L'actu du Jeudi 22 Octobre

L'actu du Jeudi 22 Octobre

Voir aussi... L'actu du Mercredi 21 Octobre // Strasbourg 2-3 OL : L'After

OL - Monaco : Départ d’un enchaînement de haut vol

OL.fr

La réception de Monaco ce dimanche marquera le début d’une série de matches, déjà décisive, pour l’OL à plus d’un titre.

Monaco, pour remonter au classement

Après un début de saison poussif (2 victoires en 7 matches), Les Lyonnais pointent au 9ème rang du classement de Ligue 1 Uber Eats. Et alors que nous sommes encore dans le premier quart de la saison, une victoire face à Monaco, classée 8ème à seulement 1 point de l’OL, serait déjà une preuve qu’il ne faut pas encore enterrer les hommes de Rudi Garcia. Les Monégasques, qui restent sur deux matches sans victoire, sont aussi à la peine depuis quelques semaines. Aux Lyonnais d’en profiter pour poursuivre leur remontée au classement.

A Lille contre le leader

Après Monaco, l’OL se rendra à Pierre Mauroy, l’antre du LOSC. Malgré le départ de son meilleur buteur la saison passée, Osimhen, Lille réalise pour le moment un début de saison quasi parfait : 5 victoires et 2 nuls en 7 rencontres, les Nordistes sont leaders et invaincus. De plus, les déplacements à Lille ont toujours été périlleux pour les Lyonnais qui ne se sont plus imposés chez les Dogues depuis 2016 et une victoire 1-0 grâce à un but de Cornet. Cependant, les Lillois pourraient se présenter moins frais physiquement : qualifiés pour l’Europa League, les hommes de Galtier accueilleront l’OL trois jours après la réception du Celtic et trois avant un déplacement important à San Siro pour y affronter le Milan AC. Une belle occasion pour s’offrir le leader ?

Saint-Etienne, pour l’honneur

Enfin, pour conclure ce périple en trois étapes, l’OL accueillera son voisin stéphanois. Il n’est évidemment pas nécessaire de rappeler l’enjeu de ce match. Au-delà du point de vue sportif, le club compte à l’heure actuelle le même nombre de points que l’ASSE. Tout le peuple lyonnais aura à cœur de sortir vainqueur de ce 121ème derby. Une éventuelle victoire des Gones pourrait aussi avoir une saveur particulière puisqu’elle leur permettrait de revenir à hauteur de Saint-Etienne et ses 44 succès dans l’histoire des derbies.

 


 

Vidéo : l'entrainement du jour

OL via Twitter





 

Le projet de la Super League Européenne à 5 milliards d'euros se précise

Footmercato.net

Outre la réforme de la Premier League, Liverpool et Manchester United sont également à la manœuvre pour la création de la sempiternelle Super League Européenne. Sauf que cette fois, ce projet se précise avec notamment un plan de financement de 5 milliards d'euros.

Et si la crise sanitaire et économique faisait accélérer les réformes liées aux compétitions de football ? Il faut croire que ça en prend le chemin d'après les informations révélées par Sky Sports ce mardi. Alors que la Ligue des Champions reprend ses droits aujourd'hui, la star des coupes d'Europe est plus que jamais menacée par la Super League Européenne. Vieux serpent de mer, ce sujet en train de se concrétiser et peut-être même plus rapidement qu'on ne le croit. Un plan de 6 milliards de dollars (environ 5 milliards d'euros) est en préparation avec le soutien de la FIFA.

Une douzaine de clubs répartis entre l'Angleterre (au moins 5 équipes anglaises selon le média), la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne sont actuellement en négociations pour lancer cette compétition qui pourrait voir le jour dès 2024 selon les dates provisoires fixées. Le projet est simple bien qu'il n'a pas encore été arrêté. Entre 16 et 18 formations se rencontreraient sous la forme classique de matches aller-retour dans un championnat, avant de voir les premiers du classement se disputer le titre à travers un tableau final. Évidemment, les dotations s'élèveraient à plusieurs millions d'euros pour chaque participant.


Un plan de 5 milliards d'euros à l'étude


Une source de l'industrie du football confie même à Sky Sports que le projet pourrait être ficelé d'ici la fin de ce mois d'octobre, même si des détails clés comme le nombre et l'identité des participants n'ont pas encore été bouclés. Cette même source affirme qu'il s'agit là du «plan de développement le plus important en football de clubs depuis des décennies.» C'est la célèbre banque américaine JP Morgan qui est en négociations avancées pour financer l'emprunt de 6 milliard de dollars. Elle devrait probablement être rejointe par d'autres établissements bancaires.

À la tête de ce projet tout neuf, on retrouve notamment Liverpool et Manchester United. Comme pour la réforme de la Premier League incarnée par le Project Big Picture, les deux clubs anglais ont pris les devants. Arsenal, Chelsea, Manchester City et Tottenham ont quant à eux été approchés, tout comme le Barça, l'Atlético, le Real Madrid, le PSG, la Juventus et le Bayern Munich. Les clubs fondateurs seraient mieux lotis que les autres puisqu'ils ne pourraient pas être éliminés de cette Super League pour les 20 premières éditions.

Autrefois réticents à cet immense projet, les clubs anglais sont cette fois en première ligne, signe que les mentalités ont évolué outre-Manche où le championnat local est toujours apparu comme prioritaire. Reste à savoir ce que dira l'UEFA, qui a prévu de réformer la Ligue des Champions en 2024 comme nous vous l'expliquions ce matin. Sans accord ni même soutien de l'instance européenne, il paraît compliqué de mettre cette Super League continentale en place, même si le lobbying gagne petit à petit du terrain.

