L'actu du Vendredi 26 Février

L'actu du Vendredi 26 Février

Voir aussi... L'actu du Jeudi 25 Février // OM - OL : L'Avant Match

Aouar : « On veut aller le plus haut possible»

OL.fr

A deux jours du choc contre l'OM, Houssem Aouar s'est présenté en conférence de presse. L'intégralité de ce moment est à trtrouver sur OLPlay.

Le huis-clos contre l'OM

« Sans le public ça change un peu, maintenant on fait avec. Ça reste un très grand match, un des plus grands de notre championnat, avec beaucoup d’adversité. Finalement ça ne va pas changer grand-chose à ce qu’on veut faire là-bas. Ça a toujours été des matches très engagés. Personnellement c’est un match que j’aime jouer, ce sont deux des plus grands clubs français, et on est assez impatient de disputer ce match. »
 
L'OL favori ?

« On a conscience de nos objectifs, on veut aller le plus haut possible. Ce week-end ce sera important de revenir avec la victoire, mais sur ce genre de match on ne peut pas dire s’il y a un favori. »

La lutte pour le titre

« On voit qu’il y a beaucoup d’engouement autour de cette course-là, c’est bien pour le championnat, pour les téléspectateurs. Nous restons concentrés sur ce qu’on doit faire, on va jouer les matches les uns après les autres avec beaucoup de sérénité et beaucoup de motivation pour aller le plus haut possible. Ici on a bien su gérer les sprints finaux lors de ces dernières années, il faut qu’on s’inspire de cela pour continuer sur notre lancée et aller le plus loin possible face à 3 autres concurrents qui sont très forts cette saison. »
 
Son état de forme

« Je suis de mieux en mieux, j’ai trainé une gêne au niveau des adducteurs, ça commence à aller dans le bon sens, je sais que pour atteindre mes objectifs personnels, il faut être performant collectivement. Dans l’équipe on ne se repose pas forcément sur un joueur, on a beaucoup de qualités, et on a une très belle concurrence, c’est ce qui fait que tout le monde se donne à fond. Memphis c’est notre capitaine, il nous apporte énormément, mais ce n’est pas le seul. »
 
Un trophée avec l'OL

« Ça fait un moment, j’aimerai bien gagner quelque chose ici. On était proche la saison passée, ça m’a beaucoup touché, et on va tout faire cette saison, parce que, évoluer à l’OL ça veut dire gagner des titres, pour le club, pour les supporters. »
 
Les axes de progression

« On peut améliorer notre fluidité dans le jeu, pour se créer plus d’occasion, on doit aussi être plus sereins, notamment quand on mène. On doit être plus juste techniquement, avoir plus de confiance, même quand on encaisse un but, afin d’avoir plus de personnalité dans notre jeu. Personnellement, j’entame ma 4ème saison ici, j’ai appris pas mal de choses, j’ai évolué, j’ai encore des choses à apprendre, j’essaie d’être le plus régulier possible, apporter le plus, aider à fluidifier le jeu. J’essaie de progresser sur tous ces aspects. »

 


 

Garcia : « Être en mode Ligue des Champions »

OL.fr

Le coach lyonnais, Rudi Garcia, s'est présenté en conférence de presse à deux jours du déplacement à Marseille en Ligue 1.

Point santé

« Il y a le possible retour de Marcelo. Il s’est entraîné normalement. On pense qu’il sera dans le groupe. Le dernier entraînement lèvera les derniers doutes. Il y a une succession de matches donc il faut en tenir compte. Les autres devraient être là. »

Le 101ème Olympico

« Peu importe qui on joue dimanche, on veut continuer à gagner. C’est une course d’endurance devant. Il faut être l’équipe qui gagne le plus de matches. C’est un affrontement entre deux des meilleurs clubs français. C’est une affiche. Je veux que l’OL soit à son meilleur niveau. Il faut mettre tous les ingrédients, être en mode Ligue des Champions. On joue pour cela. »

Les points à améliorer ?

« On a gagné à Brest pour rattraper les points perdus à domicile. Il faut aussi s’appuyer sur ce qu’on sait bien faire à l’extérieur. Toutes les équipes peuvent progresser. On doit continuer à se créer des occasions. On a pris deux buts encore et cela ne me plaît pas. Il faut retrouver une implication défensive de chaque instant. Si on en fait toujours autant sur le plan défensif, on prendra moins de but que lors des derniers matches. »

Les forces de l’OM ?

