L'actu du Lundi 8 Février

L'actu du Lundi 8 Février

Voir aussi... L'actu du Dimanche 7 Février // OL - Ajaccio : L'Avant Match

Juninho évoque la course pour le titre de champion de L1

Foot-sur7.fr

L'OL (52 points) a enchaîné une 4e victoire en Ligue 1. Du coup, le club rhodanien reste accroché à la 2e place, derrière le leader le LOSC (54 points) et devant le PSG (51 points). Juninho se réjouit de la performance actuelle des Gones, mais reste très prudent dans la course pour le titre de champion.


OL : Juninho, « on ne peut pas s'enflammer »


Lors de la 24e journée de Ligue 1, l'OL a infligé une lourde défaite au RC Strasbourg (3-0), à Décines. Les Lyonnais restent donc à 2 petits points de Lille OSC et ont toujours un point d’avance sur le Paris Saint-Germain. Ne disputant pas de coupe d’Europe cette saison, l’équipe de Rudi Garcia fait un excellent parcours en championnat. Elle n’a perdu que 2 matchs dans la compétition, respectivement contre le Montpellier HSC (2-1) et le FC Metz (0-1). Or le Paris SG, triple champion en titre, s’est déjà incliné 5 fois cette saison. Juninho sent certes la possibilité pour l’Olympique Lyonnais de réussir un coup à l’issue de l’exercice 2020-2021, mais il préfère garder son calme, pour le moment. « Gagner les quatre derniers derniers matchs c'est bien, mais c'est un championnat très serré, donc on ne peut pas s'enflammer », a-t-il fait remarquer sur la chaîne Téléfoot.


L'Olympique Lyonnais en quête du titre en Ligue 1 depuis 2008


Pour le directeur sportif de l'OL, le chemin vers le titre de champion de France est encore long et semé d'embûches. « Il n'y a donc rien d'acquis encore » pour le club de la capitale des Gaules. « Je pense qu'à chaque match, on doit en tirer des leçons. La victoire de samedi est une très bonne chose. […] Bien sûr, ne pas prendre de but et en inscrire trois, c'est bien pour l'équipe », a souligné le dirigeant brésilien. À Lyon, le dernier titre de vainqueur de la Ligue 1 remonte à la saison 2007-2008, soit il y a 13 ans. Quant à la dernière coupe remportée par les Gones, c'est le Trophée des champions, en 2012. Cette saison sera-t-elle la bonne pour l'OL ? Rendez-vous en mai 2021.

 


 

Bard : « J'apprends beaucoup avec les joueurs qu'il y a autour de moi »

OL.fr

Melvin Bard a répondu aux questions des journalistes aujourd'hui, à la veille de la réception d'Ajaccio en 32ème de finale de la Coupe de France. l'intégralité de la conférence de presse est à retrouver sur OLPlay.

La Coupe de France

« C’est une coupe qui est intéressante à jouer c’est un titre qu’on peut gagner, donc il faut être concentré pour ce match. Il peut se passer bcp de chose pendant un match et j’espère qu’on arrivera à gagner. »
 
La concurrence

« C’est le football, il faut toujours se battre pour gagner sa place, même quand tu es titulaire tu dois te battre. J’aurai peut-être l’occasion de débuter ou de rentrer, il y a beaucoup de concurrence à mon poste, je travaille tous les jours pour pouvoir postuler au poste de titulaire et essayer de jouer le plus de match de possible, si le coach a besoin de moi je sais que je répondrai présent le jour où il m’appelle. »
 
Son intégration dans le groupe pro

« Pour ma première saison complète avec les professionnels, ça se passe très bien, c’est plaisant j’apprends beaucoup avec les joueurs qu’il y a autour de moi, je reçois des conseils de Memphis, Léo Dubois. L’ambiance est bonne, c’est plus facile quand on a les résultats avec nous, le groupe s’entend très bien, tout le monde travaille et c’est aussi une des raisons de notre réussite aujourd’hui. »
 
Ses axes de progression

« Je pense que je peux passer un palier physiquement, tactiquement, de toute façon on apprend tous les jours. J’ai envie de prouver que je suis capable de jouer ici. »
 
Sa prolongation en septembre

« C’est une grosse marque de confiance du club, il faut que rende cette confiance sur le terrain, c’est énorme pour moi parce que c’est mon club de cœur. »

 


 

Garcia : « Besoin d’entretenir la dynamique »

OL.fr

Entre la victoire face à Strasbourg samedi et le 1/32 de finale de Coupe de France face à Ajaccio, le coach lyonnais Rudi Garcia était en conférence de presse. Ce moment est à revivre en intégralité sur OLPlay.

