L'actu du Jeudi 21 Janvier

L'actu du Jeudi 21 Janvier

Aouar attend un signe du Barça et du Real

Footmercato.net

«Nous jouons dans un grand club, mais on a envie d'aller dans l'un des trois plus grands du monde». Dimanche, au micro du Canal Football Club, Memphis Depay (26 ans) évoquait son ambition et celle de son partenaire Houssem Aouar (22 ans). Il ne croyait pas si bien dire, puisque selon les informations d'ESPN, l'international tricolore (1 sélection) attend un signe du FC Barcelone ou du Real Madrid.

A priori, le milieu de terrain compte terminer la saison avec l'Olympique Lyonnais, son club formateur, et espère avoir des nouvelles des deux mastodontes espagnols qui, d'après le média britannique le suivent attentivement depuis plusieurs mois sans jamais avoir formulé concrètement leur intérêt. Le Gone, sous contrat jusqu'en juin 2022, privilégierait un départ dans l'un de ces deux géants à un transfert vers Arsenal, toujours sur ses traces selon ESPN.

 


 

Vercoutre défend Anthony Lopes

Footmercato.net

Face au FC Metz, Anthony Lopes n’était pas vraiment dans un grand soir. Le gardien portugais a d’ailleurs encaissé un but en toute fin de match après une sortie plus que hasardeuse. Beaucoup moins vif, le Lyonnais avait peut-être un peu trop cogité au moment de sortir, lui qui est souvent pointé du doigt pour son jeu que certains jugent trop dangereux.

Très souvent au centre des débats, le joueur de 30 ans commence peut-être à douter. Dans un entretien pour Le Progrès, Rémy Vercoutre, ancien gardien de l’OL (2002-2014), a tenu à défendre Lopes. « Le problème aujourd’hui, c’est que dès qu’il fait une sortie, c’est aussitôt interprété. Les joueurs et entraîneurs adverses appuient sur ça pour obtenir une faute, sous prétexte qu’il a un passif. Désormais, il est mis dans une case et tout le monde essaye de lui mettre la pression », regrette Vercoutre. « Il ne faudrait pas que ça dénature son jeu et remette en question ses qualités, c’est-à-dire sa vivacité et sa capacité à aller au-devant du danger. »

 


 

Un prétendant de perdu, trois de retrouvés pour Depay !

Foot01.com

Au même titre que le FC Barcelone, la Juventus Turin a manifesté son intérêt pour Memphis Depay au mercato d’hiver.

Toujours à l’affût lorsqu’il est question de recruter un joueur en fin de contrat, la Juventus Turin a étudié le dossier de Memphis Depay, libre dans six mois. L’attaquant de l’Olympique Lyonnais a tout pour plaire : il est revenu à son meilleur niveau après sa rupture des ligaments croisés, fait preuve d’une redoutable efficacité et peut jouer à plusieurs postes sur le front de l’attaque. Ce n’est donc pas surprenant que le champion d’Italie en titre se soit intéressé par le profil du capitaine des Gones. Mais à en croire les informations de Clacio Today, la formation d’Andrea Pirlo a pris la décision de ne pas approfondir ce dossier. Memphis Depay ne rejoindra donc pas la Juventus Turin dans le courant du mois de janvier.

En ce qui concerne le mercato estival, aucune décision définitive n’a été prise dans les bureaux de la Juventus Turin, mais il apparaît assez clairement que Memphis Depay ne fait pas partie des priorités des Bianconero. Le média transalpin croit par ailleurs savoir que l’international néerlandais intéresse d’autres formations huppées en Italie, à savoir l’AS Roma et l’AC Milan. Récemment, un intérêt de l’Inter Milan avait également fuité. Autrement dit, tous les plus grands clubs italiens sont sur les traces de Memphis Depay, lequel ne manquera pas d’agiter les foules cet été, lorsqu’il sera question pour lui de choisir son futur club. Dans tout cela, l’Olympique Lyonnais n’a toujours pas dit son dernier mot et essaie toujours de le convaincre de prolonger via son président Jean-Michel Aulas. Mais en dépit de l’excellente saison de Lyon, la tendance n’est clairement pas à la signature d’un nouveau bail en France… malheureusement pour l’attractivité de la Ligue 1.

