L'actu du Vendredi 6 Novembre

L'actu du Vendredi 6 Novembre

 Voir aussi... L'actu du Jeudi 5 Novembre // Les Notes des Joueurs

Anthony Lopes : "Le derby est mon match préféré"

OL.fr

Le gardien lyonnais, Anthony Lopes, a évoqué devant la presse le derby, ce rendez-vous qui lui tient tellement à cœur. L'intégralité de la conférence est à retrouver sur OLPlay.

Le huis-clos

« Cela enlève toute sa saveur, mais ça reste un derby quoi qu’il arrive. Le manque des supporters fait beaucoup de mal ; je savais qu’ils avaient cœur de mettre le feu au stade, il va falloir faire le travail, du mieux possible, pour rendre les supporters fiers et heureux. Pendant le match, on sera concentrés sur notre performance, les consignes du coach. Le stade sonnera creux. Il faudra faire attention à ce qu’on dit (sourire). »

La forme des deux équipes

« Dans un derby tout est à mettre de côté, c’est le match à gagner d’un coté comme de l’autre, les dynamiques ne comptent presque pas à ce niveau-là ; c'est la fierté qui est mise en jeu...le message est passé. Tous les joueurs savent très bien que c’est un match à ne pas louper, à gagner. Ils sont tout de suite mis dans le bain quand ils arrivent au club. Avec la victoire au bout, on sait qu’on a plus de crédit pour la suite. Cela nous permettrait d’être aussi correct sur le plan comptable depuis quelques semaines. »

Un manque d’engouement ?

« Les supporters nous ont envoyés des lettres. On les a affichés dans le vestiaire. Cela nous amène du courage. Pour eux comme pour nous, c’est un manque. On était habitués à les voir à l’entraînement pour se chauffer. On doit s’adapter. »

La forme de l’OL

« On a vécu un mois de septembre compliqué, maintenant on regarde vers l’avant, on doit atteindre un haut niveau à l’OL. On a énormément d’ambition, on doit montrer le vrai visage de l’Olympique Lyonnais, celui qui gagne, qui joue, qui amène de la joie à ses supporters. La première période de Lille a été bonne. On aurait pu être plus dangereux après l’expulsion. La grande satisfaction est d’avoir été très bon et solidaire sur le plan mental. »

Son 1er derby

« C’était un signe du destin, un beau signe. Je suis un enfant du club, ça fait 20 ans que je porte ces couleurs, avoir pu débuter dans un derby à Gerland, je m'en souviens comme si c’était hier. L’échauffement, la banderole de soutien des Bad Gones… J’aurais aimé gagner ce match… Le derby est mon match préféré. C’est celui que j’attends le plus. Le plus beau ? Le 5-0 à Geoffroy-Guichard. C’était historique. »

Le Covid-19

« Je me sens bien, ça été dur à Strasbourg, on m’a géré tout au long de la semaine pour faire attention aux blessures. Je me sens 100% de mes capacités et j’essaie d’enchaîner les bonnes performances. »

Diomandé et Benlamri

« Sinaly a 19 ans. Il est solide, fort dans les duels. C’est un joueur très complet. Il va continuer à évoluer et à prendre de l’expérience. Je suis impressionné. Il a envie de jouer. Il saisit bien sa chance. On dirait qu’il joue depuis des années à l’OL. Djamel on le connaissait déjà d’avant, on savait que c’était un guerrier, il l’a très bien montré à Lille, il nous a donné un énorme coup de puce pour garder le résultat. Moi j’adore ce genre de joueur, il ne parle pas beaucoup mais quand il est sur le terrain on sait qu’on peut aller à la guerre avec lui. »
 
La Champions League

« Cette compétition nous manque. Et le club manque pour l’indice UEFA. On aimerait que les représentants français prennent le maximum de points possibles. »

 


 

Garcia : « Important de mouiller le maillot pour nos supporters »

OL.fr

A un peu plus de 48 heures du derby, le coach Rudi Garcia s'est exprimé devant les journalistes. L'intégralité de la conférence de presse est à retrouver sur OLPlay.

