L'actu du Lundi 18 Janvier

L'actu du Lundi 18 Janvier

Voir aussi... L'actu du Dimanche 17 Janvier // OL 0-1 Metz : L'After

Garcia envoie un tacle à l'arbitrage

Footmercato.net

Dimanche soir, l'OL s'est incliné 1 à 0 face au FC Metz en clôture de la vingtième journée de Ligue 1. Après la rencontre, Rudi Garcia a fait part de son incompréhension après le but de Toko Ekambi annulé.

Après une semaine marquée par le mercato avec le départ de Moussa Dembélé à l'Atlético de Madrid et l'arrivée d'Islam Slimani, l'Olympique Lyonnais a pu se concentrer à nouveau sur le championnat. Ce dimanche, les Gones accueillaient le FC Metz avec l'objectif de poursuivre leur série d'invincibilité de seize rencontres sans défaite et de reprendre la première place du classement. Mais la soirée n'a pas été à la hauteur des attentes des Rhodaniens.

En effet, après avoir ouvert le score par l'intermédiaire de Karl Toko Ekambi, le but a été finalement annulé après utilisation de l'arbitrage vidéo. Houssem Aouar, qui ne faisait pas action de jeu, a été signalé hors jeu. Puis, dans les arrêts de jeu, Lyon s'est incliné 1 à 0 après un but d'Aaron Leya Iseka (90e+1). En plus d'avoir laissé filer trois points, les Olympiens ont donc été stoppés dans leur série d'invincibilité. Depuis le 15 septembre dernier contre Montpellier (2-1), ils n'avaient plus perdu, soit un peu plus de 4 mois.


Garcia ne comprend pas pourquoi le but a été refusé


Les Lyonnais (40 points) ont également perdu la première place, puisque le PSG et le LOSC (42 points) se sont tous les deux imposés. Après la rencontre, Rudi Garcia n'a pas caché sa déception. «C'est une défaite au goût amer. Mais on ne peut s'en prendre qu'à nous-même, on peut faire un peu mieux. Quand on essaye de marquer 22 fois et qu'on ne cadre que 20% de nos tirs... On pensait avoir fait le plus dur contre une équipe athlétique. On ouvre le score avec Karl, mais le but a été annulé de manière incompréhensible. On aurait dû repartir de l'avant et marquer, on en a eu la possibilité après». Le technicien français est revenu de nouveau sur le but annulé par la suite.

« Le but c'est juste incompréhensible pour moi. Chacun a son avis. Celui du corps arbitral a été différent. Donc on va respecter ça. Ce n'est pas qu'à cause de ça qu'on perd le match». Rudi Garcia, qui a fait sortir Toko Ekambi et Kadewere pour faire rentrer Slimani et Cherki pendant que l'arbitre Stéphanie Frappart attendait la décision de la VAR, a confié : «je pensais que le but avait été accordé. On est peut-être coupables de ne pas avoir attendu la décision de l'arbitre. Mais j'avais décidé de les faire rentrer à 0-0». L'OL, moins dominateur depuis le début de l'année 2021, va devoir vite relever la tête. Une réponse est attendue la semaine prochaine lors du derby à Saint-Etienne.

 


 

Garcia frustré par les erreurs de Cherki et Lopes

90min.com

L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais a remis en cause les erreurs de ses deux joueurs sur le but fatal encaissé par Lyon en fin de match face à Metz.

23 tirs pour 5 cadrés. Ainsi se résume, en chiffres, le manque d'efficacité des Lyonnais ce dimanche soir face à Metz. Des lacunes devant le but payées très chères puisque les hommes de Rudi Garcia ont encaissé un but fatal à la 90e minute qui les fait retomber de la première à la troisième place alors que Lille et Paris reprennent deux longueurs d'avance.

Après le match, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais a analysé le but tristement crucial encaissé par son équipe et regrette notamment la perte de balle de Rayan Cherki amenant au but messin.

"On prend un but sur un ballon que le petit Cherki contrôle dos au but. [...] On ne doit pas perdre le ballon dos au jeu."

Le tacticien rhodanien a également déploré la timide sortie de son gardien, facilement évité par Leya-Iseka qui est ensuite allé mettre le ballon dans un but laissé vide par Anthony Lopes.