« Ce qui compte, ce sont les forces de l’OL. Il faut avoir de la motivation, de la réflexion durant le match. Il faudra être continu tout le match dans tous les domaines. Ce sont deux des meilleures équipes. C’est toujours un match particulier et qu’on a envie de disputer. »

L’élimination de Lille en Europa League

« C’est une mauvaise nouvelle pour l’indice UEFA. Ils auraient pu gagner hier pour se qualifier. Sur le court terme, je ne suis pas sûr que ce soit un avantage pour nous. Cette défaite a cassé leur dynamique. La meilleure équipe est Lille pour le moment, ils sont premiers. »

Une pression particulière en vu du sprint ?

« C’est un vrai sprint, tout le monde court vite. Il n’y a pas de pression. On a envie de retrouver la Champions League. Il n’y a rien de fait aujourd’hui. Cette expérience nous amène à être tranquille, ne pas s’enflammer quand tout va bien et surmonter les difficultés quand il y en a. Le groupe est capable de le faire. Il y a encore 36 points à distribuer, c’est beaucoup. Cela doit rester excitant de vivre ça. Le staff pousse dans ce sens et c’est bien que les joueurs s’approprient aussi cela. Ils ne doivent pas être dans le calcul, mais dans la générosité, l’envie. »

Memphis

« C’est plus souvent tout que rien avec lui. C’est un formidable joueur. Il nous aide. C’est l’un des joueurs les plus collectifs comme contre Brest. Il doit continuer à être simplement comme ça. Il est capable de faire beaucoup de choses. Il y a eu une bonne complémentarité autour de lui. Le danger ne vient pas que de lui. Le jeu amène l’équipe à avoir des occasions. Tout le monde peut marquer à l’image d’Aouar et Paqueta. On doit aussi cultiver cette capacité à marquer sur coups de pied arrêtés. »
 
Le replacement de Aouar à Brest

« J’avais besoin de Paqueta plus près de Memphis. C’était aussi pour contrer la manière de relancer de Brest. Le jardin d’Houssem est l’axe ou l’axe gauche. Les attaquants ont beaucoup de liberté. Cherki et même Slimani peuvent jouer à ce poste. Les joueurs sont très libres et se retrouvent souvent dans l’axe. »
 
Le poste de latéral gauche

« C’est beaucoup Cornet qui l’a occupé. De Sciglio a pris le relais. Il a une expérience de champion. C’est un des rares à avoir gagné quelque chose. On a bien fait de le récupérer. Il a une sérénité au moment de relancer. C’est un gros travailler, il dit des choses censées. Il nous apporte une culture de rigueur, du respect du travail. Mattia est donc super précieux dans ce domaine. C’est important de prendre exemple sur ce genre de joueurs dans le vestiaire. Je peux le citer dans le vestiaire par rapport à son professionnalisme. Bard avait joué beaucoup de matches rapprochés avant le match aller contre Marseille. L’équipe a ensuite décollé et le onze était souvent reconduit. C’est bien qu’il y ait une concurrence. Ce sont des profils différents. Cela laisse des choix au coach, c’est intéressant. »
 
Rayan Cherki

« Cherki a joué très tôt, a battu des records de précocité. Il a du talent et est à l’écoute. On est en train de participer à l’éducation pour qu’il atteigne le plus haut niveau. Il est dans une bonne période. J’étais content qu’il marque contre Ajaccio. Il va continuer à progresser. On attend qu’il soit décisif, aussi sur les passes. Je pense qu’il progresse, c’est bien ce qu’il fait en ce moment. »
 
La reprise de la National 2

« C’est une bonne nouvelle. C’est compliqué de faire passer des joueurs d’un groupe à l’autre avec la situation sanitaire. On est obligés de réfléchir à chaque détail. Ceux qui ont déjà été contaminés, c’est plus simple pour eux. On veut protéger le groupe professionnel. Cela pénalise malheureusement les interactions avec le groupe Pro 2. On ne veut pas faire de bêtise. On est obligés d’être très prudents. »

 


 

OM - OL, les compos probables et les absents

Butfootballclub.fr

Ce dimanche (21h), le choc olympique OM – OL se joue au Vélodrome pour le compte de la 27e journée de Ligue 1. Voici les compositions probables d'OM - OL et les absents dans les deux équipes.

