L'actu du Mardi 22 Décembre

L'actu du Mardi 22 Décembre

Voir aussi... L'actu du Lundi 21 Décembre // OL - Nantes : L'Avant Match

La grosse tuile, Dembélé s'est cassé le bras

Foot01.com

Présent en conférence de presse en marge de la réception de Nantes mercredi soir, Rudi Garcia a fait le point sur l’effectif à sa disposition pour cette rencontre.

Sans surprise, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais a fait savoir que Jean Lucas ne serait pas retenu, lui qui a été autorisé à partir en vacances au Brésil avec quelques jours d’avance. La grosse information de la conférence de presse, c’est en revanche que Moussa Dembélé est forfait pour la réception des Canaris. Et pour cause, l’ancien attaquant du Celtic Glasgow s’est cassé le bras à l’entraînement. Un vrai coup dur pour l’avant-centre tricolore, dont Rudi Garcia ignore pour l’instant si sa blessure nécessitera une intervention chirurgicale. Toujours est-il que Moussa Dembélé ne sera pas sur le terrain contre Nantes mercredi soir et passera Noël le bras en écharpe…

 


 

Garcia : « Donner tout ce qu'il nous reste »

OL.fr

Le coach lyonnais Rudi Garcia s'est présenté en conférence de presse à la veille du match contre le FC Nantes, comptant pour la 17ème journée de Ligue 1. L'intégralité de la conférence est à retrouver sur OLTV et OLPlay.

Point santé

« Thiago Mendes est de retour. Jean Lucas ne sera pas disponible, il est au Brésil avec l’autorisation de Juninho. Moussa Dembélé ne sera pas là, il s’est cassé le bras à l’entraînement. On verra s’il y a une intervention. Il est indisponible malheureusement. »
 
La première place ?

« On va gagner pour être sûr d’être deuxième et on verra si on fait mieux que Lille. Il faut faire un 14ème match sans défaite. Il faut se servir de ce qu’il s’est passé avant Brest. J’avais beaucoup averti que ce serait une équipe difficile à jouer. Aucun point n’est gagné d’avance. Nantes est venu gagner ici l’année dernière. Ce match requiert toute notre attention, tout notre investissement pour pouvoir l’emporter et ajouter une victoire à une belle série. On aurait pu mieux faire concernant le goal average sur certains matches. Chaque détail compte. C’est très serré en tête. L’objectif est de mettre le quatrième le plus loin possible. »
 
Nantes

« Ce sera un match différent par rapport au match de Coupe de la saison passée. Rayan Cherki avait été exceptionnel ce jour-là. On sort de quatre matches d’affilée. Les organismes sont un peu entamés mais on va donner tout ce qu'il nous reste. Tout le monde a besoin de souffler un peu. On ne parle pas beaucoup de ce match mais je ne suis concentré que sur cela. Il faut confirmer notre dynamique. L’entame du match sera importante. Il ne suffit pas de porter le maillot pour avoir une force sans faire les efforts. On doit imposer notre jeu. La priorité est de gagner. Faire mieux que Lille serait la cerise sur le gâteau. On est tombés dans le piège contre Brest. »
 
Votre bilan à l’OL

« On progresse tout le temps en tant que coach, peu importe le club, l’âge. On progresse surtout dans les moments de difficulté. L’OL est l’un des meilleurs clubs français et européens. Je suis arrivé à un point de la dernière place. Il y a eu une belle progression. Vu notre dynamique de la saison passée avec nos parcours dans les Coupes, on aurait été européen. Economiquement, cela aurait bénéficié à tous les clubs de ne pas arrêter le championnat. On avait déjà progressé à partir de janvier. L’arrêt nous a freinés. Mais on a bien repris avec la Champions League qui reste un grand souvenir. On a débuté petitement en championnat mais on est plutôt bien depuis… Je ne suis pas perturbé au sujet de ma prolongation. C’est une année particulière. Sereinement, on verra tout ça plus tard.  »