"Sur le but, il sort à contretemps. [...] On discutera avec lui pour savoir s'il est un peu perturbé par le fait de ne pas vouloir faire de faute. Si c'est le cas, il faut changer ça et qu'il retrouve la normalité de son jeu en jouant comme le dernier défenseur."

Pour rappel, l'international portugais s'est fendu d'une nouvelle sortie kamikaze à la 25e minute sur Vagner qui a encore beaucoup fait parler.

Avec cette défaite combinée aux victoires du LOSC et du PSG, Lyon pointe à 40 points derrière ses deux principaux concurrents (42 points) dans un probable sprint final vers le titre.

 


 

Léo Dubois : « Cette défaite nous rappelle que rien n’est acquis »

OL.fr

« On s’est créé des occasions mais nous n’avons pas cadré, malheureusement. Nous avons eu une bonne équipe en face, mais nous perdons à la fin ce ballon qui nous fait mal avec ce but. Il aurait fallu marquer, avoir l’efficacité devant le but avec le nombre d’occasions que nous nous sommes créées. Cela peut arriver mais maintenant nous avons un derby à Saint-Etienne très important pour nous. Il faut retrouver l’efficacité et nous devons rester sereins pour gagner ce match qui sera très important pour nous. »

« Nous sommes très déçus de perdre cette première place. J’aurais aimé rester premier le plus longtemps possible. Mais il faut rester à portée de fusil de nos adversaires devant nous pour pouvoir toujours être en phase avec nos objectifs. Nous y sommes actuellement (3e) mais nous pouvons toujours faire mieux. Nous restons ambitieux mais cette défaite nous rappelle que rien n’est acquis. »

 


 

La VAR a tué Lyon, Pierre Ménès s’énerve

Footradio.com

Dimanche, en clôture de la 20e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais a chuté sur sa pelouse face au FC Metz (0-1).

Après une impressionnante série de 16 matchs sans la moindre défaite, le club rhodanien est retombé de son petit nuage au Groupama Stadium. Défait sur le plus petit des écarts, à cause d’un but de Leya Iseka à la 90e minute de jeu, l’OL était pourtant tout proche d’un bon résultat. Mais l’ouverture du score de Toko Ekambi à la 74e a finalement été refusée par la VAR pour un hors-jeu actif d’Aouar au départ de l’action. Une décision qui a forcément fait polémique sur les réseaux sociaux ces dernières heures. Et pour Pierre Ménès, l’arbitrage a clairement joué un mauvais tour aux Gones.


« La VAR a outrepassé son rôle »


« Je m’attendais à ce que Lyon souffre face à une équipe de Metz que j’ai souvent trouvée remarquable à l’extérieur. On sait que c’est une équipe qui a des aptitudes défensives mais elle affiche aussi de belles qualités dans les sorties de balle et elle a eu de très belles occasions, autant que l’OL pour être honnête avec notamment un poteau et une barre. Mais le facteur X de cette formation lorraine, c’est Boulaya. L’international algérien a un talent fou, à l’image de son râteau sur Caqueret et son décalage pour Leya Iseka sur le but messin. Une action sur laquelle Lopes semble hésiter à sortir – c’est assez rare chez lui – ce qui l’empêche de pouvoir intervenir. Et voilà comment Metz a réussi ce qui n’est même pas un exploit vu la physionomie du match, mais une superbe performance. Côté OL, on s’aperçoit que le milieu aligné était sans doute trop uniforme. Entre Caqueret, Mendes et Paqueta, pas un milieu n’a porté le jeu vers l’avant. Paqueta est censé être celui-là, mais il ne l’a pas fait tant que ça sur ce match. Quant à Memphis, il est certes à l’origine des meilleures occasions lyonnaises, mais il était moins en réussite que la semaine passée à Rennes. Maintenant, il est clair que le but refusé à Toko-Ekambi pour une position de hors-jeu d’Aouar pose problème. À mon sens, la VAR a outrepassé son rôle en prenant la décision d’invalider ce but que Madame Frappart avait accepté. Reste qu’après ce revers, l’OL cède donc sa place de leader au duo parisiano-lillois et pointe à deux points. Avec les retours en force de Monaco et de Rennes, ce championnat est encore loin d’avoir livré sa vérité et on n’est peut-être pas au bout de nos surprises… », a lancé le journaliste de Canal+, qui sait que l’OL a grillé un sacré joker dans la course au titre. Tout cela à cause de la VAR…

