L'actu du Vendredi 20 Novembre

L'actu du Vendredi 20 Novembre

Voir aussi... Angers - OL : L'Avant Match // L'actu du Jeudi 19 Novembre

Houssem Aouar de retour à l'entraînement collectif

Lequipe.fr

Après avoir déclaré forfait avec les Bleus, le milieu international de l'OL Houssem Aouar retrouve ses partenaires ce vendredi à l'entraînement collectif, à deux jours du déplacement à Angers (dimanche, 17 heures).

La trêve internationale avait éparpillé l'effectif lyonnais façon puzzle mais les joueurs, disséminés dans le monde entier entre les internationaux européens, africains et sud-américains, se sont retrouvés au complet, ce jeudi soir, au centre d'entraînement de l'OL. Ces jours loin du Groupama Stadium ont laissé des traces sur le corps de Maxwel Cornet, victime d'un vilain coup à une cheville d'un joueur malgache, le 12 novembre lors des éliminatoires de la CAN 2021 : l'Ivoirien était, de toute façon, suspendu contre Angers, dimanche (17 heures), et se soignera pour postuler au match contre Reims le dimanche 29 novembre.


Il n'est pas sûr d'être titulaire à Angers


Melvin Bard, le jeune Lyonnais, sera donc titularisé à la gauche de la défense en Anjou. Pendant cette période, Houssem Aouar a travaillé individuellement pour tenter de gérer les douleurs aux adducteurs qui l'ont empêché de répondre à l'appel de Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus.

Ces soucis, qui l'accompagnent depuis quelques semaines, l'avaient contraint à quitter ses partenaires lors du succès contre Saint-Étienne (2-1) juste avant la pause de la Ligue 1. Cet arrêt forcé lui a donc permis de se soigner, de bosser seul. Aouar sera de retour vendredi pour les entraînements collectifs ce qui permettra à Rudi Garcia d'avoir un large choix au milieu de terrain. Il n'est toutefois pas certain qu'il soit titulaire. Le staff devrait faire attention à gérer avec le plus de précaution possible l'un de ses joueurs vedettes.

Cela pourrait offrir à Maxence Caqueret une place dans le onze. Garcia regardera aussi avec attention l'état de ses Brésiliens (Guimaraes, Paqueta), souvent plus impactés que les autres internationaux en raison des longs voyages et des décalages horaires. Mais le fait d'affronter Angers seulement dimanche reste un avantage important en termes de récupération. Paris et Monaco, qui vont s'affronter ce vendredi (21 heures) ne peuvent pas en dire autant...

 


 

Angers - OL : Le groupe et la compo probables


 

Le Groupe probable

Gardiens : Lopes, Pollersbeck
Défenseurs : Denayer, Marcelo, Diomandé, Benlamri, De Sciglio, Dubois, Bard, Gusto
Milieux : Aouar, Paquetá, Guimarães, Caqueret, Thiago Mendes, Jean Lucas
Attaquants : Memphis, Dembélé, Kadewere, Cherki

Absents : Cornet (suspendu), Toko Ekambi (suspendu)

 

Temps de jeu en sélection


Memphis 2 buts, 246mns  
Denayer 181mns
Kadewere 1 but, 180mns
Barcola 180mns
Benlamri 110mns
Diomande 90mns
Lopes 90mns
TokoEkambi 87mns
Cornet 78mns, blessé avec la sélection
Dubois 71mns
Paquetá 46mns
Caqueret 27mns
Guimarães 1mn

 


 

Garcia : « Surtout ne pas s'endormir »

OL.fr

A deux jours du déplacement à Angers, l'entraîneur lyonnais s'est présenté face aux journalistes. L'intégralité de la conférence est à retrouver sur OLTV et OLPLay.

