L'actu du Lundi 25 Janvier

L'actu du Lundi 25 Janvier

Voir aussi... L'actu du Dimanche 24 Janvier // ASSE 0-5 OL : L'After

Ricardo Horta, la cible post-Depay de Juninho ?

Foot01.com

Sauf improbable retournement de situation, Memphis Depay ne quittera pas Lyon au mercato d'hiver. Mais l'OL aurait déjà trouvé son remplaçant pour cette semaine ou l'été prochain.

Juninho le sait bien, il ne faut jamais avoir un coup de retard au moment d’aborder le marché des transferts. Et le directeur sportif brésilien de l’Olympique Lyonnais l’a démontré récemment, l’OL recrutant Islam Slimani au moment même où l’Atlético Madrid s’offrait Moussa Dembélé, l’attaquant français ayant fait part aux dirigeants lyonnais de son désir de partir. On en est là du mercato à une semaine de la fin de cette période hivernale, et à priori Rudi Garcia ne devrait pas voir partir de joueurs majeurs dans les prochains jours. Seul dossier capable de tout changer, celui de Memphis Depay, qui sera libre en juin et que Lyon pourrait être tenté de vendre. Mais du côté du FC Barcelone les candidats au poste de président se sont entendus avec l’actuel patron du Barça pour ne pas recruter durant ce mois de janvier. Les chances de voir l’attaquant néerlandais de Lyon partir pour le club catalan sont donc proches de zéro.

Cependant, Memphis Depay n’ayant pas prolongé, s’il ne part pas cet hiver, il partira l’été prochain, et l’Olympique Lyonnais doit forcément se pencher sur ce dossier. Selon Simone Rovera, spécialiste mercato de la chaîne Téléfoot, Juninho a déjà une petite idée pour remplacer le joueur néerlandais. Et c’est au Portugal que le directeur sportif de l’OL aurait déniché le candidat idéal en la personne de Ricardo Horta, l’attaquant international portugais de 26 ans qui évolue à Braga. « Si départ en janvier de Depay (très compliqué quand même) l’OL étudie la piste Ricardo Horta (Braga). Le joueur plait bcp aux dirigeants de l’OL, mais opération pas simple: Braga demande 12 millions d’euros mais pourrait accepter prêt avec option d’achat. Piste ouverte aussi pour l’été », affirme le journaliste de Téléfoot.

 


 

L'OL aurait abandonné le dossier Montiel

Footmercato.net

Dernièrement, pour renforcer le poste de latéral droit, malgré la présence de joueurs tels que Léo Dubois et Mattia De Sciglio, l’Olympique Lyonnais avait coché le nom du défenseur argentin de River plate, Gonzalo Montiel (24 ans). Ce week-end, nous vous avons d’ailleurs proposé une brève présentation de ce joueur pour lequel les Rhodaniens étaient prêts à mettre jusqu’à 8 M€.

Mais aujourd’hui, le média argentin TyC Sports annonce qu’un revirement de situation se serait produit. L’Olympique Lyonnais se serait retiré des négociations avec leurs homologues de River. La raison ? Les Gones considèrent qu’ils ne sont plus disposés à payer 8 M€ pour le latéral argentin des Millonarios. Info ou intox ?

 


 

Le chambrage d’Aulas et des Lyonnais après la manita

Butfootballclub.fr

Quelques minutes après la spectaculaire victoire à Saint-Étienne en clôture de la 21e journée de L1 (0-5), les joueurs de l’OL et Jean-Michel Aulas ont fêté la victoire comme il se doit.

L’ASSE n’a pas existé hier à Geoffroy-Guichard devant l’OL. Devant des Gones sur une autre planète, les hommes de Claude Puel ont été ridiculisés en clôture de la 21e journée de L1 (0-5). Du côté lyonnais, l’heure était à la fête. Et les joueurs ne se sont pas privés pour cela.