Lucas Paqueta

« Je le connaissais bien car il a joué en Italie. Il a eu trois périodes différentes au Milan avec trois coaches différents. Cela s’était bien passé au début. Tout le mérite revient à Juninho, il le connaît bien. C’est une fierté de le voir international brésilien, comme Bruno. Je m’étais renseigné en Italie et les retours étaient très bons. Il confirme qu’il a un formidable talent. Il doit être plus décisif en passe et en but. Il doit prendre plus sa chance. C’est un joueur généreux, il travaille pour l’équipe. C’est très appréciable. Quand il y en a un qui donne le ton, tout le monde suit. Cela déteint sur les autres. Ce n’est pas le seul mais cela en fait un de plus. On a beaucoup de milieux de qualité. On ne peut pas faire un championnat avec le même onze car il y a des blessures, des suspensions. D’où l’intérêt de concerner tout le monde. Cette dynamique est grâce au groupe tout entier. C’est vraiment un collectif. »
 
L’état d’esprit du groupe

« Il y a plus de confiance, les joueurs tentent plus de choses. Le groupe s’est toujours aussi bien entraîné. Il y a beaucoup de jeunes. Certaines ne peuvent pas jouer avec la réserve. Ils progressent en s’entraînant avec nous. Je pense à Da Silva, Soumaré, Ozkacar, Gusto… Ils sont l’avenir du club même s’ils sont freinés par l’absence de compétition. »
 
Les vacances des joueurs

« On va être plus exposés. On a tous besoin de retrouver sa famille. On va prendre des précautions avec les gestes barrières. Il ne faut pas oublier l’humain non plus, cela n’a pas de prix. Tout le monde sait qu’on doit être prudent. On a été assez épargnés par le covid, les joueurs ont été sérieux. On reprend le 1er janvier. »

 


 

Denayer : « On doit garder la même dynamique »

OL.fr

A la veille de la réception de Nantes pour le compte de la 17ème journée de Ligue 1 Uber Eats, Jason Denayer est venu répondre aux questions des journalistes. L'intégralité de la conférence est à retrouver sur OLTV et OLPlay.

La forme de l'OL

« Je pense qu’on doit continuer sur la même lancée et garder la même motivation et la même dynamique. Il y a eu un déclic au niveau du collectif, on s’est beaucoup amélioré, tout le monde pense un peu plus à l’équipe. On travaille les uns pour les autres donc c‘est plus facile. »

Le travail défensif

« On a gagné en sécurité car toute l’équipe travaille, quand on reçoit moins d’attaque c’est plus facile de défendre, et le fait d’être beaucoup plus collectif a rendu la tâche plus facile à toute l’équipe. »
 
Lucas Paqueta

« C’est un très bon joueur, polyvalent. Il a équilibré notre milieu, il nous apporte énormément. Son intégration s’est bien passée, il commence à apprendre le français, il est super joyeux et il apporte beaucoup de bonheur, ça fait du bien quand un état d’esprit positif s’ajoute dans le groupe. »
 
Moussa Dembélé

« C’est plus compliqué pour lui parce qu’il joue moins, et qu’il a moins de réussite au niveau des statistiques. Mais c’est quelqu’un de très fort mentalement, il continue à travailler et il ne perd pas confiance en lui. »
 
La première place

« C’est un surplus de motivation et c’est important pour nous, pour continuer sur notre lancée et avoir de bons résultats. »

Le match contre Nantes

« C’est un adversaire qui a des qualités, on va se concentrer sur nous-même. On va essayer de cerner Nantes le plus possible lors des séances vidéos et on fera notre match pour essayer de le gagner. »

 


 

La Juve dans le coup pour Depay

Maxifoot.fr

En fin de contrat en juin prochain, Memphis Depay (26 ans, 16 matchs et 8 buts en L1 cette saison) n’est pas sûr de rester à l’Olympique Lyonnais. Alors que le FC Barcelone n’a pas les fonds suffisants pour attirer l’attaquant néerlandais, un autre cador du football européen est prêt à rafler la mise dès cet hiver.

