L'actu du Samedi 28 Novembre

L'actu du Samedi 28 Novembre

Voir aussi... OL - Reims : L'Avant Match // L'actu du Vendredi 27 Novembre

Kadewere : « Je suis arrivé dans une famille »

OL.fr

Très en forme depuis le début de saison, Tino Kadewere a accordé un long entretien aux médias de l’OL pour retracer sa carrière du Zimbabwe à l’OL, en passant par la Suède et le Havre, où il a côtoyé Kim Kallstrom et Paul Le Guen qui n’ont pas manqué de lui adresser un message. L’interview complète est à retrouver sur OLPlay.

Ton aventure en Suède

« Depuis tout petit, j’avais envie de jouer en Europe. Ce n’était pas facile. Après une semaine à Sochaux, je me retrouve en Suède. Il faisait très froid. J’ai préféré Djurgårdens à Sochaux car tout le monde parlait anglais. J’ai fait quatre ans là-bas. J’ai bien travaillé. J’avais besoin de progresser en Europe après mon départ de Zimbabwe. Le niveau était vraiment différent. »
 
Une saison aux côtés de Kim Kallstrom

« C’était une très belle saison. C’est un bon mec. C’était le capitaine. Il terminait sa carrière. C’était magnifique de jouer avec lui. Il poussait tout le monde à travailler. C’était un rêve de jouer avec une légende de Suède. J’ai parlé avec lui avant de signer à l’OL. Il m’a donné ses conseils. J’ai beaucoup de respect pour lui. »
 
Le passage au Havre avec Paul Le Guen

« Avec Paul, c’était bien. On avait une très bonne relation tous les deux. Quand je suis revenu de vacances au début de la saison dernière, il m’a dit : « Tino, si tu m’écoutes, tu finiras meilleur buteur de Ligue 2. » Je lui ai dit qu’on allait travailler ensemble. Il me parlait tout le temps, avant et après le match. Il m’a aidé. Mais pas seulement lui. Il y avait aussi le président avec qui on avait beaucoup de relations. C’était très bien. J’étais content de travailler avec lui. »

Tes ambitions

« L’objectif est de jouer la Champions League. J’ai déjà franchi un cap avec l’OL. C’est un très grand club. Je suis très content d’être ici. Je joue avec de très bons joueurs. On a une bonne relation, on est comme une famille. Il faut que je reste concentré. »
 
Le choix de l’OL

« J’ai vu jouer Karim Benzema ici. Selon moi, il est le meilleur attaquant du monde. Il sait tout faire sur un terrain. Il marque, il fait des passes, il travaille pour l’équipe. Il est complet. Cela m’a donné envie de venir. Ce n’était pas facile au début car j’arrivais du Havre. Tout était plus grand. J’étais content car tout le monde m’a aidé pour m’intégrer. Personne ne m’a mis de côté. Je suis arrivé dans une famille. Memphis est à côté de moi dans le vestiaire. On parle tout le temps ensemble. C’est un bon mec. Il est capitaine. Il est gentil avec tout le monde. Quand j’ai perdu mon frère, il a été tout le temps avec moi au téléphone. Il demande des nouvelles de mes proches. On est comme une famille dans cette équipe. »

 


 

OL - Reims : le groupe convoqué

OL.fr

Le groupe de joueurs concernés par la réception de Reims à l'occasion de la 12ème journée de Ligue 1 Uber Eats vient d'être dévoilé.

Le groupe de 20 joueurs

Gardiens : Lopes, Pollersbeck.
Défenseurs : Dubois, Marcelo, Denayer, Diomande, Bard, Benlamri, De Sciglio.
Milieux : Thiago Mendes, Caqueret, Jean Lucas, Paquetá, B. Guimaraes.
Attaquants : Dembélé, Memphis, Cherki, Cornet, Toko-Ekambi, Kadewere.

 


 

Memphis Depay sort un album de rap et fait le buzz sur Twitter

90min.com

Memphis Depay n'est pas seulement un excellent joueur de football. L'attaquant de l'OL excelle également dans le domaine du rap. La star néerlandaise vient d'ailleurs de sortir un nouvel album. Et celui-ci n'a pas attendu longtemps pour recevoir de nombreuses louanges sur les réseaux sociaux.

Il y a ceux qui rêvent d'être footballeur. Il y a ceux qui rêvent d'être rappeur. Puis, il y a Memphis Depay ! L'actuel capitaine de l'Olympique Lyonnais excelle dans les deux domaines. Très performant au sein de l'attaque du club rhodanien, il se montre également excellent dans le domaine du rap.

