L'actu du Dimanche 3 Janvier

L'actu du Dimanche 3 Janvier

Voir aussi... L'actu du Samedi 2 Janvier // Notes des joueurs 20-21

2021, l’année de la révolution Juninho à Lyon

Footradio.com

Alors que le mercato hivernal s’annonce assez calme, l’Olympique Lyonnais se prépare quand même à vivre une grosse année 2021.

En tête du championnat, avec une meilleure différence de buts sur le LOSC et un point d’avance sur le PSG, le club rhodanien va jouer sa carte à fond dans la course au titre. Sous les ordres de Rudi Garcia, les Gones rêvent tous d’être champions de France en mai prochain. Mais quoi qu’il arrive, l’été prochain sera chaud à Lyon, puisque de grands changements vont avoir lieu autour de Jean-Michel Aulas et de Juninho. C’est en tout cas ce qu’explique @journalistemas.


« Juni est dans une position idéale pour construire un OL à son image »


« En interne, Juni continue de chapeauter le futur OL. Un club qui a pour ambition de retrouver la LDC dès la saison prochaine et qu’il convient d’armer pour cette échéance. La saison prochaine sera une saison de bouleversements majeurs, notamment en ce qui concerne l’organigramme du club. Les raisons sont multiples. D’une part, et principalement, à cause du décès d’Houiller qui, de fait, même si c’est terrible à dire, renforce son pouvoir de DS. D’autre part parce que les dernières réussites du mercato sont directement imputables à la stratégie qu’il commence à mettre en place : un club exigeant, tant au niveau du jeu produit que de l’état d’esprit (en témoigne, la sanction contre Aouar). Évidemment, l’attention est de mise également pour attirer des joueurs capables d’apporter un vrai plus en ce qui concerne la qualité intrinsèque de l’équipe. Juni est donc dans une position idéale pour construire un OL à son image. Son rôle est mieux défini, ses prises de positions payent et son influence auprès des joueurs est grandissante. Juni travaille de manière “cordiale” avec Garcia sans toutefois trouver en l’entraineur ce qu’il recherche. Garcia ira jusqu’à la fin de son contrat, mais ne sera pas renouvelé, et ce, qu’importe l’issue du championnat. Les joueurs n’apprécient que très moyennement Garcia et sa gestion de l’effectif. Pour les plus jeunes, notamment du centre, une certaine forme de lassitude a été observée. Juni, assez naturellement, se range plutôt de leur côté. Les résultats parlent pour Garcia. Mais attention, en cas de période creuse, ce genre de mécontentement pourrait refaire surface. Même si le groupe est uni, il le sera jusqu’à la fin de saison à minima. Juni aura donc le pouvoir de choisir en toute sérénité le futur coach qui arrivera avec son propre staff. Il est également très fortement envisageable que Cheyrou, intronisé cet été, soit remplacé. Il est très probable que Juni entretienne déjà certains contacts avec d’éventuels entraîneurs pour reprendre le club. Je crois beaucoup à Gallardo. Ponsot, lui, prendra une place plus importante encore auprès de JMA. C’est la suite logique », a détaillé le twitto, qui pense donc que l’OL va complètement changer de visage en vue de la saison prochaine. Pas de quoi déplaire aux supporters lyonnais…

 


 

Formation : Lyon c'est 260ME de joueurs vendus en 10 ans !

Foot01.com

L'apport sportif du centre de formation est colossal du côté de l'Olympique Lyonnais, sur le plan financier c'est aussi spectaculaire.

Nul ne peut le contester, la réussite majeure de l’OL est incontestablement son académie, Jean-Michel Aulas ayant clairement compris avant tout le monde l’intérêt qu’il y avait à dénicher au plus tôt les pépites qui permettent depuis des années à Lyon de grandir et prospérer. Et si le patron du club rhodanien a de nombreux détracteurs, il n’y a personne pour oser lui dire qu’il s’est planté dans cette gestion du centre de formation de Lyon, considéré comme l’un des meilleurs de la planète. A ceux qui auraient des doutes, Le Progrès dresse ce dimanche un bilan époustouflant. En effet depuis 2010, l’Olympique Lyonnais a vendu pour 260ME de joueurs lors des différents marchés des transferts, un record dans le genre en France. Et le média régional de détailler les incroyables opérations réalisées par l’OL en dix ans.

De quoi forcément insuffler un peu de nostalgie chez les supporters de l’Olympique Lyonnais, même si grâce à cela le club rhodanien a mené à bien différents projets dont le Groupama Stadium, fer de lance de Jean-Michel Aulas. Christian Lanier, qui a bien connu ces joueurs partis de l’OL pour d’autres cieux, a fait le bilan comptable de ces transferts. « Lacazette (Arsenal 60 ME) ; Tolisso (Bayern Munich 47 ME), Umtiti (Barcelone 25 ME) ; Geubbels (Monaco 20 ME), Fekir (Betis Séville 20 ME) ; Njie (Tottenham 14 ME), Diakhaby (Valence 15 ME), Martial (Monaco 5 ME), Mateta (Mayence 8 ME), Gonalons (AS Rome 8 ME), Maolida (Nice 10 ME), Gouiri (Nice 7 ME). À cette liste il faut ajouter des joueurs vendus entre 1 et 3,5 millions d’euros Il s’agit de Ferri, Benzia, A Kalulu, Del Castillo, Yattara, Mounier, Plea, Sarr, Pied, Belfodil, Owusu, Bahlouli, Kemen, Novillo », détaille le journaliste, qui a chiffré à 260ME ces ventes depuis 2010.