Dans l'attente de la signature de Jorge Sampaoli, pas encore officialisé à l'heure où nous écrivions ces lignes, c'est bien Nasser Larguet qui était sur le banc de l'OM pour la réception de l'OL. Le coach phocéen intérimaire doit composer avec une cascade de suspendus. En plus de Dario Benedetto, qui a encore un match à purger, l'OM devra faire sans Valentin Rongier (1 match) et sans Hiroki Sakai (2 matches).

Si Arkadiusz Milik et Florian Thauvin devraient pouvoir postuler à une place dans le onze, ce n'est peut-être pas le cas de Jordan Amavi, blessé à la cuisse et encore incertain.

Les absents du côté de l'OM : Benedetto, Rongier, Sakai (suspendus), Amavi (cuisse, incertain).


Beaucoup de suspendus à l'OM


Du côté de l'OL, Rudi Garcia fera le point ce vendredi sur l'état de son groupe mais les blessés ne seront probablement pas légion. La question peut quand même se poser pour Marcelo, forfait lors du dernier déplacement à Brest à cause d'un souci au mollet.

Les absents du côté de l'OL : Marcelo (mollet, incertain).

OM : Mandanda (cap.) - Lirola, Alvaro, Caleta-Car, Nagatomo – Kamara, Gueye – Thauvin, Payet, Henrique - Milik.

OL : Lopes – Dubois, Diomandé (ou Marcelo), Denayer, De Sciglio – Paqueta, T.Mendes, Aouar – Kadewere, Depay (cap.), Toko-Ekambi.

 


 

Leonardo va s’attaquer à… Memphis Depay

Le10sport.com

Se tournant vers des joueurs en fin de contrat pour étoffer l’effectif du PSG, Leonardo penserait notamment à Memphis Depay, proche de quitter l’OL en fin de saison.

Cet été, on ne devrait pas assister à de grosses folies de la part du PSG. Alors qu’une grande partie de l’argent disponible va servir à prolonger les joueurs actuels de Mauricio Pochettino à l’instar de Neymar et Kylian Mbappé, cela ne veut toutefois pas dire que Leonardo ne sera pas actif sur le marché des transferts. Loin de là… Malgré des moyens réduits, le directeur sportif du PSG serait déjà au travail pour frapper de très gros coups. En effet, le Brésilien aurait une nouvelle politique de recrutement pour cet été : se concentrer sur des joueurs en fin de contrat. Et Leonardo rêverait de gros coups à l’instar de Lionel Messi, Sergio Ramos, mais aussi David Alaba ou Georginio Wijnaldum.

Toutefois, la liste des cibles de Leonardo serait encore très longue. Et alors que le PSG n’est pas certain de conserver Moise Kean, prêté sans option d’achat par Everton, un renfort offensif pourrait être nécessaire. Ça tombe bien, le directeur sportif parisien aurait flairé une très bonne affaire en Ligue 1, plus précisément à l’OL. En effet, selon les informations de ESPN, Memphis Depay serait lui aussi dans les petits papiers de Leonardo. Dans sa dernière année de contrat, le Néerlandais se dirige tout droit vers un départ en fin de saison. Et alors que le FC Barcelone et la Juventus étaient déjà annoncés sur les rangs, voilà donc que le PSG se mêlerait à la lutte pour Depay.

 


 

OL - PSG le dimanche 21/03 à 21h sur Canal+

Ligue1.fr

Découvrez la programmation TV de la 30e journée de Ligue 1 Uber Eats.

Vendredi 19 mars
21h : OGC Nice – Olympique de Marseille (Canal + Sport)

Samedi 20 mars
13h : FC Metz – Stade Rennais F.C. (Canal + Sport)

17h : LOSC – Nîmes Olympique (Canal +)

Dimanche 21 mars
13h : RC Strasbourg Alsace – RC Lens (Canal + Sport)

15h : Stade Brestois 29 – Angers SCO (Canal + Sport et en intégralité sur MULTISPORTS)
15h : Dijon FCO – Stade de Reims (Canal + Sport et en intégralité sur MULTISPORTS)
15h : Montpellier Hérault SC – Girondins de Bordeaux (Canal + Sport et en intégralité sur MULTISPORTS)
15h : FC Nantes – FC Lorient (Canal + Sport et en intégralité sur MULTISPORTS)

17h05 : AS Saint-Etienne – AS Monaco (Canal + Sport)

21h : Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain (Canal +)

 


 

Aulas pose des micros sur les arbitres, chiche ?

