L'actu du Jeudi 4 Février

L'actu du Jeudi 4 Février

Voir aussi... L'actu du Mercredi 3 Février // Dijon 0-1 OL : L'After

Garcia : « J'ai trouvé Maxwel Cornet en difficulté »

Lequipe.fr

Rudi Garcia, l'entraîneur de l'OL, a estimé qu'il était préférable de sortir Maxwel Cornet à la pause à Dijon (1-0), le latéral ivoirien étant en difficulté dans son couloir.

Après la victoire de Lyon à Dijon ce mercredi soir (1-0), Rudi Garcia a été amené à évoquer la sortie à la pause de Maxwel Cornet. Et l'Ivoirien n'a pas dû céder sa place en raison d'une blessure ou d'un problème physique. « Je l'ai trouvé en difficulté, c'est pour ça que j'ai préféré faire entrer Mattia (De Sciglio), a indiqué le technicien. Ça arrive. Maxwel a fait tellement de bons matches depuis le début de saison que ça ne remet rien en cause. Je compte sur lui pour le prochain match, bien évidemment. C'était sa rentrée à lui aussi, peut-être qu'il était un peu moins bien physiquement, ce qui peut expliquer ses deux ou trois ballons perdus un peu chauds. Je voulais assurer le coup. »

 


 

Benzema ciblé dès cet été ?

Foot01.com

Chaque jour, le nom de Karim Benzema est associé à l’Olympique Lyonnais dans l’optique d’un potentiel retour.

Karim Djaziri a relancé les rumeurs au sujet d’un possible retour de Karim Benzema dans la capitale des Gaules la semaine dernière. Depuis, la presse espagnole s’est emparée du sujet et croit possible un come-back de « KB9 » à Lyon dans les prochains mois. A en croire les informations obtenues par Todo Fichajes, le directeur sportif Juninho et le président Jean-Michel Aulas ont d’ailleurs l’intention de tenter leur chance… dès cet été ! Une information à prendre avec des pincettes, mais qui ne serait pas si étonnante que cela dans la mesure où le président de l’OL a fait savoir dans une interview à RMC que si Karim Benzema voulait revenir dans son club de cœur, il ne fallait pas que cela se concrétise trop tard.

Et pour cause, l’attaquant du Real Madrid a déjà 33 ans et l’Olympique Lyonnais ne souhaite pas être perçu comme un club dans lequel on vient en pré-retraite. En clair, si les Gones font l’effort financier d’accueillir Karim Benzema, celui-ci doit être au top de sa forme. Un message limpide confirmé par Jean-Michel Aulas dans l’émission Comme Jamais. « Si c’était possible, évidemment qu’on trouverait des solutions qui permettent de le faire. Ça serait un rêve pour tous nos supporters. Il ne faut pas que ça arrive trop tard. Pourquoi pas. Tout dépend, je pense, des résultats de Madrid. Je préfère ne pas trop y croire pour l’instant ». En toute logique, Jean-Michel Aulas marche sur des œufs dans ce dossier. Il faut dire que les supporters lyonnais, qui vivent une saison magnifique, ne demandent qu’à s’enflammer davantage avec le retour tant attendu de l’enfant prodige…

 


 

Rupture des ligaments croisés du genou gauche pour Reine-Adélaïde

RMC.fr

Sorti sur civière mercredi soir lors du derby Monaco-Nice (2-1) en Ligue 1, le milieu des Aiglons, Jeff Reine-Adélaïde (23 ans), souffre d’une rupture des ligaments croisés antérieurs du genou gauche. Une terrible nouvelle pour le capitaine de l'équipe de France Espoirs, remis il y a quelques mois seulement de la même blessure au genou droit.

Les craintes se sont confirmées. Sorti mercredi soir sur civière lors du derby Monaco-Nice (2-1), en se tordant de douleur, le milieu niçois Jeff Reine-Adélaïde (23 ans) a vu sa saison s'arrêter brutalement. Comme le révèle le Gym ce jeudi, l'international Espoirs souffre d’une rupture des ligaments croisés antérieurs du genou gauche.

Un cauchemar pour "JRA", qui avait été victime de la même blessure au genou droit en décembre 2019, il y a un tout petit peu plus d'un an. "Dès vendredi, le joueur se rendra à Lyon, où il avait été opéré du genou droit en 2019, pour une réunion préalable à une intervention chirurgicale", précise d'ailleurs l'OGC Nice.


