L'actu du Lundi 9 Novembre

L'actu du Lundi 9 Novembre

Voir aussi... OL 2-1 ASSE : L'After

Derby : la joie des Lyonnais

Maxifoot.fr

Malgré l'absence de supporters au Groupama Stadium en raison du confinement, les joueurs de l'Olympique Lyonnais ont tenu à communier avec leurs fans à l'issue de la victoire dans le derby face à l'AS Saint-Etienne (2-1) ce dimanche en Ligue 1. Après le coup de sifflet final, en présence de leur directeur sportif, et ancienne gloire du club, Juninho, les Gones ont ainsi pris la pose devant la banderole "combattre et vaincre" déployée dans le virage nord. Une attention qui a dû toucher les supporters rhodaniens.

 

 

 


 

Kadewere, du jamais vu dans le derby !

Maxifoot.fr

Entré en jeu à la 56e minute à la place de Moussa Dembélé, l’attaquant Tino Kadewere (24 ans, 9 matchs et 3 buts en L1 cette saison) a inscrit un doublé qui a permis à l’Olympique Lyonnais de renverser l’AS Saint-Etienne (2-1) ce dimanche pour le compte de la 10e journée de Ligue 1. D’après Opta, le Zimbabwéen est devenu à cette occasion le premier joueur de l’histoire à inscrire 2 buts ou plus après être entré en jeu dans ce derby en L1. De quoi faciliter l’adaptation de l’ancien Havrais auprès des supporters !

 

Avant le match, Kadewere en avait rêvé...

 

 


 

Garcia : « L'essentiel, c'est de gagner le derby »

Lequipe.fr

L'entraîneur de Lyon, Rudi Garcia, se félicite de la réaction de ses joueurs après une première période « moyenne » où les Stéphanois ont ouvert le score, ce dimanche à Décines (2-1).

« Êtes-vous satisfait du scénario de ce 121e derby ?
J'avais bien prévenu que ce ne serait pas facile. Un derby, ce n'est plus une question de dynamique d'équipes, de résultats, mais de le gagner. On a fait une première période moyenne. On ne s'est pas plus affolés que cela. J'ai demandé à mes joueurs d'égaliser. Ce que l'on a fait sur coups de pied arrêtés, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Et qu'on aurait ensuite le temps d'en mettre un deuxième. L'essentiel, c'est de gagner le derby. Mais je n'oublie pas que comme à Lille, on a eu la balle de 1-0, et que comme à Lille, on s'est retrouvés menés 1-0.

Peut-on parler d'un coaching gagnant de votre part ?
Tous ceux qui sont rentrés nous ont apporté. En ce moment, il suffit de jouer attaquant gauche pour marquer des buts chez nous. Ce soir (dimanche), ç'a été au tour de Tino (Kadewere). Je suis content pour lui. Il le mérite. Il a des qualités de finisseur.

Regrettez-vous votre composition d'équipe de départ ?
Pas du tout. Je vous rappelle que Moussa (Dembélé, remplacé par Kadewere) aurait pu être l'homme du match en marquant deux fois. Sur le premier but refusé, il y a effectivement un petit hors-jeu. Sur le second, je ne préfère rien dire.

Comment expliquez-vous vos difficultés en première période ?
Saint-Etienne nous a donné beaucoup de fil à retordre et nous, on manquait de profondeur et de percussion. C'est pour cela que l'on a changé de système au bout de vingt minutes de jeu. Ce onze de départ nous permettait de le faire sans effectuer de changements. »

 


 

Le jeune Florent Da Silva signe son premier contrat pro à l'OL

Lequipe.fr

Florent Da Silva (17 ans) va signer son premier contrat pro avec son club formateur, l'OL. Il est au club depuis dix ans.

Après un été un peu agité du côté des jeunes joueurs, avec les départs de Pierre Kalulu à l'AC Milan, notamment, l'OL est parvenu à un accord avec son jeune milieu de terrain Florent Da Silva (17 ans), qui va signer son premier contrat professionnel en faveur de son club formateur. International dans les sélections de jeunes, il est arrivé à l'OL en 2010, à l'âge de 7 ans.

 


 

Et finalement, Garcia en sort grandi

Eurosport.fr

Lyon n'a pas existé pendant près d'une heure avant de renverser Saint-Etienne grâce à un doublé de Tino Kadewere (2-1), dimanche. Son entrée en jeu illustre le coaching gagnant d'un Rudi Garcia qui avait surpris en modifiant un onze de départ qui avait donné satisfaction ces dernières semaines. Mais le pari de l'entraîneur lyonnais a fini par payer. Notre antisèche.

