L'actu du Mercredi 30 Décembre

L'actu du Mercredi 30 Décembre

Voir aussi... L'actu du Mardi 29 Décembre // Notes des joueurs 20-21

Depay vendu cet hiver, Aulas dos au mur ?

Foot01.com

Mardi, le journal italien La Stampa dévoilait l’intérêt de la Juventus Turin à l’égard de Memphis Depay dans l’optique du mercato hivernal.

En fin de contrat dans six mois, le capitaine de l’Olympique Lyonnais attire les convoitises. Le FC Barcelone aimerait idéalement recruter le Néerlandais pour zéro euro au mois de juin prochain. De son côté, la Juventus Turin semble prête à dégainer une offre de transfert dès le mois de janvier afin de récupérer le principal taulier de Rudi Garcia. En cas de proposition officielle dans les semaines à venir, Jean-Michel Aulas aura bien du mal à résister selon Grégory Schneider, qui a estimé sur La Chaîne L’Equipe que l’Olympique Lyonnais devait sauter sur l’opportunité de vendre Memphis Depay avant la fin de son contrat afin de récupérer une indemnité de transfert, même faible.

« Oui, c’est une mission impossible pour Lyon de garder Depay, surtout si c’est la Juventus. Depay est en fin de contrat en juin. L’OL peut donc récupérer un petit peu de sous. Lyon a un effectif pléthorique. Aulas peut être tenté par ce transfert. Depuis qu’il est à Lyon, Depay a souvent laissé entendre que Lyon était un club pas tout à fait à sa mesure. Il voit plus grand. Et la Juve semblerait l’étage du dessus. C’est ni trop compliqué, ni trop facile. Memphis se voit dans un grand club comme la Juve, avec Cristiano Ronaldo, depuis qu’il est arrivé à Lyon en 2017. Donc entre la volonté du joueur et la situation de l’OL en cette période de crise, ce transfert de Depay à Turin pourrait être une bonne chose » a lancé le journaliste dans des propos rapportés par FootRadio.com. Reste maintenant à voir si la Juventus Turin passera d’un simple intérêt à une proposition écrite et si oui, quelle en sera son montant…

 


 

Kadewere - Depay - Toko Ekambi, les trois lions

Beinsports.com

Le trio d'attaquants de l'Olympique Lyonnais semble devenu inamovible, après avoir porté les Gones en tête de la Ligue 1.

L'Olympique Lyonnais a trouvé la formule en attaque, c'est évident. Mais pour combien de temps ? Karl Toko Ekambi et Tino Kadewere sont devenus indiscutables, tout autant que Memphis Depay. Et c'est évidemment la situation de ce dernier qui risque de chambouler tout l'équilibre, en cas de départ en janvier... La dernière sortie de Rudi Garcia à ce sujet, il y a dix jours sur TF1, est logique et sans équivoque : "C'est un joueur de classe mondiale, on est beaucoup plus forts avec lui. Si on a des ambitions, il sera avec nous lors de la deuxième partie de saison." Une façon de mettre la pression sur Jean-Michel Aulas, étant donné que Rudi Garcia lui-même n'a pas grand-chose à perdre, puisqu'il est régulièrement annoncé sur le départ malgré ses résultats...

Mais ce n'est pas un hasard non plus si le coach a pris soin de qualifier Moussa Dembele de "joueur très important". Déjà pour stimuler le remplaçant n°1 du trio, ce qu'il aurait fait quoi qu'il arrive. Et par anticipation, le rôle de l'ancien attaquant du Celtic prend fatalement plus d'importance si Depay venait à partir, ce qui demeure une thèse au minimum plausible... Cependant, Moussa Dembele vient de se casser le bras à l'entraînement, ce qui devrait porter son indisponibilité jusqu'à mi-février. Surmontable, si Depay ne part pas trop tôt. Ou ne part pas du tout, bien entendu.

Le Rémois Yunis Abdelhamid, qui a défié Lyon au début du mois (3-0, un but et deux passes de Toko Ekambi, un but de Depay), a détaillé la "force collective" du triangle pour L'Equipe : "Ils sortent et bougent dans tous les espaces. Ils sont difficiles à gérer car ils sont complémentaires, ils essaient à chaque fois de se trouver. Depay n'est pas qu'un point de fixation, il se balade entre les lignes. Et dans ces cas, Kadewere et Toko Ekambi peuvent prendre la profondeur. Mais c'est compliqué, car eux aussi peuvent se déplacer en appui entre les lignes, puis passer dans le dos avec leur vitesse. Ils jouent avec leurs qualités, constamment en mouvement. Toko Ekambi et Kadewere ne rechignent pas à faire des appels, ça crée des espaces pour les milieux et pour Depay. C'est vraiment du très haut niveau."