En effet, Mundo Deportivo et Tuttosport évoquent un vif intérêt de la Juventus pour l’Oranje. Malgré les prestations abouties d’Alvaro Morata, la Vieille Dame surveille le marché pour attirer un attaquant supplémentaire au mois de janvier. Si la cible prioritaire, Arkadiusz Milik, qui arrive lui aussi en fin de contrat à Naples, reste onéreuse, puisque son président, Aurelio De Laurentiis, réclame entre 15 et 18 millions d’euros, Jean-Michel Aulas se voudrait moins gourmand.

Aux dernières nouvelles, une offre aux alentours de 5 millions d’euros pourrait ouvrir la porte à Depay, qui ne prolongera pas. Une bouchée de pain pour l’ogre du football italien, qui a une réelle opportunité de renforcer son effectif à moindre coût avec un joueur dans la force de l’âge et qui dispose d’un profil intéressant pour accompagner Cristiano Ronaldo sur le front de l’attaque.

 


 

Les vérités du clan De Sciglio sur son arrivée !

Le10sport.com

Agent de Mattia De Sciglio, Giovanni Branchini est revenu sur l’arrivée du joueur à l’OL et s'est prononcé sur son intégration.

Annoncé dans le viseur du PSG lors du dernier mercato hivernal, Mattia De Sciglio a finalement rejoint l’OL cet été sous la forme d’un prêt. Mais le joueur, qui appartient à la Juventus, ne fait toujours pas partie des premiers choix de Rudi Garcia et doit notamment affronter la concurrence de Léo Dubois sur le côté droit de la défense. Agent de Mattia De Sciglio, Giovanni Branchini est revenu sur les premiers mois de l’international italien à l’OL. « Lui aussi a dû faire face à Covid. Il est arrivé à Lyon quand le championnat avait commencé, et malheureusement ils avaient beaucoup de points positifs dans l'équipe. Cela a ralenti son intégration, ce qui s'est pourtant produit, et bien. Lyon est une excellente équipe. On l'a vu lors de la dernière Ligue des champions. Mattia s'impose, il va bien et est disponible pour l'entraîneur. Espérons que ça continue comme ça » a-t-il déclaré dans un entretien accordé à TMW.

 


 

OL : "le meilleur milieu de L1" selon Ménès

Maxifoot.fr

A la lutte pour le titre, l’Olympique Lyonnais pratique l’un des jeux les plus séduisants de Ligue 1. C’est aussi l’avis de Pierre Ménès, totalement sous le charme du milieu de terrain des Gones.

"J'avoue être extrêmement séduit par le jeu de l'OL depuis quelques semaines. Le milieu de terrain est magnifique, probablement le meilleur de France, a encensé le journaliste de Canal+ dans une vidéo sur Twitter. J'avais dit il y a plusieurs semaines que le meilleur milieu de terrain c'était Lille, mais on s'aperçoit que quand Renato Sanches n'est pas là, ce n'est vraiment pas la même ! Un peu comme quand Verratti n'est pas dans celui du PSG. Mais le milieu de terrain lyonnais est magnifique, avec surtout 6 joueurs de très haut niveau et énormément de choix pour Rudi Garcia."

Il est vrai qu’avec le départ avorté d’Houssem Aouar, le retour en forme de Thiago Mendes et l’arrivée de Lucas Paqueta, l’entraîneur rhodanien a de quoi être ravi.

 


 

L'attaque de Lyon plus forte que celle du PSG, c'est dit !

Foot01.com

Depuis plusieurs semaines, l’attaque lyonnaise formée par Depay, Toko-Ekambi et Kadewere impressionne en Ligue 1.