Le jeu : Un Lyon, deux visages

Sur ce derby, l'OL a joué les rôles de docteur Jekyll et M. Hyde. Il a d'abord affiché son plus mauvais visage. Apathique, dominé dans l'engagement, incapable de se faire violence, il a d'abord subi la loi d'une équipe stéphanoise remarquablement organisée, avec un bloc très compact et une projection rapide vers l'avant. Puis Lyon s'est réveillé avec un coaching à la fois osé et gagnant de Rudi Garcia, qui a procédé à trois changements peu avant l'heure de jeu. Les Gones ont soudainement retrouvé tout leur mordant et exprimé tout leur talent, en exploitant enfin la vitesse de leurs attaquants dans les couloirs. Cela leur a permis de renverser une situation compromise, même si leur victoire a tenu au manque de réalisme et de réussite stéphanois, à l'image du penalty manqué par Denis Bouanga.

Les joueurs : L'entrée rêvée de Kadewere

Il avait rêvé qu'il inscrirait deux buts dans ce derby. Tino Kadewere a fait de ce songe une réalité alors qu'il n'était pas titulaire. Il a tout changé dans ce match où Memphis Depay a lui aussi retrouvé toute sa splendeur après le coaching opéré par Rudi Garcia, et notamment l'entrée pleine d'impact de Thiago Mendes. Avant, et même après devant Romain Hamouma, Anthony Lopes a signé des parades décisives qui font largement oublier son but contre son camp. Son alter-ego Jessy Moulin avait lui aussi tenu la baraque avant de commettre une erreur fatale sur le deuxième but de Kadewere. A l'ASSE, Yvan Neyou a confirmé tout son talent avec une prestation XXL au milieu.

Le facteur X : Bouanga, de héros à zéro

Il est celui qui a fait rêver Saint-Etienne en "forçant" le but contre son camp d'Anthony Lopes sur l'ouverture du score. Il est aussi celui qui a anéanti les derniers espoirs stéphanois. Denis Bouanga a eu une occasion en or d'égaliser sur un penalty obtenu après l'intervention du VAR pour une main de Jean Lucas. Elle s'est envolée quand l'attaquant stéphanois, franchement nonchalant dans sa course d'élan, n'a pas accroché le cadre d'Anthony Lopes. Et il a ainsi précipité la sixième défaite des Verts. Cruel.

La stat : 39

Il était serré, ce derby. Et finalement, le résultat traduit aussi cette impression d'un point de vue historique. Car la victoire de l'OL lui permet d'égaliser dans ses confrontations face à son rival préféré. On en est désormais à 39 succès de chaque côté et 31 nuls. De quoi donner un peu plus de saveur au prochain opus d'une affiche qui n'en manque jamais, de toute façon.

La décla : Rudi Garcia (entraîneur de Lyon)

"Je ne regrette vraiment pas les choix (de composition d'équipe) opérés en début de partie. Cela n'a pas forcément marché car Saint-Etienne a fait ce qu'il fallait."

La question : Garcia, mauvais onze de départ ou gros coaching ?

Son équipe de départ en a surpris plus d'un. Parce que Rudi Garcia avait fait des choix forts ces dernières semaines et qu'ils s'étaient avérés payants. Quitte à laisser Bruno Guimaraes, Maxence Caqueret et Moussa Dembélé sur le banc. Tenter de les relancer pour un match aussi important que le derby pouvait avoir du sens, surtout en considérant l'état de forme très précaire des Verts. Mais cela s'est transformé en fiasco.

Qui sait ce qui serait arrivé si Rudi Garcia n'avait pas changé son fusil d'épaule peu avant l'heure de jeu ? Trois changements d'un coup, même s'il y en avait un sur blessure (Aouar), c'était quand même un gros pari à ce stade du match. Il a été payant. Aussi parce que les satisfactions de ces dernières semaines, Thiago Mendes et Tino Kadewere, ont su rester mobilisés malgré une déception légitime de ne pas débuter ce derby. Ils ont changé le cours du match. Et finalement donné raison à Garcia.

Le coach des Gones en sort grandi. Mais pas forcément pour ce coaching gagnant qui traduit aussi on erreur dans sa composition de départ. Surtout parce qu'il a envoyé un message fort à l'ensemble de ses joueurs. Notamment en impliquant ceux qui l'étaient moins ces derniers temps même s'ils n'ont pas été performants. C'est un exercice particulièrement délicat dans le cas d'un coach qui dispose d'un effectif très riche pour un club sans Coupe d'Europe à disputer. Cela aurait pu se retourner contre lui. Mais au final, et même si cela s'est joué sur des détails, Garcia en sort grandi.

