L'actu du Mercredi 25 Novembre

L'actu du Mercredi 25 Novembre

Voir aussi... Les notes des joueurs // L'actu du Mardi 24 Novembre

Juninho patron du mercato, Cheyrou rentre dans l'ombre

Foot01.com

Même s'il a pris la place de Florian Maurice à la tête de la cellule de recrutement de l'Olympique Lyonnais, Bruno Cheyrou n'est pas le décideur numéro 1 au mercato.

Pas vraiment prévu par Jean-Michel Aulas, le départ de Florian Maurice pour le Stade Rennais a rapidement été compensé par la signature de Bruno Cheyrou, ce dernier quittant son poste de directeur sportif de l’équipe féminine du PSG pour prendre les commandes de la cellule recrutement de l’Olympique Lyonnais. Seule différence entre Florian Maurice et Bruno Cheyrou, c’est que depuis un peu plus d’un an l’OL a vu Juninho revenir et que ce dernier est désormais le patron d’à peu près tout à Lyon. Tandis que Jean-Michel Aulas a pris un peu de recul, l’ancien joueur brésilien est devenu le boss opérationnel du club rhodanien. Et dans Le Progrès, Bruno Cheyrou ne veut pas faire croire que c’est lui qui décide de qui seront les renforts de l’Olympique Lyonnais, car le décideur c’est vraiment Juni, et lui seul.

Même s’il explique avoir beaucoup œuvré sur le récent marché estival des transferts, l’ancien joueur reste à sa place. « Comment nous avons travaillé durant le dernier mercato ? En bonne intelligence. Juni maîtrise le Brésil où il a un réseau beaucoup plus important. Quant à la décision finale sur un dossier, même s’il y a un échange, où je lui donne mon point de vue, c’est Juni qui décide », explique Bruno Cheyrou, qui précise suivre notamment des joueurs au profil « Ligue des champions », l’objectif de l’Olympique Lyonnais étant évidemment de vite retrouver l’épreuve reine en Europe. Pour l'instant, le dernier mercato semble avoir été réussi dans le sens des signatures, même si l'OL avait clairement l'intention de vendre un ou deux joueurs de plus.

 


 

Anthony Lopes et si c'était lui la vraie victime ?

Foot01.com

Depuis deux jours, Anthony Lopes est la cible de nombreuses critiques en raison de sa sortie dangereuse sur Romain Thomas à Angers.

Pour rappel, le Portugais a été contraint de gérer une intervention aérienne délicate dès la 2e minute de jeu à Angers, dimanche après-midi. Et la polémique s’est enflammée, dans la mesure où le Portugais est sorti le genou en avant et a violemment percuté Romain Thomas, lequel a gardé de sacrés stigmates de cette intervention. Au micro de RMC, les deux hommes ont eu l’occasion d’échanger et Anthony Lopes était clairement entendu comme le coupable dans cette histoire. Mais pour le champion du monde Lionel Charbonnier, il est trop facile de taper sur Anthony Lopes, lequel prend également des risques pour son intégrité physique et peut subir des fautes dans ce genre de situation selon lui.

« C'est un super gardien mais il gagnerait à canaliser son énergie. Quand on fait des sorties comme ça, on perd de l'influx. Si je devais être son coach, je lui demanderais de faire attention sur cet aspect. À force, il n'échappera pas au délit de sale gueule. L'arbitre a eu raison de ne pas siffler car c'est l'Angevin qui fait la faute en premier. Quand la balle est en l'air, il doit s'arrêter, or on le voit clairement regarder en direction de Lopes. En revanche, sur la fin de l'action, l'arbitre peut donner un jaune voire un rouge au gardien de Lyon pour jeu dangereux. Regardez l'action sur Mbappé, pour moi, c'est le Parisien qui est fautif, reprend Charbonnier. Il sait très bien qu'il n'aura pas le ballon mais il y va quand même. À cette vitesse-là, cela ne pardonne pas. Un jour, cela peut faire très mal. Cela fait partie du métier, rappelle l'intéressé. À l'époque, je ne m'étais pas plaint. Si aujourd'hui, un gardien ne peut plus sauter dans ses six mètres. Cela va être compliqué » a jugé l’ancien gardien de l’AJA et des Bleus dans les colonnes du Parisien. Un discours qui devrait plaire à Anthony Lopes, particulièrement chahuté ces dernières heures.

