L'actu du Mardi 1er Décembre

L'actu du Mardi 1er Décembre

Voir aussi... OL 3-0 Reims : L'After // L'actu du Lundi 30 Novembre

Aouar explique sa sanction face à Reims

RMC.fr

Invité de Top of the Foot, ce lundi sur RMC, le milieu offensif de l'OL Houssem Aouar est revenu sur son absence contre Reims la veille, une sanction décidée par son directeur sportif Juninho. Le joueur assure que l'affaire n'est pas sérieuse et qu'il entretient une très bonne relation avec le dirigeant.

Non seulement Houssem Aouar veut enterrer la hache de guerre, mais il assure même ne jamais l'avoir sortie. Privé de match contre Reims ce week-end (3-0), pour avoir refusé de s'entraîner après la rencontre à Angers le dimanche précédent (1-0), le milieu offensif de l'OL est revenu ce lundi soir sur cette sanction, dans Top of the Foot sur RMC. En calmant le jeu.


"C’est parti d’un quiproquo"


"Je ne suis pas du genre à parler de ce genre de situations, assure Houssem Aouar. J’ai préféré ne pas réagir avant le match, parce que c’était un match très important dans la course au podium, et on l’a gagné, c’est bien. Honnêtement, il n’y a rien de grave, on en a un peu trop fait. C’est parti d’un quiproquo."

Et Aouar de détailler l'histoire: "Ce qu’il faut savoir, c’est que contre Angers, je ne suis pas rentré à cause de la qualité du terrain (il revient d'une blessure à un adducteur, ndlr), c’est ce que le coach m’a dit. Après le match, il y a eu un entraînement sur ce même terrain (pour les joueurs non utilisés), et j’ai refusé d’y participer pour la même raison: à cause de la qualité de la pelouse. Le lendemain, alors qu'il y avait un jour de repos pour l'équipe, je suis revenu au club pour faire une séance avec le coach et le préparateur, sur un terrain plus approprié pour mes adducteurs, parce que c’est une blessure que je traîne depuis un mois et demi."


Juninho? "J’aimerais apprendre encore plus de lui, qu’il vienne me donner des conseils pour l’avenir"


Ce qui n'a pas empêché Juninho de le recadrer. "Mais il n’y a rien du tout, répète l'international français. Je respecte la décision de mon directeur sportif, ça a été un très grand joueur, il sait ce qu’il fait. Il n’y a pas autant d’histoires à faire. (...) Franchement, j’ai bien vécu cette affaire parce qu’il n’y a rien. Il faut passer à autre chose, on tourne bien en ce moment, donc il faut regarder de l’avant et arrêter de parler de ça. Moi, je ne suis rien à côté du groupe."

Houssem Aouar explique par ailleurs ne pas entretenir de mauvaise relation avec le dirigeant brésilien. Au contraire. "Elle est très bonne, dit-il. C’est une légende du club, il y a toujours à apprendre de ce genre de personnes. Il connaît la maison par cœur, il sait ce qu’il faut faire. J’aimerais apprendre encore plus de lui, qu’il vienne me donner des conseils pour l’avenir. Après, il a beaucoup de travail, il n’avait pas forcément le temps avec le mercato, mais je suis très content de travailler avec lui."

 

> Le Podcast de l'interview d'Aouar sur RMC

 


 

Aouar raconte comment il a vécu le dernier mercato

RMC.fr

EXCLU RMC SPORT. Courtisé par plusieurs clubs durant le dernier mercato, Houssem Aouar est finalement resté à l'OL, pour y faire une saison de plus. Un choix qu'il assume et qui le satisfait, comme il l'a expliqué ce lundi dans Top of the Foot.

Il était dans le viseur d'Arsenal, de la Juventus, du PSG, aussi, mais c'est pourtant à l'OL qu'évolue encore Houssem Aouar cette saison. Annoncé sur le départ durant tout le mercato estival, le milieu offensif lyonnais a décidé début octobre de rester dans le Rhône au moins une année de plus. Un choix dont il se dit très satisfait deux mois plus tard.

