L'actu du Lundi 11 Janvier

L'actu du Lundi 11 Janvier

Voir aussi... L'actu du Dimanche 10 Janvier // Rennes 2-2 OL : L'After

Slimani attendu ce mardi pour sa visite médicale

RMC.fr

Islam Slimani devrait débarquer ce mardi dans le Rhône afin de passer sa visite médicale avec l’OL. L’attaquant algérien, au placard à Leicester, pourrait s’engager dans la foulée avec les Gones. Le buteur de 32 ans, passé par Monaco, remplacerait Moussa Dembélé, en partance pour l’Atlético de Madrid.

C’est un dossier en passe de se concrétiser. Islam Slimani est attendu ce mardi dans le Rhône pour passer sa visite médicale avec l’OL. L’attaquant de Leicester devrait s’engager dans la foulée avec l’actuel leader de la Ligue 1, sacré champion d’automne le week-end dernier. Après le nul à Rennes (2-2), Juninho avait laissé entendre que les discussions étaient en bonne voie avec l’international algérien.

"Slimani, c'est un joueur qu'on apprécie beaucoup, ça fait partie des possibilités, il n'y a pas que lui, avait expliqué sur Téléfoot le directeur sportif de l’OL. A la moitié de la saison, ce n'est pas toujours facile de trouver un attaquant pour jouer six mois ou un an et demi, ça coûte cher. On regarde d'autres joueurs, on avait parlé avec lui au début de la saison, on avait presque trouvé un accord, il a envie de venir, de porter notre maillot. On discute".


19 minutes de jeu cette saison à Leicester


A priori, les discussions ont abouti avec le buteur de 32 ans, qui n’a plus que six mois de contrat avec les Foxes. Brendan Rodgers, son coach en Angleterre, ne compte pas du tout sur lui. Depuis le début de la saison, Slimani n’a disputé que 19 minutes (toutes compétitions confondues), lors d’une entrée en jeu contre Aston Villa fin octobre (0-1). Il n’a même pas été inscrit sur la liste des joueurs qualifiés pour la Ligue Europa.

S’il signe avec les Gones, le vainqueur de la CAN 2019 avec l’Algérie retrouvera le championnat de France, six mois après la fin de son aventure réussie à Monaco. Prêté sur le Rocher lors de l’exercice 2019-2020, Slimani avait formé un duo particulièrement séduisant avec Wissam Ben Yedder, en claquant 9 buts et 7 passes décisives en 19 apparitions.


Dembélé proche de l’Atlético


Son recrutement viendra compenser le départ imminent de Moussa Dembélé. L’attaquant de 24 ans est en négociations avancées avec l’Atlético de Madrid, où il pourrait compenser le départ de Diego Costa, qui a rompu son contrat pour "raisons familiales". "Moussa est venu me voir, il pense que c'est le moment de changer d'équipe, qu'il a perdu un peu la motivation, ce n'était pas prévu, je l'apprécie beaucoup, avait confié Juninho. Garder quelqu'un qui n'a pas envie d'y vivre vraiment de façon intense ces prochains cinq mois, ce n'est pas l'idéal. On discute avec l'Atlético, je pense que Moussa est tombé d'accord avec l'Atlético." Selon nos informations, Dembélé devrait être prêté avec option d’achat aux Colchoneros.

 


 

Diego Simeone confirme pour Moussa Dembélé

Footmercato.net

Nous vous le révélions en exclusivité sur Foot Mercato : l'Atlético de Madrid a choisi Moussa Dembélé (OL) pour remplacer Diego Costa, qui a résilié son contrat avec les Colchoneros. L'attaquant français devrait arriver à Madrid dans les prochains jours, sous forme de prêt avec option d'achat de 35 millions d'euros.

Une opération confirmée par Diego Simeone, coach du leader de Liga. « Ce n'est pas encore bouclé, mais c'est très avancé. Je parlerai de lui quand il sera avec nous », a ainsi lancé l'entraîneur argentin en conférence de presse ce lundi. L'officialisation ne devrait pas tarder...