« Manitaaaaaa ! »


Peu après le coup de sifflet final, les Gones se sont en effet rassemblés pour faire le signe « 69 » avec leurs doigts, en référence à leur département et comme pour mieux marquer le coup dee cette manita qui permet à l’OL de prendre l’ascendant sur l’ASSE dans le bilan de leurs confrontations (45 victoires contre 44, 33 nuls). « Manitaaaaaa ! Fier de l’équipe ce soir. Elle est pour vous les supporters. Merci du soutien depuis des mois loin des stades », a ajouté le jeune Sinaly Diomandé.


« Que c’est bon de gagner ce 122e derby »


Jean-Michel Aulas n’a pas non plus manqué l’occasion de célébrer cette soirée pas comme les autres. « Que c’est bon de gagner ce 122e derby, qui nous permet de virer en tête avec 45 victoires. La première fois depuis 1957. Bravo à Juni, Rudi, Memphis et Karl. L’institution OL est au top et bravo aussi à nos supporters qui ont tout donné ce matin », a-t-il tweeté. Les Verts apprécieront.

 


 

3 lyonnais dans l'équipe type de la journée

L'Equipe

 


 

Vidéo : zoom sur Caqueret et Dubois contre l'ASSE

BNS Comps via Twitter

 


 

Pourquoi Garcia a fait ses changements très tard

RMC.fr

Après la large victoire de l’OL à Saint-Etienne ce dimanche (5-0), Rudi Garcia a expliqué pourquoi il a attendu les cinq dernières minutes pour procéder à des changements. C’était en partie une sanction.

Une première… pour quelques secondes. A 17 ans, Malo Gusto a disputé son premier match en Ligue 1 ce dimanche soir avec l’OL, en faisant son apparition sur le terrain juste avant le coup de sifflet final du derby sur la pelouse de Saint-Etienne. Le jeune défenseur lyonnais aurait pu entrer en jeu plus tôt, le match étant plié avec la large victoire des Gones face aux Verts (5-0), et Rudi Garcia ayant l’habitude de procéder à ses changements assez rapidement.

Mais à Geoffroy-Guichard, le coach de l’OL avait deux bonnes raisons de patienter jusqu’à la 85e minute pour lancer enfin Islam Slimani, puis Sinaly Diomandé, Rayan Cherki, Melvin Bard et donc Malo Gusto. Il voulait notamment sanctionner, en quelque sorte, des remplaçants qui l’avaient déçu lors de la défaite surprise face à Metz le week-end dernier au Groupama Stadium (0-1).


Garcia: "Je n’étais pas content des rentrants lors du dernier match"


"C’est une bonne question, a répondu Rudi Garcia à l’interrogation d’un journaliste en conférence de presse sur ses changements tardifs. Un, parce que ceux qui étaient sur le terrain méritaient de rester. J’étais même prêt à aller avec les mêmes jusqu’au bout. Deux, parce que je n’étais pas content des rentrants lors du dernier match. C’est aussi un message que j’ai envoyé au groupe." L’entraîneur lyonnais a quand même assoupli sa position dans les cinq dernières minutes.

"Finalement, je pense que c’était bien ensuite de ne pas prendre de cartons préjudiciables pour la suite, d’où les sorties de Thiago Mendes, Léo Dubois et Bruno Guimaraes, a expliqué Rudi Garcia. Je vous donne de manière très honnête les raisons pour lesquelles les changements ont eu lieu très tard, ce qui n’est pas dans mes habitudes."

 


 

Avec Ruffier, Govou se paye l'ASSE

Maxifoot.fr

Dimanche, l'Olympique Lyonnais s'est offert une victoire écrasante à Geoffroy-Guichard, dans le derby contre l'AS Saint-Etienne (5-0) en Ligue 1. En tant qu'ancien joueur et supporter des Gones, Sidney Govou s'est régalé et n'a pas manqué de chambrer le rival après la rencontre sur le réseau social Twitter.

