L'actu du Lundi 30 Novembre

L'actu du Lundi 30 Novembre

Voir aussi... OL 3-0 Reims : L'After // L'actu du Dimanche 29 Novembre

L'OL peut-il viser plus haut cette saison ?

Footmercato.net

Dimanche après-midi, l'Olympique Lyonnais a corrigé le Stade de Reims sur le score de 3 à 0. Les Gones poursuivent leur belle série et peuvent espérer viser plus haut.

Le grand huit. Depuis un peu plus de deux mois, l'Olympique Lyonnais ne connaît plus la défaite. En effet, après s'être inclinés face à Montpellier le 15 septembre dernier (2-1), les pensionnaires du Groupama Stadium ont enchaîné avec une belle série de huit rencontres de Ligue 1 sans perdre. Dans le détail, les hommes de Rudi Garcia se sont imposés face à Strasbourg, Monaco, Saint-Étienne et Angers. Ils ont obtenu le nul face à Nîmes, Lorient, l'Olympique de Marseille et Lille. Une très belle série que les Gones avaient à coeur de poursuivre ce dimanche face au Stade de Reims.

Et les Lyonnais y sont parvenus. En supériorité numérique une bonne partie de la rencontre, ils ont produit du jeu comme lors du Final 8, ce qui n'a pas toujours été le cas cette saison, et se sont imposés 3 à 0 grâce à des réalisations de Karl Toko-Ekambi, Bruno Guimarães et Moussa Dembélé, qui n'avait plus marqué depuis le 15 août. Un neuvième match sans défaite qui permet à l'Olympique Lyonnais, qui a pris 16 points sur 18 possibles et qui compte donc 23 points. Cela permet aussi d'être sur le podium et de revenir à deux longueurs du Paris Saint-Germain (1er, 25 points), à hauteur du LOSC, tenu en échec par l'ASSE ce dimanche, et de savoir ce que l'OM fera au moment de rattraper ses deux matches en retard.


Paris, un premier tournant


Contrairement à l'an dernier, l'OL, qui a tout de même un effectif taillé pour la Coupe d'Europe, perd un peu moins de points face aux équipes dites plus petites. Mis à part contre le MHSC, Lyon ne perd pas non plus lors de ses confrontations directes face aux formations du haut de tableau. Ils ont pris 5 points sur 12 possibles face à Montpellier, Monaco (victoire), l'OM et au LOSC (nuls). Après un déplacement à Metz lors de la prochaine journée, Lyon ira défier Paris et aura l'opportunité de prendre l'avantage sur une formation favorite pour le titre de champion de France.

Un premier tournant dans une saison 2020-21 où l'OL a pour objectif prioritaire de retrouver la Ligue des Champions voire de titiller Paris en L1. À Lyon, on en est conscient à l'image de Juninho. Interrogé sur OLTV, le directeur sportif a confié : «il y a eu beaucoup de bonnes choses. L’état d’esprit a été présent. Cela a été un des meilleurs matches de l’équipe depuis le début de saison. On remonte au classement. On a un effectif pour être régulier et pour enchaîner. Il faut continuer à faire de bonnes prestations et gagner des matches».


Rudi Garcia reste prudent


Plus prudent, Rudi Garcia a, lui, confié : «il faut continuer. Je crois que c'est la première fois de la saison qu'on a gagné trois matches de suite. On sait qu'avec 9 points (pris) sur 9, on saisit des opportunités au classement. Ce qui me plaît aujourd'hui (dimanche) c'est que comme à Angers la semaine dernière, on avait une opportunité de classement d'être deuxième, à 4 points du premier. Là, on savait qu'on pouvait être deuxième à deux points du premier. Donc il faut savoir saisir ces opportunités et on l'a fait. C'est aussi une qualité. Maintenant, 19 sur 21, ce serait très bien. Là, ce n'est que bien pour l'instant».