Point santé

« Jason Denayer est toujours absent même si ça progresse bien. Mendes est suspendu. »
 
Pollersbeck titulaire contre Ajaccio

« Julian Pollersbeck gardera les buts demain. C’est un gardien moderne. Il devait se remettre à niveau physiquement. Il y a un bon groupe de travail chez les jeunes. C’est bien qu’il soit récompensé du travail qu’il fait. On est avec lui, on a confiance en lui. On a beaucoup de matches. Cela reposera Anthony Lopes. »
 
Une revue d’effectif contre Ajaccio ?

« Tout le monde a une chance de jouer demain. On est dans une série de match. L’équipe changera aussi. Ils sont là pour montrer qu’ils ont des qualités. A moi de tenir compte de leurs performances pour la suite. On ira le plus loin possible uniquement si on est un groupe uni. Rayan Cherki avait fait un match extraordinaire à Nantes la saison passée. C’est l’occasion pour eux d’avoir du temps de jeu, ils ont besoin de ça. On a beaucoup de jeunes dans l’effectif. Ils ont une chance folle de pouvoir vivre ce qu’on est en train de vivre en ce moment. Ils peuvent voir comment ils doivent se comporter. Ils apprennent à vitesse grand V. Ils ont tout intérêt à emmagasiner tout ce qu’ils peuvent prendre ici… Le danger est de ne pas respecter Ajaccio car c’est une équipe de Ligue 2. »
 
La Coupe de France

« C’est une épreuve magique. Cette compétition a une saveur particulière. J’ai gagné la Coupe de France avec Lille et je sais quelle émotion ça peut procurer. C’est différent du championnat, qui consacre la régularité d’une équipe. La Coupe dépend de tellement de choses. C’est un match très important. Il faudra faire attention. Je connais quelques joueurs, comme Mathieu Coutadeur. Il est une des pierres angulaires au milieu de terrain... J’espère que les amateurs pourront participer jusqu’au bout de l’épreuve. Ce n’est pas facile pour eux avec le couvre-feu. On ne rencontre que des équipes avec des bons joueurs. Il faudra être au meilleur de notre forme pour faire respecter la hiérarchie. Ils auront un jour de repos de plus mais ce n’est pas très important. Il faut tout faire pour garder la dynamique et on a besoin de l’entretenir. »
 
La forme de Memphis

« Quand vous avez un top player comme lui, le jour où il est bien, cela aide à gagner des matches avec des buts et des passes décisives. C’est aussi les autres qui le font briller. Il aide les autres à être meilleurs. Cela nous fait avancer et plus croire en nous. »
 
Sinaly Diomande invaincu

« Il n’y a pas grand-monde dans l’équipe qui ait connu la défaite. Il a encore besoin de travailler tactiquement, sur les placements, dans la complémentarité avec les autres défenseurs. C’est un joueur atypique, qui a un parcours différent. Il progresse, c’est très bien. Il est déterminé. On compte sur ce joueur. C’est l’un des défenseurs centraux de l’avenir de l’OL. »

 


 

Lille, Lyon et Monaco, les trois bons élèves du trading en Europe

CIES via Footmercato.net

Ces dernières années, le modèle économique de certains clubs a changé. Moins dépensiers, ils misent sur le trading à savoir l’achat d’un joueur à faible coût dans l’optique de le revendre plus cher quelques années après. Et à ce petit jeu, trois clubs de Ligue 1 sont les champions dans les cinq grands championnats.

Selon un rapport du CIES, Lille (235 millions euros), Monaco (202 M€) et l’OL (167 M€) sont en tête du classement des équipes ayant totalisé le solde le plus positif pour les opérations de transfert conclues lors des dix derniers mercatos. Rien d’étonnant surtout lorsqu’on connaît le modèle économique de Lille et Monaco. Lyon peut surtout remercier son excellent centre de formation. À l’inverse, les deux mauvais élèves se nomment sans surprise : Manchester, City (-€611M) et Manchester United (-€560M). Le PSG n’est pas très loin non plus (-424M soit la 4ème valeur la plus négative).

 

 


 

Liverpool à l'assaut de Depay ?

Foot01.com

Libre comme l’air au mois de juin, Memphis Depay attire la convoitise des plus grands clubs européens au mercato.

Dans le viseur du FC Barcelone au mois de septembre, l’international néerlandais suscite également un intérêt du Borussia Dortmund. En effet, le club de la Ruhr a fait de Memphis Depay sa priorité en cas de départ de Jadon Sancho ou d’Erling Haaland cet été. Il faut dire que la situation contractuelle du capitaine de l’OL est attractive puisque le Néerlandais sera disponible pour zéro euro cet été, à moins qu’il prolonge à la surprise générale son contrat en faveur de Lyon. A en croire les informations du site Fichajes.net, un nouveau cador européen est sur les traces de Memphis Depay. Et si cet intérêt se confirme, nul doute qu’il fera grandement douter le buteur de l’OL au sujet de son avenir.

