L'actu du Jeudi 29 Octobre

L'actu du Jeudi 29 Octobre

Voir aussi... Les notes des joueurs // L'actu du Mercredi 28 Octobre

La Coupe de France suspendue !

Butfootballclub.fr

À la suite de l’annonce par le Président de la République des mesures sanitaires de confinement pour lutter contre la pandémie de Covid-19, la FFF a pris des décisions fortes.

C’était à craindre et c’est confirmé par un communiqué de la FFF ce jeudi. « A la suite de l’annonce par le Président de la République des mesures sanitaires de confinement pour lutter contre la pandémie de Covid-19, la FFF a pris la décision de suspendre l’ensemble des compétitions de Ligues, de Districts, des championnats nationaux du National 3, du National 2, de la D2 féminine, des Coupes de France masculine et féminine, et des championnats nationaux de jeunes (féminins et masculins) jusqu’au mardi 1er décembre », peut-on lire dans le message en question.

La FFF précise : « Toutes les rencontres qui ne pourront se jouer durant cette période seront reportées à des dates ultérieures, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.Les championnats du National, de la D1 Arkema et de la D1 Futsal ne sont pas concernés par cette décision. Les matchs pourront donc se jouer, à huis clos. Les rencontres internationales initialement prévues de l’Equipe de France, de l’Equipe de France Féminine et des Espoirs sont également maintenues. Le monde du football se doit de participer à l’effort collectif pour lutter contre la deuxième vague de cette épidémie. »

 


 

Depay est « une anomalie de la nature », Lyon sidéré

Foot01.com

Responsable de la performance à l’Olympique Lyonnais, Antonin Da Fonseca s’est confié sur les Gones qui l’ont le plus impressionné ces dernières années. Et dans son Top 3, l’attaquant Memphis Depay arrive en tête.

De nouveau décisif contre l’AS Monaco (4-1) dimanche en Ligue 1, Memphis Depay est bien l’homme fort de l’Olympique Lyonnais en ce début de saison. L’attaquant des Gones, à la passe ou à la conclusion, montre une redoutable efficacité qui justifie en grande partie le retour du club rhodanien en haut de tableau. Il n’y a donc plus d’inquiétude à avoir le concernant, l’international néerlandais, à court de rythme pendant le « Final 8 » de la Ligue des Champions cet été, a bien retrouvé toutes ses sensations après sa grave blessure au genou en décembre dernier. Une guérison express aux yeux d’Antonin Da Fonseca, le responsable de la performance du club qui le considère comme un joueur à part sur le plan physique.

« Les Lyonnais qui m’ont le plus impressionné ? J’hésite entre plusieurs. Memphis c’est presque une anomalie de la nature, il a une force incroyable, a confié le préparateur physique sur OLTV. Il se régénère vite et enchaîne les matchs sans se blesser. Je l’ai vu revenir de blessures importantes en moins de deux semaines quand on annonçait un mois de récupération. Maxwel Cornet, je me souviens que lors du match retour contre la Roma, il avait réussi à faire 1000 mètres de sprint, c’est du rarement vu. Alexandre Lacazette aussi a cette capacité à revenir très vite lorsqu’il se blesse. Et surtout, quand il revient, il arrive à être performant tout de suite. » Une excellente nouvelle pour l'OL qui, en plus d'avoir conservé son capitaine, peut profiter de son retour en forme.

 


 

Gérard Houllier n'est pas inquiet pour l'OL

Footmercato.net

Auteur d’une fin de saison dernière remarquable en Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais n’affiche depuis ces échéances plus le même visage. Au cours des six premiers matches de championnat cette saison, l’OL n’est rentré avec les trois points qu’une seule fois, de Dijon. Les matches nuls se sont accumulés et les hommes de Rudi Garcia étaient empêtrés dans la seconde partie de tableau. Mais depuis, les Gones ont enchaîné deux victoires à Strasbourg puis contre Monaco, le week-end dernier. Deux bons résultats qui ont ramené ces derniers à une place bien plus cohérente au classement.

Si certains se sont montrés extrêmement virulents avec l'OL, Gérard Houllier a lui tenu à justifier les mauvaises passes de son ancien club dans un entretien accordé à Monaco-Matin. «Ils ont été 23 ans consécutifs en coupes d’Europe, le plus souvent en Champions League. Il y a des cycles, comme dans toutes les équipes, mais je sais qu’avec le travail et le sérieux ça va rebondir. C’est tout à fait logique ce qu’il se passe. Il y a un moment où quand vous êtes longtemps à un certain niveau, si vous ne passez pas encore au dessus, vous chutez. Après il faut rebondir», a ainsi conclu l'homme de 73 ans.

