L'actu du Samedi 20 Février

L'actu du Samedi 20 Février

Voir aussi... L'actu du Vendredi 19 Février // Brest 2-3 OL : L'After

La révélation de Marcelo sur l'intérêt de Liverpool

Le10sport.com

Marcelo a confirmé que Liverpool s'était intéressé à lui lors du mercato hivernal, mais a renouvelé son désir de rester à Lyon.

Liverpool était activement à la recherche d'un défenseur central le mois dernier, et a un temps eu les yeux rivés sur Marcelo, le défenseur de l'OL. Pour autant, si ce dernier n'a pas nié l'intérêt de Liverpool à son égard, il a tout de même montré son envie de rester à Lyon, alors que son contrat s'achève en juin prochain. « J'ai déjà discuté avec le président, Juninho, et Vincent Ponsot pour un nouveau contrat. J'espère qu'on va bientôt trouver une solution. Bien sûr que j'ai envie de rester. Je me sens très bien ici, je sens que je peux donner encore un peu plus à Lyon. Avec le temps et l'expérience, on finira par trouver une bonne solution pour les deux parties. Mon agent a parlé avec Liverpool mais comme je l'ai dit, je me sens très bien ici, a insisté Marcelo. Je pense que je peux gagner quelque chose avec Lyon. Mon rêve, c'est de gagner le championnat avec Lyon », a confié Marcelo pour Canal+.

 


 

Memphis Depay, seul Mbappé lui résiste

Foot01.com

Le capitaine de l'Olympique Lyonnais enchaîne les bonnes performances et permet à son équipe de continuer à faire la course au titre de champion de France de Ligue 1.

A ceux qui craignaient que Memphis Depay traîne sa déception d’être resté à l’Olympique Lyonnais cette saison alors qu’il se voyait déjà au FC Barcelone, l’attaquant néerlandais a répondu de la plus belle des manières. Car les matchs de Ligue 1 passe et l’ancien mancunien enchaîne les prestations de haut niveau, au point même d’être le baromètre des ambitions de l’OL. Que Memphis Depay soit dans une forme moins resplendissante, comme c’était le cas la semaine passée face à Montpellier, et c’est toute l’équipe de Rudi Garcia qui tousse. Et que dire de vendredi soir, car pendant que l’orage grondait pour Lyon du côté de Brest, Memphis Depay tenait bien le choc. Au final, le club de Jean-Michel Aulas a remporté une victoire importante dans la bataille pour le titre, et l’attaquant a ajouté un but et une passe décisive à son palmarès en 2020-2021.

A ceux qui pourraient relativiser la prestation de Memphis Depay, la réalité des chiffres devrait les ramener à la réalité de ce que fait le capitaine de l’OL cette saison. Dans Le Progrès, on a fait les comptes pour l’expérimenté attaquant de l’Olympique Lyonnais, et ils sont bons, au point même d'être comparables avec un certain Kylian Mbappé, star française du PSG. « Avec ces nouvelles stats gonflées, Memphis est désormais impliqué dans 21 buts cette saison en Ligue 1 avec 14 buts et 7 passes décisives. Seul Kylian Mbappé fait mieux dans l’élite avec 16 buts et 6 passes décisives. De quoi challenger encore un peu le Néerlandais », rappelle le quotidien régional. Il est clair que si Memphis Depay maintient ce rythme, alors l'OL fera clairement un candidat plus que sérieux à Hexagoal.

 


 

De Sciglio, Cornet… Il n’en peut plus, il réclame Bard

Footradio.com

Malgré la victoire 3-2 sur la pelouse de Brest vendredi en Ligue 1, l’Olympique Lyonnais s’est une nouvelle fois fait peur, à cause notamment de sa défense…

À la mi-temps, le club rhodanien avait pleinement le match en main. Puisqu’en profitant des erreurs de Brest, l’OL menait 3-0 grâce à des buts de Paqueta, Aouar et Memphis Depay. Mais en deuxième période, Lyon a complètement sombré… Dans la tempête, Mattia De Sciglio a notamment été pointé du doigt. Fautif sur le deuxième but breton, sachant que c’est l’Italien, mal aligné avec ses coéquipiers, qui a couvert le buteur Cardona, le défenseur prêté par la Juventus ne fait pas l’unanimité chez les Gones. Pas plus que Cornet. Autant dire que le poste de latéral gauche est un vrai point faible dans l’effectif de Rudi Garcia… Et c’est donc pour cette raison que Gaël Berger ne comprend pas pourquoi l’entraîneur de l’OL ne donne pas sa chance au jeune Melvin Bard.