L’incroyable trio offensif de l’OL est décisif à chaque match, ce qui permet aux Gones d’être leaders de la Ligue 1 à égalité avec Lille au soir de la 16e journée de Ligue 1. Un scénario que personne n’aurait imaginé en début de saison, où un joueur comme Dembélé partait comme titulaire. Néanmoins, Rudi Garcia a trouvé un équilibre excellent avec Toko-Ekambi et Kadewere sur les côtés, et Depay dans l’axe dans un rôle de faux numéro neuf. Un 4-3-3 qui se rapproche parfois d’un 4-4-2 en losange, comme indiqué par Rudi Garcia sur le plateau du Vrai Mag de Téléfoot dimanche soir. Adversaire de l’OL il y a deux semaines, le capitaine de Reims Yunis Abdelhamid s’est dit véritablement impressionné par l’attaque de Lyon dans les colonnes de L’Equipe. Pour le Tunisien, la complémentarité de ce trio fait de l’OL une équipe plus redoutable encore que le PSG de Neymar et de Mbappé en attaque…

« Ce sont déjà trois joueurs très forts, complets, capables de jouer en appui, en remise et puis de prendre la profondeur. Quand on est défenseur, on aime d'entrée avoir des duels pour se sentir dans son match, mais avec eux, c'était impossible car leurs déplacements posent des problèmes. Ils sortent, bougent dans tous les espaces, à droite, à gauche, dans l'axe. Ils sont difficiles à gérer car ils sont complémentaires et essaient à chaque fois de se trouver. Depay, il n'est pas seulement un point de fixation, il se balade entre les lignes. Et, dans ces cas, Kadewere et Toko Ekambi peuvent prendre la profondeur. Mais c'est compliqué car eux aussi peuvent se déplacer entre les lignes puis passer dans le dos avec leur vitesse. On doit être très attentifs mais ce n'est pas simple d'anticiper. Ils sont moins bons de la tête ? Ils ont peut-être conscience de ça donc ils jouent avec leurs qualités, en étant constamment en mouvement. Toko et Kadewere, par exemple, ne rechignent pas à faire des appels et ça crée des espaces pour les milieux et pour Depay. C'est vraiment du très haut niveau. C'est différent, hormis Neymar et Mbappé, ils ne jouent pas ensemble. C'est plus des exploits individuels, là, c'est vraiment une force collective qui se dégage de ce trio » a jugé le capitaine de Reims, pour qui l’Olympique Lyonnais dispose d’une force offensive qui lui permet de rêver d’un bel exploit en Ligue 1.

 


 

Duluc fan absolu de ce chien au milieu de terrain

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais est l’équipe en forme de cette fin d’année 2020 en France. Les hommes de Rudi Garcia écrasent tout sur leur passage.

Les supporters de l’OL ont de quoi être satisfaits et fiers du visage montré par leur équipe depuis quelques semaines. Les résultats positifs s’enchaînent et tous les rêves semblent permis pour un collectif qui fonctionne bien. L’arrivée de Lucas Paqueta au milieu de terrain est notamment plébiscité par les observateurs, qui voient en lui le facteur X de l’OL. Vincent Duluc ne dira pas le contraire, lui qui sait ô combien Paqueta est important pour les Gones.


“Il change tout dans l’équilibre global”


Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, le journaliste a rendu hommage à l’international brésilien. “Pour moi, l’arrivée de Paqueta change tout. Il change tout dans l’équilibre global. Il y a une contagion avec lui du talent et de la simplicité parce qu’il ne se complique jamais les choses. Il y a une contagion de l’effort. Il va presser. Il a une bonne attitude. Il joue à la fois comme un artiste et un chien et c’est parfait, c’est vraiment ce qu’il faut dans une équipe”, a notamment indiqué Vincent Duluc, qui se félicite de l’arrivée récente de l’ancien Milanais, très à l’aise avec le collectif rhodanien. A noter que lors de leur dernier match de l’année 2020, les Lyonnais recevront le FC Nantes ce mercredi.

