L'actu du Vendredi 27 Novembre

L'actu du Vendredi 27 Novembre

Voir aussi... Les notes des joueurs // L'actu du Jeudi 26 Novembre

Toko Ekambi : « On essaie d'être les meilleurs possibles »

OL.fr

Karl Toko Ekambi a répondu aux questions des journalistes avant la réception de Reims par l'OL. L'intégralité de la conférence de presse est à retrouver sur OLTV et OLPlay.

Le classement

« On sait que le classement change toutes le journées notre objectif c’est d’être dans les 3 premiers, on est sur une bonne dynamique qu’on espère conserver dès dimanche. On travaille beaucoup, on a fait une très bonne Ligue des Champions, on a eu le contrecoup en début de championnat mais maintenant ça va mieux.
 
La concurrence

On a de la qualité, quand la concurrence est au service eu collectif c’est bien pour tout le monde, celui qui joue va aider celui qui va rentrer et celui qui rentre va pousser le titulaire à être meilleur également.

Ses objectifs

Mon objectif est de contribuer à la réussite collective du groupe, le remettre où il était avant que j’arrive, c’est à dire en Ligue des Champions.
 
Le style de jeu de l'équipe

La possession au début de saison on l’avait mais on ne gagnait pas et maintenant que l’on gagne on nous reproche de ne plus avoir le ballon. Quand on gagne les matches c’est qu’on a bien fait notre boulot, donc on va continuer à le faire si ça nous permet de prendre des points. On essaie de donner le meilleur de nous-même, il y en a qui préfèrent le jeu direct, d’autres le jeu de possession, on essaie simplement d’être les meilleurs possibles. »

 


 

Garcia : « On ne peut pas mal jouer et prendre 13 points sur 15 »

OL.fr

Le coach lyonnais s'est présenté face aux journalistes avant la rencontre contre Reims en Ligue 1. L'intégralité de la conférence est à retrouver sur OLTV et OLPlay.

Point santé

« On a les retours des suspendus, Karl Toko Ekambi et Maxwel Cornet. Memphis a pris un coup mais ça devrait aller pour dimanche. Et Houssem Aouar ne sera pas disponible pour ce match. »
 
La sanction d’Houssem Aouar

« Je ne vais vous répondre qu’une seule fois. Il était logique de prendre des sanctions. J’en ai proposées. L’institution a décidé de l’enlever du groupe. Je respecte la décision de l’institution. Ce genre de cas doit se régler en interne. On a déjà été bizarrement dans l’œil des polémiques avec Lopes, Cherki et Bard avec des fakes news. Il y a peut-être autre chose à dire quand on prend 13 points sur 15. Il faut être juste. Je n’ai rien vu non plus sur la semelle sur Rayan Cherki à Angers qui valait penalty et carton rouge. »
 
Lopes dans le radar de l’arbitrage ?

« C’est le problème de la polémique. Les gardiens apprennent à sortir avec un genou plié. Ils sont exposés en l’air, il peut leur arriver quelque chose de grave. J’ai revu les images. L’autre joueur ne saute pas. Il n’y a pas de débat. On ne va pas faire la conférence sur le match d’Angers. On l’a gagné donc c’est bien. La seule chose qui nous anime c’est le match de Reims. »

La préparation de Reims

« On doit être capable d’avoir moins de déchet technique. On aura un très bon terrain dimanche. Il faudra manœuvrer Reims qui est difficile à prendre à revers. Si on a des situations d’attaque rapide, il faudra être capable de frapper aussi de cette manière. Reims a fait des performances avec des matches spectaculaires. On sait très bien que tous les matches sont compliqués. On va donner le meilleur de nous-mêmes. J’ai apprécié l’implication du groupe. »

L’horaire inhabituel

« Il faut faire attention aux 48 heures avant car il n’y aura pas de repos avant le match. Cela a plus des allures de match amical mais on a aucune excuse à trouver. Il faut se mettre en mode compétiteur dès 13h. »

La concurrence

« Elle est saine. Elle fait avancer le groupe. Il nous reste six matches, il y en aura quatre d’affilée. On aura besoin de tout le monde. Le groupe a prouvé que le salut pouvait aussi venir du banc. On a plus de chances de gagner des matches dans ces conditions. Je suis toujours derrière mes joueurs. On peut perdre des joueurs à tout moment. Donc il faut être derrière tout le monde. C’est important de compter sur tous les joueurs. Tout se passe bien à l’entraînement, dans le travail. »
 