Foot01.com

Outre la VAR, de plus en plus de voix s'élèvent afin que l'on puisse entendre les arbitres, comme cela est le cas en rugby. Jean-Michel Aulas trouve l'idée excellente.

Il y a quelques semaines, après le match entre Rennes et Lille, Clément Grenier avait accusé l’arbitre de cette rencontre de Ligue 1 de lui avoir dit « pendant tout le match qu’il arbitrera contre nous ». Des propos qui avaient fait bondir Pascal Garibian, patron des arbitres français, lequel avait indiqué qu’il avait l’enregistrement des échanges entre Eric Watellier, qui était au sifflet pour Rennes-LOSC et que rien ne prouvait les accusations du milieu de terrain. Cependant, Pascal Garibian se gardait bien de fournir publiquement ces enregistrements visiblement confidentiels. De quoi relance le débat concernant la diffusion en direct des échanges entre les arbitres et les joueurs, et même entre la VAR et l’arbitre central. Cela se fait dans le rugby professionnel et personne ne s’en étonne. Mais dans le football visiblement cela n’est pas encore envisagé.

Interrogé sur Twitter, après la diffusion d’une discussion entre Clément Turpin et Raheem Sterling, lors d’un match de Ligue des champions, Jean-Michel Aulas s’est dit favorable à cette révolution. « Bien sûr que nous sommes pour : comme c’est une décision qui appartient à la FIFA il faudra demander une dérogation pour faire un essai en France si la DTA est d’accord sur le principe ? : c’est je crois ce qui avait été fait pour la VAR au début ? », a fait savoir le président de l’Olympique Lyonnais.Il faudra toutefois attendre avant de voir cette règle évoluer, les arbitres n’étant pas tous favorables à ce que le grand public puisse entendre ce qu’ils disent aux joueurs ou se disent entre eux. Mais en 2021, et dans des stades privés de public et où l'on entend facilement ce que disent les footballeurs, les officiels doivent aussi s'y mettre. On l'a vu notamment lors du match PSG-Basaksehir, cela pourrait aussi éviter bien des soucis.

 


 

Le cadeau juteux et inespéré de Bolloré et Canal+ !

Butfootballclub.fr

Détenteur des nouveaux droits TV, Canal+ n’a finalement pas trop regardé à la dépense lorsqu’il a fallu signer le chèque en question à la LFP.

La question des droits télé a été tranchée... jusqu’en fin de saison. C’est Canal+ qui a mis la main à la poche pour sortir le football français dans lequel il s’était mis avec Mediapro. Dans son édition du jour, L’Équipe donne quelques détails sur cette transaction validée par Vincent Bolloré, qui a tout d’abord autorisé un paiement cash de 200 M€ (les trois dernières échéances du lot 3 et 35 M€ pour les matches de Mediapro) en offrant ainsi une valeur supplémentaire à l'offre de Canal+.


Les 2 M€, c'est cadeau...


Après ce versement, Maxime Saada a appelé Vincent Labrune pour lui proposer un accord sur la fin de saison. La suite semble rocambolesque. « Juste avant de parapher, il glisse à Vincent Labrune qu'il s'est trompé dans le calcul, la dernière échéance de la saison étant de 2 M€ inférieure à ce qu'il pensait, explique le quotidien sportif. Mais même s'il s'est fait ‘enfumer’ de 2 M€, Saada maintient ses 35 M€ complémentaires. Les 2 M€, c'est cadeau... Lors du CA de la Ligue, les présidents de clubs présents - qui s'étaient préparés au pire - n'en croient pas leurs yeux : ‘Canal refuse le gré à gré jusqu'en 2024 et nous propose un gré à gré pour la fin de saison, lâche l'un d'entre eux. C'est dur à suivre.’ Les diffuseurs qui avaient candidaté en début de semaine ont, eux, le sentiment d'avoir été manipulés par la Ligue. »

Pendant quelques heures, tout ce petit monde sera content mais le sourire s’est déjà envolé :  la bataille des futurs droits TV qui s'annonce pour les trois prochaines saisons sera tout aussi intense.