« Le petit Bard mérite de se montrer »


« Melvin Bard n’a peut-être pas encore le niveau pour être le latéral gauche titulaire de l’OL. Mais il a le mérite d’avoir une marge de progression et il faudra m’expliquer en quoi Maxwel Cornet et Mattia De Sciglio lui sont supérieurs aujourd’hui… Bard, c’est pour quand ? Je n’attends que ça. Certains disent que Bard, c’est léger. Ok, mais Cornet et De Sciglio, ce n’est pas meilleur ! Les latéraux gauches à l’OL, ce n’est pas suffisant. Le petit Bard mérite de se montrer. Il est jeune, donc il a une marge de progression, il a un vrai potentiel. Ce qui n’est pas le cas de ses concurrents… »
, a lancé le journaliste de Radio Scoop, qui sait que Bard est un vrai latéral gauche de métier avec de vraies qualités techniques.

 


 

"C'est un week-end qui peut compter", Garcia met la pression sur Lille et le PSG

RMC.fr

Leader provisoire de Ligue 1 en attendant le match de Lille à Lorient et le choc PSG-Monaco dimanche, l'Olympique Lyonnais savoure sa victoire dans la douleur obtenue à Brest (2-3) vendredi soir en ouverture de la 26eme journée de championnat. Un succès peut-être capital dans la course au podium selon Rudi Garcia.

L'OL préfère avancer masqué. Si les Lyonnais ne clâment pas haut et fort qu'ils jouent le titre de champion de France, ils sont provisoirement aux commandes du classement depuis leur victoire glanée à Brest 3-2 vendredi en ouverture de la 26eme journée de Ligue 1. Au stade Francis-Le Blé, les Gones ont pourtant montré deux visages. Le premier solide et surtout hyper réaliste (ils menaient 3-0 à la pause) puis un peu plus fébrile. Après la rencontre, Rudi Garcia préférait retenir le positif.


"On voulait être premiers pour au moins 48 heures, on l'est"


"Je suis satisfait de cette victoire, a commenté le coach lyonnais. Elle est en deux phases: une première mi-temps avec le vent pour nous mais dont on n'a pas eu besoin de se servir. On a joué au sol, en mouvement, on a été bons dans la maîtrise collective et défensivement. Et en deuxième mi-temps, on pouvait s'attendre à beaucoup de pression de la part des 11 Brestois et de notre ami le vent, qui a favorisé leur kick and rush. On n'a pas tremblé. On aurait pu faire mieux, notamment sur le deuxième but encaissé. La fin de match fait partie des moments où il faut batailler, mettre le bleu de chauffe. On n'a pas tremblé. On a bien étudié Brest et on les a empêchés d'égaliser."

Grâce à ce succès, l'Olympique Lyonnais met la pression sur Lille qui se rend à Lorient dimanche et sur le PSG qui accueillera Monaco en match de clôture. Les Gones ne devancent les Lillois qu'à la faveur d'une meilleure différence de buts : "On voulait être premiers pour au moins 48 heures, on l'est. C'est un week-end qui peut compter grâce au PSG-Monaco", note Rudi Garcia. Lyon se déplacera à Marseille la semaine prochaine.

 


 

Lyon gagne, Garcia critiqué par Jonatan MacHardy

Footradio.com

En ouverture de la 26e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais s’est imposé dans la douleur à Brest (3-2), pour reprendre la tête du championnat de France.