Point santé

« Excepté les suspendus Cornet et Toko Ekambi, tout le monde devrait être disponible, avec des degrés de fatigue divers. Il faut le prendre en compte. On a fait très attention à eux. Il y a le retour d’Uruguay de Lucas Paqueta et Bruno Guimaraes. Ils ont besoin de digérer le décalage horaire. Heureusement, on joue dimanche. Ils devraient revenir à 100%... Houssem Aouar n’a pas 90 minutes dans les jambes. Il a travaillé à part. On ne voulait pas qu’il reprenne trop tôt. Il fallait bien le soigner. Il a retrouvé le groupe aujourd’hui. »
 
La dynamique du moment

« On essaie de remettre les joueurs dans les conditions psychologiques du championnat. On a fait comme si on venait de jouer le derby avec une séance vidéo. La dynamique est bonne, les joueurs s’entraînent bien à haute intensité. Cela se passera aussi dans les têtes. J’ai des leaders pour faire des rappels si besoin. On a une équipe qui est capable de battre n’importe qui. Il faut faire une série. Il faut profiter de cette dynamique. »
 
Les états de forme au milieu

« La concurrence fait du bien à tout le monde. Cela oblige les joueurs à faire plus et ne pas s’endormir. C’est bien pour un coach. C’est difficile d’être à 100% toute la saison donc c’est bien d’avoir plus de choix. Bruno a été extraordinaire quand il est arrivé dans un poste de sentinelle pour fluidifier le jeu. Il a été un peu moins bien. Il ne faut pas avoir la mémoire courte. Il est un excellent joueur. Le retour de Thiago Mendes et l’arrivée de Paqueta sont positifs pour la concurrence. Ils ont amené autre chose. Tous les joueurs sont importants. »
 
Les retours de sélection

« Il n’y a aucun joueur qui joue un match avec son club pour ne pas le gagner. Quand ils sont en sélection, c’est un autre contexte. C’est bien pour eux de jouer des matches à enjeu. Je suis parfois en contact avec les sélectionneurs. Je remercie celui belge d’avoir eu une gestion intelligente du cas de Jason Denayer. C’est bien qu’ils prennent en compte les intérêts du club car ce sont aussi ceux du joueur et donc de la sélection. Il n’y a pas de problème au niveau mental. »
 
Le déplacement à Angers

« C’est une équipe bien entraînée, cohérente, bien organisée, capable de mettre des buts. Ils ne sont pas très loin de nous. Il ne faut pas les sous-estimer. Gagner à Angers n’est pas facile. Ils seront très motivés. La grande difficulté pour nous sera de ne pas écouter ce qu’il se dit car on nous donne vainqueur. Il n’y aucun match facile, il ne faut pas s’endormir. »

Jason Denayer

« Il est un joueur important de la sélection. Il joue le plus axial par rapport aux autres défenseurs. Il a toutes les qualités pour jouer à deux ou à trois. Il est très fort dans la lecture du jeu. Il doit continuer à progresser. La Belgique a beaucoup de qualités. Ce sera un client pour l’Euro. Elle n’a jamais été aussi forte… Je suis très content de Sinaly Diomande. On a vu aussi que Djamel Benlamri pourra nous aider quand il sera à 100%. »

Mattia De Sciglio

« Il a une grosse expérience. Il faut juste le regarder à l’entraînement pour voir qu’il est complet. Je suis beaucoup plus tranquille depuis qu’il est arrivé. Cela amène de la concurrence. Il joue à gauche, à droite sans problème, il peut aussi jouer dans l’axe. Il a été en quatorzaine pendant deux semaines. J’ai aimé ses entrées notamment à Strasbourg. On a vu combien il pouvait être utile. Melvin Bard a été un peu freiné par sa blessure. Il y a match entre les deux. »

Rayan Cherki

« Il serait rentré dans le derby si le score était resté à 1 à 0 quelques minutes de plus. On le fait travailler, on l’accompagne. On lui explique ce qu’on attend de lui. On peut compter sur lui pour être décisif. Il doit continuer de travailler son replacement, son placement, sa générosité défensive. Il doit donner plus de garanties au coach. Il n’a que 17 ans. C’est un plaisir car il est demandeur tout le temps. Je suis convaincu qu’il va vite revenir et nous aider… On fait des oppositions entre nous en semaine pour ceux qui jouent moins. Il y a une séance réservée pour les jeunes car ils ont besoin de s’entraîner plus. »

Le choc PSG – OL en D1 Arkema

« On est à fond derrière l’équipe et le staff de Jean-Luc Vasseur. C’est le match que je regarderai ce soir. »

 


 

De Sciglio : « On peut aller loin avec cette équipe »

OL.fr

Le défenseur italien, Mattia De Sciglio s'est présenté face aux journalistes pour évoquer le match contre Angers et ses débuts à l'OL. L'intégralité de la conférence est à retrouver sur OLTV et OLPlay.

