L'actu du Lundi 23 Novembre

L'actu du Lundi 23 Novembre

Voir aussi... Angers 0-1 OL : L'After // L'actu du Dimanche 22 Novembre

Garcia taille l'état du terrain et le penalty oublié sur Cherki

RMC.fr

Grâce à un but de Tino Kadewere, l'OL s'est imposé à Angers ce dimanche (1-0), pour la 11e journée de Ligue 1, et grimpe sur le podium. Après la rencontre, Rudi Garcia a toutefois insisté sur le travail qu'il reste à fournir, déplorant aussi la qualité du terrain et le penalty non sifflé pour une semelle sur Rayan Cherki.

Un petit but suffit au bonheur de l'OL, vainqueur à Angers ce dimanche (1-0) pour la 11e journée de Ligue 1, sur une réalisation de Tino Kadewere. Soirée parfaite ou presque, avec des Lyonnais qui montent sur le podium, à la deuxième place en attendant le résultat de Lille contre Lorient.


"Il y a bien longtemps que je n'avais pas joué sur un terrain d'une aussi piètre qualité"


Mais Rudi Garcia avait tout de même des choses à dire, notamment concernant l'état du terrain. "On était venus pour gagner et être deuxièmes après ce match, on l'a fait. C'est une victoire laborieuse mais on n'a pas pris de but, on a été efficaces sur les zones de vérité dans les deux surfaces. Je ne vous l'aurais pas dit si on n'avait pas gagné, mais il y a bien longtemps que je n'avais pas joué un match de Ligue 1 sur un terrain d'une aussi piètre qualité, et c'était difficile de produire du jeu, même si Angers en a produit par moment. Mais j'ai été fortement étonné de voir ça", explique-t-il face à la presse.

Louant "le bon état d'esprit de ceux qui sont rentrés", notamment Moussa Dembélé, le technicien de l'OL confie avoir dû gérer le temps de jeu des internationaux, tout juste revenus de divers voyages. Mais se satisfait de cette remontée sur le podium, "une place plus en rapport avec ce qu'on souhaite".


"Il faudrait que le VAR fasse son boulot, ou l'arbitre"


Interrogé sur la sortie de Melvin Bard et Rayan Cherki, rentrés directement au vestiaire visiblement déçus d'être remplacés à l'heure de jeu, Rudi Garcia n'y voit pas de polémique. "Il y a encore du boulot avec nos jeunes évidemment, mais ce n'était pas simple pour eux. J'ai trouvé beaucoup de cartons jaunes très sévères, poursuit-il. Il y a carton rouge et penalty sur Rayan Cherki, cela me paraît logique, mais il faudrait que le VAR fasse son boulot, ou l'arbitre."

Une référence à l'action qui précède la sortie du milieu offensif, après avoir été victime d'un essuyage de crampons sur la cheville de la part de Romain Thomas, lui-même victime d'un coup de genou dans le dos sur une sortie aérienne musclée d'Anthony Lopes en début de rencontre.

 

 


 

Garcia veut « rester les pieds sur terre »

Lequipe.fr

Alors que Lyon a grimpé à la 2e place grâce à sa victoire à Angers, son entraîneur Rudi Garcia préfère ne pas s'enflammer.

Rudi Garcia après la victoire à Angers (1-0) : « On était venus pour gagner et être deuxièmes, on l'a fait. C'est une victoire laborieuse mais on a été efficaces dans les zones de vérité. On a bien défendu, même s'ils ont beaucoup tiré. C'est ce que j'avais demandé aux joueurs, parce que c'est plus facile de gagner quand on ne prend pas de but.

Ce n'est pas notre meilleur match mais on a eu des matches où on a eu énormément d'occasions sans gagner, donc là ça équilibre. C'est une soirée positive pour nous, maintenant il faudra qu'on enchaîne contre Reims et qu'on n'écoute pas ce qui va se dire sur nous. On est passés en cinq matches d'une équipe qui ne valait pas grand-chose à une équipe qui devrait finir première. Nous on va rester les pieds sur terre. »

 


 

Pierre Ménès est furieux, Anthony Lopes déguste

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais s’est imposé ce dimanche sur la pelouse d’Angers (1-0) en Ligue 1. Les Gones ont pu profiter d’un nouveau but de Tino Kadewere.

Malgré un début de saison chaotique, l’Olympique Lyonnais semble avoir trouvé son rythme de croisière. Les Gones ont ramené trois points précieux d’Angers ce dimanche en Ligue 1. Les hommes de Rudi Garcia affichent par la même occasion leurs ambitions élevées en montant sur le podium. Cependant, certains observateurs ne peuvent s’empêcher de noter que les Gones sont friables dans leur jeu. Aussi, le comportement d’Anthony Lopes, coupable d’un jeu dangereux face à Angers, ne passe pas. Ce n’est pas Pierre Ménès qui dira le contraire.