Tino Kadewere : 16 matchs (12 titularisations) - 7 buts - 3 passes décisives

Memphis Depay : 17 matchs (13 titularisations) - 8 buts - 4 passes décisives

Karl Toko Ekambi : 15 matchs (14 titularisations) - 9 buts - 5 passes décisives

Moussa Dembele : 16 matchs (6 titularisations) - 1 but


 


 

Stats : Guimaraes et Toko Ekambi si précis dans les derniers mètres

Opta




 

Juninho prêt à faire mal à Saint-Étienne

Foot-sur7.fr

Leader de Ligue 1, l’ OL pourrait enregistrer l’arrivée de quelques renforts cet hiver. Juninho explorerait notamment une piste également à l’étude à l’AS Saint-Étienne.

Malgré les nombreux départs lors du dernier mercato, l’Olympique lyonnais est parvenu à conserver ses stars. Avec elles, Rudi Garcia a pu bâtir une équipe compétitive en cette première partie de saison. Lyon a d’ailleurs terminé leader du championnat à la trêve. Durant le mercato d’hiver, l’ OL pourrait encore enregistrer quelques mouvements. Dans le sens des arrivées, Juninho étudierait toujours la possibilité de recruter Islam Slimani. L’attaquant est en fin de contrat et sera libre de s’engager avec le club de son choix en janvier. Avec pareille situation, le joueur de 32 ans intéresse également l’AS Saint-Étienne. Les Verts ont coché le nom de l’attaquant de Leicester City. Mais ils ne sont pas encore passés à l’offensive pour l’international algérien.


Slimani, un plan B pour Lyon ?


Mais comme le note Foot Mercato, Islam Slimani n’est pas une priorité pour Juninho. Le directeur sportif de l’ OL ne passera à l’action qu’à certaines conditions. L’une d’elles serait le départ de Memphis Depay. L’attaquant néerlandais est en fin de contrat et rien n’indique qu’il va prolonger son bail à Lyon. Son nom revient avec insistance du côté du FC Barcelone. Il est également ciblé par d’autres formations comme l’AC Milan et la Juventus de Turin. Le Brésilien attend donc le dénouement du dossier Depay avant d’activer la piste Slimani. L’Algérien avait effectué un passage remarqué en Ligue 1 la saison dernière. Il avait inscrit 9 buts et délivré 7 passes décisives en 19 apparitions avec l’AS Monaco. De retour à Leicester City l’été dernier, il n’a disputé qu’une seule rencontre cette saison. C’était le 18 octobre lors d’une défaite à domicile contre Aston Villa.

 


 

Lyon champion de France ? Ça part en clash sur L’Equipe

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais aura de grandes ambitions lors de la reprise du championnat. Les Gones sont actuellement leaders du championnat.

Les hommes de Rudi Garcia ont très bien fini l’année 2020. L’Olympique Lyonnais est en effet premier de Ligue 1. Mais le plus dur reste à faire pour des Gones qui sont suivis de près par le LOSC mais surtout par le Paris Saint-Germain. Avantage pour l’OL, le fait de ne pas jouer de coupe d’Europe, ce qui facilite la récupération. Problème cependant, le mercato hivernal qui approche, car le club pourrait perdre Memphis Depay, toujours courtisé par le Barça et la Juventus. Pour Eric Blanc, le classement de Lyon a changé la donne concernant le Néerlandais. Pas pour Dominique Sévérac.
“Mais t’es bourré. 21 matchs d’affilée…”

Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, le ton est même monté à ce sujet entre le consultant et Dominique Sévérac.

Eric Blanc : “Depay partant ? Plus maintenant, les choses ont changé. Ils sont premiers du championnat.”

Dominique Sévérac : “Avec un point d’avance… “

Eric Blanc : “Et alors, ils ont tout dans les pieds. Ils gagnent tous les matchs, ils sont champions.”

Dominique Sévérac : “Ah oui, tous les matchs… il en reste 21 et ils vont tous les gagner ?”