Bien que la saison soit très chargée, le joueur de 26 ans a tout de même trouvé un peu de temps, pour sortir son album de rap. Et on peut clairement dire que c'est une franche réussite ! Memphis Depay a reçu de nombreuses louanges sur Twitter notamment.

 


 

L'annonce très claire de Galtier sur son avenir !

Le10sport.com

Interrogé sur son avenir, Christophe Galtier a catégoriquement exclu l'idée d'un départ du LOSC à court terme, que ce soit cet hiver et à la fin de la saison.

L'avenir de Christophe Galtier va rapidement être au cœur de nombreuses interrogations. Et pour cause, la situation au LOSC est compliquée en interne comme en témoigne la démission de Marc Ingla, directeur général du club, et l'absence de Luis Campos au quotidien depuis le mois d'août. Le projet de Gérard Lopez se retrouve donc en danger à moyen terme bien que d'un point de vue sportif, les résultats continuent à suivre. Par conséquent, l'avenir de Christophe Galtier, dont le contrat prend fin en juin 2022, est régulièrement remis en question.


Galtier n'envisage pas de quitter le LOSC


Et le natif de Marseille n'aurait aucun mal à rebondir puisque sa cote est au plus haut suite à ses résultats à l'ASSE et au LOSC. L'OM et l'OL seraient notamment à l'affût puisqu'André Villas-Boas et Rudi Garcia sont régulièrement annoncé sur le départ. Interrogé sur son avenir au micro de RMC Sport, Christophe Galtier refroidit toutefois clairement ses prétendants : « Non, je n'ai pas l'envie de voir ailleurs ». Difficile d'être plus clair...

 


 

Di Meco soutient Houssem Aouar

Footmercato.net

Les temps sont durs pour Houssem Aouar. Resté sur le banc contre Angers lors du dernier match de l'OL, le jeune milieu de terrain a été écarté par son entraîneur pour la rencontre contre Reims. La cause : il n'aurait pas voulu s'entraîner au lendemain du match à Angers. Une sanction disciplinaire un peu disproportionnée selon Eric Di Meco.

Le consultant de RMC a ainsi donné son sentiment sur la situation : « il a dû dire au coach qu’il ne le sentait pas sur ce terrain et qu’il préférait venir le lendemain. Il s’est entraîné sur un jour de repos. Le mec vient le lendemain donc c’est d’un commun accord, obligatoirement. Pour moi, c’est une crise d’autorité mal placée ».

 


 

Le vibrant hommage de Juninho à Maradona

Le10sport.com

Décédé ce jeudi à l'âge de 60 ans, Diego Maradona restera à jamais comme l'une des plus grandes légendes de l'histoire du football. Directeur sportif de l'OL, Juninho a tenu à rendre un vibrant hommage à l'Argentin.

Depuis jeudi, les hommages se multiplient suite au décès de Diego Maradona. De nombreux clubs, joueurs et autres personnalités ont tenu à adresser un dernier message à la légende argentine. Alors que le PSG a prévu un bel hommage pour l'ancien napolitain, Juninho a rendu un magnifique hommage, évoquant notamment la rivalité qui régnait autrefois entre les argentins partisans de Maradona, et les brésilien partisans de Pelé : « C'est un joueur unique. Il a beaucoup marqué mon enfance et mon adolescence. Tout ce qu'il a fait pour Naples. J'ai aussi en tête la Coupe du monde 86. Il avait été magnifique lors de cette compétition. Avec lui, c'était la passion. Personne n'aimait le football plus que lui. Je pense qu'on ne doit pas comparer les joueurs comme ça car ils ont atteint un tel niveau. J'étais vraiment triste. Je regardais l'entraînement et ma femme m'a appelé pour me l'annoncer. J'ai suivi toute sa vie, son parcours. Je sais qu'il y avait de la rivalité. A mon époque, on n'a jamais montré l'admiration que l'on avait pour lui. Nous nous sentions un peu obligés de défendre Pelé. J'ai beaucoup d'admiration pour Maradona, pour le joueur mais aussi pour l'homme qu'il était, il avait un grand cœur. S'il a fait mal à quelqu'un, c'est peut-être à lui-même mais c'est sa vie même si certains de ses choix ne sont pas biens. Je l'ai croisé une seule fois, c'était à Buenos Aires avec le Brésil. On était dans un hôtel avec un étage réservé pour nous, se souvient-il. Il était venu saluer Ronaldinho. Je suis allé le saluer timidement. J'ai pu parler une ou deux minutes avec lui » a ainsi déclaré le directeur sportif de l'OL.

