L'actu du Dimanche 7 Février

L'actu du Dimanche 7 Février

Voir aussi... L'actu du Samedi 6 Février // OL 3-0 Strasbourg : L'After

Memphis Depay, le Monsieur Plus de l'OL

Footmercato.net

Samedi soir, l'Olympique Lyonnais s'est offert le scalp de Strasbourg. Le tout avec un Memphis Depay des grands soirs.

Sortir par la grande porte. A 26 ans, Memphis Depay vit très certainement sa dernière saison en Ligue 1 Uber Eats sous le maillot de l'Olympique Lyonnais. Arrivé en janvier 2017 en provenance de Manchester United, où son passage avait été un échec dans l'ensemble, le natif de Moordrecht voulait se relancer. Quatre ans plus tard, le Néerlandais est un leader et le capitaine de cette équipe lyonnaise. Une équipe qu'il devrait donc quitter une fois son contrat terminé le 30 juin prochain, puisqu'il n'a pas répondu favorablement aux propositions de prolongation de Lyon.


Une belle soirée pour Memphis


Courtisé cet été, puis cet hiver, Memphis est finalement resté pour terminer la saison. Les Gones préféraient le conserver et mettre toutes les chances de leur côté pour se qualifier en Ligue des Champions voire titiller le PSG pour le titre de champion de France. Il faut dire que Depay a été précieux lors de la première partie de la saison avec 8 buts inscrits. Et lors du début de la nouvelle année 2021, il était reparti sur le même rythme avec 3 buts lors des deux premiers matches (un doublé face à Lens et un but face à Rennes).

Ensuite, le Hollandais est resté muet durant quatre rencontres. En effet, il n'a pas trouvé le chemin des filets face à Metz, l'ASSE, Bordeaux et Dijon. Samedi face à Strasbourg, Memphis a remis les pendules à l'heure en signant un doublé. Servi par Aouar, il a fait parler sa vitesse et a ouvert le score pour les siens (1-0, 20e). Puis, il a définitivement mis les siens à l'abri en marquant sur un coup-franc enroulé à la 68e (3-0). Une soirée réussie pour le capitaine des Gones, remplace à la 72e par Rayan Cherki.


Le Néerlandais et la comparaison avec Benzema


Avec 13 buts et 6 assists en 24 apparitions, Memphis est le meilleur buteur et le meilleur passeur de l'OL cette saison, lui qui s'entend à merveille avec Karl Toko Ekambi et Tino Kadewere. Il est aussi entré un peu plus dans la légende de l'OL car avec son coup-franc, il a dépassé Karim Benzema dans l'histoire du club avec 67 buts inscrits. Mais pas de quoi s'enflammer pour le joueur, présent face aux médias après la rencontre. «Benzema est une inspiration pour moi. Il est arrivé au Real très jeune et il continue sa carrière. Je suis très fier de rejoindre Karim dans les statistiques. C’est un honneur de le dépasser».

Son entraîneur Rudi Garcia n'a pas manqué de faire son éloge. «Le troisième but était merveilleux, inscrit par un joueur merveilleux, qui a bien travaillé les coups francs hier. La vitesse et l'habilité de Memphis ont aussi fait la différence sur le premier but (...) Je n'ai pas toutes ses statistiques précises. Il est souvent dans les bons coups. J'aime les buteurs, mais aussi les derniers passeurs. Il sait marquer et faire marquer. C'est un formidable joueur. Quand vous menez 3-0, vous n'avez plus besoin de lui. J'attendais qu'on marque le troisième but pour l'enlever. On a besoin de ne pas avoir de pépins pour atteindre nos objectifs». En effet, il faudra un grand Memphis pour rêver plus grand cette saison.

 


 

Bruno Guimaraes à l'Inter, Lyon se méfie

Foot01.com

Arrivé l'an dernier pour 20 millions d'euros en provenance du Brésil, Bruno Guimarães a tapé dans l'oeil d'Antonio Conte.

Dès son arrivée dans le Rhône en janvier 2020, Bruno Guimarães a impressionné toute l'Europe suite à des performances XXL face à la Juventus et Manchester City en Ligue des Champions. Après des débuts tonitruants, force est de constater que la hype est clairement redescendue autour du milieu de terrain. Moins en forme, le joueur de 23 ans est passé derrière Thiago Mendes ou Lucas Paqueta dans la hiérarchie de Rudi Garcia. Cette saison, il a été titulaire à 13 reprises en Ligue 1, démarrant également sept fois sur le banc. Passant les fêtes de Noël au Brésil, le jeune joueur a même été infecté par le Covid-19, ratant ainsi plusieurs matchs. Mais malgré toutes ces petites péripéties, le potentiel de Guimarães reste énorme, et ne passe pas inaperçu chez les gros clubs européens.