"Je ne vois pas comment je pourrais être malheureux dans ma ville, dans mon club, a-t-il expliqué ce lundi soir dans Top of the Foot, sur RMC. C’est quelque chose que je ne comprends pas (sur les rumeurs d'un mal-être à l'OL). Je suis très heureux d’être ici, j’ai pris la décision de rester dans mon club formateur, je savoure tous les jours qui se présentent. Tout ce que je veux, c’est remettre avec mes équipiers le club à sa place. Je suis très content d’être ici, on a énormément d’ambitions pour cette saison."


"Le club et le coach m’ont beaucoup parlé, ça a été une période assez normale"


Malgré les différents intérêts, Houssem Aouar assure ne pas avoir été perturbé par le très long marché des transferts. "Ça fait partie de la vie d’un footballeur, je suis très bien entouré, le club et le coach m’ont beaucoup parlé, ça a été une période assez normale, souffle-t-il. Je l’ai bien vécue et comme je l’ai dit, je suis très content d’être resté."

Un choix qu'il dit avoir fait pour des raisons "qui (le) regardent", mais qui n'est peut-être pas étranger au forcing effectué par Jean-Michel Aulas. "Forcément, tout le monde le sait, on a l’un des meilleurs présidents, je suis très heureux d’évoluer dans son club, sourit Aouar. Il apporte énormément au quotidien, c’est un bonheur de pouvoir jouer sous ses ordres."

 


 

La grande ambition d’Aouar pour "essayer de tout remporter"

RMC.fr

Invité ce lundi de Top of the Foot, sur RMC, Houssem Aouar a évoqué les ambitions lyonnaises cette saison. Alors que le PSG connait un début d'exercice moyen en Ligue 1, et que l'OL n'a pas de coupe d'Europe au programme, le milieu offensif ne veut rien s'interdire.

Un PSG qui affiche déjà trois défaites au compteur, un calendrier allégé par l'absence de coupe d'Europe, un effectif toujours conséquent... Et si cette saison 2020-2021 de Ligue 1 était celle de l'OL? Malgré un mois de septembre compliqué, le club rhodanien, à la faveur de sa victoire contre Reims dimanche (3-0), pointe désormais à la troisième place du classement, à deux petites longueurs de l'ogre parisien.

De quoi lui permettre de rêver à un titre au printemps? Invité ce lundi de Top of the Foot, sur RMC, le Lyonnais Houssem Aouar n'a pas trop voulu se mouiller. Mais il ne veut rien s'interdire non plus.


"Je pense qu’on a trouvé un peu plus de régularité"


"En étant à l’Olympique lyonnais, que ce soit un PSG rayonnant ou un peu moins devant, on se doit de regarder le plus haut possible, estime Houssem Aouar. On est l’un des plus grands clubs européens, donc on a les plus grands objectifs. Cette saison, on a ce manque en Ligue des champions, mais ça nous laisse un peu plus de jours de récupération, un peu plus de force pour le week-end. On veut aller le plus haut possible, essayer de tout remporter. (...) La saison est très serrée, on peut le voir au classement. Ça va être une Ligue 1 pleine de suspense, ça nous donne encore plus de motivation."

Pour avoir une chance de remporter son premier championnat depuis 2008, Lyon devra non seulement réussir ses confrontations directes face à ses concurrents, mais il devra aussi faire le plein contre les plus "petits". Ce qui n'est pas son fort depuis quelques saisons, même si Aouar constate du progrès. "Tout n’est pas parfait, il y a toujours à apprendre et à perfectionner, mais je pense qu’on a trouvé un peu plus de régularité, notamment sur ces matchs un peu moins prestigieux où l’on avait tendance à laisser filer des points, admet-il. Je ne sais pas ce qui manquait, mais on se parle beaucoup, on se motive énormément, il y a beaucoup d’intensité à l’entrainement, et forcément le week-end ça agit là-dessus. (...) C’est l’équipe la plus régulière qui sera récompensée."

Une chose est sûre: ne pas finir sur le podium serait un "échec", glisse Aouar. "On est l’OL, on a de gros objectifs comme je le disais, répète-t-il. Cette saison, il va falloir accrocher le plus de choses possibles."

 


 

L’OL regarde en Suisse

Le10sport.com

L’OL, qui cherche des renforts en attaque pour le mercato hivernal, observe actuellement un attaquant en Suisse.