Après une première période de haute voltige au niveau de l’efficacité, le club rhodanien pensait être à l’abri de tout problème. Mais avec trois buts d’écart, grâce aux réalisations de Paqueta (9e), Aouar (29e) et Memphis Depay (44e sur penalty), l’OL a quand même réussi à se faire peur, comme souvent depuis le début de l’année 2021… Si Lyon a finalement réussi à tenir jusqu’à la fin, les Gones ne vont pas tirer beaucoup de mérite de ce succès. Mais dans tous les cas, l’équipe de Rudi Garcia est provisoirement repassée devant le PSG et le LOSC dans la course au titre. Avec 55 points en 26 journées, l’OL réalise même son meilleur bilan depuis 2007. Une statistique qui ne cache toutefois pas les limites de Lyon, comme l’explique Jonatan MacHardy.


« Je ne comprends pas la mise en place tactique de l’équipe et le choix des hommes »


« Lyon prend les points, mais ils commencent à être de plus en plus sur le fil. La rupture est proche. Face à Brest, ce sont trois points qui sont relativement chanceux. L’OL a juste profité des erreurs de son adversaire. Je ne suis pas rassuré par la défense lyonnaise. Je ne comprends pas la mise en place tactique de l’équipe et le choix des hommes. Je ne comprends pas pourquoi Garcia met Guimaraes, Paqueta, Aouar et Thiago Mendes ensemble sur le terrain. Il y en a un de trop. Là, ce n’est pas bénéfique. Sinon, un joueur comme Benlamri, j’aimerais qu’il ait sa chance dans le onze titulaire. Après, dans l’animation offensive, je milite pour un trio Depay – Slimani – Cherki. Avec cet effectif-là, l’OL peut faire beaucoup mieux qu’actuellement, même si c’est bon au niveau comptable », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que l’OL aura besoin de retrouver son allant de 2020 pour continuer à lutter au sommet de la L1 face à un grand PSG…

 


 

Depay a des concurrents musclés pour le Barça

Butfootballclub.fr

Priorité du FC Barcelone l’été dernier, Memphis Depay avait été contraint de rester à l’OL. Et son rêve de rejoindre le Barça pourrait s’être envolé.

Le train ne passe qu’une fois. L’adage pourrait faire mal à Memphis Depay. Libre de tout contrat, le Néerlandais a toujours la volonté de rejoindre le FC Barcelone. L’été dernier, Ronald Koeman avait publiquement dévoilé son envie de signer son compatriote. Jean-Michel Aulas avait réclamé, peu ou prou, 20 millions d’euros. Le Barça a refusé purement et simplement de répondre aux desideratas du boss de l’OL.

Selon le Mundo Deportivo, presse catalane, le FC Barcelone a dressé une short list pour renforcer le front de son attaque. Erling Haaland serait le grand favori, si Joan Laporte remporte les élections. Néanmoins, les finances blaugranas ne permettrait pas une telle dépense.

Libre cet été, Kun Agüero serait séduit par l’idée d’évoluer à côté de son ami Lionel Messi, si ce dernier souhaite prolonger au Barça. Memphis Depay arriverait en troisième choix, dans les mêmes positions que Romelu Lukaku et Lautaro Martinez. L’Argentin était également, au même titre que Depay, la priorité du club culé l’été dernier. Affaire à suivre.

 


 

Aouar devient le plus grand fan de Monaco et de Lorient

Foot01.com

Vainqueur à Brest (2-3) vendredi, l’Olympique Lyonnais a provisoirement pris la tête de la Ligue 1. Les Gones attendent désormais les résultats et surtout les faux pas de leurs concurrents directs ce week-end.

Cette 26e journée de Ligue 1 pourrait profiter à l’Olympique Lyonnais. Bien que malmenés en deuxième période avec un triple avantage, les hommes de Rudi Garcia ont arraché les trois points du succès à Brest. Et se retrouvent provisoirement leaders du championnat grâce à une meilleure différence de buts par rapport à Lille. Autant dire que les Gones ne seraient pas mécontents de voir le LOSC chuter à Lorient dimanche après-midi, avant un éventuel faux pas du Paris Saint-Germain face à l’AS Monaco dans la soirée.