“Un jour ça finira très mal”


Présent sur le plateau du Canal Football Club, le journaliste n’a pas fait dans la dentelle. “Alors déjà l’arbitre donne coup-franc pour Lyon, je ne vois pas où il y a coup-franc. Et puis quand tu sors et que tu mets le genou dans le dos d’un mec, c’est penalty et éventuellement carton rouge. Mais on est tellement habitué avec Lopes et comme les arbitres ne le sanctionnent jamais, et bien il continue. Et puis un jour ça finira très mal, même si au-delà des coups qu’il met c’est un très bon gardien“, a notamment pesté Pierre Ménès, lassé du fait que le comportement jugé dangereux du gardien portugais ne soit jamais sanctionné par les arbitres de Ligue 1. Chacun aura son opinion sur le sujet…


Romain Thomas et Moulin étonnés


« J'étais sûr que l'arbitre allait siffler "péno" ou au moins aller voir les images. Quand je me relève et que je vais derrière le but, je me dis : "Qu'est-ce qu'il se passe ? il n'y a rien du tout ?" Je n'ai rien compris. Après, pendant le match, j'avais l'impression que M. Delerue était gentil avec moi, il prenait de mes nouvelles. Mais, ça ne sert à rien, c'est sur l'action qu'il fallait intervenir » a indiqué le défenseur angevin dans des propos rapportés par L’Equipe. Le constat était le même de la part de l’entraîneur Stéphane Moulin. « Moi qui suis un adepte de la vidéo, je n'y comprends plus rien. Sur le premier ballon, quand on voit Lopes en retard les deux genoux dans le dos avec les crampons, il n'a même pas l'idée de siffler un penalty ! Rien ne l'empêche de siffler et d'aller voir les images ».

 

 


 

Diacre remplaçante de Garcia ? La réponse d'Aulas

Football.fr

Invité de Téléfoot, dimanche soir, Jean-Michel Aulas a répondu à cette bien curieuse question…

L’OL va vraisemblablement changer d’entraîneur à l’issue de la saison. Alors que Rudi Garcia, bientôt en fin de contrat, n’est pas très optimiste quant à son avenir chez les Gones, comme il l’a confié dans une interview à Canal+ samedi, son président Jean-Michel Aulas rêverait actuellement d’attirer Christophe Galtier sur son banc de touche. Cela tombe bien, le coach du Losc étant justement contrarié par le départ de Luis Campos !


Le fou rire d’Aulas !


Au moins, on sait que ce ne sera pas Corinne Diacre qui prendra les rênes de la formation lyonnaise ! Wendie Renard étant invité sur le plateau de Téléfoot dimanche soir, le boss de l’OL a été convié en visio, depuis chez lui, pour évoquer les relations inextricables entre les joueuses vedettes de son équipe féminine (Renard, mais aussi Sarah Bouhaddi, Amadine Henry et Eugénie Le Sommer) et la sélectionneuse des Bleues.

Aulas n’a voulu donner aucun indice sur l’identité de son prochain coach, mais l’un des intervenants de la chaîne de Mediapro, Paul de Saint-Sernin, a alors imaginé Corinne Diacre à la place de Rudi Garcia ! Ce qui a eu le don de provoquer un fou rire à «JMA», le président concluant par un «impossible» catégorique. Wendie Renard a également pouffé de rire en plateau.

 

 


 

Garcia jete un froid sur son avenir, Aulas fixe la tendance

Butfootballclub.fr

Ce dimanche soir, Rudi Garcia s'est exprimé sur son avenir à l'Olympique Lyonnais. Jean-Michel Aulas lui a emboité le pas. Le dossier sera étudié fin décembre.

Dans un entretien à Canal+ ce dimanche, Rudi Garcia a jeté un froid sur son avenir à l'Olympique Lyonnais. S'il déclarait encore il y a quelques mois être prêt à se lier plus longtemps dans la Capitale des Gaules, le vent a – semble-t-il – tourné pour le coach rhodanien, plus si certain d'aller au delà de juin 2021.


Garcia : « Une prolongation n'est pas d'actualité »


«On en a parlé avec le président et on a trouvé logique, intelligent de se revoir plus tard et de voir comment la saison se déroulait. Je n'ai aucune difficulté à être en fin de contrat. Ce n'est pas de la langue de bois parce que c'est important (…) Une prolongation, ce n'est pas d'actualité. Ce n'est pas un problème. Dans un couple, on n'est pas obligés d'être mariés ou pacsés pour s'aimer, on n'a pas besoin de signer quelque chose si on se plaît l'un à l'autre, il n'y a pas de raison que cela ne continue pas», a-t-il lâché.