Désireux de renforcer son secteur offensif la saison prochaine, Jürgen Klopp a jeté son dévolu sur Memphis Depay. En effet, Liverpool a manifesté son intérêt auprès des agents de l’attaquant de l’Olympique Lyonnais dans l’optique d’une signature cet été. Il faut dire que derrière les indispensables Salah, Mané et Roberto Firmino, les Reds ne possèdent pas réellement de joueurs de stature internationale en attaque. Diogo Jota a été recruté l’été dernier, mais le Portugais s’est rapidement blessé. Confronté à de nombreux pépins physiques cette saison, Liverpool souhaite doubler chaque poste avec des joueurs confirmés et c’est précisément dans cette optique que Memphis Depay intéresse les Reds. Reste maintenant à voir ce que l’international néerlandais pensera de cet intérêt, lui qui a peu de chances de s’imposer comme un titulaire à Liverpool au vu de la complémentarité sidérante affichée par Salah, Mané et Firmino depuis plus de deux ans…

 


 

Longoria à la lutte avec Juninho pour ce joli coup à 0€ ?

Le10sport.com

Libre à l'issue de la saison, le latéral de Naples Elseid Hysaj attirerait toujours l'attention de l'OM, mais également de l'OL.

La crise frappe de plein fouet l'Olympique de Marseille, aussi bien sur le plan sportif que sur le plan humain. Pour autant, la saison continue et, malgré les tensions, le club phocéen doit se tourner vers l'avenir. Avec un nouveau propriétaire et un nouveau président ? Frank McCourt l'a fermement démenti. Avec un nouvel entraîneur ? Les recherches se poursuivent. Alors, pendant ce temps, Pablo Longoria, qui s'est déjà démené au cours du mercato hivernal pour dénicher quelques recrues sans ruiner encore davantage l'OM, continuerait de s'activer en vue de l'été prochain. Après s'être fait prêter Pol Lirola par la Fiorentina, jusqu'à la fin de la saison, avec une option d'achat estimée à 11,5M€, le Head of Football de l'OM garderait toujours un oeil sur l'international albanais de 26 ans Elseid Hysaj, comme l'avait révélé L'Équipe au début du mois de janvier dernier. Mais l'OM devrait avoir à faire face à une concurrence rude pour le latéral de Naples.


Une bataille OM/OL pour Hysaj


À en croire les dernières informations du journaliste italien Nicolò Schira, l'Olympique de Marseille serait toujours intéressé à l'idée de s'offrir les services d'Elseid Hysaj, actuel joueur de Naples qui arrive au terme de son contrat et qui devrait quitter le club italien à la fin de la saison. Mais l'OM n'est pas le seul club qui montrerait de l'intérêt pour le latéral. Séville serait également sur le coup, tout comme... l'Olympique Lyonnais. Sur les traces de Gonzalo Montiel cet hiver, Juninho avait finalement écarté cette piste mais pourrait se pencher sur les traces d'un latéral dès l'ouverture de la prochaine période de mercato. Affaire à suivre...

 


 

2 lyonnais dans l'équipe type de la journée

L'Equipe via Twitter

 


 

Garcia tacle Ronald Koeman

Footmercato.net

Le FC Barcelone s'agace d'entendre le PSG, que ce soit par la voix de Leonardo, le directeur sportif, ou de Di Maria, son partenaire avec l'Argentine, parler de l'avenir de Lionel Messi. Celui-ci arrive en fin de contrat en juin avec son club de toujours et visiblement sa prolongation pose souci chez les Blaugranas, qui sont en grandes difficultés financières. Ronald Koeman et Joan Laporta ont d'ailleurs fustigé l'attitude des Parisiens, invoquant le manque de respect, alors que les deux clubs s'affrontent en 8e de finale de Ligue des Champions dans dix jours.

Voilà qui fait sourire Rudi Garcia. Invité par BeIN Sports dimanche soir à commenter l'actualité du ballon rond, l'entraîneur de l'OL en a profité pour tacler Ronald Koeman, qui a eu exactement la même attitude à l'égard de l'OL dans le dossier Memphis Depay. «J’ai lu que Ronald Koeman s’était un peu offusqué que le Paris Saint-Germain parlait de Lionel Messi à Paris avant une rencontre de Ligue des Champions. Lui, il ne s’est pas gêné, même après le mercato estival, pour reparler d'une venue de Memphis Depay. Cela s’appelle l’arroseur arrosé.» Garcia tient sa petite revanche.

 


 

Dhorasoo critique Jean-Michel Aulas

Footmercato.net

Entre la crise sanitaire et la crise des droits TV, les clubs de Ligue 1 sont à l’agonie financièrement. Et même si Canal+ a fini par récupérer les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2, les clubs vont devoir combler un gros déficit cet été. Pour que le championnat gagne en compétitivité, certains présidents et notamment Jean-Michel Aulas militent pour une Ligue 1 à 18 plutôt que 20.