Eric Blanc : “Et pourquoi pas ? Le Paris Saint-Germain, tu crois qu’ils vont tout gagner ? Lille aussi ?”

Dominique Sévérac : “Mais t’es bourré. 21 matchs d’affilée…”

Eric Blanc : “On se donne rendez-vous fin mai. Je te dis que Lyon peut être champion de France cette année.”

Dominique Sévérac : “Tu sais que s’ils gagnent tous leurs matchs pendant 20 ans, ils seront champions pendant 20 ans…”

Eric Blanc : “Leicester devait jamais être champion, Lyon peut le faire.”

 


 

L'arrêt sur le coup-franc de CR7 élu parade de l'année

OL.fr

La superbe envolée d'Anthony Lopes sur le coup-franc de CR7 en huitième de finale retour de la Ligue des Champions a été élue parade de l'année.

1 - Coup-franc de CR7

L’OL mène très tôt dans ce huitième de finale retour de Champion’s League et doit donc contenir les assauts turinois pour valider sa qualification pour le tour suivant.  A ce jeu-là, Antho Lopes se montre déterminant et notamment face à l’un des meilleurs joueurs de l’histoire : Cristiano Ronaldo. Quand son coéquipier en équipe nationale décide de frapper un coup franc à une vingtaine de mètres de la cage lyonnaise, tous les Gones retiennent leur souffle. Mais, comptant une fois de plus sur son explosivité, Lopes s’étire de tout son long et repousse d’une main la tentative du quintuple Ballon d’Or. C’est l’une des actions déterminantes pour la qualification de l’OL en quart de finale de la Champions League.
 
2 - Parade sur Neymar

On joue depuis à peine 6 minutes dans cette finale de Coupe de la Ligue quand Lopes vient claquer ce ballon au-dessus de sa barre transversale. Pas spécialement le plus spectaculaire, cet arrêt est impressionnant étant donné le temps de réaction très rapide du gardien lyonnais, qui décolle littéralement pour sortir ce ballon. Même Neymar, mis en échec, s’empresse de féliciter Lopes, conscient de l’exploit qu’il venait de réaliser.
 
3 - Double parade face à Angers

Alors que l’OL n’arrive pas à percer le verrou angevin, Anthony Lopes est mis à contribution par deux fois à la demi-heure de jeu. D’abord, il repousse une tentative de Fulgini à ras-de-terre, tout près de son poteau droit, dans la continuité de l’action un joueur d’Angevin se retrouve en bonne position, mais encore une fois Lopes, qui s’est vite relevé après son premier arrêt, s’interpose et empêche Angers d’ouvrir le score. L’OL finit par remporter ce match, à la faveur d’un but en fin de rencontre.
 
4 - Parade face au LOSC

Alors que l’OL n’arrive pas à percer le verrou angevin, Anthony Lopes est mis à contribution par deux fois à la demi-heure de jeu. D’abord, il repousse une tentative de Fulgini à ras-de-terre, tout près de son poteau droit, dans la continuité de l’action un joueur d’Angevin se retrouve en bonne position, mais encore une fois Lopes, qui s’est vite relevé après son premier arrêt, s’interpose et empêche Angers d’ouvrir le score. L’OL finit par remporter ce match, à la faveur d’un but en fin de rencontre.

 


 

Un rebond en Andalousie pour ce flop ?

Sport.fr

Jeff Reine-Adélaïde pourrait rejoindre l’Espagne lors du prochain mercato estival.

Jeff Reine-Adélaïde ne veut pas retourner à Lyon. Le joueur a été prêté à Nice dans les dernières minutes du mercato d’été. Ce prêt comprendre une option d’achat pour s’attacher définitivement les services du milieu de terrain de 22 ans. Mais le jeune joueur pourrait aussi faire un choix bien différent afin de rejoindre l’Espagne.

Selon les informations d’Estadio Deportivo, au cas où les Aiglons refusent de lever cette option, Séville est très intéressé par le joueur pour le prochain mercato estival. « JRA » serait dans le viseur de Monchi. En tout cas son histoire avec l’Olympique Lyonnais est bien terminée. Dossier à suivre…

 


Voir aussi... L'actu du Mardi 29 Décembre // Notes des joueurs 20-21

 

Last modified on mercredi, 30 décembre 2020 18:28