L'actu du Mardi 9 Mars

L'actu du Mardi 9 Mars

Voir aussi... L'actu du Lundi 8 Mars // OL 5-2 Sochaux : L'After

Coupe de France : Le Red Star pour l'OL en 8es

RMC.fr

A la lutte pour le titre en Ligue 1, le PSG et Lille seront opposés en 8es de finale de la Coupe de France. Monaco-Metz est l'autre affiche entre clubs de l'élite.

Ils sont inséparables cette saison dans la course aux deux trophées nationaux. Déjà à la lutte pour le titre de champion de France, le PSG (2e de Ligue 1) et Lille (1er avec deux points d’avance) vont aussi se défier en 8es de finale de la Coupe de France. C’est l’énorme choc qu’a réservé ce lundi soir le tirage au sort. Le match aura lieu le 17 mars si le PSG se qualifie pour les quarts de finale de la Ligue des champions mercredi soir, au Parc des Princes, face au Barça (4-1 à l’aller).

Et c’est donc une période décisive dans la saison du PSG qui s’ouvre. Après le Barça, et la réception a priori aisée de Nantes (14 mars), le club parisien défiera le LOSC à deux reprises (17 mars ou 6-7 avril, 4 avril en Ligue 1), mais aussi l’OL (21 mars). Si le club parisien est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions, il enchaînera par le match aller européen le 6-7 avril.

Sur les sept clubs de Ligue 1 encore en lice en 8es en Coupe de France, il n'y en aura plus que cinq au maximum en quarts de finale. Outre le choc entre le PSG (2e) et Lille (1er), il y aura un duel alléchant entre Monaco (4e) et Metz (6e). L'OL (3e) ira à Bauer pour affronter le Red Star (N). Montpellier (7e) sera opposé à Châteaubriant (N2). Et Angers (9e) se déplacera à Sedan (N2).

Après l’élimination retentissante de l’OM dimanche soir, Canet-en-Roussillon (N2) recevra Boulogne-sur-Mer (N). Il y aura aussi un duel de National 2 entre Rumilly-Vallières et Le Puy. Enfin, le Petit Poucet de la compétition, Saumur (N3), devra réussir un grand exploit face à Toulouse (3e de Ligue 2) pour voir les quarts de finale.

PSG - Lille
Saumur (N3) - Toulouse
Monaco - Metz
Rumilly-Vallières (N2) - Le Puy (N2)
Red Star (N) - OL
Canet (N2) - Boulogne (N)
Châteaubriant (N2) - Montpellier
Sedan (N2) - Angers

 


Les réactions sur Twitter

 

 


 

Memphis nommé pour le trophée UNFP du mois

LFP

 


 

Ménès est catégorique pour le retour de Benzema à l’OL !

Le10sport.com

Si un retour de Karim Benzema à l’OL fait rêver les supporters rhodaniens, cette opération n'est pas envisageable aux yeux de Pierre Ménès.

Karim Benzema a un immense attachement à l’OL, cela est indéniable. Formé chez le pensionnaire de Ligue 1, l’attaquant a explosé chez les Gones avant de s’engager avec le Real Madrid en 2009. Et depuis, Benzema n’a pas changé de club. Son chemin n’a pas été sans embûches chez les Merengue, mais il a toujours réussi à s’imposer. Le Real Madrid a fait du joueur l’une des références à son poste à l’heure actuelle. Mais on connaît l’exigence extrême de la Casa Blanca. Et à 33 ans, Benzema se rapproche plus de la fin de sa carrière que du début. S’il est encore titulaire au Real Madrid, un retour à l’OL est évoqué depuis un certain cas. Tel est le rêve de la direction lyonnaise et des supporters, mais Pierre Ménès a du mal à imaginer ce retour au bercail.


« Quand t’es titulaire au Real, aller à l’OL, c’est une régression sportive »


Dans sa chronique Pierrot Face Cam, Pierre Ménès a été très clair concernant le cas Benzema : « Je pense que quand t’es un joueur de foot et que t’es titulaire au Real, t’as pas envie d’aller ailleurs. Même Karim Benzema avec son attachement bien compréhensible au club de l’OL… Voilà, non seulement Karim est titulaire au Real, mais c’est le meilleur joueur de l’équipe, donc pourquoi ? Parce que quand t’es titulaire au Real, aller à l’OL, c’est une régression sportive, ça me parait évident. Pourquoi faire ça ? Alors il le fera peut-être dans un an, dans deux ans, peut-être jamais. Il ne faudrait pas qu’il devienne le Drogba de l’OL, même s’il a évidemment plus joué à Lyon que Drogba à Marseille. Je pense que si t’as le choix entre être l’avant-centre titulaire du Real ou de revenir à Lyon, le choix est vite fait. Après si le Real achète Haaland ou/et Mbappé, ça changera peut être sa réflexion, mais pour l’instant à mon avis, il est très bien là où il est. »