L'OGC Nice le soutient, mais va-t-il lever l'option d'achat?


Le club azuréen en profite pour glisser quelques mots de réconfort à son milieu. "Si cette blessure demeure un gros coup dur sportif pour le joueur et les Aiglons, elle reste avant tout une épreuve humaine difficile à affronter, peut-on lire dans le communiqué. L’OGC Nice mettra tout en œuvre pour soutenir JRA durant cette épreuve, porté par la certitude que son mental et son professionnalisme permettront au capitaine de l’équipe de France Espoirs de revenir encore plus fort."

Avec Nice? La question va vite se poser, puisque Reine-Adélaïde appartient toujours sur le papier à l'OL, qui l'a prêté début octobre au Gym pour une saison avec une option d'achat à 25 millions d'euros. Une somme plus que conséquente pour un joueur victime d'une deuxième grave blessure en peu de temps...

 


 

Vidéo : Zoom sur Guimaraes face à Dijon

Twitter

 


 

Garcia a ciblé un secteur de jeu

Butfootballclub.fr

Même s'il s'est félicité de la victoire de son équipe à Dijon (1-0), l'entraîneur de l'OL, Rudi Garcia, n'a pas apprécié la prestation de son compartiment offensif.

L'Olympique Lyonnais a fait l'essentiel hier soir à Dijon (1-0) en s'assurant des trois points. Cela lui permet de conserver sa 2e place et de rester à deux longueurs du leader lillois. Mais pour le reste, la prestation rhodanienne a été des plus décevantes et Rudi Garcia n'a pas hésité à pointer du doigt son secteur offensif après la partie.


"On attend mieux de ces trois-là"


« La victoire est à l’arrivée mais tout n’a pas été satisfaisant… On aurait pu marquer avant le but, on ne va pas se cacher devant un manque de réussite, car on a eu trop de situations sur lesquelles nos attaquants ont manqué de détermination pour nous rendre le match plus facile. Kadewere et Toko Ekambi ont paru moins bien… Memphis Depay aussi. Notre trio d’attaque a beaucoup raté dans l’ensemble. On attend mieux de ces trois-là. Il n’y a pas d’excuse particulière. »

« Sur le plan défensif ? On a été bien, à part le dernier quart d’heure de la première période. Il faudra peut-être qu’on laisse beaucoup moins tirer l’adversaire à l’avenir, ce pourrait être préjudiciable. Mais je n’ai pas eu le souvenir qu’Anthony (Lopes) ait été beaucoup sollicité. On a fait une seconde période solide, appliquée sur le plan de la maîtrise collective. Il nous a manqué ce deuxième but pour être plus tranquille et le mérite en revient aussi à Dijon. »

 


 

Lyon a perdu sa gifle, Daniel Riolo s’inquiète

Footradio.com

Vainqueur à Dijon (0-1) pour le compte de la 23e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais a fait le boulot sans vraiment convaincre. Cette prestation confirme la baisse de régime des Gones qui commencent à inquiéter Daniel Riolo.

Pas de problème au niveau comptable, l’Olympique Lyonnais reste dans la course au titre. Le club rhodanien profite de ses trois points obtenus à Dijon pour conserver un écart de deux points avec le leader lillois. Reste à savoir si les hommes de Rudi Garcia pourront garder ce rythme. Au vu de leurs prestations depuis le début de l’année civile, rien n’est moins sûr. Car hormis la démonstration dans le derby (0-5) face à une équipe de Saint-Etienne diminuée, Lyon n’est plus le rouleau compresseur qui dominait le championnat avant la trêve.


Riolo réclame le retour d’un trio


Cela n’a pas échappé à Daniel Riolo qui conseille au technicien de revenir à ce qui faisait la force de son équipe. « Garcia parle d’un manque de détermination ? Oui, c’est un peu ça. C’est cette volonté d’aller faire mal à l’adversaire, de lui mettre la claque où il ne va pas se relever, a constaté le journaliste de RMC. Lucas Paqueta moins bon ? Lyon reste mieux quand il est là quand même. Je ne sais pas si c’était mieux en début de saison ou quand il y avait le milieu Thiago Mendes, Paqueta et Aouar. Moi je trouve que c’est là le moment où Lyon a eu une bonne période impressionnante. » Depuis, leurs concurrents Bruno Guimarães et Maxence Caqueret ont bousculé la hiérarchie.