 


 

Simeone heureux de l'intégration de Dembélé

90min.com

L'entraîneur de l'Atlético de Madrid est satisfait de l'intégration de sa nouvelle recrue.

Moussa Dembélé arrive dans une nouvelle dimension. Après avoir connu la ferveur des supporters du Celtic Glasgow et découvert la Ligue 1 avec Lyon, l'attaquant français va désormais être sous les ordres de Diego Simeone. L'entraîneur, sans pitié avec Griezmann mais qui l'a fait exploser à l'époque, est heureux de l'arrivée du Français.


Dans la lignée des grands attaquants


En conférence de presse, El Cholo était satisfait de l'intégration de son nouveau joueur : "Heureusement, il a des coéquipiers comme Kondogbia, Carrasco ou Lemar qui sont proches de lui et qui font des traductions afin de rendre la communication plus rapide. "

Arrivé de Lyon, où il a marqué 45 buts en 108 matchs, Moussa Dembélé peut exploser aux yeux de l'Europe sous les ordres de Diego Simeone. "C'est un numéro 9 et nous espérons qu'il pourra rééditer avec l'Atlético de Madrid ce qu'il faisait avant. "

L'Atlético de Madrid est connu pour recruter des attaquants de qualité et les transformer en machine à marquer. Après Forlán, Torres, Aguero, Falcao, Costa, Griezmann, Felix, c'est au tour de Moussa Dembélé de tout casser.

 


 

Ménès rajoute deux nouveaux cadors dans la course au titre

Butfootballclub.fr

Pierre Ménès a élargi le champ des possibles dans la course au titre, dans laquelle le PSG, le LOSC et l’OL ne seraient plus les seuls à lutter jusqu’au printemps prochain.

Cette saison de Ligue 1 promet d’être passionnante jusqu’à son terme. Alors que l’OL avait l’occasion de prendre encore seul les rênes de la L1 devant le PSG et le LOSC, les Gones se sont pris les pieds dans le tapis chez eux contre le FC Metz (0-1). Un but dans le temps additionnel a séché les hommes de Rudi Garcia, invaincus depuis le mois de septembre dernier et tout frais champions d’automne.


Ménès s'attendait à voir l'OL souffrir face au FC Metz


Du coup, les voilà relégués à deux points du PSG et du LOSC, qui n’avaient pas manqué le bon wagon devant respectivement devant le SCO d’Angers (1-0) et le Stade de Reims (2-1). « Je m’attendais à ce que Lyon souffre face à une équipe de Metz que j’ai souvent trouvée remarquable à l’extérieur », a déjà analysé Pierre Ménès sur son blog.


Le Stade Rennais et l'AS Monaco reviennent fort


Le consultant de Canal+ promet désormais une course au titre encore plus resserrée avec les retours en fanfare du Stade Rennais et de... l’AS Monaco ! « Reste qu'après ce revers, l’OL cède donc sa place de leader au duo parisiano-lillois et pointe à deux points. Avec les retours en force de Monaco et de Rennes, ce championnat est encore loin d’avoir livré sa vérité et on n’est peut-être pas au bout de nos surprises », s’est-il délecté. Le SRFC et l’AS Monaco comptent 36 unités, soit quatre de moins que l’OL.

 


 

ASSE - OL : Benoît Bastien désigné

OL.fr

La LFP a désigné Benoît Bastien pour officier lors du derby, en clôture de la 21ème journée de Ligue 1.

Agé de 37 ans, Mr. Bastien compte plus de 170 matches dans l’élite, ainsi que 8 en Ligue des Champions. Il a déjà arbitré lors des 10 matches cette saison, dont une fois pour l’OL et deux fois pour Saint-Etienne. Les Lyonnais en gardent un plutôt bon souvenir car l’arbitre originaire d’Epinal était de la partie lors de la victoire au Parc des Princes en décembre, même s’il avait exclu Thiago Mendes en fin de match. Côté Stéphanois, il a été désigné lors d’un nul contre Lille et d’une défaite à domicile face à Rennes.