 


 

La nouvelle idée complétement folle des cadors européens sur le mercato

Footmercato.net

La réforme de la Ligue des Champions à partir de 2024 est en marche. Et en parallèle, un nouveau modèle pourrait voir le jour sur le marché des transferts, avec une interdiction des opérations entre grosses écuries. Explications.

Le football prépare sa révolution. L’Association de Clubs Européens (ECA) se réunissait ce lundi, autour de son président Andrea Agnelli, patron de la Juventus par ailleurs. Et cette réunion a marqué une avancée forte autour du futur visage de la Ligue des Champions, avec 36 participants et un nouveau système de qualification pour les phases à élimination directe, comme nous vous l’expliquions.

Mais ce n’est pas tout. Agnelli et consorts ont également discuté d’une vaste réforme du marché des transferts en parallèle. Le Telegraph explique en effet que les clubs européens ont discuté de la possibilité d’interdire purement et simplement les transferts entre écuries qualifiées pour cette nouvelle Champions League, histoire de réduire les écarts et les sommes dépensées.


Une nouvelle manière de recruter


Cette idée, proposée ce lundi, «garantirait une meilleure solidarité indirecte envers les autres clubs», ceux qualifiés pour les autres compétitions de l'UEFA mais aussi ceux qui ne le sont pas et ceux des autres continents. «Ainsi, il n'y aurait plus de transferts à plus de 100 M€ pour les clubs participant à la Ligue des Champions», a poursuivi le dirigeant de la Vieille Dame avant d'enfoncer le clou.

«Peut-être que cela leur permettra de se concentrer sur les joueurs des meilleures équipes des plus petits pays et de les recruter. Ce sont des éléments dont nous discutons», a-t-il expliqué. Cette nouvelle proposition trouvera-t-elle finalement écho chez le plus grand nombre ? Qu'en diront les joueurs ? Autant de détails encore à peaufiner. Mais la révolution est bel et bien en marche...

 


 

A fond sur Romain Faivre ?

Butfootballclub.fr

Auteur d’une saison pour l’instant aboutie au Stade Brestois, Romain Faivre (22 ans) attire les convoitises de plusieurs écuries du Top 5 de Ligue 1.

Le bilan personnel de Romain Faivre n’est pas passé inaperçu. Déjà comparé au Hatem Ben Arfa de la grande époque, l’ailier du Stade Brestois (22 ans) compile 5 buts et 3 passes décisives depuis le début de la saison. Malgré sa prolongation jusqu’en 2025 cet hiver, l’intéressé veut évoluer dans un contexte compétitif. Le Stade Brestois s’attend à être sollicité au mercato.

« Plusieurs clubs étrangers nous ont appelés cet hiver, explique dans L’Équipe Grégory Lorenzi, le directeur sportif du club breton. Je leur ai expliqué qu’il était hors de question que Romain nous quitte et leur ai demandé donc de ne pas envoyer d’offres ni mêmes d’offres de transfert avec prêt immédiat. Mais je le sais, ces clubs reviendront cet été. Nous ne sommes pas dans une situation où nous sommes obligés de vendre Romain. Après, on sait qu’en raison de ses performances, ce sera un garçon sollicité. Et on sait très bien qu’à partir d’un certain niveau de sollicitations, on ne sera pas capable de le retenir. Je n’ai pas défini de prix mais on a vendu Ibra (Diallo) 15 M€ (à Southampton). Et les joueurs offensifs valent forcément plus… »


L'OL, candidat déjà déclaré pour Faivre


Selon L’Équipe, Leeds, le Bayer Leverkusen et le Borussia Dortmund ont fait part de leur intérêt pour Faivre. Le marché de Ligue 1 regarde aussi avec assiduité les performances du Brestois. L’OL et d’autres membres du Top 5 français ont directement ou indirectement fait savoir qu’ils suivaient le joueur. Le PSG garderait par exemple un œil sur sa progression. Reste ensuite à savoir qui de l’AS Monaco, du LOSC et du RC Lens se sent concerné...

