L'actu du Lundi 15 Février

L'actu du Lundi 15 Février

Voir aussi... L'actu du Dimanche 14 Février // OL 1-2 Montpellier : L'After

Guimarães : « La concurrence me motive à donner le meilleur »

OL.fr

Alors qu’il vient de fêter sa première année à l’OL, Bruno Guimarães nous a accordé un entretien. L’occasion pour lui d’évoquer son adaptation, le Final 8, mais aussi ses débuts en sélection et ses objectifs personnels. L'intégralité de l'entretien est à retrouver sur OLPlay.

Son adaptation rapide

« C’est vrai que ça s’est mieux passé que je ne l’imaginais, avant la crise du Covid c’était magique. Après ça a été un peu plus dur, je n’étais pas bien. Mais pour ma première année passée ici je suis vraiment content, et j’espère faire encore mieux maintenant. Quand je suis arrivé ici, je disais que mon rêve était de marquer mon nom dans l’histoire du club, et je pense que, petit à petit, je suis en train de le faire.
 
Le bilan collectif de l'OL

Il est positif, on a fait une très bonne Ligue des Champions, on a fait de grands matches. Je pense aussi qu’on a fait rêver les supporters lyonnais et c’est le plus important.
 
La concurrence au milieu de terrain

Ça se passe bien, nous sommes tous amis, sur et en dehors du terrain. C’est bien pour l’équipe, c’est surtout un problème pour le coach (rires). Pour moi c’est important aussi, je sais que si je ne donne pas le meilleur de moi-même, je ne jouerai pas. Donc ça me motive, que ce soit à l’entrainement ou en match, pour toujours faire de mon mieux.

Ses débuts en sélection

C’est un moment dont j’ai toujours rêvé, je savais que je n’ai pas beaucoup joué, mais déjà le fait d’être appelé était très important. Ensuite quand j’ai été rappelé alors que je pensais avoir fait des mauvais matches avec l’OL, Tite et son staff m’ont rassuré. Ils m’ont dit qu’ils croyaient en moi, et je crois que ça m’a aidé à retrouver le niveau que j’avais. J’ai pour objectif de participer aux Jeux Olympiques, je suis le capitaine des U23, j’espère qu’on pourra jouer malgré la crise sanitaire. Je me souviens du premier titre du Brésil lors des derniers JO, je me souviens des célébrations. Je sais que c’est difficile pour le peuple brésilien en ce moment alors je pense que le football peut leur apporter de la joie si on arrive à gagner ces Jeux Olympiques.
 
L'apprentissage du français

Ça a été dur, pendant le premier confinement j’ai pris des cours, tous les jours. Comme je n’avais pas grand-chose à faire chez moi, je me suis dit que c’était le moment pour apprendre. C’est peut-être le seul point positif du confinement.
 
Le rôle d'Isabelle Dias

C’est un peu comme ma mère au club, si j’ai besoin de quelque chose je sais que je peux lui faire appel. Elle m’a beaucoup aidé moi, mais aussi ma famille. Une semaine avant que je signe mon contrat pour venir on parlait déjà. J’avais beaucoup d’interrogations, mais finalement je pense que j’ai fait le bon choix.

Ses occupations en dehors du foot

Je joue à la console, je fais du sport, je continue mes cours de français et j’ai commencé à apprendre l’anglais. Pour moi c’est vraiment important d’apprendre les langues, ça me fait vraiment plaisir de pouvoir comprendre le français, je suis bilingue maintenant !
 
La différence entre le football brésilien et le football français

Pour moi le foot se joue toujours à 11 contre 11, la différence est surtout au niveau de l’intensité. Au Brésil, 4 ou 5 joueurs jouent avec la même intensité qu’en France. Ici, même si une équipe a moins de qualité, elle va tout le temps courir et ne rien lâcher. Mais le football brésilien m’a apporté l’intelligence de jeu, notamment grâce au futsal auquel je joue depuis toujours.
 
Ses objectifs de carrière

Mon objectif c’est de gagner la Ligue des Champions, les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde. Si je réussis ça, je peux finir ma carrière tranquillement. »

 


 

Lyon et les Etats-Unis, Benzema a tout prévu

Foot01.com

Également dans le viseur de la Juventus Turin, Karim Benzema fait rêver l’Olympique Lyonnais au mercato.