 


 

Photos : Une soirée compliquée pour Dembele

Twitter

 


 

Les critiques de Depay sur la mentalité à l'OL

RMC.fr

Dans un entretien accordé à Téléfoot avant le derby entre l'OL et Saint-Etienne ce dimanche (21h), Memphis Depay a exprimé ses regrets concernant la mentalité de certains à Lyon. Le Néerlandais laisse entendre que le club manque d'ambition.

L'OL à la lutte avec le PSG pour le titre de champion de France? Le club, septième avant le derby contre Saint-Etienne ce dimanche (21h), semble bien loin de pouvoir rivaliser. Au grand regret de Memphis Depay, qui aimerait que Lyon ait la volonté de lutter et de réellement viser des trophées.

Interrogé sur les chances de titre en Ligue 1 dans un entretien accordé à Téléfoot, l'ailier néerlandais n'est pas tendre avec la mentalité de certains au sein du club. Et en se retenant de trop en dire, l'ancien joueur de Manchester United ne semble pas épargner certains de ses coéquipiers.


"Il devrait au moins y avoir cette mentalité"


"Le titre? Cela devrait être notre objectif. Même si je ne peux pas dire tout ce qui me passe par la tête... sur ce qu'il se passe, sur ce que je vois au club, il y a des choses que je ne peux pas dire honnêtement. Mais ce devrait être une motivation pour tous les joueurs qui viennent à Lyon. Parce que c'est un très grand club, les gens doivent s'en rendre compte. Et chaque joueur qui vient au club doit s'en rendre compte, insiste Depay. Vous venez ici pour ramener des trophées. Il devrait au moins y avoir cette mentalité."

Une "mentalité" visiblement défaillante, malgré le beau parcours conclu en demi-finale face au Bayern lors du Final 8 de la dernière Ligue des champions. Après neuf journées, l'OL a toutefois déjà laissé du terrain à ses adversaires dans la course au titre... ou plutôt au podium et à une qualification pour la prochaine C1. Après son faux-départ au Barça durant le dernier mercato, Memphis Depay sera en fin de contrat l'été prochain.

 


 

Ansu Fati blessé, Barcelone accélère sur Depay

Foot01.com

Discret face à Saint-Etienne dimanche soir (2-1), Memphis Depay n’en reste pas moins concerné par les matchs de l’Olympique Lyonnais.

Irréprochable dans son état d’esprit lors du derby au Groupama Stadium, le capitaine de l’OL n’est pas certain pour autant d’effectuer l’intégralité de la saison en Ligue 1. Et pour cause, un transfert au FC Barcelone continue de trotter dans la tête de Memphis Depay… à raison. Car le vice-champion d’Espagne en titre souhaite toujours le recruter dans l’optique du mercato hivernal, à en croire les informations d’Onda Cero. Le média espagnol va plus loin puisque dès dimanche soir et le coup de sifflet final du match entre l’Olympique Lyonnais et Saint-Etienne, le nom de l’attaquant néerlandais était sur toutes les lèvres à Barcelone.


Koeman en a fait sa priorité absolue


Il faut dire que le média a tout simplement annoncé sans même employer le conditionnel que Memphis Depay allait signer au FC Barcelone en janvier. Aucun détail financier n’a filtré, mais il ne fait aucun doute pour les journalistes d’Onda Cero que Memphis Depay posera ses valises au Camp Nou à Noël afin de compenser numériquement la blessure d’Ansu Fati, victime d’une rupture du ménisque et qui sera au minimum absent pour les deux prochains mois de compétition. En ce qui concerne l’Olympique Lyonnais, rappelons que l’ex-attaquant de Manchester United ne compte plus que sept mois de contrat. Et pour l’heure, on ne sait pas véritablement quelles sont les exigences de Jean-Michel Aulas pour le transfert de son attaquant, recruté près de 20 ME il y a trois ans, et qui a inscrit 59 buts sous les couleurs lyonnaises pour le moment.

 


 

Aouar, blessé, déclare forfait pour l'équipe de France

Europe1.fr

Le milieu de terrain lyonnais Houssem Aouar, touché dimanche en club contre Saint-Étienne (2-1), a déclaré forfait pour le prochain rassemblement des Bleus, a annoncé lundi le sélectionneur Didier Deschamps.

"Après avoir examiné Houssem Aouar et la blessure qu'il a eu hier, on va le laisser à la disposition de Lyon", a déclaré Deschamps lors d'une visio-conférence de presse à deux jours de l'amical France-Finlande. Houssem Aouar, 22 ans, avait été appelé en remplacement de Nabil Fekir, lui aussi blessé.