 


 

Trophées UNFP : Toko Ekambi et Kadewere nommés pour le joueur du mois

Tropheesunfp.com

Un Lion ou un Dogue, quel joueur repartira avec le Trophée ce mois-ci ? C'est à vous de le décider !

Votez dès à présent pour élire le lauréat du Trophée UNFP du Joueur du Mois de Ligue 1 en Décembre.

 


 

Le titre, Lopes ne veut pas se cacher

Maxifoot.fr

Pour la première fois depuis 12 ans, l'Olympique Lyonnais se retrouve en tête de la Ligue 1 à mi-parcours. Alors que le club rhodanien reste invaincu depuis la 3e journée à Montpellier (1-2), le gardien des Gones Anthony Lopes (30 ans, 19 matchs en L1 cette saison) assure qu'il pense au titre de champion de France.

"On doit faire une seconde partie comme la première pour espérer être tout là-haut en fin de saison. On a beaucoup appris pendant le Final 8, on a un groupe très jeune. Cette épopée nous a permis de grandir, d’avancer, de créer quelque chose. On verra. On va prendre les matchs les uns après les autres. C’est trop tôt pour parler de titre même si on a du talent, même si on est dans un club qui mérite d’être tout là-haut. On ne peut plus trop se cacher. On fera un bilan fin février, début mars", a soutenu le portier portugais pour l'émission Téléfoot.

Une ambition logique pour un club du standing de l'OL, qui ne dispute aucune compétition européenne cette saison.

 


 

Marcelo à Liverpool, la folle surprise ?

Foot01.com

Il y a quelques semaines, le nom de Jason Denayer avait été associé à Liverpool, les Reds étant victimes d’une véritable pénurie à ce poste.

Et pour cause, les deux titulaires Joe Gomez et Virgil Van Dijk sont blessés. Sans pour autant céder à la panique en recrutant à tour de bras, Jürgen Klopp envisage très sérieusement de faire signer un défenseur central durant le mercato hivernal. Et tandis que le nom de Jason Denayer avait brièvement fuité dans la presse anglaise il y a quelques semaines, c’est un autre joueur de l’Olympique Lyonnais qui séduirait le coach allemand de Liverpool selon les informations relayées par AS. A la surprise générale, le média britannique croit savoir que les Reds apprécient le profil de Marcelo, en fin de contrat avec Lyon à la fin de la saison et potentiellement disponible pour une bouchée de pain au mois de janvier.

En discussions avec l’OL pour prolonger son contrat, celui qui fait office de titulaire indiscutable dans l’esprit de Rudi Garcia est un joueur apprécié par Jürgen Klopp. Il ne surprendra toutefois personne que Marcelo n’est pas l’unique piste de Liverpool en défense centrale durant ce mercato hivernal. En effet, les Reds ont par ailleurs coché le nom de cinq autres éléments : Aissa Mandi (Betis Seville), Mateo Musacchio (Milan AC), Nikola Maksimovic (Naples), Alexandar Dragovic (Bayer Leverkusen) et Fabian Schar (Newcastle). Reste maintenant à voir si Liverpool passera à l’offensive pour l’un des joueurs évoqués, et si une proposition officielle arrivera sur le bureau de Jean-Michel Aulas et de Juninho pour Marcelo. A six mois de la fin du contrat du Brésilien, difficile de savoir avec exactitude quelle serait la réponse des dirigeants lyonnais, qui comptent le prometteur Sinaly Diomandé et l’expérimenté Djamel Benlamri dans leurs rangs pour épauler Jason Denayer en défense centrale durant la seconde partie de saison.

 


 

Lyon vise le titre en L1, Luis Fernandez dit merci

Foot01.com

Leader de la Ligue 1 à la mi-saison, l’Olympique Lyonnais est un véritable candidat au titre de champion de France en cette nouvelle année 2021.