Sous contrat avec le Real Madrid jusqu’en juin 2022, l’international français ne ferme pas la porte à un retour à l’OL. A en croire les informations obtenues par Todo Fichaejes, l’actuel troisième de Ligue 1 va tenter sa chance dès cet été pour obtenir le renfort de Karim Benzema, à un an de la fin de son contrat chez les Merengue. De toute évidence, le champion d’Espagne en titre ne s’opposera pas au retour de KB9 en France et pourrait même le libérer pour services rendus, en dépit de son statut de titulaire indiscutable au sein de la Casa Blanca.

Du côté de Karim Benzema, un plan de fin de carrière a d’ores et déjà été défini. Effectivement, le média espagnol croit savoir que l’international tricolore a bien l’intention de revenir à l’Olympique Lyonnais. Mais l’objectif du natif de Lyon ne serait pas de terminer sa carrière dans la capitale des Gaules. Après une pige d’une ou deux années chez les Gones, Karim Benzema aimerait tranquillement terminer sa riche et incroyable carrière aux Etats-Unis, en Major League Soccer. Pour l’heure, il n’existe aucun contact entre Karim Benzema et un club de MLS, mais l’objectif de « KB9 » est d’y terminer sa carrière. Ce n’est pas un secret, le buteur du Real Madrid est un grand fan de la culture et des sports américains, et notamment du basket. Reste maintenant à voir si ce plan de carrière se déroulera comme sur des roulettes, avec une escale par Lyon avant de rallier les Etats-Unis. Du côté de Jean-Michel Aulas, on fera évidemment son maximum pour rendre possible le retour très attendu de Karim Benzema…

 


 

Memphis dans l'incertitude face à son avenir

Twitter

 


 

L'OL futur champion en Ligue 1 ?

Lequipe.fr

Selon une projection des points en fin de saison effectuée par l'Observatoire du football à partir d'un modèle statistique, l'Olympique Lyonnais sera champion de France.

Dans sa dernière lettre hebdomadaire, l'Observatoire du football, groupe de recherche faisant partie du Centre International d'Étude du Sport (CIES), présente la projection des points en fin de saison pour les équipes de vingt-deux ligues à travers l'Europe. Cette projection a été effectuée à partir d'un modèle statistique prenant en compte les tirs cadrés, tentés ou concédés, la possession de balle, ainsi que ses propres passes dans le tiers adverse et celles des adversaires.


L'OL champion, Troyes et Clermont directement promus en Ligue 11


Selon cette projection, et malgré la défaite du dernier week-end contre Montpellier (1-2), l'Olympique Lyonnais serait sacré champion de France en fin de saison avec 82 points, soit un de plus que le PSG, trois d'avance sur le LOSC et neuf sur Monaco.

Au niveau de la deuxième division, Clermont Foot serait directement promu en Ligue 1 avec 70 points, cinq de moins que Troyes mais un de plus que Toulouse, qui serait ainsi contraint de passer par les barrages, où il pourrait se frotter au FC Nantes.


Le Bayern, l'Atlético et Manchester City également sacrés


Sans surprise, les actuels leaders de Bundesliga, le Bayern Munich (+6 points sur RB Leipzig), de Liga, l'Atlético Madrid (+3 sur Barcelone) et de Premier League, Manchester City (+14 sur Manchester United) seraient champions, tandis qu'en Italie l'Inter redécouvrirait la joie du titre après onze saisons en disette, en devançant le Milan (+2) et la Juventus (+3).



 

 


 

Un gros chèque bonus en approche pour Jean-Michel Aulas ?

Butfootballclub.fr

Alors que la saison est déjà belle du côté de l'OL, le prochain Mercato pourrait offrir un joli chèque en bonus. Grâce à un certain Nabil Fekir.

Tandis que le football français traverse une crise tout juste calmée par l'acquisition des droits télé jusqu'à la fin de la saison par Canal Plus, certains clubs peuvent tout de même voir l'avenir arriver sereinement. L'OL est en première ligne dans ce dossier.

La gestion de Jean-Michel Aulas, les performances sportives et les actifs du club font que l'OL pourrait passer l'orage mieux que beaucoup d'autres. Et ce d'autant plus que grâce ) un certain Nabil Fekir, une belle opportunité de voir de l'argent rentrer devrait se présenter.


Fekir est convoité, un bonus pour l'OL ?


« Nabil Fekir est transféré pour un montant de 19,75 M€ auquel pourront s’ajouter des incentives pour un montant de 10 M€ maximum et un intéressement de 20% de la plus-value réalisée sur un futur transfert », annonçait le communiqué de l'OL au moment de son départ en juillet 2019.

