L'actu du Mardi 29 Décembre

L'actu du Mardi 29 Décembre

Voir aussi... L'actu du Lundi 28 Décembre // Notes des joueurs 20-21

L'OL passe à l'attaque pour Gonzalo Montiel

Footmercato.net

D'après les médias argentins, l'OL veut recruter le latéral droit de River Plate Gonzalo Montiel.

Ça commence à s'agiter en coulisses à Lyon. Lundi, nous vous révélions en exclusivité sur Foot Mercato que Juninho pourrait passer à l'attaque pour Islam Slimani en fonction de l'avenir de Memphis Depay et de l'évolution du blessé Moussa Dembélé. La piste a en tout cas été relancée par le Brésilien, alors que l'attaquant néerlandais est très convoité par la Juventus et le FC Barcelone à six mois de la fin de son contrat.

« Normalement, personne ne va arriver cet hiver », confiait récemment Juninho, mais la presse argentine dévoile des informations qui vont dans le sens contraire. Selon TyC Sports, l'Olympique Lyonnais serait ainsi très chaud sur Gonzalo Montiel, le latéral droit de River Plate de 23 ans. « Lyon arrive de façon très sérieuse » dans ce dossier, résume le média. On a pu le voir à l'œuvre récemment avec la sélection argentine, et il viendrait renforcer un poste occupé par un Léo Dubois qui déçoit.

 

Sa clause est de 20 millions d'euros mais...


La situation contractuelle du joueur de l'Albiceleste est en plus très favorable. C'est simple, son contrat expire en juin prochain. Il est prêt à prolonger, mais avec une clause libératoire plus basse que l'actuelle (20 millions d'euros), qui permettra à un club intéressé de l'enrôler facilement dans ces temps difficiles et permettra également à son club formateur de récupérer un petit chèque plutôt que de le voir filer gratuitement.

Il a récemment engagé Pablo Sabbag comme agent, avec un objectif clair : rejoindre l'Europe. Montiel doit maintenant trouver un accord avec l'écurie de Buenos Aires pour cette nouvelle clause, et le club rhodanien sera ensuite fixé sur le montant à payer pour se l'offrir. Si aucun accord n'est trouvé, l'OL aura le choix : attendre le mois de juin pour l'enrôler gratuitement, ou débourser 20 millions d'euros dès le mois de janvier, une hypothèse bien moins envisageable. Le média précise que l'intention du joueur est bel et bien de partir cet hiver. Affaire à suivre...

 


 

La Juventus propose un échange pour convaincre l'OL de lâcher Memphis Depay

Footmercato.net

La Juventus piste toujours Memphis Depay, qui arrive en fin de contrat dans six mois à l'OL. Pour convaincre le club français, les Bianconeri ont proposé d'inclure Federico Bernardeschi dans la transaction.

Le feuilleton Memphis Depay ne fait que démarrer. Alors que le mercato ouvre ses portes dans quelques jours, l'OL peut craindre de perdre son attaquant et capitaine. Ce dossier est délicat pour la direction. En fin de contrat dans six mois, le joueur ne prolongera sans doute pas et risque de partir libre en juin prochain. Dans ce cas là, faut-il le vendre avant afin de récupérer une certaine somme d'argent, au risque d'affaiblir l'effectif de Rudi Garcia ?

Surtout que d'après L'Équipe, les Gones demanderont seulement 5 M€ pour racheter la fin de bail de l'international néerlandais. Un prix franchement bas qui ne changera pas de manière spectaculaire le bilan financier de fin de saison du club, à l'inverse d'une qualification en Ligue des Champions, qui rapporte bien plus gros. Forcément face à cette situation, les grands clubs d'Europe flairent la bonne affaire, comme le Barça, déjà intéressé cet été, et la Juventus.