Point santé

« Tout l’effectif est là. On espère que De Sciglio pourra être dans le groupe demain. Marcelo sera malheureusement suspendu pour le derby... Un onze s’est dégagé car on a gagné deux fois de suite et qu’on a fait un bon match à Lille. C’était bien d’envoyer un message aux titulaires mais cela ne veut pas dire que les autres ne sont pas importants. Il est préférable d’avoir un problème de choix que l’inverse. Cela ne veut pas dire que ce ne sera pas la même équipe. Je réfléchis aussi à faire tourner. On a beaucoup de joueurs au milieu et de qualité. »
 
Des dynamiques différentes entre les deux équipes

« C’est dangereux, car tout le monde pense qu’on a déjà gagné. C’est le grand danger, de ne pas jouer car on écoute trop ce qu’il se dit. On veut gagner pour prolonger la série. On ne continuera sur cette dynamique que si on joue à 100% dans tous les domaines. Il ne faut pas se dire que c’est gagné d’avance. On a la chance d’avoir des Lyonnais pour avoir cette motivation. C’est aussi mon rôle de dire aux joueurs qu’il ne faut pas en faire moins. Il faut être capable d’être bon dans le contenu et être efficace, car c’est cela qui a changé depuis quelques semaines. »
 
Le derby de la saison passée

« C’est un de mes meilleurs souvenirs. Gagner un derby dans une telle ambiance est mémorable, comme le match de la Juventus. Ce sera un contexte différent. On a reçu beaucoup de lettres d’encouragement, on les a affichés. C’est important de jouer pour eux, de mouiller le maillot pour eux… Ce derby fait partie des matches qui comptent dans le championnat de France. La particularité du foot français est de ne pas avoir plusieurs clubs dans une ville. Chacun défend sa paroisse. »
 
Le huis clos

« Ce n’est pas le même football, on ne peut pas s’habituer à ça. Sans la bande-son, on doit gagner la bataille de la communication. On doit s’encourager pour pousser l’équipe face à l’adversaire, pour dégager une force collective. Une bande-son peut être une bonne idée au Groupama Stadium. Rien ne remplacera le fait de retrouver les supporters dans les stades. »
 
L’ASSE

« L’équipe avait bien débuté et elle va moins bien. La seule chose qui compte est de gagner pour remonter au classement, peu importe l’adversaire. Même si c’est un adversaire particulier… Claude Puel n’est jamais meilleur que dans la difficulté. Vous pouvez compter sur lui pour motiver ses troupes. A nous d’être présent et de jouer à notre meilleur niveau »
 
La prestation des clubs français en UCL

« On a qu’une envie, c’est d’y retourner. J’espère que les clubs français vont se reprendre. On a aussi vu la qualité de Lille. Cela réhausse le point qu’on a pris là-bas. Les clubs jouent pour leurs propres couleurs mais aussi pour la France, pour gagner des points à l’indice UEFA. »
 
La non-sélection d’Aouar en EDF A

« Je suis déçu pour lui. Il le méritait. Il a été décisif sur les derniers matches. Je l’ai trouvé motivé, pas abattu par la décision et prêt à travailler pour son club pour y retourner. Houssem peut être précieux pour l’équipe de France. »
 
Tino Kadewere

« Il est précieux dans le jeu. Il est généreux, bon dans ses déplacements. Il peut aussi aider derrière, sur les coups de pied arrêtés. Les attaquants ont toute liberté et l’occasion de venir jouer à l’intérieur. C’est un bon mec, je suis content pour lui. La concurrence est rude. »
 
La charnière Benlamri – Diomande

« La charnière a été à la hauteur à Lille. Sinaly a pris confiance. Il avait fait un bon match contre Monaco. Je l’avais trouvé crispé en fin de match. On a fait de la vidéo avec lui. Il est encore perfectible mais il est à l’écoute. La matière première est impressionnante. Il faut bosser tactiquement. On a fait un travail particulier avec lui. C’étaient les première minutes de Djamel Benlamri. Il a tenu avec les qualités qu’on lui connaît. Il a été excellent dans ses interventions et ses relances. Il a transpiré la combativité et il a été contagieux dans cela. C’est une satisfaction. Je découvre l’homme, il est un peu réservé mais c’est un garçon intelligent, qui va aider les plus jeunes. Il peut servir de grand frère. On avait besoin d’un joueur capable de mettre le pied et aider Marcelo dans ce domaine-là. les associations fonctionnent. »

 


 

OL-ASSE : pourquoi les Lyonnais peuvent "seulement" égaler le nombre de victoires

RMC.fr

Contrairement à ce que pensent certains supporters de l'OL sur les réseaux sociaux, le club lyonnais ne peut pas passer devant l'ASSE dans le décompte des derbies de l'histoire, même en cas de succès dimanche (21h), au Groupama Stadium. Explications.
 