Ces 20% pourraient représenter un joli pactole si les informations du moment se confirment. Estadio Deportivo, ce samedi, annonce en effet qu'une flopée de clubs seraient disposés à passer à l'action pour recruter Fekir. Valence, Naples, l'Atlético, l'Inter Milan ou le Real Madrid seraient sur la trace du champion du monde, au même titre que la Chine et le Qatar. De quoi laisser augurer une belle bascule financière ?

 


 

Ce Lyon capable de gagner le titre ? Habib Beye en doute

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais s’est incliné face à Montpellier ce samedi en Ligue 1. Un gros coup dur pour les hommes de Rudi Garcia.

Pour l’OL, chaque résultat sera important si le club veut jouer les trouble-fêtes jusqu’au bout cette saison en Ligue 1. La défaite face à Montpellier ce samedi a mis en exergue certains défauts des joueurs de Rudi Garcia. Ces derniers, malgré des intentions intéressantes, pèchent dans le dernier geste. Résultat, le PSG et le LOSC sont devant l’Olympique Lyonnais au classement. Pour certains observateurs, les Gones ont perdu plus qu’il n’y parait contre les Héraultais. Habib Beye ne dira pas le contraire.


“C’est une vraie contre-performance pour les Lyonnais”


Sur le plateau de Canal+, le consultant a donné son avis sur le sujet. “Ils ont de la matière. On voit que sur ce match, c’est vraiment le manque de réussite et d’efficacité qui fait que Lyon perd ce match. On en avait parlé. Est-ce qu’ils sont capables de jouer le titre ? Oui, ils en sont capables, mais sont-ils capables de le gagner ? Le problème, c’est que dans ces matchs-là, vous ne pouvez pas laisser passer des points, surtout dans la forme dans laquelle ils sont face à ce Montpellier. C’est une vraie contre-performance pour les Lyonnais”, a notamment indiqué Habib Beye, qui sait que l’Olympique Lyonnais a sans doute grillé une cartouche importante face à Montpellier ce samedi en Ligue 1.

 


 

Guimaraes, un problème avec le chouchou de Juninho ?

Foot01.com

Un an après sa spectaculaire arrivée à l'Olympique Lyonnais, Bruno Guimaraes a beaucoup de mal à confirmer. Et les premiers doutes apparaissent.

Il y a un an seulement, Bruno Guimaraes se révélait aux yeux de la Ligue 1 et même de l’Europe, le jeune joueur brésilien déniché par Juninho à l’Athletico Paranaense réalisant des prestations de gala dès sa signature à l’Olympique Lyonnais. Les mois ont passé, mais peu à peu le milieu de terrain de 23 ans est rentré dans le rang, au point même de ne plus être titulaire depuis le début de saison. Pas de panique donc du côté de l’OL, même si forcément l’équipe de Rudi Garcia aurait besoin d’un Bruno Guimaraes au sommet de sa forme au moment où la bataille pour le titre et le podium en Ligue 1 s’intensifie. Et sur ce que l’on a vu samedi contre Montpellier, le natif de Rio de Janeiro n’est pas réellement en mesure de rectifier le tir, son entrée en jeu à la 62e minute à la place de Tino Kadewere n’ayant pas changé la donne.

Dans Le Progrès, on ne le cache pas, la gestion de Bruno Guimaraes incite à une profonde réflexion du côté du Groupama Stadium et de l’Olympique Lyonnais. « Le cas Bruno Guimaraes commence à susciter des interrogations. Seulement titulaire 13 fois en 25 matches de Ligue 1, le Brésilien, très « choyé » par Juninho, doit récupérer la confiance de son entraîneur. Il est rentré contre Montpellier mais a souffert. Doit-il plus jouer ? Maxence Caqueret, dont l’énergie est indiscutable, a une place à revendiquer. Devant, Islam Slimani, qui a offert contre Montpellier 5 situations chaudes en 15 minutes, est tout près désormais d’une place dans le onze de départ. Rayan Cherki se récite tous les jours le mot discipline, alors… Casser le confort de certains pour mieux rebondir, l’idée pourrait faire son chemin », explique le quotidien régional. On verra vendredi prochain à Brest si Rudi Garcia est prêt à changer des choses pour relancer plusieurs joueurs Bruno Guimaraes, le coach de Lyon étant conscient que son onze habituel souffre un peu.

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 14 Février // OL 1-2 Montpellier : L'After

 

Last modified on lundi, 15 février 2021 18:37