Il a ajouté : «il faut continuer à regarder vers le haut et pour regarder vers le haut, il faut enchaîner les victoires. Ça permettra de ne pas passer de la deuxième ou troisième à la huitième, car c'est super serré si on ne gagne pas aussi souvent qu'on le devrait. On va aller à Metz, on sait que ce sera difficile comme à Angers. On sait aussi qu'on voudra enchaîner sur une victoire dimanche. Le reste n'est pas très important». Une façon d'enlever de la pression à son équipe qui, contrairement à d'autres, ne joue pas de coupe d'Europe cette saison et n'aura pas d'excuse pour rafler un maximum de points. La concurrence est prévenue, il faudra compter avec Lyon cette saison. D'ailleurs, Marcelo ou encore Jason Denayer avaient avoué en début d'année que l'objectif était de terminer sur le podium et de titiller le PSG..

 


 

3 joueurs dans l'équipe-type de la journée

OL.fr

Après son beau succès contre Reims, l’OL place trois de ses joueurs dans l’équipe-type de la douzième journée de Ligue 1 Uber Eats.

Les Lyonnais apparaissent à chaque ligne de cette équipe. En défense d'abord, Marcelo, déjà récompensé la semaine passée, signe sa deuxième apparition consécutive. Au milieu de terrain on retrouve Bruno Guimarães, auteur de son premier but sous le maillot lyonnais et précieux dans l'entrejeu, le Brésilien est distingué pour la première fois cette année. Enfin, en attaque Karl Toko Ekambi est logiquement présent. Grand artisan de la victoire lyonnaise avec 1 but et 2 passes décisives, le Camerounais apparaît pour la deuxième fois de la saison dans l’équipe-type.

 


 

Juninho est entouré de rapaces, Romain Molina balance

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais a facilement disposé du Stade de Reims (3-0) ce dimanche en Ligue 1. les Gones sont bien installés sur le podium.

Malgré un début de saison compliqué, l’Olympique Lyonnais s’est bien repris ces dernières semaines. Face au Stade de Reims ce dimanche, les hommes de Rudi Garcia auront livré une prestation aboutie au Groupama Stadium. De quoi voir l’avenir sereinement dans le Rhône. Les joueurs semblent enfin adhérer au plan de jeu de leur coach et Juninho fait tout pour faire avancer le club. C’est du moins ce qu’annonce Romain Molina, qui a livré quelques informations croustillantes sur le directeur sportif brésilien.


“Juninho est l’un des rares dirigeants dans le foot pensant davantage à son club”


Sur son compte Twitter, le consultant a indiqué : “On ne sait jamais tout des coulisses, mais Juninho est l’un des rares dirigeants dans le foot pensant davantage à son club qu’à sa gueule Pas de plan dans le dos pour écarter X ou Y, valorisation (dans tous les sens du terme) des petits employés, installation d’une méritocratie. Mais le problème, c’est que certains ne veulent pas de ces changements à Lyon, et qu’il n’y a pas un organigramme très clair. L’autre souci, c’est qu’au moment où le club aura des résultats moins bons ou autre, les planqués vont le montrer du doigt. Ils le font déjà d’ailleurs”. Le futur nous dira si Romain Molina était dans le vrai ou non à ce sujet.

 


 

La bombe Memphis Depay désamorcée à Lyon

Foot01.com

Assez décevant face à Reims dimanche après-midi (3-0), Memphis Depay a posté un drôle de message à l’issue de la victoire lyonnaise sur Twitter.

« Vous m'apprécierez quand je serai parti. Profitez de ce dimanche » a posté l’attaquant de l’OL, titulaire à la pointe de l’attaque lyonnaise et capitaine face au Stade de Reims. De prime abord, supporters et observateurs ont évidemment pensé qu’il s’agissait d’un message lié au mercato, Memphis Depay ayant été tout proche de rejoindre Barcelone au mois de septembre, alors qu’il sera libre de tout contrat en juin prochain. Mais à en croire plusieurs internautes sur Twitter, le message posté par Memphis Depay pourrait finalement n’avoir aucun lien avec l’Olympique Lyonnais et le football en règle générale.