 


 

Aulas voit flou, il reçoit un rappel à l'ordre

Foot01.com

Mohamed Bouhafsi n'est pas d'accord avec Jean-Michel Aulas, qu'il juge incohérent vis-à-vis de ses propos sur l'arrêt du championnat la saison dernière.

Le 28 avril 2020, Edouard Philippe annonçait officiellement la fin de la saison 2019-2020 de Ligue 1 à cause du Covid-19. Présent cette semaine sur l'antenne de RMC, l'ancien Premier ministre a expliqué cette décision, tout en glissant une petite phrase pour Jean-Michel Aulas. Le président de l'OL s'était vite imposé comme l'un des plus virulents opposants à l'arrêt du championnat, estimant que son club, qui visait à l'époque une qualification en coupe d'Europe, était lésé par un telle décision. Pour Mohamed Bouhafsi, le discours du dirigeant lyonnais, dans son interview accordée à l'Equipe, est totalement incohérent et illogique.

« Il y a deux éléments incohérents dans ce que dit Jean-Michel Aulas, c’est que tout d’abord, il faut rappeler qu’au tout début de la crise, il réclamait une saison blanche avant de changer d’avis. Et Edouard Philippe ne s’exonère de rien puisqu’il dit qu’il a pris la décision face à des gens qui n’étaient pas d’accord les uns avec les autres sur ce qu’il fallait faire. (…) Et la deuxième chose incohérente, qui est plutôt illogique, c’est que Jean-Michel Aulas soutient totalement Noël Le Graët qui était le premier à demander d’arrêter le football français à ce moment-là. Ça, c’est incompréhensible » a déclaré le journaliste, qui a récemment réalisé une grande interview de Jean-Michel Aulas pour RMC. Avec le recul, l'Olympique Lyonnais a certes manqué une saison en Europe, avec la perte économique qui va avec, mais les Gones bénéficient cette saison d'un calendrier allégé qui leur permet de batailler avec Lille et le PSG pour le titre. Si jamais l'OL venait à remporter un titre de champion qui lui échappe depuis 2008, Jean-Michel Aulas verrait peut-être la situation d'un autre oeil.

 


 

OM : Longoria remplace Eyraud, Sampaoli nouvel entraîneur

Maxifoot.fr

Coup de tonnerre à Marseille ce vendredi soir ! Le club phocéen annonce dans un communiqué un gros changement dans son organigramme : Jacques-Henri Eyraud n'est plus le président de l'Olympique de Marseille.

En conflit avec les supporters marseillais depuis plusieurs semaines, "JHE" est remplacé par... Pablo Longoria, qui occupait les fonctions de "Head of Football", comparable à un directeur sportif, depuis l'été dernier. Apprécié pour son travail dans le recrutement, l'Espagnol devra désormais renouer le dialogue avec des fans en colère.

"C'est un nouveau chapitre pour l'Olympique de Marseille, et je m'engage personnellement à faire en sorte qu'il soit un véritable succès", a déclaré le propriétaire Frank McCourt dans un communiqué. "J'ai confié la présidence du club à Pablo. Son expérience en tant que directeur sportif et rectueur de talents n'a d'égal que son amour du jeu. Sa principale priorité sera de remettre le football au coeur de l'OM." A noter qu'Eyraud ne quitte pas l'OM puisqu'il rejoindra le conseil de surveillance du club.

Le club phocéen a aussi officialisé la signature de Jorge Sampaoli au poste d'entraîneur. Comme attendu, le technicien argentin s'est engagé jusqu'en 2023 avec l'OM.

"On m'a dit toute ma vie que l'OM est une passion. Que l'Orange Vélodrome s'allume quand l'équipe se rend au stade, a déclaré Sampaoli dans un communiqué. Marseille est un club du peuple et je me sens moi-même dans cette chaleur. On n'est pas là pour se cacher : on va jouer dur. Quand j'ai reçu cette proposition, je rêvais de pouvoir faire la fête dans la ville. Dans le monde, il y a des endroits calmes et des endroits intenses. Ce sont ces derniers que je veux et j'ai accepté sans hésiter. Ce club a une âme c'est pour cela que nous sommes ici. Nous sommes prêts."

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Jeudi 25 Février // OM - OL : L'Avant Match

 

Last modified on samedi, 27 février 2021 01:47