 


 

Jovetic à Lyon, il dit non enfin presque

Foot01.com

Le nom de Stevan Jovetic a circulé du côté de Lyon au mercato. Le joueur de l'AS Monaco a tapé en touche lorsque cette piste a été évoquée à trois jours du match ASM-OL.

Dimanche soir, en clôture de la 8e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais recevra l’AS Monaco au Groupama Stadium. Pour l’OL, il s’agira de confirmer la victoire contre Strasbourg et de revenir vers le podium, un challenge que vise également le club de la Principauté, lequel n’a qu’un point d’avance sur Lyon. Au sein de la formation monégasque, il y a un joueur que du côté de Juninho on regardera plus attentivement, il s’agira bien évidemment de Stevan Jovetic, l’expérimenté numéro 10 de Monaco. Plusieurs fois il a été dit que l’avant-centre monténégrin pourrait rejoindre l’Olympique Lyonnais. Mais ce jeudi, invité de Téléfoot, l’attaquant de l’ASM a mis la pédale douce sur ce sujet.

A la question de savoir si l’Olympique Lyonnais était un club qui pourrait constituer un prochain chalenge, Stevan Jovetic est très très prudent. « Si l’OL peut me tenter ? Non j’ai encore un an de contrat avec Monaco et je ne pense qu’à mon club. Après, on verra à l’avenir, on ne sait pas...Mais pour l'instant ma tête est ici, je ne pense qu’à retrouver l’Europe avec Monaco », a confié l’attaquant de 30 ans qui ne veut pas encore se projet aussi loin que la saison prochaine, lui qui est arrivé sur le Rocher en 2017 en provenance de l’Inter moyennant 10,5ME et qui cette saison n'est pas un titulaire indiscutable pour Niko Kovac, le nouvel entraîneur de l'AS Monaco.

 


 

Vidéo : Le but magnifique de Tolisso avec le Bayern

Twitter

 


 

Griedge Mbock de retour à l'entraînement

Lequipe.fr

Victime d'une rupture du tendon d'Achille le 11 juin, la défenseuse de l'OL Griedge Mbock a fait son retour à l'entraînement ce jeudi.

C'est une bonne nouvelle pour elle comme pour son club. Victime d'une rupture du tendon d'Achille de la cheville gauche le 11 juin dernier, Griedge Mbock a fait son retour à l'entraîneur ce jeudi. La défenseuse internationale a repris par une séance de course, un peu plus de quatre mois après sa blessure.

 


 

Mediapro a séché les auditions à l'Assemblée nationale

Butfootballclub.fr

Cédric Roussel, député LREM, a déploré dans un communiqué l'absence de Mediapro aux auditions consacrées à son conflit avec la LFP sur le paiement des droits TV de la L1 et de la L2.

Hier, le groupe d'études sur « l'Economie du Sport » de l'Assemblée nationale a procédé à des auditions annoncées il y a huit jours. Menées par Cédric Roussel, député LREM des Alpes-Maritimes, ces dernières se sont bien déroulées hormis sur un point...

Dans un communiqué, Cédric Roussel, informe que « Mediapro n'a pas répondu aux demandes de la représentation nationale à venir s'exprimer ». « C'est tout à la fois un regret face à la situation actuelle et un manque de respect du groupe sino-espagnol », a ajouté l'élu.


L'attitude de Mediapro a agacé


Dans la suite de son propos, Cédric Roussel a vivement regretté le manquement de Mediapro : "Nous sommes là pour aider à trouver une solution consensuelle et sauver les clubs professionnels et les clubs amateurs. Nous regrettons l'attitude et l'irrévérence des dirigeants de Mediapro. Nous restons bien entendu à l'écoute de toutes les parties pour faciliter une issue heureuse et rapide de cette crise. Aujourd'hui, Roures n'a pas répondu à notre main tendue, c'est en effet inquiétant"

Pourtant, mercredi, lors d'une conférence de presse, Jaume Roures, président de Mediapro, avait rappelé la grande importance qu'il accordait à cette concertation. Mediapro est décidément l'adepte du contre-pied.

 


 

Dembélé n'est pas le seul à avoir plombé le départ de Depay au Barça

Butfootballclub.fr

Le FC Barcelone a longtemps cru pouvoir s'attacher les services de Memphis Depay cet été. Mais l'attaquant de l'OL est finalement resté.

Dans les derniers jours du Mercato, l'OL a failli perdre gros avec le départ de Memphis Depay. L'attaquant néerlandais souhaitait rejoindre Ronald Koeman, qui en avait fait une priorité pour son nouveau FC Barcelone. Seulement, le club catalan n'a jamais pu obtenir les liquidités nécessaires pour convaincre l'OL de le lâcher.

Depuis deux semaines, un nom est tout désigné pour expliquer cet échec : Ousmane Dembélé, dont la vente était espérée par le FC Barcelone et qui n'a pas apporté la manne financière que le club catalan attendait pour finir ses dossiers. Mais la réalité est un peu différente.


Coutinho a failli partir début août


Le journaliste italien Fabrizio Romano, dans une interview accordée au Liverpool Echo, a révélé que le FC Barcelone aurait pu remplir ses caisses bien plus tôt. Début août, Arsenal aurait en effet été tout proche de s'attacher les services de Philippe Coutinho. Les négociations étaient tout proche d'aboutir sans que les dernières étapes ne soient finalement validées.

En conséquence, le Barça n'a pas conclu le transfert qui lui aurait permis de financer d'autres dossiers. Peut-être un mal pour un bien puisque Coutinho réalisme un début de saison satisfaisant dans le nouveau Barça bâti par Ronald Koeman.

 

 

Voir aussi... L'actu du Mercredi 21 Octobre // Strasbourg 2-3 OL : L'After

 

Last modified on jeudi, 22 octobre 2020 19:17