Cela faisait douze ans que le club rhodanien n’avait pas reçu le titre honorifique de champion d'automne. Depuis décembre 2008, l’OL n’avait plus viré en tête de la Ligue 1 au soir de la 19e journée. Mais cet impair est désormais réparé, puisqu’après son nul contre Rennes samedi (2-2), Lyon est bien à la première place du championnat, avec un point d’avance sur le PSG et le LOSC. Pas toujours flamboyante, mais efficace, l’équipe de Rudi Garcia reste sur une série d'invincibilité de seize matchs, avec une seule défaite au compteur depuis le début de la saison. Autant dire que l’OL est un solide candidat au titre. De là à viser une huitième étoile nationale du côté du Groupama Stadium ? Luis Fernandez commence vraiment à se poser la question.

« Lyon peut-il tenir la cadence ? Pourquoi pas. Lyon a quand même souffert à Rennes, mais a des atouts importants. Depay bien sûr, qui sait qu'il partira libre en juin et que s'il est l'homme qui a offert son huitième titre à Lyon, ce sera très intéressant pour lui. À ses côtés, je trouve Kadewere et Toko-Ekambi de mieux en mieux. Au milieu, Paqueta est un énorme plus, comme Thiago Mendes qui retrouve son niveau de Lille. La confiance est là, surtout que la demi-finale en Ligue des Champions a donné une vraie force à ce groupe. Je ne sais pas si Lyon sera champion, mais au moins, grâce à lui, il y a enfin du suspense en Ligue 1, et c'est agréable », a confié, sur Le Parisien, le consultant de beIN, qui sait que l’OL est en train de donner une seconde jeunesse à un championnat en pleine crise...

 


 

Frank Lebœuf voit l'OL champion de Ligue 1

90min.com

L’Olympique Lyonnais a terminé champion d’automne, après son match nul à Rennes (2-2) ce samedi, en Ligue 1. Pour Frank Lebœuf, ancien marseillais, les joueurs de Rudi Garcia peuvent terminer en tête du championnat en juin prochain.

Il est rare de voir un ancien Marseillais vanter les qualités du rival Lyonnais. Lyon réalise une très belle saison à mi-parcours. Les joueurs de Rudi Garcia sont actuellement en tête de la Ligue 1 avec un point d'avance sur le PSG. Ayant déjà gagné contre leur dauphin, l'optimisme règne pour la suite de la saison de l'OL.

Lyon, qui ne joue aucune coupe d'Europe cette année, contrairement à Paris ou Lille (encore engagés en Ligue des Champions et Ligue Europa), peut avec une bonne rotation d'effectif maintenir le cap pour aller décrocher le titre en juin prochain.


Un bon collectif


Sur le plateau de Téléfoot, Frank Leboeuf (champion du monde 98) reste positif sur les chances de titre de l'OL : "Lyon champion, je le crois. Ils ont le groupe et le talent qu'il faut. Ils ont aussi une force collective et un tempérament, a déclaré l'ancien défenseur de l'OM au micro de Téléfoot. Ils ont envie de travailler ensemble, ce qui n'était pas forcément le cas. Il y a une vraie constance que l'on voit. Et puis, il n'y a pas de matchs de coupe d'Europe et ça, c'est très important. Mais après, il faut faire attention à ce que l'on dit. Le premier en Espagne, c'est l'Atlético, en Premier League, Manchester United est premier avec Liverpool. En Italie, c'est l'AC Milan. On peut voir qu'il y a beaucoup de changements à cause de cette pandémie. Lyon est à sa place et fait un beau champion d'automne"

Lyon va devoir confirmer leur bonne première partie de saison ainsi que les espoirs placés en eux par de nombreux observateurs. Rendez-vous pour les Gones dimanche prochain, contre Metz à domicile.

 


 

Aulas le Seigneur de Lyon, une preuve de plus

Foot01.com

Alors qu’il vient de quitter le football chinois et le Beijing Guoan, Bruno Génésio s’est confié sur la fin de son aventure à l’Olympique Lyonnais.

