L'actu du Mercredi 11 Novembre

L'actu du Mercredi 11 Novembre

Voir aussi... OL 2-1 ASSE : L'After // L'actu du Mardi 10 Novembre

Aulas ferme la porte pour Depay jusqu'à la fin de la saison

RMC.fr

Dans l’émission Top of the foot ce mardi, sur RMC, le président de l’OL Jean-Michel Aulas a rappelé son intention de conserver le Néerlandais Memphis Depay jusqu’à la fin de la saison.

Memphis Depay a semé le doute. L’attaquant néerlandais de 26 ans, qui aurait pu rejoindre le Barça l’été dernier à l’occasion du mercato, est toujours en fin de contrat à Lyon et n'écarte pas la possibilité de partir en janvier. "Je ne vais pas faire des promesses que je ne suis pas sûr de tenir", a-t-il dit à la chaîne Téléfoot. Le club catalan pourrait très bien revenir à la charge cet hiver, d’autant qu’il a perdu Ansu Fati sur blessure pour plusieurs mois. Invité de l’émission Top of the foot, ce mardi sur RMC, le président de l’OL Jean-Michel Aulas a fermé la porte.


Aulas: "Il faut absolument réussir la saison"


Car l'OL sera certainement plus fort avec l’attaquant néerlandais dans ses rangs pour réussir à se qualifier pour la Coupe d’Europe. "Memphis est un joueur exceptionnel. C’est lui, entre autres, qui tire le club vers le haut, avec un certain nombre d’autres joueurs, a estimé Aulas sur RMC. L’OL a une chance tout à fait incroyable d’aller au bout de ses intentions sur l’exercice 2021, sous réserve de garder toutes nos forces." Grâce à leur victoire dans le derby,  les Lyonnais sont revenus à un point du podium.

Les premières places sont en ligne de mire après un début de saison chaotique. Si l'OL parvient à enchaîner, il pourrait vite se retrouver en bonne position pour la Ligue des champions en décembre. Le moment serait alors mal choisi pour se séparer de ses meilleurs éléments. "Une année où on a été privé injustement d’une Coupe d’Europe, il faut absolument réussir la saison, a déclaré Aulas. On a mal démarré mais ceci étant on est en capacité d’aller plus haut, donc il (Depay) va rester." Le patron de l'OL a parlé.

 


 

Garcia, Aulas lâche un gros indice

Maxifoot.fr

Sous contrat jusqu'en juin prochain, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Rudi Garcia a de grandes chances de quitter le club rhodanien au terme de la saison. Au micro de la radio RMC ce mardi, le président des Gones Jean-Michel Aulas a été très clair concernant la situation du technicien français.

"Une prolongation pour Rudi Garcia ? C'est un sujet qu'on a souvent abordé, je l'ai déjà dit : d'ici la fin de la saison, on ne prendra pas position. On se réunira le 31 décembre, j'espère qu'on sera premier à cette époque-là pour pouvoir envisager les choses d'une manière différente. Mais pour le moment, ce n'est pas d'actualité. Rudi le sait, j'en parle souvent avec lui, il est d'accord avec moi pour démontrer sur le terrain et par les performances de l'équipe si on doit éventuellement envisager une prolongation. Mais pour l'instant, cela n'a pas du tout été envisagé jusqu'à maintenant. Peu probable selon vos bruits ? Vous avez souvent des bons bruits", a reconnu Aulas.


 

Lucas Paqueta sera la future idole de Lyon, il l’annonce

Footradio.com

Recruté par Juninho en provenance du Milan AC lors du dernier mercato estival, Lucas Paqueta a plutôt bien réussi ses débuts sous le maillot de l’Olympique Lyonnais.

En septembre dernier, le club rhodanien a dépensé 20 millions d’euros pour s’attacher les services de l’international brésilien. Si ce recrutement est toujours critiqué par certains suiveurs, sachant que l’OL a déjà pléthore de joueurs de son profil dans son effectif, comme Houssem Aouar ou Rayan Cherki, Lucas Paqueta arrive peu à peu à faire l’unanimité. Pas encore titulaire à part entière dans l’esprit de Rudi Garcia, le joueur de 23 ans n’a montré que des bonnes choses lors de ses quatre premières sorties. Entré en fin de match dans le derby contre l’ASSE dimanche (2-1), Paqueta a apporté toute sa technique et son volume de jeu. De quoi convaincre Christian Lanier.