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

Vasseur (OL féminin) : « C'est vraiment un très bon test »

Lequipe.fr

Jean-Luc Vasseur, l'entraîneur de l'OL, se réjouit de retrouver les Danoises de Brondby ce mercredi (13h55) en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions. Il s'attend à un match difficile pour préparer la réception du PSG, samedi, en Championnat.

« Dans quel état d'esprit êtes-vous avant ce huitième de finale retour de Ligue des champions ?
Ce sont des craintes identiques à celles que nous avons à chaque match. On ne sait jamais comment ça va se passer. On peut penser qu'il n'y a que la qualification qui compte, mais il faut aussi qu'il n'y ait pas de blessées, pas de suspendues... S'il y a une qualification, il faut que l'on puisse prétendre à jouer le prochain tour convenablement. On n'aborde jamais les matches en se disant que c'est plié, même avec l'Olympique féminin. Nous sommes toujours respectueux de nos adversaires.


Le Sommer forfait contre Brondby


Vous êtes dans une semaine qui peut être un tournant dans la saison entre ce match à Brondby et la réception du PSG samedi en Championnat. Comment gère-t-on une telle période ?
Vous voyez une skieuse de slalom qui vient d'enchaîner la première porte qui était Soyaux (2-0), la deuxième qui était le match aller contre Brondby (2-0)... Il va y avoir une troisième porte qui s'appelle le match retour à Brondby et une quatrième qui est un peu verglacée, mais on sait à quoi s'attendre. On doit passer ces portes le plus efficacement possible pour être victorieux au finish.

C'est notre philosophie aujourd'hui, prendre les étapes les unes après les autres. Mon équipe est en capacité de monter en puissance, on a fait un gros travail en janvier et février. (Contre Brondby), prenons du rythme, de la confiance, de bonnes habitudes et abordons ce match à domicile (face à Paris) de la meilleure des façons.


« Nous devrons avoir une équipe très performante demain. Nos joueuses ne devront pas penser au match après »


Brondby va donc aussi vous servir à préparer la réception PSG...
Brondby a été l'équipe la plus costaud défensivement, la plus difficile à manoeuvrer. Nous devrons avoir une équipe très performante demain. Nos joueuses ne devront pas penser au match après. C'est important d'avoir un bon contenu de manière à monter en puissance. J'ai trouvé qu'on aurait dû se mettre à l'abri bien plus tôt de manière au match aller, d'autant qu'on s'est créé beaucoup d'occasions. L'ensemble était bon, il ne manquait plus que deux ou trois buts pour avoir un match à la hauteur de ce que les filles avaient montré.

C'est vraiment un très bon test, ce n'est pas une petite équipe. Je crois que c'est la première fois que je vois des filles aussi athlétiques, elles sont plusieurs à faire quasiment la même taille que Wendie (Renard, 1m87). C'est aussi une équipe qui court beaucoup... Ça va nous mettre en condition pour les prochains matches. »

 


 

Le Red Star se tape Lyon, c’est la douche froide

Foot01.com

Le tirage au sort des 16es de finale de la Coupe de France a offert une affiche de prestige au Red Star avec la réception de l’OL.

L’Olympique Lyonnais se déplacera au Stade Bauer début mars avec l’ambition de se qualifier pour les quarts de finale. Et tandis que l’excitation aurait pu gagner les rangs du Red Star à l’idée d’accueillir l’OL, ce n’est pas vraiment le cas au lendemain de ce tirage au sort. Interrogé par RMC, l’entraîneur francilien Vincent Bordot s’est félicité du coup de projecteur dont le Red Star va bénéficier grâce à cette affiche contre l’OL. Mais dans le même temps, l’entraîneur audonien regrette de ne pas être tombé sur une formation de National 2 voire de National 3 afin de maximiser ses chances de qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France.