 


 

Mediapro, Canal+... Un concurrent inattendu complique la vie de la LFP !

Butfootballclub.fr

Canal+ cherche des alliés pour plomber l'appel d'offres de la LFP et tirer la Ligue 1 vers des prix plus bas. Il l'a trouvé avec la Ligue Nationale de Rugby.

Dans un communiqué, la LFP a annoncé en début de semaine le lancement d'un appel d'offres pour les droits TV de la Ligue 1. Une obligation concernant les lots rendus par Mediapro mais également une demande de Canal+, qui ne désespère pas de rendre son fameux lot 3 de deux matches par journée (samedi soir, dimanche après-midi) pour laquelle la chaîne cryptée paie 330 M€ par an.


La LNR lance son appel d'offres pour 2023


Alors que la Ligue attend désormais les offres et va tout étudier avant de donner sa réponse, la Ligue Nationale de Rugby (LNR) vient de mettre un sale coup au football. En effet, cette dernière a décidé de lancer son appel d'offre pour la période 2023-27. Objectif de la LNR : donner de la visibilité aux clubs sur l'évolution à venir de leurs ressources.

Poussé par Canal+, désireux de récupérer le monopole sur les deux sports préférés des Français, la LNR a donc accéléré son processus. Une nouvelle manière de mettre la pression sur la LFP afin de faire vaciller le processus d'appel d'offres lancé dans l'urgence ?

 


 

Superligue européenne: droits TV, nombre de clubs, de nouveaux détails sur le projet

RMC.fr

L'agence de presse américaine AP donne de nouveaux détails, financiers notamment, sur le projet de Superligue européenne qui est porté par de grands clubs.

Si l'UEFA et la FIFA ont pour la première fois fermement mis en garde les joueurs et les clubs qui participeraient à l'hypothétique Superligue européenne, ce projet porté par les plus grands clubs du continent semble suffisamment avancé pour des détails fuitent régulièrement dans la presse. Ainsi, de nouvelles informations, principalement économiques, ont été dévoilées jeudi par l'agence de presse américaine Associated Press.

Comme révélé fin décembre par RMC Sport, les penseurs de la Superligue ont prévu de faire participer 20 équipes, dont 15 de façon permanente et 5 par invitations. Ce que précise AP, c'est que ces 15 clubs fondateurs se partageraient un butin de 3,5 milliards d'euros. Les six meilleures équipes bénéficieraient chacune de 350 millions d'euros.


4 milliards d'euros de droits TV?


Si de telles sommes sont évoquées, c'est parce que les organisateurs pensent pouvoir obtenir 4 milliards d'euros de droits TV par saison. Ce qui est absolument colossal, d'autant que l'UEFA récupère actuellement 3,25 milliards d'euros, pas seulement pour la Ligue des champions, mais aussi avec la Ligue Europa et la Supercoupe d'Europe.

Sur un plan plus sportif, AP croit savoir que le format de la compétition s'articulera autour de deux groupes de dix équipes. Les quatre premiers de chaque poule se qualifieraient pour le tableau final. Avec ce système, chacun des 20 clubs aurait la garantie de disputer entre 18 et 23 matchs de Superligue et donc d'obtenir les recettes qui y sont liées. Alors que la Ligue des champions ne garantit que six matchs, avec sa phase de poules, et qu'elle offre au total 13 rencontres aux finalistes (s'ils ne sont pas passés par les tours préliminaires).

En tout cas, l'UEFA et la FIFA ont donc décidé de faire front commun pour dissuader les grandes écuries de se lancer dans cette Superligue. "Tout club ou joueur impliqué dans une telle compétition se verrait par conséquent interdire de participer à toute compétition organisée par la Fifa ou les confédérations", ont écrit les instances, bien que la légalité de cette menace vis-à-vis du droit européen reste à confirmer.

 

 

 

Last modified on jeudi, 21 janvier 2021 21:22