En réalité, le message posté par Memphis Depay pourrait davantage être destiné au monde musical, l’attaquant néerlandais de l’OL ayant sorti son premier album intitulé « Heavy Stepper » le vendredi 27 novembre. Reste maintenant à connaître la signification de ce message, qui fait peut-être référence à quelques vives critiques reçues par Memphis Depay à l’écoute de son album par certains puristes de RAP. En attendant, si cette théorie venait à se confirmer, il s’agirait d’un réel soulagement pour les dirigeants de l’Olympique Lyonnais, qui savent qu’un grand Memphis Depay peut largement contribuer à une belle saison des Gones, dont l’unique ambition est de terminer sur le podium afin de retrouver la Ligue des Champions la saison prochaine. Pour l’heure, l’OL est dans les clous avec une troisième place qui reste cependant virtuelle, Marseille ayant deux matchs en retard. En cas de succès dans l’un de ses deux matchs en retard (contre Nice et Lens), la formation d’André Villas-Boas repassera deuxième et doublera ainsi la meute formée par Monaco, Montpellier, Lyon et Lille.

 


 

Concurrence entre l'OL et Rennes pour la pépite suédoise Aimar Sher

90min.com

Suivi par de nombreux clubs en Europe, le jeune milieu de terrain suédois, Aimar Sher semble être la nouvelle révélation des prochaines années. Selon le média Fotboll direkt, le montant du transfert s'élèverait à 3 millions d'euros.

Le jeune milieu d'Hammarby, 7e du championnat suédois, Aimar Sher, à bientôt 18 ans, est suivi par de nombreux clubs depuis son arrivée au niveau professionnel. Parmi les clubs potentiellement sur le dossier, Rennes et Lyon semblent être dans la course. Même si certains médias parlent aussi d'un grand intérêt de l'AZ Alkmaar , mais également de Brighton , Borussia M'Gladbach et Wolfsburg .


Un transfert à 3 millions d'euros


Peu de personne connaissent encore ce jeune talent suédois sorti de nul part. Il y a quelques mois, personne n'avait encore entendu parler de lui. Puis, il a réussi à très vite se faire une place dans son équipe Hammarby IF.

Progressivement, le joueur a évolué et a commencé à impressionner cette saison par sa maturité, sa vision de jeu et une excellente qualité de passe. Avec 18 apparitions au compteur cette saison, le petit prodige peut devenir une future graine de champion.

Par ailleurs, les clubs veulent s'aligner rapidement dessus. Selon les informations rapportées par le FD, certains clubs comme Lyon ou Wolfsburg pourraient envisager de le recruter dès le prochain mercato.

 


 

Anthony Lopes, un clean sheet pour sa 350ème

OL.fr

Le gardien formé à l’OL, Anthony Lopes, a fêté ce dimanche après-midi face à Reims sa 350ème apparition sous les couleurs lyonnaises.

La stat

350. Anthony Lopes continue de marquer l’histoire de l’OL. Face à Reims ce dimanche, le gardien natif de Givors a disputé son 350ème match avec le maillot de son club formateur sur les épaules avec un bilan de 255 rencontres en Ligue 1, 66 en Coupe d’Europe et 29 dans les Coupes nationales. Après avoir dépassé Juninho et ses 344 matches il y a quelques semaines, il franchit une barre symbolique avant très probablement de grapiller quelques places dans le classement des joueurs les plus capés.

La réaction

"Cela fait plaisir. Je n’ai pas pour projet de m’arrêter là. Loin de là. Je viens de dépasser Juninho, c’est une légende du club. J’aurais aimé fêter mon 350ème match avec les supporters et un stade plein. Certains essaient de salir tout ce que j’ai fait mais cela fait partie du métier. J’ai vécu une semaine compliquée. Il a fallu rester concentré, travailler, il n’y a que ça de vrai. J’ai fait abstraction des personnes qui me pointent du doigt de manière abusive. Je m’adapte, j’ai l’habitude. Je continue d’avancer."
 
