L'actu du Mardi 30 Mars

L'actu du Mardi 30 Mars

Voir aussi... L'actu du Lundi 29 Mars // Les Notes des joueurs 20-21

Marcelo prolonge jusqu'en 2023 : « Me donner à 100% pour l'OL »

OL.fr

L’Olympique Lyonnais est heureux d’informer de la prolongation de contrat de son défenseur brésilien Marcelo Guedes Filho, pour deux saisons supplémentaires, soit jusqu’au 30 juin 2023.

Suite à la prolongation jusqu'en 2023 de Marcelo, le directeur sportif Juninho, ainsi que le président Jean-Michel Aulas se sont présentés en conférence de presse aux côtés du joueur. L'intégralité de ce moment est à retrouver sur OLPlay.


Marcelo


« Cela fait déjà 4 ans que je suis à l’OL. Je connais bien les lieux et toutes les personnes qui composent le club. C’est un vrai plaisir pour moi de poursuivre l’aventure. Il y a tout pour réussir ici et pour progresser. J’espère bien remporter un trophée avec l’OL et inscrire mon nom dans l’histoire de ce grand club.

Je voulais remercier Dieu, le président, Juninho, Rudi Garcia et aussi tous ceux qui travaillent au club. On ne fait rien tout seul, si j’ai prolongé c’est parce que tout le monde m’a aidé. J’espère que je vais continuer à bien travailler pour me donner à 100% pour l’OL et je suis sûr qu’on va bientôt arriver à un très bon niveau. Ma première année était très bonne, mais cette année j’ai travaillé avec l’esprit tranquille donc j’ai été plus performant. J’espère continuer comme ça, car le travail n’est pas fini encore. L’OL est un club qui te donne la possibilité de progresser sur le terrain et en dehors, je ne voyais la raison de changer. Je suis là pour jouer mais aussi pour aider le club à préparer le futur, j’ai joué plus de 500 matches dans ma carrière, j’ai de l’expérience, je peux donner des conseils. Je le faisais déjà, j’ai une bonne relation avec tous les jeunes et je pense que c’est positif pour le club. On est tous les jours ensemble, donc on parle souvent, même à 33 ans on peut toujours apprendre. »


Juninho


« Marcelo c’est un joueur qui travaille énormément c’est un des leaders du groupe. Je le félicite parce qu’il a réussi à gérer le problème avec les supporters la saison passée. Il a été un exemple, quand il a réussi à régler cela, l’équipe a mieux joué et aujourd’hui nous avons une meilleure relation avec nos supporters. C’est important qu’il puisse nous aider, car on a des jeunes joueurs. Il apporte le fait de travailler tous les jours au maximum, c’est un exemple. Il a toujours envie de faire mieux. Il s’entend très bien avec Jason, Sinaly et Djamel aussi. Si on laissait partir Marcelo ça allait être compliqué de trouver un défenseur de son niveau. Sa mentalité a beaucoup pesé. Il a assumé ce leadership, cette situation avec les supporters ça a été un apprentissage énorme pour lui. »


Jean-Michel Aulas


« C’est un grand plaisir de pouvoir vous confirmer la prolongation de Marcelo pour deux ans, ce qui permet de donner une certaine sérénité à l’équipe, de faire en sorte qu’un joueur qui donne satisfaction sur le plan du football et des responsabilités puisse nous aider à avoir des résultats sportifs c’est aussi une bonne image pour le futur. Rudi Garcia était un fervent partisan de la prolongation de Marcelo. Il a une culture générale, il parle de nombreuses langues, c’est un garçon qui a des valeurs et c’est pour ça qu’on a pu se mettre d’accord assez rapidement. Une grande partie du redressement de l’OL sur le plan de l’image et de la culture avec laquelle on doit aborder le futur a été entreprise avec Juni et je suis très heureux d’affronter les derniers matches dans un état d’esprit qui devra permette de montrer qu’il y a du changement à tous les niveaux et je voulais remercier Juninho pour cette première mission réussie. »

 


 

Mercato, Memphis Depay, Rudi Garcia : Jean-Michel Aulas fait le point sur les dossiers chauds de l'OL

Footmercato.net

Présents en conférence à l'occasion de l'annonce de la prolongation de Marcelo, Jean-Michel Aulas et Juninho ont répondu aux différents sujets concernant l'avenir immédiat de l'équipe première.

La fin de saison de l'OL a de quoi être excitante. Un 8e de Coupe de France à disputer contre le Red Star (National) plus un sprint final haletant en Ligue 1 où les Gones, actuellement 3es à trois points du PSG, doivent encore rencontrer le LOSC et Monaco, respectivement 2e et 4e du championnat. La qualification en Ligue des Champions est l'objectif principal mais un trophée ne sera pas de trop. Jean-Michel Aulas lui se prend à rêver. Il commence d'ailleurs à préparer la saison prochaine avec la prolongation de Marcelo. Bien sûr, une éventuelle participation à la C1 la saison prochaine changera beaucoup de choses, surtout dans une période où la crise économique frappe toujours.

Le président lyonnais a fait un large point sur les chantiers à venir de son club lors d'un point presse. Il a notamment évoqué l'avenir de Rudi Garcia, en fin de contrat en juin et dont l'avenir est loin d'être réglé. «La situation n’a pas évolué. On a pris la réflexion de ne pas s’engager avant la fin, non pas pour faire durer le suspense mais parce qu’on pense que c’est la meilleure situation pour tout le monde. On a à l’esprit d’aller le plus haut possible. (...) L’hypothèse la plus favorable pour tout le monde, c’est d’être champion. (...) Avec l’expérience, moins on se précipite, mieux c’est », tempère JMA, qui assure au passage n'avoir contacté aucun autre entraîneur.

Le dossier Memphis Depay est lui aussi en stand-by mais pour d'autres raisons. Malgré des discussions, le Néerlandais n'a pas prolongé, lui dont le bail s'achève dans les semaines à venir et tout porte à croire qu'il s'en ira libre de l'OL cet été. «S’il doit repartir pour un plus grand club que l'OL, je me ferais une raison. Si par contre il doit rester, on aura participé à ce qui sera pour lui une histoire encore plus grande car ça voudra dire qu’on a gagné quelque chose.» Toujours au rayon des prolongations, Juninho a pour sa part affirmé que des discussions ont débuté avec Jason Denayer pour qu'il prolonge au club. Arrivé en 2018, le Belge est lié aux Gones jusqu'en 2022 pour le moment.


Andersen vers un transfert définitif à Fulham ?


Le mercato a également été abordé. Face à la conjoncture économique, l'OL va d'abord faire un point sur les éléments prêtés cette saison comme Joachim Andersen, très à l'aise à Fulham. «Je pense qu'il va vouloir prolonger l'aventure là-bas en Premier League, renseigne Juninho. Il a bien joué à Fulham et s'il revient, on va l'accueillir avec les bras grands ouverts.» Aulas prolonge. «Il y en a qui sont susceptibles de partir, d’autres de revenir et il y a une situation économique qui n’est plus celle qu’avant. On sait que, faire venir des joueurs de l’extérieur d'un bon niveau, ça coûte un certain prix. Il faut savoir anticiper. Les opérations qu’on est en train de mener sont de nature à montrer qu’on est ambitieux. » Voilà un premier élément de réponse.


Aulas dévoile le nom de son modèle


« J’adore la culture de développement du Bayern. Les dirigeants ont su construire un actionnariat stable et équilibré (Adidas, Audi, Allianz). C’est un modèle d’efficacité de management. Chez eux, pas de patron providentiel et surpuissant. Ils font confiance aux équipes de terrain : marketing, finance, informatique, sportif... Leur stade fut une source d’inspiration fantastique pour l’OL. J’ai beaucoup échangé avec (Franz) Beckenbauer et surtout (Karl-Heinz) Rummenigge, dont j’étais proche au G14, puis ensuite à l’ECA (European Club Association). »


Aulas a peur des magouilles du mercato


Habitué du monde du football, le patron rhodanien a presque tout vécu. Cependant, il a toutefois avoué qu’il redoutait une chose dans le monde du ballon rond : les magouilles du mercato.