Un derby ne se joue pas que sur le terrain. Le match se dispute aussi souvent dans les tribunes, lesquelles seront vides ce dimanche (21h), en raison de la crise sanitaire. La rencontre OL-ASSE se déroulera donc sans le moindre supporter pour la première fois de l’histoire, ce qui ne change pas grand-chose à celle des supporters stéphanois, ceux-ci n’étant pas les bienvenus au Groupama Stadium depuis son ouverture il y a bientôt cinq ans, en janvier 2016. Mais une telle affiche ne saurait se contenter d’une simple confrontation sur le rectangle vert, sans chambrage ni guerre des mots.


Un décompte faussé


A l’approche de ce rendez-vous si particulier, les supporters de l'OL insistent déjà sur la portée du résultat qui pourrait permettre à leur équipe, selon leurs calculs, de dépasser les Verts au nombre de victoires en cas de succès. Or, contrairement à ce qu'annoncent certains d’entre eux sur les réseaux sociaux, Lyon ne peut pas passer devant son rival dans le décompte des derbies de l’histoire. Ce que les supporters lyonnais comptent comme une victoire - une qualification de l’OL aux tirs au but en Coupe de France, en février 2001 - n’est qu’un nul, officiellement. Même en cas de succès dimanche, l’OL ne peut donc qu’égaliser.

120 derbies ont été disputés à ce jour, toutes compétitions confondues, 108 en L1. L’OL comptabilise 43 victoires, contre 44 pour les Verts, et 33 matchs nuls. En Ligue 1, le bilan donne 38 succès pour Lyon, 31 pour Saint-Etienne, et enfin 39 matches nuls. La dernière victoire de Saint-Etienne à Lyon remonte au 30 mars 2014. Mevlut Erding et Max-Alain Gradel avaient donné le succès à leur équipe à Gerland. L’ASSE n’a jamais connu l’ivresse d’un succès au Groupama Stadium en quatre tentatives. Elle y a perdu à trois reprises et obtenu un match nul en février 2018. Dimanche, les Verts ont non seulement l’occasion d’y parvenir pour la première fois, mais également de distancer leurs rivaux au nombre de victoires.

 


 

Umtiti prêté à l'OL cet hiver ?

Todo Fichajes via Twitter

 


 

Aouar, Memphis et Toko Ekambi sélectionnés, Caqueret avec les Espoirs

OL via Twitter

 

Aouar finalement appelé en Equipe de France A

 

 


 

Aouar au Real Madrid, une voie royale pour Zidane

Foot01.com

Tout proche de s’engager avec la Juventus Turin cet été, Houssem Aouar est finalement resté à l’Olympique Lyonnais au mercato.

Et pour cause, aucun accord définitif n’a été trouvé entre la Vieille Dame et l’OL au sujet de l’international français. La Juventus Turin n’était toutefois pas le seul club à s’intéresser de près au meneur de jeu des Gones. En effet, Mikel Arteta souhaitait également recruter Houssem Aouar afin de renforcer le milieu de terrain d’Arsenal. Les Gunners ont tenté une approche auprès de Jean-Michel Aulas, sans pour autant parvenir à convaincre le très exigeant président lyonnais. A en croire les informations de Fabrizio Romano, le club londonien ne devrait d’ailleurs pas revenir à la charge dans le dossier Houssem Aouar puisque la priorité à ce poste se nomme désormais Dominik Szoboszlai (RB Salzbourg).

Ce brutal changement de cap de la part d’Arsenal risque de faire le bonheur d’un club, à en croire El Desmarque. Et sans surprise, il s’agit du Real Madrid. Au sein de la capitale espagnole, on apprécie tout particulièrement le profil d’Houssem Aouar, un relayeur très technique à l’instar de joueurs tels que Luka Modric ou Toni Kroos. Si la volonté de Zinedine Zidane reste de recruter Eduardo Camavinga à ce poste, le dossier du Rennais risque d’être (trop) compliqué pour le Real Madrid. En effet, il n’est pas dit que les Merengue aient les finances pour s’offrir à la fois Mbappé et la pépite du Stade Rennais. Ainsi, Houssem Aouar ferait office de plan B de luxe pour le Real Madrid lors du prochain mercato estival. Reste à voir si de son côté, le milieu de l’Olympique Lyonnais est chaud pour rejoindre un club dans lequel il a peu de chance d’être immédiatement titulaire. Son choix sera absolument crucial, alors que la Juventus Turin n’a peut-être pas dit son dernier mot.