« Lucas Paqueta va peut-être devenir une idole à Lyon »


« Lucas Paqueta va peut-être devenir une idole à Lyon. Ce sera un joueur que les Lyonnais vont vraiment surveiller. D’abord, il a un pied gauche terrible. C’est dur de lui prendre le ballon. J’ai parlé de lui avec Juninho. Il le connaît depuis ses débuts à Flamengo. Il peut jouer en 8 ou en 10. Il a même fait des matchs en 9. C’est un footballeur assez complet. Pour l’instant, quand il rentre, on ne le voit pas trop frapper au but. Pour une raison bien simple : il joue assez loin de la cage adverse… On ne l’a pas encore vu en position offensive. Mais on voit qu’il est costaud, il donne de l’orientation au jeu. Quand il va vraiment s’installer, ça va être un plaisir de le voir ! », a précisé le journaliste du Progrès, qui pense que Paqueta deviendra le joueur phare de l’OL quand des cadres comme Aouar ou Memphis auront fait leurs valises…

 


 

Riolo : "Juninho ne veut pas continuer avec Garcia"

RMC via Twitter

 


 

FC Barcelone : Memphis Depay va signer un drôle de contrat...

Footmercato.net

Plus les jours avancent, plus Memphis Depay se rapproche du FC Barcelone. Ce n'est un secret pour personne, puisque Ronald Koeman l'a même avoué publiquement : les Catalans souhaitent enrôler l'attaquant lyonnais, après avoir échoué lors du mercato estival. Le contrat du joueur batave expire en juin prochain, et le seul doute qui existe concerne sa date d'arrivée à Barcelone. Dès cet hiver pour un petit montant de transfert ou en juin prochain, gratuitement ?

« On a pas mal d'internationaux dans différentes sélections, dont Memphis, qui est un leader. Memphis, je n'ai pas les yeux de Chimène pour lui, mais je pense qu'il peut apporter à l'Olympique Lyonnais une dimension que tout le monde souhaite avoir pour l'OL. Donc, non, a priori on ne va pas le garder (à la fin de son contrat). J'ai été le premier à dire qu'il ne partirait pas à Barcelone », a lancé Jean-Michel Aulas mardi soir, ajoutant que « Memphis va finir la saison à Lyon ».


Depay est prêt à tout


Quoi qu'il en soit, Mundo Deportivo explique que les valises du joueur sont déjà prêtes. Un contrat de quatre ans l'attend au Camp Nou, avec un point important à souligner. La première saison, il devra se contenter d'un salaire revu à la baisse, en raison des difficultés que traverse le FC Barcelone et du plafond salarial imposé par la Liga.

Les dirigeants actuels négocient des baisses de salaire avec l'effectif et ne pourront donc pas faire de folies avec les futures recrues. Pas un soucis pour l'ancien Red Devil, prêt à tout pour revêtir la tunique blaugrana et donc disposé à faire des sacrifices financiers pour signer à Barcelone. De son côté, Ronald Koeman, qui l'a eu sous ses ordres en sélection, se frotte déjà les mains...

 


 

Mattia De Sciglio, la botte secrète de l'OL

Footmercato.net

Après avoir fait toute sa carrière en Italie, Mattia De Sciglio s'est décidé à passer de l'autre côté des Alpes cette saison. Prêté par la Juventus, le défenseur âgé de 28 ans est en train de découvrir l'OL et la Ligue 1. Une nouvelle expérience qui semble plutôt lui plaire jusqu'à présent.

Un rendez-vous manqué. Entre Mattia De Sciglio et la France, l'histoire aurait pu débuter en janvier dernier. A ce moment, le Paris Saint-Germain et la Juventus discutaient très sérieusement d'un échange entre le polyvalent latéral italien et Layvin Kurzawa, qui était en fin de contrat le 30 juin 2020. Alors que le deal était en bonne voie, tout a capoté. Maurizio Sarri, entraîneur des Bianconeri à l'époque, avait mis son véto, assurant avoir encore besoin de Mattia De Sciglio, dont le profil lui offrait plus de possibilités. De plus, la Juve estimait la valeur de son défenseur, encore sous contrat jusqu'en 2022, supérieure à celle de l'international tricolore. Les Turinois demandaient donc une somme supplémentaire en plus de leur joueur.


Un rendez-vous manqué avec le PSG, mais pas avec l'OL


Tout cela a donc fini par faire échouer cet échange. Un épisode sur lequel l'international italien est revenu dans un entretien accordé à OLTV. «Je ne sais pas pourquoi le transfert a échoué. On a beaucoup parlé de ça, surtout au mois de janvier où j'étais assez proche du Paris Saint-Germain. Mais au dernier moment, il n'y a pas eu d'accord entre la Juventus et le Paris Saint-Germain. Donc l'opération a capoté.» Mais le club de la capitale a de nouveau activé cette piste le 18 septembre dernier. Le Corriere dello Sport expliquait que Leonardo songeait à lui pour venir compenser la blessure de Juan Bernat. Mais c'est bien Lyon qui a réussi à l'attirer dans ses filets le 5 octobre, en toute fin de mercato. Un coup surprise sorti de la botte magique des Gones dans le money time du mercato.