 


 

Dembélé, une maladresse inquiétante

Maxifoot.fr

Pourtant si prolifique depuis son arrivée, à l'été 2018, Moussa Dembélé (24 ans, 11 apparitions en L1 cette saison) traverse une période creuse inquiétante. En effet, l'attaquant de l'Olympique Lyonnais n'a toujours trouvé le chemin des filets depuis le début de la saison. Ce sont pas les occasions qui ont manqué puisque l'ancien joueur du Celtic a déjà tiré 23 fois au but en Ligue 1, en vain. Une inefficacité à laquelle il va devoir mettre fin contre Reims, ce dimanche (13h).

 


 

Juninho vs Aouar, il s’en prend à… Memphis Depay

Footradio.com

Pour affronter le Stade de Reims dimanche, l’Olympique Lyonnais devra faire sans Houssem Aouar, victime d’une sanction de Juninho.

Touché aux adducteurs depuis le derby contre l’ASSE début novembre, le milieu offensif devait faire son retour face à Angers dimanche dernier (1-0). Mais alors que son entrée en jeu était programmée, Tino Kadewere a fini par marquer le but de la victoire. Avec le score assuré, Rudi Garcia a alors préféré ménager son international français du côté du SCO. Mais après le match, et sachant que son entraîneur avait annulé son retour sur la mauvaise pelouse du Stade Raymond Kopa, Aouar a refusé de participer au décrassage organisé par le préparateur physique Paolo Rongoni, en utilisant ses adducteurs fragiles comme prétexte. Et c’est pour cette raison là que Juninho a décidé d’infliger un match de suspension à son numéro 8. Ces dernières heures, certains suiveurs de l’OL n’ont pas hésité à rejeter la faute sur le directeur sportif brésilien, qui aurait pris sa décision sans l’accord de Garcia dans un malentendu total. Mais selon Antoine Wargnier, Juni a juste voulu bien faire.


Juninho « essaye d’appliquer ce qui se fait dans les grands clubs »


« La vérité est qu’Aouar a refusé de s’entraîner. Point. S’en prendre à Juninho est encore une manœuvre de certains, car il est honnête et ne cherche pas à manipuler. Juninho veut mettre plus de rigueur, c’est tout. Juninho apprécie Aouar. Il essaye d’appliquer ce qui se fait dans les grands clubs. Il a parlé durement avec Jean Lucas aussi. Bizarre que ça fasse toute une affaire. Après Depay, c’est marrant de demander pas de sanction. Depay qui veut tout faire pour partir… », a lancé, sur Twitter, le producteur de RMC, qui n’a donc pas apprécié que le capitaine néerlandais réclame une annulation de la sanction pour Aouar…

 


 

L'entraineur du Hertha déplore l'intégration difficile de Tousart

90min.com

Lucas Tousart aurait un réel "manque de confiance en lui", selon les propos de son coach ce vendredi.

L'ancien milieu défensif de l'Olympique Lyonnais, recruté pour 25 millions d'euros, peine à s'imposer, humainement parlant, dans le groupe berlinois.

Nombreux sont les Français ayant réussi outre-Rhin. Les illustres Franck Ribéry, Johan Micoud ou encore Bixente Lizarazu le confirme, bien sûr, mais aussi les Jonathan Schmidt, Alassane Pléa ou encore Marcus Thuram, pour être plus récent.

Pourtant, il est impossible de généraliser cela à une nation entière, chaque joueur présentant un profil et un caractère bien à lui. Par exemple, Lucas Tousart peine à se sentir à l'aise au Hertha Berlin, comme l'a confessé son coach Bruno Labaddia dans un podcast pour Bild ce vendredi.

"Il est réservé, a souvent du mal à s’impliquer car il ne connaît pas la langue. Lucas ne déborde pas de confiance en lui." - Bruno Labbadia


Des défaites, des défaites, encore des défaites...


Recruté en janvier contre 25 millions d'euros, puis prêté dans la foulée à l'OL pour qu'il y finisse la saison, le milieu défensif a finalement posé ses valises en Allemagne cet été.

Il a de suite été titularisé par son coach, disputant la totalité des ses cinq premières journées de Bundesliga, plus le premier match de Coupe d'Allemagne de son club.

Pour autant, le bien-être du joueur ne semble pas avoir fait clic pour le moment, selon les propos de son entraîneur donc.

Il faut dire aussi que, sur ces six premiers matchs, cinq ont été perdus par le Hertha. En Bundesliga, le club de la capitale ne pointe qu'à la 13e place du classement, et il est d'ores et déjà éliminé en Coupe.

Des résultats loin, très loin de la haute ambition affichée cet été. L'environnement est ainsi moyennement sain, pas de quoi mettre Tousart dans les meilleures dispositions en tout cas...

 

 

Voir aussi... OL - Reims : L'Avant Match // L'actu du Vendredi 27 Novembre


Last modified on samedi, 28 novembre 2020 19:51