L'actu du Lundi 2 Novembre

L'actu du Lundi 2 Novembre

Voir aussi... L'actu du Dimanche 1er Novembre // Lille 1-1 OL : L'After

Marcelo : « L'arbitre a été trop sévère »

Lequipe.fr

Le défenseur brésilien de l'OL, expulsé en début de seconde période pour deux avertissements à Lille (1-1), lors de la 9e journée de Ligue 1, estime que son premier carton jaune n'était pas mérité.

Marcelo (défenseur de l'OL après le nul à Lille) : « C'est un bon point, ce n'est jamais facile quand on est dix. Je suis content que les joueurs qui étaient là en seconde période aient donné encore plus. Mon expulsion ? L'arbitre a été trop sévère, c'est le même qui était dans la même situation il y a deux ans contre Angers (le 1er octobre 2017, 3-3). Il y a un duel avec Burak (Yilmaz) de la tête. J'ai fait deux fautes dans le match, à chaque fois c'est carton jaune. L'arbitre n'est pas content avec moi. Le deuxième vaut peut-être jaune, mais pas le premier. »

 


 

« Le rouge (de Marcelo) tue le match » d'après Rudi Garcia

Lequipe.fr

Rudi Garcia s'est contenté du nul obtenu à Lille (1-1), ce dimanche soir, alors que son équipe a évolué à dix durant presque toute la seconde période. Mais l'entraîneur lyonnais estime que les Lyonnais auraient pu faire tourner le match en leur faveur plus tôt.

Rudi Garcia (entraîneur de l'OL, après le nul à Lille 1 à 1, au micro de Téléfoot) : « C'est un bon résultat, en raison des circonstances. On ne gagne pas le match car on ne marque pas les premiers notamment sur l'occasion de Toko Ekambi. Lille est une équipe de niveau Ligue des champions. C'est une équipe qui se connaît très très bien. Malgré cela, on est venus et on a joué jusqu'à l'expulsion (de Marcelo, à la 50e). Alors, il a fallu montrer un autre visage et ne pas laisser d'espaces. On n'a pas trop existé dans la dernière demi-heure. Quand on ne peut pas gagner, c'est bien de savoir ne pas perdre.

(Sur Marcelo) Le regret, c'est le carton jaune qu'il prend au bout de trois minutes. Pour être ''corporate'', on dira que c'est un carton jaune très sévère. (Sur le jeu) On n'a pas subi d'occasions. Je souligne la performance des entrants car ce n'est pas facile de rentrer dans ce genre de match. On a été bons dans le placement, on ne s'est pas fait éliminer et on a bien protégé notre but. C'est aussi un visage qu'il faut savoir montrer mais on s'en serait bien passé. Mais le rouge tue le match. (Sur le derby) La double peine, c'est qu'on a joué à dix tout une mi-temps et qu'on n'aura pas Marcelo dans le derby. Diomandé a été très bon alors que c'est seulement son deuxième match comme titulaire. On sera prêt dimanche. »

 


 

Lopes dans l'Equipe Type de la journée

L'Equipe via Twitter

 


 

Vidéo : L'entrée de Djamel Benlamri

Twitter

 


 

Ménès a aimé l'entrée de Benlamri

Maxifoot.fr

Réduit à 10 après l’expulsion de Marcelo à la 50e minute, l’Olympique Lyonnais a accroché Lille (1-1) ce dimanche pour le compte de la 9e journée de Ligue 1. Une performance saluée par Pierre Ménès, lequel a distribué les bons points à certains Gones, dont le défenseur central Djamel Benlamri (30 ans, 1 apparition en L1 cette saison) qui faisait ses débuts avec Lyon.

"Lopes a été très bon en sortant les arrêts qu’il fallait mais j’ai surtout noté l’énorme match de Mendes en sentinelle et l’excellente rentrée de l’international algérien Benlamri, a complimenté le journaliste de Canal+ sur son blog. C’est un match encourageant pour Lyon, qui retrouve de la consistance dans un grand match."

Marcelo étant automatiquement suspendu, la recrue lyonnaise pourrait être alignée lors du derby contre l’AS Saint-Etienne dimanche prochain (21h).