La Juve a proposé Bernardeschi à l'OL


La Vieille Dame semble d'ailleurs assez déterminée à enrôler l'attaquant et apparaît même comme favorite dans ce dossier. C'est à ce poste qu'elle souhaite se renforcer cet hiver. En plus de Depay, elle pense au vétéran Fernando Llorente, libre de tout contrat mais en fin de carrière, ou encore à Arkadiusz Milik, en fin de contrat à Naples dans six mois et écarté de l'effectif pour avoir refusé de prolonger. Problème, De Laurentiis réclame 18 M€ !

Memphis Depay semble être la meilleure solution pour la direction bianconera. D'après La Stampa, elle a même proposé un échange entre le Batave et Federico Bernardeschi, déjà proposé cet été dans l'opération Houssem Aouar, mais l'Italien avait refusé. Mais la Juve ne compte toujours plus sur lui cet hiver. La relation entre les deux clubs est bonne depuis longtemps, à l'image du prêt de Mattia De Sciglio cet été. Sans grand temps de jeu dans le Piémont, l'ancien Florentin est en quête d'un nouveau départ, à un an et demi de la fin de son contrat. Milan est aussi intéressé par son profil. C'est maintenant à lui de décider, et un peu à l'OL aussi.

 


 

Lyon sera champion, les raisons sont simples

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais termine l'année 2020 en tête de la Ligue 1. Et sur ce que l'on a vu de l'OL lors des dernières semaines, l'espoir renaît du côté de la capitale des Gaules.

Et si 13 ans après son dernier titre national, l’Olympique Lyonnais retrouvait Hexagoal à la fin de la saison 2020-2021 de Ligue 1. Après un début de Championnat pour le moins raté, l’équipe de Rudi Garcia a subitement haussé le ton, alignant les bons matchs et les victoires. Depuis sa défaite le 15 septembre à Montpellier, l’OL est peu à peu remonté au classement, neuf victoires lors des onze derniers matchs ayant même permis à Lyon d’être premier au moment d’aborder les fêtes de fin d’année. Au moment où Lille va devoir digérer le changement de propriétaire, que le PSG va changer d’entraîneur, et que l’OM cale très clairement, l’Olympique Lyonnais voit toutes les planètes s’aligner. Pour Sidney Govou, il est évident que tout est là pour permettre à l’OL de décrocher le jackpot.


Lyon a les atouts pour être champion de France


Dans Le Progrès, l’ancien attaquant de Lyon ne cache pas sa confiance. « À Lyon, tout est clair, alors qu’on sent que c’est limite dans les autres équipes. Avec cet état d’esprit, je pense que l’OL est au-dessus de Paris, qui va découvrir un nouvel entraîneur, avec tout ce que ça implique. Avec le changement de propriétaire, on ne sait pas ce qu’il va se passer à Lille après la trêve. Comme l’année dernière, Monaco fait trop d’erreurs de défense. Quant à Marseille, il est pour moi à 120 %. Quand il est à 80 %, il ne peut pas gagner. Si l’OL conserve son état d’esprit actuel, il peut être champion de France. D’autant que je ne pense pas qu’il y aura des départs au mercato. Lyon doit poursuivre sur le même chemin pour avoir le droit de rêver en fin de saison », explique Sidney Govou, très confiant avant la reprise qui verra le club de Jean-Michel Aulas recevoir le RC Lens au Groupama Stadium.

 


 

Un Lyon absent en Europe ? C’était bien un accident

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais a terminé l’année 2020 à la première place de la Ligue 1. Une récompense méritée pour les hommes de Rudi Garcia.

L’OL fait son petit bonhomme de chemin cette saison en Ligue 1. Sans faire trop parler, le club rhodanien avance néanmoins à un rythme de champion. Pour preuve, la première place des Gones en Ligue 1. Si la saison s’annonce encore très longue, les Lyonnais ont néanmoins un avantage, celui de ne pas jouer de coupe d’Europe, ce qui permet aux hommes de Rudi Garcia de récupérer plus facilement que des clubs comme le LOSC ou le Paris Saint-Germain. Cette absence sur la scène européenne était d’ailleurs une première depuis 23 ans, chose que veut rappeler Gaël Berger.