 


 

La stat impressionnante de Diomandé

Twitter

 

 


 

Mbock va prolonger à l'OL féminin jusqu'en 2024

Lequipe.fr

Actuellement blessée, la défenseure internationale française Griedge Mbock (25 ans) doit signer ce jeudi une prolongation de contrat avec l'OL jusqu'en 2024.

Victime d'une rupture du tendon d'Achille gauche en juin dernier, et opérée à nouveau fin novembre, Griedge Mbock reste malgré tout une joueuse majeure de l'OL féminin. Selon nos informations, la défenseure internationale française (60 sélections), qui fêtera ses 26 ans à la fin du mois, doit signer ce jeudi une prolongation de contrat de trois ans avec le club lyonnais, soit jusqu'en 2024. Elle arrivait en fin de bail en juin.

Les négociations entamées en novembre ont abouti sans difficulté pour la joueuse achetée 100 000€ à Guingamp en 2015, un record pour une Française à l'époque. Sa prolongation, quelques semaines après celle d'Ada Hegerberg notamment, est un signal fort envoyé par l'OL à la concurrence, alors que Mbock est considérée comme l'une des références mondiales à son poste.

 


 

Vidéo : L’entrainement du jour

Twitter

 


 

Les 5 leçons à retenir de la laborieuse victoire des Gones

90min.com

Sans briller, Lyon obtient une nouvelle victoire précieuse à Dijon, ce mercredi, et continue de mettre la pression sur Lille et le PSG en tête du classement de Ligue 1.

1. L'OL doit encore rassurer

Et de trois ! En s'imposant contre Dijon ce mercredi soir, l'OL enchaîne avec sa troisième victoire consécutive en Ligue 1 et se remet la tête à l'endroit après une défaite (1-0) contre Metz il y a trois semaines.

Si le bilan est bon, le contenu laisse encore à désirer. Certes, la victoire est au rendez-vous mais Lyon ne donne pas la même impression de rouleau compresseur que son concurrent Lillois par exemple, qui, ne semble jamais baisser en régime.

Les Lyonnais se sont une nouvelle fois reposés sur leurs lauriers après avoir inscrits le premier but et auraient pu nourrir des regrets sans les parades décisives de leur gardien portugais, Anthony Lopes, qu'ils peuvent remercier pour les travaux.

2. Paqueta, toujours l'homme de la situation

Un match sans le milieu de terrain de terrain brésilien (même conclu par une victoire 5-0 sur l'ennemi juré) était un match de trop pour l'OL qui a déjà retrouvé son magicien dans l'entrejeu.

Pas aussi scintillant que lors de ses masterclass contre le PSG ou encore Nantes en décembre dernier, Paqueta pourra en grande partie l'expliquer par les efforts effectués pour combler les lacunes de Maxwell Cornet sur son flanc en défense.

Le bilan est tout de même plus que positif, un nouveau but crucial qui permet à l'OL de continuer de rêver de titre.

3. Cornet, le maillon faible

À l'inverse du milieu de terrain brésilien, Maxwel Cornet a rendu une copie proche du non-match, ou plutôt de la non mi-temps puisqu'il a été remplacé par De Sciglio à la pause.

Le latéral gauche est complètement passé à côté de sa partie. Imprécis dans ses centres, trop peu consistant offensivement et perméable défensivement, l'homme qui donne des sueurs froides à Pep Guardiola en a donné à ses coéquipiers ce mercredi soir.

Une performance qui aurait pu être ponctuée d'un penalty (36e), heureusement passée sous la vigilance de l'arbitre de la rencontre.

4. Racioppi et Lopes font le spectacle

Ce n'est désormais plus une légende urbaine, les anciens Lyonnais aiment briller contre leur ancien club, Raccioppi en a été une nouvelle fois la preuve ce mercredi soir.

Le portier de 22 ans, formé à l'OL, a sorti ses meilleures parades, notamment à la 53e minute sur une tête à bout portant de Memphis Depay et entretenu le suspense jusqu'au bout des 90 minutes règlementaires à Gaston-Gérard, après un but précoce de Paqueta sur lequel il ne pouvait pas grand chose.

En face, son homologue et ancien coéquipier, Anthony Lopes, n'était pas en reste. Le gardien portugais de l'Olympique lyonnais a permis à son équipe de garder son léger avantage à la marque en sortant notamment une frappe en pivot dans la surface d'Ebimbe. Un duel de murailles remporté par le portier le plus expérimenté sur le terrain.