 


 

Aulas pourrait rendre un précieux service au Barça avec Depay

Le10sport.com

Lors du dernier mercato estival, le FC Barcelone ne serait pas parvenu à répondre aux attentes de l'OL pour Memphis Depay. Alors que Jean-Michel Aulas ne voudrait pas perdre son numéro 10 et capitaine gratuitement, le club catalan aurait de bonnes chances de finaliser ce dossier au mois de janvier.

Pour pallier le départ de Luis Suarez vers l'Atlético, le Barça aurait tenté de recruter Memphis Depay lors du dernier mercato estival. Toutefois, le club catalan n'aurait pas eu les ressources nécessaires pour faire plier l'OL de Jean-Michel Aulas. Malgré son échec cet été, la direction du FC Barcelone ne perdrait pas espoir et serait toujours aussi déterminé à attirer Memphis Depay vers la Catalogne. D'après les indiscrétions de Mundo Deportivo, divulguées ce vendredi matin, l'écurie blaugrana aurait même monté un nouveau plan pour augmenter ses chances de succès sur ce dossier. Dans un premier temps, le Barça compterait finaliser l'arrivée de Memphis Depay - qui est dans la dernière année de son contrat - pour le mois de juillet, avant de trouver un terrain d'entente avec l'OL pour un transfert cet hiver. Et pour cette deuxième partie du plan, le FC Barcelone pourrait voir Jean-Michel Aulas se montrer coopératif.


Aulas ouvert à un transfert de Depay en janvier ?


Toujours selon Mundo Deportivo, Jean-Michel Aulas devrait être favorable à une vente de Memphis Depay au mois de janvier. Alors que son capitaine et numéro 10 sera en fin de contrat le 30 juin, le président de l'OL ne voudrait pas le voir partir gratuitement. Et dans la mesure où une prolongation de Memphis Depay ne serait pas à l'ordre du jour, Jean-Michel Aulas ne devrait pas rechigner si le Barça lui offrait quelques millions d'euros lors du prochain mercato.

 


 

Aulas a lancé son opération séduction avec Galtier

Butfootballclub.fr

La large victoire du LOSC jeudi à Milan en Ligue Europa (3-0) a été du goût du président de l’OL Jean-Michel Aulas, qui apprécie beaucoup l’entraîneur des Dogues.

Le LOSC a sauvé l’honneur du football français de bien belle manière. En donnant une leçon à l’AC Milan hier à San Siro (3-0), les hommes de Christophe Galtier ont envoyé un message à l’Europe et ont surtout poursuivi leur série d’invincibilité cette saison. En parallèle, Lille a mis fin à celui plus sombre des clubs français, tous battus cette semaine en coupes d’Europe (OM, PSG, Stade Rennais et OGC Nice).

Jean-Michel Aulas, qui apprécie le profil de Galtier en vu de la succession Rudi Garcia sur le banc des Gones, n’a pas manqué de le féliciter ainsi que tout le club lillois pour cette performance qui fera date. « Bravo au Losc, son entraîneur, ses joueurs, son président qui font honneur au foot français... Merci et Bravo », a glissé le président de l’OL hier soir sur Twitter. Pas anodin ?

 


 

Qui seront les joueurs clés du derby ?

Butfootballclub.fr

But ! a sélectionné cinq joueurs de chaque équipe qui pourraient avoir une grande importance dans ce 121e derby...


Du côté de l'ASSE...


Jessy Moulin

À 34 ans, Jessy Moulin est pour la première fois de sa carrière titulaire dans les cages stéphanoises. Le Valentinois a encaissé 13 buts en 9 matches. Mais pour un grand nombre de supporters, sa responsabilité n'est pas forcément engagée sur les buts concédés. Moulin a déjà joué à deux reprises face au rival lyonnais. Son bilan : 2 victoires ! Profitant d'une blessure de Stéphane Ruffier, il avait été titulaire le 5 février 2017. Un derby remporté 2-0 à Geoffroy-Guichard. Pour la première de Puel sur le banc, face à l'Olympique lyonnais (1-0) le 6 octobre 2019, Moulin avait aussi gardé les buts en l'absence de Ruffier. Un bon présage ?

Romain Hamouma

Si Mathieu Debuchy est absent, Romain Hamouma sera le capitaine des Verts. Meilleur buteur stéphanois en ce début de saison, avec 3 réalisations, le n°21 est aussi celui qui se montre le plus combattif sur le front de l'attaque. Il a déjà marqué quatre fois contre l'OL.

Denis Bouanga

Denis Bouanga traverse actuellement une période compliquée, à l'image de son équipe. Le meilleur buteur de l'ASSE la saison dernière (12 réalisations toutes compétitions confondues) a été laissé sur le banc face à Montpellier (0-1) dimanche dernier... Sa méforme inquiète, mais quoi de mieux qu'un derby pour se relancer ?