 


 

Lyon doit viser la deuxième place de L1 et rien d’autre

Footradio.com

Après onze journées de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais suit plutôt bien ses temps de passage, avec une troisième place derrière Lille et Paris.

Malgré un départ difficile, et une série compliquée entre mi-septembre et début octobre, le club rhodanien s’est bien refait la cerise depuis la fin du mercato estival. En empochant 13 points sur 15 possibles lors des cinq derniers matchs, l’OL a effectué un bond au classement, sans vraiment briller. Avec 20 points, l’équipe de Rudi Garcia est désormais sur le podium du championnat de France devant des clubs comme Monaco, Marseille ou Rennes. Mais pour Yohan Gomez, les Gones ne peuvent pas se contenter de cette troisième place, ils doivent viser encore plus haut !


« L’OL doit viser la deuxième place de la L1 »


« L’OL doit-il viser la deuxième place ? Dans un monde parfait, l’OL devrait viser la première place. Parce que l’histoire de l’OL fait qu’on a envie de voir les Gones tout en haut. Maintenant, il y a le PSG, et il faut être objectif. Donc oui, l’OL doit viser la deuxième place de la L1. D’autant plus que le club ne joue pas une Coupe d’Europe cette saison. Ok, Lille sera un gros concurrent, mais ça doit être l’objectif. L’OL a-t-il les armes ? Oui, Lyon a encore un effectif Ligue des Champions. Il y a eu très peu de départs l’été dernier, Depay et Aouar sont restés. Du coup, il faut viser cette deuxième place. En ce moment, Lille est un peu meilleur, dans le jeu notamment. Mais c’est sur la saison entière que tout va se jouer. L’OL a encore beaucoup de temps pour s’améliorer. En étant moyen dans le jeu, l’OL est troisième. Donc en étant meilleur, on doit viser mieux ! », a expliqué le consultant, qui sait que le club rhodanien doit impérativement retrouver la Ligue des Champions, et avec la manière si possible, dès 2021.

 


 

Dembélé, un sérieux courtisan à ses trousses

Foot-sur7.fr

Moussa Dembélé (24 ans) n’est pas décisif à l’ OL cette saison. Depuis son transfert raté l’été dernier, l’attaquant est dans le dur. Malgré tout, un club de Premier League a les yeux rivés sur lui.

Bloqué par l’ OL l’été dernier, alors qu’il était courtisé par plusieurs clubs, Moussa Dembélé traverse une période délicate dans cette première partie de la saison. Meilleur buteur de l’Olympique Lyonnais la saison dernière, il ne fait pas aussi bien cette saison. En 11 apparitions en Ligue 1, l’avant-centre n’a marqué aucun but et aucune passe décisive ne vient sauver ses stats. Malgré son passage à vide, le natif du N°9 de l’OL a toujours la cote en Angleterre. L’un de ses nombreux prétendants sur place continue de lui envoyer des signaux. D’après les informations de France Football, West Ham est toujours sur les rangs pour recruter l'attaquant des Gones.

En attendant de connaître la décision officielle du club rhodanien sur l'avenir de Moussa Dembélé, West Ham surveille de près l’ancien joueur du Celtic FC (Écosse). Les Hammers ont certes déjà Michail Antonio (30 ans) et Sébastien Haller (26 ans) en pointe, mais ils restes intéressés par le profil du Français. D’ailleurs, le premier est touché aux adducteurs depuis fin octobre et n’a toujours pas rejoué. Une absence qui profite au second pour jusqu'à présent.


Moussa Dembélé dans le viseur de grosses écuries


Moussa Dembélé est arrivé à l’ OL en août 2018 dans le cadre de son un transfert estimé à 22 M€. Après une première saison d’adaptation terminée à 20 buts toutes compétitions confondues, il a fini meilleur buteur Lyonnais la saison dernière, avec 24 buts et 7 passes décisives. L’attaquant formé au PSG avait conduit les Gones jusqu’en demi-finale de la Ligue des champions après avoir éliminé la Juventus et Manchester City. Grâce à ses performances, il avait ainsi attiré l'attention de plusieurs grosses écuries, dont Manchester United, Chelsea, la Juventus, l'AC Milan, le FC Barcelone. Lié à l'OL jusqu'en juin 2023, Moussa Dembélé vaut 40 M€ sur le marché selon Transfermarkt.