En effet, d'après les informations du site TodoFichajes, Antonio Conte souhaiterait s'offrir le Lyonnais pour renforcer son milieu de terrain. Utilisant cette saison un milieu à trois avec la plupart du temps le trio Nicolò Barella, Marcelo Brozović et Arturo Vidal, l'entraîneur italien est à la recherche de milieux susceptibles d'étoffer son effectif. Fan des joueurs travailleurs mais techniques à la fois, le coach intériste estime que le Lyonnais a le profil idéal pour son équipe. Malgré leurs difficultés financières, les Nerazzurri sont prêts à offrir 30 millions d'euros pour convaincre l'OL. Toutefois, il en faudra certainement plus pour faire plier Jean-Michel Aulas. En effet, si les Gones ont déboursé 20 millions pour recruter Guimarães l'hiver dernier, il existe une clause offrant 20% du futur transfert à l’Athlético Paranaense. Connaissant la fermeté de JMA en ce qui concerne les ventes, le dossier sera loin d'être facile pour l'Inter.

 


 

Laurey fustige un arbitrage à deux vitesses, Pierre Ménès sort un scud !

Butfootballclub.fr

L’entraîneur du RC Strasbourg a perdu son sans froid après la défaite contre l’OL samedi lors de la 24e journée de Ligue 1 (0-3).

L’OL n’a pas laissé passer l’occasion de mettre la pression sur le LOSC. Hôtes du RC Strasbourg hier, les Gones ont profité de l’expulsion précoce d’Adrien Thomasson (15e) pour reprendre les commandes du classement avec un point d’avance (3-0). Si la satisfaction a illuminé le visage de Rudi Garcia, la rage a envahi celui d’un Thierry Laurey très remonté contre un arbitrage qu’il estime à deux vitesses.

« On se retrouve à dix de manière un peu bête, ça peut arriver. Je trouve que l’arbitre a sorti le deuxième carton jaune un peu rapidement, a-t-il résumé en conférence de presse. Pour info, un joueur d’une grande équipe française est venu à Strasbourg cette année et a pulvérisé le juge de touche, insulte sur insulte ; il n’a même pas pris un jaune. Nous, on a un joueur qui a dit un mot de travers, il prend rouge. Je ne dis pas que c’est bien ce qu’il a fait, mais au bout d’un quart d’heure de jeu, tu peux avoir plus de calme (sur la décision). »


« Il y a deux poids, deux mesures »


La colère du coach du RC Strasbourg n’est pas encore terminée. « Si Marcelo, qui fait une main totalement volontaire, est expulsé, ce n’est pas la même histoire. Je ne dis pas qu’on aurait gagné. Mais il y a deux poids, deux mesures. Je ne vais pas faire un pamphlet sur l’arbitrage, je dis simplement qu’on veut être arbitrés de la même façon », a-t-il conclu en colère.

La polémique a trouvé un écho chez Pierre Ménès, qui a sorti un scoop sur l'expulsion de Thomasson. « Selon mes infos, les paroles déplacées prononcées ensuite par l’Alsacien et qui lui ont valu son second carton jaune n’étaient pas adressées à l’arbitre mais à un joueur lyonnais, a-t-il lancé sur son blog. OK, mais quand tu viens de mettre un coup de pompe volontaire et de prendre un jaune, la moindre des choses, c’est de te faire petit. »

 


 

Habib Beye est fan de Memphis Depay

Footradio.com

Si l’Olympique Lyonnais truste la place de leader de la Ligue 1 cette saison, c’est en grande partie grâce à Memphis Depay.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le capitaine du club rhodanien joue parfaitement son rôle. Annoncé sur le départ lors du dernier mercato estival, au cours duquel le Barça de Ronald Koeman lui faisait les yeux doux, l’international néerlandais est en train de réaliser une énorme saison sous le maillot de l’OL. Auteur de 13 buts et de six passes décisives en 24 matchs de L1, l’attaquant de 26 ans offre de précieux points à son équipe dans la course au titre de champion de France. Samedi face à Strasbourg (3-0), il a par exemple offert la victoire aux siens grâce à un doublé. De quoi recevoir les félicitations d’Habib Beye.


« Memphis bonifie Kadewere et Toko Ekambi »


« C’est une victoire logique pour l’OL. Ils ont beaucoup beaucoup de talent dans cette équipe. Thiago Mendes a retrouvé son niveau de Lille. Paqueta surprend tout le monde. Personne ne l’attendait à ce niveau-là. Aouar, on peut dire ce qu’on veut, mais techniquement, c’est exceptionnel. Devant, Memphis bonifie Kadewere et Toko Ekambi. Depay est hyper important dans cette capacité qu’il a de décanter la situation quand c’est un peu plus difficile pour Lyon. Là, il change le match après une interception d’Aouar. Mais derrière, son coup-franc, c’est fort. Lyon est au-dessus de beaucoup d’équipes en L1. Donc cet effectif est à sa place », a confié, sur le Canal Football Club, le consultant de la chaîne cryptée, qui espère que Memphis remportera la L1 sous le maillot de l’OL avant de partir libre l’été prochain…

 


 

Les 5 leçons à retenir de la victoire limpide des Gones

90min.com

Tout en gestion, Lyon s'impose 3-0 et signe une quatrième victoire consécutive en Ligue 1. Celle-ci lui permet de reprendre provisoirement la tête du championnat et par la même occasion, mettre la pression sur Lille et Paris.