Didier Deschamps et le staff médical de Clairefontaine, pas vernis depuis le début de saison entre le Covid-19 et les blessures, ont d'abord examiné l'état des blessés Kylian Mbappé, Benjamin Pavard, Presnel Kimpembe, en plus de Houssem Aouar. Ils vont ensuite se tourner vers les enjeux sportifs : la Finlande mercredi en amical, puis le Portugal et la Suède en Ligue des nations.

 


 

Benlamri de retour avec la sélection algérienne

OL.fr

Djamel Benlamri a été convoqué par le sélectionneur de l'Algérie pour les deux prochains matches.

Sa première sous les couleurs lyonnaises n'est visiblement pas passée inaperçue. Auteur d'une très bonne entrée sur le terrain de Lille il y a une semaine, Djamel Benlamri a convaincu son sélection, Djamel Belmadi, de le rappeler. Le défenseur central de l'OL, vainqueur de la CAN l'année dernière avec les Fennecs, retrouve donc sa place dans une liste de 24 joueurs et participera à la double confrontation contre le Zimbabwe les jeudi 12 et lundi 16 novembre pour tenter de faire un pas de plus vers une qualification à la CAN 2021.

 


 

Aouar est un « grand-père », Raymond Domenech se lâche

Footradio.com

Titulaire indiscutable sous les ordres de Rudi Garcia à l’Olympique Lyonnais, Houssem Aouar n’a pas vraiment brillé lors du derby contre l’ASSE dimanche (2-1).

Placé au poste de relayeur gauche dans le 4-3-3 de Rudi Garcia, l’international français n’a pas montré grand-chose dans un match qui lui tient pourtant à coeur… Assez insipide pendant près d’une heure, le joueur de 22 ans a quitté le terrain à cause d’une blessure musculaire à une cuisse à la 56e minute de jeu. Et c’est finalement après son remplaçant que l’OL a renversé Sainté dans le derby grâce à un doublé de Kadewere. De là à dire que Lyon a gagné grâce à la sortie prématurée d’Aouar ? Raymond Domenech n’est pas loin de penser ça…

« Ça fait plus d’un an que je dis que Lyon joue comme Aouar. Il joue comme un vieux de 35 ans. Il fait tourner le ballon, il n’accélère plus. Autant je l’ai encensé à ses débuts, car il accélérait le jeu de Lyon. Sur le côté, il prenait le ballon, il éliminait, il faisait des centres, il jouait pour les autres… Un super Final 8 ? Non, il a fait des éclairs, sur ce qu’il est capable de faire. Il a quelques fulgurances, car il a du talent. Mais le reste du temps, son absence est pesante pour l’équipe… Ça impose un rythme qui n’est pas bon. Avec ce niveau-là, personne ne va le prendre au mercato… Les grands clubs européens ne prendront pas un joueur qui fait quelques éclats de temps en temps et qui joue comme un grand-père le reste du temps… », a balancé le consultant de L’Equipe du Soir, qui estime donc qu’Aouar doit reprendre sa carrière en main s’il veut atteindre le top niveau international… D’autant plus que le Gone a reçu un violent tacle de la part de Didier Deschamps en équipe de France la semaine passée.

 


 

Les joueurs stéphanois ne digèrent pas la provocation de Dubois !

Butfootballclub.fr

Proche du vestiaire de l'ASSE, l'insider Mohamed Toubache-Ter révèle que les joueurs stéphanois n'ont pas du tout apprécié le comportement de Léo Dubois hier lors du derby face à l'OL.

Denis Bouanga qui rate son penalty, et Léo Dubois qui ne trouve rien de mieux à faire que de le chambrer, en lui riant au nez, dans la foulée : cette image scandalise les supporters de l'ASSE ce lundi, au lendemain de la défaite de leur équipe contre l'OL (1-2), lors du derby, à Décines.


Dubois s'en serait aussi pris à Neyou


Mais les supporters ne sont pas les seuls à s'indigner de la provocation du latéral de l'OL et de l'équipe de France. Selon Mohamed Toubache-Ter, c'est aussi le cas des joueurs de Claude Puel.  "Les joueurs stéphanois sont furieux et attendent avec impatience le match retour. Furieux de l’attitude et des propos de Léo Dubois à l’endroit de Neyou : "Toi, personne te connaît."

"Le match retour risque d’être sportivement bouillant !!", annonce l'insider, qui révèle donc que l'ancien nantais aurait aussi manqué de respect envers Yvan Neyou...

 

 

 

Voir aussi... OL 2-1 ASSE : L'After

 

Last modified on mardi, 10 novembre 2020 13:13