. Le club rhodanien n’est officiellement plus le podium de la Ligue 1.

Les supporters de l’OL ont de quoi se montrer inquiets pour leur club en cette fin de saison. Les hommes de Rudi Garcia font en effet du surplace en Ligue 1 depuis quelques semaines, eux qui n’ont pris que 6 points lors des 5 derniers matchs. Une série loin des objectifs de titre ou de podium des Gones. Si certains observateurs se veulent très pessimistes pour l’Olympique Lyonnais, c’est encore loin d’être le cas pour Julien Huët, qui ne veut pas céder au désespoir.


“Lyon a largement encore la possibilité de finir sur le podium”


Sur son compte Twitter, le journaliste a fait son constat de la situation à Lyon. “La dynamique n’est pas bonne mais, à entendre la majorité, j’ai l’impression que l’OL a perdu 4-0. Lyon a largement encore la possibilité de finir sur le podium. Le titre, par contre, a du plomb dans l’aile. Mais que dira-t-on avant OL-LOSC si d’ici là l’OL bat Angers et Nantes ?”, a notamment indiqué Julien Huët, qui sait que beaucoup de choses peuvent encore se passer d’ici à la fin de la saison. Lors de la prochaine journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais recevra Angers dimanche prochain au Groupama Stadium. Un autre match qui s’annonce piège pour les hommes de Rudi Garcia.

 


 

Les 5 leçons à retenir du point sauvé par les Gones

90min.com

L'Olympique Lyonnais a réussi à décrocher le nul face au RC Lens ce samedi soir (1-1), au Stade Bollaert, pour le compte de la 31e journée de Ligue 1. Réussi, oui, puisque l'égalisation des Gones est intervenu à la 81e minute de jeu, après avoir connu un match complexe, à cause notamment d'une ligne offensive décevante.

1. Lyon n'a presque pas supporté la pression

Monaco qui a étrillé Metz en début d'après-midi (4-0), puis Lille qui bat le PSG (1-0) dans la foulée. Il ne pouvait pas y avoir pire scénario pour l'Olympique Lyonnais avant de jouer sa rencontre de cette 31e journée de Ligue 1 .

Son adversaire, le RC Lens, joue plus libéré depuis le début de la saison. Ce n'était vraiment pas la bonne équipe à prendre ce week-end. Et les choses ont mal tourné. En première période, il y a eu par exemple un pénlaty non-sifflé, puis un but (logiquement d'après le réglement, inexpliquablement d'après le bon sens) refusé côté Lensois.

Dans le contenu, les Gones ont finalement eu le ballon plus souvent et se sont procurés plus d'occasions que les Sang et Or. Mais les joueurs du Pas-de-Calais ont été plus efficaces et plus séduisants que les Rhodaniens. Clairement.

2. Quand Memphis Depay n'est pas dedans...

Même si l'OL n'est pas complètement "Depay dépendant", les performances de son capitaine sont primordiales pour aller chercher des victoires. Et le problème ce samedi, c'est que le Néerlandais n'était pas dedans.

Dans le jeu, peu d'espace lui ont été accordés. Résultat, la frustration est remontée et il a passé la majeure partie de son temps à discuter avec ses coéquipiers ou son coach.

Sur les rares ballons négociées, il s'est souvent précipité ou, n'étant pas dans les meilleures dispositions psychologiques, n'a pas fait les bons choix. Un match à oublier.

3. Kadewere et Toko-Ekambi n'ont pas pris le relais

Ce qui aurait pu sauver l'OL, ce sont les deux autres offensifs titulaires, à savoir Tino Kadewere et Karl Toko-Ekambi. Sauf que les deux ailiers n'ont pas su se montrer décisif également.

Ils ont chacun eu deux grosses opportunités. Plus deux belles occasions pour Depay, cela fait trop de situations gâchées. Surtout qu'en amont du dernier geste, d'autres situations très favorables ont été avortées par manque de justesse technique ou de lucidité dans les choix. Offensivement, rien de bon côté Lyon.

4. Gaël Kakuta est formidable

L'un des grands artisans de la formidable saison du RC Lens, c'est évidemment Gaël Kakuta. L'ancienne pépite du football français dispose d'un talent dans les pieds monstrueux, et il l'a prouvé à nouveau ce samedi.

Ses prises de balle donnent le tournis, Thiago Mendes peut vous le confirmer. Il a une vision de jeu supérieure à la moyenne. Le tricolore tire clairement son équipe vers le haut... et il est en plus à nouveau décisif !

Lors de ses six précédents matchs, Kakuta n'avait ni marquer, ni donner une passe décisive. Il a été le passeur décisif ce samedi sur l'ouverture du score des siens.

5. L'OL est désormais le moins bien placé

Le gros perdant du week-end, c'est l'OL. Avec ce troisième match de suite sans victoire en Ligue 1, les hommes de Jean-Michel Aulas s'ancrent à la quatrième position du classement. Ils ont un point de retard sur Monaco, deux sur Paris et cinq sur Lille.

Un petit break se crée donc pour le titre, alors qu'il ne reste plus que 21 points à prendre. Les affrontements des 34e (Lille) et 35e (Monaco) journées seront déterminants.

 


 

Obsédé par le classement, Garcia a tout faux

Foot01.com

Pour Jocelyn Gourvennec, l'obsession de Rudi Garcia pour le classement et l'aspect comptable déteint sur les joueurs de l'OL, et est l'une des explications du manque de fond de jeu.

Face à Lens samedi soir, l'OL avait l'occasion de revenir à hauteur du PSG à la deuxième place du classement. Malheureusement, tout ne s'est pas passé comme prévu pour les Gones, accrochés à Bollaert (1-1). Une contre-performance aux conséquences désastreuses pour le classement puisque Lyon est quatrième, chassé du podium par Monaco. Le leader Lillois pointe désormais à cinq points d'avance. Mais au-delà de l'aspect comptable, c'est dans le jeu que l'OL inquiète. Et pour certains spécialistes, le principal responsable de ce manque d'inspiration sur le terrain n'est autre que Rudi Garcia. Sur le plateau du Canal Football Club, Jocelyn Gourvennec a livré son avis sur le coach lyonnais.

« Je trouve que Rudi Garcia parle beaucoup du classement, de la première place, du podium, mais ça devient contre-productif. On a l’impression qu’il ne se focalise plus que là-dessus. Et ça déteint sur les joueurs… Par exemple, Galtier, il parle du contenu, il ne parle pas de titre. Tout le monde sait que l’OL est dans la course. Garcia n’a pas besoin d’en rajouter. Le fait de focaliser l’attention sur le classement, ce n’est pas une bonne idée. Pour les joueurs, c’est important de rester sur le contenu, les matchs. Le résultat doit être la conséquence. Les Lyonnais pensent plus à ce qu’il se passera après que pendant le match… » a déclaré l'ancien coach de Lorient notamment.


L'OL toujours dans la course


Malgré son actuelle quatrième place, l'OL reste dans la course. Lille, le PSG, Monaco et Lyon se tiennent en cinq points et tout reste possible. Si Rudi Garcia porte autant d'importance au classement, c'est sans doute car il sait que son avenir dans le Rhône est principalement lié à la position finale qu'occupera l'OL à la fin de la saison. En cas de titre, Jean-Michel Aulas et Juninho lui offriront sans doute une prolongation. Dans le cas contraire, l'ancien coach de l'OM sera très vraisemblablement prié d'aller voir ailleurs.

 

 

Voir aussi... L'actu du Samedi 3 Avril // Lens 1-1 OL : L'After

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !