L'actu du Mardi 16 Mars

L'actu du Mardi 16 Mars

Voir aussi... L'actu du Lundi 15 Mars // Reims 1-1 OL : L'After

Titre, Mercato, Depay, Aulas passe à l'attaque

Butfootballclub.fr

Dans un entretien accordé à l'Agence France Presse, le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, a entre autres évoqué l'avenir de son attaquant néerlandais, Memphis Depay.

L'entretien a été accordé à l'Agence France Presse. Et concerne bien entendu l'actualité du moment de l'OL qui ne manque pas d'intérêts en raison du très bon classement des joueurs de Rudi Garcia en Ligue 1. L'occasion, donc, pour Jean-Michel Aulas, le président du club lyonnais, de faire le point et de rappeler certaines vérités. Instructif.


La course au titre


"Le PSG a continué d'investir mais n'a pas pu débuter le championnat dans de bonnes conditions car le championnat avait été arrêté, un peu comme Lyon d'ailleurs. On voit que Monaco a beaucoup investi et a trouvé une forme de stabilité avec une équipe qui comporte beaucoup d'individualités de haut niveau. Lille réussit un parcours phénoménal qui en fait le favori N.1 du championnat avec trois points d'avance, même si Paris a les atouts les plus importants. Je pense que c'est un BIG 4 durable car les quatre clubs en question ont des stades de qualité, des investisseurs de qualité, c'est important dans le foot moderne. Ils ont des traditions de performances qui font qu'on va les retrouver à nouveau dans les 'rankings' européens. (...) Pour les fans, c'est formidable, et pour les médias, c'est la meilleure des choses. Pour l'économie du foot français, ce serait la meilleure des choses qui pourrait arriver"


Depay et le Mercato


"Je rêve qu'il accepte notre proposition qui est toujours d'actualité à la fin de saison. Memphis apporte tellement, il est impliqué directement sur 23 buts. La proposition restera toujours d'actualité et si nous sommes champions, pourquoi pas ? (...) S'il devait partir, la logique serait de recruter pour lui trouver un remplaçant mais ce serait la mission de Juninho."


Les Droits TV


"Nous allons pouvoir attaquer les négociations normalement de gré à gré. La date limite c'est quand même le mois de juin car tous les clubs vont préparer leur budget pour la DNCG. Par le passé, nous avons vu que lorsque nous attendions la dernière minute, comme c'était le cas avec Mediapro, derrière il s'ensuivait des difficultés majeures. Ce n'est pas bon d'attendre le dernier moment en terme de droits TV".


Al-Khelaïfi et le Qatar


"Avec le Qatar, qui est une puissance financière et culturelle très importante, il a construit un PSG surpuissant. Il a réussi 90% de sa mission, qui est de construire un grand club et de gagner des titres. Il lui reste à gagner la C1 et l'an dernier, il en était très proche (défaite en finale, ndlr), même si l'OL était aussi dans le dernier carré. Cette année, il est bien parti pour rapporter beaucoup de points à la France (à l'indice UEFA) mais aussi gagner la C1. En tous les cas, j'en fais mon favori pour cette année. Il est évident, pour nous, qu'il y a une grosse différence économique entre les deux (OL et PSG). Je pense que c'est à nous de trouver les solutions pour être compétitif ".

 


 

L'OL demande l'annulation de l'avertissement de Memphis Depay

Lequipe.fr

L'Olympique lyonnais a saisi la Commission de discipline de la LFP pour demander l'annulation de l'avertissement adressé vendredi à Memphis Depay au cours du match Reims-Lyon (1-1). Commission qui doit se réunir jeudi.

L'arbitre de la rencontre, Jérôme Brisard, avait averti Memphis pour une supposée simulation à la 30e minute alors que le capitaine lyonnais semblait bien avoir été déséquilibré par le Rémois Marshall Munetsi.

Pour l'OL, la décision est importante car elle met l'international néerlandais (27 ans, 59 sélections), averti deux fois en quatre matches, sous la menace d'une suspension dès le prochain avertissement.

 


 

Caqueret, la raison de son absence à l’Euro Espoirs

Foot-sur7.fr

Milieu de terrain de l’ OL, Maxence Caqueret ne prendra pas part à la phase de poule de l’Euro 2021 des Espoirs. Et pour cause, il n’a pas été retenu par le sélectionneur des U21 de France. Sylvain Ripoll a justifié l’ absence du jeune Lyonnais.

Maxence Caqueret ne figure pas parmi les 23 joueurs sélectionnés par Sylvain Ripoll pour la phase de groupe de l’Euro 2021 de moins de 21 ans, prévu en en Hongrie et en Slovénie, du mercredi 24 au mercredi 31 mars. Le jeune joueur de l’ OL a fait face à une forte concurrence, selon les explications du sélectionneur des Espoirs Tricolores. « Je l'aime beaucoup, et la personne et le joueur », a-t-il fait savoir d’entrée de jeu. « Quand je parlais de faire des choix et de laisser de bons joueurs, Maxence Caqueret en fait partie. Ces dernières semaines, il a eu un peu moins de temps de jeu, la concurrence est féroce », a justifié le technicien français. Les Bleuets affronteront le Danemark (jeudi 25 mars), la Russie (dimanche 28 mars) et l’Islande (mercredi 31 mars). Pour accéder à la phase finale de l’Euro 2021, prévu à partir du 31 mai, l’équipe de France Espoirs doit finir à l’une des deux premières places de son groupe.