La perf’

Moins sollicité mais toujours vigilant. Anthony Lopes a certes vécu une journée plus tranquille que ces derniers temps mais la très belle intervention devant le deuxième meilleur buteur du championnat, Boulaye Dia, à quelques secondes de la pause est ultra-décisive dans le scénario de la rencontre. Le portier de 30 ans permet à ce moment-là à son équipe de rentrer au vestiaire avec le but d’avance et le plein de confiance. C’est son quatrième clean sheet de la saison, le deuxième de rang après celui d’Angers.
 
L’hommage de Juninho

C’est un gamin de la maison. On sait les difficultés qu’il a connues au début. Beaucoup pensaient qu’il ne pourrait pas aller loin. Aujourd’hui, il fait partie des meilleurs gardiens d’Europe. Je suis très content pour lui. C’est un exemple pour les autres. Il y a des choses qui ne s’achètent pas dans la vie. Jouer 350 matches avec l’OL à seulement 30 ans est un privilège, il voit aussi les choses comme cela.

 


 

Toko-Ekambi est indispensable à Lyon, l'ébouriffant constat

Foot01.com

De retour de suspension, Karl Toko-Ekambi a réalisé un match plein face au Stade de Reims (3-0) avec un but et une passe décisive.

De nouveau associé à Memphis Depay et à Tino Kadewere en attaque, le Camerounais a ouvert le score avant d’offrir à Moussa Dembélé son premier but de la saison en Ligue 1. Malgré les critiques subies lors du Final 8 de la Ligue des Champions, le Camerounais s’impose plus que jamais comme un titulaire indiscutable de la formation de Rudi Garcia. Cette performance aboutie contre Reims ne fait que le confirmer. Excellent, l’ancien attaquant d’Angers et de Villarreal a obtenu la brillante note de 8/10 dans les colonnes de L’Equipe.

« L'homme du match. On aurait pu encore le renommer Poteau Ekambi quand sa frappe s'est écrasée sur le poteau (8e) mais il a remis tout à l'endroit avec un but sur une reprise (22e). Et il a offert deux passes décisives en prime. Sa vitesse et ses inspirations ont frigorifié les Rémois » a écrit Hervé Penot au sujet de l’attaquant de l’Olympique Lyonnais. Le journaliste a également salué la belle prestation livrée par Bruno Guimaraes, auteur de son premier but en Ligue 1 et qui a hérité d’un 7/10. « Pour son retour comme titulaire, le Brésilien a marqué le premier but de sa carrière lyonnaise sur une frappe détournée (49e). On peut lui reprocher quelques erreurs de transmissions mais ses passes masquées vers Dubois ont été des régals et son impact au milieu très très intéressant ». Des individualités qui brillent et qui permettent à l’OL d’engranger les points. La semaine prochaine, les Gones seront sur la pelouse de Metz avant un déplacement périlleux au Parc des Princes afin d’y affronter le PSG.

 


 

Arsenal ne lâche pas du tout un crack lyonnais

Foot-sur7.fr

Disposant d’un bon de sortie de l'OL, Houssem Aouar reste très convoité depuis l’été dernier. Outre la Juventus, Arsenal est toujours sur les rangs pour le meneur de jeu de l’Olympique Lyonnais.

L'OL n’a pas voulu laisser filer Houssem Aouar l’été dernier, alors que plusieurs clubs notamment la Juventus, le Real Madrid ou encore Arsenal sont intéressés par son profil. Jean-Michel Aulas avait jugé les propositions des prétendants insuffisantes. Vu la crise de la pandémie de coronavirus, la Direction du club rhodanien a décidé de garder le joueur formé à l’Olympique Lyonnais à la maison, en attendant le mercato d’été 2021. Malgré cette décision sur le néo-Tricolore, Arsenal ne démord pas. Et les dernières informations de Goal UK confirment l’intérêt toujours d’actualité des Gunners pour Houssem Aouar. La source précise par ailleurs que le président de l'OL ne souhaite pas du tout transférer ce dernier lors du mercato hivernal qui ouvre officiellement le 2 janvier 2021.


Houssem Aouar vendu à plus de 50 M€ à l'été ?