 


 

Grosse concurrence pour la dernière trouvaille de Juninho

Butfootballclub.fr

L'OL aurait flashé sur le latéral droit de River Plate Gonzalo Montiel, qui sera en fin de contrat en juin. Mais des clubs italiens et anglais ont également coché son nom sur leurs tablettes.

Auteur d'une passe décisive hier soir dans le Superclasico, Gonzalo Montiel a montré pourquoi de nombreux recruteurs avaient coché son nom sur leurs tablettes. A l'aise techniquement, très bon dans le placement, sûr défensivement, décisif offensivement, l'Argentin de 24 ans a tout pour plaire. Surtout qu'il sera libre dans six mois, ayant refusé les propositions de prolongation de River Plate. L'OL aurait fait acte de candidature. Mais il n'est pas le seul…


La Roma et Bologne comme concurrents


Selon TNT Sports, deux clubs italiens, l'AS Roma et Bologne, s'intéresseraient de très près à Gonzalo Montiel, sachant que West Ham l'a déjà convoité par le passé. Une concurrence sérieuse mais pas insurmontable pour l'Olympique Lyonnais. Le média argentin précise que le joueur ne sait toujours pas s'il partira en janvier ou attendra la fin de son contrat en juin.

La deuxième hypothèse est la plus probable car River Plate va tenter dans les prochains jours face à Palmeiras de se qualifier pour une troisième finale de Copa Libertadores de rang. Les Millonarios ont remporté l'édition 2018 aux dépens de leur ennemi juré Boca Juniors (2-2 ; 3-1) et se sont inclinés en 2019 face à Flamengo (1-2) dans des conditions incroyables, avec deux buts encaissés dans les dernières secondes. Montiel aura très certainement envie de regoûter à l'ivresse des sommets continentaux avant de partir…

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 

 


 

Aouar a raté le train pour Arsenal, mercato terminé

Foot01.com

Tout proche de rejoindre Arsenal l'été dernier, Houssem Aouar pourrait bien finalement ne jamais jouer pour les Gunners.

Mikel Arteta avait fait d'Houssem Aouar la priorité de son dernier mercato estival. Pourtant, bien que l'OL était vendeur, aucun accord n'avait pu être trouvé entre les deux clubs. Dans le football de très haut niveau, parfois, le train ne passe qu'une fois. Et il se pourrait bien que le milieu de terrain l'apprenne rapidement à ses dépens. Désespérément à la recherche d'un meneur de jeu créatif depuis la mise au placard de Mesut Özil, les Gunners ont tenté le coup Dominik Szoboszlai, qui a finalement rejoint le RB Leipzig. Mais les dirigeants londoniens n'ont pas dit leur dernier mot et cibleraient plusieurs autres milieux offensifs.

Très peu utilisé par Zinédine Zidane cette saison, Isco est à la recherche d'un point de chute pour retrouver du temps de jeu. D'après les informations du média espagnol AS, le coach des Gunners souhaiterait absolument obtenir le prêt de l'Espagnol. Malgré la concurrence du FC Séville qui a la préférence du joueur, le dossier reste encore en cours. En plus d'Isco, Arsenal envisage de faire une offre pour Marcel Sabitzer, le joueur de Leipzig. La formation allemande réclamerait environ 50 millions d'euros pour céder son capitaine. Le club anglais est également en course pour la venue de Julian Brandt, barré par la concurrence des jeunes joueurs au Borussia Dortmund. S'il parait très improbable que ces trois joueurs rejoignent Arsenal, cette liste démontre que Houssem Aouar ne figure plus tout en haut dans la hiérarchie des priorités de Mikel Arteta. Malgré tout, un départ n'est pas à écarter pour l'international français, dont l'avenir pourrait bien s'écrire du côté de la Juventus.

 


 

Memphis n’a pas besoin de Lyon, Pierre Maturana a tranché

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais reprendra la Ligue 1 la semaine prochaine par la réception de Lens. Les Gones seront attendus au tournant.

L’OL va devoir assumer son statut de leader de Ligue 1 en ce début d’année 2021. Les hommes de Rudi Garcia enchaînent les bons résultats mais sont suivis de près par le LOSC et le Paris Saint-Germain. En plus de cette pression sportive, le mercato hivernal pourrait laisser des traces dans le Rhône. Memphis Depay est toujours annoncé partant, lui qui aurait un accord avec le Barça mais qui pourrait finalement se diriger vers la Juventus. Son départ pourrait fragiliser l’équilibre en attaque de l’OL, qui fonctionne très bien depuis quelques semaines. Mais pour Pierre Maturana, le Néerlandais mériterait sans doute mieux.


“Un départ de Depay, ça ferait surtout du tort à Lyon plus qu’à Depay”


Sur le plateau de La Chaine L’Equipe, le journaliste a dévoile le son de sa pensée sur ce sujet. “Personne ne nie qu’il y a un truc extraordinaire à faire cette année avec Lyon pour Depay et qu’il peut en être partie prenante. Mais moi, j’ai plus l’impression qu’un départ de Depay, ça ferait surtout du tort à Lyon plus qu’à Depay. J’imagine que Depay a encore des envies. J’imagine que s’il y a encore un club des huitièmes de finale de la Ligue des champions qui vient lui proposer quelque chose d’intéressant, ça peut être plutôt intéressant pour un joueur comme Depay. Et puis le train ne passe pas plus de trois, quatre ou cinq fois, donc à un moment, quand tu peux le prendre, tu as envie de le prendre”, a notamment indiqué Pierre Maturana, qui ne serait donc pas surpris de voir Memphis quitter l’OL cet hiver malgré la bonne dynamique du club en Ligue 1.

 

Voir aussi... L'actu du Samedi 2 Janvier // Notes des joueurs 20-21