Une Ligue 1 réduite à 18, une idée qui plairait bien à JMA, mais qui plaît beaucoup moins à Vikash Dhorasoo, ancien joueur de Lyon désormais consultant sur l’Equipe. « Je ne vois pas ce que cela change. On aura besoin de ces petits clubs pour la formation. On a vu l’importance que les droits télé avaient. Je ne suis pas trop d’accord avec Jean-Michel Aulas. S’il présidait un petit club, il serait en train de défendre les petits clubs. Il ne défend pas l’intérêt général. (…) On est rattrapé parce qu’on a voulu abandonner. Il faut encourager la formation et la redistribution. On a besoin des petits clubs » a-t-il déclaré.

 


 

Amandine Henry absente « 15 à 20 jours » et forfait avec les Bleues

Lequipe.fr

Blessée samedi dernier en Championnat contre Montpellier, la Lyonnaise Amandine Henry sera absente deux à trois semaines. Elle est forfait pour le Tournoi de France avec les Bleues.

À la voir quitter le terrain à la mi-temps, mollet gauche bandé et glacé, on pouvait craindre le pire pour Amandine Henry, qui n'a pas pu aller au bout du match remporté par Lyon samedi contre Montpellier (2-1) alors qu'elle avait marqué le premier but de la partie.

La milieu de l'OL s'est voulu rassurante ce lundi après avoir passé des examens. « Plus de peur que de mal... 15 à 20 jours d'arrêt pour moi suite à ma lésion au mollet ce week-end », écrit-elle sur son compte Twitter.

Henry, qui est en froid avec Corinne Diacre, la sélectionneuse des Bleues, manquera donc le Tournoi de France (17 au 23 février), une compétition amicale à laquelle les Françaises vont participer pour la deuxième année de suite. Diacre doit dévoiler sa liste ce mercredi (11 heures).

Tenantes du titre, les Bleues affronteront d'abord l'Islande (16e nation mondiale) à Sedan le 17 février, puis la Suisse (19e) trois jours plus tard à Metz et enfin la Norvège (11e), toujours dans la ville mosellane, le 23 février pour clore ce tournoi amical disputé à huis clos.

 


 

Dembélé vendu au mercato, Rudi Garcia se lâche

Foot01.com

Cet hiver, l’Olympique Lyonnais a enregistré un départ au mercato, celui de Moussa Dembélé à l’Atlético de Madrid.

L’attaquant tricolore a fait ses valises pour l’Atlético de Madrid, où il a été prêté avec une option d’achat estimée à environ 33 ME. Remplaçant aux yeux de Rudi Garcia dans la capitale des Gaules, l’ancien buteur du Celtic Glasgow a néanmoins déçu son entraîneur en faisant le choix de quitter l’OL. En effet, dans une interview accordée à BeInSports, Rudi Garcia a révélé qu’il avait tenté de retenir Moussa Dembélé, mais que celui-ci avait fait part de sa démotivation quant au projet de l’Olympique Lyonnais en raison de son manque de temps de jeu. Le coach lyonnais a par ailleurs profité de sa présence dans l’émission d’Alexandre Ruiz pour glisser un joli tacle au FC Barcelone au sujet de Memphis Depay.

Garcia voulait garder Dembélé

« Le mercato hivernal s’est très bien passé. Il y a toutefois un nouveau paramètre en ces temps de pandémie, les clubs souffrent économiquement. Juninho s’occupe du marché des transferts avec Bruno Cheyrou, et moi pas trop. Notre groupe est bien équilibré avec plein de jeunes Lyonnais. On a vraiment besoin de tout le monde si on veut finir dans les trois et se qualifier pour la Ligue des Champions. Il n’y avait pas de débat au mercato d’hiver sur les départs d’Aouar et de Depay. Le président nous a écouté, on ne voulait pas toucher à l’effectif. Il y a simplement eu le départ de Dembélé, qui a choisi de rejoindre l’Atlético de Madrid. C’est un peu décevant car j’aurais aimé le garder mais il n’était plus vraiment motivé pour rester à Lyon. Slimani va beaucoup nous aider » a confié Rudi Garcia avant d’évoquer brièvement son capitaine Memphis Depay. « J'ai lu que Ronald Koeman s'était un peu offusqué que le PSG parlait de Lionel Messi au club avant une rencontre de Ligue des champions. Lui ne s'est pas gêné, même après le mercato, de parler de Memphis Depay. Cela s'appelle l'arroseur arrosé ». Cela s’appelle être taquin de la part d’un Rudi Garcia particulièrement heureux d’avoir conservé son joueur majeur cet hiver.

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 7 Février // OL - Ajaccio : L'Avant Match

 

Last modified on mardi, 09 février 2021 01:18