 


 

Memphis : "Préparons-nous pour le derby"

Twitter

 


 

Stats : un onze lyonnais qui tourne peu

CIES via Twitter

 


 

Stats : fin d'invincibilité débutée le 15 septembre

Infosport+ via Twitter

 


 

L'arbitrage "troublant" pour Aulas

Twitter

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

Twitter

 


 

La direction de l'OL, modèle de longévité

CIES

 


 

Balbir : « Si Lopes doit mettre le genou dans le derby... »

Butfootballclub.fr

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Il revient sur la défaite surprise de l'OL contre Metz (0-1), la perte de la première place et le cas Anthony Lopes.

« Dimanche soir, l'OL a été surpris sur sa pelouse par le FC Metz (0-1) et a perdu la tête de la Ligue 1. Depuis le début d'année 2021, Lyon est un peu moins bien et on remarque que cette baisse de performance est aussi liée à celle de Lucas Paqueta. Avec lui, Lyon montrait un visage différent. Il était le porte-drapeau de ce Lyon flamboyant qui avait fait une nette remontée au classement.

Là, l'OL pioche un peu et lui aussi. Maintenant, ça reste Lyon avec toutes les valeurs que cette équipe peut avoir. C'était perceptible dans les mots de Rudi Garcia après Metz : il y a une vraie vexation après la défaite contre Metz. Une réaction est attendue pour le derby. Dans la course au titre - ou au moins aux places européennes - face à Paris, Lille, Monaco et Rennes, les points perdus doivent être rattrapés.


« Lopes est à l'image de l'OL, une contreperformance n'est là que pour le motiver »


Je ne pense pas que l'OL aura besoin d'aller chercher très loin pour se remotiver. Lyon sait gérer l'ambiance de ces derbys. Sur le papier, entre un Lyon quasiment au complet (à l'exception de Lucas Paqueta suspendu) et un Saint-Etienne décimé, ça s'annonce quand même déséquilibré. On verra qui sera présent du côté de l'ASSE, qui ne sera pas trop éprouvé par le virus pour pouvoir jouer... Sur ce match, on attendra de Lyon qu'il retrouve son allant et surtout son assise défensive. En ce moment, c'est une vraie faiblesse à l'OL. Je n'ai pas compris la sortie d'Anthony Lopes sur le but de Leya Iseka contre Metz. Le gardien lyonnais est à contretemps.

Est-ce qu'il y a aujourd'hui un problème avec le gardien de Lyon ? On le sent aujourd'hui fragilisé dans ses sorties. Depuis la polémique d'Angers, Anthony Lopes sort moins souvent genou en avant de peur d'être sanctionné. Maintenant je pense que son genou, il le remettra quand il y aura le derby... Son problème me paraît éphémère. C'est un gardien habitué au haut niveau, habitué à tendre le dos face aux critiques autour de son style explosif, de son gabarit.

Il a une personnalité qui fait qu'il est souvent au centre des polémiques. On ne va pas faire le laïus de toutes les histoires dans lesquelles il s'est retrouvé. De Metz à Everton en passant par Marseille ou Bastia, on peut comprendre qu'il énerve du monde. Moi le premier. Maintenant il est à l'image de l'OL. Une contreperformance n'est là que pour le motiver. Je m'attends à ce qu'il sorte un match de feu dans le derby face à Saint-Etienne. Et croyez-moi, s'il faut sortir et mettre le genou, il va le mettre... »

 


 

Lopes est trop violent, Rami exige des sanctions

Foot01.com

Régulièrement critiqué pour ses sorties jugées comme dangereuses, Anthony Lopes a encore fait parler de lui dimanche à l’occasion du match entre l’OL et Metz.