Pourquoi l'OL

« J’avais le besoin de recommencer à jouer avec régularité, par rapport à la saison dernière, notamment en vue de l’Euro en juin. La confiance affichée par l’entraineur m’a donné envie de contribuer aux bons résultats de l’équipe et a ravivé une petite étincelle en moi. Je savais que Lyon était une équipe historique en France qui a tout gagné. Ce qui m’a montré que c’était un grand club c’est son organisation aussi bien l’équipe que son centre sportif, le stade etc.
 
Son poste

J’étais défenseur central dans les équipes de jeunes, puis je suis passé latéral. Je me suis amélioré ce niveau-là, j’aime beaucoup me projeter vers l’avant, j’arrive à un stade de ma carrière où j’arrive à gérer l’attaque et la défense et j’espère aider du mieux possible mes coéquipiers. Naturellement mon poste est de jouer à droite, mais je peux évoluer à gauche également.
 
La concurrence

La concurrence est fondamentale dans une équipe, je vais donner mon maximum pour montre que je peux être un candidat au onze, je suis venu ici pour jouer de façon beaucoup plus régulière.

La Ligue 1

Je la suivais déjà lors des années précédentes, c’est un championnat qui a beaucoup évolué au niveau de la qualité, de l’intensité physique. Plus que ce que j’imaginais. Par rapport au championnat italien, cela joue plus vite et c’est plus amusant, ce qui compte c’est le jeu, il peut tout se passer à n’importe quel moment et c’est ce qui fait la beauté de ce championnat.

L’équipe nationale

Mon objectif est de reconquérir mon poste au sein de la sélection, je me sens prêt et je sais que l’entraineur voit que je suis là et sait que je vais donner mon maximum.

La forme du moment

On a eu trois victoires avant la trêve c’est important de reprendre les choses où on les a laissées, c’est importer de garder la forme physique mais aussi mentale pour ne pas perdre de points en route. L’objectif est de retrouver la Ligue des Champions. Tous les matches seront difficiles, c’est à nous de les rendre facile avec un bon état d’esprit. Celui que l‘on a eu contre Saint-Etienne a prouvé que l’on pouvait aller loin avec cette équipe même si elle est jeune. »

 

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

L'OL parmi les 7 destinations potentielles de Boulaye Dia, le meilleur buteur de L1

90min.com

Malgré les annonces de son président Jean-Michel Aulas, qui affirme que Memphis Depay ne partira pas lors du mercato hivernal, les rumeurs continuer d'affluer.

Le FC Barcelone ne lâcherait pas l'affaire, et voudrait toujours arracher l'international néerlandais à la concurrence, quitte à ne pas attendre la fin de son contrat en juin 2021.

Le numéro 11 de Reims pourrait alors remplacer poste pour poste le départ de l'attaquant et se faire directement une place de titulaire dans une équipe assez dépendante de la forme de Depay.

Les autres clubs intéressés sont : OM, Rennes, Bordeaux, FC Porto, Brighton, Aston Villa.

 


 

Galtier coche toutes les cases mais…

RMC.fr

Envoyé par les rumeurs mercato à l’OM (le club de sa ville natale), Christophe Galtier, actuel entraîneur du LOSC, pourrait plutôt rebondir à l'OL (où il a passé un an) si Rudi Garcia n’était pas prolongé.  

La place n’est pas libre et l’avenir sur le banc lyonnais de Rudi Garcia ne sera pas scellé avant le printemps 2021, et pourtant, son possible remplaçant est déjà connu ou presque. Car Christophe Galtier coche toutes les cases: diplomate, gagneur, rassembleur, très bon en com’, malin, tacticien, enthousiasmé par l’idée de venir à Lyon… Il répond au portrait-robot d’un joli futur coach de l’OL, même si la route est encore longue et que la situation peut changer d'ici au printemps 2021.

L’actuel coach de Lille (où il est sous contrat jusqu’à 2022) a déjà officié à Lyon comme adjoint d’Alain Perrin, il y a gardé de nombreux contacts et certains sont de farouches partisans de son retour.  De cette année 2008, il a aussi gardé de "bons contacts" avec l’influent joueur de l’époque, un certain Juninho. A Saint-Etienne, il a confirmé, aux yeux des décideurs lyonnais, ce qu’ils avaient repéré dans son management à Lyon dans cette année spéciale de 2007-2008, où Alain Perrin s’est mis à dos l’énorme vestiaire de l’OL et avait laissé son adjoint gérer la saison (terminée par un doublé, le seul à Lyon) et les relations humaines.