« Il y a des voyous dans notre sport. Par exemple, le transfert d’Essien (en 2003 en provenance de Bastia). Quelques années plus tard, la brigade de répression du banditisme nous a révélé que tout le monde était sur écoute. Les inspecteurs se demandaient comment on avait fait pour résister… C’est ma hantise de me retrouver piéger dans une magouille », a-t-il déclaré dans les colonnes de France Football.

 


 

Les ambitions d'Aulas sur le sprint final en L1

RMC.fr

Jean-Michel Aulas a parlé de la fin de saison de l’OL en Ligue 1. Troisième du classement, le club rhodanien pourrait finir champion mais aussi échouer dans sa quête d’une qualification en Ligue des champions.

Lyon a pris un rude coup lors de sa défaite à domicile contre le PSG (2-4) lors de la dernière journée de Ligue 1. Toujours troisième du classement, l’OL espère encore rivaliser pour le titre mais doit faire face à une grosse concurrence. Interrogé ce mardi sur le sprint final en championnat, Jean-Michel Aulas fait du PSG son favori mais veut y croire.

"C’est très serré et on en discute très régulièrement avec plusieurs hypothèses. L’hypothèse la plus favorable pour tout le monde c’est d’être champion, a lancé Jean-Michel Aulas. Même si c’est très difficile et que l’on a vu que Paris avait encore plus surclassé le Barça à Barcelone qu’il ne l’a fait chez nous, c’est une très grande équipe avec des moyens très importants. Ils vont affronter le Bayern, ce n’est pas facile non plus mais cela reste le favori de la compétition cette année. A côté il y a deux autres équipes très fortes, Lille et Monaco. On va avoir à affronter bientôt Lille et Monaco. Préparons d’abord le match déterminant à Lens ce samedi. Cela nous rappellera de bons souvenirs car c’est un vrai club de foot. […] Lens c’est quelque chose qui clignote dans nos mémoires. J’ai très envie que l’on fasse durer le suspense jusqu’au bout."


L’avenir de Garcia pas totalement lié au titre en L1


La fin de la saison et le sprint en Ligue 1 pourraient également jouer un rôle important dans une éventuelle prolongation de Rudi Garcia. Libre en juin prochain, le technicien n’a pas encore étendu son bail. Jean-Michel Aulas a confirmé ne pas avoir encore décidé d'une décision concernant l’avenir de l’entraîneur.

"Je peux vous assurer qu’il n’y a aucun contact de pris avec aucun autre entraîneur que Rudi Garcia. Ceux qui pensent savoir ne savent pas et ont plus de chance de se tromper que de dire la vérité, a lancé le président du club rhodanien avant de préciser l’importance du titre dans sa décision. Ce serait maladroit de ma part de dire le contraire (de ne pas dire que le titre en L1 sera important, ndlr). Evidemment qu’une équipe qui triomphe après des années de disette dans le championnat aurait plus de chance qu’une équipe qui ne triomphe pas. Ceci étant, cela ne sera pas l’élément déterminant, ni dans un sens ni dans l'autre. Cela ne veut pas dire que si l’on était pas champion, l’équipe d’entraîneurs en place n’aurait pas de chance de rester. On est pragmatique."

Et le président de l’OL de poursuivre avec une belle dose d’espoir: "Tout est possible mais surtout il faut terminer très fort. C'est la marque de fabrique du club ces dernières années, a encore lancé Jean-Michel Aulas. C’est la première fois que je parle de manière très ouverte de mon espoir de se retrouver au plus haut niveau. On va y participer pour véritablement forcer le destin."