Ainsi, le consultant de Canal + a publié un montage illustrant l'ancien portier des Verts Stéphane Ruffier, récemment licencié par le club ligérien, en train de brandir une écharpe lyonnaise. Le tout avec la légende : "Bonne nuit". Autant dire que la rivalité demeure intacte entre l'OL et l'ASSE...

 


 

Le retour en grâce de Marcelo

Footmercato.net

Dimanche soir, l'ASSE et l'OL se sont affrontés lors du traditionnel derby. Outre Tino Kadewere, Marcelo s'est illustré en signant un doublé. Le Brésilien revient en force alors que son avenir se joue cette saison.

«Jouons ce derby à fond comme on doit le faire», déclarait Rudi Garcia vendredi en conférence de presse à deux jours d'affronter Saint-Étienne. En plus d'affronter son ennemi de toujours, l'OL voulait reprendre sa marche en avant après un début d'année 2021 un peu moins flamboyant. En effet, les troupes rhodaniennes avaient tourné à plein régime durant les premiers mois de la compétition. Mais depuis le changement d'année, Lyon a démarré par un succès face à Lens (3-2), terminant au passage champion d'automne, avant d'enchaîner par un nul face à Rennes (2-2) et une défaite à domicile contre Metz (0-1) la semaine dernière.

Au-delà des résultats, l'équipe lyonnaise n'a pas montré le même visage que lors de la première partie de la saison. Autant dire que ce derby arrivait à point nommé pour relancer la machine. Et les Gones se sont parfaitement remis d'aplomb en s'imposant 5 à 0 avec notamment deux doublés signés Tino Kadewere et Marcelo. Si pour le premier nommé cela n'a rien d'une surprise puisqu'il aime marquer face aux Verts, pour le second, c'était beaucoup plus inattendu. À la 36e, après un coup franc botté par Dubois, Marcelo s'élevait plus haut que tout le monde et catapultait le cuir au fond des filets d'un coup de tête rageur (2-0).


Marcelo à la croisée des chemins


À la pause, le Brésilien prévenait : «ça fait longtemps que je n'avais pas marqué ? Oui, c’est encore mieux dans le derby. Le match n’est pas fini, on va jouer cette deuxième mi-temps avec la même concentration pour revenir chez nous avec les 3 points». Le défenseur central a joint l'acte à la parole en marquant de nouveau de la tête sur un nouveau service de Léo Dubois (3-0, 59e). Une belle soirée donc pour l'ancien joueur de Besiktas, auteur d'une bonne saison et dont le duo avec Denayer fonctionne bien. Indispensable cette saison (19 rencontres), celui qui a vécu des moments compliqués par le passé avec les supporters réalise un joli retour au premier plan.

Sur un nuage, il s'est exprimé au micro d'OLTV après la rencontre. « Je suis très content pour mon doublé et pour la victoire. Tout le monde s’est battu pour remporter ce derby. On est très contents. Les supporters nous ont donné de la motivation. C’était indispensable. On a fait les efforts pour eux. La victoire est pour eux. » Ravi de sa prestation et notamment de l'apport de son joueur sur les coups de pied arrêtés, Rudi Garcia n'a pas caché qu'il espérait le voir rester longtemps, alors que son contrat prend fin en juin 2021. «Il est en discussion avec le club. Sur le plan personnel, je pense qu'il est un élément important de notre équipe et de notre défense (...) en plus, il est en pleine force de l'âge. C'est vrai qu'en défense centrale on peut jouer en plus très longtemps, je pense que Vitorino Hilton ne nous contredira pas (...) Je pense que Marcelo a encore de belles années devant lui, en espérant qu'elles soient à l'OL ». Marcelo ne le contredira pas !

 


 

Ménès et Bouhafsi s'opposent sur le derby

Foot01.com

Au lendemain de la large victoire de Lyon contre l'ASSE, Pierre Ménès et Mohamed Bouhafsi s'opposent sur la manière dont il faut analyser ce triomphe de l'OL.