La machine OL séduit Galtier


Christophe Galtier est très motivé en privé par un éventuel projet à l’OL. Car au-delà des liens internes, c’est la taille du club qui l’attire. Lui, qui a souffert à Saint-Etienne de devoir gérer le club à la petite semaine. Il sait qu’à Lyon, il aura une grande machine autour de lui pour l’aider à faire son métier.

Il a d’ailleurs déjà failli venir à Lyon avant que Sylvinho ne signe. Jean-Michel Aulas, via des connaissances communes, l’avait approché en mai 2019, en discutant en parallèle, via une autre source, avec Sabri Lamouchi pour brouiller les pistes. Les discussions étaient allées loin… Finalement, Juninho avait choisi, seul, Sylvinho. Pour le résultat que l’on connaît.

Dans son interview fleuve à l’Equipe, Christophe Galtier a clairement fait comprendre que la situation actuelle au sein du club lillois ne lui convenait pas. Il n’a plus de contacts depuis août avec Luis Campos et pourrait aspirer à une situation paradoxalement plus calme, mais aussi plus productive, dans une structure plus grande. 

 


 

Le XI potentiel monstrueux de l'Équipe de France pour les Jeux Olympiques

90min.com

La France fait partie des favoris pour remporter la médaille d'or lors des prochains Jeux Olympiques (Du 23/07 au 08/08/2021) avec un onze potentiel de rêve en 4-3-3 comme vous pouvez le voir ci-dessous. Wesley Fofana, Boubacar Kamara ou encore Odsonne Édouard pourraient aussi intégrer ce onze.

Gardien

1. Alban Lafont
Avec presque 200 matches en professionnel au compteur à seulement 21 ans, le portier du FC Nantes est pressenti pour garder les cages des Espoirs. D'autant que Paul Bernardoni sera âgé de 24 ans l'année prochaine.

Défenseurs

2. Colin Dagba

Indéboulonnable à son poste, le latéral droit parisien de 22 ans devrait sans souci faire partie du groupe qui disputera les Jeux Olympiques l'année prochaine sous le maillot bleu.

3. Jules Koundé

Défenseur espoir français le plus en vogue du moment, Jules Koundé a explosé aux yeux de l'Europe lors de sa dernière saison avec Séville, remportant notamment le titre en Ligue Europa. Pressenti pour être bientôt appelé par Didier Deschamps avec les A, l'ancien bordelais peut pour le moment prétendre à la médaille d'or avec son pays l'année prochaine.

4. Dayot Upamecano

Récemment appelé avec les A, Dayot Upamecano ne faisait pas partie du dernier rassemblement convoqué par Didier Deschamps mais le jeune défenseur central (22 ans) du RB Leipzig peut lui aussi patienter en s'offrant une médaille d'or avec les espoirs en 2021.

5. Rayan Aït-Nouri

Récemment transféré à Wolverhampton, l'ancien angevin explose en Premier League et éclabousse le championnat de tout son talent. Déjà titulaire avec les Espoirs, le latéral gauche de 19 ans ne fait que confirmer.

Milieux de terrain

6. Maxence Caqueret

Passé du centre de formation de l'OL à titulaire au sein de l'équipe de Rudi Garcia la saison dernière, disputant au passage 3 matchs charnières de Ligue des Champions, Maxence Caqueret s'est imposé comme bien plus qu'une solution au milieu de terrain et à une vraie carte à jouer aux prochains JO.

7. Houssem Aouar

Lui est bien plus qu'une alternative, c'est un luxe. Appelé récemment avec les A, Houssem Aouar fait partie de ces noms dont l'Equipe de France espoirs ne pourra se passer aux prochains JO.

8. Eduardo Camavinga

Dans le même cas de figure, on retrouve Eduardo Camavinga. Le jeune prodige rennais a fait forte impression avec les A au point d'être envisagé comme une véritable alternative dans l'entrejeu concocté par Didier Deschamps. Camavinga devrait sans problème faire partie du groupe de Sylvain Ripoll qui prétendra à la médaille d'or l'année prochaine.

Attaquants

9. Kylian Mbappé

Sa soif de titre et son envie de marquer l'histoire l'amèneront très certainement à vouloir rafler une médaille d'or aux JO de 2021. Si c'est le cas, nul entraîneur ne pourra se priver de Kylian Mbappé au sein de son effectif.