Après le déplacement à Lens ce samedi, Lyon aura à négocier plusieurs matchs capitaux en Ligue 1. Le 25 avril, les Gones recevront Lille au Groupama Stadium. L’équipe dirigée par Rudi Garcia se rendra ensuite à Monaco, le 2 mai, pour un duel qui pourrait mettre fin au rêve de titre ou de qualification e Ligue des champions. Habitué à bien finir ses saisons, l’OL va devoir cravacher.

"Je ne sais pas si cela peut se transmettre, encore enchaîné le dirigeant de l’OL. Ce que je sais c’est que l’on a plus souvent bien terminé que mal. Cela serait une déception pour moi de ne pas faire aussi bien que dans les meilleures années où on a bien terminé les huit ou dix derniers matchs."

 


 

Aulas : « Le Groupama stadium comme centre de vaccination »

OL.fr

Le président de l’Olympique Lyonnais était présent en conférence de presse et s’est exprimé sur l’actualité du club. L’intégralité de son intervention est à retrouver sur OLPlay.


La fin de saison de l'OL


« Le match de samedi est déterminant, il nous rappellera de bons souvenirs car c’est un vrai club de foot avec des valeurs populaires. Il faut qu’on termine très fort. On a plus souvent bien terminé que mal et ce serait une déception de ne pas faire aussi bien que les saisons où on a bien terminé. »


Le mercato estival


« L’intersaison qui va arriver va mettre à nu un certain nombre de difficultés pour recruter et pour vendre. L’équipe est performante, à partir de là il faut puiser dans les points positifs ; c’est tout une stratégie de management qui nous amène à réfléchir à l’année prochaine. Il faut savoir anticiper, on est très ambitieux mais aussi lucide. »


Sur Memphis


« Concernant Memphis je n’aurai rien à me reprocher, il a su rester dans l’état d’esprit du club, il assume sa mission, il fait des efforts. On l’a mis dans les meilleures conditions pour qu’il puisse s’exprimer. »


Le point sur l'équipe féminine


« On va refaire un certain nombre de tests. L’effectif a commencé à être touché après le match contre Paris. Pour le match à Dijon, on avait fait en sorte que celles et ceux qui étaient touchés soient à l’isolement. On avait procédé à de nouveaux tests sur place au dernier moment pour être sûr de ne pas créer d’autres problèmes. Pour le moment on a 6 contaminations et tout l’ensemble du club féminin qui est cas contact, c’est pour ça que l’ARS a pris la décision de mettre toutes les équipes féminines à l’isolement. On devrait avoir entre 10 et 17 jours d’isolement pour les contaminées et 7 jours, peut être moins, pour les cas contacts. On discute pour que le match soit reprogrammé le plus vite possible. On espère que ça pourra être au moment où on devait jouer Le Havre (17 avril), pour la Coupe d’Europe. Dans tous les cas, il faut que le 20 avril, le match de championnat contre le Havre et le match retour d’UWCL soient joués. »


L'action de l'OL sur le plan sanitaire


« On a investi dans la recherche, on s’investit beaucoup dans toutes les opérations de lien social envers les plus défavorisés. On essaie de s’investir car la situation est gravissime sur le plan sanitaire économique et psychologique, on l’a dit depuis longtemps, la meilleure protection c’est la vaccination. On a proposé toutes les formes d’assistance. La solution de vacciner en masse au Groupama Stadium a été retenue, c’est en collaboration avec l’ARS et toutes les infrastructures de l’OL pour essayer de sensibiliser les bénévoles. Beaucoup de salariés et de partenaires de l’OL vont se mobiliser. C’est dans l’intérêt de tous. »


La réforme de la Ligue des Champions


« La proposition de l’UEFA est une formidable évolution. Elle va permettre plus de participants et donner lieu à une place permanente pour la France. J’y suis très favorable. L’ECA (Association Européenne des Clubs) souhaite qu’il y ait une collaboration beaucoup plus étroite avec l’UEFA. Les choses sont bien avancées. »

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

Sélections : L'Algérie cartonne

OL.fr

Pour leur dernier match de qualifications à la prochaine CAN, les Fennecs ont encore offert un beau spectacle à leurs supporters.