“Je mise sur l’OL en coupe d’Europe la saison prochaine mais pas l’ASSE”


Sollicité sur Twitter, par des fans de l’AS Saint-Etienne, le journaliste a répondu cash : “1 fois en 23 ans, ça s’appelle un accident. Alors que voir Sainté en Coupe d’Europe depuis 40 ans, c’est un accident. Vous voulez parier avec moi ? Je mise sur l’OL en coupe d’Europe la saison prochaine mais pas l’ASSE”, a notamment indiqué Gaël Berger, conscient que l’Olympique Lyonnais est une équipe armée pour être européenne chaque année, contrairement aux Stéphanois, qui connaissent encore de grandes difficultés en Ligue 1 depuis le début de la saison. Voilà de quoi en tout cas déjà lancé le prochain derby entre l’OL et l’ASSE, qui aura lieu le 24 janvier prochain.

 


 

11,7M€ versés au agents la saison dernière pour l'OL

DNCG

 


 

Stats : Dubois et Denayer se distinguent par leurs passes

Opta via Twitter

 

 


 

Que faut-il attendre du mercato d'hiver de l'OL ?

Footmercato.net

Auteur d'une belle première partie de saison, l'OL sait qu'il lui faudra bien négocier ce mercato d'hiver pour espérer terminer sur le podium voire viser plus haut. L'objectif prioritaire sera surtout de retenir les éléments les plus convoités.

«Lâchez-nous avec le mercato ! », a déclaré Rudi Garcia lors de l'une de ses dernières conférences de presse de l'année 2020. Questionné au sujet du prochain marché des transferts, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais avait coupé court, ne souhaitant pas s'exprimer sur un thème qu'il n'affectionne pas vraiment. Début octobre, il n'avait pas caché son soulagement de voir le mercato se refermer, conservant au passage un effectif compétitif, et avait déclaré que la saison des Gones pouvait enfin commencer. Et l'ancien coach du LOSC et de l'OM n'a pas eu tort puisque ses troupes ont pu se concentrer sur le terrain et ont enchaîné de bons résultats.


Memphis, un dossier crucial


En effet, à la trêve, les pensionnaires du Groupama Stadium pointent à la première place du classement avec le LOSC. Pour rester parmi les équipes de tête, réussir le mercato d'hiver sera donc capital pour Lyon. Un mercato où il faudra composer, comme souvent, avec les sollicitations pour certains éléments. En tête de liste, on retrouve Memphis Depay (26 ans). Libre en juin 2021, le natif de Moordrecht n'a pas l'intention d'étendre son bail malgré les propositions de prolongation des Gones. Proche du Barça l'été dernier, où Ronald Koeman milite pour sa venue, le Néerlandais préférerait, en privé, rejoindre les Blaugranas et il pourrait même faire un effort au niveau de son salaire selon la presse catalane. Mais attention, la Juventus fait plus que rôder.

Mais son discours est forcément différent en public. «Je ne peux rien vous dire à ce sujet. Aujourd'hui, je suis ici. Beaucoup de clubs sont intéressés, mais je ne peux pas parler de ça». En effet, le PSG et la Juventus auraient aussi un œil sur lui. Mais le Barça aurait sa préférence. Quoi qu'il en soit, l'ancien de MU essaye de ne pas se polluer l'esprit avec le mercato. «Si je commence à réfléchir au futur, je vais me déconcentrer et perdre mes priorités de vue. Pour l'instant, je pense à 100% à Lyon. Pour le futur, on verra», a-t-il confié le 15 décembre. Pourtant, lui comme l'OL savent que ce mois de janvier sera forcément agité. Les Gones devront parfaitement gérer ce dossier, que Memphis parte ou finisse la saison, pour qu'il n'y ait pas d'impact sur les performances de l'équipe et sur le vestiaire. Mais mercredi soir, Juninho a fait savoir que les cadres lyonnais ne bougeront pas.