Compte tenu du contexte, à savoir l’épidémie de covid qui a décimé l’AS Saint-Etienne et le huis clos total à Geoffroy-Guichard, le carton infligé par Lyon aux Verts a-t-il autant de valeur que cela ? Non il ne s’agit pas du prochain sujet du Bac Philo, mais du débat qui oppose journalistes et consultants ce lundi. Réagissant à un message de Julien Huët, journaliste du média lyonnais Tonic Radio, qui se réjouissait de ce 0-5, Pierre Ménès a ouvert le débat : « Franchement se palucher sur ce match vu l’équipe de Saint Etienne c’est tout petit . J’espère que l’OL a d’autres ambitions cette saison sinon c’est triste. » De quoi susciter la réaction de Mohamed Bouhafsi, étonné de la remarque du consultant de Canal+. « Un derby ne se résume pas uniquement à la rivalité sportive Pierre. On ne peut pas juger, estimer le plaisir de supporters lyonnais. En en plus de gagner avec la forme hier ils deviennent aujourd’hui le club qui a gagné le plus de derby dans l’histoire. C’est une fierté régionale », expliquait le journaliste de RMC à Pierre Ménès.

Pas de quoi convaincre ce dernier qui relançait la machine. « Ha tu t’y mets toi aussi? Qu’on soit content du match de la qualité du jeu ok. Mais faut quand même voir contre qui l’OL a joué avant d’en faire des caisses. Mais bon je suis peut être trop idéaliste ou pas assez clientéliste », ironisait Pierre Ménès. Pas de quoi faire taire Mohamed Bouhafsi, étonné de la réaction de son confrère. « Je te donne juste mon avis. C’est le but de Twitter. C’est pas clientéliste car les stéphanois ne vont pas apprécier mon tweet. Ce que je veux te dire c’est que tu as une rivalité régionale. Le plaisir n’est pas uniquement sur le match pour eux. Hier l’OL est entré dans l’histoire », faisait juste remarquer le rédacteur en chef de RMC Sport. Fin du débat.

 


 

Riolo annonce une révolution au mercato

Foot01.com

Cette saison, les attaquants de l’Olympique Lyonnais brillent à l’image de Tino Kadewere, Memphis Depay et Karl Toko-Ekambi.

Grâce à un milieu de terrain très consistant et une attaque de feu, l’équipe de Rudi Garcia colle aux équipes de tête avec seulement deux points de retard sur Lille et le PSG. Auteur de 29 buts en Ligue 1 à eux trois, Kadewere, Toko-Ekambi et Depay portent véritablement l’Olympique Lyonnais. Mais ce trio de choc pourrait bien voler en éclats la saison prochaine selon Daniel Riolo. Sur l’antenne de RMC, le consultant a effectivement émis de gros doutes sur la reconduction de cette attaque l’année prochaine en Ligue des Champions à l’OL dans la mesure où Memphis Depay (en fin de contrat) devrait partir. De plus, l’éditorialiste n’est pas certain que le Zimbabwéen et le Camerounais, en dépit de statistiques rondelettes cette saison, aient réellement le niveau pour briller sur la scène européenne avec Lyon.

« C’est bien que Kadewere mette deux buts car on était là pour le critiquer en début de saison quand il n’était pas bon. Toko-Ekambi a également été critiqué mais lui en revanche, je trouve qu’il était pas mal dès le début de la saison. Kadewere en revanche, il venait de Ligue 2, on a été durs avec lui. Autant dire maintenant qu’il fait un bon match car avant, il n’était pas spécialement bon même contre des équipes qui n’étaient pas meilleures que Saint-Etienne. Cette attaque à trois avec Depay, pour ce qui est de jouer contre des adversaires de Ligue 1 fonctionne. Mais ce ne sera pas du tout la même chose dans une phase de groupes de Ligue des Champions. Il faudra évidemment reconstruire autre chose, Depay ne sera plus là et je ne suis franchement pas certain que Kadewere et Toko-Ekambi, ce soit suffisant pour un club comme l’OL. On reparlera de tout ça au mois de mai » a jugé Daniel Riolo, qui guettera avec gourmandise le prochain mercato estival de Lyon.