1. L'expulsion d'Adrien Thomasson

Auteur d'une semelle sur Thiago Mendes, Adrien Thomasson a reçu un deuxième carton jaune pour un geste de nervosité.

Son expulsion dès la 14ème minute de jeu a totalement changé la physionomie de la rencontre et mis en grande difficulté son équipe. Strasbourg a été littéralement sevré de ballons et a du se contenter de défendre afin de ne pas prendre une fessée.

2. Depay, le Roi Lyon

Auteur d'une prestation remarquable, Memphis Depay a ouvert le score pour l'OL dès la 20ème minute d'une belle frappe croisée. Il est à l'origine du second but de son équipe en faisant la passe à Thiago Mendes amenant le but de Karl Toko Ekambi.

Il inscrira un deuxième but d'un magnifique coup franc qui est venu se loger dans la lucarne gauche d'un Kawashima complètement dépassé.

Avec ses deux nouvelles réalisations, il porte désormais son total à 13 réalisations et 6 passes décisives en championnat. Il occupe dorénavant la deuxième place au classement des buteurs à une unité du Parisien Kylian Mbappé.

3. Échec de la tactique Laurey

Alors que le coach Strasbourgeois avait décidé de mettre un peu de vitesse sur les cotés en titularisant Kevin Zohi et Majeed Waris, cela n'a pas payé.

La faute à l'exclusion d'Adrien Thomasson qui a condamné les espoirs d'une équipe strasbourgeoise cantonnée à défendre. Pourtant avant cet évènement, l'équipe entrainée par Thierry Laurey était bien en place et aurait pu poser des problèmes à l'OL grâce à la vitesse de ses deux ailiers.

Ces derniers temps, rien ne leur sourit puisqu'ils restent notamment sur un nul frustrant face à Bordeaux alors qu'ils menaient 2-0 à la 83ème minute. Espérons pour eux que la roue va vite tourner !

4. Un nouveau but pour Toko Ekambi

Déjà auteur d'un doublé lors du match aller, Karl Toko Ekambi a récidivé en inscrivant un but à la 30ème minute de jeu d'un subtil ballon piqué. Cette nouvelle réalisation lui permet d'occuper la 3ème place du classement des buteurs avec 12 buts désormais.

Il s'est montré très dangereux et aurait pu lui aussi s'offrir un doublé. Le prochain objectif du Lyonnais sera désormais de marquer lors du prochain match face à Montpellier pour continuer de gonfler ses stats.

5. L'OL reprend provisoirement la tête du championnat

Et de quatre ! En s'imposant face à Strasbourg, L'OL reprend provisoirement la première place du championnat en attendant les matchs de Lille et Paris.

Auteur d'une première mi-temps de grande qualité ponctuée de deux buts, Lyon aura été tout en gestion lors de la seconde période pour s'imposer finalement 3-0.

 


 

Garcia prolongé ? Le coach reste flou

Foot01.com

Invité ce dimanche de la chaîne Téléfoot, Rudi Garcia a été interrogé sur sa volonté de prolonger son contrat avec l'Olympique Lyonnais. Sa réponse est floue.

Leader du classement de Ligue 1 après sa victoire contre Strasbourg, et en attendant les résultats de Lille et du PSG, l’Olympique Lyonnais est plus que jamais un postulant au titre de Champion de France. Dire le contraire serait de la fausse modestie et l’OL n'essaie même pas de faire profil bas. Si Rudi Garcia mène de main de maître son effectif actuellement, l’entraîneur rhodanien est pourtant dans une position assez instable. En effet, alors qu’il a ramené Lyon en haut de la Ligue 1, après avoir atteint le dernier carré de la Ligue des champions, Rudi Garcia ne sait toujours pas s’il sera sur le banc de l’Olympique Lyonnais l’an prochain. Une situation assez surprenante mais qui ne semble pas vraiment inquiéter le technicien de 56 ans.

Ce dimanche, invité de Ligue 1 Exclusif, sur la chaîne Téléfoot, Rudi Garcia a une nouvelle fois été interrogé sur ce sujet, tout comme il l’avait été cette semaine. Et l’entraîneur lyonnais est resté droit dans ses bottes. « Est ce que j’ai envie de rester à l’OL ? On s’est vu en septembre avec le président et les dirigeants, et il a été décidé de reparler de cela plus tard. Pour l’instant on se concentre sur notre objectif et les résultats. Ma priorité c’est de finir dans les trois premiers, et on verra plus tard me concernant », a rappelé Rudi Garcia, qui ne veut pas s’emballer au moment où l’Olympique Lyonnais pourrait vivre une saison historique. Et même si des rumeurs circulent sur des pistes creusées actuellement par Juninho, l’ancien coach de l’OM n’est pas du genre à se prendre la tête pour cela, alors même que la pression des supporters est moins forte.

 

Voir aussi... L'actu du Samedi 6 Février // OL 3-0 Strasbourg : L'After