Adil Aouchiche

Recrue phare du Mercato estival, Adil Aouchiche alterne le bon et le moins bon depuis le début de la saison. Malgré des qualités techniques évidentes, il a montré qu'il était encore un peu tendre dans les duels, et qu'il devait se remplir physiquement. Auteur de deux buts et une passe décisive, le Titi parisien (18 ans) était remplaçant pour la première fois de la saison le week-end dernier. Une façon pour Claude Puel de le titiller un peu avant le derby ?

Yvan Neyou

Yvan Neyou devrait lui aussi disputer son premier derby. Arrivé cet été en provenance de Braga, le Camerounais a tout de la bonne pioche. Le milieu défensif avait été étincelant lors de son entrée en jeu face au PSG (0-1), en Coupe de France. Il a derrière confirmé lors des premiers matches de Ligue 1, même s'il est moins performant depuis son retour de suspension et une blessure à l'épaule. À l'aise techniquement, capable de casser les lignes adverses, il va avoir un rôle prépondérant, dans l'entrejeu. Dans un secteur où l'OL est particulièrement bien fourni.

 


Du côté de l'OL...


Memphis Depay

Avec 5 buts et 3 passes décisives, Memphis Depay reste l'atout offensif numéro un des Lyonnais. Le Néerlandais semble avoir digéré son départ avorté au FC Barcelone cet été. Dangereux sur les coups de pied arrêtés, l'ancien mancunien fait partie des tous meilleurs joueurs de Ligue 1. Pour sa première année sous le maillot lyonnais en 2017, il avait inscrit le premier but lors de la lourde défaite de l'ASSE (0-5)...

Houssem Aouar

Lui aussi n'était pas loin de quitter l'Olympique Lyonnais durant ce Mercato estival, courtisé notamment par Manchester City et Arsenal, mais Houssem Aouar est finalement resté une saison de plus dans son club formateur. A son initiative. Sélectionné pour la première fois en équipe de France au début du mois d'octobre, le milieu de 22 ans reste un joueur incontournable dans le dispositif mis en place par Garcia. De par sa qualité technique et ses passes, il peut faire basculer une rencontre à lui tout seul. A surveiller de très près, forcément, pour les Verts.

Moussa Dembélé

Même s'il a perdu sa place de titulaire depuis quatre matches, et qu'il n'a toujours pas marqué cette saison, Moussa Dembélé aime bien affronter l'ASSE. L'avant-centre lyonnais avait inscrit un doublé la saison dernière lors du match aller (0-2). Et un an plus tôt, il était venu refroidir les travées de Geoffroy-Guichard, en offrant la victoire aux siens d'une tête puissante, en toute fin de rencontre (95e), sur une mauvaise relance de Stéphane Ruffier (2-1).

Thiago Mendes

Thiago Mendes a déçu la saison passée. Mais le milieu de terrain de 28 ans semble retrouver au fur et à mesure des matches le niveau qu'il avait à Lille. Le Brésilien a enchaîné face au LOSC (1-1) une quatrième titularisation consécutive. Contre son ancien club, il a une nouvelle fois réalisé une belle prestation, grattant de nombreux ballons au milieu de terrain, avec Lucas Paqueta, la nouvelle recrue brésilienne arrivée du Milan AC. Un duo qui pourrait se transformer en trio si Rudi Garcia aligne aussi Bruno Guimaraes. Avec Houssem Aouar, l'ancien marseillais est donc particulièrement bien outillé au milieu...

Karl Toko-Ekambi

Même s'il a été moins en vue dimanche dernier face au LOSC (1-1), c'est l'homme en forme côté lyonnais : 4 buts inscrits lors des trois dernières rencontres. Titulaire depuis l'entame du championnat, Karl Toko-Ekambi a toujours eu la confiance de Rudi Garcia. Arrivé la saison dernière en provenance de Villarreal, l'ancien angevin est devenu un maillon important de l'OL aux côtés de Memphis Depay, en attaque, où la recrue estivale Tino Kadewere, arrivé du Havre complète le trio d'attaque. Le Zimbabwéen réalise pour l'heure des débuts assez discrets (1 but en 8 matches).

 


 

Vidéo : Entrainement dans la bonne humeur

Twitter

 

 

 Voir aussi... L'actu du Jeudi 5 Novembre // Les Notes des Joueurs

 

Last modified on vendredi, 06 novembre 2020 16:23