Le podium

« On a envie de rester sur le podium. On veut continuer à gagner. A force de prendre des points, certains vont en lâcher un petit peu. Il y a des équipes qui peuvent virtuellement être sur le podium. On doit s’occuper de nous pour ne pas être à la merci d’une contre-performance d’une autre équipe. »

Les critiques sur la qualité de jeu

« L’essentiel est que l’équipe est capable d’avoir deux visages, avec ou sans la possession. Le souci est qu’on n’était pas efficace car on avait les situations devant le but. On a battu certains adversaires en étant plus efficace sur des actions rapides. On gagne plus facilement sur la durée en jouant bien, c’est ma philosophie. On ne peut pas mal jouer et prendre 13 points sur 15. »
 
Moussa Dembélé

« Le but va venir tranquillement. Ne l’embêtez pas avec ça. Il est très bien rentré à Angers. Il doit continuer à travailler comme il le fait. La réussite va venir. Il a peut-être été mieux servi. Il a pesé sur la défense angevine. Je ne suis pas inquiet à son sujet. Il doit rester comme il est, déterminé. Cela arrive à tous les grands buteurs. Il ne faut pas avoir la mémoire courte. Il sait faire donc ça va revenir. »
 
Tino Kadewere

« Depuis qu’il est disponible avec nous, il nous apporte tout ce qu’on pensait qu’il pouvait nous apporter. Il a le sens du but, du liant avec le reste de l’équipe. Il offre de la profondeur. Il est complet dans sa panoplie. Il est capable de travaille, il récupère des ballons. »

 


 

Le clan Aouar conte-attaque après sa sanction

Foot01.com

A la demande de Juninho, Houssem Aouar ne sera pas dans le groupe de l'Olympique Lyonnais pour la réception de Reims dimanche au Groupama Stadium. L'international de l'OL se défend.

C’est un coup de tonnerre qui a résonné jeudi soir dans le ciel lyonnais lorsque l’on a appris que pour le match de championnat de Ligue 1, dimanche contre le Stade de Reims, Rudi Garcia ne pourrait pas compter sur Houssem Aouar. Non pas que ce dernier se ressente encore de ses récents problèmes aux adducteurs, mais tout simplement suite à une décision disciplinaire prise par Juninho, avec l’accord de Jean-Michel Aulas suite à l’attitude du joueur à Angers. Après la rencontre, Houssem Aouar, qui n’avait pas joué, n’a pas voulu participer à la légère séance de décrassage prévue sur le terrain angevin avant de repartir vers Lyon. Un choix qui a offusqué Juninho, informé par le staff, le directeur sportif brésilien exigeant un comportement professionnel des joueurs. Et c'est pour cela que Juni a sorti un carton jaune sous le nez d'Houssem Aouar.

Ce vendredi, dans les colonnes de L’Equipe, un proche d’Houssem Aouar remet les choses en perspective afin que ce dernier ne passe pas pour un vilain frondeur irrespectueux face à l’institution OL. « Houssem est allé s’échauffer pendant le match et quand Kadewere a marqué, Rudi est venu lui dire de stopper l’échauffement car il n’allait pas entrer sur un tel terrain en raison de ses adducteurs. Quand on est venus lui demander après le match, il a dit qu’il n’allait pas s’entraîner sur ce terrain en raison de l’état de la pelouse et sur un ton respectueux. Mais il n’était pas question de se soustraire à un entraînement. Et il est revenu le lendemain travailler seul avec le préparateur et le coach », confie cet ami d’Houssem Aouar, afin que l’on ne se méprenne pas sur le comportement de ce dernier avec l'Olympique Lyonnais.

 


 

Les dessous de la sanction infligée à Houssem Aouar

Footmercato.net

Houssem Aouar a été écarté du groupe lyonnais pour la réception de Reims dimanche, après avoir refusé un entraînement spécifique après le dernier match contre Angers. Mais l'histoire n'est en réalité pas si simple...