Le scénario serait parfait pour les coéquipiers d’Houssem Aouar, après une belle frayeur en Bretagne. « On s'est fait peur sur la fin, a reconnu le milieu de terrain. On a fait preuve de beaucoup de réalisme en première période, on a alors ben concrétisé nos occasions. En seconde période, on doit mieux faire dans la construction, être un peu plus sereins, garder davantage le ballon et être plus confiants dans notre jeu, même si les conditions étaient compliquées. »


Aouar va suivre la concurrence


« Au final, on est contents d'avoir tenu ce résultat et on repart avec trois points très importants. On a été combatifs jusqu'à la fin à Brest, une très belle équipe de Ligue 1 que je me régale à voir jouer. Il faut lui donner du mérite. On sait que le train va très vite devant, où il y a de très bonnes équipes, dont on fait partie. Maintenant, on va regarder attentivement les matchs, en espérant un faux pas », a glissé l’international tricolore, histoire de récupérer les points perdus ces dernières semaines.

 


 

Lyon avait tout prévu, même le pire

Foot01.com

Sébastien Cibois, le gardien de but de Brest, a commis des bourdes face à l'OL, dès les premières minutes il a aidé Lyon sans le vouloir. Mais Paqueta était au courant.

Auteur de prestations compliquées, Gautier Larsonneur, gardien de but titulaire du Stade Brestois, a cédé sa place à Sébastien Cibois, Olivier Dall’Oglio reconnaissant sans peine que son numéro 1 était un peu dans le dur. Depuis le début du mois de février, le club breton a donc changé de gardien, et c’est l’ancien portier du PSG qui était dans les cages brestoises face à l’Olympique Lyonnais. Et c’est peu dire que Sébastien Cibois a totalement raté son match, puisque c’est en voulant dribbler Lucas Paqueta, que ce dernier a récupéré le ballon et ouvert le score dès le début de la rencontre. Et la responsabilité du portier de Brest est engagée encore plus qu’il ne le pensait, car du côté de l’OL on avait déjà vu ce dernier faire le même geste contre Bordeaux. Une information qui avait été remontée à toute l’équipe comme l’a confié Rudi Garcia après la rencontre.

En effet, l’entraîneur des gardiens de l’Olympique Lyonnais avait observé les dernières prestations de Sébastien Cibois et il a fait remonter cette habitude du portier. « On savait très bien que Cibois faisait semblant de dégager du pied droit avant de faire un crochet pied gauche. Lucas Paqueta était au courant de cette information. Bravo au staff pour cette excellente information et bien évidemment à Paqueta pour en avoir tenu compte.On a su provoquer les erreurs. Il faut féliciter Christophe Revel, notre entraîneur des gardiens, qui nous donne évidemment les qualités et les défauts des gardiens adverses », s’est félicité Rudi Garcia, qui sait l’importance de ce genre de détails lorsqu’on est lancé dans une course au titre aussi serrée et indécise. De son côté, Sébastien Cibois doit changer ses habitudes, sauf si Brest décide de remettre Gautier Larsonneur numéro 1.

 


 

Un nouvel appel d'offres de droits TV décidé mi-mars ?

Butfootballclub.fr

Alors que la LFP et ses clubs espérent discuter de gré à gré en fin de saison concernant les droits TV sur la période 2021-2024 au moins, la justice pourrait en décider autrement. En effet, cela dépendra en partie du résultat des procédures de Canal+ devant le tribunal de Commerce de Paris et l'Autorité de la concurrence.

Associé à beIN Sports qui soutient sa démarche, la chaîne cryptée espère rendre son fameux lot 3 (sous licence valorisé à 332 M€ par an jusqu'en 2024). Si la justice donne raison à Canal+, elle invalidera alors l'appel d'offres réalisé au début du mois de février. Une décision qui forcerait la LFP à revoir sa position de négociations de gré à gré.

Depuis l'audition d'hier, on en sait un peu plus sur l'organisation des prochaines semaines. L'audience des avocats de Canal+ et de la Ligue est prévue le 2 mars prochain. Le verdict devrait être connu dans les 7 à 14 jours suivant la décision du tribunal.

 

 

Voir aussi... L'actu du Vendredi 19 Février // Brest 2-3 OL : L'After

 

Viv

@centpourcentol

Votre webmaster depuis 2007, Gone passionné de l'OL !