«J'ai choisi l'OL car Lyon m'a tout de suite prouvé sa volonté de me prendre. L'OL a cru en moi. Cette confiance que m'a apporté l'OL, c'est vraiment ce qui m'a poussé à accepter tout de suite ce prêt. C'était également le moment pour moi de tenter l'expérience à l'étranger», a expliqué le joueur né à Milan sur OLTV, avant de poursuivre : «je prends cette saison avec l'objectif de me relancer et de retrouver de la continuité que j'avais auparavant. Continuité que je n'ai pas pu retrouver la saison passée. Je prends cette nouvelle étape avec beaucoup d'enthousiasme et j'ai également en vu le prochain Euro qui aura lieu en juin (2021). J'espère faire de grandes choses avec l'OL pour y participer. Je donnerai mon maximum pour aider l'OL à atteindre ses objectifs cette saison. Après, je ne sais pas. Peut-être que je resterai ici, peut-être que je retournerais en Italie. Pour le moment, je n'en ai aucune idée.»


Retrouver du temps de jeu et la Squadra Azzurra


Prêté par la Juventus sans option d'achat, Mattia De Sciglio compte donc mettre son temps à Lyon à profit pour retrouver du temps de jeu et tenter de faire son retour en Squadra Azzurra. Le latéral aux 39 capes n'a, en effet, plus été appelé en sélection depuis le 11 juin 2019. Ce jour-là, il avait joué 25 minutes lors de la victoire 2 à 1 face à la Bosnie-Herzégovine. Autant dire que l'ancien de l'AC Milan a une folle envie de défendre à nouveau les couleurs de l'Italie et de se faire une place dans le groupe qui disputera l'Euro en 2021. Mais avant de penser à cela, il lui faut s'imposer à l'OL. Un club où Rudi Garcia, avec lequel il échange parfois en Italien, a tout de suite dit tout le bien qu'il pensait de lui.

«Mattia de Sciglio est au-dessus techniquement et dans son intelligence de jeu, cela se voit tout de suite», avait expliqué le technicien tricolore. Mais, pour le moment, Mattia De Sciglio n'a pas eu beaucoup l'occasion de s'exprimer depuis qu'il a posé le pied sur le sol lyonnais. Arrivé juste avant la trêve internationale d'octobre, il a dû patienter avant de faire ses débuts sous le maillot rhodanien. Le 18 octobre, il était entré en jeu face à Strasbourg. Le temps pour lui de jouer 18 minutes, alors que son équipe s'était imposée 3 à 2. Une semaine plus tard, il entrait de nouveau en jeu face à Monaco (victoire 4-1). Il avait passé une dizaine de minutes sur la pelouse du Groupama Stadium.


De Sciglio se sent bien à Lyon


Depuis, plus rien. Lors du déplacement à Lille (1er novembre, 1-1), le numéro 22 de Lyon n'était pas dans le groupe car il était malade. Une semaine plus tard, le 8 novembre, celui qui attendait avec impatience de disputer le derby n'était pas de la partie car de nouveau malade d'après l'OL. Il devra donc profiter de la trêve de novembre pour continuer à travailler, s'adapter pour enfin retrouver les terrains de Ligue 1 avec les Gones. Des Gones avec lesquels il échange parfois en français et avec lesquels il se sent plutôt bien comme il l'a avoué au site officiel de l'OL.

«Je suis très content d'être ici, d'être dans un grand club comme l'Olympique Lyonnais qui a écrit l'histoire du football en France. C'est une grande équipe. On voit la grandeur de l'OL grâce à son organisation, à l'équipe qui est en place. C'est une formation jeune mais très forte. On le voit aussi à travers le stade, le centre de formation, le centre d'entraînement. Tout ça fait que Lyon est un grand club. Je suis très heureux de vivre cette expérience en France, hors d'Italie. C'est une expérience qui sera positive pour moi et qui va me permettre de grandir en tant que joueur ainsi qu'en tant que personne.» Le bonheur est visiblement dans le prêt pour Mattia De Sciglio !

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter

 


 

Pas d'argent, pas de matchs, Aulas menace Téléfoot

Foot01.com

Dans l’incapacité d’honorer ses engagements et de payer à la Ligue de Football Professionnel les droits télévisuels, Mediapro met le foot français dans l'embarras.