 


 

Les victoires et Memphis, il ne croit pas aux coïncidences

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais s’est rassuré ces dernières semaines en Ligue 1. Les Gones restent en effet sur deux succès consécutifs face à Strasbourg et Monaco.

Dans le Rhône, les victoires manquaient à l’appel en ce début de saison. Mais depuis la fin du mercato, les joueurs de Rudi Garcia semblent plus libérés. Si tout est loin d’être encore parfait, l’Olympique Lyonnais arrive néanmoins à enchaîner les victoires en Ligue 1. Une bonne chose pour la suite des événements, car les principaux concurrents des Gones disputent cette semaine la Ligue des champions. Rudi Garcia a donc du temps pour travailler avec son groupe. Malgré ses velléités de départ, Memphis Depay est d’ailleurs sur une belle dynamique. Cela change tout pour le club selon Gaël Berger.


“Quand il a été absent ou neutre, l’OL n’a pas gagné”


Sur son compte Twitter, le journaliste s’est exprimé sur le sujet. “L’OL a gagné 3 fois. Chaque fois quand Memphis a été excellent et/ou efficace : Dijon (3 buts), Strasbourg (3 passes décisives), Monaco (1 but, 1 avant dernière passe, une inspiration géniale avant penalty). Quand il a été absent ou neutre, l’OL n’a pas gagné”, a posté Gaël Berger, qui sait à quel point Memphis peut être important pour son équipe lorsqu’il évolue à son meilleur niveau. Reste à savoir maintenant combien de temps l’OL pourra encore en profiter. Le Barça devrait en effet revenir à la charge cet hiver pour recruter l’international néerlandais.

 


 

Lille-OL : Mikael Lesage au sifflet

OL.fr

C’est Mikael Lesage qui arbitrera la rencontre entre Lille et l’Olympique Lyonnais dimanche, en clôture de la 9ème journée de Ligue 1 Uber Eats.

L’arbitre de 45 ans compte à son actif plus de 150 matches de Ligue 1. Cette saison il a officié lors de 4 rencontres dont une de Lille : une victoire 3-0 des Dogues sur le terrain de Strasbourg. Il a distribué 18 cartons jaunes et 3 cartons rouges lors de ces matches. Mr. Lesage et l’OL se sont croisés pour la dernière fois à l’occasion d’un match de Coupe de France la saison passée et une victoire 4-3 des Lyonnais à l’extérieur contre Nantes.

 


 

Les Gones auraient un immense avantage par rapport à leurs concurrents

Butfootballclub.fr

Pour le champion d'Europe 1984, l'OL doit absolument profiter de sa fraîcheur physique, liée à la non-qualification en coupe d'Europe, pour faire la différence en Ligue 1.

Douzième de Ligue 1, avant le choc face à l'AS Monaco (dimanche 21 heures), l'OL réalise un début de saison moribond. Les protégés de Rudi Garcia ont connu quelques coups d'arrêt face à des adversaires à leur portée (Girondins, Montpellier, Nîmes, Lorient...). Pourtant, selon Luis Fernandez, les Gones disposent d'un énorme avantage.

Consultant pour BeIn Sport, l'ex-coach du PSG estime que l'OL se doit de faire mieux par rapport au LOSC et à l'OM, engagés en coupe d'Europe : "On sent que c’est une équipe qui est en train de se chercher, analyse Fernandez. C’est une équipe qui n’a pas encore retrouvé son football. Mais de ne pas jouer la Coupe d’Europe, c’est un avantage. Le club peut se concentrer sur son championnat." Dans la même position, la saison passée, l'OM en avait profité pour se qualifier en Ligue des Champions. À Lyon de prendre exemple sur son concurrent marseillais.

 


 

Manchester City en est la preuve, Lyon surclasse l’OM

Footadio.com

Balayé par Manchester City (0-3) au Vélodrome, l’Olympique de Marseille n’a clairement pas les moyens de rivaliser avec un cador de Ligue des Champions. Contrairement à l’Olympique Lyonnais l’été dernier.

Même si tout le monde sait que les deux équipes ne jouent pas dans la même cour, l’Olympique de Marseille espérait tout de même rivaliser avec Manchester City, ne serait-ce que sur une rencontre ou deux dans la saison. Mais les Olympiens, surclassés par les hommes de Pep Guardiola, ont montré qu’ils n’en étaient pas capables. Du coup, le journaliste et supporter marseillais Mohamed Bouhafsi est bien obligé de reconnaître la supériorité de l’Olympique Lyonnais, bourreau du club mancunien (3-1) lors du « Final 8 » en août dernier.