Dimanche à 13 heures, Houssem Aouar n'aura aucune chance d'être sur la pelouse du Groupama Stadium. Le milieu de terrain de 22 ans a été écarté du groupe pour la réception du Stade du Reims pour la 12e journée de Ligue 1. En effet, nous avons appris hier que le directeur sportif du club rhodanien, Juninho, avait décidé de sanctionner l'international français (1 sélection) en raison de son comportement après le match remporté 1-0 face à Angers, juste après la trêve internationale. Aouar aurait en effet refusé de participer à la séance physique mise en place après la rencontre pour les joueurs n'ayant pas pris part au match.

Lorsque l'adjoint de Rudi Garcia, Claude Fichaux, est venu chercher les joueurs restés sur le banc, dont Aouar, pour cette séance, le numéro 8 a décliné la proposition, poliment mais avec fermeté, en évoquant l'état de la pelouse. L'état de la pelouse, une raison d'ailleurs invoquée par Rudi Garcia en cours de match pour ne pas faire entrer son joueur. En effet, selon nos informations, le coach rhodanien avait prévu de faire entrer en jeu Aouar pour forcer la décision, lorsque le score était de 0-0. Le but de Kadewere inscrit à la 78e minute a changé ses plans et il n'a pas voulu prendre de risque en lançant Aouar sur une pelouse jugée très grasse. D'autant que le milieu de terrain revenait d'une blessure aux adducteurs.


Le vestiaire n'a pas compris


Revenu le lendemain au centre d'entraînement pour se préparer, Aouar ne pensait pas avoir mal agi. Sauf que l'histoire est remontée aux oreilles de Juninho, le directeur sportif, particulièrement sensible, comme il le dit souvent dans ses interventions médiatiques, à l'état d'esprit des joueurs. Agacé par le comportement d'Aouar, pourtant pas mal perçu par Rudi Garcia, et avec l'assentiment de Vincent Ponsot, directeur du football, puis de Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, Juninho a donc pris cette décision forte. Malgré l'incompréhension du vestiaire et de Rudi Garcia, selon nos informations.

Le quotidien L'Équipe ajoute que le défenseur brésilien Marcelo est même intervenu auprès de Juninho pour que ce dernier change d'avis, mais cela n'a pas été le cas. Désireux de faire respecter l'institution, le directeur sportif sait qu'il s'est peut-être emballé dans l'histoire mais il n'a pas voulu faire machine arrière. Reste à savoir quelles conséquences aura ce couac. D'abord sur le déroulement de la rencontre dimanche, puis sur la suite de la saison d'Aouar, qui doit composer avec une concurrence féroce cette saison.

 


 

Aouar et Lyon c’est le clash, Zidane sort le pop-corn

Foot01.com

A la surprise générale, Houssem Aouar ne figurera pas dans le groupe de l’OL pour la réception du Stade de Reims, dimanche après-midi.

Et pour cause, le meneur de jeu de l’Olympique Lyonnais est purement et simplement sanctionné par son directeur sportif, Juninho. En cause, un refus de la part d’Houssem Aouar d’effectuer un léger entraînement sur la pelouse du stade Raymond-Kopa d’Angers après la victoire de l’OL, un match auquel l’international français n’a pas participé en raison d’une légère douleur aux adducteurs. La décision a surpris Rudi Garcia, mais Juninho est inflexible et ne tolère pas ce genre de comportement. C’est donc sans Aouar que l’OL tentera de confirmer sa belle forme en championnat face à Reims, mais ce mini-clash ne passe pas inaperçu à travers l’Europe.

La preuve, Don Balon affirme ce vendredi que le Real Madrid n’a pas raté une miette de cette polémique. Il faut dire qu’un certain Zinedine Zidane apprécie tout particulièrement le profil du Lyonnais, qu’il a régulièrement considéré, en interne, comme un plan C derrière Paul Pogba et Eduardo Camavinga au milieu de terrain. Le média espagnol croit savoir que si la situation venait à s’enliser entre l’OL et l’international tricolore de 24 ans, alors le Real Madrid pourrait tenter de recruter Houssem Aouar dès le mercato hivernal du mois de janvier. Ce scénario paraît toutefois assez improbable pour l’heure, Jean-Michel Aulas réclamant toujours une somme avoisinant les 50 ME pour celui qu’il considère comme l’un de ses trois meilleurs joueurs. Un prix qui pourrait bien décourager le Real Madrid, dont la priorité absolue à court terme se nomme Kylian Mbappé. Mais dans la capitale espagnole, on a bien compris qu’il se passait quelque chose d’étrange à Lyon autour d’Houssem Aouar et en ce sens, l’évolution de la situation dans la capitale des Gaules sera scrutée attentivement…

 


 

Perraud ciblé par l'OM et Lyon ?