Après un match nul 3-3 il y a quelques jours contre la Zambie, l’Algérie a, à nouveau, joué une belle partition offensive devant le Botswana ce lundi. Nos deux Lyonnais Islam Slimani et Djamel Benlamri étaient encore une fois titulaires et les hommes de Djamel Belmadi se sont finalement imposés 5-0. Une conclusion parfaite à une campagne de qualification rondement menée. Les champions d’Afrique en titre terminent ainsi premiers de leur groupe, avec un bilan de 4 victoires et 2 matches nuls en 6 rencontres.
 
Mercredi 24 mars

18h : Turquie VS Pays-Bas (Memphis) 4-2 – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
20h45 : France (Léo Dubois) VS Ukraine 1-1 – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
20h45 : Portugal (Anthony Lopes) VS Azerbaïdjan 1-0 – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
20h45 : Belgique (Jason Denayer) VS Pays de Galles 3-1 – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
 
Jeudi 25 mars

20h : Zambie VS Algérie (Islam Slimani, Djamel Benlamri) 3-3 – Eliminatoires CAN 2022
 
Samedi 27 mars

18h : Pays-Bas (Memphis) – Lettonie 2-0 – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
20h45 : Serbie – Portugal (Anthony Lopes) 2-2 – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
20h45 : République Tchèque – Belgique (Jason Denayer) 1-1 – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
 
Dimanche 28 mars

15h : Kazakhstan – France (Léo Dubois) 0-2 – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
 
Lundi 29 mars

21h : Algérie (Islam Slimani, Djamel Benlamri) – Botswana 5-0 – Eliminatoires CAN
 
Mardi 30 mars

20h45 : Gibraltar – Pays-Bas (Memphis) – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
20h45 : Luxembourg – Portugal (Anthony Lopes) – Eliminatoires Coupe du Monde 2022
20h45 : Belgique (Jason Denayer) – Biélorussie – Eliminatoires Coupe du Monde 2022

 


 

Galtier fait pour Lyon ? Mélisande Gomez a un doute

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais ne devrait pas garder Rudi Garcia en fin de saison. L’ancien de l’OM est en fin de contrat et pourrait être remplacé par Christophe Galtier.

Les fans de l’Olympique Lyonnais espèrent que leur club luttera jusqu’au bout pour le titre cette saison en Ligue 1. Ensuite, en fonction du résultat, le mercato estival sera adapté. En fin de contrat avec les Rhodaniens dans les prochains mois, Rudi Garcia ne devrait pas être prolongé. C’est en tout cas la tendance du moment. Selon Dominique Sévérac, Christophe Galtier pourrait être son successeur. Un profil séduisant mais qui ne convient pas tout à fait à Mélisande Gomez.


“Je ne suis pas sûre que sportivement, il soit dans l’ADN de l’OL”


Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, la journaliste n’a pas fait dans la langue de bois à ce sujet. “C’est un très grand club français mais je ne suis pas sûre qu’il corresponde au jeu de l’OL et à l’identité qu’on se fait de ce 4-3-3. Pour l’instant, il n’a jamais eu les joueurs ou les équipes pour faire ça. C’est un football de transition, rapide. Je ne suis pas sûre que sportivement, il soit dans l’ADN de l’OL”, a notamment indiqué Mélisande Gomez, qui suivra avec attention ce dossier dans les prochaines semaines. En attendant, le LOSC et l’OL seront des concurrents directs pour le titre et une place sur le podium.

 


 

Agüero, Depay… Le FC Barcelone a une préférence claire !

Le10sport.com

Alors que le FC Barcelone est annoncé sur les traces de Sergio Agüero et de Memphis Depay pour la pointe de son attaque, Ronald Koeman aurait une préférence claire en faveur de l’un des deux hommes.