L’Olympique Lyonnais planche actuellement pour renforcer son secteur offensif à l’occasion du prochain mercato hivernal, où le départ de Moussa Dembélé est une éventualité, tout comme celui de Memphis Depay, toujours pisté par le FC Barcelone à six mois de la fin de son contrat. Comme révélé par le10sport.com, le club gone creuse plusieurs opportunités, dont celle menant à Islam Slimani, en partance de Leicester City.

Selon nos informations, les recruteurs lyonnais travaillent également sur certaines options à plus long terme. Ils regardent ainsi actuellement le jeune attaquant nigérian du FC Zurich, Aiyegun Tosin (22 ans), qui évolue au poste d’ailier droit. Pour l’instant, l’OL n’a pas avancé concrètement sur le dossier, qui en reste au stade de l’observation. Affaire à suivre dans les prochains mois.

 


 

La Coupe de France 2020/2021 vers une annulation

Goal.com

Noel Le Graet, le président de la FFF, a indiqué qu’il y a de fortes chances pour que l’édition 2020/2021 soit définitivement annulée.

La pratique du sport au niveau amateur reste encore interdite en France, et elle le sera jusqu’au 20 janvier prochain à cause de la situation sanitaire. Cette décision prise par le gouvernement pourrait avoir comme conséquence l’annulation pure et simple de l’édition 2020/2021 de la Coupe de France. C’est ce qu’a révélé Noël Le Graët, l’homme fort de la fédération française de football.


« On va avoir du mal à rattraper le retard »


"Je pensais qu’on aurait pu jouer un peu plus vite, a-t-il déclaré sur France 3. Si j’écoute bien ce qui a été dit, on ne pourra pas reprendre l’entraînement avant le 20 ou le 21 janvier, ça fait démarrer en février. C’est presque cuit. Je ne vois pas comment disputer cette compétition dans les dates sauf à jouer jusqu’à fin juillet. La décision mérite une réunion importante à la Fédération la semaine prochaine (cette semaine, ndlr) pour imaginer un calendrier qui puisse tenir la route, aussi bien pour le football pro que pour le football amateur."

Les clubs de Ligue 2 font habituellement leur entrée en Coupe lors du 8e tour, alors que ceux de Ligue 1 entrent en scène à l’occasion des 32es de finale, qui se disputent lors de la première semaine du mois de janvier. En 2021, ça ne sera tout simplement pas possible. "Je pense qu’on va avoir du mal à rattraper le retard", a poursuivi Le Graët.

La dernière fois qu’une édition de Coupe de France avait été annulée c’est en 1992 suite au drame de Furiani à Bastia. La fédération avait décidé d’annuler l’épreuve alors qu’il ne restait que deux matches à jouer.

La saison dernière, la Coupe de France était allée à son terme alors que le championnat avait été stoppé à cause de la longue coupure liée Covid-19. Le PSG avait pris le dessus sur l’AS Saint-Etienne en finale.


Le football amateur plus que jamais à l'agonie


Pour rappel, cette saison c’est aussi la première sans Coupe de la Ligue depuis l’exercice 1993/1994. Il y a donc des chances pour qu’il n’y ait aucun trophée national décerné en mai prochain, à l’exception du celui de championnat.

Le Graët s’inquiète aussi à l’idée de devoir arrêter toutes les compétitions amateurs programmées cette saison et qui sont actuellement en stand-by. "Pour certaines divisions de foot amateur où n’y a que 10 ou 12 clubs, ça pourra passer. Sinon il faudra prendre le genre de décisions qui ont été prises l’année dernière, avec des dates arrêtées, des coefficients, tout ce qu’on ne souhaite pas en fait."

 


 

Séville se place pour Jeff Reine-Adélaïde

Footmercato.net

En froid avec la direction lyonnaise, Jeff Reine-Adélaïde a tout fait pour changer d’air l’été dernier. S’il a un temps pensé rebondir du côté du Stade Rennais, c’est finalement à Nice que le milieu de terrain de 22 ans a atterri sous la forme d’un prêt assorti d’une option d’achat.

Et selon Estadio Deportivo, au cas où les Aiglons refusent de lever cette option, Séville pourrait être intéressé. Le journal andalou indique en effet que Monchi a placé JRA dans sa liste de cibles made in L1, après Florian Thauvin et Julian Draxler. Affaire à suivre.