 


 

Mediapro c'est fini, la justice valide l'accord avec la LFP (Officiel)

Butfootbllclub.fr

Selon RMC, le tribunal de commerce de Nanterre aurait validé l'accord entre Mediapro et la Ligue de Football Professionnel (LFP).

C'était attendu et ce serait officiel. Et c'est RMC qui l'annonce à l'instant : le Tribunal de commerce de Nanterre aurait validé ce mardi l'accord passé par Mediapro avec la LFP, la Ligue de Football Professionnel. Cette dernière récupère donc ses droits TV pour la Ligue 1 et la Ligue 2, dans l'optique de les revendre à un diffuseur solvable (Canal + ?) C'est une décision capitale pour le présent et l'avenir du football français, les clubs pouvant espérer toucher une importante manne financière si les droits TV sont vite reattribués.

Mediapro, qui avait récupéré les droits TV du football français pour la période 2020-2024, pour plus de 800 millions d'euros annuels, renonce donc à ces droits. La LFP renonce elle à toute action en justice contre l'opérateur sino-espagnol. Cet accord entre Mediapro et la LFP avait été élaboré aux environs de 100 millions d'euros. 64 millions ont déjà été touchés par la LFP.

 


 

Garcia prolongé, Govou dicte le timing à Juninho

Foot01.com

Malgré une défiance générale de la part des supporters de l’Olympique Lyonnais, Rudi Garcia effectue un début de saison incroyable à la tête des Gones.

Co-leader de la Ligue 1 au soir de la 16e journée, l’OL rêve d’un retentissant exploit avec un possible titre de champion de France à l’issue de la saison. De toute évidence, une telle performance de la part de l’Olympique Lyonnais rendrait difficile pour Jean-Michel Aulas de ne pas prolonger l’aventure avec Rudi Garcia, en fin de contrat le 30 juin prochain. A l’inverse, le risque serait également de faire signer trop vite un nouveau bail à l’ex-coach de l’OM selon Sidney Govou. Dans les colonnes du Progrès, le consultant de Canal + a dévoilé le timing idéal à ses yeux dans ce dossier. Pour l’ex-attaquant de l’OL et de l’Equipe de France, il est clair que rien ne doit être signé avant la fin de la saison.

Cela ne veut d’ailleurs pas dire que Rudi Garcia doit être prolongé en fin de saison, même si les résultats sont excellents. Pour Sidney Govou, tout dépend simplement de la comptabilité entre l’OL et Rudi Garcia, dans la mesure où la qualité du coach de 60 ans n’est plus discutable. « Concernant Rudi Garcia, je pense qu’il faut attendre la fin de saison pour faire le point, car aujourd’hui ça se passe bien. L’idée d’une prolongation ou non, ne se fera pas sur la notion de compétence, car il prouve ses qualités d’entraîneur, avec un effectif taillé pour l’Europe, en impliquant presque tous ses joueurs, mais sur sa compatibilité avec le club » a expliqué Sidney Govou, qui n’aimerait sans doute pas être à la place de Juninho et de Jean-Michel Aulas au moment de trancher l’avenir de Rudi Garcia, notamment si l’OL parvient à se faire une place sur le podium en fin de saison.

 


 

Une prolongation pour Garcia ? Et pourquoi pas

Footradio.Com

Critiqué de tous les côtés jusqu’à l’été dernier, Rudi Garcia a parfaitement renversé la tendance sur le banc de touche de l’Olympique Lyonnais.

En même temps, l’ancien coach de l’OM a réalisé de grandes choses en l’espace de quelques mois. En août dernier, il a d’abord ramené le club rhodanien dans le dernier carré de la Ligue des Champions, dix ans après la première demi-finale de C1. Et désormais, Garcia a remis Lyon dans la course au titre en Ligue 1, les Gones étant co-leaders avec le LOSC à une journée de la trêve hivernale. Un double exploit qui pose forcément la question de l’avenir de l’entraîneur français à Lyon. En fin de contrat en 2021, Garcia a-t-il encore une chance de prolonger ? Pour Jean-François Gomez, le débat est ouvert.