 


 

Les salaires des joueurs lyonnais cette saison 2020-21

Sportune.fr

L’année 2020 ne restera pas la meilleur dans l’histoire de l’Olympique Lyonnais. Entre la crise et ses effets négatifs sur le club coté en bourse, et l’absence de coupe d’Europe, cette saison, il doit tarder au club lyonnais, de tourner la page fin décembre. Ça lui laisse le temps de s’ouvrir de meilleures perspectives que celles, notamment financières, du dernier exercice conclu sur un déficit net de 36,5 millions d’euros. Quand la masse salariale, elle, ne diminue pas.

Elle était, avant le mercato de l’été au 30 juin dernier, de 132,5 millions d’euros, en augmentation légère de 1% sur l’année précédente. Au sommet du vestiaire, la hiérarchie n’a pas changé, Memphis Depay reste le mieux payé, à près de 420 000 euros bruts mensuels, sans les primes. Mais l’attaquant néerlandais est dans sa dernière saison contractuelle, il n’est pas certain qu’il l’achève sous le maillot des Gones. Le gardien Anthony Lopes (4,32 millions la saison) le seconde, devant Houssem Aouar et la recrue de l’été, le milieu offensif brésilien, Lucas Paqueta.


Un salaire moyen proche des 2 M€ la saison à l’OL


Le salaire moyen des joueurs de l’OL cette saison 2020-21, avoine les 150 000 à 200 000 euros bruts mensuels, comme l’équivalence de plusieurs joueurs parmi lesquels, Léo Dubois, Thiago Mendes ou Maxwell Cornet. Découvrez les estimations des principaux cadres de Rudi Garcia, dans le tableau complet en page suivante. Le coach de l’équipe gagne près de 3 millions bruts, la saison. 2021 sera meilleure pour l’Olympique Lyonnais, les indicateurs financiers le disent, charge au technicien en place et à ses hommes, de redresser également le niveau sportif.


Les salaires des joueurs de l’Olympique Lyonnais en 2020-21

 

Joueur Salaire estimé en 2020-21 Echéance du contrat
Memphis Depay 5M€ 2021
Anthony Lopes 4,32 M€ 2023
Mattia De Sciglio 3,9 M€ 2021
Houssem Aouar 3,6 M€ 2023
Moussa Dembélé 3,6 M€ 2023
Lucas Paqueta 3,48 M€ 2025
Jason Denayer 3,24 M€ 2022
Marcelo 3 M€ 2021
Leo Dubois 2,64 M€ 2024
Bruno Guimaraes 2,4 M€ 2024
Maxwell Cornet 2,22 M€ 2023
Thiago Mendes 2,16 M€ 2023
Karl Toko Ekambi 1,2 M€ 2024

 


 

Depay met la pression sur l’arbitrage avant le derby

Butfootballclub.fr

L’expulsion de Marcelo dimanche lors du choc entre le LOSC et l’OL (1-1) n’a pas été du goût de Memphis Depay, qui a taclé l’arbitrage après la rencontre.

Le derby entre l’OL et l’ASSE aura lieu dimanche au Groupama Stadium (21h) et fait déjà saliver les supporters des deux camps. On se rappelle que Claude Puel avait réussi ses grands débuts sur le banc stéphanois il y a un peu plus d’un an avec un succès acquis sur un but de Robert Beric dans le money time (1-0). Le contexte est un peu différent cette fois-ci, et il ne faudrait pas que les Gones aient déjà déséquilibré le match à cause de Memphis Depay.


« À mon avis, l’arbitre a du travail à faire »


Agacé par le carton rouge sorti par Mikaël Lesage à l’égard de Marcelo peu après le repos du match contre le LOSC hier (1-1), le capitaine des Gones s’est fendu d’un petit message incisif à son encontre après la rencontre. « On a eu une semaine d’entraînement fantastique. Fier de l’équipe. On s’est battu tous ensemble quand on a été réduit à dix sur le terrain ce soir. À mon avis, l’arbitre a du travail à faire, a écrit le capitaine néerlandais de l’OL, accompagnant son message d'émojis significatifs sur son agacement. On reviendra la semaine prochaine avec un autre match important. » L’arbitre du derby entre l'OL et l'ASSE est prévenu.