Parti l’été dernier à l’Atlético de Madrid, Luis Suarez a laissé un grand vide au FC Barcelone. En effet, du fait de ses moyens financiers limités, le club catalan n’a pas été en mesure de le remplacer et se retrouve sans véritable avant-centre de métier titulaire cette saison. Ainsi, c’est fort logiquement que le club catalan aimerait s’attacher les services d’un nouveau numéro 9 au cours de la prochaine fenêtre estivale des transferts. Dans cette optique, outre Erling Haaland, le FC Barcelone est annoncé sur les traces de Memphis Depay et de Sergio Agüero, les deux hommes étant également cités sur les tablettes du PSG. Et entre les deux hommes, la préférence de Ronald Koeman irait clairement en la faveur du premier cité.


Ronald Koeman opterait pour Memphis Depay face à Sergio Agüero !


En effet, après avoir indiqué que Ronald Koeman aurait écarté la possibilité d’une arrivée de Sergio Agüero, SPORT explique que le technicien du FC Barcelone préférerait largement s’attacher les services de l’actuel joueur de l’OL, dont le contrat prendra fin le 30 juin prochain. Pour justifier sa position, l’entraîneur néerlandais considérerait que Memphis Depay s’adaptera mieux au jeu qu’il souhaite mettre en place, et ce d’autant plus qu’il est un joueur polyvalent. En outre, Ronald Koeman considérerait que son compatriote serait davantage en mesure d’accepter un rôle de doublure que Sergio Agüero, qui n’est en plus qu’un simple attaquant de pointe, dans le sens où il ne pourrait pas évoluer à une autre position. Reste maintenant à savoir si le board du FC Barcelone prendra bien en compte l’avis de Ronald Koeman cet été, auquel cas le PSG pourra avoir l’occasion d’enrôler plus facilement Sergio Agüero à défaut de Memphis Depay.

 


 

Les millions coulent désormais à flot avec Mediapro !

Butfootballclub.fr

Selon L’Équipe, Mediapro a honoré la première échéance – 10 M€ – sur les 36 M€ encore dus à la LFP au sujet de leur litige judiciaire.

Les comptes entre Mediapro et la LFP seront bientôt soldés. En décembre dernier, la société présidée par Jaume Roures s’est désengagée de son coûteux contrat sur la L1 et la L2 (830 M€ annuels pour 80 % des matches entre 2020 et 2024) en signant un accord avec la Ligue sous l’égide du tribunal de commerce de Nanterre.

Dans ce deal, il était prévu que Médiapro rende les droits sans être inquiété s’il payait à la LFP une indemnité de 100 M€. La première partie (64 M€) a été versée en décembre dernier, et les 36 M€ restants devaient être réglés à la Ligue au premier semestre 2021. Une bonne surprise est arrivée au plus grand étonnement des dirigeants du football français. Selon L’Équipe, le diffuseur sino-espagnol vient d’honorer le premier versement (10 M€) à la Ligue, avec même quelques jours d’avance puisque l’échéance était normalement fixée au 31 mars 2021 !


Un crédit de TVA additionnelle de 12 M€ en bonus ?


Il reste donc pour Mediapro 26 M€ à régler le 15 juin, ce qui semble bien parti au regard de ce geste de bonne volonté. « Même en cas de défaillance de son débiteur, elle n’aurait pas tout perdu car le tribunal de commerce de Nanterre a en sa possession un crédit de TVA additionnelle de 12 M€ qui doit normalement revenir à Mediapro, estime le quotidien sportif. Dans l’hypothèse où ce dernier stopperait ses versements au football français, ils ne lui seraient pas restitués, mais transférés à la Ligue. »

 


 

Dall'Oglio : "Qui peut refuser un club comme Lyon ?"

Beinsport via Twitter

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Lundi 29 Mars // Les Notes des joueurs 20-21

 

Last modified on mardi, 30 mars 2021 20:27