Maxifoot.fr

Auteur d'un excellent début de saison avec Brest, le latéral gauche Romain Perraud (23 ans, 10 matchs et 3 buts en L1 cette saison) aurait tapé dans l'oeil de Marseille et Lyon. C'est en révélant l'intérêt de la Sampdoria de Gênes pour le défenseur brestois que le journal italien Il Secolo évoque l'OM et l'OL. Alors que le premier pourrait perdre Jordan Amavi, en fin de contrat en juin, le second tâtonne à ce poste avec la reconversion de Maxwel Cornet et le jeune Melvin Bard.

Sous contrat jusqu'en 2023 en Bretagne, le natif de Toulouse est évalué aux alentours de 10 millions d'euros sur le marché des transferts.

 


 

Le t-shirt « green » de l'OL est disponible

Lequipe.fr

L'Olympique Lyonnais propose à la vente depuis cette semaine un t-shirt en matière 100 % recyclée, fabriqué localement.

Comme annoncé au mois de juin, un t-shirt training en matière 100 % recyclée, conçu à partir du recyclage de 12 bouteilles en plastique, est désormais disponible dans les boutiques de l'Olympique Lyonnais (49,90€).

Cette édition limitée est le fruit d'une collaboration entre l'OL, Veolia et Coureur du Dimanche, une jeune start-up lyonnaise spécialisée dans la confection de vêtements de sports éco-responsables. Il est fabriqué entièrement en Rhône-Alpes, en circuit court. L'OL a d'ailleurs publié une carte expliquant les différentes étapes du processus de fabrication :

Les bouteilles sont collectées, triées, lavées, broyées, fondues pour être réduites à l'état de fibres qui, nouées ensemble, donnent un nouveau fil recyclé. Ce procédé permet de réduire considérablement l'empreinte environnementale du produit : -94 % d'eau, -60 % d'énergie et -32 % de CO2 par rapport à un textile en polyester classique. Des vrais Verts ces Lyonnais...

 


 

Kadewere, c’est le futur Thomas Müller de Lyon

Foot01.com

En réussite ces dernières semaines, l’attaquant zimbabwéen Tino Kadewere s’installe progressivement dans le onze de l’Olympique Lyonnais. L’entraîneur Rudi Garcia apprécie visiblement son profil si particulier.

Compte tenu de la rude concurrence dans le secteur offensif de l’Olympique Lyonnais, notamment à cause du transfert avorté de Memphis Depay cet été, il est très difficile pour les attaquants de se faire une place dans le onze de l’entraîneur Rudi Garcia. Et ce n’est pas Moussa Dembélé qui dira le contraire. Meilleur buteur des Gones en Ligue 1 la saison dernière, l’avant-centre que l’on annonçait en équipe de France se voit reléguer sur le banc des remplaçants. En cause, l’éclosion du renfort Tino Kadewere qui vient d’inscrire les trois derniers buts de son équipe. On ne peut pourtant pas dire que l’ancien Havrais soit un tueur face au but adverse, ni un spécialiste de la percussion.

En réalité, l’attaquant polyvalent est difficile à décrire, d’où la flatteuse comparaison de son ancien coéquipier en sélection Matthew Rusike. « Il n’est pas le plus rapide, le plus spectaculaire ou le plus puissant des attaquants, a reconnu le jeune retraité interrogé par le site de 20 Minutes. Mais il est complet, et sa plus grande force est de toujours être bien placé, au bon endroit, au bon moment. C’est comme pour Thomas Müller en fait, personne ne sait vraiment quelle est sa grande force, mais qu’est-ce qu’il est fort. » Apparemment, le style indescriptible de Kadewere plaît à Garcia et gêne les défenseurs de Ligue 1 qui vont sûrement commencer à s’y intéresser de plus près.

 


Voir aussi... Les notes des joueurs // L'actu du Jeudi 26 Novembre

 

Last modified on vendredi, 27 novembre 2020 19:31