La valeur du joueur de 22 ans est estimée à 50 millions d'euros, mais depuis qu’il a été sélectionné en Équipe de France A, Jean-Michel Aulas se frotte les mains, à l’idée de le vendre à plus que ce montant. Houssem Aouar est lié aux Gones jusqu’au 30 juin 2023. Cette saison, il a joué huit matchs en Ligue 1 et a été titulaire sept fois. Il a marqué deux buts et a offert une passe décisive. Sanctionné pour indiscipline, le natif de l'OL n’a pas pris part au match remporté contre le Stade de Reims (3-0), dimanche.

 


 

Barcelone : La piste Memphis Depay est validée par une légende !

Le10sport.com

Memphis Depay, numéro 10 et capitaine de l'OL, serait l'une des priorités du FC Barcelone depuis cet été. Selon Clarence Seedorf, ancienne gloire du Real Madrid, le Barça ferait une très bonne pioche en misant sur son compatriote néerlandais.

Lors du dernier mercato estival, le Barça serait passé tout près d'arracher Memphis Depay à l'OL. Toutefois, le club emmené par Ronald Koeman n'aurait pas eu les moyens de répondre aux attentes de Jean-Michel Aulas, le président des Gones. Malgré tout, le FC Barcelone n'aurait pas renoncé à Memphis Depay et serait bien décidé à le recruter en 2021, que ce soit en transfert à moindre cout en janvier ou gratuitement lorsque le joueur sera libre de tout contrat le 1er juillet. Interrogé par Stats Perform News, Clarence Seedorf a encouragé fortement le Barça à se jeter sur Memphis Depay, son compatriote néerlandais.


Clarence Seedorf veut voir Memphis Depay au Barça


« Je pense que Memphis Depay est l'un des talents majeurs en Europe en ce moment. Il a eu une grave blessure, mais c'est un joueur qui doit être dans un grand club tôt ou tard. Si c'est à Barcelone, ce sera mieux pour eux. (Ronald) Koeman et lui ont très bien travaillé ensemble [par le passé]. Sincèrement, Koeman a fait un excellent travail avec l'équipe nationale, et en particulier avec des joueurs comme Memphis Depay, leur donnant la confiance nécessaire pour sortir et montrer leur talent. Je suis convaincu que tout grand club qui le signe sera ravi de son talent. Barcelone est dans un moment de transition, et chaque fois qu'ils pourront faire venir des joueurs comme Memphis, ils se prépareront pour l'avenir », a estimé celui qui a remporté la Ligue des Champions avec trois clubs différents (Ajax, Real Madrid et Milan AC).

 


 

Ménès utilise Lyon pour taper sur Mediapro

Footradio.com

Grâce à sa très belle victoire contre le Stade de Reims au Groupama Stadium dimanche (3-0), l’Olympique Lyonnais s’est installé sur le podium de la Ligue 1.

L’OL, c’est l’équipe du moment dans le championnat de France. Inarrêtable depuis la mi-octobre et la fin du mercato estival, l’OL vient d’enchaîner trois succès de suite. Une belle série qui place Lyon à la troisième place de la L1, à deux unités du PSG. De quoi voir l’avenir avec un certain optimisme, puisque l’équipe de Rudi Garcia a affiché un joli visage face à Reims. Si ce match a globalement plu à Pierre Ménès, le journaliste de Canal+ n’a par contre pas hésité à critiquer le fameux match du dimanche 13 heures. Depuis l’arrivée de Mediapro et à la demande de la LFP, qui voulait placer une case « à l’heure chinoise » dans sa nouvelle programmation, un match se joue le dimanche midi. Ce qui ne plaît pas à Ménès…


« Le match de 13 heures, qui soit dit en passant emmerde tout le monde »