L’OL trop fort, le Red Star « mitigé »


« L’OL, c’est un super club. Médiatiquement, c’est important pour le Red Star par rapport à son projet de rénovation du stade et de construction du centre de formation de recevoir une équipe de ce prestige. Pour tout le monde, le club, les joueurs, ça va être exceptionnel » lance l’entraîneur du Red Star avant de nuancer sa réaction en considérant uniquement l’aspect sportif de ce tirage au sort des 8es de finale de la Coupe de France. « On est toujours mitigé parce qu’en 8e de finale, il reste des équipes de N1, N2 ou N3, on se dit qu’on pourrait passer en quart. Mais il faut faire attention parce que notre objectif, c’est le championnat ». Et de conclure. « C’est un match exceptionnel pour le club. On va profiter de l’occasion de recevoir le club qui sera peut-être premier à cette période de la saison. On va essayer de tenir notre rang et d’être le plus digne du championnat de National ». Un championnat dans lequel le futur adversaire de l’OL en Coupe de France pointe actuellement à la 6e place à quatre points seulement du troisième, Le Mans.

 


 

Memphis, le nouveau Juninho, avec le titre au bout ?

Foot01.com

L'attaquant lyonnais est déchainé en cette fin de saison, et Sidney Govou voit même un peu en lui le leadership de Juninho de la grande époque de l'OL.

Remplaçant et non entré en jeu contre Sochaux en Coupe de France, Memphis Depay se préserve pour le grand objectif de cette fin de saison. L’OL est dans la course au titre et doit encore affronter ses trois concurrents que sont l’AS Monaco, le Paris SG et Lille. Un programme alléchant pour l’attaquant néerlandais, qui est dans la forme de sa vie. Sidney Govou l’a bien remarqué, lui qui fait de l’ancien de Manchester United l’élément clé de la fin de saison lyonnaise. Et pas uniquement pour sa capacité à marquer des buts, mais aussi sa volonté, qui peut servir d’exemple aux autres. Surtout que Memphis Depay n’a pas toujours été capable de se mettre en quatre sur le terrain pour aller gratter des ballons ou servir les autres. Mais le Néerlandais a bien changé, et pour Govou, c’est l’occasion ou jamais pour l’OL d’en profiter avec un titre au bout.


Depay a les épaules pour porter l'équipe


« Rudi Garcia a réussi à impliquer tout son groupe. On a vu dernièrement que c’était les remplaçants qui faisaient la différence. Des signes ne trompent pas, comme l’abnégation de Memphis sur le but qu’il offre à Houssem Aouar contre Rennes. Quand votre capitaine a cet état d’esprit, les autres suivent. Memphis est investi d’une mission, comme jamais depuis qu’il est à Lyon. Memphis est le joueur qui fait la différence. Dès qu’il est légèrement moins bien, on le voit sur l’équipe. Il a les épaules pour porter l’équipe. Se ranger derrière lui peut être une très bonne chose, en quelque sorte comme à mon époque avec Juninho, même si les pouvoirs étaient plus partagés alors », a souligné le consultant du Progrès, persuadé que, à défaut de régner sans partage sur la Ligue 1 comme cela pouvait être le cas pour l’OL au début des années 2000, la formation de Rudi Garcia peut créer un bel exploit et retrouver un premier titre majeur en 10 ans.

 

 


 

Lyon ne fait pas rêver, Nicolas Puydebois veut des progrès

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais s’est facilement imposé face à Sochaux ce week-end en Coupe de France. Mais certains observateurs veulent voir du mieux.

Lyon est encore en lice pour réaliser un doublé cette saison entre la Ligue et la Coupe de France. Les hommes de Rudi Garcia éprouvent néanmoins des difficultés dans le jeu depuis quelques semaines. L’enchainement des matchs et certaines absences font mal aux Rhodaniens. Certains observateurs aimeraient notamment voir l’Olympique Lyonnais évoluer à un meilleur niveau au vu de son effectif. C’est notamment le cas de Nicolas Puydebois.


“Quand on voit le potentiel de cette équipe, on reste un peu sur notre faim”


“Nous sommes des observateurs, nous sommes là pour critiquer. Cela ne veut pas forcément dire négativement. On essaye de dire ce qu’il va bien et ce qu’il va mal. On donne un avis objectif. C’est vrai que quand on voit le potentiel de cette équipe, on reste un peu sur notre faim parce qu’on sait qu’ils sont capables de bien mieux”, a notamment indiqué Nicolas Puydebois, qui souhaiterait voir des progrès dans le jeu côté lyonnais malgré la bonne saison du club. Lors de la prochaine journée de Ligue 1, les Gones iront défier le Stade de Reims ce vendredi soir. Un déplacement à haut risque pour l’OL dans la course au titre.

 

 

Voir aussi... L'actu du Lundi 8 Mars // OL 5-2 Sochaux : L'After

 

Last modified on mardi, 09 mars 2021 16:25