« Lyon ne retrouvera peut-être pas forcément mieux tout de suite »


« Garcia a du mérite ? Il a pris le plus pour tout le monde. Il a été critiqué dans ses choix. Début 2020, il y a eu ce couac avec la fin du championnat et la septième place… Sur ça, il y a eu une déception. Mais depuis la reprise, entre la Ligue des Champions et la L1, Garcia a du mérite. Il a redonné le moral à tout le monde. Ce qui se passe depuis six mois, c’est intéressant. En C1, son OL a joué d’une manière différente, avec un plan de jeu défensif, et le 3-5-2 a marché. Maintenant, il a changé de système, il est revenu au 4-3-3. Son équipe est performante. Il a trouvé les bons joueurs aux bons postes. L’avenir de Garcia ? Il y a quelques temps, personne ne voulait en entendre parler… Mais c’est un bon entraîneur, il l’avait montré à Lille, à la Roma ou à l’OM. Il est arrivé avec ce déficit d’image. Mais aujourd’hui, il est à l’OL. Il a réussi à résister aux orages. Il a construit quelque chose de solide. Alors pourquoi pas le prolonger, oui. Il y a trois mois, c’était hors de question pour tout le monde. Et là, on se dit que Garcia est un bon entraîneur et que Lyon ne retrouvera peut-être pas forcément mieux tout de suite sur le marché… C’est le club qui va voir. La décision sera prise en avril-mai avant la fin du championnat », a lâché le journaliste du Progrès, qui sait que Jean-Michel Aulas aura du mal à refuser un nouveau bail à Garcia si jamais son OL venait à être champion de France pour la huitième fois de son histoire.

 


 

OL - Nantes : Ruddy Buquet au sifflet

OL.fr

Ruddy Buquet sera l'arbitre de la dernière rencontre de l'année entre l'OL et Nantes au Groupama Stadium.

C'est Ruddy Buquet qui a été désigné pour arbitrer la rencontre entre l’OL et Nantes ce mercredi soir à l'occasion de la 17ème journée de Ligue 1 Uber Eats. L’expérimenté arbitre de 43 ans croisera pour la troisième fois déjà la route des Lyonnais depuis le début de la saison 2020-21, soit autant que lors de l'exercice précédent. Ruddy Buquet était déjà de la partie lors du match nul 0 à 0 à Bordeaux puis lors de la victoire 3 à 2 sur la pelouse de Strasbourg.

 


 

Blas et Fabio absents avec Nantes à Lyon

Lequipe.fr

Nantes sera privé de Ludovic Blas et Fabio, suspendus, mercredi (21 heures), à Lyon, lors de la 17e journée de Ligue 1. Jean-Kevin Augustin sera aussi toujours absent.

Pour son dernier match de l'année, mercredi (21 heures), à Lyon, lors de la 17e journée de Ligue 1, le FC Nantes, qui n'a plus gagné depuis sept matches en Championnat et est tombé à la 15e place du classement, devra se passer de deux cadres depuis le début de saison. Ludovic Blas et Fabio sont suspendus.

Ils ne seront pas les seuls absents puisque Jean-Kevin Augustin poursuit son travail de remise en forme à l'écart et manquera aussi le déplacement au Groupama Stadium. Enfin, Anthony Limbombe (adducteurs) n'est toujours pas prêt à reprendre la compétition. En revanche, Roli Pereira de Sa et Kalifa Coulibaly pourraient effectuer leur retour dans le groupe.

 

 

Voir aussi... L'actu du Lundi 21 Décembre // OL - Nantes : L'Avant Match

 

Last modified on mardi, 22 décembre 2020 17:47