Et pour cause, en pleine crise du Covid-19, les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 n’avaient pas besoin d’un diffuseur principal mauvais payeur. C’est pourtant le cas avec Mediapro, qui n’a toujours pas versé un centime à la Ligue de Football Professionnel pour la diffusion de huit matchs de L1 et huit matchs de L2 par journée depuis la fin du mois d’août. Début octobre, le groupe sino-espagnol n’a pas honoré le paiement de sa première traite, et en fera de même en décembre. Interrogé à ce sujet sur les ondes de RMC, Jean-Michel Aulas a purement et simplement proposé d’enlever un certain nombre de lots de matchs à la chaîne Téléfoot. Ce qui conduirait à une réattribution de certains droits télévisuels de la Ligue 1.

« Je pense que dans le cadre de la médiation qui est en cours, on doit pouvoir, en fonction des lots attribués à Mediapro, trouver un bon équilibre pour qu’il abandonne un certain nombre de lots et qu’un groupement de gens qui veulent sauver le football français viennent à nous. L’Etat doit nous aider à régler le problème, peut-être en faisant abstraction d’un certain nombre de charges sociales. Deuxième type de solution, c’est de se situer dans une autre approche. Il faut trouver une approche digitale qui ne soit plus telle qu’elle a été conçue avec des lots exclusifs, qui sont limités par définition. Il faut trouver quelque chose qui permettra de calibrer l’offre en prix et en segmentation en fonction de ce que souhaite l’utilisateur » a indiqué Jean-Michel Aulas, lequel a par ailleurs regretté un certain nombre d’erreurs de la part de Mediapro dans la distribution de sa chaîne.


Des erreurs dans la distribution de la chaîne


« Mediapro a toujours pensé que ses images seraient diffusées par Canal Satellite et un certain nombre d’autres diffuseurs. Tous les abonnés de Canal Satellite n’ont pas eu accès aux images que diffusait Mediapro. Quand Mediapro a défini un prix à l’époque, il paraissait hyper cher, mais il paraissait, au travers du nombre d’utilisateurs qui pourraient y accéder, possible. Petit à petit, tout s’est refermé. Parce qu’encore une fois, on a démarré le championnat trop tôt. C’est une erreur vraiment dramatique. Mediapro s’est trouvé dans l’incapacité de distribuer » a lancé le président de l’OL. Des erreurs qui font de Téléfoot une chaîne peu suivie, qui compte environ 600.000 abonnés. Un chiffre qui ne permet pas à Mediapro de rentrer dans ses fraus et de payer en bonne et due forme la LFP.

 


 

Un derby légendaire, Vincent Duluc a adoré

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais a battu l’AS Saint-Etienne (2-1) dans la douleur ce dimanche soir en Ligue 1. Les hommes de Rudi Garcia ont néanmoins su faire la différence aux bons moments.

Les fans de football n’ont pas été déçus du derby entre l’OL et l’AS Saint-Etienne ce dimanche au Groupama Stadium. Les deux formations ont offert un spectacle et un scénario très convenables. Les hommes de Rudi Garcia s’en sont finalement sortis grâce à un doublé de Tino Kadewere, pourtant remplaçant au début du match. Ce match reste en tout cas une bonne nouvelle pour le football français selon Vincent Duluc, qui reconnait aussi la supériorité lyonnaise sur les Verts.


“J’ai trouvé que c’était un derby qui ne faisait pas honte à notre dimanche soir”


Lors d’une apparition sur OLTV, le journaliste a donné son point de vue à ce sujet. “J’ai trouvé que c’était un bon derby, qui allait un peu rentrer dans la légende, avec ce scénario, ce penalty pas transformé et la manière dont les Verts, après cinq défaites de suite, ont su combattre. J’ai trouvé que c’était un derby qui ne faisait pas honte à notre dimanche soir. Sur les efforts, on va dire que Saint-Etienne n’a pas été récompensé mais il n’y a pas non plus de hasard dans ce jeu et à un moment, le talent fait la différence. Avec les changements de Garcia vers la 70ème minute de jeu, on a vu un autre OL. Saint-Etienne aurait pu égaliser sur ce penalty. (…). Depuis la fin du mercato, Lyon va mieux. Il y a quand même une forme de logique au-dessus de tout ça”, a notamment indiqué Vincent Duluc, qui n’a pas caché son plaisir d’avoir vu un bon match de football entre les deux formations rivales.

 


 

Kadewere et Cornet dans le 11 type de la journée

Ligue1.fr

 

 

Voir aussi... OL 2-1 ASSE : L'After // L'actu du Mardi 10 Novembre

 

Last modified on mercredi, 11 novembre 2020 20:59