 


 

Thuram refuse l'OL et l'OM, il s'explique

Foot01.com

Brillant sous les couleurs du Borussia Mönchengladbach en Bundesliga, Marcus Thuram a intégré l’équipe de France avec brio au début de ce mois de novembre.

Convoqué pour la première fois par Didier Deschamps lors du dernier rassemblement des Bleus, l’attaquant de 21 ans n’a pas traîné pour se mettre en évidence. Déjà décisif lors de ses trois premières sorties chez les Bleus, le fils de Lilian postulera pour une place dans la liste des 23 en vue de l’Euro 2021. Surtout s’il continue à briller dans son club, au Borussia Mönchengladbach. Auteur de quatre buts et de six passes décisives en 14 matchs toutes compétitions confondues cette saison, Thuram fait le bonheur des Allemands. Recruté pour 9 millions d’euros du côté de Guingamp en 2019, le buteur aurait pourtant pu poursuivre sa carrière en Ligue 1, où l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais étaient sur le coup. Mais Thuram avait alors décidé de partir à l’étranger, et ce pour des raisons bien précises.

« Pourquoi avoir choisi Mönchengladbach en 2019 ? C’est tout d’abord le club qui m’a contacté le premier. On était entré en contacts avec eux juste après la trêve, en janvier. C’est un club qui me suivait depuis 2015. Donc les dirigeants du club connaissaient toutes mes caractéristiques et mes défauts. Et avec l’arrivée du nouveau coach Marco Rose, dont j’avais entendu beaucoup de bien, j’ai tout de suite compris que ça allait être le club qui allait le plus me faire progresser. Les intérêts de l’OL et de l’OM ? Ils étaient réels. Mais j’ai choisi Mönchengladbach, car ce sont eux qui m’ont montré le plus de confiance à ce moment-là. Début janvier, ils avaient déjà de l’avance sur les autres clubs intéressés. Et j’avais donné mon accord pour signer en Allemagne, donc je n’aie pas vu de raisons de revenir sur mon choix… », a expliqué, sur Téléfoot, l'international français, qui ne regrette donc pas son choix d’avoir quitté le championnat de France pour s’ouvrir la porte des grands clubs européens dans les mois à venir...

 


 

Toko-Ekambi en facteur X, ce consultant adore

Footradio.com

Ce dimanche, l’OL a facilement disposé du Stade de Reims en Ligue 1 (3-0). Les Gones enchaînent une nouvelle victoire précieuse.

Cette saison, l’Olympique Lyonnais ambitionne de terminer sur le podium de la Ligue 1 afin de se qualifier à nouveau pour la Ligue des champions. Pour cela, les hommes de Rudi Garcia devront montrer une belle régularité tout au long des prochains mois. C’est pour le moment le cas, en atteste la belle victoire du club rhodanien face à Reims ce dimanche. Un joueur aura crevé l’écran : Karl Toko-Ekambi, qui semble monter en puissance au fil des semaines. Pour Yohan Gomez, c’est une très bonne nouvelle pour les Gones d’avoir un tel joueur dans leur effectif.


“Quand vous faites des efforts et quand vous êtes généreux, vous êtes récompensé”


“Il a clairement répondu présent. C’est un but et deux passes décisives. Il a touché le poteau. Il a été à l’image de ce qu’il fait d’habitude, c’est-à-dire des courses vers l’avant, du volume de jeu, même si parfois il a du déchet. C’est peut-être la conséquence de faire beaucoup d’efforts. Mais il a été récompensé donc c’est bon signe pour les attaquants. Quand vous faites des efforts et quand vous êtes généreux, vous êtes récompensé”, a notamment indiqué Yohan Gomez, admiratif de l’état d’esprit de Karl Toko-Ekambi.

 


 

Le PSG peut trembler, Lyon arrive en force

Footradio.com

Suite à un début de saison mitigé, l’Olympique Lyonnais est en train d’enchaîner les très bons résultats en Ligue 1, avec notamment une jolie victoire contre Reims dimanche (3-0).