 


 

Mourinho s’incruste dans la course à Aouar

Foot01.com

Tout proche de quitter l’OL l’été dernier, Houssem Aouar ne sera pas retenu par Jean-Michel Aulas en cas de belle proposition lors du prochain mercato.

Il faut dire qu’Aouar est l’un des joueurs les mieux valorisés de l’effectif de l’OL et au vu de son irrégularité, il serait assez incompréhensible que Jean-Michel Aulas et Juninho le retiennent de force lors au mercato estival. Tout proche de rallier la Juventus Turin l’été dernier, l’international tricolore est toujours suivi avec attention par le champion d’Italie en titre. Mais à en croire les informations obtenues par iNews24, Houssem Aouar a également retenu l’attention d’un certain José Mourinho.

Aux commandes de Tottenham, le manager portugais apprécie la justesse technique d’Aouar ainsi que sa polyvalence. A l’instar de Ndombele, qui s’est imposé comme un taulier des Spurs, le milieu de l’OL peut évoluer à plusieurs postes (relayeur, offensif gauche), ce que le Special One adore. Le média dévoile par ailleurs qu’outre la Juventus Turin et Tottenham, quatre autres clubs suivent de près la situation d’Houssem Aouar.


Aulas réclame toujours 60 ME


Le Paris Saint-Germain est toujours cité comme un candidat crédible à la signature du Lyonnais au même titre que Manchester City, Arsenal et le Real Madrid. Reste que pour s’octroyer les services du milieu de terrain formé à l’OL, il faudra casser sa tirelire dans la mesure où Jean-Michel Aulas réclamerait près de 60 ME. Un prix qui semble davantage correspondre à celui d’Houssem Aouar avant la crise du Covid-19. Au vu des conséquences de la pandémie sur les finances des clubs européens, on imagine mal un cador européen signer un tel chèque pour s’attacher les services d’un joueur qui brille dans les gros matchs, et un peu moins le reste du temps. Reste à voir quelle sera la position de Jean-Michel Aulas si aucun des courtisans d’Houssem Aouar n’atteint le montant fixé par le président de l’OL…

 


 

Grégory Coupet en veut à Rudi Garcia

Footmercato.net

Grégory Coupet (48 ans) est depuis le début de cette saison l'entraîneur des gardiens de Dijon. Même si le club bourguignon occupe l'actuel 20e place de Ligue 1 et semble filer tout droit vers une descente à l'étage inférieur, l'ancien gardien de l'équipe de France ne regrette pas d'être parti de l'OL, où son contrat n'a pas été renouvelé. Dans un entretien au Progrès, il affirme en vouloir tout de même à Rudi Garcia, responsable de son départ d'après lui.

«Je ne m’entendais pas avec Rudi Garcia. Il a en fait en sorte que le club ait des doutes, donc voilà si le club a des doutes, je m’en vais…» a-t-il constaté, avant de revenir sur sa relation avec son ancien président Jean-Michel Aulas. «J’ai un grand respect pour le président Aulas, une grande admiration pour ce qu’il a fait. Je n’ai jamais été aussi complice que ça avec lui mais ça nous a fait avancer l’un comme l’autre.» Coupet a tout connu à l'OL, où il a été 7 fois champion de France entre 2002 et 2008.

 


 

Lopes sélectionné avec le Portugal

Twitter

 


 

Koeman insiste pour Depay, Laporta concurrence le PSG sur le marché

Butfootballclub.fr

Élu nouveau président du FC Barcelone, Joan Laporta aimerait attirer Alaba, qui plaît au PSG. Ronald Koeman ne lâche pas Depay.

Une nouvelle ère devant le FC Barcelone. De retour à la présidence, Joan Laporta veut redorer le lustre du Barça. Pour cela, le dirigeant catalan veut frapper un grand coup sur le marché des transferts. Des divergences existent avec Ronald Koeman.

Selon les échos relayés par le Mundo Deportivo, l’ex-sélectionneur des Bataves veut Memphis Depay. Libre de tout contrat, la star de l’OL va quitter le Rhône. L’été dernier, l’ancien élément de Manchester United était proche de rejoindre la Catalogne.