10. Amine Gouiri

Serial buteur lors de son passage dans les précédentes catégories de jeunes de l'Equipe de France, Amine Gouiri a pris les rennes de l'attaque niçoise cette année et prouvé une fois plus qu'il serait difficile de se passer de ses services, notamment si la méforme actuelle de Moussa Dembélé se poursuit.

11. Jonathan Ikoné

Plusieurs fois convoqué avec les A ces derniers mois, Jonathan Ikoné jouit de la superbe dynamique lilloise. Malgré un coup de moins bien lié au mercato agité autour de lui cet été, Ikoné est un maillon indispensable de l'attaque du LOSC et des Espoirs.

 


 

Slimani à Lyon, Nabil Djellit lance la rumeur

Footradio.com

Voir Islam Slimani passer encore des mois sans jouer à Leicester, cela agace au plus haut point Nabil Djellit.

Le journaliste de France Football ne cesse d’envoyer l’attaquant algérien aux quatre coins de l’hexagone depuis cet été, et la fin de sa pige en prêt du côté de l’AS Monaco. Ces derniers temps, Claude Puel a essayé de le faire venir pour renforcer son attaque avec un joueur d’expérience, et un prêt avec la prise en charge de son copieux salaire est envisagé pour la deuxième partie de saison. Toutefois, l’ASSE risque d’avoir de la concurrence, et il ne faudra pas aller chercher bien loin. Ce ne sera pas à l’OM, autre club où Nabil Djellit envoie souvent Slimani, mais du côté de l’OL tout simplement. En cas de départ de Memphis Depay pour le FC Barcelone dès le mois de janvier, le nom du club rhodanien pourrait revenir sur le devant de la scène.

« En cas de départ, je pense que Lyon peut rouvrir le dossier », a lancé l’intervenant de La Chaine L’Equipe, pour qui Slimani a le niveau pour apporter offensivement à l’OL. Il faudra donc surveiller la situation des attaquants à Lyon, où les belles performances de Toko-Ekambi et Kadewere ont mis notamment Moussa Dembélé sur la touche. Et il n’est pas certain que l’international espoir français accepte longtemps de jouer les remplaçants alors qu’il était le finisseur de l’équipe la saison passée. Du remue-ménage en prévision donc, et peut-être un Islam Slimani en pompier de service.

 


 

Galtier a un rêve secret ... entraîner (un jour) Liverpool

Sport24.fr

Entraîneur en vogue de la Ligue 1, Christophe Galtier possède un rêve secret: entraîner un jour Liverpool.

«J'ai un objectif intime, un endroit où j'aimerais être un jour l'entraîneur. Ce n'est pas fou ou ambitieux, mais je ne vous le dirai pas. Seule mon épouse le sait.» Dans un entretien fleuve accordé à l’Equipe jeudi, Christophe Galtier, auteur d’un excellent début de saison avec le LOSC, avait livré cette confidence. Depuis, les suppositions vont bon train. De quelle formation s’agit-il ? Lyon ? L’OM ? Un club étranger ? Sur la chaine L’Equipe, Régis Brouard, ancien coach de Quevilly ou encore du Red Star, qui a participé aux stages d’obtention du diplôme d’entraîneur en compagnie de l’ancien joueur de l’OM, a dévoilé son sentiment. Et un début de piste. Qui mène en Angleterre.

«On passait les diplômes ensemble. Une fois, lors d'une discussion en groupe, il a dit ouvertement. Quand on passe les diplômes, il faut faire une semaine de stage à l'étranger. Il l'a faite à Liverpool. Son rêve, c'est d'entraîner Liverpool.» Sous contrat jusqu’en juin 2022 avec Lille, Christophe Galtier s’avance aujourd’hui comme l’un des meilleurs techniciens français du moment. L’un des seuls capables de pouvoir s’exporter hors de nos frontières dans l’un des plus grands championnats européens. En France, son nom a été cité récemment du côté de Marseille mais aussi à Lyon, si Rudi Garcia n’est pas prolongé, ce qui semble être la tendance, par Jean-Michel Aulas à l’issue de la saison.

 

Voir aussi... Angers - OL : L'Avant Match // L'actu du Jeudi 19 Novembre

 

Last modified on vendredi, 20 novembre 2020 15:39