Durant cet exercice sans Coupe d’Europe, une première au XXIe siècle, le club rhodanien ne fait pas semblant en championnat. Si l’OL a connu quelques difficultés au départ, avec une seule victoire lors des six premières journées, les Gones sont inarrêtables depuis la mi-octobre. En prenant 16 points sur 18 possible, avec des succès contre Monaco (4-1), l’ASSE (2-1) ou un nul contre le LOSC (1-1), l’équipe de Rudi Garcia a fait un énorme pas en avant en L1. Désormais troisième du classement, à deux longueurs du PSG, Lyon peut avoir de grandes ambitions pour la suite de la saison. C’est en tout cas l’avis de Dave Appadoo.


« Ils ont quand même beaucoup de talent »


« Quelle équipe est la plus impressionnante derrière le PSG ? C’est Lyon ! Ils ont quand même beaucoup de talent. Et depuis la fameuse fin de mercato, ça va mieux. Le mercato avait été un poison pour le club, alors c’était leur problème, l’OL aurait dû mieux gérer cette histoire. Mais depuis début octobre, c’est l’équipe la plus performante en L1. Le contenu ? Ce n’est pas toujours bon. Mais contre Reims, le jeu a été intéressant, en plus du bon résultat… », a lancé, dans L’Equipe du Soir, le journaliste, qui pense que l’OL a une chance en or cette saison pour jouer le titre de champion de France. Reste à savoir si Lyon réussira enfin à être constant tout au long de ce championnat si spécial…

 


 

Aouar et Lopes dans les 50 nommés pour l’équipe type UEFA de l’année 2020

Footmercato.net

Ce mardi, l'UEFA a dévoilé la liste des cinquante joueurs nommés pour l'équipe type de l'année. Et il y a du très beau monde !

Comme à l'accoutumée, la fin d'année civile est le moment choisi pour décerner les trophées en tous genres. Et même s'il n'y aura pas de Ballon d'Or France Football en 2020, d'autres trophées seront distribués durant les prochaines semaines. La semaine dernière, la FIFA dévoilait la liste des onze joueurs en lice pour le prix The Best-Joueur de la FIFA 2020. Ce mardi, c'était au tour de l'UEFA d'entrer en scène.

En effet, l'instance dirigeante du football européen a donné une sélection des 50 joueurs nommés pour figurer dans l'équipe type de l'année 2020. Elle a expliqué en détail le processus de sélection sur son site officiel. «Les nommés sont proposés par l'équipe éditoriale de l'UEFA avant d'être validés par le panel d'observateurs techniques sur la base de leurs performances dans les compétitions de l'UEFA et les compétitions nationales au sein des associations membres de l'UEFA de janvier à décembre 2020. L'Équipe masculine de l'année d'UEFA.com est choisie pour refléter les votes des supporters en parallèle avec les performances des joueurs au cours de l'année civile. Les votes sont pondérés par le panel d'observateurs techniques de l'UEFA».


Le PSG et l'OL sont représentés


Puis, l'UEFA a précisé les modalités de votes. «Les fans de football du monde entier sont invités à élire leur Équipe masculine de l'année des internautes d'UEFA.com 2020. Vous avez jusqu'en janvier pour sélectionner votre XI préféré parmi une liste de 50 joueurs évoluant dans les compétitions phares européennes : cinq gardiens de but, 15 défenseurs, 15 milieux de terrain et 15 attaquants». Et il y a du très beau monde pour figurer dans cette équipe cinq étoiles.

On retrouve notamment huit joueurs du Bayern Munich, neuf si on compte Thiago Alcantara transféré cet été à Liverpool. Les vainqueurs de la dernière édition de l'UEFA Champions League sont logiquement en force. Finaliste face aux Bavarois, le PSG est aussi bien représenté puisque Keylor Navas, Presnel Kimpembe, Marquinhos, Juan Bernat, Kylian Mbappé, Angel Di Maria et Neymar Jr sont nommés. Idem pour Thiago Silva, parti à Chelsea cet été. Autre club français à bien figurer l'an dernier en C1, l'OL, demi-finaliste, est représenté par Anthony Lopes et Houssem Aouar. Tous ces joueurs sont en concurrence avec la crème de la crème, notamment les incontournables Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, qui est nommé pour la 17ème année consécutive.