Aulas : « C'est Juninho qui prendra la décision »


Quelques minutes seulement après cette sortie, ce fut au tour de Jean-Michel Aulas d'évoquer le cas Rudi Garcia sur Téléfoot... Et de renvoyer la patate chaude à Juninho : « Est-ce que Garcia va prolonger son contrat à Lyon ? J’ai déjà répondu, mais il n’y a pas de sujet tabou. C’est Juninho qui prendra la décision (…) Juni prendra la décision en son âme et conscience, et on a prévu d’en discuter une première fois fin décembre. On espère qu’on sera aussi bien classés que maintenant, peut-être mieux, puis on attendra le mois de juin comme on l’a toujours dit ».

 


 

Des jeunes pas concernés ? Une séquence interpelle

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais s’est imposé face à Angers ce dimanche en Ligue 1 (1-0). Les Gones affichent un peu plus leurs ambitions.

Les fans de l’OL voient du mieux de la part de leur équipe depuis quelques semaines en Ligue 1. Les hommes de Rudi Garcia engrangent les points malgré quelques difficultés dans le jeu. L’objectif des Gones est clairement de finir la saison sur le podium afin de retrouver la Ligue des champions. Lors du match de l’Olympique Lyonnais ce dimanche à Angers, les prestations de Rayan Cherki et Melvin Bard étaient attendues. Mais les jeunes lyonnais ont déçu. Pire, ils ne sont pas restés sur le banc à leur sortie. Idem pour Houssem Aouar, blessé mais qui n’est pas resté avec ses coéquipiers au bord du terrain.
“J’espère que Bard et Cherki sont allés au vestiaire après leur remplacement pour ne pas prendre froid”

Sur Twitter, certains observateurs ont fustigé ces comportements.

Julien Huët : “Naïf que je suis, j’espère que Bard et Cherki sont allés au vestiaire après leur remplacement pour ne pas prendre froid. Et qu’Aouar a ressenti une pointe aux adducteurs qui l’a forcé à stopper son échauffement et à se faire soigner. Sinon, c’est inacceptable.”

Hugo Guillemet : “J’ose espérer que le retour direct au vestiaire à 30min de la fin pour cherki et bard était une consigne pr ne pas attraper froid (mais bizarre paqueta est resté sur le banc.”

Chacun aura son avis sur la question mais cette tendance a de quoi agacer.


Le staff aurait demandé de rejoindre le vestiaire

 

 


 

Marcelo dans l'équipe type de la journée

L'Equipe via Twitter

 


 

Gilles Favard détruit Lyon, Lopes et Garcia pour le même prix

Foot01.com

La victoire de l'Olympique Lyonnais dimanche à Angers après un match très triste replace l'OL sur le podium de la L1. Et pour Gilles Favard il y a de quoi s'inquiéter pour Lyon.

Seule la victoire est belle, et c’est d’ailleurs le message que Rudi Garcia a fait passer dimanche après le succès lyonnais à Angers. « On était venu pour gagner, on a gagné », a notamment lancé le coach de l’OL. Mais forcément pour ceux qui ont regardé cette rencontre, il n’y avait pas réellement de quoi s’enflammer pour l’Olympique Lyonnais, d’autant que cette rencontre a surtout fait parler pour la sortie agressive d’Anthony Lopes sur Romain Thomas en tout début de match. Au moment d’analyser cette victoire du club de Jean-Michel Aulas, Gilles Favard n’a pas été tendre avec l’OL, son entraîneur et son gardien de but.

Dans L’Equipe du Soir, le Spectre n’a pas été tendre. « Oui la victoire de Lyon est rassurante vu le niveau de jeu que cette équipe montre actuellement. Arriver à gagner c’est rassurant, car franchement ils ne peuvent pas être aussi nuls qu’ils l’ont été à Angers et qu’ils le sont depuis quelques temps. Avec l’effectif qu’ils ont, avec ce qu’ils représentent, et on ne peut pas oublier l’histoire de Lopes, qui mérite penalty et expulsion, il est coutumier du fait, ce n’est pas la première fois, et bien ils doivent finir sur le podium. Pour en revenir à l’effectif, ils ont de quoi faire des prestations d’un autre niveau que ce qu’ils nous montrent. Je ne veux plus faire le procès du fakir Garcia ou de personne, on l’a assez fait. Si cette équipe-là n’est pas dans les trois premières avec un tel effectif et sans coupe d’Europe, ce sera un échec monumental mais je compte sur le fakir Garcia pour y parvenir », prévient avec ironie un Gilles Favard qui a des doutes sur l’Olympique Lyonnais et son coach.

 

 

Voir aussi... Angers 0-1 OL : L'After // L'actu du Dimanche 22 Novembre

Last modified on mardi, 24 novembre 2020 00:24