Débarqué à Pékin en 2019 dans la foulée de son départ du club rhodanien, l’entraîneur de 54 ans ne poursuivra pas son aventure asiatique. Faute d’accord avec ses dirigeants, il n’a pas prolongé son contrat qui se terminait en 2020. Une fin en eau de boudin, mais beaucoup plus tranquille que celle vécue à l’OL en 2019. Pas prolongé par Jean-Michel Aulas, Génésio a vécu des saisons compliquées chez les Gones. Malgré tout, il en garde des bons souvenirs, même s’il aurait préféré rester dans son club. Mais face aux critiques des supporters, le président de l’OL avait décidé de l’évincer… avant de regretter son choix quelques mois plus tard, après l’échec Sylvinho. Quoi qu’il en soit, Génésio n’a pas quitté Lyon en mauvais termes, bien au contraire.

« Sur mon départ de Lyon, tout a toujours été clair entre le président et moi. On a pris cette décision après une défaite à Nantes, en parfait accord lui et moi. Je ne sais pas s’il a cédé à la pression de supporters. Mais de toute façon, c'était le bon moment pour se séparer. Car il fallait tenir compte du contexte, et mettre la priorité sur le club. Les joueurs étaient en danger par rapport à l’ambiance qui régnait autour de moi. Je pense que c’était la meilleure décision. Jean-Michel Aulas m'a toujours soutenu en externe, mais surtout en interne. Si j’ai pu faire trois ans et demi à la tête de Lyon, c’est grâce à lui. Je pense aussi à mes joueurs, à Bernard Lacombe, à Gérard Houllier. Toutes ces personnes m’ont toujours soutenu dans les moments difficiles », a détaillé, sur beIN Sports, Génésio, qui s’apprête à vivre une année sabbatique, loin des terrains, mais toujours du côté de Lyon.

 


 

5 billions d’euros de pertes : le Covid-19 provoque le chaos

Football365.fr

Les pertes financières liées au Covid-19 dans les six grands championnats européens ont été dévoilées ce lundi. Elles sont évaluées à 5 billions d'euros.

Malheureusement, il n’y a pas de faute d’orthographe et il fallait bien lire « billions » derrière le chiffre indiqué ce lundi dans le rapport publié par KPMG Football Benchmark. La société d’études a ainsi dévoilé une estimation des pertes abyssales des six grands championnat européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, France, Italie, Portugal). Cinq billions d’euros de perte. Une somme tellement élevée qu’il est pratiquement impossible de se la figurer. En revanche, il est facile de réaliser que le monde du football et son économie sont au bord du gouffre.

Depuis mars 2020, la pandémie de coronavirus dévaste des pans entiers de l’économie. Évidemment, le football n’échappe pas à la règle et est très durement impacté. Il y a un an (mars 2020), KPMG avait réalisé une première estimation sur les pertes dans les cinq grands championnats européens (hors Portugal), et planifiait un montant d’environ 4 milliards d’euros. Douze mois plus tard, l’ampleur du désastre est donc cataclysmique.

L’étude publiée ce lundi se penche notamment sur le sort de six clubs majeurs : le Real Madrid, la Juventus, Liverpool, le Paris Saint-Germain, le Bayern Munich et le FC Porto. Si les Madrilènes et les Bavarois sont parvenus à terminer le dernier exercice avec un léger bénéfice, le PSG a été l’équipe la plus durement touchée, avec 125 M€ de pertes, juste devant Porto (115 M€) et la Juve (98 M€).

L’absence de supporters dans les stades a quant à elle plombé tous les clubs, et notamment les plus fragiles dans tous les championnats. Mais le rapport ne se contente pas d’aligner les chiffres et précise que les résultats obtenus révèlent en réalité des failles préexistantes dans bon nombre de clubs. C’est aussi « l’écosystème du football » qui est « remis en question dans sa viabilité financière, même à court terme» .

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 10 Janvier // Rennes 2-2 OL : L'After

 

Last modified on lundi, 11 janvier 2021 21:00