« La suite de cette 12e journée a commencé avec le match de 13 heures, qui soit dit en passant emmerde tout le monde. Les gens à table, les spectateurs quand il y en a et les joueurs. Mais bon, pour l’instant il faut respecter la programmation… Cela n’a pas empêché Lyon d’exploser une équipe de Reims d’un niveau extraordinairement inquiétant et qui n’a quasiment pas existé. L’OL a inscrit trois buts, une volée de Toko-Ekambi bien servi par Depay, une frappe contrée de Guimaraes et un piqué de Dembélé qui permet à l’attaquant lyonnais de retrouver enfin le chemin des filets et lancera peut-être une série. Evidemment, la tâche des lyonnais a été facilitée par l’expulsion de Cassama. Je ne comprends pas ceux qui disent qu’il n’est pas en position de dernier défenseur. Peu importe, son tacle est dangereux, effectué par derrière et aurait pu blesser Depay. Pour moi, le geste en soi mérite rouge », a lancé le chroniqueur de C+, qui espère que la chaîne cryptée récupérera les droits TV de la L1 pour faire sauter ce match du dimanche midi. Pas sûr que l’OL soit d’accord, vu que la formation de Garcia a gagné deux fois en deux matchs sur cet horaire-là…

 


 

Aouar explique sa sanction face à Reims

RMC.fr

Invité de Top of the Foot, ce lundi sur RMC, le milieu offensif de l'OL Houssem Aouar est revenu sur son absence contre Reims la veille, une sanction décidée par son directeur sportif Juninho. Le joueur assure que l'affaire n'est pas sérieuse et qu'il entretient une très bonne relation avec le dirigeant.

Non seulement Houssem Aouar veut enterrer la hache de guerre, mais il assure même ne jamais l'avoir sortie. Privé de match contre Reims ce week-end (3-0), pour avoir refusé de s'entraîner après la rencontre à Angers le dimanche précédent (1-0), le milieu offensif de l'OL est revenu ce lundi soir sur cette sanction, dans Top of the Foot sur RMC. En calmant le jeu.


"C’est parti d’un quiproquo"


"Je ne suis pas du genre à parler de ce genre de situations, assure Houssem Aouar. J’ai préféré ne pas réagir avant le match, parce que c’était un match très important dans la course au podium, et on l’a gagné, c’est bien. Honnêtement, il n’y a rien de grave, on en a un peu trop fait. C’est parti d’un quiproquo."

Et Aouar de détailler l'histoire: "Ce qu’il faut savoir, c’est que contre Angers, je ne suis pas rentré à cause de la qualité du terrain (il revient d'une blessure à un adducteur, ndlr), c’est ce que le coach m’a dit. Après le match, il y a eu un entraînement sur ce même terrain (pour les joueurs non utilisés), et j’ai refusé d’y participer pour la même raison: à cause de la qualité de la pelouse. Le lendemain, alors qu'il y avait un jour de repos pour l'équipe, je suis revenu au club pour faire une séance avec le coach et le préparateur, sur un terrain plus approprié pour mes adducteurs, parce que c’est une blessure que je traîne depuis un mois et demi."


Juninho? "J’aimerais apprendre encore plus de lui, qu’il vienne me donner des conseils pour l’avenir"


Ce qui n'a pas empêché Juninho de le recadrer. "Mais il n’y a rien du tout, répète l'international français. Je respecte la décision de mon directeur sportif, ça a été un très grand joueur, il sait ce qu’il fait. Il n’y a pas autant d’histoires à faire. (...) Franchement, j’ai bien vécu cette affaire parce qu’il n’y a rien. Il faut passer à autre chose, on tourne bien en ce moment, donc il faut regarder de l’avant et arrêter de parler de ça. Moi, je ne suis rien à côté du groupe."

Houssem Aouar explique par ailleurs ne pas entretenir de mauvaise relation avec le dirigeant brésilien. Au contraire. "Elle est très bonne, dit-il. C’est une légende du club, il y a toujours à apprendre de ce genre de personnes. Il connaît la maison par cœur, il sait ce qu’il faut faire. J’aimerais apprendre encore plus de lui, qu’il vienne me donner des conseils pour l’avenir. Après, il a beaucoup de travail, il n’avait pas forcément le temps avec le mercato, mais je suis très content de travailler avec lui."

 

 

 


Voir aussi... OL 3-0 Reims : L'After // L'actu du Dimanche 29 Novembre

 

Last modified on lundi, 30 novembre 2020 22:03