 


 

Kadewere et Benzema, un nouveau rêve prémonitoire ?

Foot01.com

Avant le derby entre Lyon et Saint-Etienne dimanche soir, Karim Benzema a posté un message sympa à l’égard de Tino Kadewere.

Via son compte Twitter, l’attaquant du Real Madrid avait encouragé son club formateur et adressé un message à l’intention du buteur zimbabwéen. « Lyonnais, ce soir vous pouvez rendre fiers et heureux toute une ville, on est tous derrière vous. Tino, continue de réaliser tes rêves » avait écrit Karim Benzema, en référence à la belle histoire du match aller. Pour rappel, Kadewere avait indiqué avant le premier choc entre l’ASSE et l'OL au Groupama Stadium qu’il avait rêvé qu’il inscrirait un doublé la nuit avant le match… ce qu’il était parvenu à faire en l’espace de dix minutes après son entrée en jeu.

De nouveau auteur d’un doublé à Geoffroy-Guichard dimanche soir, l’ancien attaquant du Havre a eu écho du message d’encouragement de Karim Benzema. Au micro de Téléfoot, il a par ailleurs été invité à s’exprimer au sujet de l’attaquant français. L’occasion pour Tino Kadewere de faire savoir son admiration pour le buteur du Real Madrid avec un nouveau rêve : évoluer un jour avec lui. « Jouer avec Karim Benzema à l’Olympique Lyonnais ou le rejoindre à Madrid ? Peu importe, jouer avec lui serait un rêve qui deviendrait réalité (rires) » a fait savoir l’attaquant de l’Olympique Lyonnais, auteur de 9 buts en Ligue 1 et dont la love-story avec Karim Benzema ne manquera pas de faire sourire les supporters du club rhodanien. Reste maintenant à voir si l’association des deux hommes aura l’occasion de voir le jour dans un futur plus ou moins proche, ce qui semble toutefois hautement improbable à court terme. Mais attention, avec les rêves de Tino Kadewere, tout est possible.

 


 

Canal + assigne la LFP pour contester l'appel d'offres

Lequipe.fr

Canal +, le diffuseur « historique » de la L 1 a saisi la justice pour contester l'appel d'offres lancé mardi par la LFP. Une audience a été fixée le 19 février devant le tribunal de commerce de Paris.

Une attaque en justice pour contester l'appel d'offres lancé, mardi, par la LFP, était dans l'air, comme l'avait évoqué Le Figaro. Elle est désormais effective. Selon nos informations, la Ligue a reçu, ce lundi après-midi, une assignation « à bref délai » de Canal + devant le tribunal de commerce de Paris. Le groupe présidé par Maxime Saada conteste le choix de la LFP de remettre en vente uniquement les lots lâchés par Mediapro. Et pas celui qui lui permet de diffuser deux matches par journée de L 1 à un tarif jugé désormais prohibitif (332 M€ par an jusqu'en 2024), acquis par beIN Sports, qui le lui a sous-licencié.

Le tribunal de commerce de Paris a fixé une audience le 19 février pour traiter le dossier. À cette date, la consultation de la LFP aura déjà donné son verdict puisque les diffuseurs intéressés par les droits de la Ligue1 et de la Ligue 2 doivent rendre leurs réponses le 1er février.


Canal + pourra quand même répondre à l'appel d'offres


Même s'il poursuit la LFP devant le tribunal de commerce de Paris, le groupe Canal + peut parfaitement participer à l'appel d'offres. En cas de victoire, et si la situation lui convient, il se désistera alors de sa plainte. Mais s'il échoue lors de la consultation, il tentera alors d'en faire annuler les résultats par la justice. Et quoi qu'il en soit, en saisissant le tribunal pour contester la validité de l'appel d'offres, il espère créer un climat défavorable à l'arrivée de nouveaux entrants.

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 24 Janvier // ASSE 0-5 OL : L'After

 

Last modified on lundi, 25 janvier 2021 18:39