« On a peut-être trop banalisé la prestation lyonnaise, a avoué le spécialiste de RMC. Mais il y a aussi un autre élément, c’est que le Manchester City qui a évolué face à Lyon était un petit peu moins fort que celui de mardi au vu des qualités individuelles parce que la tactique était toute nouvelle, ils n’avaient jamais joué comme ça lors du match face à Lyon. Mais il faut dire qu’il y a une différence de niveau et de talent entre l’OL et l’OM. »

« Lyon est plus fort individuellement et intrinsèquement que l’OM, Lyon a des joueurs qui sont plus intelligents. On parlait de Karl Toko-Ekambi qui a fait un super match contre Manchester City parce qu’il joue tout sur la vitesse, mais Radonjic, cours ! Je voyais plein de fois Villas-Boas lui dire : “mais cours, va vers l’avant !” Mais non, lui, “NR7” se prenait pour CR7, il se prenait pour Cristiano Ronaldo à attendre le ballon et à essayer de crocheter », s’est agacé Mohamed Bouhafsi, frustré par les limites individuelles et collectives de l’OM.

 


 

Koeman aux anges, Messi craque aussi pour Depay

Foot01.com

Déjà considéré comme le boss du FC Barcelone en coulisses, Lionel Messi va encore prendre plus d’importance dans les semaines à venir.

La course à la présidence est ouverte après la démission de Josep Maria Bartomeu, et les candidats que sont Victor Font et Joan Laporta ont intérêt à chouchouter la superstar argentine pour la convaincre de rester jusqu’à la fin de sa carrière. Résultat, l’Argentin est en position de force et nul doute que la promesse de réels efforts pour faire signer Neymar en provenance du PSG sera importante à ses yeux. Mais La Pulga rêve d’un véritable coup de balai dans l’effectif, et nul doute que plusieurs joueurs au rendement décevant sont visés. Notamment Antoine Griezmann, qui n’a jamais réussi à s’imposer ni à s’entendre avec Messi, et qui possède encore une valeur marchande non négligeable.

Le départ du Français servirait à réorganiser l’attaque, et aller chercher un vrai avant-centre capable de faire oublier Luis Suarez. Et là aussi, selon la presse espagnole, le sextuple Ballon d’Or a ses idées bien précises. S’il rêve de faire signer le jeune Erling Haaland en provenance de Dortmund, il n’ignore pas que la machine à but norvégienne est aussi courtisée par le Real Madrid, qui compte mettre de gros moyens pour se payer une nouvelle attaque l’été prochain. Si le Barça devait échouer dans cette quête, le second choix de l’Argentin va faire plaisir à son entraineur Ronald Koeman, puisqu’il se porte sur Memphis Depay, qui revient fort avec l’OL et sera surtout disponible pour un prix réduit, et peut-être même dès cet hiver. Autant dire que son arrivée pourrait rapidement être à l’étude, même s’il y a de grandes chances qu’il faille tout d’abord se défaire de Griezmann, ce qui semble délicat en pleine saison.

 


 

Un Spotify du foot, Jean-Michel Aulas en dit plus !

Foot01.com

Face à la crise traversée par le football français en raison du non-paiement des droits télévisuels par Mediapro, plusieurs acteurs s’activent pour trouver une solution.

C’est le cas de Jean-Michel Aulas, à qui ont peut reprocher mille choses, mais certainement pas d’attendre les bras croisés que le temps passe. Il y a quelques jours, le président de l’Olympique Lyonnais a notamment soumis une idée originale afin de relancer le business des droits TV dans le football en évoquant la possible création d’un « Spotify ou Deezer du football ». A travers cette révolution, Jean-Michel Aulas jugerait judicieux que les fans de football puissent payer les matchs à l’unité afin de potentiellement réduire leur facture à la fin du mois et ne regarder que les rencontres sportives qui les intéressent.

Via son compte Twitter, le patron de l’Olympique Lyonnais a de nouveau évoqué ce « Spotify du foot » en incluant cette fois les supporters dans la réflexion. « Il conviendrait d’associer à cette réflexion tous les acteurs et en particulier les représentants de tous nos fans et clubs de supporters. Adapter l’offre à la demande, définir un produit issu des utilisateurs » a publié Jean-Michel Aulas, persuadé de tenir une bonne idée à condition que celle-ci soit adaptée aux requêtes des consommateurs, à savoir les supporters des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2. Reste à voir si cette idée révolutionnaire et novatrice a une chance de voir le jour, ou si Mediapro parviendra à conserver ses droits du football français. Si le groupe sino-espagnol venait à se retirer, Canal + et BeInSports pourraient également tenter d’en profiter en récupérant la totalité des droits TV à eux deux, comme c’était le cas la saison dernière.

 


 

Vidéo : L'entrainement du jour

OL via Twitter






Voir aussi... Les notes des joueurs // L'actu du Mercredi 28 Octobre

Last modified on vendredi, 30 octobre 2020 13:50