Aouar, un avenir en question


La porte n'est donc pas ouverte a priori pour Houssem Aouar (22 ans). Pourtant, comme son ami Memphis, il a également une cote d'enfer. L'été dernier, la Juventus, Arsenal et Manchester City étaient tous sous le charme. Mais ils n'étaient pas les seuls, puisque, comme annoncé sur notre site depuis janvier 2019, le Paris Saint-Germain est en contact avec le milieu sous contrat jusqu'en 2023 et son entourage. Le président Nasser Al-Khelaïfi l'apprécie beaucoup et ne le lâche pas d'une semelle. Récemment, RMC Sport a confirmé que les Parisiens étaient toujours sur le coup et que le joueur était aussi emballé. Mais si transfert il doit y avoir, ce serait plutôt à l'été 2021. A moins qu'un club anglais, à savoir Manchester City, mette tout le monde d'accord dès cet hiver. Moussa Dembélé (24 ans), lui, a vécu une première partie de saison un peu plus délicate puisqu'il a débuté plusieurs rencontres sur le banc. Une situation que plusieurs écuries suivaient de près.

Un départ n'était donc pas impossible durant ce mois de janvier, mais sa blessure au bras a définitivement scellé son sort. De toute façon, Juninho a expliqué qu'il ne voulait pas toucher à son équipe et que des prêts pour les éléments peu utilisés seraient envisagés. «Il y aura des changements, mais ce sont plutôt des joueurs qui vont partir comme Jean Lucas. C'était déjà prévu. Rudi a demandé qu'il parte pour jouer un peu plus. C'est un joueur auquel je crois beaucoup, que j'ai fait venir ici. Je sais qu'il va faire de bonnes choses pour nous. C'est un joueur qui a joué seulement sept matches en tant que titulaire donc c'est difficile de juger mais j'espère qu'il va grandir avec ce prêt, qu'on va trouver une solution. Après, il y aura peut-être un ou deux joueurs pour lesquels on va réfléchir comme on ne joue que la Ligue 1 et la Coupe de France, qui va arriver bientôt. C'est difficile de faire tourner. Peut-être qu'on va essayer d'en prêter d'autres.»


L'OL prépare l'avenir


Jean Lucas (22 ans), qui avait demandé à changer d'air cet été puisqu'il était barré par la concurrence, a donc été entendu, lui qui était notamment suivi par Bordeaux et Strasbourg lors du dernier mercato. Un retour au Brésil est donc dans les tuyaux. Camilo et Cenk Özkacar pourraient aussi être concernés par le mercato. Malgré un temps de jeu qui n'est pas à la hauteur de leurs attentes, les jeunes Melvin Bard (20 ans), Rayan Cherki (17 ans) et Maxence Caqueret (20 ans) ne devraient pas bouger a priori. Parallèlement à tout cela, les dirigeants rhodaniens devront aussi gérer les cas des joueurs en fin de contrat. Outre Memphis Depay, Marcelo (33 ans) est aussi dans cette situation et son avenir sera au coeur des débats, en plus de celui de Rudi Garcia et son staff, également libres en fin de saison.

On l'a bien compris, l'OL va d'abord gérer les dossiers internes cet hiver et éviter de se faire dépouiller lors d'une saison particulière avec la crise sanitaire et économique liée au coronavirus. Disposant d'un effectif riche en qualité et quantité, le club français ne devrait pas recruter comme l'a précisé Juninho. Malgré tout, Lyon prépare déjà l'avenir et prospecterait en vue de l'été prochain pour recruter un ailier et un latéral gauche. Les Brestois Romain Perraud et Romain Faivre figureraient parmi les joueurs suivis selon L'Equipe. En attaque, Islam Slimani est un nom qui revient en cas de départ dans ce secteur, alors qu'au poste de latéral droit, le nom de Gonzalo Montiel est apparu dans la presse argentine. L'OL a donc du pain sur la planche durant un mois de janvier que Rudi Garcia n'attend pas réellement avec impatience.

 


 

4 lyonnais dans l'équipe type Opta

Opta via Twitter

 

 

Voir aussi... L'actu du Lundi 28 Décembre // Notes des joueurs 20-21

 

Last modified on mardi, 29 décembre 2020 21:06