 


 

Piqué à l’hôpital, l'avenir de Depay chamboulé !

Foot01.com

Samedi soir, le FC Barcelone a abandonné trois points sur la pelouse de l’Atlético de Madrid (1-0), mais a surtout perdu Gérard Piqué…

Gravement touché au ligament croisé latéral antérieur du genou, le défenseur catalan sera éloigné des terrains entre quatre et cinq mois. Un véritable coup dur pour Ronald Koeman, qui ne compte plus réellement sur Samuel Umtiti et qui se retrouve totalement dépourvu en défense centrale. Dès lors, les priorités du prochain mercato changent et selon les informations du journaliste Marçal Lorente, il est désormais assez improbable de voir Memphis Depay poser ses valises à Barcelone au mois de janvier. La direction barcelonaise envisageait sérieusement le transfert du capitaine de l’OL. Mais cette brutale absence de Gérard Piqué chamboule tous les plans…

« La direction sportive du FC Barcelone exclut la signature de Memphis Depay en janvier » a posté le journaliste sur son compte Twitter, avant de poursuivre. « S’il y a une vente au mercato hivernal, la signature prioritaire de Barcelone sera celle d’un défenseur central comme Eric Garcia (ndlr : Manchester City) ou d’un défenseur prêté ». Autant dire que pour Memphis Depay, tout proche de rejoindre le FC Barcelone au mois de septembre et qui est finalement resté à l’OL, un transfert en Catalogne cet hiver a désormais du plomb dans l’aile. Comme indiqué par Jean-Michel Aulas il y a quelques jours, l’international néerlandais a désormais toutes les chances de terminer la saison à Lyon, avant sans doute de partir libre de tout contrat au mois de juin. A moins que le président de l’OL parvienne à réaliser un véritable coup de maître en prolongeant le bail de sa star, ce qui n’est absolument pas la tendance pour le moment.

 


 

Roberto De Zerbi à Lyon, le coach à la mode répond

Foot01.com

Timidement associé à Lyon par les médias italiens, Roberto De Zerbi est véritablement le coach à la mode en cette année 2020.

Il faut dire que l’entraîneur de 41 ans réalise un travail tout simplement admirable aux commandes de Sassuolo, actuellement dauphin de l’AC Milan en Série A et qui dispose de la meilleure attaque du championnat. A l’issue de la saison, l’Olympique Lyonnais devrait se séparer de Rudi Garcia, en fin de contrat. Les Gones vont chercher un nouveau coach afin d’incarner le projet du club et de toute évidence, Roberto De Zerbi a un profil intéressant. Mais répondant à Tiki Taka, le tacticien de Sassuolo a botté en touche.

« Lyon ? Je ne suis pas au courant, il faut demander à ceux qui ont écrit les articles. Je suis focalisé sur Sassuolo, je ne veux penser à rien d’autre et ce n’est pas un cliché de dire ça. Nous jouerons le championnat à fond et nous allons voir où cela nous mène, si nous pouvons accrocher une place dans le top 4 de la Série A. Nous ne sommes pas encore à 100 % de notre potentiel, il nous manque encore des joueurs importants. Nous pouvons mieux faire et nous améliorer » a simplement indiqué le coach italien, qui refuse de commenter les rumeurs au sujet de son avenir, alors que certains journalistes transalpins se sont fait l’écho d’un intérêt de l’Olympique Lyonnais. Assurément, le profil de ce coach incarnant parfaitement la nouvelle génération fera l’unanimité dans la capitale des Gaules. Reste maintenant à voir si Juninho et Jean-Michel Aulas tenteront le coup afin d’attirer ce coach ayant notamment pour réputation de pratiquer un jeu très offensif et de faire progresser les nombreux jeunes dont il dispose à l’instar des Français Jérémie Boga et Maxime Lopez…

 

 

 

Voir aussi... Les notes des joueurs // L'actu du Mardi 24 Novembre

 

Last modified on jeudi, 26 novembre 2020 14:01