 


 

Benlamri a fait forte impression pour son premier match

RMC.fr

Djamel Benlamri (30 ans) a marqué les esprits pour sa première sous le maillot de l'Olympique Lyonnais, dimanche à Lille (1-1).

Il n'avait plus joué depuis le mois de mars. Mais cela n'a pas empêché Djamel Benlamri (30 ans) de signer un premier match très remarqué avec l'Olympique Lyonnais, dimanche lors du match nul arraché à Lille (1-1). Sa performance a d'ailleurs bien aidé l'équipe de Rudi Garcia à quitter le Nord avec un point après avoir passé quasiment une mi-temps en infériorité numérique après l'expulsion de Marcelo.

C'est d'ailleurs le carton rouge du Brésilien qui a lancé l'aventure de l'international algérien (14 sélections). Rudi Garcia a en effet sacrifié Houssem Aouar (52e) pour lancer sa recrue du dernier mercato en charnière centrale aux côtés du jeune Sinaly Diomandé (19 ans) pour une association inédite. Mais cela a marché.


"Il a été top. C’est un guerrier, on l’a pris pour ça."


En 40 minutes, Benlamri a remporté ses cinq duels, bloqué deux tirs et réussi toutes ses passes. Il a surtout apporté son âme de guerrier au collectif. Le défenseur s'est mué en patron, haranguant ses coéquipiers avec lesquels il n'avait pourtant encore jamais joué. Il a surtout proposé un répondant de poids à Burak Yilmaz (35 ans), vétéran et poison malicieux de l'attaque lilloise en première période.

Les deux hommes se sont livrés un match dans le match très âpre et rugueux. Et Benlamri en est sorti comme le grand vainqueur, participant à éteindre les offensives adverses. "Les trois rentrants sont bien rentrés parce que ce n'est pas facile dans une équipe qui joue à 10 et qui doit majoritairement défendre, a salué Rudi Garcia à l'issue de la rencontre. Moussa (Dembélé) et Bruno (Guimaraes) ont mes félicitations mais encore plus Djamel parce que c'était ses premières minutes avec l'OL. Il a été top. C’est un guerrier, on l’a pris pour ça. Il nous a très bien aidé."

A Lyon, Benlarmi a débuté sa première aventure en Europe avec la manière. Sa courte apparition justifie le pari pris par la direction sportive lyonnaise pour remplacer Joachim Andersen, parti à Fulham. Il répond aussi aux interrogations qui accompagnaient cette arrivée après une carrière loin des radars des grands championnats.


Il devrait enchaîner dans le derby face à Saint-Etienne


Il était libre après avoir passé quatre saisons à Al Shabab (Arabie saoudite), où il s’était exilé après avoir porté les couleurs d’Hussein-Dey, de la JS Kabylie et de l’ES Sétif dans son pays. Artisan du titre de champion d'Afrique de l'Algérie en 2019, le défenseur central algérien, qui a signé pour une saison, plus une autre en option, a choisi l'OL pour rester dans les petites papiers de son sélectionneur, Djamel Belmadi.

"Je pense que si je joue, alors oui, j'aurai fait le nécessaire pour (activer l'année en option, ndlr), mais si dans 30 matchs, je n'en ai joué qu'un, deux, trois... Alors je ne mériterai pas de rester ici, c'est ce que je n'aurai pas le niveau, c'est simple, a récemment expliqué le joueur dans Le Progrès. Lyon, ce n'est pas un petit club".

Sa première a convaincu. En l'absence de Marcelo, automatiquement suspendu un match après son rouge, il pourrait fêter sa première titularisation pour un rendez-vous bouillant dimanche prochain: le derby face à Saint-Etienne (21h, 10e journée de Ligue 1). Le genre de contexte que ce guerrier semble adorer.

 


 

Garcia s’explique sur la sortie très rapide d’Aouar

RMC.fr

L’OL a perdu Marcelo à la 49e minute ce dimanche soir sur la pelouse du LOSC (1-1), lors du choc de la 9e journée de Ligue 1. Dans la foulée, Rudi Garcia a décidé de faire sortir Houssem Aouar.