Après vingt minutes de jeu, le Portugais s’est rendu coupable d’une sortie maladroite et musclée sur l’attaquant du FC Metz, Vagner Dias. L’ancien buteur de Saint-Etienne et de Nancy est resté de longues secondes au sol avant de se relever et de se remettre totalement de la charge virulente d’Anthony Lopes, laquelle n’a toutefois pas été sanctionnée d’une faute par l’arbitre de la rencontre, Stéphanie Frappart. Le geste du gardien de Lyon était pourtant extrêmement dangereux aux yeux d’Adil Rami, ancien joueur de l’Olympique de Marseille et de Lille, désormais consultant pour RMC, qui a donné son avis sans langue de bois au sujet de cette action houleuse via son compte Instagram.

« C’est fou !? Sur les corners, les gardiens sont ultra super protégés, tu farts ils s’écroulent… par contre à l’inverse y a walou !!? Attendons qu’Anthony Lopes crève un joueur pour sévir sur son cas ? Anthony, tu peux en défoncer un mais pas 15… Bon ok, tu peux en défoncer peut-être 2 mais pas 15 ! Il n’empêche que je trouve ce gardien très bon mais la c’est trop dangereux pour ne pas le mentionner » a posté Adil Rami, qui réclame tout simplement des sanctions à l’encontre d’un Anthony Lopes trop souvent jugé comme un gardien dangereux pour ses adversaires. Tout le monde se rappelle notamment sa sortie explosive à l’encontre de Kylian Mbappé lors d’un choc entre l’OL et le PSG au Groupama Stadium ou encore de sa sortie les genoux en avant dans le dos de Romain Thomas contre Angers en début de saison. Bien évidemment tandis que les critiques tombent sur Anthony Lopes, l'Olympique Lyonnais rappelle que le portier international portugais ne fait que son travail, et plutôt bien.

 


 

Aouar et Memphis se foutent de Lyon, Daniel Riolo est dépité

Footradio.com

Avant la défaite de l’Olympique Lyonnais contre Metz dimanche (0-1), Memphis Depay et Houssem Aouar ont réalisé une interview croisée.

Diffusé dans le Canal Football Club dimanche soir, cet entretien avec l’attaquant néerlandais et le milieu français a fait grand bruit. Pas parce que les deux joueurs lyonnais ont dit des choses positives, mais plutôt parce qu’ils ont ouvertement parlé d’un départ de Lyon en vue de la saison prochaine. Aouar lançant la première mèche : « Si c’est la dernière saison à jouer avec Memphis, c’est triste parce que c’est un grand joueur et je prends énormément de plaisir à ses côtés ». Dans la foulée, Depay a confirmé tout cela : « Nous jouons dans un grand club, mais on a envie d’aller dans l’un des trois plus grands au monde. Vous verrez, Houssem sera dix fois meilleur. Et pareil pour moi ». S’ils ambitionnent de gagner le titre de champion de France avant de partir, Depay et Aouar se sont mis des gens à dos avec cette sortie médiatique. Et ce n’est pas Daniel Riolo qui rattrapera le coup.


« Je n’en peux plus de ces joueurs-là… »


« L’interview croisée entre Aouar et Memphis… Je n’en peux plus de ce genre d’interviews ! Moi, ça me soule. Je sais que la L1 est un championnat mineur, et ça va être pire sans argent, mais je n’en peux plus de ces joueurs-là… En plus, Aouar est un gamin de Lyon. Depay dit qu’Aouar sera encore plus fort quand il partira… Les deux se pensent trop bien pour l’OL. Ça me gonfle. Je sais qu’on ne peut pas empêcher les gens d’y penser, il ne faut pas être hypocrite. On a un tel désamour pour nos clubs, pour notre football, et cette année nous aura peut-être fait un mal définitif… Tu peux le penser ça, mais ne le dit pas. C’est difficile d’entendre ça. Memphis dit ça depuis son premier jour à Lyon, il s’estime beaucoup mieux que le club. Mais Aouar, c’est pénible… », a balancé, dans l’After Foot, le journaliste de RMC, qui aimerait qu’Aouar se concentre sur son jeu à Lyon, lui qui a effectué une entrée en jeu honteuse contre Metz dimanche…

 

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 17 Janvier // OL 0-1 Metz : L'After

 

Last modified on lundi, 18 janvier 2021 19:39