5. Lyon maintient la pression sur Lille et le PSG

Alors que Lille s'est imposé (3-0) contre Bordeaux et que le PSG a infligé un 3-0 sans appel à Nîmes, les hommes de Rudi Garcia n'avaient d'autre choix que de s'imposer pour rester à deux longueurs du leader lillois et ne pas céder sa place de dauphin au Paris Saint-Germain.

Les Gones auront une jolie opportunité à jouer pour prendre les rênes de la Ligue 1 contre Strasbourg ce week-end, alors que les Parisiens se déplacent à Marseille et que Lille va à Nantes.

 


 

Droits TV Ligue 1: les chiffres de l'accord entre Canal+ et la LFP pour la fin de la saison

RMC.fr

Après des semaines de feuilleton, Canal+ récupère l'intégralité des droits TV de la Ligue 1 cette saison. L'accord passé ce jeudi avec la Ligue de football professionnel (LFP) prévoit tout de même une baisse de 50% des sommes prévues initialement par l'accord avec Mediapro en 2018.

Le Conseil d'administration extraordinaire de la Ligue de football professionnel (LFP) a permis d'aboutir à une solution concrète pour la diffusion de la Ligue 1 en cette fin de saison: Canal+ récupère l'intégralité des droits TV à partir de la 25e journée de première division, et huit des dix affiches de Ligue 2.

Selon nos informations, d’ici la fin de saison, Canal+ s’est engagé à payer le fameux lot 3 (au coeur des débats depuis plusieurs semaines dans ce feuilleton des droits TV) jusqu’au bout, soit trois fois 56 millions, et a décidé de rajouter 35 millions pour un total d’environ 200 millions d’euros pour les finances des clubs.


Une baisse de 50% environ du montant total


Ce qui ferait au final un total sur la saison de 670 millions d'euros de revenus de droits TV. Soit une perte d'environ 50% par rapport à ce qui était prévu à l’origine avec Mediapro (plus d'1,1 milliard au total). "Cela permet d'avoir de la visibilité. C'est une issue que je qualifie de favorable. C'est sûr que par rapport à ce qui était prévu en début de saison, ça peut paraître dur. Mais on sait ce qu'on aura", a réagi le président de Lille Olivier Létang dans Top of the Foot ce jeudi sur RMC.

En parallèle, Canal ne retire pas ses plaintes devant l’Autorité de la Concurrence et le tribunal de commerce de Paris. Et en fin de saison, un nouvel appel d’offres en bonne et due forme sera organisé pour les saisons suivantes.

 


 

Benzema ok pour signer à Lyon, mais à 35 ans !

Foot01.com

Actuellement au top avec le Real Madrid, Karim Benzema envisage de terminer sa carrière à l'OL.

Depuis le départ de Cristiano Ronaldo, Karim Benzema porte littéralement le Real Madrid. Si les résultats du géant espagnol sont en dessous de son standing, l'attaquant lui n'a jamais été aussi fort. Actuellement lié avec les Merengues jusqu'en 2022, l'ancien lyonnais devra patienter s'il espère un nouveau contrat. En effet, Florentino Pérez est actuellement légèrement occupé concernant les négociations avec un certain... Sergio Ramos. Dans tous les cas, le numéro 9 a une idée bien précise concernant son avenir. D'après les informations de Defensa Central, spécialisé dans l'actualité du club madrilène, le plan de Karim Benzema serait simple : prolonger avec le Real jusqu'en 2023 puis terminer sa carrière dans son club formateur.

Actuellement âgé de 33 ans, Karim Benzema semble de plus en plus fort. Toutefois conscient que le temps finira par faire son oeuvre, le buteur serait prêt à accepter une prolongation jusqu'en 2023 avec une baisse de salaire, ainsi qu'un rôle de rotation au sein de l'effectif madrilène. Une situation qui arrangerait le Real Madrid. En effet, la volonté du club est de recruter un attaquant plus jeune, la priorité étant Erling Haaland. Le club espagnol est également conscient que même en tant que joker de luxe, le Français pourrait être très utile. À la fin de son dernier contrat avec le Real, Karim Benzema pourrait alors rejoindre l'Olympique Lyonnais, libre, à 35 ans. S'il est encore à l'OL à ce moment là, Tino Kadewere pourrait donc réaliser son rêve, celui d'évoluer avec son idole.




Voir aussi... L'actu du Mercredi 3 Février // Dijon 0-1 OL : L'After

Last modified on jeudi, 04 février 2021 20:30