Liste des 50 joueurs nommés pour l'équipe type UEFA de l'année 2020 :


Gardiens :

Alisson Becker (Liverpool), Anthony Lopes (OL), Keylor Navas (PSG), Manuel Neuer (Bayern Munich), Jan Oblak (Atlético de Madrid)

Défenseurs :

David Alaba (Bayern Munich), Trent Alexander-Arnold (Liverpool), Angeliño (RB Leipzig), Juan Bernat (PSG), Alphonso Davies (Bayern Munich), Matthijs De Ligt (Juventus), Stefan De Vrij (Inter Milan), Hans Hateboer (Atalanta), Joshua Kimmich (Bayern Munich), Presnel Kimpembe (PSG), Sergio Ramos (Real Madrid), Andrew Robertson (Liverpool), Thiago Silva (PSG/Chelsea), Dayot Upamecano (RB Leipzig), Virgil van Dijk (Liverpool)

Milieux :

Thiago Alcantara (Bayern Munich/Liverpool), Houssem Aouar (OL), Ever Banega (Séville/Al-Shabab), Nicolo Barella (Inter Milan), Kingsley Coman (Bayern Munich), Kevin De Bruyne (Manchester City), Bruno Fernandes (Manchester United), Alejandro Gomez (Atalanta), Leon Goretzka (Bayern Munich), Kai Havertz (Bayer Leverkusen/Chelsea), Jordan Henderson (Liverpool), Josip Ilicic (Atalanta), Marquinhos (PSG), Thomas Müller (Bayern Munich), Marcel Sabitzer (RB Leipzig)

Attaquants :

Erling Braut Haaland (Borussia Dortmund), Angel Di Maria (PSG), João Félix (Atlético de Madrid), Serge Gnabry (Bayern Munich), Ciro Immobile (Lazio Rome), Harry Kane (Tottenham), Robert Lewandowski (Bayern Munich), Romelu Lukaku (Inter Milan), Sadio Mané (Liverpool), Kylian Mbappé (PSG), Lionel Messi (FC Barcelone), Neymar Jr (PSG), Cristiano Ronaldo (Juventus), Mohamed Salah (Liverpool), Raheem Sterling (Manchester City).

 


 

Garcia a trouvé les bons réglages, miracle à Lyon

Foot01.com

L'Olympique Lyonnais va mieux, nettement mieux même. Après la victoire face à Reims, l'OL s'installe sur le podium de la Ligue 1 et Rudi Garcia calme les critiques.

De retour du Final 8, où l’Olympique Lyonnais a brillé, Rudi Garcia a bien compris que les critiques ne l’abandonneraient pas aussi vite que cela. Et le début de saison médiocre de l’OL a relancé les Cassandre du football, lesquels annonçaient la crise à venir pour le club de Jean-Michel Aulas et le limogeage rapide du technicien français. Mais comme Rudi Garcia l’avait annoncé, Lyon a retrouvé un énorme rythme après la fin du mercato, le coach rhodanien étant persuadé que ses joueurs avaient été perturbés par cette très longue période des transferts. Désormais, l’OL enchaîne les bons résultats et n’a plus perdu depuis plus de deux mois. Pour Sidney Govou, toutes les pièces du puzzle sont désormais en place et l’entraîneur lyonnais a réussi son challenge de souder son collectif.

Dans Le Progrès, l’ancien attaquant se réjouit de voir l’Olympique Lyonnais retrouver des couleurs. « J’ai aimé la façon de jouer de l’OL. Il y a eu une vraie force collective. On a vu un match maîtrisé. On pensait que Lyon avait du mal à jouer face à un bloc bas bien organisé. Or, l’OL a su trouver les arguments pour déjouer cette organisation. Les Lyonnais ont concédé très peu d’occasions. Et le milieu a été très performant, complémentaire (...) On voit aussi que dans sa gestion, Rudi Garcia s’efforce d’impliquer tout le monde. J’ai senti une vraie relation collective, des vrais schémas de jeu. Et quand cette équipe joue de façon collective, ça devient très intéressant », explique, dans sa chronique, le consultant du Progrès et de Canal+ Sport.

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 

 

Voir aussi... OL 3-0 Reims : L'After // L'actu du Lundi 30 Novembre

 

Last modified on mardi, 01 décembre 2020 18:46