Mais, Laporta n’est pas emballé par Depay. Selon la presse espagnole, le président du Barça a déjà finalisé la venue d’Eric Garcia. Pour la pointe de l’attaque, défaillante depuis le départ de Luis Suarez, il aurait des vues sur Kun Aguero, proche de Messi, et Erling Braut Haaland. Enfin, pour la défense, David Alaba est sur les tablettes des pensionnaires du Camp Nou. L’Autrichien est surveillé par le Real Madrid et le PSG. À l’instar de Memphis, le joueur du Bayern Munich est en fin de contrat. Ça devrait bouger fort du côté des Culés et le PSG et l’OL pourraient en faire les frais !

 


 

Jérôme Rothen détruit Garcia

Footradio.com

Au moment où l’Olympique Lyonnais n’arrive plus à enchaîner les bons résultats en Ligue 1, Rudi Garcia est clairement montré du doigt…

Vendredi dernier, le club rhodanien pensait avoir fait une mauvaise opération en concédant le match nul à Reims (1-1) en ouverture de la 29e journée. Sauf qu’au final, entre la défaite surprise du PSG contre Nantes et le nul lors du match Monaco – Lille, Lyon n’a rien perdu sur ses concurrents. Mieux, l’OL est revenu à égalité de Paris. Malgré cette vague positive, les Gones ne sont pas vraiment au mieux depuis le début de l’année 2021. La faute à Rudi Garcia, d’après les dires de Jérôme Rothen.


« Garcia ne propose pas d’options à ses joueurs »


« Si tu te satisfais de ce que Lyon a fait dans les quatre premiers mois, ok… Mais depuis décembre, ils se font accrocher dans les résultats, mais aussi et surtout dans le jeu. Il y a beaucoup de manques. Contre Reims, une équipe qui accepte de ne pas avoir le ballon, ça ronronne. Garcia ne propose pas d’options à ses joueurs. C’est bien de mettre Cherki titulaire. Il le méritait, c’était une récompense. Mais il n’a pas été bon. Il avait moins d’espaces que contre Sochaux en Coupe de France par exemple. Et Garcia est fautif, car il a laissé Cherki se démerder tout seul, sur un poste qui n’est pas le sien en plus… Et vu que son plan n’a pas marché, il a fait rentrer Kadewere pour le sortir de la merde. Ça a marché. Mais dans un match contre une équipe fermée en défense, Garcia doit proposer autre chose. L’entraîneur, il faut le juger quand il rentre dans le dur. Et avec Garcia, les doutes que l’on avait il y a quelques semaines sont encore plus forts aujourd’hui… », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui estime donc que Garcia n’est pas l’homme de la situation pour porter l’OL vers le titre de Champion de France… Première réponse dimanche contre le PSG au Groupama Stadium !

 


 

Aouar conseillé de s’inspirer de Messi

Footradio.com

Annoncé sur le départ l’été dernier, Houssem Aouar avait finalement décidé de rester à l’Olympique Lyonnais. Peut-être la saison de trop pour lui dans son club formateur…

Lors du dernier Final 8 de la Ligue des Champions, Houssem Aouar avait brillé de mille feux, et notamment face à Manchester City en quarts de finale. Dans la foulée, l’international français ambitionnait de quitter Lyon pour intégrer l’effectif d’un très grand club européen. En vain. Mais alors qu’il devait se servir de cet exercice 2020-2021 pour finir de convaincre les meilleurs entraîneurs au monde, Aouar vit plutôt une saison compliquée. Entre le Covid et les blessures, le joueur de 22 ans a du mal à trouver son rythme de croisière. Et alors qu’il semblait bien lancé, avec trois buts en moins d’un mois, Aouar est un peu retombé dans ses travers face à Reims le week-end dernier (1-1). Un match lors duquel il a été remplacé à la mi-temps par Rudi Garcia. Pour Romain Poirot, Aouar doit maintenant prendre conscience du cap qu’il lui reste à franchir pour devenir enfin un top player.


« Il faut qu’il prenne conscience de tout ça »


« Aouar est un joueur de très grand talent. Il n’y a rien à dire là-dessus. C’est l’un des joueurs les plus brillants à son poste aujourd’hui en France. Mais il a un problème de motivation. Est-ce qu’Aouar a envie, sur certains matchs, de vouloir faire la différence ? C’est quoi la différence entre un Messi et un Aouar ? C’est une question de responsabilités. Messi prend tous les matchs en main pour faire gagner son équipe. Pas Aouar. Il a encore une marge de progression sur ce supplément d’âme. Il doit imprimer cette capacité à faire gagner l’OL dans des matchs contre des plus petites équipes. Je pense qu’il peut y arriver. Mais il faut qu’il prenne conscience de tout ça », a lancé, sur Olympique-et-lyonnais, l’ancien recruteur de Manchester, pour qui le problème d’Aouar est avant tout mental… En tout cas, il sera attendu au tournant face au PSG dimanche, une rencontre lors de laquelle il a pris l’habitude de briller.

 


 

Vidéo : l'entainement du jour

OL via Twitter

 

 

Voir aussi... L'actu du Lundi 15 Mars // Reims 1-1 OL : L'After

 

Last modified on mardi, 16 mars 2021 19:33