Une mi-temps à dix. Déjà averti dès la 3e minute, Marcelo n’est pas allé plus loin que la 49e minute ce dimanche soir lors de l’affiche entre le LOSC et l’OL. Le défenseur lyonnais de 33 ans a payé cher un duel avec Burak Yilmaz puis une semelle sur Jonathan Bamba. Retour aux vestiaires pour le Brésilien… et pour Houssem Aouar dans la foulée. A la 52e minute, le milieu de terrain international français (22 ans, 1 sélection) a fait les frais de l’expulsion de Marcelo en étant sorti par Rudi Garcia. C’est l’Algérien Djamel Benlamri qui est entré pour renforcer la défense lyonnaise, se montrant très costaud pour sa première apparition.

"Tout le monde est amené à débuter les matchs et à sortir en cours de match. Il n’y a pas de débat particulier par rapport à ça, a expliqué Rudi Garcia à propos de la sortie précoce d’Houssem Aouar. Il faut savoir qu’Houssem a fait un entraînement normal samedi et pratiquement aucun autre entraînement de la semaine parce qu’il s’est fait mal à un adducteur mercredi. Heureusement, il a pu être là et on l’a vu. C’est lui qui frappe sur le but (csc de Celik, ndlr). Je savais qu’il n’irait pas au bout de toute façon."


Garcia a trouvé "top" l’entrée de Benlamri


"Il fallait défendre et garder sur le terrain des joueurs qui étaient à 100% physiquement, même si au moment où je le sors, il était encore certainement à 100%, a ajouté l’entraîneur de l’OL. Ce n’était pas la peine de prendre des risques, ni avec lui ni avec Karl Toko-Ekambi qui avait déjà pris un jaune. Se retrouver à dix, de cette manière, c’était déjà compliqué. Si en plus, on se retrouvait à neuf, ça devait pratiquement mission impossible pour ramener quelque chose d’ici."


L’OL a finalement réussi son objectif en tenant le nul en seconde période, grâce notamment à Djamel Benlamri (30 ans). "Il a été top. C’est un guerrier, on l’a pris pour ça", a souligné Rudi Garcia, également convaincu par le jeune Sinaly Diomandé (19 ans). Tous les deux devraient former la charnière centrale de la défense lyonnaise face à Saint-Etienne dimanche prochain. Houssem Aouar, lui, a une semaine pour retrouver l’intégralité de ses moyens. Et peser jusqu’à la fin du derby.

 


 

Aouar et Rudi Garcia, le début d’un clash à Lyon ?

Foot01.com

Contraint de revoir ses plans en raison de l’exclusion de Marcelo, Rudi Garcia a fait le choix de sortir Houssem Aouar dès la 50e minute de jeu à Lille.

L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais a pris la décision de sacrifier l’international français plutôt que Tino Kadewere, Karl Toko-Ekambi ou encore Lucas Paqueta pour combler le carton rouge de Marcelo en faisant entrer Djamel Benlamri. La logique de l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille était la suivante : conserver un bloc solide et profiter de la vitesse des attaquants rhodaniens en contre-attaque. Mais au sein du vestiaire, Houssem Aouar a un certain statut et le principal intéressé n’a donc pas vraiment apprécié ce changement décidé par son entraîneur.

Comme souligné par Bertrand Latour, présent au stade dimanche soir, Houssem Aouar n’a clairement pas accepté la décision de Rudi Garcia. « Houssem Aouar sort et fait soigneusement attention d’éviter Rudi Garcia » a fait remarquer le journaliste de La Chaîne L’Equipe. En conférence de presse d’après-match, l’ex-coach de Lille a été contraint de justifier son choix. « Tout le monde est amené à débuter les matchs et à sortir en cours de match. Il n’y a pas de débat particulier par rapport à ça. Il faut savoir qu’Houssem a fait un entraînement normal samedi et pratiquement aucun autre entraînement de la semaine parce qu’il s’est fait mal à un adducteur mercredi. Heureusement, il a pu être là et on l’a vu. C’est lui qui frappe sur le but » a indiqué Rudi Garcia, désireux d’éteindre l’incendie et de ne pas entretenir la polémique. Reste que le principal intéressé, qui a de bonnes chances d’être convoqué jeudi en Equipe de France par Didier Deschamps, n’a pas apprécié le choix de son coach.

 

 

Voir aussi... L'actu du Dimanche 1er Novembre // Lille 1-1 OL : L'After

 

 

Last modified on lundi, 02 novembre 2020 17:28